Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 4 février 2023
Antananarivo | 18h38
 

Editorial

Patriarcat

vendredi 14 janvier 2011 | Patrick A.
Comme cul et chemise comme larrons en foire
J’ai vu se constituer tant d’associations
Mais il n’en reste qu’une au travers de l’histoire
Qui ait su nous donner toute satisfaction
 
Le sabre et le goupillon
 
L’un brandissant le glaive et l’autre le ciboire
Les peuples n’avaient plus à se poser de questions
Et quand ils s’en posaient c’était déjà trop tard
On se sert aussi bien pour tondre le mouton
 
Du sabre que du goupillon

(Jean Ferrat - Le sabre et le goupillon)

Andry Rajoelina en offrant des brodequins à l’armée ou des éléments de sonorisation aux séminaristes de l’Église catholique utilise bien évidemment les mêmes ficelles qu’un Marc Ravalomanana. Il ne faut pas trop se fier aux beaux articles en tête des Constitutions, parlant de la laïcité de l’État ou de la neutralité de l’armée « Ho an’ny tanindrazana ». Chez l’occupant actuel d’Ambohitsorohitra comme chez son prédécesseur, on n’a jamais considéré que le peuple était important. Il s’agissait toujours moins de convaincre la population que de lui désigner le chemin. Ainsi reconnaît-on les sociétés patriarcales, et on aura sans doute « droit » à une cérémonie religieuse à Iavoloha ce jour.

Exemple de l’alliance du sabre et du goupillon ? En Tunisie, un Ben Ali a longtemps su utiliser auprès de l’Occident la peur de l’islamisme pour faire tolérer la main de fer qu’il utilisait pour régner sur le pays. Qui a eu l’occasion au cours des dernières années de discuter avec des tunisiens ne pouvait qu’être frappé d’une chose : même à des milliers de kilomètres de Tunis, la politique était un sujet tabou. Et ce pour presque tous, sans distinctions de métiers ou d’âge. Pour garder la face, l’interlocuteur se drapait de la souveraineté tunisienne pour dire qu’il y avait un fort consensus national pour ne laisser personne en dehors du pays se mêler de politique intérieure tunisienne. Et moi, je rigolais in petto.

Le Président Ben Ali est aujourd’hui obligé de lâcher du lest : la répression sanglante de ces derniers jours a montré ses limites. Lorsqu’un pays vit largement du tourisme, on ne peut laisser la matraque trop visible pendant que les futurs vacanciers planifient leur été, et ce d’autant plus lorsque le déni de réalité des États-Unis et de la France est en recul. Les deux durs du régime, le conseiller de Ben Ali en charge de la presse, Abdelwaheb Abdallah, et le ministre d’État, conseiller spécial et porte-parole officiel de la présidence, Abdelaziz Ben Dhia, sont en disgrâce. Ben Ali a promis de ne pas se représenter en 2014. Et la censure de l’internet, où la Tunisie faisait aussi fort que la Chine, vient d’être levée.

Le patriarcat peut reculer, mais les événements de Sidi Bouzid rappelent que les évolutions les plus fortes viennent de la société et non pas des initiatives de politiciens. Voilà pourquoi on ne doit pas prendre trop au sérieux certaines pseudo-agitations nées du microcosme. Quand Mai 68 sonnera-t-il à nos portes ?

37 commentaires

Vos commentaires

  • 14 janvier 2011 à 08:30 | râleur (#3702)

    Patrick,

    Votre façon de dire les choses sont tellement subtile et intelligente que je ne suis pas sûr que le régime passé surtout celui actuel ne se sentent pas du tout visés.

    Pari ?

    • 14 janvier 2011 à 13:28 | ikoto (#4912) répond à râleur

      râleur,

      Vous me faites sourire. Le régime (alors en gestation avant le 17 mars 2009) n’a pas mâché ses mots pour dénigrer M. Ravlomanana et surtout pour dénoncer le non respect de la "laïcité" de l’État ! Seul un imbécile ou un "mamono eritreritra" qui ne veut faire que sa tête ne peut capter l message de l’éditorialiste !

      M. Raalomanana n’est plus là pour être le destinataire des propos de Patrick A, ou voulez-vous donner un échappatoire à M. Andry Rajoelina ?

      ikoto

  • 14 janvier 2011 à 08:50 | Parole (#2602)

    La ligne éditoriale de tribune demeure, le talent aussi, tant mieux. La révolte en Tunisie nous rappelle en effet une vérité biblique : les peuples ont besoin de liberté autant que de pain. En l’occurrence le régime Ben Ali assurait tant bien que mal le pain mais aucune liberté. Il a suffi d’une hausse des prix alimentaires pour que l’absence de liberté saute au yeux comme une grenade dégoupillée.

    A Madagascar, il y a une apparence de grande liberté mais peu d’argent dans les poches. Les gens ressentent durement l’absence d’horizon mais paradoxalement ne l’expriment pas ouvertement. En fait, le ton persifleur des médias masque une réelle réticence à dire tout haut ce qu’on pense (notez cette vieille habitude de ne citer ni nom ni date dans une "révélation").

    Chaque pays a son histoire et son mode d’expression. Si le couvercle tunisien saute c’est que la marmite bouillait depuis longtemps. Le couvercle malgache lui ne saute qu’à l’instigation des politiciens.

    • 14 janvier 2011 à 09:22 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Parole

      Si Ravalomanana en 2008 a eu la sagesse d’adopter le mea culpa sincère et les memes resolutions actuelles de Ben Ali ,

      il serait encore et toujours à Ambohitsorohitra et qu’il presenterait encore les voeux aux corps constitué à Iavoloha aujourd’hui

      et que Madagascar aurait fait l’economie de cette crise politique interminable.....

      et qu’il aurait pu continuer à construire des regretables belles routes partout à Madagascar.

      Mais son entetement à l’africaine (sud de Sahara) lui a couté cher ,un entetement qui semble tenace jusqu’aujourd’hui car si la resolution de la crise actuelle n’est pas toujours sur le meilleure auspice c’est qu’il y est pour beaucoup...

    • 14 janvier 2011 à 10:08 | kakilay (#2022) répond à Boris BEKAMISY

      ... et rajoelina ne compte pour rien.

      Alors que j’ai lu ici et ailleurs que

      rajoelina maîtrisait tout

      et qu’il était le seul maître à bord,

      qu’il n’en finit pas de gagner le grand stratège de tous les temps :

      et maintenant

      qui est incapable d’imposer son point de vue,

      obligé d’humilier les militaires par des promesses de brodequins avec chemises et pantalons...,

      condamné à renforcer les contrôles administratives des entreprises pour financer son maintien alors que ces derniers attendent depuis belle lurette "la relance économique".

      Mais qu’est-ce que vous attendez de Ra8 :

      qu’il parle comme vous

      et entre dans votre fan club des putschistes incapables de conclure ?

      Mais l’"objectif" devant l’éternel est-il en train de faire un clin à Ra8 pour qu’il baisse la garde afin que rajoelina, sans rasarla maintenant, puisse porter l’estocade ?

      Quand on prétend avoir le pouvoir :

      on l’exerce...

      ou on démissionne !

    • 14 janvier 2011 à 10:15 | saina (#1582) répond à Boris BEKAMISY

      Mr Bekamisy !
      Je vois que vous aviez beaucoup aimé Mr Ravalomanana que maintenant vous ne pouvez pas vivre ou dormir sans avoir une pensée haineuse à son endroit ! La déception était vraiment trop forte !

      Lui, il est fini ! Il n’est plus là ! Il faut réserver votre énergique plaidoyer pour les biens du peuple malagasy, pour ne pas répéter la même erreur que vous aviez eu avec Mr Ravalomanana ! Si non, un de ces jours, vous allez écrire les mêmes choses à l’endroit de Mr Andry Rajoelina !

      Bonne journée à Iavoloha

    • 14 janvier 2011 à 10:37 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à kakilay

      Kakilahy,

      En vous lisant ci-dessus ,Je croyais avoir attendu le propos d’un Abdelwaheb Abdallah ou d’ Abdelaziz Ben Dhia, les deux faucons qui carressaiejt Ben Ali de la Tunisie dans le sens du poil de la dictacture.

      La chute d’un grand homme politique vient souvent d’un courtisan de votre registre ...

      J’ai bien peur que vous etiez à l’origine de la chute de celui qui nous a confectionné des milliers de km des belles routes en un temps record

    • 14 janvier 2011 à 10:58 | kakilay (#2022) répond à Boris BEKAMISY

      Voyez-vous Mr Bekamisy, des références culturelles, chacun puise là où il peut...

      Et on ne va pas s’éterniser sur qui est le courtisan de qui ?

      Nos écrits témoignent à notre place et chacun est libre de ses conclusions...

      Quant à votre peur, adressez-vous à rasarla et Cie, car je ne fréquente pas ce milieu...

      et je n’ai jamais eu besoin de ses déclarations pour camper ma position...

      Ce fut un putsch,

      et je ne voudrais pas qu’on banalise un tel acte dans ce pays que je juge capable de comprendre et de construire ce que c’est une démocratie...

    • 14 janvier 2011 à 12:18 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à saina

      "saina",

      "JE",Basile RAMAHEFARISOA,b ;ramahefarisoa@gmail.com,regrette de vous contredire :

      "Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA est présent, en permanence,dans la crise malgache :

      - pour la sortie de cette crise,

      - et/ou pour la faire durer".

      Une solution est possible :

      - accepter le retour de Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA,si "ON" accepte les retours de Messieurs Pierrot RAJAONARIVELO,Didier RATSIRAKA,Tantely ANDRIANARIVO,etc......

      Bref,un élargissement pour tous ceux qui sont condamnés par la "JUSTICE MALGACHE" comme Voninahitsy,Rakotoniaina Pety et consorts et pour quoi pas les voleurs de "POULES" ou de "BICYCLETTES".

      Ne laissons pas la Communauté Internationale dictant sa propre volonté pour transformer ce beau pays,Madagascar,en Côte d’Ivoire.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 14 janvier 2011 à 13:34 | ikoto (#4912) répond à Boris BEKAMISY

      Quelle mauvaise foi !

      M Ravalomanana n’est plus ni à Ambohitsorohira ni à Iavoloha ! Les propos de l’éditorialiste est SURTOUT destiné à M. Andry Rajoelina ! A moins que ce dernier est devenu amnésique ou il ne veut faire que ce qui lui plaît !

      Le moins que l’on puisse dire : depuis la nuit des temps jusqu’à ce 14 janvier 2011 les Malgaches ne peut nullement dissocier le "profane" au "sacré" un Ravalomanana n’a pas pu y échapper, pas plus qu’un Andry Rajoelina malgré ses critiques radicales sur la place du 13 mai !

      ikoto

    • 15 janvier 2011 à 10:05 | Gérard (#5118) répond à Boris BEKAMISY

      Oupsss !
      Il y en a vraiment qui n’ont qu’un petit pois dans la tête... Celui qui nous a confectionné des milliers de km de belles routes en un temps record a certainement détourné une bonne partie de l’argent qui est venu d’autres pays car il ne connaissait que ce procédé pour confondre les intérêt du pays avec ses propres intérêts... Soyez réalistes car les chinois, les français ou autres indiens ont des intérêts énormes dans le pays et ils sont prêts à effacer les dettes et à accorder des commissions très lucratives à ceux qui leur permettent de gagner de l’argent. Donc arrêtez de défendre des escrocs, qui sont arrivés au pouvoir en investissant des sommes faramineuses en kolikoly comme cela a été démontré mille fois. Ceux qui défendent encore des ravalo_ ratsiraou autres zafy ont peut-être des intérêts à le faire car ces tristes sires n’ont pas été capables de sortir le pays du marasme économique dans lequel il se trouve depuis son indépendance. Allez un peu à la Réunion ou demandez aux gens de Mayotte (dont une grande majorité est malgache) pourquoi ils tiennent tant à rester français ? Pour ceux qui ont un petit pois dans la tête, je préciserai que c’est simplement parce que leur niveau de vie est multiplié par dix voire par cent pour certains et parce qu’ils ont des garanties dont le peuple malgache ne peut même pas rêver. Mais ceci dit, l’argent ne fait pas le bonheur...

  • 14 janvier 2011 à 10:11 | bema (#828)

    La source de notre crise est Uniquement POLITIQUE. Économiquement, la société malgache était , est et sera toujours dans la mer... tant que les gens qui gouvernent confondent INTÉRÊT du pays et leurs propres avantages. Mêmes causes mêmes effets alors ne soyons pas étonnés d’une crise cyclique. Nous avons tout pour nous en sortir mais par manque de Maturité politique, nous sommes nos propres victimes. La fameuse question entre LÉGALITÉ ET LÉGITIMITÉ mérite grande réflexion mais ne devrait pas constituer un blocage sur la vie de tout un peuple.MisaotraTompoko.

    • 14 janvier 2011 à 12:24 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à bema

      Bema,

      en économie,nous avons encore du chemin à faire quand on entend des réflexions stupides de ce genre :

      "Celui qui fait tourner l’économie,car le grand public (les consommateurs) n’est plus indispensable.Un "GRAND PUBLIC" de haut de Gamme.

      A propos de cette fameuse foire à Mada.....

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 14 janvier 2011 à 10:39 | The Man (#2712)

    Misy manoatra noho ny tratran’ny "décéption amoureuse" t@ ravalomanana mihitsy marina ato. Efa resaka kiraro omen’ny mpanjaka domelina I hanambatambazana ny miramilany no resaka mbola misy mahita hirika ampidirana an-dravalomanana ihany.

    Efa naverimberina teto sady mbola nohamafisin’ny namana iray etsy ambony fa efa tsy eto intsony izy, efa resy, efa lasa nandositra t@ 17 marsa 2009, efa tsy mahazo mirotsaka ho fidiana intsony fa efa voaheloky ny fitsarana dia mbola mandany andro miresaka azy ihany. Mafy tokoa angamba izany voadona ara-pitiavana izany. Ny aza voany ihany ! Ny fotoana no fanafody mahomby indrindra ra’ kams fa mahereza a

    • 14 janvier 2011 à 16:14 | gasy tsotrizao (#3859) répond à The Man

      Ka ny andrizalahy reo anie na misy voalavo maty any na misy baviny behivoka de Ra8 ihany no nahatonga an’izany e !

  • 14 janvier 2011 à 10:54 | avortonmoinsquerien (#4780)

    "Chez l’occupant actuel d’Ambohitsorohitra comme chez son prédécesseur, on n’a jamais considéré que le peuple était important. "
    1. Je souscris à 1000% à ce que vous dites.
    2. Pourriez-vous avoir l’extrême gentillesse de m’aider à préparer les prochaine élections et me donner un -ou des noms - parmi le personnel politique malgache actuel pour qui le peuple est réellement important.

    avortonmoinsquerien

    • 15 janvier 2011 à 04:01 | rayyol (#110) répond à avortonmoinsquerien

      Pas encore de nom mais l on prepare le terreau et la graine devrait prendre .L attente est toujours longue, il faut la patience du cultivateur.Comme l on a dit les boeufs sont lents mais la terre est patiente

  • 14 janvier 2011 à 11:57 | kakilay (#2022)

    Quant à Mai 68, je pense qu’il y a eu des chefs d’orchestre invisibles comme Dylan avec son :

    http://www.paroles-musique.com/traduction-Bob_Dylan-The_Times_They_Are_A-changin-lyrics,t56740

    et Adorno qui travaillaient en coulisse... et bien d’autres !

    Et quand on regarde, avec le recul (car on est toujours plus intelligent a postiriori), quand on voit cette rage de Mary Travers pour chanter cette chanson, ô combien même elle était "coincée". On est même un peu gêné par la dissonance entre les paroles de la chanson et la rigueur de l’accoutrement de John, Paul and Mary. Ce qui n’enlève en rien la beauté de la chanson...

    http://vodpod.com/watch/2202973-peter-paul-mary-these-times-they-are-a-changing

    En quoi ce désir devait-t-elle aboutir ?

    Comme disait Rado : tsy maintsy mipaoka ny sarobilany...

    Car Mai 68, c’est d’abord L’Université de Berkeley avant d’atteindre l’Europe...

    Notre révolution des moeurs à nous a eu lieu en 72, qu’on a pu l’appeler un petit Mai 68.

    72, ce n’était pas seulement politique au sens étroit du terme, c’était aussi l’abolition de l’interdiction de porter des mini-jupes... et la possibilité des bisous dans la rue !

    Il y a un avant

    et un après mai 72...

    • 14 janvier 2011 à 12:32 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à kakilay

      kakilay,

      mai 68,en FRANCE,c’est une affaire de C.U des étudiants de Nanterre et d’un meneur "apatride".

      Chacun a profité pour monter en marche.La FRANCE a ouvert ses frontières à tout vent,elle est est entrain de payer les conséquences en 2000/2010."Certains "vieux couples français" fouillent dans les poubelles pour survivre......

      Le même scénario se répète à l’échelle européenne,presque avec les mêmes acteurs ,sous le masque d’écologie,vert, etc.....

      "LA MORALE A SES LIMITES".

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 14 janvier 2011 à 12:43 | kakilay (#2022) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Au moins, nous sommes d’accord sur un point : il y a eu un avant et un après mai 68...

      Je vous laisse à vos lamentations et vos

      Mais ...68.

    • 15 janvier 2011 à 10:20 | Gérard (#5118) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Il est facile de critiquer en ne se référant qu’à des agissements d’une minorité.
      Il faut comparer ce qui est comparable et l’avancée d’une nation se fait avec des majorité et non pas avec des minorités.
      les marginaux existent dans tous les pays, mêmes riches et si des personnes fouillent les poubelles c’est simplement parce qu’elles refusent de se plier à certaines règles..(comme ne pas boire d’alcool ou de se droguer dans les établissements d’aides qui sont légions en occident.
      Donc à tous ceux qui émettent des critiques non vérifiées, prière de ne pas pisser contre le vent... car ils vont se pisser dessus et ce n’est que ce qu’ils méritent... A bon entendeur salut.

  • 14 janvier 2011 à 12:29 | Jipo (#4988)

    L’exemple de la tunisie, bien qu’incomparable à Madagascar ,nous montre que l’on peut tenir un pays et son peuple d’une main de fer, à condition qu’il ait à manger,ce qui n’est pas le cas du peuple Malgache, et comme déjà ennoncé hier, quand le "Peuple s’éveillera" (et sans si-Mao) il ne tergiversera pas comme le font tous ces prétendants politiciens, qui ne pensent qu’à préserver leurs privilèges , la preuve en est c’est que tous ont commencé par assurer leurs arrières, à savoir un lieu de refuge et comme par hasard à l’étranger,et la différence entre tous , c’est que le dernier, ne s’en assure pas un ,mais le plus possible, en plus de celui d’etre déjà français.
    C’est à se demander pourquoi les peuples dociles heritent de dictature et les indociles de démocratie, N’y a t-il qu’avec les terroristes que l’on puisse et doivent discuter ?l’Histoire semble le démonter,et d’aller se refugier dans des Démocraties !

    • 14 janvier 2011 à 13:46 | mpitily (#1212) répond à Jipo

      Le peuple malgache a été jusqu’ici trop naïf et malléable à merci (sauf quand ...). Nos anciens politiques en ont profité pour infantiliser ce peuple pour qu’il les suivent fanatiquement.

      Quand on élit qq un à la présidence parce qu’il est beau et riche, ou quand on élit un député sans le connaitre mais juste parce qu’il est du même parti que le président, ou quand on respecte trop le président quitte à le vénérer et à l’ériger en "petit dieu sauveur" et à l’appeler "dada" voire à prier pour lui en s’agenouillant vers l’endroit où il réside ... on peut se dire que le malgache avait et a le président qu’il mérite.

      Il est grand temps que les malgaches se réveillent surtout spirituellement. Nous avons un seul et unique Dieu, qui est notre seul sauveur. Les ZRR et R ne sont que des outils entre ses mains pour venir en notre aide chacun en son temps, il ne fallait surtout pas les confondre avec notre Dieu sauveur.

      Une démocratie nécessite un peuple mûr et responsable pour fonctionner correctement.

    • 14 janvier 2011 à 14:24 | Jipo (#4988) répond à mpitily

      Permettez-moi, bien que encore d’accord ,d’etre désolé pour la majorité du peuple qui souffre , à cause d’une minorité, cela me revulsera toujours, navré de revenir sur ce point , mais une cause doit etre au service de la majorité et non du contraire,comme c’est le cas depuis trop longtemps à Madagascar.Comme tout , la docilité a ses limites,et là, j’ai l’intime conviction qu’on vient la chercher à deux mains ?

  • 14 janvier 2011 à 13:45 | ErnRAZ (#5140)

    Patriciarcat aurait mieux sonné à l’oreille mais enfin !

    L’emprise du Groupe Tiko pourrait bien se comparer à l’Empire economique de la Belle-Famille de Ben Ali ! Ce qui voudrait dire que ce seraient plutôt aux Tunisiens et leurs Dirigeants à commencer par Ben Ali de tirer des conclusions sur le déroulement de la Crise Malgache ? Car pour ce qui est de Madagascar, j’ai bien peur qu’il ne soit trop tard ! Ce n’est pas faute d’avoir conseillé et avisé Marc Ravalomanana ! Mais il ne voulait entendre que des louanges à sa (dé)mesure ! Quand à l’actuel Président (de Transition), il n’a même pas compris qu’il vient de faire valider un contrat avec le peuple malgache et que sa première tâche est de le respecter ! Les exigences post reférendaires de certains qui ne cadrent pas avec ce referendum devront attendre les prochaines élections qui ne doivent pas être chaque fois renvoyées sine die !

    • 14 janvier 2011 à 15:47 | Raguy (#4141) répond à ErnRAZ

      Vous savez, Marc Ravalomanana est d’origine paysanne.Quand il etait arrive au pouvoir, la prioritaire pour lui c’est de desenclaver les differentes regions, communes etc... dans tout Madagascar afin que ces dernieres puissent acheminer leurs produits facilement, car en tant que paysan, il comprend tres bien leur probleme, d’ou l’existence de toutes ces constructions de routes et infrastructures (differentes ecoles surtout dans la brousse). Nul ne peut nier la croissance economique, surtout de la production (PIB) durant ces annees la...Il a su negocier avec la banque mondiale et les differentes insitutions financieres pour pouvoir arriver a ce stade. Alors que de l’autre cote, il y a le groupe de Bourgeois Malgache et Indien qui se sentent vexer et je dirai, jaloux, qu’un petit paysan puisse realiser de telle performance et que leurs interets se trouvent menacer, alors ils cherchent un moyen pour le destabiliser. Leur pensee se penche vers l’Armee Malgache qui a cette epoque la, se sent aussi delaisser par Ravalomanana d’ou la collaboration entre les deux etait facile. Rajoelina croyait que l’erreur de Ravalomanana etait d’avoir delaisser l’Armee et c’est pour cela qu’actuellement,il fait tout pour amadouer cette derniere pour pouvoir rester au pouvoir. Mais il se trompe, en delaissant le peuple dans la misere car la realite confirme indiscutablement que L’ARMEE NE SUFFIT PAS, car un puschiste ne pourrait jamais amadouer ou controler la Communaute Internationale qui finance notre caisse. A titre de preuve, la caisse vide, il est oblige actuellement de venir s’arranger avec Ravalomanana , seul Chef d’Etat accepte par la CI, sous la pression internationale.Moi, personnellement, je ne veux pas etre a la place de Rajoelina et de ceux qui ont repprime le peuple, car tot out tard, la justice populaire est innevitable.

    • 14 janvier 2011 à 16:23 | gasy tsotrizao (#3859) répond à ErnRAZ

      Le soi-disant empire Tiko n’existe plus : déchiré, démembré, etc. par le pouvoir actuel ! Même le hangar à avion du groupe a un autre nom maintenant, qui est l’un des grands sponsors du pouvoir actuel et qui est en train de construire une tour "hénaurme" à la gloire et aux couleurs de son poulain à Ankorondrano.

      Donc, il est inutile de déblatérer dessus mais plutôt dire ce qui va et ce qui ne va pas aujourd’hui : où est le riz promis à 500 ariary (il est actuellement vendu virtuellement à 1180 ariary), l’huile promis à 2500 ariary (vendu actuellement à 4000 ariary), et etc. ?

    • 14 janvier 2011 à 21:13 | Jipo (#4988) répond à Raguy

      Analyse lucide et concrete, de plus sachant que rajoelina est venu demander des subventions à la france pour : Payer ses Protecteurs ! la plaisanterie risque de ne plus durer longtemps,car comme déjà dit on en peut tenir un pays avec des militaires meme en les payant,alors quand il va falloir leur expliquer qu’ils se nourissent d’étoiles ,la réponse a des chances, d’etre :étincelante, à moins que le Patriotisme ...?

  • 14 janvier 2011 à 16:16 | Ramanana (#3969)

    Dans Facebook, j’opterai pour j’aime...

    J’ai beaucoup ri en modifiant un tout petit peu ce que Patrick A. a écrit un peu plus haut : rigoler en pêtant.... Ouh !

    Une chose dont on n’a pas parlé aujourd’hui : l’aveu de notre ex-colonel devenu général..... Il n’a mis que quelques heures pour dénicher l’emplacement des bombres artisanales, quelques minutes pour en connaitre les auteurs mais presque 2 ans pour enfin reconnaitre que les balles venaient de son propre camp.... Cinéma, toujours du cinéma... Avec ses cheveux en épi et son visage bi-color, il aurait un réel succès à Hollywwod. Au fait, avec ce que les tananariviens voient au dessus de Mahamasina, il se croirait donc à Hollywood ? C’est pas lui des fois qui aurait demandé au PDS d’inscrire sur le flan de la colline ces si belles lettres : Antananarivo ???? De toutes les façons, il pourra toujours les contempler de son bureau d’Ankadilanana.

    Dans Gazetiko, j’ai pu lire : hifanejika ny zandary sy ny polisy. Est-ce à dire qu’il soupçonne les policiers ?????

    Dans un site web, ce Général insinue que ce sont les agents de sécurité qui sont la source de ces attaques infinies....

    Ce monsieur voit le mal partout.... Il doit démissionner de ses fonctions car faille il y a dans son corps d’Ankadilalana. Un parano....

    • 14 janvier 2011 à 17:57 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Ramanana

      Ramanana,

      Je suis tout ce qui se passe sur le plan de sécurité à Madagascar et je suis satisfait de la déclaration du Général de brigade de Gendarmerie RAVALOMANANA.

      Il annonce la réorganisation des zones d’intervention des forces de l’ordre afin de faire face à la recrudescence du "banditisme".

      De ce fait,une unité ne pourra intervenir en dehors de son territoire sans autorisation préalable de l’unité territoriale compétente.

      LES FORCES DE L’ORDRE RELEVENT LES DEFIS CONTRE LES BANDITISMES.

      Face à la recrudescence des actes de banditisme,les forces de l’ordre ont décidé de mener des "ACTIONS RIGOUREUSES ET IMMEDIATES".

      Devant la fréquence comminatoire des actes de banditismes de ces derniers jours,les forces de l’ordre ont décidé de prendre le taureau par les cornes.

      Des opérations d’envergure vont être menées pour endiguer l’insécurité galopante.

      Elles prendront forme,en premier lieu,par la coordination des actions :

      - de la Police Nationale

      - et de la Gendarmerie.

      Ainsi va être réorganisée la répartition des zones de compétence de chaque corps (Gendarmerie,Police Nationale) et de toutes les unités territoriales.

      Ce zonage permettra de séparer le bon grain de l’ivraie.

      Sans une autorisation au préalable de l’unité territorialement compétente,toute "IRRUPTION" dans une zone,autre que la sienne,EST INTERDITE.

      En second lieu,

      - tous les moyens seront déployés afin de mettre un terme à cette menace perpétuelle des bandits.

      "S’IL LE FAUT,Mettre à la disposition des "HOMMES" de forces de l’ordre :

      - des grenades,

      - des fusils d’assaut,

      - voire même des fusils mitrailleurs.

      A propos des munitions de la Gendarmerie de la Circonscription de la Gendarmerie d’Antananarivo, entre les mains des bandits,des "ELEMENTS MALHONNETES" ont profité des événements ,notamment l’assaut de la caserne de Fort-Duchesne,pour se procurer indûment des munitions qu’ils ont,par la suite,vendues clandestinement.

      source ;orange.mg

    • 14 janvier 2011 à 18:33 | mahery (#2468) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Mianara teny gasy ry zalahy a !

      Izany Richard Baomba izany anie tsy gendarme fa "Elément spécial de la présidence" e !Nahoana kosa izy no asolo an-dRazafindrakoto ?Satia ve izy nanenjika legalista hatreny an-tanim-bary sy nampihorohoro Pasitera dia vesarana galona GENERAL ?

      Ny FAT koa tsy "légitime" izany na légaliste aza ny ankolafy telo,AOKA HAZAVA !!

      Tokony hatsangana haingana aloha ny tetezamita araka ny MAPUTO izay lazain’ny sasany fa "marché de dupes"nefa ihazakazahana indray ankehitriny mba entina hanakonana ny RATSY VITA REHETRA.

      Avy eo mba hanehoana marina fa tsy mitanila ny tetezamita dia tokony haroso ny fitsarana ireo raharaha nahatonga iny CRISE mampahantra olona iny, aza afenina ny marina na milamina aza ny tanàna e !Tohizo @ afera BOIS DE ROSE, VARY TIKO, FARINE TIKO,MENAKA TIKO,contenaires PORT,OTIV,....

    • 14 janvier 2011 à 20:51 | meloky (#637) répond à mahery

      Ory Mahery oh !

      Raha mahavita tsaro aloha ra8 mpangoron-karena dia mandeha hoazy daholo ny sisa rehetra fa aza ny tomobilina no akositosika ! Mba fara-fahalikamatiny ny 4L isan’olona Fa aza ny stratezy tsy nahomby tany Maputo no averim-berina eto !

    • 14 janvier 2011 à 21:30 | Jipo (#4988) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Toutes les occasions sont bonnes pour justifier des comportements de dictateurs,autant payer quelques crapules pour mettre la pagaille, et faire quelques sabotages pour justifier des milices armées à tous les patés de maisons comme souhaité par certains,c’est un comportement de faf rien d’autre,plantez des militaires et je vous promets un avenir étoilé.
      Et pourquoi ne pas utiliser de TAZER c’est plus : IN- BIO - ECOLOGIC -et SILENCIEUX en plus d’ECONOMIC.Comme le berger, j’Aime mes moutons, pour mieux les conduire à l’abattoir, c’est beau le Nationalisme, on en redemanderait,des comme ça .

    • 14 janvier 2011 à 22:13 | Rabangolahy (#5148) répond à mahery

      Raha tsy nisy ny vary sy menaka etc...nangalarina tao @ Tiko moa ,dia mba nety nanao ahoana ny fitrangan-javatra ?.
      Be fialonana sy ory hava manana ny gasy, ka tsy mahatanty ny fisondrotan’ny sasany.
      Izay tafakatra , mandrava ny teo aloha any ka toa lasa fomba fanao mihintsy
      ilay fihetsika.
      Angalarina ny entan’olona , hamidy @ vahoaka dia lazaina fa FANAVOTANA
      ireo vahoaka madinika.
      Be ny tombom-barotra satria entana tsisy mason-karena.Edre...Dongadogan’ny halatra izy mianakavy.

  • 14 janvier 2011 à 23:16 | Albatros (#234)

    "Andry Rajoelina en offrant des brodequins à l’armée ou des éléments de sonorisation aux séminaristes de l’Église catholique utilise bien évidemment les mêmes ficelles qu’un Marc Ravalomanana." !!!.

    Evidemment !!!. C’est son clône plus jeune (le plus jeune c’est pour Boris).

    C’est ça le changement à Madagascar depuis mars 2009.

    Bonne nuit à tous et à Ben Ali en particulier.

    • 15 janvier 2011 à 00:49 | Jipo (#4988) répond à Albatros

      je dirai meme bon vol .vers la poubelle de l’europe...

    • 15 janvier 2011 à 10:31 | Gérard (#5118) répond à Jipo

      Les poubelles de l’Europe ne veulent pas plus d’un Ben Ali que d’un Ravalo ce qui montre bien qu’en Europe il y a une limite aussi car les européens ne veulent plus de ces déchets que produisent des républiques bananières.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS