Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 17 août 2022
Antananarivo | 10h09
 

Economie

Soutien aux micro-entreprises rurales

Le FIDA alloue une enveloppe de 30 millions de dollars

samedi 30 juin 2007 | Nivo T. A.

Dans le cadre du programme de soutien aux pôles de micro-entreprises rurales et aux économies régionales (PROSPERER), le FIDA (Fonds international de développement agricole) va allouer une enveloppe financière de l’ordre de 30 millions de dollars.

Le démarrage de ce programme qui touchera cinq régions, à savoir, Analamanga, Itasy, Haute Matsiatra, Sofia, Vatovavy-Fitovinany, est prévu pour le deuxième semestre de cette année. Une dizaine de filières (agricoles, non agricoles et artisanat) ont été identifiées en fonction de leur potentialité, de l’impact potentiel sur les ménages les plus pauvres, et de leur rôle dans le développement local et régional.

Améliorer les revenus des ruraux

Ce programme du FIDA s’inscrit dans la mise en œuvre de l’objectif stratégique du programme pays de FIDA visant à améliorer les revenus des ruraux pauvres par la diversification des activités agricoles et la promotion de l’entrepreneuriat rural. Il consiste en la transformation du secteur rural traditionnel isolé en un secteur compétitif et professionnel avec une approche combinant à la fois l’appui et la consolidation des micros et petites entreprises rurales existantes (PMER) ainsi que le développement des filières porteuses au niveau régional. Et ce, en vue de diversifier les revenus et promouvoir l’emploi rural.

Il s’agit dans un premier temps d’appuyer les PMER à surmonter leurs contraintes en vue d’assurer leur développement et de favoriser leur croissance par des services d’appui. Ces services comprennent, entre autres, l’appui à la préparation et au suivi de dossiers d’investissement et de projets d’entreprises, le conseil et accompagnement, les formations en gestion, les formations professionnelles et techniques, les échanges technologiques, études de marchés.

Ensuite, l’intégration de ces PMER sera à promouvoir dans des clusters et filières et la structuration de ces derniers sous forme de fédérations ou groupements par corps de métiers permettra la pérennisation de ces services d’appui et l’extension des marchés par la reprise de ces services d’appuis par ces clusters et fédérations. Le programme va également appuyer l’extension des services de finance rurale.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS