Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 3 octobre 2022
Antananarivo | 16h52
 

Société

Mobilisation sur le MAP

Le culturel sur le banc des accusés

vendredi 30 novembre 2007 | Alphonse M.

Des membres de la société civile, des ONGs, des partis politiques, des décideurs politiques, des notables et des journalistes se sont penchés depuis hier à Iavoloha sur la « Solidarité nationale ». Et ceci dans le cadre de la mobilisation nationale pour la mise en œuvre du MAP.

Répartis en trois groupes, les participants ont discuté des défis de l’engagement 8 du MAP. Quels sont les obstacles liés à la culture qui freinent le développement ? Quelles sont dans la culture les forces qui peuvent être exploitées pour obtenir un développement rapide ? Des questions qui méritent d’être élucidées durant les deux jours consacrés à la « Solidarité nationale ».

Au cours de son allocution, le chef du gouvernement a directement interpellé les participants à montrer leur patriotisme par des actes concrets, mais non seulement à travers de belles paroles. Pour le Premier ministre, à l’heure actuelle, l’unité nationale n’est plus le problème des Malgaches. Des représentants des 18 ethnies de Madagascar ont été présents à Iavoloha.

Quant à Mme Dina Jeanne, elle a mis l’accent sur les richesses culturelles du pays en citant entre autres, l’unicité de la langue, l’alimentation de base et des us et coutumes. Sans entrer dans les détails, cette dame a également tenu à signaler l’importance du « Ziva » dans la société traditionnelle malgache pour cimenter les liens entre les différents tribus. Des leçons à tirer... Le chef de l’Etat a déjà averti que quelques us et coutumes constituent un frein au développement. Mais lesquels ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS