Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 6 octobre 2022
Antananarivo | 16h27
 

Economie

Fort-Dauphin

Port d’Ehoala, fer de lance de l’économie

mardi 11 mars 2008 | Lanto

L’ouverture du nouveau Port d’Ehoala à Fort-Dauphin est prévue pour la fin de cette année, avant la première expédition d’ilménite. Un investissement de 135 millions de dollars a été injecté pour sa construction. Le brise-lames de 625 mètres a actuellement atteint sa longueur. Un maître de port sera recruté prochainement. Étant donné qu’il est couvert par les normes internationales de sûreté ISPS (International Ship and Port Security), les escales sur les Etats-Unis et le Canada sont possibles.

Avec ses trois quais polyvalents dont le quai en eaux profondes, ce port sera novateur dans la région de l’Océan Indien. Il va contribuer à la relance économique de la région.

En effet, le port d’Ehoala pourra accueillir les navires de croisière, donc de développer le secteur tourisme. Par ailleurs, l’existence de la zone industrielle de 400 hectares, approvisionnée en eau et électricité, va multiplier les implantations de nouveaux opérateurs. Une puissance électrique de 22,8 mégawatts y sera installée, dont 15,2 MW seront utilisés par le port et les infrastructures minières et les 3,8 MW restants seront alloués à la ville de Fort-Dauphin. Notons que plusieurs opérateurs ont déjà manifesté leur intérêt , notamment, la Logistique pétrolière.

Pour les industries déjà existantes, ce port d’Ehoala favorisera leur épanouissement. Il s’agit, entre autres, des industries de sisal, des industries de pêche de langouste, des sociétés importatrices de letchi et de plantes médicinales, notamment les racines de pervenche. Pour les exportations de sisal, les coûts logistiques et de transport seront réduits car il n’est plus nécessaire d’acheminer le produit vers Toamasina.

En fait, les deux quais dont les longueurs respectives sont de 150 et de 75 mètres seront à la disposition des autres opérateurs. Le quai de 275 mètres ne sera utilisé par la société Rio Tinto qu’une fois par mois.

Enfin, un village de service sera dédié aux activités annexes du port tels les transitaires ou les restaurateurs. Cela afin de booster les créations d’emplois. Un schéma directeur sera élaboré pour l’aménagement du périmètre. La gestion du port sera confiée à la société « Port d’Ehoala SA » sous la validation de l’Agence Portuaire Maritime et Fluvial.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS