Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 4 février 2023
Antananarivo | 18h46
 

Editorial

Direction an-teny mora

jeudi 9 décembre 2010 | Patrick A.

Quoiqu’on en dise, il y a une réelle évolution intéressante dans les récentes propositions de la mouvance Ravalomanana [1]. Une évolution qui apparait encore plus dans les déclarations de Mamy Rakotoarivelo qui a précisé à différentes reprises que les propositions mises en avant ne doivent pas être considérées comme des conditions préalables à une discussion.

Le ton de Marc Ravalomanana lors de son intervention téléphonique lors du meeting d’hier à Alarobia marque également un accent renouvelé sur l’importance d’un pardon mutuel. Cela n’empêche pas l’ex-président d’être très critique. Mais le rapprochement pour dialoguer est mis en avant. Et les trois mouvances ont mis un point d’honneur à prouver que, lorsqu’on leur en donnait l’opportunité, elles pouvaient tenir une réunion publique sans que cela ne dégénère.

Dans les cercles proches du pouvoir, des gestes de bonne volonté sont également esquissés. Des projets de texte améliorant la liberté d’expression des médias ou portant sur le statut des partis d’opposition font partie de l’actualité du moment. Et même si la question de l’amnistie politique reste encore taboue pour certains, des évolutions de positions sur ce sujet sensible ne sont plus à exclure.

Il faut cependant raison garder, et ne pas placer d’espérances trop élevées dans ces « changements climatiques ». Jusqu’ici, la HAT et les trois mouvances n’ont guère manqué une occasion de nous prouver qu’elles étaient deux forces négatives qui s’auto-alimentent, prêtes à bloquer toute sortie de crise sereine pour de banales questions d’ego.

La confiance ne se décrète pas. Elle ne peut que se rebâtir petit à petit, après avoir été altérée par des épisodes comme la rupture des négociations au Hintsy, le lundi noir, le samedi rouge, les bombes artisanales ou le reniement des accords de Maputo... À chacune de ces étapes, chacun a attribué les torts « aux autres », ce qui n’était pas complètement faux, mais pas vraiment exhaustif.

On peut s’être énervé des postures du fameux « Commandant Charles » ou avoir quelques doutes par rapport à certaines hypothèses de « Richard Baomba » et être conscient qu’il ne pouvait y avoir de fumée sans feu. Le ton était belliqueux. En juin 2009 comme en juin 2002, la tentation du recours à des mercenaires ne pouvait aboutir qu’à des problèmes durables.

Comme pour donner raison à ceux qui la traitaient depuis des mois de fasciste, la HAT a récemment montré qu’elle pouvait effectivement sortir la matraque du catalogue. Et si l’on regrette que des gens croupissent en prison, on ne s’étonnera qu’à moitié que des Raoelina et Coutiti, que d’aucuns annonçaient comme étant entre la vie et la mort, se présentent debout quelques jours après devant un juge d’instruction.

Direction an-teny mora, plutôt qu’Antanimora. Il est temps pour les uns et les autres de réapprendre la modération de l’expression. Si la vigueur des propos est nécessaire, elle ne passe pas nécessairement par des formules comme « FATin’ny alika maimbo eran-tany » ou « trois vieux fantômes de la République drogués à l’aide et à la dette ».

En 1990, Mike Godwin relevait que dans toute discussion un peu longue sur le Net, l’un des protagonistes allait forcément traiter l’autre de « SS / Hitler » ou faire une comparaison foireuse avec le nazisme (ou un quelconque totalitarisme...).

Bon, il énonçait un fait qui existait déjà depuis les années 50, appellé « Reductio Ad Hitlerum » (réduire le débat à Hitler). Mais les francophones s’amusent pas mal avec le « point Godwin » en imaginant donner un « Bon Point » virtuel à celui qui atteint le « Point Godwin ».

On dit donc que la conversation à atteint son « Point Godwin » et on ferme la discussion afin de repartir sur des bases saines.

Au fait, Liliane et Françoise Bettencourt se retrouvent et se réconcilient juste avant Noël. Elle est pas belle la vie ?

Notes

[1Propositions écrites dont le texte intégral peut être lu ici (fichier PDF).

23 commentaires

Vos commentaires

  • 9 décembre 2010 à 08:56 | vorondolo (#4135)

    "Du progrès , peut mieux faire ! ai-je dit hier. J’ajouterai juste : il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, et aussi : il faut laisser le temps au temps ! Merci Ravalomanana et Rajoelina : "du progrès , et vous pouvez faire mieux" ! bonne fête à tous.

    • 9 décembre 2010 à 09:32 | Sabrina (#4247) répond à vorondolo

      Du progrès ? Quel progrès pour ces millions de gens dans la rue qui ne trouvent pas de quoi manger au jour le jour ?

      Ce n’est pas parce que des dirigeants sans scrupule vont essayer de s’arranger pour se partager le pouvoir que le sort du peuple va s’en trouver du coup amélioré.

      Il faut vraiment être malade (mental) ou inconscient intellectuellement pour dire "Merci Ravalo, merci Rajoelina" ! Merci pour quoi ? D’avoir traîné le pays et son peuple avec dans la boue de la misère pendant des mois et des années ?

      Vous êtes vraiment "aveugles" devant ces voyous se succédant au pouvoir. Sachez donc au moins que le cynisme des puissants se nourrit de l’aveuglement des masses populaires qui sont prêtes à suivre ceux qui promettent de raser gratis avant de les traîner ensuite dans la boue. Entre Ravalo, businessman mégalo, et TGV, marionnette de la France assoiffé de gloire et de pouvoir, il n’y a pas de différence. Et vous, bonnes poires, continuez à vous exalter, vous indigner prenant partie pour l’un et l’autre. Serait-ce donc cela l’exercice normal de la démocratie ?

    • 9 décembre 2010 à 09:51 | vorondolo (#4135) répond à Sabrina

      Du calme ! vous ne me comprenez pas ! la résolution de la crise est en marche , pour "enfin" sauver ces milliers de malagasy pauvres dans la rue, c’est pour ça que j’encourage" les deux à progresser", c’est aussi simple comme constat et souhait ! Un "malade mental" ??? vous dites ? Relisez , relisez , relisez et vous allez mieux comprendre ! Il est vrai que personne n’a jamais remercié les deux ensembles pendant toute la crise, et c’est normal si vous êtes un peu déboussolé (e) et avoir du mal à comprendre de bon matin . Bonne journée an !

    • 9 décembre 2010 à 11:36 | râleur (#3702) répond à vorondolo

      Vous avez raison Vorondolo,

      Il faut remercier les 2 fossoyeurs du pays. Leurs égos de pacotille ont amené le pays dans le gouffre et en plus il faut les remercier.

      Il y a un le syndrome de Stockholm ? ce sont les victimes qui ont de la compassion pour les kidnappeurs ?

      Il faut les mettre au ban de l’histoire, voilà ce que je propose

    • 9 décembre 2010 à 21:03 | Billy the Kid (#4664) répond à râleur

      Rediredy hohanina, rediredy oainina : UB40 a été contacté par le DJ national pour faire swinguer le peuple.

  • 9 décembre 2010 à 10:22 | da fily (#2745)

    Je crois que notre éditorialiste du jour nous envoie un message avec ce "Godwin point" qui a bien du mal à s’écarter de notre paysage.

    Les esprits se sont échauffés, aussi bien au niveau du forum, que celui de l’actualité. Serait-ce du à cette chaleur de saison qui apesantit l’atmosphère qui devient électrique à mesure qu’on s’approche des fêtes de fin d’année ?

    • 9 décembre 2010 à 11:14 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à da fily

      L’Editorialiste du jour, dans sa tonalité suit l’evolution non pas de position poltique mais du ton pour l’exprimer .

      Ravalomanana et ses jockers des 3 mouvances semblent affcicher unflechissement du .....bout de levre

      Est-ce indice signifiant une volonté d’enterrer la hache de guerre pour un debut de paix durable à mettre à l’actif de la reussite du referendum ou seulement une petite treve des fetes de fin d’année !

      En tout cas Ratsiraka est en train de mediter l’echec de la BANI et les feed_back de Tantely Andrianarivo

      Ravalomanana lui vient de signifier que c’est lui qui fait la pluie et le beautemps de la transition.

      Zafy est completement perdu entre ces deux horizons ,on ne sait toujours pas qu’est_ce qu’il veut vraiment pour ce pays.

      Zafy , lui, il ne sait qu’une chose , il faut qu’il dise NON à tout et pour tout pour exister.Mais on connait sa musique , son NON est innofensif.

    • 9 décembre 2010 à 11:26 | kakilay (#2022) répond à Boris BEKAMISY

      Et ne jamais oublier que pour faire la guerre, il faut au moins être deux... mais c’est très difficile à comprendre, je le concède...

    • 9 décembre 2010 à 17:31 | boanasidy boana (#4831) répond à Boris BEKAMISY

      Monsieur Boris BEKAMISY

      Il est bien clair que ce que vous, les pro-TGV exigent est tout simplement la "reddition sans condition" de Ra8 et de ses partisans, n’est-ce pas ? Vous ne voulez pas dialoguer ! Pour vous dialoguer c’est la soumission de vos interlocuteurs à vos conditions ! Alors il est clair que les fléchissements de Ra8 et de ses partisans ne vous satisfont point ! Et ceci ne provoque chez vos protagonistes qu’une de "réflexe grégaire" mais vous qui êtes des "prédateurs professionnels" vous êtes implacables ! Par tous les moyens dont vous disposez (à travers l’instrumentalisation des forces armées, de la justice [arrestations et accusations souvent fallacieuses] avec la bénédiction de la Franceafrique), vous vous efforcez à acculer vos protagonistes jusque dans leur dernier retranchement ! Mais ils ne se laissent point faire !... Ainsi nous assistons à un perpétuel "duel des titans".

      Ne niez pas que, pour vous, la concorde nationale, le rétablissement du "fihavanana" sont assimilés à la mise à mort de vos protagonistes ! Ceci me rappelle curieusement la "pacification" sous la période coloniale : tant en 1896 qu’en 1947 le rétablissement de la paix et de l’ordre passe souvent parmla reddition des "Menalamba" et des "Rebelles" ! L’histoire ne fait que se répéter !

      boanasidy boana

    • 9 décembre 2010 à 19:53 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à boanasidy boana

      Monsieur Boanasidy Boana

      Non Monsieur, on veut pas et on ne cherche du tout la capitulation de Ravalomanana et""ses"" trois mouvances ( n’en deplaise à Ravololomanana la fameuse dame de fer)

      Seulement, 24 mois de crise , de polemiques et d’autres pseudo_negociations ont quand meme permis aux uns et autres de SE CONNAITRE.

      Et on connait l’objectif, la strategie et le mode operatoire des differrents camps.

      Si Ravalomanana pretend toujours que personne ne connait pas ce qui se cache derriere son semblant flechissement, il a tort, il peut vendre ses discours à la communauté internationnale qui gobent très facilement ses mensoges mais non pas aux acteurs poltiques malgaches .

      On connait bien le personnage et l’ecart entre ce qu’il dit et ce qu’il fait est aussi caracteriel que legendaire

      Et rien n’a changé ,Seul Zafy et Ratsiraka pourraient croire naivement à son flechissement.

      IL n’ a pas la partenité du dialogue ,Rajoelina le voulait avant lui mais il n’en a cure en croyant à tort qu’il pourrait encore renverser la vapeur.

      SI flechissement il y a de sa part qu’il se donne une indice significative.

  • 9 décembre 2010 à 11:41 | adaoro (#4927)

    tant que la confiance ne s’installe pas entre les parties, aucune négociation possible. C’est déjà bien si l’une des parties affiche une volonté de négocier et un fléchissement de sa position, encore faut-il que l’autre partie entend ce message et ne l’interprète pas autrement avec une air de suspicion. Le camp de rajoelina doit faire également un geste de son côté.
    il faut sasir toute les occasions qui se présentent car on ne peut plus continuer comme çà.

  • 9 décembre 2010 à 11:44 | racynt (#1557)

    Message reçu pour le point Godwin mais de toute façon cette comparaison a été faites justement avant que les choses se dégénère même si je reconnaît que il y a eu de l’exagération dans le fond.
    Depuis le début de la crise, on n’arrête pas de nous parler d’intérêt supérieur de la Nation, de l’amour de la Patrie "fitiavan-tanindrazana" ect... mais personne n’a montré de volonté réel à sortir le pays de la crise au nom de cette fameuse "fitiavan-tanindrazana". Cette concession faite pas la mouvance Ravalomanana est un début de bonne volonté à nous prouver qu’ils sont prêt à se sacrifier pour le pays, il ne reste plus qu’à Rajoelina et sa clique de nous montrer jusqu’où ils seront prêt à faire des concessions au nom de cette fameuse "fitiavan-tanindrazana" surtout lui qui se permet de mettre le mot "fitiavana " dans la constitution, qu’il nous prouve que ce n’est pas un vain mot aqui a été mis juste pour manipuler l’opinion publique.
    Et malgré toute les évolutions constatées, je reste sceptique car les liens du sang qui unissent la famille Bétancourt n’ont rien à voir avec ceux de Rajoelina et Ravalomanana qui sont plus des liens d’intérêts.

  • 9 décembre 2010 à 12:34 | vuze (#918)

    Non, non et non.

    La mouvance Ravamachin n’existe plus !! Plus de négociations, plus de tergiversations !! Maputo, Adis, Pretoria !! ça suffit !! Ces gens là vont baisser leurs culottes et planter un coup de couteau dès que l’occasion se présentera....

    TGV ne doit plus se laisser avoir... Il a été conciliant pendant plus d’un an... Il y’a beaucoup de partis politique à Mada. Même le TIM a sa place mais SANS le voleur !!

    Quant au point G, demandez à certains pseudos "légalistes" car ils l’ont atteint depuis longtemps en parlant de dictature. Certains éditorialistes parlent même de comparaison avec polpot et autres.. L’histoire vous jugera !

    A bon entendeur.

    • 9 décembre 2010 à 13:13 | le critiqueur (#4650) répond à vuze

      vous coryez vraiment que Ra8 a changé ? vous vous fourrez le doigt dans l’oeil !
      Bekamisy a raison !
      personne ne change après ses 25 ans dixit un psy !
      LAISSEZ ANDRY RAJOELINA MENER A BIEN SES PROJETS car il n’est là que depuis une transition, on veut qu’il soit PDT DE LA REPUBLIQUE !
      VIVE ANDRY RAJOELINA

    • 9 décembre 2010 à 13:29 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à vuze

      vuze,

      notre souhait c’est de raccourcir la "TRANSITION" et si tout le monde souhaite un régime légal et légitime,il faut faciliter toutes les élections.

      Que l’opposition et le pouvoir se démarquent loyalement et participent activement aux élections .

      Que le Gouvernement "solidaire" de Transition du général Camille Vital assume son entière responsabilité pour l’exécution des élections politiques au suffrage universel direct.

      Plus on crée des "comités" ou des "commissions" plus on tend vers la prolongation de la TRANSITION et le Peuple dans tout ça ????

      VIVE LA IV ième REPUBLIQUE MALGACHE.

      Que les meilleurs gagnent !!!!!!Point barre.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 9 décembre 2010 à 15:36 | lalatiana (#1016) répond à vuze

      Vuze,

      Vuze,

      Je me sens un peu visé sur ce coup là,

      La définition de la dictature que j’ai passée hier ne porte pas à débat. Que les uns y reconnaissent un pouvoir plus qu’un autre importe peu ... C’est le constat qu’il faut faire ...

      Moi je n’ai toujours pas compris ce que vous lui trouviez au TGV ... Et encore moins compris que vous tolériez que ce pays dégringole ... à moins que vous ne pensiez que les choses vont pour le mieux ...

    • 9 décembre 2010 à 16:04 | rakotopitazana (#4820) répond à vuze

      c’est à cause des éxtrèmistes comme vuze,qui se trouvent dans les entourages de rajoelina , que la crise perdure

  • 9 décembre 2010 à 14:08 | Lefona (#4584)

    Tout ca c’est du blabla : il n’existe que 3 clans actuellement. Depuis 2009 il y a les sceptiques, les passéistes et les réalistes sur l’avenir des malgaches.

    Parmi les sceptiques, d’un côté, il y a les nostalogiques du systeme qui a perdurer depuis 50 ans, ceux qui ont trouvé leur avantages pendant ce laps de temps et qui ne supporteront (aux sens propre qu’au figuré) jamais quiconque qui ne défendra pas LEUR causes. De l’autre, c’est ceux qui sont convaincus que personne ne sera l’homme de la situation, car..."gasy = foza daholo !"

    Les passéistes sont ceux qui ne s’intéressent pas à la politique et dont le seul souci est l’assiette quotidienne et ceux qui sont convaincus que la politque c’est du bizness..car ..."Gasy anie gasy ihany e" ! Ceux-là, n’auront comme capacité que critiquer et pleurôter et râler sur leurs malgachitudes !

    La plupart des intervenants sur MT, sont dans ces deux premiers clans qui disent qu’actuellement Madagascar et ses gasy = "no futur !"

    Enfin, il y a les réalistes, qui englobent le grand nombre des citoyens qui sont conscients de leurs situations, mais qui réagissent et restent dignes et fiers d’être malgache mahavita tena, tsy mirahara ny latsa sy ny ompa ary tsy hanaiky intsony izay soi-disant ozona, et qui savent que Madagascar s’en sortira car il existe parmi TOUTES LES CLASSES SOCIALES des femmes et des hommes capables et intègres..car primo,c’est des Malgaches et secondo, "mahay, azo hitokisana, maharisika, sy manana finiavana hoan’ny tanindrazana !".

    • 9 décembre 2010 à 14:44 | kakilay (#2022) répond à Lefona

      Les réalistes : Handao hisaosy !

      Et le reste... : deux clans en fin de compte

  • 9 décembre 2010 à 16:54 | meloky (#637)

    les malagasy ne sont pas des fous, que tu vends en teny malefaka, c’est maintenant dans le 21éme siècle, tout change ! et tout va changer !

    Apres 20 mois de sa démission, Ra8 est convaincu de la vilgarité de sa décision et veut recuperer la direction suprême de la nation !!! Trop tard, mieux vaut manipuler Ratsiraka et Zafy pour prendre le leadership de cette mouvance que de couvrir les tabatières des millions pauvres !!!

    Eh Bien, il veut vendre les carte de l’ Ouests et CI pour réaliser son rêve : Pourque le cas similaire de Côte d’Ivoire se replique à Madagascar !!! Quel rêve ! Quel drame !

  • 9 décembre 2010 à 18:20 | boanasidy boana (#4831)

    M. Patrick A.

    Je conviens que cette crise qui perdure ne produit que du découragement, de la lassitude car, même les plus tenaces commencent à lâcher prise !

    Vous qui jugez que des signes positifs commencent à s’émettre et un certain "frémissement" commence à raviver l’espoir. Je vous envie car pour ma part un long, sinueux et escarpé chemin reste toujours à parcourir !

    Pensez-vous que la HAT, se voulant sûre d’obtenir la reconnaissance internationale après le 11 décembre 2010 va fléchir sa position pour amorcer un dialogue avec ses protagonistes ? Ne rêvons pas mais attendons-nous plutôt à des cauchemars ! Si vous voulez parlez de signes "positifs" émis par la HAT ce ne sont en fait que des leurres lancés à tout va pour amadouer la communauté internationale et pour mieux piéger les 3 mouvances ! Ne croyez-vous pas que les Raharinaivo Andrianantoandro et les Rakotovao Vivato ne sont-ils pas piégés ? Du moins le ’’perchoir’’ qui échoit à Raharinaivo Andrianantoandro satisfait les politiciens du TIM mais n’a pas redoré le blason de Raharinaivo Andrianantoandro !

    La HAT fait croire à tout le monde que le temps joue en sa faveur, elle ne se hâte pas et pour amuser la gallérie elle fait semblant de prendre des mesures concrètes afin d’aider les couches les plus vulnérables à travers les "tsena mora", les "trano mora" au risque de faire grimper l’inflation, ou encore : pour parvenir à maintenir ce système d’assistanat la HAT crée artificiellement une inflation des prix des PPN car à travers un système de "vase communicant" ce que la HAT perd dans l’approvisionnement des "tsena mora" elle le récupère par la différentielle entre le taux réel d’inflation et celui de l’inflation artificielle ! Ceci peut nous rappeler la tactique de la hausse instantanée des prix des carburants à la pompe au lendemain des festivités du dernier 26 juin, hausse voulue dans le but de payer les factures des festivités, une fois les factures réglées les prix à la pompe se normalisent ! Avouons que ces messieurs sont très forts en matière de "dumping social"

    M. Patrick A., vous allez vous déchanter d’ici peu !

    boanasidy boana

  • 9 décembre 2010 à 20:55 | Lefona (#4584)

    Mandehana haingana ary ianao milatsa-tena ry Boanasidy boana rehefa be hevitra, sa hijanoana sceptique sy passéiste ? Sa ianao tsy sahy so hataon’ny namanao vitsivitsy hoe lasa traitre sy foza tampoka ! hou la là, quel drââme !

  • 13 décembre 2010 à 08:36 | repoblikanimadagasikara (#4788)

    Le corollaire de Huygens

    La probabilité qu’un intervenant cite Hitler ou le nazisme dans une discussion sans rapport direct et à fort contenu idéologique ou passionnel est inversement proportionnelle à sa capacité de défendre son opinion par des arguments recevables.

    Paradoxe de Salaün

    Au fur et à mesure que la loi de Godwin est diffusée dans un réseau en extension, l’utilisation abusive de cette même loi tend vers 1, sans toutefois jamais l’égaler.

    EN conclusion :

    Corrollaire paradoxal de Salaün

    Plus la connaissance d’une loi comportementale, telle celle de Godwin, se diffuse dans un réseau, plus la validité de celle-ci tend vers 0 du fait des changements comportementaux que sa connaissance engendre.

    Merci Patrick A.!!

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS