Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 août 2022
Antananarivo | 06h48
 

Politique

« Dinika santatra », « Raiamandreny mijoro » et COSC

Critiqués

mardi 13 juillet 2010 | Bill

L’effet de surprise TGV est passé. L’initiative des « Raiamandreny Mijoro » et de la Coalition des organisations de société civile (COSC) d’organiser les préliminaires ou « Dinika santatra » dans les 119 districts et le Dialogue national et le calendrier publié y afférent sont de plus en plus critiqués. Non pas seulement dans la forme mais dans le fond aussi.

Des voix s’élèvent pour refuser la crédibilité des Raiamandreny. D’autres « Raiamandreny » issus des régions, précisément du nord ouest, sont intervenus sur les plateaux de radio privée de la capitale pour dénoncer ces « Raiamandreny mijoro » qui s’arrogent ce titre tout en refusant d’intégrer les autres dans leur cercle. Les réponses qu’ils ont reçu, comme quoi, ils sont invités aux « Dinika santatra » dans les districts où ils pourront faire valoir leur « titre » et participer pleinement aux débats, ne les ont pas satisfait ni persuadé ; ils se croient écartés.

Des chroniqueurs politiques également ne sont pas convaincus de la démarche. Ils évoquent l’échec des tentatives de résolution de la crise conduites par le FFKM au Le Hintsy. Tout en allant plus dans l’histoire des crises politiques malgaches, ils démontrent que l’initiative de 1991 a certes permis de résoudre la crise de manière ponctuelle mais n’a pas éradiqué les racines du mal et les crises sont réapparues. Pour dire en fait que la société civile n’a pas les moyens ni l’intelligence pour faire respecter les résolutions.

Fetison Rakoto Andrianirina pense la même chose. Il n’est pas contre le concept de Raiamandreny mais s’interroge sur cette société civile, sa crédibilité alors qu’elle même n’est pas solidaire, alors qu’elle même est divisée au moins en deux ou trois tendances. Le chef de la délégation de la mouvance Marc Ravalomanana est clair : que les Raiamandreny et la COSC se concentrent d’abord dans le rassemblement et la solidarité de la société civile toute entière. Il précise qu’il ne s’accroche pas bêtement aux accords de Maputo et d’Addis-Abeba mais souhaite vivement qu’on lui explique pourquoi il y eut échec de cette démarche convenue et signée par tous ; ce pour éviter de refaire les mêmes erreurs. Dans la configuration actuelle de l’entreprise confiée par le président de la Haute autorité de transition (HAT) aux « Raiamandreny mijoro » et à la COSC, Fetison avoue que la mouvance Marc Ravalomanana ne participera pas aux « Dinika santatra » ou au dialogue national, car à son avis l’initiative est unilatérale non consensuelle et non inclusive. Apparemment, les trois mouvances politiques observent le même refus.

23 commentaires

Vos commentaires

  • 13 juillet 2010 à 08:16 | Bena (#494)

    les ivoiriens ont décliné l’invitation. ramakavelo (l’historien poète, qui a fait sortir les bandits de prison) estime que c’est une participation historique. les soldats pensent à une sortie unique dans leur vie. mais cette participation est une honte pour notre patrie et notre armée. on fait la fête à la maison, pas chez son bourreau. il n’y a pas de quoi être fier d’avoir été une colonie.

    • 13 juillet 2010 à 09:50 | Noue (#2427) répond à Bena

      - Ireto lazaina hoe ray aman-dreny ireto ange ka tsy mendrika izany hoe ray aman-dreny izany e, jereo ange fa i pasitera Raminon Paul izay AAVI sady saribakolin’ni Ratsirahonana dia tsy azo inoana satria TGV be io pasitera io, ireto sasany indray dia sady efa halam-bahoaka no tsy mahay raha !

      - Mendrika ho lazaina fa ray aman-dreny ve ireo olona ireo ?

      - Inona indray no maha samy hafa ny assises sy io « Dinika santatra » io ?? Fa inona no tsy efa natao hatramy zay , inona ny vokany mba azo tao ?? rien !! absolument rien !! fandaniam-bola no betsaka , ny vola zay efa miharitra andro aman-alina

    • 13 juillet 2010 à 09:55 | Noue (#2427) répond à Noue

      - « Raiamandreny mijoro » mijoro @ inona aloha ireo olona ireo ? tsy aleo ve natao hoe "raiamandreny matory" sa "raiamandreny bernés" ? Inona no mba zavatra vita na nataon’ireo soit-disant hoe raiamandreny ireo depuis ? maninona no tsy hanarina aloha ny putschiste zay vao azo lazaina hoe tena mijoro ry zareo

    • 13 juillet 2010 à 12:00 | Rabe (#3378) répond à Bena

      Bena a,

      Seuls les IVOIRIENS ont tenu la tete à la renik....

      Un GRAND MERCI pour les Ivoiriens !

      Pour nous les gasy, c’est l’humiliation et la honte supreme car renik.... est en train de diviser la Republique de son armée.

      renik... est en train de nous signifier que vous ne valez rien et l’armée c’est nous qui va la gerer (commandement, euros, formation, equipement...)

      Et vous savez pourquoi ?

      "SANS ARMES, PAS DE COUP D’ETAT".

      Antso :

      * Ny Tafika erantany dia ny ho an’ny TANINDRAZANA sy ny LALANA no anaovany voady.

      * Ny HIARO ny ANDRIMPANJAKANA sy OLONA ary ny FANANANY no antopisiany.

      Koa manao antso ho an’ny TAFIKA MALAGASY rehetra tenanay mba hijoro araka io voady io ary handray andraikitra fa latsaka ankady isika mianakavy.

      MASINA ny TANINDRAZANA.

    • 13 juillet 2010 à 12:27 | rakoto09 (#1735) répond à Noue

      Salut Noue, Vous en êtes encore là. Le monde évolue Noue et regardez vers l’avenir.

    • 13 juillet 2010 à 14:21 | meloky (#637) répond à rakoto09

      K’ongah tsy efa mivaha fa tsy mahafantatra izay mahasoa intsony !!!!!!!!!!

    • 13 juillet 2010 à 15:48 | Tsisdinika (#3548) répond à Noue

      Parmi les "raiamandreny mijoko", je citerai Madeleine Ramaholimiaso. Cette vieille dame tetue, a travers son exutoire qu’est la Sefafi, n’avait de cesser de faire des critiques tout aussi acerbes que steriles sous Ravalomanana.

      Elle tirait sur tout ce qui bouge, notamment sur le secteur minier, ou elle n’y connait que dalle...mais quand Jojo et ses sbires baillonnent, violent et font un enfant a la Constitution (la batarde Hat), elle n’a pas pondu une ligne de communiqué...Bizarre, bizarre

  • 13 juillet 2010 à 08:24 | diego (#531)

    Bonjour,

    Mais oui, tout le monde se reveille, et dès qu’ils ont plus de 60 ANS peuvent s’arroger du titre RAIAMANDRENY !! Là, je reconnais les GASY ( péjoratif ) qui portent bien leurs noms. Les Malgaches savent enterrer leurs morts, mais qui parlent de FATY ici. On parle des crises, des crises :

    - CONSTITUTIONELLE de notre pays,

    - POLITIQUE,

    - et bientôt ECONOMIQUE,

    Bref, notre pays est en pleine crise INSTITUTIONNELLE et on nous parle de RAIAMANDRENY ?

    Où est-ce qu’ils étaient ce monde là quand la tête du pays EST COUPE ? Ils ont eu tous peur face à LILO ET CHARLO, les pitbulls de la HAT.

    Un, il faut d’abord dénoncer le COUP D’ETAT,

    Deux, que les parties politiques du pays soient représentées dans tous ce qu’on organise. Chose faisable si on est vraiment sérieux et envie de trouver une sortie de crise la tête haute pour le pays.

    UNE LECON DE DEMOCRATIE :

    Les Français ne sont pas satisfaits de leurs Président et les font savoir, 26 % , seulement, d’opinion favorable. 26% est une note au cas où nos politiciens ne le savent pas encore, les Français et surtout les Parisiens ne vont pas envoyer David Guetta à l’Elysée ou où sais-je encore, pour demander le départ du Président, les Français lui demandent de remanier le Gouvernement, vœux non exaucé hier…..d’ailleurs le Président Français s’est montré COMBATANT…..et que ceux qui se réclament de la France en prennent exemple :

    - on élit un Président et ses Parlementaires, et ce serait un bail renouvelable qui sera renouvelable seulement par une élection….on peut toujours apprendre même à 70 ans et plus…..et idem pour la jeunesse.

    ELECTION RIEN QUE LES ELECTIONS et il ne faut juger que par LES ELECTIONS…

    - les politiciens nous privent nos droits….

    • 13 juillet 2010 à 09:25 | mpitily (#1212) répond à diego

      Diego,

      Madagascar est en Afrique et non en Europe ni en Amérique. Cessez donc d’idéaliser notre démocratie et d’essayer de donner des leçons made in Europe ou Canada ou USA.

      Notre cas est plus proche de ceux du Zimbabwe, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Gabon, ... que de celui de la France, donc comparons ce qui est comparable.

      En Afrique, les élections sont tout sauf transparentes et démocratiques. C pour cela que les exs ne veulent pas entendre parler d’élection organisée par la HAT car ils lui ont laissé un système qui avantage les tenants du pouvoir au détriment des opposants.

      En Afrique, la seule façon de débouter un président dictateur est le coup d’état. Regardez ce qui s’est passé au Zimbabwé par exemple, qu’en dites-vous ?

    • 13 juillet 2010 à 15:41 | diego (#531) répond à mpitily

      mpitily,

      Qu’est-ce que nous n’importons pas encore de ces pays que vous venez de citer mpitily ?

      Mais la HAT ne gagnera pas une élection à MADGASCAR mpitily. C’est une des raisons pourquoi elle ne veut pas se précipiter à organiser une élection tout de suite. La HAT et ses membres vont tout simplement se faire niquer par le TIM et l’AREMA.

      On ne veut pas que RATSIRAKA et RAVALOMANANA rentrent au pays parce que ces deux hommes pèsent plus que la moitié des électeurs potentiels à MADGASCAR. Nos mémoires sont très sélectifs :

      - on retiendra 1997-2001 et 2007-2009 avant de voter, on mettra dans la poubelle 2009-2010.

      Un des grands défauts de nos politiciens :

      - ils ne savent pas parler des élections parce qu’ils ne veulent pas affronter leurs électeurs, choses que NOS EX sont très à l‘aise et réclament même…

      Voilà, comparer ce qui est comparable, oui, mais comparons aux pays qu’on veut se ressembler, ce qui veut tout simplement dire, COMPARONS aux pays où NOUS NOUS METTONTS NOS Q….NOS DERIERES.

    • 13 juillet 2010 à 16:49 | mpitily (#1212) répond à diego

      Diego,

      Ces pays restent effectivement des modèles pour nous mais soyons réalistes, pour l’heure nous avons encore une démocratie à l’africaine.

      Vous êtes libre de rêver du retour des 2 exs, cela n’engage que vous. Je doute fort que vous ne vous êtes pas trompé sur un facteur de première importance qu’est la démographie. Depuis 1991 et surtout depuis 2002, il y a eu des millions de nouveaux électeurs (jeunes) qui ne connaissent ces deux exs que par leurs mauvaises réputations et leurs responsabilités dans notre état de pauvreté actuel. Je vois mal un jeune de 20 ans voter pour un vieux papi moribond comme président de la république. Pierrot lui-même a peu de chance vu la moyenne d’âge de ses supporters vus au Carlton ou pendant ses meetings.

      L’avenir appartient aux jeunes mon cher, rien ne pourra se faire sans l’adhésion de ceux-ci. Andry a réussi son coup grâce aux jeunes (cf la moyenne d’âge des manifestants au 13 mai et des martyrs d’Ambohitsirohitra).

      Entre Z R R et R, je choisirai Rajoelina. Mais si qq’un de vraiment nouveau et crédible ou du moins politiquement et juridiquement vierge, se présente contre eux, je voterai pour lui (TSZRRR). Pas vous ?

    • 13 juillet 2010 à 17:50 | diego (#531) répond à mpitily

      Mpitily,

      Je suis plus réaliste et bien plus que ce que vous croyez.

      Vous êtes sûr de ce que vous avancez s’agissant des électrices et électeurs jeunes. Désolé mpitily mais une jeunesse qui se sont réunir sur la place de 13 mai et dont l’objectif était de renverser le pouvoir :

      - EST UNE JEUNESSE PERDUE,

      - une jeunesse qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez !

      UNE JEUNESSE qui me crie à la figure que le meilleur moyen de changer de politique c’est de renverser LE LOCATAIRE D’IAVOLOHA….une jeunesse qui fait FI de notre CONSTITUTION….une jeunesse qui suit des politiciens en manquent de pouvoir et commettre l’ irréparable : COUP D’ETAT !

      J’ai un garçon qui vient d’avoir ses 18 ans et bien très naïf en ce qui concerne la politique Malgache, qui me pose une question bête et idiote :

      - pourquoi les Malgaches ne forcent-ils pas leur président d’organiser une élection anticipée s’ils en ont marre de lui ?

      Ma réponse vous choquera : - parce qu’on est idiot et stipude, je lui ai répondu.

      RAVALOMANANA était méchant, mais ceux l’ont remplacé l’ont davantage.

      Notre CONSTITUTION a toujours été MOLESTE, mais depuis un an ELLE N’EXISTE PRESQUE PLUS, nos INSTITUTIONS n’étaient pas parfaites, mais on nous vomis dessus depuis plusieurs mois ?

      Où est la jeunesse que vous me parlez ? Les Malgaches qui ont les moyens, mpitily, envoient leurs progénitures en France ou ailleurs où ils vont apprendre comme il faut et surtout avoir d’autre avenir que d’aller manifester sur la place de 13 mai (et en plus pour avoir QUOI ?).

      Je ne vous ai pas inventé nos EX, ils existent ces gens là. Et sans vous miner le moral, ne cherchez pas un politicien vierge comme vous dites….cela n’existe pas et n’existera jamais….cherchez plutôt un homme moins GOURMENT, ça c’est possible oui !!!

      Comment vais-je voter si j’aurais la chance ?

      - aucun critère et pas des préalables mais je veux voir deux qualités en lui : rassembleur et un minimum d’expériences des affaires d’Etat…..si RAJOELINA remplirait ces critères, je n’existe pas une seconde, mais pour l’instant il n’est que USURPATEUR à mes yeux et aux yeux de beaucoup de monde, et il prend le pays en otage....

      Il n’y a pas un pouvoir propre, mais les tenants de ce pouvoir ont toujours la chance de se laver à chaque élection....justement, on nous prive bien de cette élection mon cher....

  • 13 juillet 2010 à 08:38 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Les Malgaches doivent "inventer" un CONCORDAT.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 13 juillet 2010 à 09:27 | Mihaino (#1437)

    "Dinika santatra, Raiamandreny mijoro,COSC(Coalition des organisations de sté civile )et que sais-je encore ??!!" ne seront jamais efficaces ni productives SANS LA PARTICIPATION DE TOUS NOS RESPONSABLES POLITIQUES, ECONOMIQUES et de tous les représentants des MEDIAS, DES ETUDIANTS, DES ENSEIGNANTS , de TOUTES LES CATEGORIES SOCIO-PROFESSIONNELLES ( Fonctionnaires, Employés,Agriculteurs, Commerçants, Cadres, Femmes au foyer , Chômeurs etc....).

    J’ai la ferme conviction que les critères retenus par la HAT et ce Gvt de TRANSITION sont TROP RESTRICTIFS ??!!

    Enfin, je crains fort qu’on fasse noyer le poisson ( cf AMPAMOAKA , TORA-PO , solution malgacho-malgache habituelle ) dans une politique de diversion avant LES VRAIES ELECTIONS !! Mea culpa si je me trompe !?

    Wait and see...

  • 13 juillet 2010 à 09:36 | mpitily (#1212)

    On continue à perdre notre temps en cherchant à satisfaire tout le monde au détriment du peuple.

    Pour faire simple et vite, je propose à la CI de financer les deux principales mouvances, HAT et Mouvance Madagascar, pour qu’elles organisent chacune de leur côté leurs concertations régionales et nationales avec leurs sous-mouvances et partisans respectifs. Chaque mouvance devra alors en sortir une proposition de constitution. Les deux propositions ainsi obtenues seront ensuite soumises à un vote populaire organisé par la CI. Y-a-t-il plus simple que cela ?

    Allez, au boulot et que ça saute !

  • 13 juillet 2010 à 09:58 | meloky (#637)

    Si On ne s’entend pas entre malgaches ! ...Et si vous vous considerez que l’approache et les initiavitives des COSC et des "raiamandreny mijoro" ne sont que des ruses ; les peuples malgaches ont raison de ne vous prouver leurs fois en vous ! Car la resolution est fondamentalement et en premier lieu pour l’avenir des malgaches, mais non pas pour des quelques politiciens qui veulent leurs aministies ou leurs libertés personnelles !

    Si les politiciens ne savent pas déliberement suivre les concessus en matière de la resolution de la crise à la facon malgo-malgache : Aucune médiation ne peut pas qualifier neutre !

    Si ces politiciens ne savaient pas mettre eux-même dans une table rounde comme l’occasion les a permi avec la COSC et RM. J’ai bien douteux aux objectifs cachés de ce genre des politiciens, ceux qui indiquent leur incapacité à offrir ni cooperetion, ni volonté pour chercher une permenante solution sur cette crise !

    Les visiteurs ont raison d’accepter l’initiatives des COSC et la résolution à la malgache ! C’est tout pour garantir nos avenirs !

  • 13 juillet 2010 à 12:16 | Sabrina (#4247)

    Ah ces Malgaches ! Toujours aussi inspirés et inventifs dans le maniement de la langue ancestrale...

    Ainsi donc, les Parents sont "débouts", les Enfants "assis" et le Peuple ... "à genoux".

    Et que vive la démagogie et les détournements de procédures en tout genre.

    • 13 juillet 2010 à 14:41 | meloky (#637) répond à Sabrina

      Cynicisme sans fin !!!!!!!!!! Critique sans doute..........mieux vaut se taire !!!

  • 13 juillet 2010 à 12:52 | ikopa (#671)

    Tout ce qu’on fait jusqu’à maintenant, depuis l’ évenement du 2009 n’est qu’un jeu de cache-cache entre les tenants du pouvoir et les institutions internationales. Ceux-là qui detiennent le pouvoir de nous apporter les financements necéssaires pour faire marcher le pays. Un jeu que les "gasy madinika" de notre "ambanivolo" risque de payer très cher. Soit que le HAT parvient à trouver éternellement des sources de financement ailleurs ( surtout chinois) soit il s’épuise et finit par capituler et revenir aux condition de Chissano. Car un jour, même le "alan’ avaratra-atsinanana" et surtout lesz bois de rose finiront par se tarir.
    Sinon, Madagascar va pouvoir inventer un nouveau système pour passer outre les procédures classiques de changement de pouvoir dans le monde.

    • 13 juillet 2010 à 16:59 | mpitily (#1212) répond à ikopa

      En clair, la CI et Chissano se trompent de cible et de stratégie en punissant le peuple mais non la HAT ! LAMENTABLE !!!!!!!! dire qu’il y en a qui applaudissent en face (chez les 3 mouvances) !

  • 13 juillet 2010 à 13:20 | kakilay (#2022)

    Peut-on vraiment se passer de définition ? Si les mots veulent (au sens de vouloir) dire quelque chose : que veut dire le mot rayamandreny ?

    Déjà dans la Constitution, ce mot souffrait de ne pas être défini. Est-ce un terme juridique ?

    S’entendre entre Malagasy : mais comment voulez-vous qu’on se comprenne alors que, bien qu’utilisant le même mot, on ne donne pas la même signification. Babel, ce n’est pas seulement la pluralité des langues, c’est aussi la MES-ENTENTE : on peut s’entendre (écouter) et ne pas s’entendre (se comprendre) !

    Peut-on s’autoproclamer rayamandreny comme d’autres se proclament président ?

    La crise consensuelle se trouve déjà au niveau du verbe : la démocratie des putschistes n’est pas la démocratie des légalistes. Les démocrates devraient s’entendre sur ce qu’ils entendent par démocratie : au moins chaque camp devrait être lisible pour l’autre. Car on peut se comprendre dans la différence. Je vous avoue, si je comprends pourquoi on a pu se révolter contre Ra8 en son temps, je ne comprends pas du tout que l’on puisse être pro-mierda en ce jour... Tout le monde aspire à un avenir meilleur... mais pas à la mode fozaorana ! Pour certains : c’est une contradiction dans les termes : avenir meilleur et fozarana ne peuvent pas aller ensemble !

    Dialoguons !

    Se comprendre d’abord, donc. Je sais que les uns veulent faire comprendre et se faire comprendre par les armes : peut-on se passer de la trêve ? Tabler sur la peur des uns pour imposer une définition ne relève pas de la sagesse. Comme la peur de l’enfer ne fait pas de bons chrétiens.

    Un autre mot qui souffre de cette manque de définition : le Fihavanana ? Qu’est-ce que nous voulons dire par Fihavanana, nous autres Malagasy, quand nous l’utilisons ?

    Des débats qui aurait dû avoir lieu en temps d’accalmie, et faute d’avoir été entamé, dans l’urgence donne cette impression du petatoko, du alasafay, en un mot àlafozaorana...

    Mais n’empêche... "nous sommes tous embarqués" !

    Un rayamandreny devrait être reconnu comme tel : ce sont les autres qui voient en lui un rayamandreny, un par sa parole et de deux par sa "pratique". Un rayamandreny a été éprouvé par le temps... Il s’impose par son style de vie (comme dirait Nietzsche) et non par la force. En 72, le "seigneur" Jêrome Rakotomalala ne souffrait d’aucune critique, et s’il y avait critique elle ne s’"imposait" pas : il a été entendu...

    Je ne fais qu’ébaucher le débat... le travail reste à faire : en attendant il nous reste le consensuel... où ce sont les hommes en situation qui s’accordent et signent (encore faut-il que les uns honorent, fassent honneur à leur signature) le provisoire vécu en tant que tel. Sommes nous prêts à vouloir construire l’avenir ENSEMBLE ?

    • 13 juillet 2010 à 15:58 | Rabila (#1379) répond à kakilay

      un raiamandreny est un homme au dessus des autres...

      Dans une république, on serait tous égaux, on serait des citoyens. On aurait des élus qui nous "répresenteraient" dans les débats.

      Sans élus, on aurait pu se retourner vers les partis politiques ou les politiciens.
      Les raiamandreny mijoro se sont octroyé un double statut celui de sénateur et de politicien.

      Ce sont des opportunistes...

    • 13 juillet 2010 à 19:46 | meloky (#637) répond à Rabila

      Sans discuter l’hier ! Comment peut-on faire pour batir l’avenir ? .... sans exploiter le moyen qui existes !

      Aza be baradaka hoah !!!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS