Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 26 septembre 2021
Antananarivo | 05h07
 

Tribune libre

Le secteur privé et les dangers du retour de l’étatisation de l’économie

vendredi 14 janvier 2011

Face au projet de l’Etat d’accorder le monopole de la téléphonie internationale à une entreprise privée, les Groupements d’entreprises souhaitent rappeler que le développement économique passe par la multiplicité des offres et la concurrence, garantie de la qualité des services et de l’optimisation des coûts, et par le respect de l’Etat de droit, garantie de la confiance des investisseurs.

Les Groupements d’entreprises représentatifs du secteur privé œuvrent pour le développement de ces dernières et mettent au cœur de leur action la défense de la libéralisation de l’économie, qui est un des principes fondamentaux qu’ils soutiennent.

Or, ils constatent avec inquiétude plusieurs signes de remise en cause de ce principe économique à travers la multiplication des contrôles administratifs et des structures étatiques que les Autorités entendent instaurer, notamment dans les secteurs des hydrocarbures, des télécommunications, de la douane ou du commerce.

Ils affirment avec force que le secteur privé n’adhère pas à ce schéma qui s’assimile à un retour à la période de l’économie dirigée qui n’a pas fait ses preuves et qu’il estime révolue.

L’expérience a en effet montré que de telles structures ne sont que des solutions qui ne font qu’alourdir les coûts et rallonger les délais, grevant la compétitivité des entreprises dans un contexte déjà difficile, sans pour autant qu’elles ne profitent au consommateur final. Ce sont également là des signes non encourageants pour les investissements gages d’une croissance de l’économie.

La législation actuelle, complétée éventuellement par la publication des textes en suspens sur la protection des consommateurs et la concurrence, donne suffisamment de latitude à l’Administration pour effectuer les contrôles nécessaires et sévir contre les contrevenants.

Enfin, les Groupements signataires du présent communiqué sont convaincus que le développement économique de Madagascar ne pourra se faire qu’avec l’adoption de mesures concertées avec l’ensemble des acteurs économiques et non arbitraires répondant uniquement à des intérêts limités.

Antananarivo, le 13 janvier 2010

Groupement des Entreprises de Madagascar – GEM Groupement des Entreprises de la SAVA - GES
Fivondronan’ny Mpandraharaha Malagasy - FIVMPAMA Groupement des Entreprises Privées de Mahajanga - GEPAM
Association des Opérateurs de Radiotéléphonie Cellulaire Mobile de Madagascar - ACELMAD Groupement des Entreprises Privées de Toamasina - GEPAT
Association Malagasy des Investisseurs en Capital - AMIC Groupement des Opérateurs des Technologies de l’Information et de la Communication de Madagascar- GOTICOM
Association pour la Promotion de l’Entreprise à Madagascar - APEM Groupement des Opérateurs Touristiques de Madagascar - GO TO Madagascar
Association Professionnelle des Banques - APB Groupement Pétrolier de Madagascar - GPM
Chambre de Commerce et d’Industrie France-Madagascar - CCIFM Groupement Professionnel des Commissionnaires Agréés en Douane - GPCAD
Fédération des Hôteliers et Restaurateurs de Madagascar - FHORM Jeune Patronat de Madagascar - JPM
Fivondronan’ny Orinasan’i Vakinankaratra - FIOVA Syndicat des Entrepreneurs du Bâtiment et des Travaux Publics - SEBTP
Groupement des Aquaculteurs et des Pêcheurs de crevettes de Madagascar - GAPCM Syndicat des Industries de Madagascar – SIM
Groupement des Concessionnaires Automobiles de Madagascar - GCAM Groupement des Entreprises Franches et Partenaires de Madagascar - GEFP
Groupement des Entreprises de la SAVA - GES Groupement des Entreprises Privées de Mahajanga - GEPAM
Groupement des Entreprises Privées de Toamasina - GEPAT Groupement des Opérateurs des Technologies de l’Information et de la Communication de Madagascar- GOTICOM
Groupement des Opérateurs Touristiques de Madagascar - GO TO Madagascar Groupement Pétrolier de Madagascar - GPM
Groupement Professionnel des Commissionnaires Agréés en Douane - GPCAD Jeune Patronat de Madagascar - JPM
Syndicat des Entrepreneurs du Bâtiment et des Travaux Publics - SEBTP Syndicat des Industries de Madagascar – SIM

4 commentaires

Vos commentaires

  • 14 janvier 2011 à 13:47 | Jipo (#4988)

    La privatisation et les monopoles d’Etat à Madagascar ont toujours tué toutes possibilités de développement économique Pour le Pays , chaque Président à reproduit les erreurs que ses prédecesseurs, au lieu de s’en servir comme exemple à ne pas suivre,n’est pas Mandela ou Anouar el Sadate qui veut ;On prend les memes et on continue.Pauvre Madagascar et dire que ce sont des descendants "Royaux"qui infligent ,au nom de cette gloire perdue ,cette misère à ces pauvres descendants "d’esclaves",depuis qu’ils en ont eu la possibilité, voilà plus d’un demi siècle.Ceci n’est en aucun cas un commentaire, que je prend, bien soin : de vous laisser, mais juste une constatation.

    • 14 janvier 2011 à 14:34 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Jipo

      jipo,

      "n’est pas mandela ou anour el sadate qui veut"

      mandela a répudié son épouse et anour el sadate assassiné .

      Quelle leçon à tirer de ces deux personnages !!!!

    • 14 janvier 2011 à 17:49 | ikoto (#4912) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Mr Basile Ramahefarisoa,

      N’éludez pas les remarques combien pertinentes de JIPO, S.V.P. Vous qui roulez pour le développement de Madagascar et qui misez sur M. Andry Rajoelina, pensez-vous que votre D.J. qui mène actuellement la danse est-il sur la bonne voie ? Répondez en toute franchise et en toute liberté, Mr Basile Ramahefarisoa !

      ikoto

  • 17 janvier 2011 à 04:49 | Ranjoky (#410)

    On a expulsé Ravalomanana à cause de la monopolisation économique (ou plus précisément commerciale) du groupe TIKO dont il faisait partie comme premier associé...Et maintenant, le soi-disant "Etat", sous l’égide de la première victime, reproduit la même chose ! C’est intolérable !
    Et je vous promets, mes compatriotes, que ca va finir un jour !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS