Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 août 2022
Antananarivo | 06h48
 

Politique

Rencontre politique d’Iavoloha

Deux camps devant l’arbitrage de Andry Rajoelina

samedi 7 août 2010 | Bill

On serait tenté de dire que les partis politiques du conclave d’Ambohidahy qui ont répondu ce vendredi 6 août 2010 à l’invitation du Président de la Haute autorité de transition (HAT), Andry Rajoelina, se sont fait avoir. Heureusement que, comme l’a suggéré le président de la HAT, les consultations vont encore se poursuivre avant qu’une décision ne soit prise ce mercredi 11 août. En tout cas, ce vendredi 6 août, Andry Rajoelina s’est comporté comme le président de séance à qui revient le dernier mot tel un juge, et a déclaré urbi et orbi qu’au nom de l’intérêt et des aspirations du peuple, le calendrier des élections et celui de la conférence nationale devaient être fixé dès ce mercredi par les parties en présence. Il a même laisser croire que ce serait mieux que l’on discute déjà des propositions de constitution car des groupements ou des partis en ont déjà, pour aller plus vite.

En tout cas, ce rendez-vous d’Iavoloha a réuni d’une part, les partis et politiciens de l’espace de concertation d’Ambohidahy, et d’autre part ceux de la HAT qui sont contre cette initiative d’Ambohidahy qu’ils accusent de vouloir prolonger la transition de manière dilatoire pour prendre le pouvoir et récupérer la transition à leur profit. Ils sont même soupçonnés d’être à la solde de l’étranger, dont le but serait de faire passer autrement les accords de Maputo. Les interventions successives et alternatives de chacune des deux camps ont donné l’impression que la discussion sur le cours de la vie nationale avait pris l’allure d’une plaidoirie dans un procès. Un caricaturiste aurait tout au long de l’audience facilement ébauché le jury composé de deux conseillers « juristes » qui entouraient le greffier en chef, en l’occurrence le secrétaire général de la Présidence qui assurait le secrétariat, et le juge président de séance ; tout ce monde figurant à la tribune. Et puis les parties en conflit se situant en face et en contrebas, qui présentaient leurs causes avec tous les arguments, dont la reconnaissance internationale pour l’un et l’existence d’une feuille de route en cours de mise en œuvre pour l’autre.

On ne sait quelle partie a demandé à être reçue par le président de la HAT ou quel camp a porté plainte mais toujours est-il que l’invitation de Andry Rajoelina a été l’occasion pour l’espace de concertation de présenter publiquement (car la rencontre a été diffusée en direct sur RNM, TVM et VIVA TV), l’accord politique de base en version finale entre près de 55 formations politiques de divers horizons. Et ce fut cet accord de base (voir le texte par ailleurs dans la même édition) qui a été la cible de l’autre camp durant toute la séance. Devant ce dialogue ou ces plaidoiries des belligérants, Andry Rajoelina a placé son mot ou dicté sa sentence, qui consiste à la poursuite des consultations et la fixation des dates ou un calendrier des échéances pour le mercredi 11 août ; la date du délibéré final en quelque sorte.

En scrutant et en évaluant la rencontre, les propos qui ont été tenus par tous les intervenants, on se demande si les partis politiques et le président de la HAT n’étaient pas en train de damer le pion à la société civile à laquelle a été confié la mission de déterminer le calendrier des élections et des diverses rencontres régionales et nationale ?

38 commentaires

Vos commentaires

  • 7 août 2010 à 08:58 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Pour une fois :

    "UN ESPOIR POUR CONCRETISER LES ELECTIONS AU SUFFRAGE UNIVERSEL DIRECT" pour élire les députés de Madagascar, dans le plus bref délai.

    Changer l’actuel Gouvernement est un acte volontaire pour prolonger à l’infini la "TRANSITION".

    Maintenons la feuille de route déjà établie par Monsieur le Président de la Transition Andry RAJOELINA.

    L’élection des députés de Madagascar est la voie royale pour sortir de cette crise politique.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 7 août 2010 à 09:27 | RAKOTOZANANY (#3245) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Ah !..s’il pouvait un peu fermer sa gueule ce perroquet.....

    • 7 août 2010 à 09:30 | Bena (#494) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      plusieurs feuilles de route mènent au gouffre. et puis quoi encore demain ?

    • 7 août 2010 à 10:26 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à RAKOTOZANANY

      Rakotozanany !!

      Dîtes-nous ce que vous proposez ou souhaitez pour notre pays,Madagascar.

      Cordialement.

      Votre perroquet,

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 7 août 2010 à 10:44 | IMPART (#3287) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      C’est du "parler pour ne rien dire".Il faut que Rajoelina soit jugé par un tribunal indépendant pour le mal qu’il a fait ( coup d’état,tuerie,il a brûlé tous les moyens de production ,pillage, économie au niveau -15,corruption généralisée, augmentation du chômage de façon exponentielle, insécurité totale,....et j’en passe .Ce sont les bases du refus de ses propositions ( il n’y a pas photo) .Je remarque au passage que je n’ai pas d’étiquette politique mais pour un Madagascar intègre et assidu en tant pays membre de la famille onusienne.

    • 7 août 2010 à 11:06 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à IMPART

      IMPART !!

      Tribunal indépendant ???

      Où ??

      Savez-vous que l’Union Africaine ne souhaite pas l’installation d’un tribunal pénal international dans "sa" zone.

      Pour les autres questions,je me réserve pour vous répondre point par point.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 7 août 2010 à 09:45 | Mihaino (#1437)

    Il faut LIRE , RELIRE et bien ETUDIER les réactions de Mr Ramanankasina du jeudi 05 août 2010 ( avant-hier) !

    Notre problème n’est pas uniquement politique car ce coup d’état meurtier et sanglant de 2009 , préparé depuis belle lurette, a été l’oeuvre des militaires de CAPSAT bien payés et bien armés...

    Une solution simple , réaliste et rapidement réalisable s’impose pour sortir de cette crise : DESARMER et DISSOUDRE la FIS et que tous les militaires rentrent dans leurs casernes respectives au lieu de semer la terreur dans notre beau pays réputé tranquille et paisible .!

    Par ailleurs , toutes ces consultations par-ci, par-là des partis politiques , des associations diverses et variées, puis des sociétés civiles nombreuses et différentes ne sont que des diversions . Nous avons déjà connu dans le passé ces genres de TORA-PO , d’ AMPAMOAKA et que sais-je encore ??..

    Vu le nombre des partis politiques avec des objectifs et des intérêts très différents à Madagascar , nous sommes vraiment ridicules et immatures politiquement ...L’avènement d’une IVé République n’est ni nécéssaire ni suffisante avec nos politiciens et certains politicards anciens ou nouveaux.

    Vive l’alternance ( mot français, cher Basile, figurant dans tous les dictionnaires) et VIVE L’ELECTION PRESIDENTIELLE !! ( cf prochainement en Côte d’ Ivoire)

    Excellent week end à tous !!

    • 7 août 2010 à 10:28 | poiuyt (#584) répond à Mihaino

      En phase avec Mihaino :

      " Notre problème n’est pas uniquement politique car ce coup d’état a été l’ œuvre des militaires " , avec la collaboration étrangère décomplexée. Pour se donner bonne conscience, les malagaches avance la thèse de francophilie ; plus tard ils trouveront encore mieux pour mieux dormir leurs nuits : TRADITIONNELLE (francopholie).

      ... DESARMER et DISSOUDRE la FIS " : ils sont bien l’argument principal de joel pour asseoir sa main mise sur la nation, ce grâce à quoi le joel obtient que les politicards font mines d’écouter sa version du jour, la version qui sera amendée ou niée le jour prochain, après que joel ait consulté ses sorciers étrangers et indigènes.

      Il est intéressant de prendre connaissance de l’article de Midi qui objectivement blâme les individus à la solde sans le dire :

      http://www.midi-madagasikara.mg/index.php/component/content/article/1-politique/4127-sortie-de-crise--le-silence-de-la-grande-muette

      Le désoeuvrement de Monja, et ses réflexions post-mortuaires l’amène à voir plus clairement dans l’objectivité que quand le pouvoir et sa haine contre le PRM l’étouffaient :

      http://www.midi-madagasikara.mg/index.php/component/content/article/1-politique/4126-monja-roindefo--l-deux-voies-possibles-de-sortie-de-crise-r

      Il ne faudra pas de notre part penser que le PRM a mis dans son sac, et Monja, et la Communauté internationale du Gloge, et Midi. Pourquoi pas aussi Dieu lui-même !

  • 7 août 2010 à 09:52 | Rabila (#1379)

    Il faut laisser à la politique ce qui est à la politique...

    Néanmoins, il est anormal l’absence de grands partis politiques qui traversent les générations et tout aussi d’avoir une centaine de partis politiques en présence.

    Un parti politique ne doit pas uniquement être une écurie aux courses aux élections mais surtout un porteur de projet de société dans toutes ses dimensions. Politique, économique, sociale.

    Le niveau de développement d’un pays se mesure sur plusieurs critères dont le niveau d’organisation politique et sociale.

    Un quelconque peuplement peut être classé, comme témoigne l’histoire humaine depuis 15000 ans, par order croissant de complexité d’organisation sociale et politique : en bande, en tribu, en chefferie, ou en état .

    L’actualité malgache indique que nous nous situons au niveau intermediaire de tribu et de chefferie.

    La quatrième république nous ancrera peut être au niveau d’une organisation ’chefferie’. Instaurer un état moderne nécessiterait quelques decénnies de maturation...

    • 7 août 2010 à 10:40 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Rabila

      Rabila

      Pour Moi,Basile RAMAHEFARISOA,il y avait grands partis à Madagascar

      1-A.K.F.M.,(gauche-communiste-anti....,proche des protestants,majoritaire à TANA )
      2-P.S.D.,(social-démocrate,libéral,taxé de Padesm....,proche des catholiques,majoritaire en dehors de Tana)

      3-A.R.E.M.A,un grand parti politique mais il a perdu le pouvoir à cause de la guerre de "CHIGNONS".

      4-T.I.M,un grand parti politique avec son hypocrisie (le secrétaire général du parti empêché par la constitution d’être candidat à la Présidence de la République,doublée de l’hypocrisie de la religion) !!

      Et maintenant,les héritiers se présentent sous diverses formes.

    • 7 août 2010 à 11:47 | Raneny (#122) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Ah Mr "je sais tout et qui a un avis sur tout" !
      Comme Rajoelina ne va pas se présenter à l’élection présidentielle cette fois-ci, je propose que vous vous présentez à sa place.
      Votre femme est ingénieure, vous êtes bien entouré et elle peut toujours vous être utile.

    • 7 août 2010 à 12:07 | da fily (#2745) répond à Rabila

      Fichtre, s’il fallait vraiment se poser la question relative aux partis politiques, la réponse serait simple : je dirai même plus, cinglante.

      Les partis politiques locaux ne sont que des associations et autres assemblées floues au service d’un SEUL et UNIQUE BUT : l’élection présidentielle et les fauteuils adjacents des vassaux et autres "beaux-frères". Il est notable que vous dîtes "clan" et "chefferie", à y voir mieux, cela n’est pas très gênant à partir du moment où il y a un certain travail de profondeur ou de construction. Il y a des clans qui fonctionnent bien, et ce n’est pas forcément un idéalisme des modes occidentaux qui amèneront l’efficience voulue ici à Dago. Une piste à creuser peut-être ?

    • 7 août 2010 à 12:22 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Raneny

      raneny

      merci de votre proposition

      "Le pouvoir" m’est indifférent,de plus j’aurais du mal à avoir des clients :

      1-je ne suis pas catholique,

      2-je ne suis pas protestant,

      3-je n’appartiens pas à un mouvement politique,mais je soutiens le Front pour le Changement (pour) à Madagascar,bref la "TRANSITION ACTUELLE".

      4-les jeunes sont prêts pour la relève à condition d’avoir "UN RESPECT MUTUEL" au Peuple.

      5-Je serais un dictateur pour le nivellement du niveau de vie.Les 4*4 aux garages,les primes ou indemnités d’essence et/ou carburant supprimées,les indemnités de logement suspendues,les indemnités de téléphone suspendues (j’avais hébergé un jeune malgache pour ses études,le budget mensuel de téléphone montait à 2 100 FF,plus que le budget mensuel-étudiant).

      Encore,

      Merci Raneny.

      Je ne suis pas intéressé par le POUVOIR mais je souhaiterais donner un coup de pied dans les mauvaises habitudes.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 7 août 2010 à 14:11 | Mihaino (#1437) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Donnez donc un bon coup de pied à la HAT et au gouvernement de Mr Camille VITAL ....cher ami Basile !!

      Je persiste et je signe que les RESULTATS OBTENUS par la HAT & consorts jusqu’à présent sont décevants et médiocres ....

    • 7 août 2010 à 15:34 | Raneny (#122) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Mais il ne faut se tromper de jeunes. Celui là est un tocard. La preuve s’est qu’il ne s’en sort pas et il amène tout le pays droit vers le mur. Il ne suffit pas d’être ambitieux, il faut être à la hauteur et être bien entouré. Ca se prépare. Je suis pour le changement mais pas de cette façon. Là, vous allez dire qu’il suffit de faire les élections. Et non, car d’ici quelques années, ça va recommencer et c’est ça Mr qu’il faut éviter.

      La stabilité politique est très important. Si on n’est pas d’accord avec le pouvoir en place élu démocratiquement, on attend les élections avec des vrais programmes pour y accéder.

      A bon entendeur, salut !

    • 7 août 2010 à 17:00 | Cincinnati (#4054) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      JEUNE ? Bien que :
      - non seulement IL A ÉCHOUÉ au baccalauréat, mais ne s’est élevé dans le domaine professionnnelle qu’au stade de DJ
      - il ait des antécédants de jeunesse dejà sombres (délinquance)
      - il n’a aucune personnalité (manipulable) pour ne pas dire immature
      - il soit tout le temps HORS-SUJET lors d’une dissertation
      exetra exetra
       ???

    • 8 août 2010 à 11:37 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Cincinnati

      Cincinnati

      A prendre au sérieux vos remarques :

      "Vous étiez un enseignant de Monsieur Andry RAJOELINA" !!!

      Et maintenant que faîtes-vous ??

      Quel est-il votre projet pour notre Pays Madagascar ????

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 7 août 2010 à 15:27 | kakilay (#2022)

    Arbitrage ?

    Un arbitre arbitre en fonction du règle de jeu dont il n’est pas l’auteur...

    Je n’ai jamais vu un arbitre qui menace une équipe qu’il va lâcher les chiens !

    Traduction : je tire dans le tas ou, pour votre bonheur, vous vous retirez en prison... Bien sûr sous la haute bienveillance de la christine et la FIS...

    On se demandera alors si les signatures sollicitées se feront sous le signe de la liberté, de l’insigne de la menace, ou l’indigne carotte d’un strapontin...

    Ecouter votre liberté de conscience : vous aurez les chiens !

    Ecouter la menace : vous ne ferez que ce que je vous dicte...

    Ecouter la carotte : vous ne serez pas mordu et en plus vous serez récompensés !

    Les remplacements des maires en pds, qui n’ont rien de politique nous affirme-t-on la main sur le cœur, qui se suivent et se répètent nous éloigne de cette image d’arbitre.

    Les bruits qui courent sur les licences des radios et télévisions... nous laissent perplexes ! On va faire campagne demain : les bruits des bottes et des VIVA ! ne laisseront pas audibles les murmures des opprimés... Quoi faire des radios des légalistes ?

    Tout le monde a le droit de parler, bien sûr, surtout ceux qui n’ont plus de quoi porter leur voix...

    Comme dirait Coluche, il y aura des clans qui seront plus libres que d’autres pour dire leurs sonneries : et tout cela par le jeu des emprisonnements et des octrois de licence...

    Répéter toujours mille et une fois, que tout le monde est d’accord pour les élections mais pas à n’importe condition !

    On peut ne pas bourrer les urnes, mais bourrer cependant les têtes (radios et télévisions)...

    Ne pas bourrer les urnes...mais bourrer les institutions de la République par ses acolytes, par les nominations et les destitutions...

    Ne pas bourrer les urnes... mais bourrer les poches (d’argent) ou les garages (de 4*4)... avec l’argent des contribuables...

    Ne pas bourrer les urnes... mais bourrer les prisons de ses opposants.

    On veut en finir avec le KKboudin, ou veut continuer par le KKfouillas ? A vous d’élire...

    C’est pour cela que j’en appelle encore à la société civile pour sa vigilance, car il est connu et reconnu que la politique est femme sérieuse, pour qu’on ne la laisse pas aux seules mains des politiques...

    Car les élections ne sont pas une fin en soi... Et quand on vous montre la lune, ne vous extasiez pas devant le doigt...

  • 7 août 2010 à 16:32 | FIPOZ (#2162)

    Les partis politiques se sont réveillés et faire maintenant de la plaidoirie auprès de Sa Majesté pour lui faire part de la situation dramatique subie par le peuple ! Mais où étaient-ils donc depuis tout ce temps ? C’est quelque part inconcevable d’avoir laisser filer tous ces abus anarchiques et ne réagir que maintenant. Laisser faire c’est se rendre complices, dit-on. Bizarrement, les choses se sont précipitées depuis seulement 1 semaine alors même que des propos guerriers de mise en garde ont été proférés. Il a dû y avoir une quelconque forme menaçante à son endroit pour avoir accepté d’écouter les différents partis, car j’ai comme l’impression qu’il était plutôt « invité » que l’inverse, sa condition sine qua non devant toujours être à la tête en tout et pour tout. Ce personnage est en constante inflation de l’obsession de lui-même …. Quelle misérable créature

    • 7 août 2010 à 19:07 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à FIPOZ

      J’ai reçu tous vos "messages".

      Monsieur Andry RAJOELINA a dit qu’il mène la transition jusqu’au terminus en précisant qu’il ne se présente pas à aucune des élections.Sa franchise l’honore !!

      A propos des privilèges ou distributions de "licences",je me réserve de faire des commentaires,les mauvaises habitudes ne disparaissent pas comme "ça".

      J’ai fréquenté le pouvoir depuis 19 62 .Je m’amuse vraiment en regardant l’entourage des décideurs malgaches.J’ai regretté le père TSIRANANA empêché par la maladie.

      J’espère que Monsieur Maxime ZAFERA (de la première République) puisse faire "encore" quelque chose pour Madagascar.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 7 août 2010 à 19:53 | Mihaino (#1437) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Cher Basile,

      Franchement, je n’arrive pas à comprendre vos diverses réactions !!!

      Juste un conseil , avez-vous déjà consulté un vrai spécialiste pour vous soigner car j’ai l’impression que vous êtes malade ?? Toutes mes excuses si je me trompe !! Il faut dire aussi à tous vos 109 patriotes ( selon votre opinion) de consulter un spécialiste puisqu’ils sont malades et peuvent être sauvés à temps s’ils le veulent ??!!J’admets que certaines maladies restent incurables, je vous l’avoue : AMOUR DU FRIC et du POUVOIR ; AMBITION DEPLACEE, JALOUSIE,TRAHISON,MENSONGE,COMPLOTITE,MEFIANCE envers tout le monde,ESPRIT DE VENGEANCE, HAINE VISCERALE pour UN ou plusieurs COMPATRIOTES , VOL, ASSASSINAT, EMPRISONNEMENT sans autre forme de procès, Bref tous les péchés capitaux à cause du fric comme CAPITAL ?? Nos vraies valeurs humaines et humanistes sont ANEANTIES ...! Pourquoi ? Au bénéfice de qui ??

      Comme vous m’avez dit un jour " oubliez-moi" , je vous demande aussi de m’oublier car nous n’avons pas les mêmes valeurs et surtout pas les mêmes convictions pour le bien de notre beau pays . MERCI !

      Bon week end !

    • 8 août 2010 à 09:19 | vazaha taratasy (#1076) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Adala ve ity Basile Ramahefarisoa ity e ! Tena analyse n’olona vendrana sy hevitr’olona adala no asesiny amintsika eto. Io sy ny forongony no mpanakarama ny mpanongam-panjakana mba hahafahany manao ny danin’ny kibony amin’izao fanjakan’ny BAROA izao.

    • 8 août 2010 à 09:45 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Mihaino

      Mihaino

      Dévoilez-vous !!

      Je suis prêt à discuter avec "VOUS".

      Vous êtes catégorique dans vos critiques.Vous me prenez pour un fou,mais Moi,je vous considère comme un chien qui aboie pour faire peur et avec lâcheté.

      Merci de tous vos remarques et de tous vos "adjectifs".

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 8 août 2010 à 09:49 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à vazaha taratasy

      vazaha taratasy (un pseudo-révélateur) !!!!

      tant mieux pour vous !!"Miandy izay maharesy"

      vous avez le droit de dire n’importe quoi sur Madagascar !!Profitez-en.

      Cordialement

    • 8 août 2010 à 12:12 | Mihaino (#1437) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      On dit Merci de TOUTES vos remarques !? Remarque est un nom féminin .
      Etes-vous français Basile ???
      Je ne suis pas un chien qui aboie pour faire peur ni un lâche. Vous me sous-estimez depuis plus d’un an et souvenez-vous qu’un débat entre nous était prévu dans tous les grands amphis des Universités à Tanà et à Toamasina . C’était une bonne occasion de nous connaître ....Patience Basile , nous nous ferons de plus amples connaissances un jour ...

    • 8 août 2010 à 12:50 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Mihaino

      mihaino

      merci de votre remarque :"merci de toutes vos remarques",mais quelque fois j’ai problème de connexion (depuis vendredi),je n’ai pas voulu rectifier cette erreur,par précipitation ;

      Merci quand même !!

    • 8 août 2010 à 13:08 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Mihaino

      Mihaino !!

      j’arrive à vous situer ,mais j’aime la provocation pour tester la personne !!!!

      Vous avez des bonnes idées,j’en suis sûr, mais le fait que Monsieur le Président de la Haute Autorité de la Transition Andry RAJOELINA a un niveau universitaire inférieur à VOUS,systématiquement c’est un "NUL".

      Ma première intervention dans la vie politique malgache date du temps du Professeur ZAFY :"la suspension de l’appel d’offre d’Andilana Beach de Nossi-Bé" (un article de MOI en lettre ouverte adressée à Monsieur le Président Zafy) et de la fameuse grève de l’administration de l’Education Nationale parce le Ministre a osé désigné un "MAGISTRAT" pour....la direction du personnel.

      Mihaino,vos critiques ne me touchent pas personnellement mais je voudrais vous faire sortir de votre "cocon".

      Si le mot chien est trop fort,je le retire et "JE"vous présente toutes mes excuses.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 7 août 2010 à 20:05 | nandrianina1 (#1939)

    Fa maninona moa no mitady hitovy daholo ny "Feuille de Route" ny Zanatany Frantsay niharan’ny Fanonganam-panjakana ?

    ny an’i Benin zao CENA indray fa tsy CENI

    http://www.benin24tv.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1598:assemblee-nationale-presidentielle-et-legislative-de-2011--la-commission-des-lois-opte-pour-le-couplage-des-deux-elections&catid=34:benin24tv-category

    • 8 août 2010 à 20:45 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à nandrianina1

      nandrianina

      vous avez raison de poser cette question.

      Trois pays sont souvent cités comme exemple ,en matière de constitution :

      1-la France pour l’histoire de droits de l’Homme

      2-l’Angleterre,pas de constitution mais la coutume

      3-les Etats-unis,les droits fondamentaux de la protection de l’individu...

      Dites-vous :"zanatany frantsay".

      A tort ou à raison ,nos intellectuels-élites sont formés en majorité en France avant d’aller se perfectionner "AILLEURS"

  • 7 août 2010 à 21:32 | diego (#531)

    Bonjour,

    Deux camps devant l’arbitrage de RAJOELINA ? Mais il faut alors se poser la question :

    QUI EST MR. RAJOELINA ????

    - Il y a les intérêts des ceux qui sont derrières RAJOELINA et les intérêts du pays, lesquels voulez-vous faire passer en premier ??????

    Mihaina, vous êtes facile à suivre, vous voulez la même chose depuis le début :

    - une élection pour sortir de cette crise qui dure depuis plusieurs mois, puisque vous êtes un DEMOCRATE,

    Mihaino, ce n’est pas le cas de tous les Malgaches surtout les HATISTES qui ne sont que des espèces de personnes qui présentent et présenteront des danger pour n’importe quel pays.

    Je refuse de croire que nos politiciens sont tous des nuls ou incapables, par contre un constat s’impose :

    - notre pays n’a jamais eu des INSTITUTIONS SOLIDES, 1992, 1997, 2002 et 2009 en sont la preuve.

    Or, seuls les politiciens qui puissent SOLIDIFIER NOS INSTITUTIONS et surtout NOTRE CONSTITUTION. Et oui, sans les politiciens, nous n’irons nulle part chères et chers COMPATRIOTES. Et les politiciens que je parle ici ne sont pas ceux qui font la courbette à RAJOELINA, ceux là sont des politiciens en voie de DISPARITION et des espèces d’officiers qui se dégradent eux même, le temps va s’occuper d’eux….

    Quand est-ce que certains hommes politiques comprennent enfin qu’ils se ridiculisent de s’associer à RAJOELINA, de discuter avec ce dernier ? Il est assez difficile pour moi de comprendre, là je sors de forum, comment un homme comme RATSIRAHONANA puisse conseiller RAJOELINA ? Le cas RATSIRAHONANA est intéressant parce que l’homme a de l’expériences et était même à la tête de l’Etat et sans doute connaît sur les bouts des doigts les contenus de notre CONSTITUTION et les valeurs de NOS INSTITUTIONS, surtout sa FRAGILITE….

    - le cas RAJOELINA n’est donc pas si intéressant que cela, ceux qui sont derrières lui si, il est plus qu’indispensable pour les politiciens raisonnables et compétents de connaître qui sont ces hommes derrières RAJOELINA. Et donc de poser la question :

    - qui ont intérêt à ce que RAJOELINA reste longtemps à la tête de la TRANSITION ? That’s the question ?

    Il est difficile de croire qu’après plus d’un an, les fortunés du pays, les élites, et la majorité de nos politiciens pensent et comprendront ce que fout encore RAJOELINA à la tête de la TRANSITION ?

    RAJOELINA n’a pas de pouvoir CHERS POLITICIENS, ne vous ridiculisent pas éternellement de parler à UN DJ….une manière de lui faire tomber comme un vulgaire putschiste qu’il est c’est ne pas lui parler.

    - IL NE VAUT RIEN parce qu’il n’a jamais été élu du peuple Malgache,

    - C’EST UN MR. Le MAIRE D’ ANTANANARIVE, qu’il retourne dans sa Mairie, si toutefois, les TANANARIVIENS ( VIENNES) le veulent toujours ( CELA M’ETONNERAIT ).

    Je me marre, il y a des politiciens qui ne disent rien me se préparent bien à l’élection présidentielle à venir, ceux qui s’agitent ou sont avec RAJOELINA cherchent à retarder cette échéance, mais trop tard, s’ils étaient plus intelligents que cela, ils auraient dû forcer RAJOELINA d’accepter MAPUTO….IN THE END, les HATISTES vont tout perdre, ce n’est qu’une question de temps, PATIENCE…..

    • 8 août 2010 à 07:25 | elena (#3066) répond à diego

      Cher Diego,

      Rajoel n’est rien et ne représente rien :mais il y a une foultitude de gens qui se cachent derrière lui et qui le laissent faire joujou. Il y a des gens qui se frottent les mains car Rajoel est train de devenir un repoussoir. Tant qu’on se focalise sur lui ,on ne voit pas ceux qui sont tapis derrière son dos, à l’affût et qui attendent patiemment leur tour.

      Les choses sérieuse vont commencer quand il sera mis hors circuit.

      Va -t-on voir le retour de la bande à Ratsiraka ?

      Et Roindefo ? et Edgard ?on n’entend pas beaucoup parlé de lui, à mon avis, il est à suivre….

    • 8 août 2010 à 09:55 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à elena

      Elena

      Rajoelina ou pas.

      L’avenir de MADAGASCAR :

      "Régions°+districts // Forces de l’ordre.

      Dommage que les élites des Régions restent à TANANARIVE.

      Tananarive n’est pas Madagascar.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 8 août 2010 à 09:59 | Rabila (#1379) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Paris n’est pas la France, Pekin la Chine...

    • 8 août 2010 à 10:35 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Rabila

      Rabila

      J’ai saisi votre remarque !!

      merci

      Ce que je veux dire :

      "Depuis notre indépendance,nous avons hérité le mauvais côté de la France".

      "CENTRALISATION DU POUVOIR"

      Le Général de Gaulle a perdu son "AUTORITE" avec les "SIENS" (ses héritiers) parce qu’il a voulu un pouvoir décentralisé et maintenant,le vrai gaullisme réapparait,tant mieux pour les Français .

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 8 août 2010 à 18:43 | diego (#531) répond à elena

      Bonjour Elena,

      Je vais vous livrer ici mon sentiment de notre situation politique et pourquoi sommes-nous tombés si bas.

      La 1er ville victime de la chute de RAVALOMANANA est ANTANANARIVO vous savez. Mais vous savez quoi, un X homme qui pourrait capable de faire chuter RAVALOMANANA devrait remplir deux conditions pour espérer accomplir cette mission :

      - MERINA, et accessoirement MAIRE DE TANA,

      - pros Français et donc aurait l’aval de PARIS et donc de l’ ELYSEE.

      Ces deux conditions ont été rempli par RAJOELINA,

      La suite a été mal conduit et mal organisé, je m’explique :

      - RAJOELINA n’aurait même pas dû mettre LES PIEDS à AMBOHITSIROHITRA ni IAVOLOHA.

      UNE SACRILEGE EST COMMISE par RAJOELINA et son équipe qui a laissé faire, par conséquent, la France ne pourrait donc cautionner trop longtemps la HAT et son chef présumé, d’où MAPUTO et Cie qui avait qu’un objectif et bien très claire :

      - ENTERINER la chute de RAVALOMANANA,

      Parce qu’en 2009, la France n’a plus le moyen politique et économique de soutenir à bout des bras un pays en crise CONSTITUTIONELLE et avec des INSTITUTIONS faiblardes. Parce que si Joyandet de haut de son strapontin avait les oreilles de l’Elysée, le bon sens l’emporte toujours

      Il n’y a plus grand monde qui croit à un RAJOELINA président de la TRANSITION, une place que la France lui a offerte sur un plateau, mais le jeune homme n’est pas très intelligent.

      RAJOELINA N’EST PAS INTELLIGENT, voilà pourquoi :

      - IAVOLOHA ET AMBOHITSOROHITRA sont des places à prendre seulement après les URNES, ce n’est pas le cas de MAHAZOARIVO.

      Les constitutionnalistes de notre pays n’auraient rien à dire si RAJOELINA est passé par MAHAZOARIVO et il pouvait exiger MAHAZOARIVO, IAVOLOHA revenait au président du SENAT.

      Dans ce cas là, une crise institutionnelle de 2 à 3 semaines et je peux vous dire qu’après 1 mois, on aurait connu la date d’une élection présidentielle, une élection que LE TIM aurait perdu à coup sûr.

      Posons la question alors : Est-ce que seulement LE DEPART DE RAVALOMANANA qu’on voulait ou autre chose ?

      - RAJOELINA n’avait jamais rien compris et cela depuis le début. UN PAYS n’est pas un JOUJOU, et il va en payer les frais s’il ne part pas à temps.

    • 8 août 2010 à 20:54 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à diego

      diégo

      ARRETEZ DE RACONTER N’IMPORTE QUOI ???

      Merci d’avance.

      La France défend ses intérêts .Point barre.

      Elle discute avec tous les courants politiques à Madagascar.

      Votre êtes gêné d’être sous ordre "......." de Monsieur Andry RAJOELINA parce que vous croyez supérieur à "LUI", à cause de son BACC (-5) de Rasoa

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 8 août 2010 à 23:31 | Info ou intox ? INFO : (#2357)

    Ces mots qui trompent : "conclave".
    Faux-air de sainteté, de solennité et de représentativité pour des (ré)unions politiques peu...orthodoxes

    Attention aux termes utilisés ou repris par les médias dans cet imbroglio politique !
    Une appellation vient de sortir : "conclave".
    Conclave :
    a. Étymologie
    Du latin médiéval conclavus (endroit fermé à clef), du latin classique cum (avec) et clavis (la clef).

    b. Définition
    Nom commun, masculin
    1. (Religion) Lieu où sont enfermés les cardinaux rassemblés pour élire le pape.
    2. (Religion) (Par extension) Désigne l’assemblée elle-même.

    L’utilisation du terme "conclave" n’est pas du tout appropriée et peut même être trompeuse pour désigner ces réunions qui, d’une part, ne sont pas religieuses mais politiques et qui, d’autre part, n’ont pas pour objectif (en tous cas, annoncé, officiel) d’élire un leader, un représentant.

    Chercherait-on ainsi à "sacraliser" ce qui n’a pas à l’être et faire croire qu’il s’agit de l’étape finale : la désignation d’un représentant, par élection ou décision collégiale (prise de façon collective par un conseil, un collège) ?...

    Ce machin hétéroclite nommé "conclave" regroupe des formations et associations politiques dont on ne connaît pas précisément
    - l’identité
    - l’organisation interne
    - la crédibilité (composition, programme, fonctionnement, nombre de militants, d’adhérents, légitimité du leader officiel...)
    - le "poids" politique, excepté leur score aux dernières présidentielles pour les partis qui ont présenté un candidat (soit moins de 11% des suffrages pour le candidat du 2eme rang, à 0% pour celui du dernier rang, Monja Roindefo, ex-1er ministre choisi puis limogé par Rajoelina).

    On ne connaît RIEN de la légitimité de chacune de ces formations participant au "conclave", donc, A FORTIORI, (encore moins que) RIEN de la légitimité de leur addition, ou de leur regroupement.
    De fait, les mêmes causes produisant les mêmes effets, on continue à tourner en rond ou plutôt à s’enfoncer dans la spirale des processus opaques, illégitimes, non démocratiques ,présentés à l’opinion comme un "package" pluripartite, représentatif, consensuel... politiquement correct, quoi !
    Car encore une fois, on est confrontés à un problème de légitimité, de représentativité : cette "alliance", cet "espace", cette "plateforme" politique, quelque soit son nom, ne peut se prévaloir d’une quelconque représentativité.

    On navigue à vue, puisqu’on ne dispose même pas d’une liste OFFICIELLE des partis politiques à Madagascar. On estime qu’il en existe environ 200, qui vont de partis connus, assez structurés, rassemblant un nombre variable d’adhérents, jusqu’à des groupuscules très locaux inconnus, informels et instables dans le temps (souvent des regroupements d’opportunité autour de barons locaux, sur des causes ponctuelles).
    Le problème est identique pour les groupements/associations de Société civile : manque de visibilité, de formalisation, opportunisme, surabondance de petits regroupements.... À cela s’ajoute la récupération trop fréquente des groupes de Société Civile par le politique. À ce jour, on ne peut donc guère les créditer d’indépendance vis-à-vis de la sphère politique et commerciale, ni voir en eux un contre-pouvoir efficace, crédible.

    Le Président Ravalomanana avait appelé à une structuration des partis politiques et des groupes de société civile pour une meilleure visibilité ; il avait notamment demandé un recensement et suggéré une fusion-intégration de ces innombrables petites unités/associations en grands partis organisés.

    IL FAUT ABSOLUMENT FAIRE CE RECENSEMENT ET ÉTABLIR UNE LISTE OFFICIELLE DES PARTIS POLITIQUES À MADAGASCAR (avec les renseignements nécessaires) AVANT TOUTE ÉLECTION. Si cette liste existe déjà, demandons-en la mise à jour et la diffusion.

    L’Assemblée Nationale et le Sénat ayant été dissous au lendemain du coup d’état de Rajoelina, tout dialogue, toutes consultations, assises, assemblées dites "populaires" organisés par lui ou par d’autres possédant moins de légitimité que le président de mon Fokontany (quartier) ne sont que du "n’importe quoi" et chaque "n’importe quoi" fait reculer la sortie de crise, en ajoutant encore plus de confusion dans cette situation anarchique et explosive causée par le coup d’état, avec la destruction de tous les systèmes de représentation et de démocratie participative.

    Pour finir, un proverbe à méditer :
    "Qui entre pape au conclave, en sort cardinal", c’est-à-dire l’élection tombe rarement sur celui qui au début paraissait avoir le plus de chances d’être pape.

    Rajoelina est en fin de contrat qui ne sera pas prolongé, il le sait et a été payé pour cela. Mais les bras armés de Rajoelina et les joyeux touristes qui remplacent les députés et sénateurs pour 6000 euros mensuels hors indemnités (salaire minimum à Madagascar=22 euros) n’accepteront de quitter la place sans assurance d’impunité ou d’exil, avec contrepartie financière conséquente (ils risquent de très lourdes peines et ont pris goût à l’argent facile).

    Je suis curieux de savoir qui sortira pape de ce soi-disant conclave...
    Autrement dit, cette fois-ci, quel joker la France va-t-elle nous sortir de la tiare papale http://fr.wikipedia.org/wiki/Tiare_papale ??? !!! ...

    • 9 août 2010 à 11:26 | Mihaino (#1437) répond à Info ou intox? INFO:

      J’espère que c’est de l’INFO !!...Bravo !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS