Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 11 août 2022
Antananarivo | 08h44
 

Politique

Conférence nationale

Réactions

mercredi 22 septembre 2010 | Bill

Gilbert Raharizatovo : la prudence

Commentant l’actualité, Gilbert Raharizatovo, ancien ministre de la Haute autorité de transition en charge de la Culture et du Patrimoine, est prudent. Ancien journaliste de la TVM aujourd’hui chef du parti RPM, Gilbert Raharizatovo estime que toutes les initiatives pour sortir de la crise sont les bienvenues tant que les objectifs du régime ne sont pas encore atteints. Fermer les yeux et la porte aux recherches de sortie de crise de la Coordination nationale des organisations de la société civile (CNOSC) ne lui convient pas tout à fait car il se peut qu’une meilleure et rapide sortie de crise pourrait en résulter, sinon une telle initiative pourrait améliorer les solutions trouvées lors de la conférence nationale. À son avis, la conjugaison de toutes les propositions de sortie de crise peut toujours être fructueuse et moins pénible pour la population.

Ainsi, évaluant la situation au lendemain de la conférence nationale d’Ivato, Gilbert Raharizatovo craint que les élections décidées lors de cette rencontre ne soient toujours taxées d’unilatérales. Il ne nie pas que cette conférence nationale a rassemblé un effectif de participants jamais égalé mais il admet en même temps qu’une partie de la population et des forces politiques protagonistes de la crise étaient restées à l’écart de l’entreprise. Gilbert Raharizatovo attire l’attention de tous sur la mauvaise habitude ou la propension des hommes politiques et des partisans de tout nouveau régime à faire table rase ce qui n’est pas toujours évident. Ce fut le cas après tout mouvement populaire tel en 1972-1975, en 1991, en 1996-1997, en 2002 et aujourd’hui encore on est tenté de faire table rase du passé. Pour quelle raison s’interroge-t-il sinon pour des raisons purement politiques ? Les résultats ont été l’accumulation de frustration chez les victimes mais aussi chez la population.

Gilbert Raharizatovo considère qu’une amnistie générale est nécessaire pour mettre définitivement un terme à une spirale de vengeance et de violence et à des crises récurrentes. Cela n’empêche pas la mise en place de structures et méthodes accompagnées de mesures qui empêchent la culture de l’impunité laisse-t-il entendre. Bref, une perception d’un vrai centriste.

Sareraka constate et suggère

L’artiste Sareraka ou Yvon William Randriazanakolona, devenu membre de la Haute autorité de transition (HAT), invité de Njaka Andrianavonisoa de la radio Antsiva ce mardi soir du 21 septembre fait un certain nombre de constats ou de révélations. Sareraka avoue qu’il n’a pas été à la conférence nationale, mais il est entièrement partant pour qu’on mette en œuvre les résolutions et surtout pour que tout citoyen malgache adhérent ou non à la démarche, s’exprime. Il encourage même les partisans des trois mouvances et les autres qui n’y ont pas participé à porter leurs regards critiques sur le fond, sur le contenu et non plus sur la forme.

L’objectif, à son avis, est d’améliorer et de rendre efficient les structures et les textes qui vont régir la 4e République. C’est dans ce dessein qu’il insiste pour l’adoption d’un mode de scrutin direct et à majorité absolue dans toutes les consultations ou élections afin que l’autorité élue soit réellement souveraine. Sareraka est contre un scrutin de liste à la proportionnelle, il préfère un scrutin majoritaire fut-il à deux tours et un découpage électoral qui convienne à ce type de scrutin : une circonscription, un élu à la majorité absolu.

Sur la base de ses déplacements à travers le pays, en plus des conversations avec ses collègues de la HAT, Sareraka avoue que d’une part, les délégués issus des districts ne représentent pas la population en général. Ces délégués sont issus des citoyens organisés dans des Ongs ou des associations ou des partis politiques, déclare-t-il. Mais les populations dans les localités reculées, anonymes, non organisées (any ambany ravinkazo) ont leur propre perception de la situation et de la sortie de crise, estime-t-il. Pour elles, la sortie de crise est un référendum associé au nom de Andry Rajoelina comme en 1975 avec Didier Ratsiraka, explique-t-il ; ce serait simple et rapide. Cela ferait économiser au pays et à ses populations appauvrissement, temps, argent et difficultés diplomatiques. Ces mêmes populations non représentées à la conférence nationale souhaitent que la durée des campagnes électorales soit plus longue pour une meilleure compréhension des tenants et aboutissants des enjeux des scrutins et des donnes qui leur sont offertes.

En tout cas, Sareraka est convaincu qu’il est aujourd’hui temps que les citoyens s’expriment afin d’offrir le plus d’informations aux rédacteurs des textes et aux experts qui formuleront juridiquement les résolutions de la conférence nationale.

Zafilahy Rakotomandimby compte sur la conférence de la CNOSC

Du côté des trois mouvances, l’ancien député Zafilahy Rakotomandimby a déclaré qu’il attend la conférence nationale organisée par la Coordination nationale des organisations de la société civile. À ses yeux, seule cette conférence aura une légitimité suffisante pour réussir à résoudre la crise actuelle.

22 commentaires

Vos commentaires

  • 22 septembre 2010 à 07:49 | Bena (#2721)

    tous ceux qui parlent différement seront traités ... d’hérésie par le saint ayatholah ramino, barbu, détenteur de la seule vérité au pays. en dehors de lui, on meurt !

    faites attention, il detient le bucher !!!

    • 22 septembre 2010 à 09:04 | niry (#210) répond à Bena

      Avec ce qu’il vient de dire, je crois que Sareraka fait bel et bien partie des "HAT incompétants", dans la ligne de mire des congressistes affamés.

    • 22 septembre 2010 à 10:13 | sissi (#3685) répond à niry

      Niry,

      Soit le Sareraka était dans un état second, soit ses paroles n’était pas anodines.

      Dans l’un comme dans l’autre cas, comme son nom l’indique le Sareraka doit être vraiment au bout du rouleau et devrait donc urgemment aller se coucher.

      Mais c’est vraiment du grand n’importe quoi ! Dire qu’un tel oiseau fait partie des gens qui gouvernent ! Je rêve !

      Mais bon dieu qu’ont fait les Malgaches pour mériter de tels énergumènes ! Est-ce qu’on est effectivement en train de faire parler le plus ignare pour tâter le terrain et voir si les Malgaches allaient ingurgiter cette grosse grenouille ? Ayez la décence s’il vous plait, de ne pas indéfiniment prendre le peuple gasy pour des moins que rien que vous allez pouvoir éternellement« encu ler »(passez -moi l’expression), sans réagir ?

      Mais avec un tel argument, vous allez faire le lit des plus fanatiques ! Pour la première fois, je commence à réaliser à quel point, que les craintes de Taranaka Che pour une éventuelle guerre civile ne sont malheureusement pas sans fondement si les fous qui nous gouvernent pensaient sérieusement qu’une telle démarche était envisageable. Ou alors serait-ce la nouvelle stratégie pour se maintenir au pouvoir le plus longtemps possible, en proposant l’inacceptable et en créant conséquemment le chaos ?
      Sissi

    • 22 septembre 2010 à 12:48 | Vary-Manta (#2623) répond à sissi

      Cher(e) Sissi,
      Je crains que vous n’ayez fortement raison. Nous avons a faire à des gens qui ne sont pas à la hauteur.

    • 22 septembre 2010 à 18:03 | sissi (#3685) répond à Vary-Manta

      Bonjour vary manta,

      Tu peux sans risque ajouter le « e », car derrière mon pseudo, il y a une femme.

      Il est vrai que que ce n’est pas drôle d’avoir des incompétents comme gouvernants et j’espère sincèrement que l’intelligence humaine finira par triompher sur la bêtise.

      Un exemple de bêtise humaine, la réaction de certains médias, face à l’accueil soi-disant triomphal fait à Son Excellence Monsieur le Président, à qui la tête (et sans doute le reste)sous le keffieh, a dû momentanément gonflé de satisfaction égo-surdimentionnée, face au nombre certes impressionnant de la communauté musulmane venue l’accueillir à Antsiranana.

      Certains journalistes HATifs nourris sans doute au jatropha du coin et son éthanol, sont allés jusqu’à affirmer gratuitement, sous le coup de l’émotion, que les Antsiranais étaient composés de plus de 90/100 de musulmans.

      Messieurs les journalistes, faites un recensement sérieux avant de vous adonner à des réactions mensongères qui n’honorent en rien votre image et votre métier. La prochaine fois que la HAT en chef visite Diégo et la communauté musulmane, profitez de l’occasion pour demander aux Hortefeux ou Besson malagasy de renvoyer tous ceux qui n’ont pas la nationalité, donc qui n’ont pas le droit de vote à Madagascar. Mais attendez la fin des festivités pour le faire car le nombre lamentable, de personnes qui seront en droit de rester pourraient perturber le séjour de sa seigneurie.

      D’ailleurs, sans devoir attendre cette prochaine visite, pourquoi ne pas déjà faire les enquêtes sur le sujet, à partir des films déjà en possession de la HAT ? Si notre putschiste en chef comptait sur ces musulmans-là pour les futures élections, il faudrait qu’il révise sa stratégie.

      Je ne cherche pas à créer un problème à une communauté qui a toujours su pendant des décennies, vivre en symbiose avec le reste de la population malgache musulmane ou pas, mais à engager un débat sur ce que plusieurs journaux ont épidermiquement relayé, sans vraiment creuser la réalité sur tous ces musulmans qui répondent toujours présents pour n’importe quelles festivités à Diégo-Suarez.

      Ils ont été plus que heureux d’avoir la cagnotte de la HAT en chef pour fêter l’Aïd en beauté, mais les journalistes sérieux devraient sans aucun doute vérifier si la majorité des musulmans présents, ont le droit de vote à Madagascar, avant d’apporter une conclusion quant à la popularité véritable de la HAT en chef auprès des Antsiranais malgaches.
      Sissi

    • 23 septembre 2010 à 16:21 | Vary-Manta (#2623) répond à sissi

      Chère Sissi, merci de ta réaction. D’un côté, je suis amusé de votre commentaire sur la HAT, cependant je me rend compte que vous avez une grande méconnaissance de notre histoire et de la démographie malgache. Des tributs musulmanes, il y en a à Madagascar depuis des siècles. Ils sont même bien plus malgache que ceux qui sont arrivés en dernier, les merina, mais qui se croient plus malgache encore que les lemuriens.
      l’islame Ce n’est pas nouveau. Le calandrier malgache est musulman : lahady, tineny, ... zoma, sabotsy ...tout est arabe !!!! Que le nord de Madagascar soit en effet à majorité musulmane, c’est un fait que personne ne peut contester. Je vois que vous n’avez pas connaissance de notre histoire. Les chretiens sont chez nous depuis l’air coloniale. Et c’est pour cela que la reine Ranavalona 1er, les combattait en craignant de perdre de son influence, sur ses sujets des haut-plateaux. Aussi les Musulmans de Madagascar ne sont pas ceux d’Afghanistan ! Rien à voir !
      Salutations sincère

    • 23 septembre 2010 à 19:22 | sissi (#3685) répond à Vary-Manta

      Chère Vary Manta,

      Je suis tout à fait d’accord avec l’histoire que vous venez de relayer. Seulement, je vous parlais de certains musulmans de Diégo-Suarez ville, que j’ose en revanche prétendre bien connaitre.

      Dans cette région il y a des musulmans malgaches de nationalité malgache qui ont le droit de vote. Mais il y aussi une grande majorité de musulmans qui sont dans la région depuis des décennies pour certains, sans pour autant avoir pris ou pu avoir une carte légitime pouvant attester de leur "malgachitude".

      Maintenant, si vous me dites qu’il faut urgemment et massivement régulariser tous ces cas-là, c’est un autre débat, que je conseille d’ailleurs à la HAT de faire vu son grand succès auprès d’eux.

      Je n’ai d’ailleurs jamais compris le pourquoi et le comment et cela m’a d’ailleurs toujours intriguée, mais à Diégo, ces cas existent. Je ne sais pas si vous avez entendu parler du grand trafic des cartes d’identité nationales à Diégo, et quelles étaient les personnes derrière ? Mais bon, vous savez Vary Manta, on ne peut pas toujours tout dire sur un forum, mais j’ai été ravie de discuter avec vous.
      sissi

    • 23 septembre 2010 à 22:00 | Vary-Manta (#2623) répond à sissi

      Très Chère Sissi,
      moi aussi j’adore vous lire, même si le lieu n’est pas celui ou je m’attendais à apprécier un entretient à ce point. J’adore votre style et je respecte entièrement votre point de vue. Mais je suis aussi de ces gasy, qui veut à tout prix défendre la mixité, la pluralité, la diversité, et les nombreuses minorités qui constituent la plus grande richesse et la singularité de notre pays. Nous l’oublions trop souvent, même en politique.
      Pour vous rassurer, si les Antsirananais sont trés hospitalier et sont heureux de fêter avec Rajoelina, surtout s’il vient avec de l’argent à distribuer, il est toujours le bienvenu ; mais cela ne veut rien dire. Pour l’instant il est célébré comme celui qui a détrôné Ra8 ...et sans plus. Mais attendez de voir la suite, s’ils sont mécontent de lui. À Diego ils n’ont même pas de journaux quotidiens. La réception de la TVM est à la limite du scandaleux. Ce n’est pas étonnant qu’ils ne réagissent pas comme les Tananarivéens. Les super photos que tu as vu ne veulent rient dire. Il n’y a pas d’amour durable en politique et surtout pas à Diego. ...Je sais de quoi je parle : "samby mandeha, samby mitady" citation de Jaojoby

    • 23 septembre 2010 à 22:28 | sissi (#3685) répond à sissi

      Vary manta,

      J’avais 5 minutes pour te répondre tout à l’heure et je n’ai même pas pensé te demander s’il fallait mettre un « e « ou pas à chère pour ce qui te concerne.

      Pour en revenir aux gasy-musulmans, j’aurai souhaité que les journalistes fassent de vraies enquêtes avant d’affirmer que 90/100 des Antsirannais étaient musulmans.

      Je ne nie pas l’importance de la communauté musulmane, à Diégo, mais je dis aussi qu’il y a un nombre non négligeable de musulmans à Diégo ville qui n’ont pas pu ou voulu avoir une carte d’identité nationale gasy. Je ne suis pas du genre à entrer en matière dans un débat sans savoir.

      Quant à la communauté que tu as pu voir danser autour de la HAT en chef, elle fait partie d’une organisation bien rodée à Diégo et elle répond présente à toutes les invitations.

      Avec un peu de moyens financiers, je te promets que je peux faire venir les mêmes pour danser et pour remettre un keffieh à Vary Manta. J’espère que Vary Manta ne va pas pour autant avoir la grosse tête. Et je ne parle pas du reste. (rires). J’espère me faire pardonner pour cette impertinence, mais vois-tu, le rire est le meilleur moyen pour décompresser.
      Sissi.

    • 23 septembre 2010 à 23:10 | Vary-Manta (#2623) répond à sissi

      OK ! le pseudo de "vary_manta" je l’avais choisi, le jour ou un ami s’est plaint que mon riz était mal cuit. Désolé j’aurais pu choisir un meilleur pseudo. C’est un grand honneur d’avoir pu échanger quelques moment de plaisir avec vous. Dommage que je ne puisse m’entretenir plus longuement avec vous. C’est la premiere fois que j’arrive a rire et à partager ce moment avec une autre personne. Merci Sissi

      D

    • 24 septembre 2010 à 11:00 | sissi (#3685) répond à Vary-Manta

      Bonjour Vary manta,

      C’est vrai que j’aurai peut-être préféré que ce soit du Vary Masaka, au moins on aurait pu tout de suite passer à table.(rires)

      Tu sais avec mon pseudo aussi, au début cela m’énervait un peu au début que des forumistes se relayaient pour se payer ma tête la dessus, et je perdais mon énergie pour expliquer que je me suis en fait contentée de garder mon petit nom dans la vraie vie, mais rien à faire. Alors j’ai pris le parti d’en rire.

      Notre post d’hier a dû se croiser, je vais donc apporter ici un commentaire sur un sujet qui me tient autant à cœur qu’à toi, à savoir : la richesse dans la diversité.

      J’ai gardé pour moi comme un trésor, et ai fait mienne pour ma propre survie, et ce depuis l’adolescence, la célèbre citation de Paul Valéry :

      « Enrichissons nous de nos différences mutuelles ».

      Pour te dire qu’au sein de ma propre famille, les tiraillements et les frustrations issues de ces problèmes ethno-tribaux-sociaux étaient lourds à porter sur les épaules d’une enfant.

      Je ne peux donc qu’abonder dans ton sens et milite comme toi pour que chaque malgache puisse se sentir chez lui dans n’importe quelle ville ou sur n’importe bout de terre de ce pays.

      On ne pourra développer notre île qu’en mettant au placard tous ceux qui pensent par exemple comme un ancien député ou ministre que je connais , qu’il ne fallait surtout pas faire les routes, de peur de « l’invasion merina ». Les fanatiques malheureusement, il y en a partout, mais j’espère qu’avec les nouvelles générations, il y en aura de moins en moins. Les parents ont un grand rôle à jouer la dessus.

      Mais tout le plaisir a été pour moi V.M. J’aurais également aimé continuer ce débat ailleurs que sur ce forum, mais en attendant porte-toi bien. Entre nous, je préfèrerai que tu me tutoies, comme tu l’as fait la première fois,
      Au plaisir, Sissi

    • 24 septembre 2010 à 14:31 | Vary-Manta (#2623) répond à sissi

      Resalut Sissi,
      etant donné que nous sortons un peu du sujet de la "tribune" et que certainement bientôt on ne pourra plus continuer notre entretient privé. j’ai crée une adresse ou tu peux me joindre si tu veux bien entendu ’francois.joseph@hotmail.com’. Si réagit c’est super, si non à bientôt sur le Wold Wide Web. Merci de m’avoir répondu et de m’avoir fait tant sourir. D

    • 25 septembre 2010 à 09:33 | sissi (#3685) répond à Vary-Manta

      Salut Vary Manta.

      C’est sympa et je te remercie pour ton adresse email mais si tu le permets, je vais y réfléchir car on trouve tellement de choses bizarroïdes sur le net que la méfiance devient primordiale.

      Sissi

  • 22 septembre 2010 à 10:18 | Tsisdinika (#3548)

    Un référendum sur mesure, rien que sur une seule question : Rajoel ?? Allons donc ! Son égo, déjà surdimensionné, va exploser !

    Je m’étonne encore qu’il ne soit pas sorti de la conférence nationale une résolution consistant à déchoir de la nationalité malagasy toute personne vivant hors de nos frontières pendant au mois...18 mois, tellement les soi-disant résolutions étaient téléphonnées !

    • 22 septembre 2010 à 10:51 | sissi (#3685) répond à Tsisdinika

      Tsisdinika,

      Avec de tels énergumènes au pouvoir dieu seul sait à quoi on peut s’attendre.
      PS : je profite de l’occasion pour corriger ma faute de conjugaison qui échappé à mon clavier : les paroles n’étaient donc pas anodines,
      Sissi

    • 22 septembre 2010 à 11:00 | mahery (#2468) répond à Tsisdinika

      Ho an’i Sareraka,

      Gallieni hono no vatofehizoron’ny adim-poko eto Madagasikara, tsy tokony hanelingelina antsika eto ny zazanavelany fa tokony hanaraka azy.Dera sy laza ho anao, tsy takatry ny kely vola izao ny atody ô !

      Valalabemandry ialahy, rahoviana ihany kay vao valalabemifoha !

      MEDITATION !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • 22 septembre 2010 à 11:19 | stand up (#2470)

    Mr le président du « ray@dreny NAJORO » se permet de dire qu’il seul a le monopole de la vérité !!!Ne sait il pas en tant que pasteur que « Il faut qu`il dirige bien sa propre maison, et qu`il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté ; car si quelqu`un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l`Église de Dieu »ITim3, encore moins le devenir de toute une nation ?!Nous ne sommes pas sans savoir qu’un de ses enfants avait affaires d’horrible crime avec la justice ! Est-ce le prix de sa libération ? Ce n’est ni plus ni moins qu’un pacte avec le diable !!!!Acceptons-nous d’être dirigés et dominés par une telle personne ?!!!
    « Il faut qu`il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé. » A bon entendeur……

  • 22 septembre 2010 à 11:42 | kotondrasoa (#3872)

    Les RAnajoro ont parlé de résolutions, je dirais plutôt de propositions car le Petit et son équipe ont déjà changé une partie, à savoir :

    - pas de PDS mais des élections de maires, sauf pour les incompétents (lisez ceux qui sont contre la hat).

    - des élections au mois de décembre alors que la conférence nationale a dit qu’il n’y aurait pas d’élections en période de pluie.

    - une élection dont la date n’a pas été résolue par ladite conférence.

    Pour ce qui est du nombre de participants, comme c’est payé, la hat aurait pu réunir 1 000 000 de participants (beaucoup auraient demandé à venir puisqu’en une semaine, on reçoit 100 000 ariary, le SMIG du commun des mortels).

    Pour ce qui est des dépenses de 2 milliards ariary prévues pour la conférence nationale, 400 000 000 ariary ont donc été versés aux participants, mettons 400 000 000 ariary pour les frais de transport (sans marché évidemment puisque les membres de la hat sont tous des opérateurs) et 100 000 000 ariary pour l’alimentation et 100 000 000 ariary pour les dépenses d’organisation car on n’a pas à louer la CCI.

    Donc, 1 milliard ariary pour le RAnajoro ?

    Raharizatovo n’est plus aux invectives des mouvances car il n’est plus en odeur de sainteté à la hat et il se prépare déjà aux élections, comme la fois où il a trompé tout Ambohimanarina pour le fauteuil de député où il n’a rien accompli.

    Et comme l’amnistie n’est qu’une proposition, les bénéficiaires ne pourront donc pas se lancer dans les élections parlementaires car ils sont toujours des condamnés en attendant les réunions des parlementaires.

    Pierrot pourrait avoir bon jeu pour les élections présidentielles qui ne se passeront qu’après les députations.

    En commentant les mandats, le député n’est que pour un seul de 5 ans alors que le président en a pour deux.

    Et pourquoi un seul mandat d’un an pour les députés ?

  • 22 septembre 2010 à 11:51 | kakilay (#2022)

    Répondre à l’ISN serait-il de répondre à ces questions :

    - Comment introniser le petit ? Ce qui semble être le problème à résoudre de sareraka...

    ou

    - Comment se partager les sièges ? ce qui semble être le souci des personnes politiques en réunion à Ampefiloha...

    ou

    Comment faire de telle sorte que la sortie de crise se passe dans la reconnaissance mutuelle, vainqueurs comme vaincus ?

  • 22 septembre 2010 à 16:40 | Jao andria (#4725)

    Gilbert a bien dit ce qu’il fallait. Car pour bien construire la Nation Il faut considérer les opinions opposées. Les malagasy sont comme des frères et soeurs. Bien qu’ils sont issus de la meme mère et du meme père, ils n’ont aucunement et forcement la meme idée. Chacun a sa tete.
    Vous HATt et Rayamandreny Mijoro, ayez toujours en tete d’écouter vos enfants : les tendres, les tetus, les méchants. C’est à vous, en premier, de confronter positivement toutes idées contradictoires pour etre construictive.
    Attention ! les malagasy sont comme vos enfants, vos enfants.
    Il faut qu’il fasse attention à Ramino Paul. Ce Pasteur risque de favoriser l’extrémisme. Est ce que c’est bien ça le message de Dieu qu’il a reçu ?
    Le role d’un bon Pasteur est de considérer les diversités, et de trouver le véritable consensus, la véritable reconciliation. Un bon pasteur est un vrai Mpampihavana

  • 22 septembre 2010 à 19:18 | vorondolo (#4135)

    Gilbert chef du parti RPM ou Ridicule Permanent Malagasy ! C’est l’image même de nos politiciens qui vendent père et mère pour devenir ministre ou députés pour se faire des sous, et ensuite créer un parti familial et de quartier et espère se présenter aux élections présidentielles !!! et qui ne rate aucune occasion pour faire l’intéressant . Le ridicule ne tue vraiment pas !!!ra Gilbaoritra â !!!lol

  • 23 septembre 2010 à 02:11 | che taranaka (#99)

    Entre le Gil-Baoritra,pasitera volombava-vilabava et le Sary reraka....( mais il y a encore beaucoup de fozas incompétents longues pinces ambitieux dans le panier de ratsyrahonana)...

    il y a de quoi faire une "guerre civile" madama sissi....

    Et le seul point commun entre sissi et Tonton Bazy c’est que tous les deux pensent que celle-ci est impossible dans ce pays ; comme ma mère pensait, il y a 40 ans , qu’il n’y a pas de pétrole à Mada c’est Deba parait-il qui lui disait çà !.

    Quand je regarde " le paysage politique malagasy " je vous dis que la seule solution c’est le feu purificateur..certains me diront que derrière mon clavier je peux toujours fanfaronner ça ..mais vous ne faites que tourner autour du pot et vous cacher derrière votre petit doigt car la réalité c’est que entre les conneries,les aneries...du pasteur,du contre-amiral,de l’ex ou futur député....pensez-vous que les gasy vont pouvoir.éviter la guerre civile..bref...vous confondez ramino-volombava-vilambava paul et Mendela....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS