Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 11 août 2022
Antananarivo | 08h22
 

Politique

Réunion des partis et associations politiques

D’âpres discussions

mercredi 11 août 2010 | Bill

Après une longue discussion, et compte tenu de la nécessité de mettre fin à la crise et à la transition, les partis et le pouvoir en place ont réussi à trouver une entente sur les élections à entreprendre et leurs dates respectives, lit-on dans le communiqué du comité de rédaction de ces réunions du CCI Ivato. On reconnaîtra en effet que les discussions ne pouvaient qu’être âpres, vives pour ne pas dire plus si des sources parlent de vraies empoignades du moins verbales.

Les premières vagues d’informations de ce mardi 10 août, recueillies sur place et rapportées par les radios de la capitale font en effet état du calendrier suivant : les élections législatives se tiendraient le 4 mai 2011. C’est la deuxième échéance électorale après le référendum constitutionnel fixé pour le 17 novembre 2010. Mais avant ces scrutins populaires la conférence nationale devrait se dérouler à partir du 30 août 2010 jusqu’au 3 septembre 2010.

Quant à l’élection présidentielle, un large consensus est en cours remarquait le Pr. Benjamina Ramarcel Ramanantsoa de l’Espace de concertation, interrogé en fin d’après-midi par Télé VIVA et dont les informations ont été confirmé par RDB dans son journal de 19h 30. Benjamina Ramarcel Ramanantsoa précise que cette élection présidentielle ne peut s’effectuer en saison des pluies, d’une part, encore moins durant les périodes d’examens officiels (CEPE, BEPC et Baccalauréat) et d’autre part, pas dans les parages du 26 juin, la fête nationale.

Dans cette logique on s’attendait donc à s’entendre dire que l’élection présidentielle se tiendrait au plus tôt durant la dernière semaine du mois d’août 2011. Mais c’était sans compter sur d’autres paramètres tel la nécessité d’une part de mettre rapidement fin à la crise et à la transition et d’autre part le souhait de célébrer le premier anniversaire du second Cinquantenaire de l’indépendance avec un président élu de la 4e République faute de l’avoir fait lors du Cinquantenaire.

Dans cette optique et à l’allure où les efforts sont déployés par le président de la HAT pour marquer la transition de son passage à la tête de l’État, et au vu de ses tergiversations et de son inconstance, on serait tenté de douter qu’il tienne sa parole de ne pas se présenter aux élections présidentielles de la 4e République. Quand c’est le « peuple » à qui il a offert autant d’hôpitaux et autres infrastructures sociales qui le lui demandera, il ne pourrait s’offusquer ; et ce serait normal qu’il revienne sur sa décision, n’est-ce pas ?

En tout cas, Andry Rajoelina nous a habitué à ses changements de postures et de stratégie ou ses improvisations. Hier, il avait confié la mission de définir les dates et l’agenda à la société civile, aujourd’hui, il confie cette mission aux partis et associations politiques. Heureusement que les « Raiamandreny mijoro » sont là pour veiller au grain. Ces « Raiamandreny mijoro » ont encore confirmé que les propositions recueillies lors des « dinika santatra » valent autant que les résolutions des partis et associations politiques et qu’elles seront débattues au niveau de la conférence nationale souveraine à qui revient le dernier mot.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 11 août 2010 à 11:04 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Simple cri de coeur :

    "BRAVO A TOUS"et FELICITATIONS au Gouvernement "FACILITATEUR".

    Bravo Andry RAJOELINA/Camille Vital.

    Un petit coucou à Monsieur "Maxime ZAFERA",l’HOMME CLEF de Madagascar.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 11 août 2010 à 15:14 | Bena (#2721) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      qu’est-ce que t’es lèche-c., comme pas possible. les français t’ont fait quoi au juste ?? plus c. que basile, tu meurs.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS