Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 11 août 2022
Antananarivo | 07h49
 

Forces Armées

Assises des militaires

Des promesses et des projets

vendredi 29 mai 2009 | Bill

Pendant que se déroulent au Centre de conférence international à Ivato, les 27 et 28 mai 2009 les assises des militaires, le groupement des ingénieurs protestants réclame ce qu’il appelle le « réingeenering des forces armées ». Ce groupement appelle à « la dissolution des forces armées pour la simple raison que ce sont toujours les forces armées qui apportent le malheur à la population ». Et il évoque les morts par balles en 1972, en 2002 et en 2009.

Cet appel intervient alors que le corps des militaires est en train de serrer les rangs et d’avoir une vision commune de leur métier et de l’avenir des forces armées. Cette interpellation de la part d’un groupement civil intervient aussi au moment où les dirigeants politiques sont en train de promettre aux forces armées de meilleurs traitements et des motivations sociales comme récompenses au service rendu.

Une seule armée mais deux perceptions

Ici encore, deux conceptions ou perceptions sont en présence. D’une part, ces ingénieurs qui croient dur comme fer que les forces armées sont à l’origine de tous les malheurs et ont toujours semé le désordre. D’autre part, il y a les forces armées et les gouvernants qui trouvent que sans l’armée, le désordre et l’anarchie auraient envahi et détruit le peuple et le pays. D’un côté, on voit une armée destructrice et de l’autre une armée qui rétablit l’ordre en faveur du peuple. Il faut se dire qu’il n’y a pas deux armées mais une seule.

Quelque part, on doit admettre avec le colonel Noël Rakotonandrasana, ministre de la Défense de la HAT, que les politiciens ne sont pas étrangers à tous ces événements et qu’il faut que les forces armées demeurent unies et solidaires pour la patrie, car contrairement aux régimes qui passent et qui changent, les forces armées demeurent.

Pendant les assises militaires d’Ivato, tous les corps et tous les hommes en armes de tous grades, actifs ou à la retraite, se sont réconciliés. Ils se sont par la suite penchés sur divers thèmes ayant trait à leur métier et vis-à-vis de la hiérarchie et des ordres formulés par les hiérarchies.

Crédits immobiliers

En tout cas, malgré la situation économique et financière, le gouvernement leur a promis des salaires et primes motivants, mais aussi des moyens plus efficients comme des hélicoptères - au nombre de quatre - pour lutter contre les « dahalo ». Monja Roindefo leur a promis également de se pencher sérieusement sur les crédits immobiliers. Des promesses qui ne sont pas passées inaperçues chez les fonctionnaires que le Premier ministre de la HAT a devancé, en les assurant que leur sort ne sera pas oublié au moment d’une assise des fonctionnaires prévue ultérieurement.

Bref, des promesses par-ci, des promesses par-là, pour renforcer la cohésion sinon pour réduire les foyers de mécontentements murmurent les sceptiques. Quoi qu’il en soit, un appel officiel aux éléments des forces armées qui n’ont pas rejoint les rangs ou qui n’ont pas déposé les armes, a été lancé. Cet appel se veut apparemment conciliant.

10 commentaires

Vos commentaires

  • 29 mai 2009 à 07:45 | Kiki (#1274)

    Dissolution des forces armées ? Oui, oui et encore oui. Actuellement, on les caresses dans le sens des poils car ils ont les fusils avec eux. Et quand ils s’activent, quand ils revendiquent, on doit se mettre à leurs pas. Autrement ils foutraient la pagaille.
    Quant au peuple, ils n’ont que leur sang, leur larmes et leur labeur à donner (dixit Churchill). Quand ils manifestent leur desirata, quand ils réclament qu’on réhausse leur salaire, on les mate à coup de bombe lacrymogène, on tire sur eux (ce n’est pas l’asperge national, ni Ra8 qui diront le contraire). Ce régime va actualiser le salaire des militaires. Beaucoup de chômeurs sont en vue à cause de ce bourbier, beaucoup de chômeurs sont recensés après les diverses incendies et vols autorisés (par l’armée). Ces derniers sont des laissés pour compte car ils ne font pas le poids. Je ne serais pas contre leur hausse de salaire, ou de grade, si vraiment ils le méritaient chaque jour de leur vie !! Mais ce n’est pas le cas, l’insécurité est partout partout. Ces vauriens s’adonnent à une partie de cartes, quand ils ne volent, ne tuent ou violent. Personnellement je m’accommoderai de leur absence (fausse présence). Ces chenapans sont les plus oisifs de tous, et ce sont eux qui voient les bourses renflouées. Ce n’est pas juste !!!!!!! Armée, je vous haiiiiiiissssss !!!!

  • 29 mai 2009 à 08:08 | RADAGIL (#127)

    On a parlé des Mercenaires engagés par Ra8.Y-en-avait-il vraiment ou ce ne sont que des affabulations ?

    • 31 mai 2009 à 15:37 | Bena (#494) répond à RADAGIL

      Comment Monja peut-il tenir parole ? Avec ses expériences dans l’immobilier ??? Essaie de tromper encore et tu verras.

      Et puis l’Armée c’est 25.000 personnes, pas 750.

  • 29 mai 2009 à 09:10 | Tsitapenambava (#1757)

    Ouais, il faut dissoudre cette armée et créer une armée moderne digne d’une vraie république. Notre armée avec ses presque 50 ans d’existence n’est qu’un instrument entre les mains des dirigeants qui se sont succédés. Le peuple n’a rien à espérer de cette armée qu’il voit comme un obstacle à son épanouissement et sa liberté.

    Une armée moderne est composée d’hommes et de femmes qui sont soucieux du respect de la démocratie, respect de la hiérarchie, respect des droits d’autrui, respect de la liberté, etc. des qualités qui n’existent pas chez nos militaires actuels.

  • 29 mai 2009 à 09:40 | malagasy (#123)

    C’est honteux si les ingénieurs supposés intelllectuels imaginent qu’un pays soit toujours souverain sans qu’il n’y a pas d’armée.

    Est-ce qu’ils ont pu terminer leur études si l’armée n’avaient pas assumer leur sécurité de loin ou de près ?

    Ne pas confrondre sentiment personnel et sentiment patriotique ! Chacun a sa propre vision de choses, mais quand il s’agit de l’intérêts de la nation, le moi grand M doit disparaître.
    Je peux vous dire qu’il y a des militaires plus intélligents et plus diplômés que vous soi-disant ingénieurs.
    En plus, ils sont plus nombreux que vous

    Madagascar a besoin de tout le monde, même les étrangers pour travailler ensemble pour les générations à venir.

    • 29 mai 2009 à 10:00 | Ra-Jao (#282) répond à malagasy

      Malagasy,
      Cite nous 1 situation où la souveraineté nationale a été mis en danger et où l’armée nous a sauvé ?
      Par la même, rafraichis un peu notre mémoire où l’armée a prouvé son utilité parceque elle a assuré la sécurité (de près ou de loin comme vous dites ) de nos compatriotes

    • 29 mai 2009 à 10:34 | lanto (#2047) répond à malagasy

      Cher Malagasy,
      "Est-ce qu’ils ont pu terminer leur études si l’armée n’avaient pas assumer leur sécurité de loin ou de près ?". Je ne le pense pas du tout. Si j’ai pu finir mes études, je ne le dois pas à l’armée. Elle n’a joué,ne joue et ne jouera aucun rôle dans ma réussite personnelle et professionnelle. A toi peut-être. Et c’est aussi valable pour tout le monde.

      J’accorde aussi que dans l’armée il y a des ingénieurs et plusieurs techniciens mais jusqu’à maintenant, qu’est-ce qu’ils ont fait de leur diplome et de leur savoir-faire ho an’ny Tanindrazana ? S’ils travaillaient dans le civil, on aurait reconnu leur valeur mais pas dans l’armée.

  • 29 mai 2009 à 10:18 | RAVELO (#802)

    L’arméee à Madagascar n’a déjà pas servi à grand chose depuis des années,pour ne pas dire depuis toujours.
    Et en plus ce qu’elle nous a montré ces derniers temps n’a fait que justifier nos soupçons ;à Mada on ne se sert pas d’elle pour "protéger" la population,mais les dirigeants en place,alors que nous,populations ,nous les payons, aussi pour nous protéger.
    Dissolvons-la tout en renforçant la police et la gendarmerie plutot.

  • 29 mai 2009 à 10:21 | nyaina (#950)

    Si j’étais à la place de l’armée ,

    si j’étais un quelconque gradé ,

    j’aurais demandé à la HAT de se réconcilier tout d’abord avec ses adversaires, à savoir TIM, MFM, et autres .............avant de me demander à moi , un quelconque gradé de me réconcilier avec les autres troupes qui n’ont pas été du même point de vue que moi !!!

    car nul n’ignore que la HAT, en la personne de TGv et de Ramaroson, est en grande partie responsable de la division au sein de l’armée !!!

    Sinon une quelconque assise quelle que soit la forme qu’elle a (nationale, régionale, militaire, journalistique, politique, sociale, entre entités à caractère religieux, etc ), ne se base du tout sur le fondement de la réconciliation à Madagascar !!

  • 30 mai 2009 à 05:33 | niry (#210)

    Armée réconciliée ?? La bonne blague !! Il est évident qu’on ne peut afficher une réconciliation de façade si on trie ses invités sur le volet !! Toute l’armée n’est pas représentée aux assises qui vont, une fois de plus accoucher d’une souris !

    Si le CEMGAM et le NOel croient qu’ils resteront dans l’Histoire comme les grands réconciliateurs tant espérés, ils se foutent le doigt dans l’oeil jusqu’à l’omoplate.

    Madagascar n’a pas besoin d’une armée de péripatéticiennes qui se vendent à plus offrant. N’est-ce pas, Basile ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS