Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 23 septembre 2021
Antananarivo | 14h47
 

Gouvernance

Décentralisation

Fond de développement local : 200 communes bénéficiaires

vendredi 23 juillet | Mandimbisoa R.

Pour l’année 2021, 200 communes bénéficieront d’une subvention de 30 millions ariary chacune dans le cadre des subventions d’investissement octroyées par le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation à travers le Fonds de Développement Local (FDL) et le Programme d’Appui à la Performance du Secteur Public, financé par la Banque Mondiale.

Le FDL prévoit de transférer des subventions d’investissement d’un montant total de 6 milliards Ariary auprès de ces 200 communes de Madagascar ont rempli les critères d’éligibilité du fond et ont établi des dossiers de sous-projet après l’accompagnement en Maitrise d’Ouvrage Communale ou MOC. Le montant de transfert est de 30 millions d’Ar par commune au lieu de 15 millions d’Ar des 03 vagues précédentes pour financer des sous-projets classées prioritaires pour chaque commune. Ce montant comprend le financement de l’ensemble du corps d’ouvrages, des dispositifs sectoriels, de la prestation intellectuelle et des taxes.

La plupart des projets soumis par la majorité des communes consiste en la réhabilitation ou de construction d’infrastructures publiques : des bureaux des communes et des fokontany, écoles publiques, centres de santé de base, des pistes rurales, des marchés etc...

Hier, un atelier de renforcement des capacités des communes a eu lieu afin de leur permettre de réaliser des projets d’infrastructures socio-économique de base qui répondent aux besoins de la population. Cet atelier marque le lancement d’une série d’accompagnement en maîtrise des ouvrages de communes bénéficiaires de la 4e vague du financement. Ces ateliers se poursuivront dans les autres régions de l’île.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 23 juillet à 10:43 | Ra-Jao (#282)

    200 communes sur 1549, on peut déjà imaginer lesquelles en seront les bénéficiaires !

  • 23 juillet à 11:53 | lé kopé (#10607)

    C’est une initiative louable initiée par la Banque Mondiale , et qui devrait porter ses fruits , si le pactole arrive à destination (et non dans les comptes OFF SHORE) , et si le personnel communal prend en compte et applique les formations proposées . Il y a trop de si , et comme dirait l’adage , avec des si... on pourrait mettre Paris en bouteille .A condition que Clo Clo ne passe pas par là .Qui sait ? avec les mains d’œuvre pénaux(MOP) .

  • 23 juillet à 12:26 | Isandra (#7070)

    Les détracteurs qui ne voient plus loin que leur bout de nez, vont dire encore, pourquoi ce transfert, alors que dans le sud, il y a de gens qui ne mangent pas leur faim.

    • 24 juillet à 07:56 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      Peut-être parce que 30 millions ariary ne sont pas suffisant pour payer plus qu’un repas pour une année ?
      Mais c’est bien la leçon est bien retenue, on glorifie un petit don de l’extérieur qui n’est pas assez important pour gonfler un compte off-shore...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS