Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 26 janvier 2022
Antananarivo | 11h01
 

Société

Antananarivo

Grogne des usagers sur l’approvisionnement en eau dans la capitale

mardi 30 novembre 2021 | Mandimbisoa R.

Près d’une semaine sans la moindre goutte d’eau dans le robinet. Le problème est de trop pour les habitants dans certains quartiers, principalement ceux situés en hauteur de la capitale. Le ton ne cesse de monter, hauts responsables au sein de l’Etat, comme les citoyens lambda ne sont pas épargnés. Sur les réseaux sociaux, ils poussent des jurons, principalement, à l’endroit de la Jirama.

Pourtant hier, le ministère de l’Eau et de l’Assainissement a affirmé que toutes les stations de pompage et de traitement d’eau de la capitale sont désormais opérationnelles. Ce, grâce au déclenchement des pluies artificielles durant quatre jours et ayant permis d’augmenter la capacité en eau des réservoirs alimentant la capitale et ses environs. Cela ne semble toutefois par avoir des répercussions positives sur le quotidien des usagers.

La publication des événements relatifs à l’adduction d’eau dans d’autres villes ou encore d’autres opérations par le ministère ne fait par ailleurs qu’attiser la colère des usagers. Ces derniers pensent que cela ne sert qu’à redorer le blason des dirigeants. A Toliara, récemment, le ministre chargé de l’Eau, Ladislas Rakotondrazaka, a par exemple annoncé l’installation de nouvelles pompes dont les capacités sont importantes.

Le problème d’approvisionnement en eau dans la capitale est dû essentiellement au changement climatique selon les explications techniques du ministère de tutelle pourtant elle ne date malheureusement pas de cette saison. Des projets forages ont été initié pour pallier à la pénurie d’eau mais l’actuel ministre de l’Eau et de l’Assainissement a suspendu les travaux en argumentant le non-respect des normes par les entreprises adjudicataires du marché.

95 commentaires

Vos commentaires

  • 30 novembre 2021 à 10:23 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Quelle eau restera-t-elle pour la population après que le PRM a tapé, tape et tapera encore sur l’eau à travers son "velirano" ? Des gouttes éparpillés sur le sol n’est-ce pas ?
    Donc ne nous étonnons si l’eau devient une denrée rare pour notre pays.

    • 30 novembre 2021 à 10:23 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      lire ...ne nous étonnons pas ...

  • 30 novembre 2021 à 10:28 | vatomena (#8391)

    Les français disent ""Qui a bu boira !’’ Ce n’est pas assuré quand il s’agit d’eau potable chez nous.
    Cela fait seulement 60 ans que nous sommes vraiment chez nous.,il est vrai.

    • 30 novembre 2021 à 11:01 | arsonist (#10169) répond à vatomena

      Se ’eunioné Ma’on gzénofobe ’assistt vatomena di "ch’est noù" an pa’lan de Madagasca’ !
      Ses kil k’ouha kil peu ce fè’he pacé pou’ un Gasy se ’eunioné Ma’on gzénofobe ’assistt vatomena , laiche Q dhu Jouiffe sefa’ade gzénofobe ’assistt Zemmou’ !

  • 30 novembre 2021 à 10:57 | kartell (#8302)

    Cette pénurie répétée d’eau dans une capitale qui déborde d’ordures, d’insécurité de toutes sortes dans un air irrespirable et pollué jusqu’à dépasser les pires normes tolérables pose avec insistance la capacité du pouvoir, à la fois municipal et central, à répondre aux besoins élémentaires d’une population, laissée pour compte ..
    Quid des forages qui devaient être la solution miracle ?..
    L’évidence, après des annonces dithyrambiques, pointe une réalité, beaucoup moins flatteuse, aux couleurs d’un fiasco du politique à répondre aux besoins élémentaires du citoyen réduit à un stade de cobaye !..
    A l’horizon bling-bling d’un téléphérique logiquement hors-sol, on mesure combien le pouvoir ne cesse de s’écarter d’un quotidien qui lui pose des problèmes qu’il est incapable de résoudre, voir pire, d’atténuer préférant faire rêver avec des projets serpillière !..
    La répétition des pénuries, dans une fréquence de plus en plus rapprochée, dévoile une incompétence du pouvoir pris désormais dans la spirale d’une urbanisation clandestine non maîtrisée qui ajoute une pression supplémentaire aux besoins d’une population privée d’un accès pourtant essentiel..
    On touche au cœur de la futilité d’un discours politique qui ne tient pas la route, faute de ses auteurs à pouvoir mettre un terme à la corruption auquel se greffe l’absence d’une vision de remise en état d’un quotidien fortement dégradé..
    Le coup par coup tient lieu de vision d’avenir, mais il n’est que pure illusion, dans un domaine qui exigerait de remettre tout à plat, ceci, bien moins porteur au sein d’une société à qui on promet des miracles, sans eau, ni électricité ou presque !..

    • 30 novembre 2021 à 11:07 | arsonist (#10169) répond à kartell

      Rappel .

      # kartell
      A mon avis , vous me faîtes dire ce que je n’ai pas écrit !

      Vous me tenez ce langage :
      >> # 29 novembre à 16:06 | kartell (#8302) répond à Dadabe ^

      1. >> Détrompez-vous, ce Macronisme que vous voyez flamboyant <<
      Réponse : j’aimerai bien que vous me montriez un passage dans tous mes posts qui prouvent que "je vois flamboyant le macronisme" !

      2. >> Pour les autres secteurs que vous avez balayés avec une rapidité qui ne permet pas la discussion, vous généralisez trop des sujets où pourtant des scories troublent la sérénité imbue du personnage ...L’impression qui prédomine à la lecture de vos propos intéressants est que sans le dire, vous faites en continu une comparaison feutrée avec qui vous savez ...<<
      Réponse : je rappelle ci-dessous le passage de mon dernier post ci-dessus , en ce qui concerne "les autres secteurs" comme vous dîtes , et merci d’en extraire et de montrer ce que vous croyez être une comparaison entre Macron et celui que vous désignez par le mystérieux "qui vous savez" . Attention ! Si ce "qui vous savez" est le DJ bac-3 , alors je vous préviens tout de suite que c’est non ! Je ne compare jamais que ce qui est comparable !
      [Extrait]
      En ce qui concerne la présence de l’armée française au Sahel , la lutte contre le terrorisme islamique , la politique européennne de la France , la politque intérieure ...
      tout un chacun est libre de dire ce qu’il pense.
      Par contre ,
      .la lutte contre le racisme ,
      .la lutte contre le fascisme ,
      .la lutte pour la préservation de la planète [le jour de dépassement de cette année 2021 est le 29 jullet ! Vous vous rendez compte ?]
      .la recherche continu et perpétuel de l’humanisme
      .et tout ce qui ressemble à tout cela
      sont , seront et demeureront absolument indiscutables !
      [Fin de l’extrait]

      3. >> Il est donc certain qu’en pareilles circonstances, votre tendance a une indulgence de contraste pointe son gros nez avec un contexte gaulois beaucoup plus nuancé que celui que vous vous efforcez de peindre et de défendre avec une mansuétude d’hôte appliqué...<<
      Réponse : J’ignore votre façon de lire des textes ! Mais sur ce coup-ci , je suis persuadé que vous vous êtes engagé sur un terrain loin , mais très loin de mon champ de réflexion

    • 30 novembre 2021 à 12:40 | vatomena (#8391) répond à kartell

      Ah !Notre Arsoniste ,mérina crépu assermenté ,il ne sort plus de sa mare aux canards .Il cancane toujours aussi bien .Bis !

    • 30 novembre 2021 à 12:53 | arsonist (#10169) répond à kartell

      É houi ! Jeu sè bihin ke sa là fou malle ô ’eunioné Ma’on gzénofobe ’assistt vatomena , mê sé kome sa !

      Se vatomena , laiche Q deu Jouife sefarade gzénofobe ’assistt Zemmou’ , neu se’à jamet hun Gasy kil p’étan êt’he
      ni hun Blan de pot maime sil prend det bins do deu javelle tou lè jou’s !
      Mè sé kome sa !

  • 30 novembre 2021 à 11:15 | arsonist (#10169)

    "Grogne des usagers sur l’approvisionnement en eau dans la capitale" ???

    Seulement "grogne" ?
    Pourtant l’eau potable est un besoin vital pour tout être humain !
    Et je ne parle même pas des animaux et des plantes !

    Pas d’eau potable ,
    et les Antananariviens
    ainsi que les habitants des autres villes
    sont seulement ... "grognons" ???

    Seulement grognons !

    Dans ces conditions , comment voulez-vous que le DJ bac-3 et ses démoniaques de foza
    n’en profitent pas pour ch...er sur la tête des Madagougousques ???

    • 30 novembre 2021 à 13:14 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Arsoniste !bis ,bis svp

    • 30 novembre 2021 à 13:39 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Vouassi alo’he !
      Gu’ionne dès zouzagé gu’onion !
      Sè madagougouesseke çon ceuleman gu’onion .
      Il son pa komm lé k’éole ô Zantiihie in !
      Sè k’éole ô Zantiihie la neu çon pa komm leu ’eunioné Ma’on gzénofobe ’assistt vatomena in !
      Hil son pa kontant é hil leu mont’he .

  • 30 novembre 2021 à 11:20 | Vohitra (#7654)

    Inona moa no azo ambara amin’izao toe-draharaha sy zavamisy izao ?

    Nataony nihinan’IEM aniny tanteraka mihintsy ilay vahoaka !

    Tamin’ny taona 2016, aza adino fa tsy tonga ara-potoana ny oram-pahavaratra, efa hifarana ny taona vao mba nisy orana mahalana, avy eo ny volana febroary 2017 dia nitsahatra sahady…

    Fa tamin’izany, mbola nisotro rano sy azo niafiana ihany ny tolotra amin’ny famatsiana rano ny tanàna ! Noho izany, tsy azo atao antony iolahana sy hiafenana ny fiovan’ny toetrandro na ny fahasimban’ny tontolo iainana !

    Fahefana, harena, voninahitra no mahamaika…dia izao no vokany !

    Traikefa…tsy misy !
    Fahaiza-manao…tsy misy !
    Fitaizana, fahamendrehana, fahamarinana…tsy misy !
    Hasina sy sitraka ekem-bahoaka…tsy misy !
    Fahalalana ny fiarahamonina sy ny toetsaina toavina isamparitra…tsy misy !

    Simba sy levona ilay Firenena, ny rano fototry ny aina mahavelona no indro efa nafoy !

    Dia mbola eo, samy miezaka mihatsaravelatsihy eo daholo sy mimenomenona fotsiny ihany !

    Rano ve ? Izay no naha Imerina azy fahizany ! Iry mierina lavitra iry hoy ny « fahiny », Vohitra niorina eo afovoandrano, Vohitra niorina tamin’ny fifehezana ny rano ho fambolembary, rano miotrika no rano mahazo vatsy avy amin’ny toko sy vakimparitra, riandrano sesehena, nofehezina sy notazana hivadika ho fiarahamonina mirindra eo ampototry ny vary !

    Indrisy ! Tsy toy izao no nametrahan’ireo « Masina » azy ho lova !

    « Tsy adidiko izaho irery…fa izaho sy ianareo »

  • 30 novembre 2021 à 11:23 | Isandra (#7070)

    Le peuple Malgasy gâté par ce régime, commence à goûter du confort.

    De ce fait, moindre désagrément, ils perdent la capacité de patience et de compréhension et sont devenu trop exigeants.

    Pourtant, a l’époque de Rajao, ce genre de coupure était presque devenu habitude, depuis l’arrivée de Rajoelina, elle est rare, sauf dans la circonstance comme celle-ci, le manque de pluie,...

    • 30 novembre 2021 à 11:26 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Heureusement, ce régime est très réactif : ils ont déclenché rapidement la pluie, que les opposants descendants de Thomas n’admettent pas :

      "Pourtant hier, le ministère de l’Eau et de l’Assainissement a affirmé que toutes les stations de pompage et de traitement d’eau de la capitale sont désormais opérationnelles. Ce, grâce au déclenchement des pluies artificielles durant quatre jours et ayant permis d’augmenter la capacité en eau des réservoirs alimentant la capitale et ses environs. Cela ne semble toutefois par avoir des répercussions positives sur le quotidien des usagers."

    • 30 novembre 2021 à 11:30 | ravalitera (#10915) répond à Isandra

      30 novembre à 11:26 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^

      Heureusement, ce régime est très réactif : ils ont déclenché rapidement la pluie, que les opposants descendants de Thomas n’admettent pas :

      "Pourtant hier, le ministère de l’Eau et de l’Assainissement a affirmé que toutes les stations de pompage et de traitement d’eau de la capitale sont désormais opérationnelles. Ce, grâce au déclenchement des pluies artificielles durant quatre jours et ayant permis d’augmenter la capacité en eau des réservoirs alimentant la capitale et ses environs. Cela ne semble toutefois par avoir des répercussions positives sur le quotidien des usagers."

      ############################################################
      Les pluies artificielles c’est comme :
      les "vary mora"
      les "tsena mora"
      ou les "PPN 20 sambo efa an-dalana"
      ou les "35 000 tonnes de ciment importé"
      je vous laisse completer

      quand il disait "gouverner c’est prévoir", il fallait entendre "gouverner c’est improviser"

    • 30 novembre 2021 à 11:32 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      Hi hi hi trop fort ….

    • 30 novembre 2021 à 11:41 | ravalitera (#10915) répond à Isandra

      30 novembre à 11:23 | Isandra (#7070)

      Le peuple Malgasy gâté par ce régime, commence à goûter du confort.

      ###################################################
      con = adala
      fort = matanjaka

      effectivment le peuple Malagasy commence à goûte et même être dégouté de votre adala-matanjaka mendiant de m*rde

    • 30 novembre 2021 à 12:02 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      @ Ravalitera,

      Miarahaba anao,

      Olona adala sy gaigy ary donendrina anie no mivondrona ao anatin’io solon’anarana io fa aza taitra ianao e !

      Karamaina hanao fiantsiana sy hisarika fifankahalana izy ireo, ary efa andian’olona voan’ny tarazo ara-piarahamonina tany amin’izay toerana nisy niaingany tany !

      Mivarotra ny tenany sy ny fanahiny amin’ny lainga sy fandranintana izay ireo koa aza atao mahagaga mihintsy !

    • 30 novembre 2021 à 15:04 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ravalitera,

      Vous ne savez que tout cela, c’est pour gâter ce peuple, qui ne s’arrête plus de murmurer, moindre désagrément,...parce qu’ils commencent à oublier leur souffrances d’hier.

  • 30 novembre 2021 à 11:23 | ravalitera (#10915)

    Au dernière nouvelles on était au projet Tana water III , sans savoir où sont passés les I et lI

    Notre mendiant de service aura du pain sur la planche pour convaincre les créancier. Bon courage à lui.

  • 30 novembre 2021 à 11:30 | purgatoire (#11152)

    J’attends avec impatience les explications d’ISANDRA …. Va ton avoir un comparatif avec la France ??? Ou plutôt dire que c’est la faute des précédents gouvernements ??? Sinon Que le Président va distribuer des arrosoirs oranges ? Ou que lors de son prochain déplacement à l’extérieur il va demander une aide de centaine millions de dollars pour faire venir par pipeline sous-marin de l’eau de la Reunion ? Voir même un téléphérique … Ou peut être que le stade barea va avoir des bâches pour récupérer l’eau de pluie … je me délecte à l’avance des explications données … hier ses chiffres covid étaient trop bon … même les malgaches de tamatave en rigole quand je leur envoie les élucubration de notre sachant quotidien …

    • 30 novembre 2021 à 15:27 | Zora (#10982) répond à purgatoire

      Il faudrait importer plusieurs contenairs d’eau. Le DJ n’est plus à 1 velirano pres.

  • 30 novembre 2021 à 11:32 | lé kopé (#10607)

    C’est la première fois depuis 60 années , que l’Etat n’arrive pas à assurer les besoins fondamentaux de la population , à savoir l’eau et l’électricité .Détenteur des prérogatives de puissance publique , ce régime peine depuis trois ans à trouver ses marques , et confond les priorités avec le superficiel. Pourrait on espérer un sursaut d’orgueil de la part de nos Dirigeants pour le reste de leur mandat ?L’avenir nous le dira . Salut les Copains .

    • 30 novembre 2021 à 11:51 | arsonist (#10169) répond à lé kopé

      Des dirgeants qui ne cessent
      de demander l’aumône et de mendier des aides à l’extérieur
      sont totalement dépourvus d’orgueil !!!

  • 30 novembre 2021 à 11:35 | purgatoire (#11152)

    ISANDRA : « Le peuple Malgasy gâté par ce régime, commence à goûter du confort. »🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣 trop bon j’en ai mal au ventre !!! Au village où notre association intervient ils vont mourrir de rire à défaut de mourir d’autres choses

  • 30 novembre 2021 à 11:55 | arsonist (#10169)

    Devinette à un sou !

    Qui a écrit ceci ce matin ?
    "Le peuple Malgasy gâté par ce régime, commence à goûter du confort."

    Remarque :
    Non ! Non ! Ce n’est pas une blague ! Quelqu’un a réellement écrit ça ce matin !

    • 30 novembre 2021 à 12:09 | Vohitra (#7654) répond à arsonist

      Les petites mains commencent à verser dans la provocation...c’est clair et évident !

      Est-ce l’élément de langage qu’elles ont reçu pour ordre de propager ?

    • 30 novembre 2021 à 12:28 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      # Vohitra

      Bonjour !
      Ne jamais oublier que le DJ Bokassa gasy a déjà introduit des blindés et des armes à Mada juste avant les dernières élections de filoha .
      De plus , il continue toujours à équiper ses forces de répression !
      Ne pas oublier que dès le lendemain du meeting électoral du DJ bac-3 Rajoelina à Sciences Po Paris , les foza ont commencé à publier des menaces officielles de représailles contre les personnes qui ont osé s’opposer ce jeudi-là à cet abruti de Bokassa gasy !

      Bokassa gasy croit sans doute que ses menaces nous intimident !
      Une étincelle !
      Rien qu’une étincelle ... et les feux de l’affrontement consummeront ces démoniaques foza et leur chef !

    • 30 novembre 2021 à 12:41 | kartell (#8302) répond à arsonist

      Il semblerait que son Excellence concocterait la nomination prochaine de 200 nouveaux généraux, le média, auteur de cela, se serait-il trompé de zéro ?..
      Quelqu’un pourrait-il nous rassurer ?..

    • 30 novembre 2021 à 13:07 | Vohitra (#7654) répond à arsonist

      Averina hatrany ny fampatsiahivana ny toromarika efa natao….

      22 novembre à 11:27 | Vohitra (#7654)

      Isampokontany, izay rehetra mahatsiaro ho manana andraikitra sy tia Tanindrazana, ary ny mpikambana « A.A » dia efa tokony mikaroka ny mikasika izay tahirinkevitra rehetra momba ny foza rehetra eo amin’ny Fokontany misy azy :

      Aiza no trano fonenany
      Iza daholo no anarana sy fiantso ny olona ao
      Firy izy ireo no monina ao
      Aiza no miasa ny olondehibe monina ao
      Aiza ny zanany no mianatra
      Aiza no miantsena ny olona ao
      Aiza izy ireo no matsaka rano rehefa tapaka ny rano
      Firy ny fiara misy ao
      Raisina ny laharan’ny fiara mivoaka sy miditra ao
      Amin’ny firy ny olona ao no miditra sy mivoaka ny trano
      Aiza ny fianakavian’izy ireo no misy akaiky indrindra
      Aiza izy ireo no mandeha mivavaka
      Fantarina hoe avy aiza no tena fiaviana sy tanindrazan’ireo monina ao
      Alaina namana sy resahana izay mpiasa mpikarama ao amin’io trano io
      Fantarina izay fikambanana na vondrona misy an’ireo olona monina ao
      Iza no olona mifandray amin’izay monina ao amin’io trano io ka mipetraka eo amin’ny Fokontany
      Fantarina ny fombafomba fiaina mahazatra ny olona monina ao
      Fantarina ny laharana finday ho an’izay monina ao
      Fantaro ny lalampoza sy lavaka fieren’ny foza

      Mirary fahombiazana ho an’ny rehetra, mila fahavononana tanteraka, mila fahamatorana ihany koa…

      « Tsy adidiko izaho irery…fa izaho sy ianareo ! »

  • 30 novembre 2021 à 12:43 | purgatoire (#11152)

    Aussi grave que l’eau et la faim
    « 12:30 - SYSTEME EDUCATIF MALGACHE
    Selon le Rapport d’Etat sur le Système Educatif à Madagascar (RESEN) décrivant son analyse durant une période de 10 ans (2004-2014), le système éducatif malgache a connu PEU D’AMÉLIORATION en termes de résultat qualitatif. Entre autres, l’on note que le taux de réussite aux examens du baccalauréat a stagné à 40% tandis que la déperdition scolaire continue d’AUGMENTER …. Parmi les facteurs contribuant à cette dégradation de la qualité de l’éducation, l’on peut citer l’insuffisance des formations des enseignants et les matériels didactiques et pédagogiques en l’occurrence les manuels et les livres scolaires. "A titre d’exemple, le ratio livre-élèves 1 sur 10 (1 livre pour 10 élèves) présente un handicap majeur dans le processus d’apprentissage des apprenants, d’autre part, les apprenants perdent progressivement le goût de la lecture", souligne le Ministère de l’Education nationale.
    On ne peut pas construire des stades des téléphériques des Colisées et penser à la jeunesse malgache … enfin je parle pas des blousons dorés qui a 10 ans ont déjà des téléphones portables de ceux qui s’achètent des pizzas avant d’aller dans des lycées privés ou au lycée français et qui vont partir faire du ski en Suisse et qui ont de l’argent de poches pour sortir en boites de nuit ceux là représentent 1% de la jeunesse malgache mais je parle des 99% autres qui partent le ventre vide à l’école qui n’ont pas un stylo pour écrire un cahier pour recopier leurs devoirs ou de livres pour étudier … à titre d’infos pour ISANDRA nous avons un container rempli de livres scolaires de livre de poches de dictionnaire etc que nous avons récupéré dans des écoles françaises pour distribuer sur tamatave … mais ce sera sans les politiques et surtout ceux qui gouvernent actuellement…. De toutes façons vous nous avez indiqué que le peuple malgache était maintenant gâté par ce régime ….

    • 30 novembre 2021 à 13:05 | MALIBUC (#9345) répond à purgatoire

      Cela fait des années que d’innombrables containers remplis de livres scolaires arrivent à Madagascar mais paradoxalement il n’y à aucun livre à disposition pour les élèves dans les écoles, ce qui dénote bien que ce gouvernement fait tout pour empêcher l’éducation de ses propres enfants.
      L’Elève ne doit pas dépasser le Maître !

    • 30 novembre 2021 à 13:47 | purgatoire (#11152) répond à purgatoire

      Malibuc pour nous pas de problème car c’est nous qui distribuons aux enfants directement … idem avec les parents pour le savon le dentifrice les brosses à dent l’huile le riz les vêtements etc etc et nous commençons à avoir un peu d’argent pour la construction de l’école …. Car nous allons construire une école … vous vous rendez compte du nombre d’écoles que l’on aurait pu construire avec l’argent du stade barea qui va n’avoir qu’une utilité réduite … un match par ci une défaite par la … alors que les écoles proche des villages ont une véritable utilité ce qui évitera aux enfants de marcher pendant 3h sous le soleil et souvent pieds nus …

    • 1er décembre 2021 à 23:52 | lysnorine (#9752) répond à purgatoire

      « AUSSI GRAVE QUE L’EAU ET LA FAIM »– « SYSTEME EDUCATIF MALGACHE » – « LA FRANCE COLONIALE A-T-ELLE MENÉ UNE POLITIQUE HOSTILE À LA LANGUE ARABE EN ALGÉRIE ? »
      Re purgatoire 30 novembre 2021 à 12:43 |

      « AUSSI GRAVE QUE L’EAU ET LA FAIM »–« SYSTEME EDUCATIF MALGACHE »
      « Selon le Rapport d’Etat sur le Système Educatif à Madagascar (RESEN) décrivant son analyse durant une période de 10 ans (2004-2014), le système éducatif malgache a connu PEU D’AMÉLIORATION... la déperdition scolaire continue d’AUGMENTER …. »

      Tsy mahagaga izany ary mbola vao mainka hitohy sy hivelatra raha mbola MIKIRIBIBY MAMPITA fahaizana amam-pahalalana ho an’ny TOMPON-TANY MALAGASY amin’’ny lalan’ny TENY FRANTSAY fa TSY AMIN’NY MALAGASY TENIN-DRAZANY ny tompon’andraikitra sy ny avara-pianarana.

      Tsara ho tsakotsakoin’ ireo rehetra ireo ihany itony TANTARAN’NY FAMPIASANA NY TENY ARABO tany ALIZERIA itony.

      https://www.middleeasteye.net/fr/decryptages/france-coloniale-algerie-langue-arabe-francais-anglais-ecoles

      « LA FRANCE COLONIALE A-T-ELLE MENÉ UNE POLITIQUE HOSTILE À LA LANGUE ARABE EN ALGÉRIE ?

      Dès le lendemain de l’indépendance du pays en 1962, l’État algérien a fait de l’« arabisation » son cheval de bataille. LA LANGUE ARABE ÉTAIT-ELLE POUR AUTANT MENACÉE DURANT LA PÉRIODE COLONIALE FRANÇAISE ?
      Par
      Nourredine Bessadi
      Published date : Mercredi 1 décembre 2021 - 09:07 | Last update : 10 hours 8 mins ago

      Depuis début octobre, les relations diplomatiques algéro-françaises n’ont jamais été si mauvaises, culminant avec le rappel par Alger de son ambassadeur et la fermeture de l’espace aérien algérien aux avions militaires français.

      Fait inédit, les autorités algériennes semblent maintenant décidées à s’attaquer à la présence de la langue française dans le pays, dans le but d’exercer une pression directe sur Paris.

      Certes, le débat sur la place de la langue de Molière en Algérie est loin d’être nouveau, mais c’est la première fois qu’il s’inscrit dans une passe d’armes diplomatique.

      Fin octobre, les MINISTÈRES de la Jeunesse et des Sports et de la Formation et de l’Enseignement professionnels ont ORDONNÉ, À TRAVERS DES INSTRUCTIONS SANS PRÉCÉDENT, L’UTILISATION « EXCLUSIVE  » DE LA LANGUE ARABE DANS LEUR DOCUMENTATION OFFICIELLE ET DANS TOUT LEUR FONCTIONNEMENT.

      Sans le mentionner explicitement, les deux notes interdisent l’utilisation de la langue française.
      Cette initiative veut s’inscrire dans un cadre historique : dès le lendemain de l’indépendance du pays en 1962, l’«  arabisation  » a été perçue comme un moyen de SE «  RÉAPPROPRIER  » UNE IDENTITÉ ALGÉRIENNE «  SPOLIÉE » PAR L’OCCUPANT FRANÇAIS, pour reprendre la rhétorique utilisée par les élites à l’époque.

      Plus généralement, l’enseignement de la langue arabe est envisagé comme étant uniquement l’œuvre de la nation algérienne indépendante, souvent de façon assez simplificatrice. La puissance coloniale française, quant à elle, est souvent présentée comme ayant mené une politique hostile à cette langue.

      (à suivre)

    • 1er décembre 2021 à 23:57 | lysnorine (#9752) répond à purgatoire

      « AUSSI GRAVE QUE L’EAU ET LA FAIM » –« SYSTEME EDUCATIF MALGACHE »
      – « LA FRANCE COLONIALE A-T-ELLE MENÉ UNE POLITIQUE HOSTILE À LA LANGUE ARABE EN ALGÉRIE ? »

      Re purgatoire 30 novembre 2021 à 12:43

      (suite 1)

      « LANGUE PARLÉE OU LANGUE ÉCRITE ? »
      À partir de 1830, l’expédition française en Afrique du Nord nécessite le recrutement d’INTERPRÈTES.

      Ainsi, alors que le CARACTÈRE DURABLE DE L’IMPLANTATION FRANÇAISE EN ALGÉRIE se confirme et du fait des besoins militaires et administratifs, les APPRENTIS ARABISANTS SE FONT RELATIVEMENT NOMBREUX, ENCOURAGÉS PAR LES AUTORITÉS FRANÇAISES, qui TENTENT DE GÉNÉRALISER LA CONNAISSANCE DE CETTE LANGUE chez les militaires et les fonctionnaires.

      Les nouveaux arabisants se répartissent en trois groupes : des chrétiens d’Orient entrés au service de la France dans le cadre de l’expédition d’Égypte (1798-1801), des «  Européens  » attirés par l’aventure en terre nord-africaine, et des Maghrébins, souvent de familles juives.

      La question de la nature de la langue à enseigner se pose d’emblée : s’agit-il de la langue vulgaire, usuelle, parlée, ou bien d’une LANGUE ÉCRITE SE RÉFÉRANT AUX TEXTES ANCIENS, SOUVENT CORANIQUES ?

      [...]

      Pour Louis Jacques Bresnier, un orientaliste français du XIXe siècle, il est illusoire de vouloir inculquer une langue algérienne « particulière », l’arabe algérien. D’autres, comme Jacques Auguste Cherbonneau, directeur du collège impérial arabe français d’Alger, penchent vers une langue médiane qui intègrerait certaines particularités du « parler algérien ».
      Une position partagée par de nombreux militaires, et notamment par le réseau saint-simonien, avec à sa tête Ismaÿl Urbain, l’inspirateur de la politique du royaume arabe de Napoléon III.
      Ce réseau représente un courant politique qui considère que LA LANGUE ARABE ET LA LANGUE FRANÇAISE, PLACÉES SUR UN PIED D’ÉGALITÉ, DOIVENT ÊTRE LES LANGUES D’UNE ALGÉRIE NOUVELLE conçue comme une entité binationale.
      C’est dans cette optique que DES PRIMES SONT DÉCERNÉES AUX EMPLOYÉS CIVILS AYANT PROUVÉ LEURS COMPÉTENCES LINGUISTIQUES EN LANGUE ARABE, faute de pouvoir exiger de tous une connaissance approfondie de cette langue.
      Une commission chargée d’étudier les moyens de propager la langue arabe parmi les Européens et la langue française parmi les « indigènes » conclut dans un rapport rédigé par Ferdinand Barrot en 1848 à la nécessité d’agir énergiquement dans ce sens : le rapport ne recense que 180 élèves pour les chaires supérieures d’arabe, un chiffre considéré comme très faible.

      Cette orientation est confirmée par un décret du 14 juillet 1850, complété le 30 septembre 1850, qui crée TROIS ÉCOLES PRIMAIRES ARABE-FRANÇAIS – appelées MÉDERSAS – à Médéa, à Constantine et à Tlemcen, dont les directeurs sont tenus de connaître l’arabe, puis les collèges arabe-français d’Alger (1855) et de Constantine (1863).
      En Algérie, les MÉDERSAS – à ne pas confondre avec les madrasas, les écoles coraniques – étaient destinées à dispenser un enseignement juridico-religieux ainsi que littéraire à de jeunes gens, dans le but d’en faire des INTERMÉDIAIRES MUSULMANS capables d’occuper de hautes fonctions administratives, judiciaires ou religieuses au sein de l’État.

      (à suivre)

    • 2 décembre 2021 à 00:06 | lysnorine (#9752) répond à purgatoire

      « LA FRANCE COLONIALE A-T-ELLE MENÉ UNE POLITIQUE HOSTILE À LA LANGUE ARABE EN ALGÉRIE ? »
      (suite et fin)
      ELLES (les « médersas » ONT CONTRIBUÉ À LA FORMATION D’UNE CERTAINE ÉLITE INTELLECTUELLE ET POLITIQUE, qui a joué un rôle important aussi bien durant l’époque coloniale que dans celle qui a suivi l’indépendance du pays, après 1962.
      Chacune des trois médersas disposait de trois professeurs musulmans dont l’un d’entre eux était chargé de la direction de l’établissement. La durée des études était de trois ans. TOUS LES COURS ÉTAIENT DISPENSÉS EN LANGUE ARABE.
      «  DOUBLE CULTURE »
      L’enseignement comprenait un COURS DE GRAMMAIRE ET DE LETTRES ARABES, un cours de droit et de jurisprudence musulmane, et un cours de théologie.
      Pendant la Troisième République (1870-1940), les trois médersas étaient essentielles à L’EFFORT COLONIAL DANS LE CONTRÔLE DES INSTITUTIONS ISLAMIQUES, au travers de ce qu’on appelait alors le «  culte officiel ».
      POUR ACCÉDER AU STATUT DE CADI, D’IMAM OU DE MUFTI OU BIEN POUR DEVENIR MOUDERRÈS (INSTRUCTEUR RELIGIEUX) EN ALGÉRIE FRANÇAISE, IL FALLAIT POSSÉDER UN DIPLÔME DE MÉDERSA.
      En 1880, on dénombre une vingtaine d’écoles primaires mixtes arabe-français en Algérie, sans compter les établissements confessionnels.
      L’idée est de former les étudiants de manière à les doter à la fois des qualifications religieuses nécessaires pour gagner le respect parmi la communauté musulmane, MAIS AUSSI D’UNE CERTAINE MAÎTRISE DE LA LANGUE ET DE LA CULTURE FRANÇAISES, NÉCESSAIRE POUR TRAVAILLER AVEC L’ADMINISTRATION.
      Des milliers de jeunes hommes de toute l’Algérie étudient ou enseignent dans ces médersas, dont certains des noms les plus célèbres de l’histoire intellectuelle algérienne moderne.
      Réputés pour leur possession d’une « DOUBLE CULTURE », ils peuvent, grâce à ces connaissances, ÉVOLUER CONFORTABLEMENT AU SEIN DE LA SOCIÉTÉ COLONIALE ALGÉRIENNE et durant les premières décennies de l’indépendance du pays.
      [...]
      Entre 1904 et 1906, dans un contexte général de promotion des langues vivantes en France, la politique en faveur du développement de l’enseignement moderne de l’arabe en Algérie se manifeste de manière plus marquée. LA LANGUE PEUT DÉSORMAIS ÊTRE PRÉSENTÉE AU BACCALAURÉAT.
      De plus, DE NOUVEAUX CONCOURS POUR LE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS D’ARABE SONT MIS EN PLACE : LE CERTIFICAT D’APTITUDE À L’ENSEIGNEMENT DE L’ARABE PARLÉ DANS LES ÉCOLES PRIMAIRES ÉLÉMENTAIRES, UN AUTRE REQUIS AFIN D’ENSEIGNER L’ARABE DANS LES ÉCOLES NORMALES ET LES ÉCOLES PRIMAIRES SUPÉRIEURES, UN TROISIÈME PERMETTANT DE DISPENSER DES COURS D’ARABE DANS LES COLLÈGES, ET ENFIN UN DERNIER POUR LES AGRÉGATIONS.

      L’arabe est de ce fait reconnu comme une langue importante à l’échelle algérienne.
      Ainsi, jusqu’aux années 1920, le tableau de l’enseignement de l’arabe en Algérie montre des progrès remarquables aussi bien au sein de la population européenne qu’au sein de la population dite indigène. Même si, POUR DES RAISONS HISTORIQUES ÉVIDENTES, CET ENSEIGNEMENT CONNAÎT UN DÉCLIN DURANT LES ANNÉES 1940 ET 1950.
      Un tableau qui contraste malgré tout fortement avec l’image généralement véhiculée d’un pouvoir colonial menant un combat sans merci contre la langue arabe.

    • 30 novembre 2021 à 13:39 | purgatoire (#11152) répond à kartell

      Incroyable !!!! 200 véhicules en panne !!!!

    • 30 novembre 2021 à 14:25 | kartell (#8302) répond à kartell

      200 véhicules en panne, mais toujours la même quantité de gasoil utilisée au quotidien ?….

    • 30 novembre 2021 à 15:41 | Zora (#10982) répond à kartell

      Eh bien oui, Au lieu de réparer ces voitures, on se dépêche d’acheter des grosses 4 x4.

  • 30 novembre 2021 à 12:46 | Jipo (#4988)

    Bonjour .

    Souhaitons que cette manière de distribution n’ apporte pas de maladies,
    Si meme les israéliens se mettent au conspirationnisme ou va-t-on ... ?
    https://rumble.com/vn5qe6-dr-zelenko-linterview-qui-rvle-tout.html
    C ‘est pas un peu antisémite ça ?

  • 30 novembre 2021 à 13:10 | arsonist (#10169)

    Juste une question :
    De l’eau de pluie a été retenue dans l’enceinte du stade des Barea .
    En regardant une photo de l’endroit , je me pose la question :
    "Est-ce quelqu’un a eu l’idée d’y semer des semences de plant de riz ?"
    Car l’heure actuelle est ... disons une période très limite-limite pour faire ces semailles (mais en tenant compte du changement climatique , le coup pourra réussir) !
    Comme ça , au moins ce stade qui coûte plus de $ 70 millions aura servi à quelque chose !
    Quelque chose de minime vis-à-vis du prix de ce stade , j’en conviens , mais comme ça le stade aura quand même servi à ce quelque chose de minime plutôt qu’à rien du tout !

    • 30 novembre 2021 à 13:30 | Vohitra (#7654) répond à arsonist

      Savez-vous que :

      - le canal Andriantany avait ete prevu pour une irrigation d appoint de la premiere saison rizicole autrefois ?

      - qu il y avait eu une pepiniere rizicole communautaire autrefois a Isotry ?

      - qu Ankadimbahoaka etait un lieu pour l implantation de deux digues paralleles permettant de proteger Ialamanga d une inondation et pouvant servir de regulation de l irrigation du riz de deuxieme saison autrefois ?

    • 30 novembre 2021 à 13:50 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Le canal Andriantany est le plus connu .
      Mais il y en a plusieurs autres .

      Et selon l’histoire orale , pour aller d’Antananarivo à Ambohimanga , souvent Andrianampoinimerina se rend à Isotry . Il y monte dans une pirogue . Et il fait le trajet avec jusqu’à Namehana . À cet endroit il sort de la pirogue et continue à pied jusqu’à Ambohimanga !
      C’est dire le nombre de voies d’eau qu’il y avait en ces temps-là .

    • 30 novembre 2021 à 22:46 | Mahitsy (#11156) répond à arsonist

      Asa raha mety mahaliana an’i Arsoniste fa taloha koa dia nisy "seranandakana"(port) teo isotry io. Mbola velona raha tsy diso aho ny ray amandreny Lucien R izay taranak’i Ratany ( précepteur tao androva fony mpanjaka ).Ananany sary daholo ny fahiny (tena photographie mihitsy ) ohatra ny teto Imerina (anosy io izao dia nisy rova kely teo ampovoany teo , dia mbola any aminy koa ny sarin’ireo "cottage anglisy" izay nony tonga moa ny frantsay dia narodana daholo.
      Efa tafaverina eto antananarivo ny ray amandreny Lucien R rehefa avy niasa tany amerika sy tany vienne ,izy moa tena tiany mihitsy ny mozika klasika .
      Manana arsiva betsaka izy na sary na taratasy mikasika ny fanjakan’i madagasikara.
      Izy koa dia niteny (tahaka an’i Vohitra angaha izy izay) hoe fikambanana miafina Merina ihany no nandoro ny Rovan’i Manjakamiadana.

    • 30 novembre 2021 à 23:03 | Vohitra (#7654) répond à arsonist

      Mbola hamafisiko ihany fa fikambanana miafina nisy mpandraharaha mpanefoefo tsimiamboholahy vitsivitsy no tomponantoka tanteraka tamin iny raharaha mamoafady iny...

    • 1er décembre 2021 à 02:15 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Tsy azoko antoka hoe
      vondron’olona iza
      na taranak’iza
      no nandoro na nampandoro ny Rova !

      Ny tsy azo lavina dia izao : tsy niolomay nikaroka izay tompon’andraikitra amin’iny voina iny ny fitondrana nifandimby teo hatramin’izay ka hatramin’izao .

      Ny fanarenana ny Rova koa dia tsy nivakian-dry zareo loha mihitsy !
      Tsy ny Rovan’Antananarivo fotsiny akory no avela haolo toy io , fa koa ny rova rehetra eto Imerina mihitsy !

    • 1er décembre 2021 à 02:15 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Tsy azoko antoka hoe
      vondron’olona iza
      na taranak’iza
      no nandoro na nampandoro ny Rova !

      Ny tsy azo lavina dia izao : tsy niolomay nikaroka izay tompon’andraikitra amin’iny voina iny ny fitondrana nifandimby teo hatramin’izay ka hatramin’izao .

      Ny fanarenana ny Rova koa dia tsy nivakian-dry zareo loha mihitsy !
      Tsy ny Rovan’Antananarivo fotsiny akory no avela haolo toy io , fa koa ny rova rehetra eto Imerina mihitsy !

    • 1er décembre 2021 à 08:06 | Vohitra (#7654) répond à arsonist

      Hamafisiko fa io fikambanana miafina Merina iray io dia sady tsy tia sy mankahala ny taranaky ny Fianakaviana Andriana Merina no sady mbola tsy tiany ihany koa ny taranaky ny Fianakaviana Mainty enindreny.

      Io Fikambanana miafina io ankehitriny no milalao sy mamitaka ary tena manambaka ireo mpanao politika avy any amin ny Faritra.

      Aoka tsy ho adinoina mihintsy fa io fikambanana miafina io no nikonona sy niketrika ny fampiantoana an Itompokolahy Zafy Albert fahizany...

  • 30 novembre 2021 à 13:17 | vatomena (#8391)

    Buvons un coup ,buvons en deux à la santé des Rajoelineux

    • 30 novembre 2021 à 13:29 | arsonist (#10169) répond à vatomena

      Hé ! ’unioné Ma’on gzénofobe ’assistt vatomena , fô mait’he bokou deu piman dent lé vé’he deu bouaçon .
      Bokou bokou piman .

  • 30 novembre 2021 à 14:41 | Isandra (#7070)

    L’affaire JIRAMA et BM, Midi explique sur leur article :

    "Cette fois-ci, il n’y aura pas d’impunité. Les responsables de l’affaire des anomalies et malversations constatées dans la gestion du projet PAGOSE répondront de leurs actes. Des sources informées indiquent même que la Jirama portera plainte contre les responsables fautifs de cette affaire. Hier, le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures a expliqué, lors d’un point de presse, qu’un certain nombre d’anomalies ont été effectivement détectées dans la gestion du projet PAGOSE. Ces incohérences peuvent même être assimilées à des détournement qui ont eu lieu sur la période 2018-2019. « Un audit confié au cabinet international Delta Audit à la demande du gouvernement malgache a confirmé ces anomalies », selon Andry Ramaroson qui a noté au passage qu’il est faux de sous-entendre qu’il y a négligence du président de la République et du Premier ministre dans cette affaire. « Au contraire, c’est sur instruction du président et du Premier ministre que les investigations ont été menées pour tirer cette affaire au clair », selon toujours le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, qui a ajouté qu’il est plus que jamais temps de procéder à un assainissement en profondeur dans la gestion de la Jirama en général, et des projets qui y sont financés par les bailleurs de fonds, dont le PAGOSE qui est l’objet de cette affaire dans laquelle des pertes de matériel informatique inexpliquées ont par exemple été constatées. En plus de cela des prestataires ont été payés sans services faits dans des contrats de fourniture de matériels électriques. En tout cas, la Jirama reconnaît qu’il y a effectivement eu des anomalies. Un mea culpa suivi d’un engagement puisque la compagnie nationale d’électricité a accepté de négocier avec la Banque mondiale pour un processus de remboursement de ces milliers de milliards d’ariary.

    En attendant, le ministre Andry Ramaroson affiche la détermination du gouvernement à poursuivre le partenariat avec la Banque mondiale. Il milite notamment pour une extension du projet PAGOSE, mais avec un maximum d’assainissements afin que l’on puisse utiliser les fonds pour le développement réel du secteur de l’énergie."

    • 30 novembre 2021 à 17:36 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      « DÉPENSES INÉLIGIBLES » TARATASIN’NY BM ... NY « RATSY » NATAON’NY JIRAMA
      (Fampahatsiahivana)

      lysnorine 30 novembre 2021 à 01:20 & 01:24 répond à Besorongola ^
      https://www.madagascar-tribune.com/Jirama-les-vols-d-electricite-estimes-a-100-milliards-d-Ar-par-an.html

      LA BANQUE MONDIALE
      Le 16 Novembre 2021
      Madame Randra Hasimbelo RABARINIRINARISON
      Ministre de l’Economie et des Finances
      Ministère de l’Economie et des Finances

      Le 16 Novembre 2021

      Notification des DÉPENSES INÉLIGIBLES relatives au Projet d’Amélioration de la Gouvernance et des Opérations dans le Secteur de l’Electricité (PAGOSE) - 1DA 5773 – MG

      Madame la Ministre,
      Nous nous référons à l’Accord de Financement numéro IDA 5773-MG (47 millions DTS),
      signé le 8 avril 2016 entre la République de Madagascar et l’Association Internationale de
      Développement (IDA) soutenant la mise en œuvre des activités du Projet d’Amélioration de la
      Gouvemance et des Opérations dans le Secteur de l’Electncité (PAGOSE).

      Pour rappel, suite aux conclusions de l’audit externe des états financiers du PAGOSE au titre
      des exercices 2018 et 2019, la Banque a recommandé à la JIRAMA de mener un AUDIT DE SON SYSTÈME DE GESTION DES IMMOBILISATONS principalement pour déterminer les montants des ANOMALIES CONSTATÉES et de produire un REGISTRE EXHAUSTIF DES IMMOBILISATIONS ACQUISES sur le PAGOSE. Un AUDIT DES IMMOBILISATIONS a été initié en août 2021 et le RAPPORT FINAL à été transmis à l’IDA le 28 Octobre 2021.

      À la suite de la revue dudit rapport, nous concluons que la méthodologie et l’approche
      utilisées pur le cabinet d’audit sont satisfaisantes et que conformément aux politiques opérationnelles de l’IDA, nous vous informons que des DÉPENSES de MGA 6,901,704,827.40 (approximativement USS 1,752,813,92 USD1), EFFECTUÉES en NE RESPECTANT PAS LES PROCÉDURES DE GESTION FINANCIÈRE RECOMMANDÉES par l’IDA, sont déclarées INÉLIGIBLES et donc de la RESPONSABILITÉ DU GOUVERNEMENT DE LES REMBOURSER À l’IDA
      11 USD - 3,937.50 MGA le 09 novembre 2021)
      Afin d’y procéder, et conformément aux dispositions de l’Accord de Financement, nous souhaitons porter à votre attention la démarche que nous vous proposons

      1) D’une part, le Gouvernement pour le compte de la JIRAMA rembourse en numéraire sur le compte désigné MGA 2,510,502,012.64 (USS 634,719) correspondant à
      (i) L’ÉCART D’INVENTARE de MGA 2,437,333,241.15 (USS 616,179) qui représente la DIFFÉRENCE entre CE QUI A ÉTÉ INVENTORIÉ ET LES ACQUISITIONS THÉORIQUES, notamment des pertes, vols ou encore des matériels utilisés en exploitation pour le remplacement des branchements défectueux ,
      (ii)) les CONFUSIONS DANS L’ATTRIBUTION DES MATÉRIELS ACHETÉS DES DIVERSES SOURCES DE FINANCEMENT (Financement Initial, Financement Additionnel et JIRAMA) qui résultent en des pertes de MGA 41.500.738,49 (USS 10,516) ; et
      (iii) les Décomptes Généraux définitifs correspondant à des TRAVAUX NON RÉALISÉS évalués à MGA 31,668,033.00
      et

      2) D’autre part, l’IDA demande une présentation de DOCUMENTS DE SUBSTITUTION pour les MATÉNELS évalués à MGA 4,391,202,814.76 (USS 1,110,134) qui ont été UTILISÉS pour des ACTIVITÉS EN DEHORS DE LA PORTÉE INITIALE DU PROJET.
      (Hofaranana)

    • 30 novembre 2021 à 17:40 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      « DÉPENSES INÉLIGIBLES » TARATASIN’NY BM ... NY « RATSY » NATAON’NY JIRAMA
      (Fampahatsiahivana)

      lysnorine 30 novembre 2021 à 01:20 & 01:24 répond à Besorongola ^
      https://www.madagascar-tribune.com/Jirama-les-vols-d-electricite-estimes-a-100-milliards-d-Ar-par-an.html

      Re Besorongola 29 novembre 2021 à 16:01 répond à Besorongola ^
      « INONA LOATRA ARY NO RATSY NATAONY Ê ! »
      (Tohiny sady farany)

      Pour être admise par l’IDA, la DOCUMENTATION DE SUBSTITUTION DOIT REMPLIR les conditions suivantes
      – dépenses relatives à des ACTIVITÉS CONTRIBUANT AUX OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT VISÉS du PROJET,
      – dépenses RESPECTANT LES PROCÉDURES DE PASSATION JUGÉES ACCEPTABLES par l’IDA,
      – DÉPENSES NON FICTIVES ET DOCUMENTATION NON FRAUDULEUSE.

      La DOCUMENTATION DE SUBSTITUTION DEVRA FAIRE L’OBJET DE CERTIFICATION PAR LE CABINET INDÉPENDANT ayant mené l’INVENTAIRE PHYSIQUE DES IMMOBILISATIONS avant sa soumission à l’appréciation de l’IDA. La JIRAMA PRÉSENTERA un plan d’action CLAIR et acceptable pour la Banque afin de RENFORCER les CONTRÔLES et le SUIVI des IMMOBILISATIONS y compris la RÉALISATION d’INVENTAIRE PHYSIQUE PÉRIODIQUE, et ce sur la base des recommandations du rapport d’audit.

      Compte tenu de la clôture du Projet au 31 décembre 2021 et ln nécessité de remédier à la situation au plus vite, La JIRAMA ct le Gouvernement auront jusqu’au 3 décembre 2021 pour PROCÉDER AU REMBOURSEMENT DES MONTANTS PRÉVUS AU POINT 1) ci-dessus et disposeront d’un délai de 1 mois après l’émission de la PRÉSENTE NOTIFICATION pour RÉGULARISER (substituer) complètement les manquements constatés, à défaut, le NON-PAIEMENT pourrait être considéré comme une VIOLATION DE L’ACCORD JURIDIQUE pour laquelle la Banque pourra envisager toutes les voies de recours prévues par l’Accord de Financement, y compris le remboursement du point 2) ci-dessus.

      Nous comptons sur votre sollicitude constante et votre intervention auprès des autorités concernées afin de PERMETTRE LA POURSUITE DE L’ENSEMBLE DES ACTIVITÉS DE CE SECTEUR indispensable au développement du pays, dans les meilleures conditions
      Nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre haute considération.

      Idah Pswarayi Riddihough
      Directeur pays pour Madagascar
      Région Afrique de l’Est et du Sud

      Annexes
      Rapport d’AUDIT EXTERNE des états financiers du PAGOSE au titre de l’EXERCICE 2019 (sous la présidence de RAJOELINA donc mais non de RAJAONARIMAMPIANINA)

    • 30 novembre 2021 à 18:11 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Lys,

      Mais, il est à vous rappeler que durant cet exercice, c’est un homme nommé par Rajao-HVM, qui était à la tête de cette société pendant cette période.

      Et que "c’est sur instruction du président et du Premier ministre que les investigations ont été menées pour tirer cette affaire au clair »,

    • 30 novembre 2021 à 18:46 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      30 novembre à 18:11 | Isandra (#7070) répond à Lysnorine,
      >>Mais, il est à vous rappeler que durant cet exercice, c’est un homme nommé par Rajao-HVM, qui était à la tête de cette société pendant cette période.

      Et que "c’est sur instruction du président et du Premier ministre que les investigations ont été menées pour tirer cette affaire au clair »,<<

      Que c’est bien dit !
      Normalement dans un pays normal, le Président et le Premier ministre font ce qui est nécessaire pour que leurs directives soient exécutées avec célérité et honnêteté.
      Quand c’est le cas il n’ont pas a jouer au pompier et éteindre des incendies !
      Si le nécessaire n’a pas été fait avant la catastrophe il ne reste qu’à contempler son incapacité et son incompétence !

    • 30 novembre 2021 à 19:04 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Stomato,

      C’’est trop bonne votre idée, pour être vraie, mais, on est dans un monde imparfait, les imprévus, ça arrive, d’où les accidents. D’autant plus, le cas de Rajoelina, il a dû travailler pendant certains temps avec de gens qu’il n’avait pas nommé.

      Si Macron bac+50 savait qui étaient vraiment Benella ou Nicola Hulot, il aurait pu éviter le scandale,
      Si Hollande l’Enarque pouvait deviner ce que Cahuzac avait fait, il aurait pu éviter le mensonge et le déboire...

    • 1er décembre 2021 à 09:45 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      Le 30 novembre à 19:04 | Isandra (#7070) répondait à Stomato,

      >>C’’est trop bonne votre idée, pour être vraie, mais, on est dans un monde imparfait, les imprévus, ça arrive, d’où les accidents. D’autant plus, le cas de Rajoelina, il a dû travailler pendant certains temps avec de gens qu’il n’avait pas nommé.<<

      Vous êtes décidément intellectuellement irrécupérable.
      Je ne parlais pas de personnes, mais je faisais uniquement allusion à des structures d’état qui devraient être en bon état de fonctionnement, je ne faisais pas allusion à de personnes nommément désignées.
      Pauvre Rajoelina qui est obligé de travailler avec des gens qu’il n’avait pas nommé !
      En se présentant a l’élection présidentielle il savait qu’il allait hériter intégralement de tout ce qui était laissé par ses prédécesseurs, lui même y compris !

      >>Si Macron bac+50 savait qui étaient vraiment Benella ou Nicola Hulot, il aurait pu éviter le scandale,
      Si Hollande l’Enarque pouvait deviner ce que Cahuzac avait fait, il aurait pu éviter le mensonge et le déboire...<<

      Si vous avez un tant soit peu de reste d’intelligence, vous devez savoir que l’on n’est jamais trompé que par ses amis !
      Jupiter et Culbuto ne pensaient pas être trompés par des amis choisis !
      Preuve que le niveau des diplômes atteints ne met pas à l’abri des erreurs de jugements sur les personnes.
      Ces erreurs de jugements arrivent aussi dans la vie de tous les jours, de toutes les personnes.

    • 1er décembre 2021 à 09:50 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      Vous affirmez que Macron est Bac+50.
      C’est vraiment un élément du génie malagasy que vous exercez avec brio !
      Expliquez donc comment une personne née le 21 décembre 1977, donc à ce jour encore âgée de 44 ans, oui quarante quatre ans, peut être BAC+50 ?

  • 30 novembre 2021 à 14:46 | Isandra (#7070)

    Les problèmes, depuis des années ne se résolvent pas en cliquant des doigts :

    "La JIRAMA travaille sans relâche dans la recherche de solutions pour alléger les souffrances liées à l’approvisionnement en eau. Le ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène lui tend la main pour y parvenir. En cette période d’étiage, le besoin en eau augmente. A cela s’ajoute les effets des changements climatiques et l’insuffisance des précipitations, engendrant le tarissement des sources en eau. La ville de Fianarantsoa en est une des plus touchées car seule une station de traitement sur les trois existantes (Ankidona, Tombana et Vatosola) est, actuellement opérationnelle.

    Des mesures d’urgences ont été prises afin d’assurer le ravitaillement en eau :

    Installation de 25 bonbonnes dans toute la ville
    Déploiement de cinq camions citernes pour le ravitaillement de ces bonbonnes et le ravitaillement direct dans les zones qui ne disposent pas encore de bonbonnes
    Lancement de l’opération de dragage dans le lac Antarambiby
    Les techniciens de la JIRAMA sont à pied d’œuvre dans la prospection de forages de proximité
    Par ailleurs, à travers la JIRAMA et le MEAH, l’Etat a décidé de provoquer de la pluie pour augmenter le niveau des sources en eau. D’après la Direction générale de la météorologie, toutes les conditions sont réunies, dans les trois jours qui viennent pour verser de la pluie. C’est la raison pour laquelle, une délégation conduite par Ladislas Adrien Rakotondrazaka, Ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène et Rivo Radanielina, Directeur général par intérim au sein de la JIRAMA s’est rendue à Fianarantsoa pour constater les résultats.

    Des solutions pour le long terme

    Des solutions pérennes sont également en cours d’exécution afin de résoudre ce problème lié à l’alimentation en eau dans la ville de Fianarantsoa dont le rehaussement du barrage d’Ankidona. Les travaux de génies civils sont achevés. La JIRAMA est en train de lancer l’appel d’offre pour les équipements hydraulique.

    Pour Antananarivo et ses environs, Le DG p.i de la JIRAMA a annoncé la continuité des efforts initiés :

    Sept sur les huit stations de traitement d’eau conteneurisée ODIS d’une capacité de 100m3 heure ont été installées à Tanjombato, Ankadindratombo, Mandikanamana, Bemasoandro, Antanimenakely, Ambohipanja et Ampirika. Il ne reste plus que celle à Ivato.
    Les équipements de la station de traitement supplémentaire de 40 000m3 jour à Mandroseza sera bientôt achevé
    22 km de conduites vétustes et fuyardes ont été remplacées
    Le nombre des zones rouges en termes d’accès à l’eau dans la capitale et ses environs est passé de 90 à 23
    Le ravitaillement en eau par camions-citernes sera ainsi renforcé, les équipements de la station de traitement d’eau supplémentaire à Mandroseza seront achevés tout comme l’unité de traitement d’eau conteneurisée à Ivato. Le remplacement des conduites vétustes et fuyardes va continuer."

    • 30 novembre 2021 à 14:50 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Pourquoi, les régimes précédent n’ont ils pas remplacées ces conduites vétustes, parce qu’ils n’avaient pas de sens de l’anticipation.

      Comme la voiture, il y a de pièces à remplacer régulièrement, en fonction de leur usure ou leur vétusté,...

    • 30 novembre 2021 à 18:52 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      >>Pourquoi, les régimes précédent n’ont ils pas remplacées ces conduites vétustes, parce qu’ils n’avaient pas de sens de l’anticipation.<<

      Vous oubliez de mentionner les régimes précédents et le régime actuel !
      Les solutions que vous décrivez comme mises en place pour résoudre des problèmes constatés, ressemblent à des emplâtres sur des jambes de bois.

      Et dans un pays ou le bois commence sérieusement à être une denrée en voie de disparition c’est un comble !

  • 30 novembre 2021 à 15:49 | kartell (#8302)

    Les fuites d’eaux, des réseaux d’eaux potables, sont estimées à 20% de leur distribution dans les pays, dignes de ce nom, mais montent à 64% dans les Antilles françaises ..
    À combien sont-elles, ici au vu de la vétusté remarquable des canalisations et du laisser-aller généralisé, plus de 70%, certainement, non ?’.
    On comprend mieux pourquoi les coupures sur le réseau sont de plus en plus fréquentes et le resteront un bon moment encore !..

    • 30 novembre 2021 à 21:56 | bekily (#9403) répond à kartell

      L’infrastructure de Tananarive (surtout la voirie) était conçue pour environ 250.000 habitants
      FAITES LE COMPTE MAINTENANT !!!!
      ==> le désastre du à l’incurie et l’absence d’anticipation n’a rien d’étonnant...

  • 30 novembre 2021 à 16:02 | Isandra (#7070)

    Une analyse très édifiante :

    Sur refesimandidy.org :

    "L’accès à l’eau dans la région ANALAMANGA, Statistiques et historique

    Au début de l’année 2000, selon les données de l’INSTAT : « 98% de la population se trouvant dans la capitale bénéficie de l’accès à l’eau potable ; Dans d’autres centres urbains 60% de la population utilisent des sources d’approvisionnement en eau potable » Cependant en milieu rural : « Seule une minorité a accès aux sources d’eaux potables (12%) »[7]

    En 2008, le taux de desserte en eau potable pour la région ANALAMANGA sera de 77,40% en milieu urbain et 61,41% en milieu rural. En 2010, le taux de desserte en eau potable en milieu urbain diminuera en 72,36% pour le cas du taux de desserte en milieu rural sera de 61,69%.[8]

    En 2012, environ 66,3% de la population de la région d’ANALAMANGA ont accès à un service d’eau potable amélioré ; 33,7% ont un accès à un service d’eau potable non amélioré.[9]

    Pour terminer lors d’une enquête en 2018, environ 74% de la population d’ANALAMANGA ont comme eau comme boisson de base qui est une nette amélioration par rapport aux statistiques de 2012 et de 2010[10]"

    • 30 novembre 2021 à 16:03 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      "Les problèmes des services d’eau dans la région d’ANALAMANGA et ses causes

      Le constat est que la population de la région ANALAMANGA entre autre la capitale ANTANANARIVO ; le taux d’accès à l’eau est assez élevé par rapport à certaines régions comme la région SUD de Madagascar.

      Cependant ses services d’eau rencontrent des problèmes. Par exemple concernant le non continuité du service, la quantité et le débit du service, la vétusté des infrastructures…

      En effet depuis quelques années la distribution de l’eau dans la région d’ANALAMANGA rencontre de nombreux problèmes. Le problème plus récurrent est la coupure d’eau entrainant le non continuité du service d’eau.

      La coupure d’eau peut provenir de la destruction ou du mauvais état des canalisations d’eau ou de la faible pression de l’eau ne permettant à l’eau de se déplacer dans les canalisations ou bien de l’épuisement des ressources.[11]

      Un autre problème des services d’eau est le débit et la quantité de l’eau qui est variable ou faible. Pouvant également être causé par le mauvais état des infrastructures ou la faiblesse des infrastructures ou seulement la grande consommation de la population d’eau ou la croissance de celle-ci. [12]

      Techniquement parlant : l’offre en eau est faible tandis que le besoin ou la demande ou la consommation en eau est élevé. Ainsi il est difficile de subvenir aux besoins en eaux de toute la population tananarivienne.

      Enfin pour terminer la vétusté des infrastructures de distribution d’eau qui est un problème dégradant les services d’eau. Cause de la coupure, du faible débit et de la faible quantité d’eau ; les infrastructures sont en mauvais état ou vétustes datant de la compagnie Eau et Electricité de Madagascar.[13]"

    • 30 novembre 2021 à 16:27 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @ Isandra

      Ton Analphabète là ! Il a les moyens de dépenser l’argent des aides pour faire ce qui n’est vraiment pas utile et il n’a même pas de quoi assurer l’eau pour le Peuple ? Depuis qu’il est là ? Excuse moi mais c’est Une Crime contre l’Humanité manifeste là ! On laisse mourir de faim et de soif ceux qui sont dans le sud, on autorise les Militaires à tirer à vue, on essaie d’empoisonner les prisonniers Politiques etc. La liste est longue.

      Comme il s’exprime mal peut être que, concernant le sujet du jour, il a voulu dire Very Rano à la place de Velirano !!!!! On comprends mieux.

    • 30 novembre 2021 à 17:21 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Maestro,

      Contrairement à ce que vous pensez, je n’ai jamais vu un Président qui sait s’occuper du présent et du future en même temps comme ce Président. Les détracteurs font semblant
      Il construit des infrastructures pour la future génération, mais, en même temps, il soulage les souffrances que le peuple subit actuellement,... :

      - Vary mora : https://laverite.mg/economie/item/12391-approvisionnement-32 000-tonnes-de-« vary-mora »-attendu-en-janvier.html

      - Tsena mora : https://lexpress.mg/15/07/2021/antsiranana-le-tsena-mora-un-regulateur-de-prix/

      - Tosika fameno : http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2021/06/01/crise-post-covid-19-les-aides-tosika-fameno-pour-55-409-enseignants/

      - Ciment mora : https://lexpress.mg/13/11/2021/spm-pour-un-prix-raisonnable-du-ciment/

      Pour le Sud, voici une vidéo rapportant ce que ce régime y entreprend :

    • 30 novembre 2021 à 19:01 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      Le 30 novembre à 17:21 | Isandra (#7070) répondaot à Maestro,
      >> Contrairement à ce que vous pensez, je n’ai jamais vu un Président qui sait s’occuper du présent et du future en même temps comme ce Président. Les détracteurs font semblant
      Il construit des infrastructures pour la future génération, mais, en même temps, il soulage les souffrances que le peuple subit actuellement,... :<<

      Votre jeunesse et la jeunesse de vos analyses et rapports montrent bien ce que vous n’avez jamais vu !
      Sachez que le rôle d’un homme d’état est de penser à la génération d’après, le rôle d’un homme politique est de penser à la prochaine élection.
      Je parle bien d’un homme capable de diriger un pays et de le servir et pas de se servir du pays !

      Comprendrez vous maintenant pourquoi Madagascar est dans un tel état de décrépitude ?
      Assurément non, car cela vous empêcherait de chanter les louanges à votre ******* !

  • 30 novembre 2021 à 16:55 | Jacques (#434)

    http://www.lagazette-dgi.com/?p=66412

    La Gazette faisait partie de ceux qui complimentaient le bac-3 et son équipe, ce n’est plus le cas aujourd’hui car trop c’est trop. Malgré les menaces et intimidations, elle dénonce et dénonce encore contrairement à la Pravda malgache qui prend fait et cause du bac-3 et sa bande. MT évoque le manque criant d’eau dans la capitale, inimaginable ! La flagorneuse de service se plaint des tirs groupés sur le bac-3 qui n’en serait pas responsable, oh que non il en est bien le premier responsable quand bien même le problème de l’eau couvait déjà à cause de l’incompétence de la Jirama, une entreprise qui est allée jusqu’à creuser puits ou forages pour approvisionner la populace.

    Dans l’article de la Gazette ci-dessus, je cite :

    "...la rareté de l’eau est constatée partout dans l’île et pas seulement en raison du réchauffement climatique, mais aussi de la mauvaise gestion de la JIRAMA>/em>... "

    Hormis le vol de cette denrée, bien sûr. Incroyable mais vrai, alors même que le peuple se plaint de ne point trouver ni à manger ni à boire, le PM du nom de Ntsay, lui, vole de l’eau. Oui un voleur de l’eau, acte qu’il aura à payer le jour venu. Le tout Diego n’ignore pas cet acte délictueux mais ne bronche pas par peur de représailles. Tana, Diego, le Sud et sans doute les autres provinces aussi sont touchés par cette absence d’eau tandis que la Covid, elle, répand de plus belle sa méchanceté.

    http://www.lagazette-dgi.com/?p=66140

    Le bac-3 et sa clique, à dégager par tous les moyens.

    • 30 novembre 2021 à 17:59 | Vohitra (#7654) répond à Jacques

      Correct ! Et le plus vite sera le mieux...et quoi qu’il en coûte !

      Le Velirano devrait se passer à Nosilava ! En pensant au départ de Said Omar...

    • 30 novembre 2021 à 18:13 | Isandra (#7070) répond à Jacques

      IL FAUT REVER.

    • 30 novembre 2021 à 21:34 | Rainingory (#11012) répond à Jacques

      .

    • 30 novembre 2021 à 21:38 | Rainingory (#11012) répond à Jacques

      Jacques,
      il faut passer à l’action, tous, maintenant !

  • 30 novembre 2021 à 17:10 | Ra-Jao (#282)

    Les problèmes subis par notre peuple se suivent et se ressemblent : ventre vide, délestage, problème d’approvisionnement d’eau et surtout d’eau potable , salaire des travailleurs, factures des entreprises, bourses d’études des étudiants, non payés, et j’en passe. Voilà ce que Isandra appelle le début de confort que rajoely fait goûter au peuple.

    • 30 novembre 2021 à 21:43 | bekily (#9403) répond à Ra-Jao

      "faut rêver" hoy ilay tsivanina !!!!

  • 30 novembre 2021 à 17:16 | Vohitra (#7654)

    Ny fanontaniana mipetraka dia ity : fa maninona no tsy ampy intsony ny rano sotroina eto Antananarivo renivohitra ?

    Aleo alohan’ny hidirana amin’ny valinteny, dia misy ny famaritana omena !

    Antananarivo renivohitra no « Ialamanga fahizay » ara-tantara sy kolontsaina teto ankibon’Imerina. Fahizany tokoa, dia Vohitra vitsivitsy no tena isany namaritra an’Ialamanga :

    Ny manodidina ny Rova, Faravohitra, Ilafy, Anosipatrana, Ankadifotsy, Ankadindramamy, Soanierana, Mahazoarivo, Ambanidia, Ambohimanarina…Raha mandeha mitsidika ireo toerana ireo ianao, dia banjino fa mbola hitanao eny fa matetika dia mahita « Fasambe » ianao sy « Tranondrazana » izay manana ny tantarany tokoa…

    Izany Ambatobe izany dia toerana fandevenana ho an’ireo very tantara sy lavitry ny tanin’ny Razany…ary samy hafa tokoa ny Iadiambola (Nanisana ankehitriny) sy ny Ambatobe !

    Ary raha ny manodidina namefy azy dia : Vakinisisaony, Ambodirano, Avaradrano, Marovatana !

    Raha hiverina amin’ny fanontaniana napetraka, dia antony roa no tena azo lazaina tsy misy hambahamba na fiolahana dia :

    1. Ny fanontofana rehetra izay natao tao anatin’ny lemaka Betsimitatatra sy ny fanorenana fotodrafitrasa manohana ny fikorian’ny riandrano natao hanajariana ny fambolembary izay natao fahiny

    2. Ny fivangongoan’ny mponina avy amin’ny toerana sy Faritra maro, ka nanatevina ny isan’ny mponina ary niteraka ny fahasimbana teo amin’ireo fotodrafitrasa napetraky ny mpitantana fahiny, dia ny Fanjakana sy ny mpanjanaka.

    Ny vahaolana maharitra mifanandrify amin’izay olana voalaza izay dia :

    1. Fampivelarana ny asa fampandrosoana isamparitra 23 ka tsy asiana tombo sy hala, ary atao mifandraika amin’izay tena laharampahamehana misy

    2. Fanovana sy fametrahana ny renivohitr’i Madagasikara hiorina any amin’ny iray amin’ireo Faritra 22 hafa ivelan’Ialamanga

    • 30 novembre 2021 à 18:15 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

    • 30 novembre 2021 à 18:38 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Isandra,

      Raha ny mivarotra ambongadiny izay entana bolongana anaty kirihitr’ala no mahazatra sy voafehinao, dia izay iompanana sy ilofosana.

      Tsy ianao na i vazahabe mpitaiza tanora no hanoro ahy ny tantarako sy ny fombako ary ny Tanindrazako !

      Mazava ?

    • 30 novembre 2021 à 19:10 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Andeha ary hoventsoina ankira amin’ny gadona mahazatra sy tsy nindramina…

    • 30 novembre 2021 à 21:50 | bekily (#9403) répond à Vohitra

      les problèmes de VOIRIE ne les effleurent pas....
      Quand on voit Mandroseza maintenant !!!!!!!!!!!!!
      Un paradis transformé en enfer !
      araky ny hevtro dia ireto borisatroka ireto namany i DJ ireto no tena mitondra loza
      Hoatry mangery toerana imonona ...

      Atraminy andro i Ratsiraka , dia ataoko fa hamono ny Imerina no tena tarigetrany ....
      Fa soa hiany fa ny "démographie" tsy voatanany !

  • 30 novembre 2021 à 18:06 | Vohitra (#7654)

    Izao dia mbola misy ihany ny tsy valahara tsy vanona mbola manolotra ho an’ireo karana mijirika ny tany etsy Ambatolampy Tsimahafotsy sahabo ho 300 hekitara izay tany fambolembary ao anatin’ny lemaka Laniera...sy tany 17 hekitara etsy Ankatso...

    Kibay sy kanota ary afo miredareda no tena tadiavinareo ireo tsy valahara !

    • 30 novembre 2021 à 20:53 | bekily (#9403) répond à Vohitra

      MMMMMMMMMMMM
      tiako laotra ry Rimbosa : vokatry ny Ataum ????

    • 30 novembre 2021 à 20:56 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Izay indrindra, ATAUM fahiny...

  • 30 novembre 2021 à 18:32 | Vohitra (#7654)

    Les bandits « Borisatroka », se comportant comme en terrain conquis sont à l’œuvre en désacralisant la terre de Zanahary !

    Début de citation…

    Après la publication de l’article sur la « saisie de 600 kilos de cocaïne » au port de Toamasina, le public souhaite avoir beaucoup plus d’informations sur cette affaire et beaucoup de questions restent encore sans réponses.

    D’abord, quels sont les détails de la genèse de cet évènement qui a fait depuis un buzz dans les médias. Selon des confidences de sources très réticentes par peur des représailles, il se trouve que vers le début du mois d’août 2021, le navire AGATA de (MSC) Mediterranean Shipping Company arrive au port de Toamasina avec à bord 40 conteneurs de sucre en provenance du Brésil. Pour le compte de la Société FAMOUS TRADING COMPANY sise à Mangarano Toamasina, KOUTBI TRANSIT Sarl d’Ampasimazava déclare la cargaison.

    Or, avec le même emballage que les sacs de sucre déclarés officiellement, il y a 18 sacs d’une poudre blanche suspecte que le test indique avec précision comme étant de la cocaïne de base. Des indiscrétions indiquent que les stupéfiants proviennent de la Colombie.

    • 30 novembre 2021 à 18:34 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      La première question est de savoir comment se fait-il qu’une quantité aussi importante de cocaïne arrivée au mois d’août 2021 ne fasse l’objet d’un intérêt particulier de la part des autorités qu’en ce mois de novembre ? Personne n’a osé donner une réponse satisfaisante… Pourquoi ? Ensuite, quel est le lien du trio de fraudeurs notoires de Toamasina (TAHIR, NASIR, ASIM plus l’autre NASIR) et la société importatrice avec le cartel colombien mondialement connu des trafics de la drogue rendu célèbre par feu Pablo Escobar ?

      Une précision sur cette relation hautement suspecte avec la mafia sud-américaine sera d’une d’importance capitale pour la suite de la procédure qui ne manquera pas d’éclairer la lanterne de l’opinion. Il ne faut pas oublier que feu Pablo Escobar était le plus grand exportateur mondial de cocaïne et chef du cartel de Medellin, en Colombie (…) Il est le premier, en 1975, à établir des connexions de routes de contrebande en direction des États-Unis. Sa pénétration sur le marché américain de la drogue se fait de manière exponentielle, en raison de la demande croissante de cocaïne. Autres détails qui méritent d’être éclaircis : entre l’arrivée des produits suspects et l’ouverture des enquêtes, quelles ont été les interventions en coulisse et au profit de qui ?

      Peu importent les réponses que ne manqueront pas de donner on ne sait quel responsable étatique, il faut toujours avoir en tête qu’en matière de commerce illégal, l’enjeu principal dans cette affaire de saisie équivaut à plusieurs centaines de milliards de dollars. Personne n’osera cracher dessus, quitte à recourir à ce que les média appellent : infiltrer « la douane ». Et pourquoi pas des décideurs très haut placés ? Si ce n’est déjà fait…

      Entre la quantité réelle saisie qui est de 600 kilos et celle qui serait réellement arrivée au port de Toamasina, les mauvaises langues racontent n’importe quoi, à tort ou à raison. Surtout que jusqu’à ce jour, personne n’est arrivé à identifier le véritable Pablo Escobar des îles à la tête de l’opération ?

      Autant de questions sans réponse méritent d’être prises en considération par les hautes autorités de l’Etat. Sinon, c’est tout le pays qui tombera sous la loi d’une équipe de gangsters capables d’acheter même les décideurs de haut niveau à partir des centaines de milliards obtenus « en douce » par des astuces procédurières et des fausses déclarations.

      http://www.lagazette-dgi.com/?p=66449

  • 30 novembre 2021 à 19:08 | Albatros (#234)

    Bonjour à toutes et à tous ! (Y compris les "petites mains" : Ne soyons pas sectaire !).

    Le vieil oiseau fait un rapide survol de l’article du jour pour noter ces quelques remarques :

    Tout d’abord la remarque suivante de l’auteur de l’article (Mandimbisoa R.) que je ne connais pas :

    "Le problème d’approvisionnement en eau dans la capitale est dû essentiellement au changement climatique selon les explications techniques du ministère de tutelle pourtant elle ne date malheureusement pas de cette saison.".

    C’est bien de noter le ridicule de l’excuse du "Pouvoir" actuel qui rejette très facilement sur les "autres" (les pays dominants !), les déboires (dans déboires il y a boire !) subis par les malgaches en général.
    Cela démontre également que Mandimbisoa R., ne doit pas faire partie des "petites mains" du (#7070). Mais on n’est jamais sûr de rien !.

    Je remercie également tous les forumistes de MT qui répondent au pseudo du (#7070).
    Leurs réponses sont toujours très éclairantes sur les lacunes politico-économiques des "petites mains" et, surtout, elles me permettent, ( ces réponses ), de continuer de survoler, sans les lires les posts du (#7070). Cela me facilite la lecture des articles de MT.

    Par exemple :
    - Je remercie Ravalitera (#10915) post de 11:30, qui m’informe que le régime actuellement en place à Mada, a, rapidement déclenché la pluie sur Tana !. C’est donc à cause de la pluie "déclenchée" par le pouvoir que le stade de Mahamasina est en eau !.
    Il ne reste plus qu’à attendre la construction de téléphérique pour acheminer les bidons jaunes dans les hauteurs de la capitale.
    - Je remercie Purgatoire (#11152) post de 11:30, pour sa remarque :
    "Va-t-on avoir un comparatif avec la France ??? Ou plutôt dire que c’est la faute des précédents gouvernements ??? Sinon Que le Président va distribuer des arrosoirs oranges ? Ou que lors de son prochain déplacement à l’extérieur il va demander une aide de centaine millions de dollars pour faire venir par pipeline sous-marin de l’eau de la Reunion".
    Je rappelle à Purgatoire que du temps de la Transition, il avait été envisagé de transporter, par tanker, de l’eau de la côte Est vers certains pays du Golfe.
    - Je remercie Arsonist (#10169) post de 11:55 et sa question :
    Qui a écrit ceci ce matin ?
    "Le peuple Malgasy gâté par ce régime, commence à goûter du confort.".
    La réponse que lui fait Vohitra (#7654) à 12:09, donne un indice de premier choix pour y répondre.
    - Je partage la remarque de Malibuc (#9345) post de 13:05, à avoir :
    "ce qui dénote bien que ce gouvernement fait tout pour empêcher l’éducation de ses propres enfants. L’Elève ne doit pas dépasser le Maître !".
    - Je note l’intervention de Kartell (#8302) post de 12:46, qui indique que la Jirama détient 200 véhicules en panne !. Etonnant pour un pays dans lequel circule ce proverbe :
    "Les chinois fabriquent les machines, les malgaches les réparent" !. (je vous laisse corriger si besoin ).

    etc... etc....

    Je re-décolle avant que certains ne re-déconnent !.

  • 30 novembre 2021 à 19:49 | Besorongola (#10635)

  • 1er décembre 2021 à 09:20 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    L’ Eau plus que le Feu, l’ élément indispensable à toute Vie, et le Feu indispensable à l’ Homme.

    Dans ma pré adolescence, je me souviens avoir lu le livre "La guerre du feu", des tribus de la préhistoire qui se battent entre elles pour conquérir le feu.

    Le feu, les madagougouesques du 3-ème millénaire l’ont si bien conquis qu’ils brûlent tout, y compris leur environnement naturel.

    Non, A Madagougou, c’est en train de devenir la "guerre de l’eau", pas celle de la Bolivie en 2000 : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_l%27eau_(Bolivie)

    Plus prosaïquement et pour être plus précis, c’est le manque d’eau :

    - dans le Sud, une sécheresse et une aridité du sol, sur laquelle les gouvernements successifs des 60 années d’indépendance du pays n’ont tout bonnement cherché aucune solution, tout en compatissant avec des larmes de crocodile.
    C’est vrai le Sud, c’est si loin, loin des yeux, loin du cœur.

    - et dans la Capitale, qui maintenant qu’elle est atteinte aussi par le syndrome de ce manque d’eau, elle se met à grogner, d’autant que pour une part la population du Sud remonte vers le nord et s’installe chez elle et exacerbe d’autant ses propres problèmes.

    Mais bon, là n’est pas le fond du problème, car les sudistes sont aussi des malagasy et ont le droit de s’installer où ils veulent dans le pays.

    Le problème est que le peuple a faim, a soif, mais ne fait que grogner.

    Je suis un peu cynique, et je me dis que ce peuple n’est pas encore suffisamment assoiffé et affamé pour bouger.

    Quoiqu’on sent par les manifestations d’énervement de ce peuple par les débordements, par le coût de la vie insupportable, par l’insalubrité des villes, par l’insécurité galopante, ...., on perçoit que le ressenti général qui s’en dégage, est que ce peuple est en train de bouillir à petit feu et qu’il est à cran.

    Et pour le peuple, à défaut, de se retourner contre le pouvoir qui se sent protégé par la puissance de feu de son armée, ce peuple est-il en train de se retourner contre lui même ?

    A Madagasikara, est on revenu aux tribus préhistoriques, y-a-t-il 3 tribus dans ce pays, la tribu "Pouvoir" , la tribu "Armée", la tribu "Peuple" ?

    Le Pouvoir gouvernant le Peuple via le bâton de son bras armé, l’Armée.
    Cette dernière agissant contre le Peuple incitée par la carotte de l’argent venant du Pouvoir.

    Le Peuple a le devoir de ramener à la raison son Armée à lui, car après tout l’ Armée vient de lui, et l’argent que le Pouvoir dispense à son Armée ne lui appartient pas en propre mais vient du Peuple.

    Une guerre civile est à craindre, il importe que les raisins ou raisons de la colère de ce peuple ne soient pas contre lui même, ni même contre le bras armé du pouvoir, mais contre ce pouvoir inique du DJ Lapin Crétin.

    Cordialement

    PS :

    S’il n’y tenait qu’à moi personnellement, je considère que Madagasikara n’ a pas besoin de l’institution Armée.
    Faire comme le Costa Rica, une bonne Police militaire de contrôle terrestre, maritime et de l’air aurait suffit.
    Mais, le Pays a toujours pour le moment fait constitutionnellement le choix d’en avoir, donc faisons avec.

    • 2 décembre 2021 à 10:23 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Bonjour à tous,

      Hier, je disais que le peuple est en train de bouillir à petit feu, qu’il était en train de s’énerver :

      https://www.actutana.com/depeche/comme-tous-les-jours-tu-te-leves-le-matin-tu-vas-au-travail/

      Y-a-t-il une quelconque justification à cette situation ?

      Attention aux dégâts collatéraux de la justice populaire, je ne sais pas si ce jeune homme attaché au poteau a commis un quelconque délit, mais un "tondro-molotro" peut aussi amener à une telle situation pour un passant lambda, quand on est au mauvais endroit au mauvais moment.

      Le fait que de plus en plus la population a recours à la justice populaire, dénote que la défiance (et le mot est faible) envers les forces de l’ordre est importante.

      Les forces de l’ordre et la Justice sont très souvent considérées comme corrompues.

      Me semble t-il, la question n’est plus si le couvercle de la marmite va sauter, mais quand elle va sauter ?

      Cordialement

    • 2 décembre 2021 à 11:38 | kartell (#8302) répond à Yet another Rabe

      @ YaR
      Il est clair que la société endémique est devenue violente, imprévisible où le chacun pour soi se transforme à l’occasion en horde sauvage, ivre de justice expéditive..
      La faute à qui ?..
      Plusieurs hypothèses pourraient être évoquées : la corruption, la justice à géométrie très variable, l’impunité des élites et sa propension à étaler une richesse alimentée par la concussion qui nourrit une frustration généralisée, trouvant dans le défoulement de groupe, un exutoire à une insatisfaction permanente et croissante..
      L’exemple bling-bling donné par le sommet du Colisée contribue aussi à donner à ce passage à l’acte une raison supplémentaire d’y avoir recours …
      Partout où le phénomène a pris de l’ampleur, le moteur essentiel de cette violence gratuite est favorisée par un abandon caractérisé des interventions de l’état tant au niveau sécuritaire qu’au stade des structures sociales inexistantes au sein de quartiers défavorisés ou de villages isolés ..
      L’impunité dont bénéficie les auteurs actifs comme passifs donne à la récidive une raison supplémentaire de se généraliser face à une justice incapable d’assumer son rôle ..
      Aujourd’hui, ce qui inquiète, c’est l’escalade inévitable qui nourrit cette vindicte populaire dans sa manière de procéder pour conduire à la mort et la non-assistance à personne en danger des forces de l’ordre dépassées, inexistantes et inexpérimentées..
      Le pays serait-il devenu celui du mauvais endroit, au mauvais moment ?…
      Tout le laisserait penser en faisant croire que la peine de mort est devenue monnaie courante, à l’insu du plein gré d’un pouvoir excessivement passif et consentant ?…

  • 1er décembre 2021 à 11:10 | Yet another Rabe (#4812)

    • 1er décembre 2021 à 11:17 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Azo ampiana hoe :

      - Misy ve ny rano ho an’ny mponina manerana ny Nosy ?
      - Ampy tsara ve ny herinaratra ?

      Tohizo @ izay te hanampy e !

  • 1er décembre 2021 à 13:02 | bekily (#9403)

    yetanother
    "Tsy misy rano ampy intsony eran’ny nosy !!!"
    Le réchauffement climatique , la désertification progressive avec les FEUX DE BROUSSE et la DEFORESTATION jamais vraiment combattus , toujours pratiqués sans risque de sanction majeure...font le reste.....
    Les marionnettes au pouvoir n’arrivent pas à comprendre l’ampleur du phénomène....
    l’eau c’est la vie....
    Qu’ils fassent un petit stage chez les Israaêliens..... :
    ==>comment transformer des déserts en terres arables.
    ==> comment DESALINISER L’EAU DE MER au lieu de construire de stades Barea ou colysée....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS