Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 11 août 2022
Antananarivo | 08h22
 

Politique

AREMA

Pierrot Rajaonarivelo démissionne du secrétariat national

samedi 17 octobre 2009 | Bill, Mamy Rael (Photos)

Pierrot Rajaonarivelo, Secrétaire national du parti AREMA depuis 1997, démissionne de son poste. C’est ce qu’on a compris de tout ce qu’il a déclaré lors de la conférence de presse qu’il a donné ce vendredi matin du 16 octobre 2009 au Carlton. À la demande du fondateur du parti AREMA, Didier Ratsiraka qui a souhaité reprendre en main la direction du parti, dit-il, il n’a opposé aucun refus. Mais, souligne-t-il, il assurera le règlement des affaires courantes jusqu’au prochain congrès du parti devant lequel il remettra son tablier. L’esprit qui l’anime est que le parti politique n’est pas une affaire familiale ou le bien d’une personne, aussi c’est lors du congrès du parti qu’il remettra officiellement le flambeau, ou le bébé, à son père, à son fondateur.

Très critiqué par une aile du parti AREMA et n’ayant même pas été pris en compte lors des négociations de Maputo comme faisant partie de la mouvance Didier Ratsiraka, Pierrot Rajaonarivelo ne sait plus dans quel camp il se trouve. Bien que cette mise à l’écart lui convient dans un sens, faire partie des cadres de ce parti ne le sert pas comme il le souhaite.

En tout cas, l’AREMA apparaît comme une casserole que Pierrot Rajaonarivelo ne pouvait plus trainer éternellement, remarquent certains observateurs. Aussi pour se refaire une image, Rajaonarivelo ne pouvait faire autrement. Par contre cette démission lui donne une bien plus grande marge de manœuvre dans ses initiatives dans un futur proche.

Portfolio

3 commentaires

Vos commentaires

  • 17 octobre 2009 à 08:07 | georges Rabehevitra (#3099)

    Au secours, l’Amiral rouge, libéral, dictateur revient. Planquez vous, Coutiti va être nommé chef de la sécurité intérieure. Tous à vos tickets de rationnement

    Pierrot est un vierge de la politique et n’a jamais été au pouvoir. AREMA, combien d’années au pouvoir et quel bilan ? bon il est comme Ponce Pilate, il s’en lave les mains

    Ravalomanana était le messie attendu, dommage, il nous a amené en enfer

    Rajoelina est là, on est toujours en enfer et même pas un goutte d’eau pour étancher notre soif. Lui-même et son entourage sont des profiteurs comme Ravalo et son équipe.

    Zafy est en cours de démarche parralèle, cela lui change des financements dê la même géométrie euclidienne.

    Au fait, un scoop, Manadafy va déposer une requête auprès du Conseil d’Etat pour faire valider son décret de nomination comme PM. Il crie comme Calimero (dessins animés) : "c’est trop injuste’’. C’était le rêve de sa vie, être le grand timonnier de la malgachisation à outrance qui nous a ramené à l’age de pierre (ou de Pierrot, comme vous voulez)

    On ne sait plus à quelle mouvance se vouer.

    A mon age, j’ai envie de dire "vivement l’éternité". Je ne le dis pas car j’ai encore envie de faire quelque chose pour les enfants de mes enfants.

    bonne mouvance quand même pour ce we

  • 17 octobre 2009 à 14:09 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    C’est normal que les "grands partis" se repositionnent.Chacun guette la chute de l’équipe Andry RAJOELINA/Monja ROINDEFO.

    "ON" attend toujours celui qui va gagner.PAUVRE DE MADAGASCAR

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

    Basile R.2(22)ramahefarisoa

  • 18 octobre 2009 à 12:21 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    En 2 001,j’avais dit que le parti AREMA perd le "POUVOIR" à cause des discordes internes.Cette fois-ci,si l’AREMA veut cueillir le fruit de la lutte du ticket Andry RAJOELINA/Roindefo MONJA,son intérêt immédiat c’est se taire de la divergeance des "CHEFS".APRES ON VERRA !!!

    Il en est de même pour pas mal de partis politiques et de ces pseudos "SOCIETES CIVILES.

    "TOUJOURS POUR CELUI QUI VA GAGNER"

    Basile RAMAHEFRISOA

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS