Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 26 septembre 2021
Antananarivo | 05h07
 

Santé

Toamasina

Entre peste et choléra

mardi 15 janvier 2008

Ordures et saletés sont les causes principales des maladies. La hantise du chikungunya pèse toujours sur la population. Un léger paludisme, et la personne affectée s’alarme. Peut-être une occasion malheureuse pour amener la population à se faire bien soigner. En tout cas, aujourd’hui, les infections respiratoires font rage. Hormis la saleté, aggravée par la saison des pluies, la capitale de l’Est s’avère exiguë par rapport à sa croissance démographie. Par ailleurs, pas plus tard que l’année dernière, la rage a également fait des siennes.
Sur 650 cas recensés en 2007, il y eut trois décès contre 281 cas recensés et un seul décès en 2006. Les autorités de la commune se sont ainsi mises à tuer les chiens errants, surtout la nuit. En ce moment, un autre danger pointe son nez. Ou plutôt deux, le choléra et la peste qui sévissent aux Comores. Et la population de lancer un appel aux autorités : serait-il possible d’ouvrir et d’assainir le lazaret d’Ampanalana ?

Recueilli par Volana R.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS