Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 28 novembre 2022
Antananarivo | 18h04
 

Société

Journée du refus de la misère

Réduire de moitié le nombre des pauvres en 2008

vendredi 19 octobre 2007 | Alphonse M.

Plus de 80% des Malgaches vivent encore en dessous du seuil de la pauvreté, selon les spécialistes. Raison pour laquelle, le régime actuel s’attèle à l’amélioration des conditions de vie de l’ensemble de la population. Ainsi, selon le ministre de la Fonction publique, du Travail et des Lois sociales, Jacky Tsiandopy lors de la célébration de la journée mondiale de la lutte contre la pauvreté à Manambaro, dans le district de Fort-Dauphin, le gouvernement malgache a fixé la réduction des pauvres de moitié d’ici l’année prochaine, et ceci conformément aux objectifs du MAP (Madagascar Action Plan). Selon toujours cette projection des dirigeants, la pauvreté sera éradiquée d’ici 2012. Les efforts seront redoublés, a-t-il ajouté, par le biais de la création d’emploi et des activités génératrices de revenus. Dans son département, le ministre Tsiandopy a crée des comités communaux pour la promotion de l’emploi (CCPE) en vue de faciliter l’accès des jeunes à la formation professionnelle ainsi que leur insertion dans la vie active.

Mains-d’oeuvres qualifiée

Dans l’Anosy, 7 communes ont déjà leur comité. Celle de Manambaro a été installée officiellement, mercredi dernier en présence des hautes personnalités dont le coordonnateur du système des Nations Unies, Xavier Leus, le chef de région Anosy Tiaro Gabriel.

L’objectif est de faire de cette région un bassin de main d’œuvre qualifiées. Outre l’agriculture, le secteur construction, la coupe et couture sont concernés. En fait, il s’agit d’une consolidation et d’une formation des métiers de base.

Quant au numéro un de l’ONU à Madagascar, il a tenu à signaler la favorisation de la prise en main de la stratégie de développement humain. L’ONU et le gouvernement malgache travaillent de concert pour que le fléau que constitue la pauvreté disparaît. Visiblement, beaucoup reste à faire...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS