Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 20 octobre 2021
Antananarivo | 19h32
 

Santé

Choléra

Mahajanga est-elle menacée ?

jeudi 13 septembre 2007 | Herimanda R.

Une menace réelle pour la Cité des Fleurs. Une épidémie de choléra sévit aux Comores, une île située à environ 250 km des côtes de Mahajanga. Selon les informations diffusées par le ministère français des Affaires étrangères, 566 cas de choléra ont été répertoriés en juin et juillet aux Comores principalement en Grande Comore. Une autre source a affirmé que la maladie y a déjà fait des dizaines de morts. Mahajanga est donc exposée aux risques de la maladie. Aucun cas de choléra, du moins jusqu’à présent, n’est encore dépisté. Des Comoriens qui voyagent clandestinement dans cette ville malagasy risquent d’être des vecteurs de transmission de la bacille. Ils prennent des bateaux depuis les Comores et débarquent secrètement et illégalement sur le littoral. De ce fait, ils échappent aux contrôles douanier et sanitaire. Face à cette situation, les autorités régionales et les 26 chefs de fokontany de Mahajanga I se sont réunies et ont décidé de renforcer les mesures de prévention. L’hygiène et la propreté seront de rigueur. Il y aura une grande campagne de sensibilisation à mener auprès de la population
locale à ce sujet. Dès leur arrivée à Mahajanga, les Comoriens sont invités à prendre des médicaments.

Le choléra est reconnu depuis comme une maladie des mains sales. Il peut être évité si tout un chacun se soucie de la propreté des aliments qu’il prend, s’il respecte également les conditions d’hygiène. Les principaux facteurs favorisants la transmission de l’infection sont le niveau socio-économique et les conditions de vie des populations. Les fortes concentrations de population associées à une hygiène défectueuse jouent un rôle important dans l’apparition et le développement d’une épidémie de choléra. Les symptômes du choléra sont une diarrhée importante d’aspect « eau de riz » avec parfois des vomissements entraînant rapidement une déshydratation sévère.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS