Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 11 août 2022
Antananarivo | 03h35
 

Politique

La table ronde des partis à Vontovorona

Pierrot, Fetison, Monja, Blanche Nirina…

mercredi 25 août 2010 | Bill

Devant les entreprises conduites par les différents groupements de société civile qui donnent l’impression que la machine est en marche, des entités jusqu’ici réticentes ou demeurées à l’écart de tout processus, se manifestent positivement. Ainsi les trois mouvances ont multiplié leurs réunions afin de voir les tactiques et stratégies à adopter pour cette table ronde des partis à Vontovorona. Fetison Rakoto Andrianirina de la mouvance Marc Ravalomanana déclare qu’il est toujours prêt et disposé à discuter de la sortie de crise ; pour dire diplomatiquement qu’il veut bien y participer mais qu’il ne peut affirmer autrement car les trois mouvances vont encore se réunir pour en décider clairement. L’AREMA pour sa part, au nom de son secrétaire national, Pierrot Rajaonarivelo et par le biais de son secrétaire national adjoint a dit oui à cette invitation lancée par la Coordination nationale des organisations de société civile (CNOSC) qui organise la table ronde du Héron à Vontovorona. Quant au CSRAN conduit par Blanche Nirina Richard, il se rapproche des trois mouvances pour échanges de vues tout en réclamant un forum au lieu d’une réunion politique. On ne sait trop où le CSRAN veut en venir mais on sait que Blanche Nirina Richard a toujours dénoncé l’inconstitutionnalité du régime en place et qu’elle souhaite d’abord un retour rapide à un ordre constitutionnel. Monja Rondefo de son côté s’est fait tendre le micro et la caméra lors de son « footing » sur la route d’Ambohimanambola. Encadré par cinq (5) garde du corps et deux véhicules 4X4, à quelques jours de cette échéance de Vontovorona, l’ancien Premier ministre et ancien candidat lors de la dernière présidentielle à l’issue de laquelle il n’avait récolté au plus qu’une vingtaine de voix, donne l’impression qu’il ne veut pas rater la machine qui est en marche. Il reconnaît les initiatives du CNOSC et son statut de médiateur. Il ajoute même que cette médiation doit s’effectuer sous l’arbitrage de la communauté internationale. Sans omettre de faire un clin d’œil à la France en rappelant les points de vue de l’ambassadeur Châtaigner : celui qui a été à la tête de la marche sur Ambohitsorohitra le 7 février 2009 avoue que les mots de l’ambassadeur sont proches des points de vue du MONIMA. Enfin pour se démarquer des tenants du pouvoir, il dénonce le laxisme et la partialité des procédures ou des poursuites déclenchées par le pouvoir. Ainsi il se demande pourquoi le pouvoir se tait-il sur l’affaire des faux bons du trésor ? Où en est-on sur l’affaire bois de rose et pourquoi s’en prendre à Iharizaka Rahaingoson ?

10 commentaires

Vos commentaires

  • 25 août 2010 à 09:35 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    utopies ou convictions :

    "(MONJA)/Andry RAJOELINA/REGIONS+districts/FORCES DE l’ORDRE"

    "FRONT POUR LE CHANGEMENT POUR (à) MADAGASCAR"

    "Les 109 Femmes et Hommes Patriotes Malgaches pseudo-sanctionnés par les afros".

    Mais j’y tiens personnellement.

    Une seule sortie de crise :"ELECTION" organisée par le Gouvernement "solidaire" de Transition du Général Camille Vital.

    "NOUS NE SOMMES PAS TOUS POURRIS" malgré la certitude d’un certain Georges RABEHEVITRA.

    MADAGASCAR AUX MALGACHES.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 25 août 2010 à 10:13 | Sabrina (#4247) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Votre Monja est vraiment ridicule ! Il n’a recolté qu’1 dizaine de voix aux dernières élections et maintenant il est encadré par 5 gorilles et deux 4x4. Il est vraiment à l’image de toute la classe politique malgache, pourrie jusqu’aux os !

    • 25 août 2010 à 10:58 | vuze (#918) répond à Sabrina

      Tel père tel fils...

    • 25 août 2010 à 11:38 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Sabrina

      sabrina !!

      Madagascar est une et indivisible,mais.....

      il faut "composer certaines alliances" pour gouverner.

      - du temps de Monsieur le Premier Président de la République Malgache TSIRANANA:NORD+ouest de Madagascar + quelques rescapés du M.D.R.M.+les catholiques

      opposition déclarée:Andramanjato Richard et la ville de Tananarive

      La marche du développement s’est arrêtée à cause de la maladie de Monsieur le Président Tsiranana

      - du temps des militaires,la bataille des casernes et la supériorité des merina chez les hauts gradés des forces armées.

      RATSIRAKA écarté des affaires nationales pour s’occuper de l’international.QUELLE BLAGUE !!!

      RAMANANTSOA,manque d’expérience politique-politicienne jette l’éponge etc...

      Colonel RATSIMANDRAVA,nationaliste notoire avec un penchant pour le programme commun de la gauche(opposition) en France,soutien du bout des lèvres (soit disant andevo),échec garanti à long terme.Quelques énergumènes ont franchi la ligne rouge :"ASSASSINAT".Quelle honte !!!

      Avec la guerre des casernes et des sociétés civiles ,RATSIRAKA sort gagnant.

      Ses différentes expériences de "sociétés" et d’alliances nationales et internationales ont donné des résultats mitigés pour le Peuple.

      Son alliance avec ANDRIAMANJATO Richard est,pour Moi, Basile RAMAHEFARISOA, toujours mystérieuse et incompréhensible.La culte de personnalité s’installe à Madagascar.

      Alliance tout azimut,quelle belle perspective !!

      Période ZAFY ,la démocratie (POPULAIRE) mais avec des conseillers mystérieux !!

      Retour de Ratsiraka,sans commentaire pour cette période ;

      RASIRAKA/RAVALOMANANA du bonnet blanc blanc bonnet.FORTUNES ASSUREES pour leurs proches et des "fanatiques".

      Arrivée d’un jeune leader non formaté avec une alliance hétéroclite mais un espoir pour un changement à MADAGASCAR.Il doit faire attention à ses "faux-amis" qu’à ses adversaires politiques.

      Comme nous sommes tous pourris,d’après Georges RABEHEVITRA,faisons confiance au Gouvernement de transition pour organiser l’élection des députés de Madagascar.Que les meilleurs gagnent !!Et un futur Premier Ministre choisi par la majorité "politique" des députés élus.Point barre.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 25 août 2010 à 14:21 | da fily (#2745) répond à vuze

      sieur vuze, vous connaissiez le père ? En êtes-vous certain ? Achtung, le grand SUD va se mettre à vous tancer, je ne sois si sûr que l’ancien ressemblât au rejeton ! il y a nuance quelque part.

    • 25 août 2010 à 15:17 | vuze (#918) répond à da fily

      C’était uniquement pour comparer avec Monja JAONA père en 1989 qui avait fait 4% aux élections...

      En effet, le père a quand même marqué plus l’histoire que le fils... Mais le fils est encore jeune et a toute la vie devant lui pour faire des bêtises..

  • 25 août 2010 à 16:35 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    L’affaire des faux bons de trésor !!!!!!!

    Tiens donc , voilà une info qui a échappé à vuze versus basile , sinon connaissant la très honorable honneteté des ces deux foza ils se seraient déchainés

    Quand à Iharizaka nos l’encourageons à aller jusqu’au bout

    NOUS SUIVONS DE TRES PRES SON DOSSIER

  • 25 août 2010 à 16:38 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Je viens de lire le ’dernier basile’

    Il admet enfin qu’il est pourri

    Mais Basile : etes vous encore vivant ou déjà mort ?

  • 25 août 2010 à 19:19 | diego (#531)

    Monja a recolté combien de % déjà ?

    Et RAJOELINA, combien ?

    Le ridicule ne tue pas encore, heureusement pour certains....

    • 25 août 2010 à 20:26 | Sabrina (#4247) répond à diego

      Ils sont tous pareils ! Tous des putschistes ! A l’origine de toute cette crise. Rajoelina ne serait pas là où il est maintenant sans son aide précieuse.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS