Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 11 août 2022
Antananarivo | 08h22
 

Société

Insécurité

Les opérateurs économiques sont de plus en plus ciblés

mardi 3 août 2010 | Bill

L’insécurité inquiète de plus en plus les opérateurs ces temps-ci. Ce ne sont plus seulement les redressements fiscaux ou les pressions morales uniquement qui préoccupent mais la sécurité physique elle aussi. Pas plus tard que dans la nuit du dimanche 1er août 2010, un collecteur de produits locaux a été tué par balle à une dizaine de kilomètre à la sortie de la ville de Tsiroanomandidy, région Bongolava. Plus près de la capitale, la presse écrite relève un fermier qui a été tué par balle lui aussi à Ambohibe Ilafy.

Ce lundi 2 août également, une autre partie de la presse écrite fait état de l’assassinat ce dimanche 1er août vers 13 heures d’un opérateur installé depuis de longues années dans la ville de Mahajanga. C’est un ressortissant français, appelé communément Jean Noël précisent des sources majungaises, qui confirment que cet opérateur français était à bord de son yacht quand des brigands l’ont assailli et lui ont tiré une balle dans la tête. Parmi les assassins, un gendarme et des civils.

Mais la même semaine dernière a également vu la mort de deux ressortissants d’origine chinoise dans le quartier de Tsaramandroso à Mahajanga, lit-on dans la presse écrite. Une femme qui opère dans la restauration et qui vient d’ouvrir son commerce il n’y a pas longtemps, a été violée et tuée avec son enfant de 6 ans. Bref, les brigands s’attaquent de plus en plus aux entrepreneurs ; ce qui n’est pas pour rassurer les investisseurs et les touristes, alors que ce secteur semble connaître des frémissements prometteurs en cette période des grandes vacances.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 3 août 2010 à 08:45 | thubert (#459)

    Franchement, cette situation nous (Madagascar) met vraiment dans l’embarras. Et c’est un vrai problème majeur plus que cette histoire de "bois de rose" car des vies sont otées.

    Cela n’encourage pas les operateurs économiques (Malagasy, étrangés)deja sur place et surtout les investisseurs à venir.

    C’est très triste !

    thubert

  • 3 août 2010 à 09:12 | da fily (#2745)

    Misérables lendemains accouchés par la débandade générale.

    Il est de plus en plus récurent de relever des éléments des forces de l’ordre dans les rangs des malfaiteurs. Voilà le résultat de la déliquescence de notre armée, de notre gendarmerie et de notre police. Il ne se passe plus un fait divers tragique sans qu’il y ait implication de militaires ou de policiers, qui sans états d’âmes font usage de leurs armes sur des civils ciblés. Si celà ne choque pas plus que ça les accros de la hat, il est inquiétant que la vraie criminilaté va crescendo dans ce pays, et les exactions commises sont de plus en plus inquiétante : toute personne supposée détenir une somme importante d’argent devient une cible de choix, et agressée avec bestialité. Quand je disais que les loups sont sortis du bois, je n’ai pas eu vraiment d’échos, pourtant la croissance du nombre d’assassinats est choquante. Les attaques sont nombreuses et la psychose s’installe chez tout le monde. L’inquiétude majeure est la présence constante de l’AK 47 dans les "opérations". Celà démontre un manquement total dans la gestion des dotations d’armes au sein des armées. Cette armée doit être "nettoyée" de fond en comble, les renégats y sont aussi à l’aise que les vrais militaires ( il en reste ?)

    • 3 août 2010 à 17:24 | poiuyt (#584) répond à da fily

      Le mauvais exemple est pris des agissements de la clique hat, et de leurs mentalités ; cela consiste à prendre par le viol, la force brute, faire des raccourcis payants.

      Beaucoup de valeurs sont en voie de destruction. L’ascenseur social qui était naguère l’effort continu dans le travail, dont la scolarité, est devenu le viol et le mercenariat, j’allais dire la prostitution et le dijéisme.

      Une compatriote racontait son dépit de voir un grand de ses neveux, ayant fait polytechnique en France, vouloir faire de la politique quand il sera rentré au bled. Elle a ajouté que il était inspiré des opportunistes putschistes. Comme il ne se fait plus de se dévoiler pro ou anti-putschiste entre malagaches, sous peine de se faire un ami de moins, point n’est besoin de préciser que poiuyt n’a fait cette fois que écouter la dame.

      Merci aux patrons de joel. Celui-là aura fait beaucoup de mal (maux) à la nation avant de partir sans aucun regret, et il n’y sera pour rien ; que peut-on lui remontrer ? Un écervelé sans éducations annihile toute une civilisation en se vassalisant au XX1è siècle !

  • 3 août 2010 à 10:23 | vuze (#918)

    Bonjour,

    Oyez, oyez les anti-HAT, si vous vous voulez vous exprimer, c’est par ici...

    Voilà un article qui va sans aucun doute mettre de l’eau dans le vin des pseudo-légalistes. Sauf que la corruption, les malversations dans l’armée et les forces de police existent depuis plus de 50 ans...

    Concernant l’affaire de Majunga, les assassins ont été appréhendés grâce à l’intervention rapide des forces de police mais cela, ce n’est pas peine d’en parler. Le plus important, c’est de tout mettre sur le dos de la HAT...

    L’insécurité des "opérateurs économiques" a toujours été présente (kidnapping, cambriolages etc..) depuis fort longtemps ! La seule différence maintenant, c’est une circulation plus nette des armes et je suis persuadé que les poseurs de bombes artisanales n’y sont pas pour rien dans cette affaire !!

    • 3 août 2010 à 14:45 | vuze (#918) répond à vuze

      Ils sont susceptibles les anti-HAT... Du coup, ils viennent plus commenter :-))

    • 4 août 2010 à 00:15 | Albatros (#234) répond à vuze

      Ils sont pitoyables les pro-HAT.... Du coup, ils ne veulent pas admettre que leur pays s’enfonce dans le chaos. :-((

  • 3 août 2010 à 15:54 | Ranarivelo (#3105)

    Bien sûr que c’est trop facile aussi d’accuser le pouvoir en place qui soit à vrai dire, dépassé par les évènements actuels par la lenteur de leur décision, en plus, leurs ennemis augmentent tous les jours.
    Je ne crois pas à la stabilité de Madagascar sans l’instauration d’une armée et police forte et PROPRE. Là, il y a du BOULOT.

  • 3 août 2010 à 16:02 | Ranarivelo (#3105)

    En plus, il y a trop des assassins libérés, donc impunis qui circulent à MADAGASCAR, comment voulez-vous que cela ne continue pas ?
    Je tue aujourd’hui, et demain je serai libéré, et qu’on s’étonne que dans le Pays il n’y a pas de sécurité. De même les politiciens qui ont fait beaucoup de mal au pays, que çà soit physiquement ou économiquement, etc... eux, ils circulent tranquillement aussi, à l’étranger comme au Pays, alors voyez-vous chers compatriotes le gros chantier qui nous attend. Sans commentaire !

  • 5 août 2010 à 10:33 | Tsy Mazava (#782)

    Je pense que le nombre de tué par le banditisme à Madagasikara est beaucoup plus élevé que le nombre de mort causé par la fusillade d’Ambohitsirohitra l’année 2009 ! Alors, pourquoi en faire un plat sur l’affaire 2009 ? Le pays est dans le C.A.C.A ( il faut le lire c’est A. c’est A ). On lit souvent dans les faits divers :" tena feno habibiana ny famonohana olona tetsy sy tehiroa ". Mais on ne réagit pas !!! ( je parle de la population en génerale ), alors quand il s’agit d’une marche vers une zone classée rouge et que les forces de l’ordre jouent son rôle de la zone à protéger, on en fait une montagne !!! Pourquoi a-t-on besoin de proteger une zone dans ce cas ?
    Je n’arrive pas à comprendre ce qui se passe dans la téte de ce pays !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS