Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 4 février 2023
Antananarivo | 16h57
 

Editorial

Errare humanum est

vendredi 10 décembre 2010 | Patrick A.

Il faut savoir raison garder, écrivions-nous hier, et ne pas placer d’espérances trop élevées dans les « changements climatiques » de notre monde politique. La confiance ne se décrétant pas, il faudra quand même pas mal de temps pour faire redescendre la poussée de fièvre malgache, si elle veut bien redescendre. Et en ces heures où la température est caniculaire à Antananarivo [1] et le sommet de Cancun se referme, l’analogie avec le véritable réchauffement climatique est logique.

Dans ce domaine, quand la crise a-t-elle commencé ? On ne le sait pas, mais ce qui est maintenant quasiment certain, c’est qu’on s’est rendu compte de la gravité de la situation tard, bien trop tard... Nos envois de carbone dans l’atmosphère ne baisseront pas avant 2020, et la question n’est plus réellement de savoir s’il pourra être possible de limiter le réchauffement de notre planète à 2°C, mais plutôt de savoir si et comment on pourra faire avec.

A posteriori, il sera facile de condamner la « stupidité » de ceux qui auront jugé utile d’avoir la compréhension fine des liens entre l’activité humaine et le réchauffement climatique avant d’agir. Mais si aucune catastrophe ne venait, il ne manquera pas non plus de contempteurs envers ceux qui auront choisi de sacrifier de précieux points de croissance face à un danger dont la réalité paraîtra « exagérée ».

Dirigeants, opposants ou dirigés, nous sommes tous dans un environnement incertain, et avons chaque jour à nous positionner sur la base d’informations incomplètes, imprécises, ou carrément fausses. Et s’il arrive qu’on prenne parfois les « bonnes » décisions sur la base de mauvaises informations, il arrive plus souvent que pourvu de bonnes informations, on prenne de « mauvaises » décisions. Mais l’indécision s’avérant généralement le pire des choix, ou plus précisément des non-choix, il faut le plus souvent se déterminer dans l’incertitude.

Reprocher à quelqu’un une décision erronée est souvent injuste. Et qui plus est, dans le contexte malgache où formuler de tels reproches peut avoir pour conséquence de faire perdre la face à l’interlocuteur, cela peut faire plus de mal que l’erreur elle-même.

Ce que l’on peut alors le plus regretter, c’est que ceux qui se présentent comme des « leaders » éprouvent rarement le besoin d’expliciter les raisons de leurs choix. Cela empêche, lorsque les choix s’avèrent erronés, d’en comprendre les raisons et de compatir, et enferme ces « leaders » dans une logique négationniste de « tort, moi ? Jamais ! »

P.-S.

Un peu lassé pour le moment des diabolisations, j’ai renoncé à la suite de l’expression en titre...

Notes

[1ça ne consolera qu’à moitié ceux qui ont à se mettre en danger sur le verglas ou qui ont à pelleter des monceaux de neige...

38 commentaires

Vos commentaires

  • 10 décembre 2010 à 08:52 | betoko (#413)

    A lire dans l’Express de Madagascar Joaquim Chissano , l’ex président de Mozambique est un trafiquant de drogue , revelation faite par Wilileaks .
    Hier soir , trés tard dans la nuit , j’ai regardé l’émission FRANCEAFRIQUE sur Antenne 2 , l’élèction d’Aly Bongo était truqué , ( la suite de cette émission jeudi prochain )
    Le 13 décembre prochain , Campus France Madagascar va organiser une rencontre "porte ouverte" au CCAC , si vous avez le temps d’y assister , poser la question au directeur de cette institution , pourquoi les étudiants chinois qui ne parlent pas un mot de français et qui étaient refusés dans leur université ont pu acceder facilement aux universités françaises contrairement aux étudiants malgaches ? cette information a étè diffusée dans le journal d’Antenne 2 le 10 novembre 2010 .

    • 10 décembre 2010 à 09:59 | maminah (#2788) répond à betoko

      S’il n’y avait qu’un problème d’accès aux universités françaises... Mais il y a même eu un scandale de trafics de diplômes à des pseudo étudiants chinois, qui a mis en cause des responsables de grandes universités françaises ! On n’en revient pas, mais l’argent semble acheter tout, y compris les gardiens de la culture française qui a pourtant la réputation de mettre la barre très haut.

      Ce qui est étonnant aussi, c’est de voir comment des colonies entières de Chinois peuvent s’intégrer dans tous les pays, y faire des commerces florissants et prendre une vraie place , sans prendre même la peine d’apprendre la langue du pays.

      Faire du tourisme à NY implique forcément un détour par Chinatown, qui n’est pas sans rappeler le périmètre Behoririka-Andravoahangy pour les articles achalandés, l’esthétique architecturale générale et l’hygiène ambiante (je veux notamment parler des trottoirs sales et des eaux stagnantes pour cause de caniveaux bouchés). On cherchait un restaurant fameux signalé dans notre guide, mais personne dans le quartier n’a pu nous renseigner car aucun ne parlait l’anglais. Les pieds endoloris à force de tourner en vain dans toutes les rues, on a dû finalement se résoudre à entrer dans un boui-boui aux apparences le moins redoutable. Pour demander une fourchette, ça a été tout un sport, car personne ne comprenait l’anglais, sauf l’épouse du propriétaire qui baragouinait péniblement, et qui a compris davantage par le langage des signes que par autre chose.

      Les Chinois phagocytent actuellement tous les secteurs et tous les continents, sans appréhension ni doute. C’est quelque chose qui inquiète et en même temps force l’admiration.

    • 10 décembre 2010 à 10:21 | betoko (#413) répond à maminah

      D’accord , mais pourquoi mettre des bâtons dans les roues des étudiants malgaches qui voulaient poursuivre leurs études universitaires en France ? Si vous savez comment le personnel de l’ambassade de France les humile avec des questions bêtes et méchantes, truffées de piéges , une gamine ou gamin âgés de 16 ans naïfs comme ils sont se sont fait avoir et leur demande de passe port est rejeté . On dirait que Madagascar est un vivier de terroristes à la solde de ben Laden

    • 10 décembre 2010 à 10:23 | elena (#3066) répond à maminah

      L’éditorial est bien écrit,merci à Patrick,on va dire qu’il est consensuel puisque tout le monde est d’accord sur sa qualité et sur ce qu’il dit.

      Patrick ne se mouille pas,il dit lui-même qu’il a renoncé aux diabolisations(lassé pour le moment).

      On peut en tirer une leçon:pour avoir la paix et que tout le monde soit d’accord,il faudrait donc qu’on arrête les diabolisations.

      Mais est-ce que c’est encore possible avec tous les ressentiments qui se sont accumulés en 2 ans ?

      Sur un forum,c’est possible(euh,ça ne va pas durer)mais dans la vie réelle ?

      En tout cas,le documentaire France Afrique est très clair sur le rôle de la France dans la "désignation" des présidents africains,aucune ambiguité,on attend la 2ème partie.

    • 10 décembre 2010 à 10:35 | maminah (#2788) répond à betoko

      La Chine est un vaste marché dont se disputent tous les pays industrialisés. On accorde des privilèges aux futurs maîtres du monde. Et ça n’a rien à voir évidemment avec l’équité.

      Les jeunes candidats aux universités européennes devraient peut-être se faire parrainer par des anciens déjà fixés à l’extérieur, pour éviter les faux-pas.

    • 10 décembre 2010 à 10:47 | mahery (#2468) répond à betoko

      Ne te mêle pas dans les affaires des autres ;ici c’est andry rajoelina non-élu ;élection truquée ;prison politique surpeuplé ;pas de démocratie ;arrestation illégale ;vol et assassinat commis par les dirigeants.....

      VOILA !

    • 10 décembre 2010 à 10:50 | mahery (#2468) répond à mahery

      c’est pour betoko ce que j’écris la haut.

    • 10 décembre 2010 à 11:06 | da fily (#2745) répond à maminah

      Hihon !

      le péril jaune n’était pas un mythe : vous savez c’est comme pour les oeufs, il y a du blanc et du jaune, et si on mélange tout, il ne reste que du jaune !

      Tsichiéé...

    • 10 décembre 2010 à 11:32 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à mahery

      Mahery,

      C’est pour Betoko mais je me permet de m’en meller.

      Que CHISSANO le narco_trafiqueur de haut vol et qui plus est un MASOMBIKA (descendant d’ esclave )ne se trempe pas dans les affaires interness des malgaches .

      Qu’il s’en aille tirer son... HERBE ailleurs ,on ne veut pas de ce masombika (ex_ esclave des malgaches)se meller dans nos sociétés.Quelle humiliation de le voir ici

      Comment un escalave pourrait reconcilier les guegueres des leurs maitres , c’est le monde en l’envers

      Je disais dejà que CHISSANO (mozambicain qui a le statut de l’esclave pour le Malagasy surtout Sakalava) n’aurai jamais la chance de reussir sa mediation à Madagascar

      Les rois Sakalava envoyait les pecheurs vezo malgaches capturer des pecheurs mozambicains le long du canal de MOZAMBIQUE et en font des esclaves.

      IL ne faut pas oublier l’approche historique de la demarche quand on prend une grande decision, celui qui a choisi CHISSANO et SIMAO pour nous reconcilier n’a pas pris en compte cette dimension historique

      C’est une humuliation historique sans precedent pour les malgaches ,surtout NOUS SAKALAVA de recevoir CHISSANO et SIMAO en tant que mediateur. Qu’on se le dise !

      L’echec est donc previsible , il ne faut s’etonner.

      Boris BEKAMISY

    • 10 décembre 2010 à 12:11 | da fily (#2745) répond à Boris BEKAMISY

      Ben dis donc, Bekamisy vous lui en voulez à ce point ? Resortir de vieilles histoires de ce genre va certainement faire évoluer nos esprits, n’est-ce pas ?

      Quid des vazahas qui nous ont asservi, des merinas qui ont tués pour pacifier le pays, des sonégalys qui ont tiraillés dans le tas pour le compte du colon, du karana exploitant les gasys, des commerçants grecs qui ont profité du pays, des sinoas qui nous ont abreuvé de l’alcool qu’ils fabriquaient, des betsirebakas qui ont massacré les dakomas, des sudistes qui ont subi la colère du pouvoir en 71 ? Quid de tout ça Boris ?

    • 10 décembre 2010 à 13:01 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à betoko

      betoko,

      cette histoire de chinois s’est passée dans une université française,il n’y a pas de quoi à faire du fromage.

      Je connais très bien "CAMPUS FRANCE MADAGASCAR",il veut faire un peu de "PUBLICITE" mais il faut toujours se méfier des bonnes paroles gratuites.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 10 décembre 2010 à 13:02 | vuze (#918) répond à da fily

      Au fait, pour être encore plus HS, quelqu’un sait de quoi parlait Sissi hier ??? De liste de je ne sais quelles personnes ?...

      A moins qu’elle n’ait pété un plomb hier ?!

    • 10 décembre 2010 à 13:08 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Le Président de l’Université est sanctionné.,pas radié.

      N’oubliez pas que ces chinois sont universitaires en "CHINE".

      Un témoin personnel :

      "JE NE PARLE PAS ANGLAIS,nous nous échangeons avec des croquis et avec des couleurs,juste trois "MOIS",seulement,le chinois maîtrise complètement le français.

      Les chinois sont des bosseurs infatigables .

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 10 décembre 2010 à 13:20 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à da fily

      DA FILY,

      L’Histoire c’est l’histoire !! Oui on ne va pas refaire le monde.

      je ne parle pas là des differents aspects notamment politico_economique de la relation de Madagascar avec les reste du monde et entre malagaches ,ça c’est autre chose.Faut pas tout melanger, non plus.

      Mais il s’agit ici d’un ROLE de MEDIATION Da Fily ,UNE MEDIATION c’est une SACERDOCE ,ça concerne le FIHAVANANA cela rélève du HASINA MAHAMALAGASY

      Vous ne croyez plus au HASINA DA FILY ça c’est votre affaire mais n’oublie pas fa MANANJINA NY HASINA.(Le sacrée fait la dignité)

      On devrait pas faire cette MEDIATION n’importe comment et surtout pas avec n’IMPORTE QUI et pas du tout avec UN NARCO TRAFIQUEUR DESCENDANT D’ESCLAVE.

      Non DA FILY la mediation des malagches par un Masombika n’est pas acceptable ,c’est une humiliation sinon le pire de la provocation.

      Qu’on se le dise

    • 10 décembre 2010 à 13:26 | maminah (#2788) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Permettez-moi d’en douter, même si les Chinois sont de travailleurs infatigables. 3 mois pour maîtriser le français : généralement, c’est plutôt la 2è génération qui s’y colle, les parents se contentant de baragouiner tant bien que mal, voire pas du tout. Il suffit d’entrer dans un magasin ou un restaurant chinois ici pour s’en convaincre.

      En outre, un trafic de diplômes dans un pays occidental, ce n’est pas un fromage ? On est décidément bien blasés. Ou trop nourris de la culture de la corruption ?

    • 10 décembre 2010 à 14:24 | maminah (#2788) répond à Boris BEKAMISY

      Honte à vous, Da fily : vous ne croyez plus au Hasina ! Ce même Hasina qui relègue le Masombika au rang de sous-homme sous prétexte que des rois Sakalava ont par le passé envoyé les Vezo les capturer pour en faire des esclaves... Par extension, l’Afrique toute entière n’est qu’un parc à esclaves des Malgaches. Avec un discours aussi méprisant, c’est Bekamisy qui crie encore à l’humiliation. Il est sûrement sorti de la cuisse de Jupiter.

    • 10 décembre 2010 à 14:46 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à maminah

      maminah,

      je parle des chinois "étudiants" et "universitaires".Point barre.

      - Les parents se contentent "MAINTENANT" de trouver de l’argent pour "aider les jeunes à s’installer’. Actuellement,ils achètent le maximum de distributions de tabac.Les français ne seront plus chez eux, bientôt, s’ils ne font pas attention !!!!

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 10 décembre 2010 à 15:11 | betoko (#413) répond à mahery

      Prouvez le d’abord, hier soir j’ai vu sur FRANCE 2 Comment La France a pillé et pille encore l’afrique avec des preuves atngibles données par les Ex espions français , assassinats , destabilisation etc ...
      Qui a mis Andry Rajoelina à ce postre , si Ravalomanana n’a pas fait des bétises il (Rajoelina ) ne sera pas à cette place , et pourquoi vous ne dites rien aux affaires de 2002 ? trop facile camarade , je ne suis pas un inconditionnel d’Andry Rajoelina, et je ne hais pas non plus Ravalomanana , mais ce dernier a pris les malgaches pour des c.......Et dire qu’il veut encore revenir , pour piller encore plus le pays ?

    • 10 décembre 2010 à 15:53 | Bena (#494) répond à da fily

      quelle mouche t’a piquée ? c’est ta france, principal appui de ta faty, que veux-tu ? si ta progéniture ne part pas, qu’elle fasse la fête avec ta faty demain, ce sera grandiose semble-t-il et ton speedy gonzales poseur de bomba va arrêter tout ce qui bouge.

      à rome, on donnait du pain et des jeux pour calmer les esprits. à dago, les jeux suffisient largement à la plèbe. que les gesn du sud meurent de faim (700.000 ne mangent plus ?), rien de grave, on peut faire la boum encore !!! vital a mieux à faire à tana.

    • 10 décembre 2010 à 15:56 | manantena fa niova (#4971) répond à Boris BEKAMISY

      L’Histoire c’est l’Histoire, dites-vous, en réponse à ce qu’on vous réplique ; pourquoi ne pas tirer des leçons de l’Histoire ?

      Faut-il simplement en rester à "errare humanum est" pour ignorer "la poutre" devant nos yeux et se lancer dans une joute pour "la paille" chez autrui ?

      Permettez-moi d’extraire ceci de mon post, ci-dessous, pour revenir dans le sujet de Patrick A.

      .....A chacun de tirer leçon de ce qui se passe en Afrique (et ne nous contentons pas du « nous ne sommes pas Africain »).

      Voici mon humble avis sur les erreurs vécues dans la résolution des politiciens(/cards, mpiady seza) de cette crise chez nous :

      Que de diversions ! Les « légalistes » ont manifesté CONTRE LE PUTSCH le jour même de l’intronisation du putschiste, sans l’encadrement d’aucun parti politique, même si un certain loubard » A. Mpitadiseza » y a trouvé une opportunité.

      Petit à petit, des politiciens sont venus jeter des douches froides sur le mouvement, d’abord en arrêtant net la manif le lundi suivant l’arrestation de Razily et Cie, qui aurait pu être l’équivalent du lundi 15 mai 72 (après l’arrestation et déportation des étudiants à Nosilava, suite au 13 mai), parce que Raharinaivo et Ratsivalaka s’entendent pour une autorisation de manifester sur la place baptisée « de la Démocratie ».

      L’incompréhension se dessinait, encore plus, quand, avec l’habilité des reps de la CI choisis par la Françafrique (UN,OIF,UA), la mouvance Ravalomanana a accepté de se mettre autour d’une table avec 3 mouvances formées par ceux qui ont travaillé ensemble pour le putsch ( Ambassade du Sénégal, Carlton…) et sur même pied d’EGALITE (1/4).

      Et ça continue, Rajoelina s’est encore multiplié en plrs mouvances avec l"ESCOPOL…

      Le comble, Lalatiana appelle Roindefo.

      Et Dada ne voit vraiment RIEN de tous ces cinémas ou il n’est entouré que de politicards assoiffés ??? En connaissez-vous des pro-Monja, Ratsiraka ou Zafy en taule, même pour une nuit ? Le pasteur Tsaharame ? Quel est son poids, on en a fait le martyr pour toutes ces diversions ! ( suite à ce post, attendez-vous à un martyr, « avec quelques dollars de + » comme Kotonandra et Sarla, ). Si pour la colonisation, on parlait de « diviser pour régner », pour y revenir, dans le 21ème siècle, le « DIVISER » a changé en « ETOUFFER » , d’où tous ces putschistes qui s"alignent au même titre que celui qu’ils ont tous renversé. Quel cinéma !

      Dans tout cet imbroglio politique qui fait le jeu de la Françafrique, nous, simple patriotes Malgaches sans parti politique, ne voyons plus que le « Vonjy Aina » pour sauver notre île de ses prédateurs.

      Errare humanum est, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Ecoutez cette leçon d’Alpha Blondy :

      [www.dailymotion.com]

      Malagasy, REVEILLEZ-VOUS !

    • 10 décembre 2010 à 16:06 | Bena (#494) répond à maminah

      chissano, ce n’’est qu’une hypothèse, même pas prouvée, et vous agissez comme r8 kely be baomba ! et puis, le masombika capturé était surement esclave mais pas quand il est chez lui. le faux bekamisy ne peut pas être sakalava, et maminah est un andrian-dreraka. ils sont surement des bâtards pour avoir cette bassesse d’esprit, des avortons quoi ! jamais une personne normale ne parle de cette façon.

    • 10 décembre 2010 à 16:20 | Bena (#494) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      qu’est-ce qu’il va comprendre d’un pareil article le pauv’ chinetoque ! faut pas trop demander quand même. c’est pour ça que la chine avance vite, elle deteste les trucs trop compliqués (vice versa, c’est pourquoi le pauv’ gachy recule).

      le sud meurt de faim en ce moment (s’il y a canicule à tana, imagine ce qui se passe dans le sud), mais ça c’est l’affaire des étrangers ! il y a encore des père pedro pour les régler. les vrais malgaches s’occupent encore des choses sérieuses ! et puis 700.000 personnes statistiquement pour la faty ne représentent rien par rapport au 52% de oui !

    • 10 décembre 2010 à 20:10 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à maminah

      maminah,

      6 mois seulement pour des pilotes de chasse irakiens (avant le débarquement des américains)

    • 10 décembre 2010 à 22:13 | maminah (#2788) répond à Bena

      Je suis un peu perdue, là. Qui est quoi et qui fait quoi ? Bon, pas grave...

  • 10 décembre 2010 à 09:05 | Boris BEKAMISY (#4822)

    Patrick,

    Chapeau bas à Patrick !

    Vous n’avez pas du tout perdu votre latin ! Voilà un vrai éditorial !un zoom sur les dernieres respirations du monde .

    Votre editorial du jour est tellement excquis , aussi bien sur le fond qu’au niveau de la forme et je compte le lire le relire nfois dans la jorunée.

    Si je me permet une ""heureur humaine "" car Errar human est"" je ne peux m’empecher d’abonder encore dans la comparaison pour faire remarquer que votre ""sortie"" du jour n’a rien avaoir avec l’hebdomadaire ""faux communiqués du Samedi""

    Concernant le fond ,je felicite votre interpellation sur le vertu d’une necessité de prise de conscience
    car Errar humanum est.

    Est-ce que votre appel est attendu ? rien n’est moins sur, nos acteurs poltiques brillent par leur suffisance aveugle et naif .

  • 10 décembre 2010 à 09:09 | nandrianina1 (#1939)

    http://www.guardian.co.uk/business/2010/nov/29/oil-oilandgascompanies

    Madagascar Oil will get 99% of the revenues from its Tisimiroro oil sands project for the next 10 years – giving the Madagascar government only 1%

  • 10 décembre 2010 à 09:47 | nawack (#3945)

    Une bonne leçon de communication et de remise en question de soi ...

    J’apprécie cher Patrick !

    Bien à vous,

    • 10 décembre 2010 à 10:33 | racynt (#1557) répond à nawack

      Pas mal du tout cet article mais s il faut choisir je préfère être sous une température caniculaire que de rouler sur le verglas

  • 10 décembre 2010 à 12:44 | vuze (#918)

    Article de l’express :

    "Trafic de drogue
    Joaquim Chissano dans le collimateur
    Envoyer à un ami Imprimer

    Les révélations faites par le site WikiLeaks sur la diplomatie américaine font des vagues. Relayées par certains journaux dont Le Monde, elles mettent à nu les dérives de certains dirigeants africains. Ceux du Mozambique sont ainsi épinglés à travers une histoire de trafic de drogue.

    L’ancien président Joaquim Chissano, médiateur de la SADC dans la crise malgache, et son successeur Armado Guebuza sont cités pour avoir des relations étroites avec les narco-trafiquants,Mohamed Suleiman, dit MBS, et Ghulam Rassul Moti.

    Soutien financier

    Le diplomate américain en poste à Maputo ajoute, dans un télégramme du 28 septembre 2009, que MBS a grandement contribué à remplir les coffres du Frelimo, le parti au pouvoir depuis 1975, et a fourni un soutien financier significatif aux campagnes électorales des deux hommes politiques.

    Voilà une affaire qui mettra l’ancien président mozambicain, détenteur du Prix Ibrahim Mo 2007, récompensant une bonne gouvernance, dans de beaux draps."

    C’est bizarre, comme par hasard, MBS me fait penser à quelque chose d’autre...

    • 10 décembre 2010 à 16:27 | Bena (#494) répond à vuze

      ne monte pas la haut et range ton vuvuzela. cette fuite ressemble à l’histoire de r8 be baomba. aucune preuve, on peut tout raconter, calme ton esprit. votre fête c’est encore demain.

  • 10 décembre 2010 à 12:57 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Patrick A.

    Cette fois-ci je me contente du titre :"errare humanum est"

    - L’erreur est humaine ;

    - Il est humain de se tromper ;perséverer dans l’erreur est diabolique.

    - On cherche à atténuer une faute,une erreur,une chute morale.

    "NOUS SOMMES DES ETRES HUMAINS,ET NOUS NE POUVONS PAS NOUS EMPECHER TOTALEMENT DE COMMETTRE DES ERREURS".

    Cependant,cela ne doit pas servir à excuser la négligence,mais plutôt, à inviter, à apprendre par l’expérience ,afin de réduire le nombre d’erreurs commises.

    Merci de ce titre "ERRARE HUMANUM EST",destiné à tout le monde sans exception.

  • 10 décembre 2010 à 13:35 | manantena fa niova (#4971)

    "Errare humanum est ", OK, mais en politique, les erreurs sont "légion" et risquent de mener le pays au fond du gouffre.

    Certains posts ici parlent de la Françafrique, et quoiqu’en disent ses fervents défenseurs sur ce forum, elle est en train de faire son chemin, lentement mais sûrement, ici à Madagascar.

    Nos politiciens, n’ont pas la maîtrise de cette Françafrique, au même titre que Gbagbo, qui, du fait qu’il est historien de formation + ses années d’exil en France et ses relations au PS, en a fait le fer de lance de sa lutte pour l’indépendance effective de son pays. Pour l’intérêt de son pays, il n’a fait comme Mugabe, mais il ne se laisse pas avoir par les Bolloré et Cie et sait manipuler ceux du 2, rue de l’Elysée ; cf. le spécialiste A.Glaser,dans :

    Ce qui lui a valu le surnom de "le boulanger", car il roule tout le monde dans la farine ; Bourgi, avec lui, n’est qu’un intermédiaire. Puis, grâce aux médiamensonges, petit à petit, il devient "le xénophobe" car Bédié, à l’origine de "ivoïrité", empêchant la candidature de Ouattara ,celui que la France a TOUJOURS préparé pour remplacer Houphouet, finit dans le RHDP (les héritiers d’Houphouet) et s’allie avec ADO.

    http://saoti.over-blog.com/article-henri-konan-bedie-dans-le-texte-60649574.html

    http://www.ivoirediaspo.net/index.php/1822/qui-est-alassane-dramane-ouattara.html

    Et quand on a 5 millions de Burkinabés, sans compter les autres étrangers, qui lui donnerait tort de ne pas vouloir d’autres qu’un Ivoirien, dans les affaires du pays ???

    http://www.afrik.com/article21445.html

    http://www.afrik.com/article21465.html

    Si fort qu’il soit, Gbagbo ne peut vaincre la France sur le plan diplomatique.
    Après le cafouillage médiatique,

    http://www.afrik.com/article21414.html

    une fois que le monde entier a pris le relais, ne change-t-elle pas de langage en avançant :Côte d`Ivoire : "l`heure est à la recherche d`une transition sereine" (Paris)
    Publié le lundi 6 dcembre 2010 | AFP

    http://news.abidjan.net/h/382305.html

    Pour la France, toute feuille de route est bonne, à condition que :
    - en Côte d’Ivoire, Ouattara, l’étranger, soit toujours dans la course
    - à Madagascar, Ravalomanana ne revienne pas pour se porter candidat.

    A chacun de tirer leçon de ce qui se passe en Afrique (et ne nous contentons pas du "nous ne sommes pas Africain").

    Voici, mon humble avis, les erreurs vécues dans la résolution de cette crise chez nous :

    Que de diversions !
    Les « légalistes » ont manifesté CONTRE LE PUTSCH le jour même de l’intronisation du putschiste, sans l’encadrement d’aucun parti politique, même si un certain loubard » A. Mpitadiseza » y a trouvé une opportunité.

    Petit à petit, des politiciens sont venus jeter des douches froides sur le mouvement, d’abord en arrêtant net la manif le lundi suivant l’arrestation de Razily et Cie, qui aurait pu être l’équivalent du lundi 15 mai 72 (après l’arrestation et déportation des étudiants à Nosilava, suite au 13 mai), parce que Raharinaivo et Ratsivalaka s’entendent pour une autorisation de manifester sur la place baptisée "de la Démocratie".

    L’incompréhension se dessinait, encore plus, quand, avec l’habilité des reps de la CI choisis par la Françafrique (UN,OIF,UA), la mouvance Ravalomanana a accepté de se mettre autour d’une table avec 3 mouvances formées par ceux qui ont travaillé ensemble pour le putsch ( Ambassade du Sénégal, Carlton…) et sur même pied d’EGALITE (1/4).

    Et ça continue, Rajoelina s’est encore multiplié en plrs mouvances avec l"ESCOPOL…

    Le comble, Lalatiana appelle Roindefo.

    Et Dada ne voit vraiment RIEN de tous ces cinémas ou il n’est entouré que de politicards assoiffés ???
    En connaissez-vous des pro-Monja, Ratsiraka ou Zafy en taule, même pour une nuit ? Le pasteur Tsaharame ? Quel est son poids, on en a fait le martyr pour toutes ces diversions ! ( suite à ce post, attendez-vous à un martyr, « avec quelques dollars de + » comme Kotonandra et Sarla, ).
    Si pour la colonisation, on parlait de "diviser pour régner", pour y revenir, dans le 21ème siècle, le "DIVISER" a changé en "ETOUFFER" , d’où tous ces putschistes qui s"alignent au même titre que celui qu’ils ont tous renversé. Quel cinéma !

    Dans tout cet imbroglio politique qui fait le jeu de la Françafrique, nous, simple patriotes Malgaches sans parti politique, ne voyons plus que le « Vonjy Aina » pour sauver notre île de ses prédateurs.

    Errare humanum est, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Ecoutez cette leçon d’Alpha Blondy :

    [www.dailymotion.com]

    Malagasy, REVEILLEZ-VOUS !

    • 10 décembre 2010 à 20:15 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à manantena fa niova

      manantena fa niova,

      êtes-vous sûr que c’est la France qui empêche Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA de rentrer à Madagascar ????

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 11 décembre 2010 à 19:24 | Ragasy (#3613) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Basile,
      à mon humble avis, si Ra8 rentre au Pays , ce sera en tant " qu’appât’’ . En plus clair,( pardonnez mon expression) : il représentera le petit morceau de
      poisson grillé que l’on fixe sur une tapette à rat.

  • 10 décembre 2010 à 15:57 | nandrianina1 (#1939)

    Pendant que le petit peuple malgache célébrait sa démocratie, sa liberté et sa souveraineté, les tout puissants eux prospectaient la terre et la mer malgache, et découvraient plusieurs grands gisements pétroliers, avec des réserves ahurissantes. Le seul site de Bemolanga est évalué à 16 milliards de barils. C’est à dire une exploitation de 1800000 baril/jour pour au moins 30 ans. Il faut savoir que 16 milliards de barils représentent au cours moyen du baril à 75 dollars, un potentiel se chiffrant au bas mot à 1200 milliards de dollars, ou encore 600000 milliards de francs CFA. Comprenez ce que représente ce pactole. Cette somme est trop importante pour être laissée entre des mains inexpertes de va-nu-pieds africains, il leur faut des tuteurs pour manager ces richesses pour eux. En 2008, Total rachète les droits d’exploitation de 60% du site de Bemolanga pour la somme de 5 milliards de dollars, soit 2500 milliards de francs CFA. Mais il reste le problème Marc Ravalomanana, qui comme Lissouba, pense qu’il a le droit de diversifier ses partenaires en signant des contrats avec des firmes des pays Anglo-Saxons et même au delà. Il faut donc un président malgache plus "raisonnable". Ce futur président raisonnable est tout trouvé, en la personne d’un ex-disc jockey (ils savent les dénicher nos ancêtres les gaulois). Comme pour Lissouba, ouste la démocratie et le président "démocratiquement élu", le nouvel homme fort sera installé par coup d’état. Ça tombe bien, par coïncidence il est jeune et pourra rester président pendant 30 ans, le temps d’épuiser le pétrole. Après, s’il y a encore des richesses à exploiter, on pourra peut être installer son fils… Mais oui ça s’est déjà vu quelque part en Afrique de l’ouest et centrale. Entrée triomphante de "TGV" Andry Rajoelina au sommet de l’état malgache, en compagnie de Bernard Kouchner pour la régence hexagonale et de Jean Ping pour la pseudo-médiation du tout aussi pseudo processus de paix. Comme on l’a vu au Congo-Brazzaville, la Françafrique vient de marquer un autre coup. Et les africains dans tout ça ? Eh bien, les Africains peuvent compter leurs morts.

  • 10 décembre 2010 à 16:45 | Mihaino (#1437)

    "ERRARE HUMANUM EST" Mille fois bravo Patrick A . A maintes reprises j’ai demandé dans ces colonnes aux inconditionnels d’une personne ou d’un dirigeant élu et/ou non élu de me citer UN PRESIDENT INFAILLIBLE dans ce monde, donc qui n’a jamais commis une erreur, une faute, une bêtise comme disait l’autre ... Ma question reste sans réponse jusqu’à ce jour puisque nous sommes tous des êtres humains ...

    Par ailleurs, je profite de cette occasion pour souligner que ce fameux parlement dirigé par Raharinaivo (ex ou représentant du TIM) est inéfficace. LES MEMBRES SONT DES SOLOMBAVAM - FATY et non des SOLOMBAVAMBAHOAKA) !! Quelle honte de siéger à Tsimbazaza, réunion à huis clos du CT , CST , Décisions prises (Budget intarrisable voté pour payer qui ? quoi ? en 2011 sans consulter la population de toutes les régions de MADAGASCAR ni répondre aux vraies aspirations de tous nos compatriotes ( paysans, employés, fonctionnaires, cadres, chômeurs, mères au foyer, enseignants, artisans, industriels , entrepreneurs , medecins, avocats ,étudiants etc ...).

    Enfin, "Ny hevitry ny vitsy mandraraka ny an-tànana, ny hevitry ny maro mahatakatra ny lavitra" . LE DROIT DE CHACUN A LA PAROLE EST FONDAMENTAL car nos stylos , nos idées, nos convictions respectives vaincront tôt ou tard les kalacks,les gaz lacrymogènes, les tanks, l’arsenal de la FIS pour intimider, et toutes formes d’oppresssion pour faire régner la dictature de ce gvt fantoche entouré de politicards fantômes ...JUSTICE VIENDRA et HISTOIRE JUGERA ....

    Wait and see ...

  • 10 décembre 2010 à 22:51 | BemioVah (#3451)

    Certes, l’erreur est humaine, mais dans toute notre histoire politique, quelques grands hommes en particulier n’ont cessé de commettre erreur sur erreur. Hélas, leur départ fulgurant et prometteur au pouvoir se terminait toujours tôt ou tard par une mauvaise tournure pour en être prématurément et finalement écartés. Le peu qu’ils aient pu entamer ou bâtir fut alors très vite balayé en raison de l’accumulation des erreurs purement humaines et donc paradoxes. Le comble c’est qu’à chaque fois, chaque remplaçant qui reprend vite le relai, prétend rectifier toute démarche « nisolifatra » d’auparavant tout à son avantage. Et la suite serait la même…

    Hélas, le peuple s’y fait toujours prendre, et ne réagit trop souvent qu’à postériori. Le cercle cyclique par (t)erreur est hermétique tel le lasso souple mais qui a l’effet d’immobiliser même les plus endurcis des combattants ou les « bull-opposants » pour couper net leur souffle enragé par la fatigue. Pire, ce cercle est devenu aujourd’hui un « dragnet ». Imaginez la combinaison filet et lasso. Il faut être un Gladiateur comme du temps des Romains pour en savoir son effet dévastateur.

    Sommes-nous pour autant revenus au temps de la barbarie ou le soi-disant Chef Suprême avait le privilège d’effacer l’erreur humaine par un simple geste du pouce : « up ! » pour une partie remise d’un pauvre revenant de guerre à moitié mort ? Ou alors « down ! » pour que le prix de l’erreur soit une fatalité devenue si banale ?

    En tout cas, de mémoire fraîche et collective, la plus grave des erreurs dans notre histoire semble toujours être la toute dernière en date. Etait-ce une simple erreur de conception ou bien d’admission dès le départ même ? Etait-ce une manœuvre très subtile grâce aux multiples erreurs commises par certains insensés et insouciants ? Ou bien était-ce tout simplement une bêtise humaine et populaire car n’ayant jamais pris le temps nécessaire qu’il fallait pour apprendre aucune leçon de tout ce passé encombré d’erreurs commises dans les deux sens, sans trop faire de distinction ou de différence ?

    Toujours est-il que ce jeune homme du moment doit se garder de l’obsession et de l’orgueil en « overdose » car il risque de se faire prendre à son propre jeu. En effet, la gloire peut-être facile à acquérir, mais la maintenir est très difficile car il suffit de peu pour que l’erreur lui soit aussi impardonnable, historiquement parlant.

    BemioVah / InfoKintana.

  • 12 décembre 2010 à 19:43 | LouFada (#5048)

    L’humain est dans l’erreur,en se croyant au-dessus des lois de la Nature.
    Ce soir,je suis profondément déprimé et terriblement fataliste,et le "blues du Dimanche soir" n’y est pour rien.Je suis humain,voilà tout,pire,je suis français...La politique n’est pas mon rayon,mais heureusement vous avez le soleil.Alors ne m’en voulez pas,j’aime votre île.

    Désolé pour ce discours sans queue ni tête...

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS