Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 17 août 2022
Antananarivo | 09h51
 

Société

La pagaille

samedi 20 février 2010 | Bill

La semaine qui s’achève a montré une société en pagaille. D’un côté les forces de l’ordre et la justice qui se condamnent ou s’accusent. Le Colonel Richard Ravalomanana a fait part à la presse de ses regrets de n’être pas soutenu, pour ne pas dire d’être désavoué par des décisions de justice dans les efforts pour arrêter de grands bandits. De l’autre côté, une justice qui s’en défend et qui rappelle les principes fondamentaux de ses fonctions et qui semble dire qu’il vaut mieux libérer des supposés criminels faute de preuves tangibles plutôt que d’incarcérer des innocents.

Ailleurs, à Ambohimahitsy-Andralanitra, le Père Pedro tance les responsables de la SAMVA , la société en charge de la collecte des ordures de la capitale et menace les responsables de la municipalité car les ordures sont en train d’envahir les établissements scolaires riverains de cette décharge d’ordures de la capitale. Outre les nuisances que subissent les écoliers et les élèves d’Akamasoa, les maladies respiratoires sont en train de se propager dans les environs. Ainsi ce vendredi 19 février, les élèves et écoliers d’Akamasoa ont-il manifesté contre les comportements des responsables de la SAMVA et de la capitale. Ils réclament la fermeture de cette décharge.

Mais en face, il y a aussi les « Quat’mis » qui vivent de cette décharge et qui, tout en se faisant petit, ne souhaitent pas cette fermeture. Ils y trouvent leurs ressources, les matières premières qui leur permettent de survivre (pièces ou boîtes de récupérations, miettes de charbon, restes d’aliments destinés soit à l’alimentation des porcs soit carrément à l’alimentation humaine) tout en les disputant avec les rats et les chiens.

Il était effectivement prévu que la décharge soit fermée mais en attendant l’ouverture d’autres décharges plus à l’écart des villages et sites habités, le véritable problème est que l’accès des camions au véritable site d’Andralanitra était rendu difficile en raison des pluies qui ont duré plusieurs jours voici quelques semaines, expliquent les responsables de la SAMVA.

Apparemment, la route qui conduit à la décharge d’Andralanitra a été ce vendredi rapidement dégagée à l’aide des engins de la SAMVA qui voulait ainsi éviter de continuer à subir les foudres des habitants d’Akamasoa.

Dans les établissements hospitaliers publics, le « week-end prolongé » n’est pas prêt de s’achever. La menace de grève des médecins a été désamorcée par le président de la HAT. Les médecins attendent la concrétisation des promesses faites par les ministères concernés. Mais des paramédicaux haussent le ton. Ils se sentent écartés, voire méconnus car ils n’ont pas été convoqués ni invités par Andry Rajoelina alors qu’ils font partie des personnels de la Santé et ils ont eux aussi leurs revendications. La démarche des médecins qui ont brandi la menace de grève générale sous 48 heures à la place du « week-end prolongé » ouvrira-t-elle le chemin aux paramédicaux ? Selon les médecins, le cas des paramédicaux a déjà été traité et pris en compte par la Primature mais des paramédicaux ne l’entendent pas ainsi.

5 commentaires

Vos commentaires

  • 20 février 2010 à 08:39 | rasoa (#1766)

    Je ne vois pas du tout à quoi ceci rime :
    1. « ... mais en attendant l’ouverture d’autres décharges plus à l’écart des villages et sites habités,".
    Qu’y a t-il de si difficile de trouver un autre lieu de décharge. Antananarivo est vaste et nous avons des techniciens pour l’environnement, jugés aptes au choix d’emplacement pour les ordures !
    On attend, on attend, on attend, ... car l’intérêt des déposeurs pèsent plus que les problèmes sanitaires.
    Une fois de plus, Madagascar n’est pas seulement un pays du TIA KELY (économie de carburant, ...), mais également celui du TSY MITSINJO LAVITRA, et surtout celui du MORAMORA.
    La sonnerie d’alerte ne se déclencherait-elle qu’après la survénue de la peste, et ce qui s’ensuivra ? Avec tout le problème que l’on a déjà sur le dos...

    Ni ceci :
    2. "le véritable problème est que l’accès des camions au véritable site d’Andralanitra était rendu difficile » n’est qu’une excuse qui accuse la SAMVA.

    • 20 février 2010 à 10:43 | rakoto09 (#1735) répond à rasoa

      La réponse simpliste de notre Rasoa nationale : IL N Y A QU’A...... Oui c’est très facile de critiquer, n’est ce pas Rasoa ???.....
      Autre chose car je vais souligner l’indépendance de la justice, le souci d’équité et la démocratie à Madagascar contrairement aux fausses informations et contre vérités décriées de tout bord, lisez bien ce qui suit, Rasoa, et c’est pas moi qui l’ai écrit, c’est votre ami BILL :......... D’un côté les forces de l’ordre et la justice qui se condamnent ou s’accusent. Le Colonel Richard Ravalomanana a fait part à la presse de ses regrets de n’être pas soutenu, pour ne pas dire d’être désavoué par des décisions de justice dans les efforts pour arrêter de grands bandits. De l’autre côté, une justice qui s’en défend et qui rappelle les principes fondamentaux de ses fonctions et qui semble dire qu’il vaut mieux libérer des supposés criminels faute de preuves tangibles plutôt que d’incarcérer des innocents.

      Oserez vous encore dire qu’il y a la terreur à Madagascar, Rasoa ?????

    • 20 février 2010 à 13:42 | philo (#3541) répond à rakoto09

      Non !rakoto09, Tout va très bien madame la marquise.

  • 20 février 2010 à 09:23 | Bena (#2721)

    on a souvent ce qu’on mérite ! on voulait déplacer ces décharges à l’époque et on sait qui l’a bloqué et dans quel intérêt ! le pèpère est en bonne relation avec qui-l’on-sait alors de quoi se plaint-il encore ; n’a-t-il pas le pouvoir absolu sur terre comme au ciel actuellement ?

    quand au clonel r8, n’est-il pas en mesure de respecter la hiérarchie entre simple gendarme et magistrat ? dès que son droit lui semble bafoué il crie au scandale mais quand il bafoue le droit des autres c’est normal, car c’est LUI (ecce homo). certes, il bouge le petit doigt et tous les journaleux accourent, langue pendante et bave à la bouche.

    • 20 février 2010 à 09:45 | rasoa (#1766) répond à Bena

      Au Clonel R. Ravalo :
      - incompétence flagrante
      - mis en scène digne d’initiés
      - bla, bla bla et bla...
      Très mauvaise image d’enquêtes menées par l’entité GENDARMERIE de ce bas monde !

      On n’est pas dupe, ni prêt à gober vos PUB à la gendarme !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS