Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 23 septembre 2021
Antananarivo | 14h47
 

Santé

Santé publique

Conseil des ministres : l’état d’urgence sanitaire levé

samedi 4 septembre | Mandimbisoa R.

L’état d’urgence sanitaire est levé à Madagascar. Les autorités malgaches l’ont décidé ainsi à l’issue d’un conseil de ministres restreint, dirigé par le président de la République, Andry Rajoelina. Cette décision a été motivée par la baisse du taux de positivité enregistré dans le pays ces derniers temps. Il s’agit d’une évolution positive dans la lutte contre l’épidémie dans le pays.

Le bilan de l’épidémie du 1er au 2 septembre révèle entre autres que Madagascar n’a enregistré que 5 cas sur plus de 1 500 tests effectués. Le nombre des formes graves de la maladie s’est par ailleurs stagné à 7 et ils sont tous pris en charge par les autorités sanitaires du pays. Autrement dit, Madagascar a su combattre l’épidémie efficacement, mais il n’est pourtant pas à l’abri d’une nouvelle vague épidémique si aucune mesure n’est prise.

Ainsi, le rapport du conseil des ministres préconise toujours le port de masque qui a visiblement fait ses preuves dans le cadre de la lutte contre cette épidémie. Il en va de même sur le lavage de main. En effet, le virus circule toujours et la menace du variant Delta qui affecte de nombreux pays dans le monde reste toujours présente. Il appartient désormais alors à tout un chacun de se protéger d’une éventuelle contamination.

D’autres mesures accompagnatrices qui témoignent bien la fin du combat contre cette maladie sont attendues avec impatience par les citoyens et les opérateurs économiques du pays. C’est le cas notamment de la réouverture des frontières aux voyageurs internationaux qui pourraient relancer les activités touristiques ou encore la réouverture des boites de nuit pour permettre à tout un chacun de retrouver le cours de vie normale.

11 commentaires

Vos commentaires

  • 4 septembre à 09:22 | MALIBUC (#9345)

    Je pense que la Boite de Nuit à déjà été ouverte au Palais d’Iavoloha par le DJ et les Baréa.
    On les voit danser (et peut être picoler) au grand damne de Rajoel 1° qui prends part à la fête.
    Et après on s’offusque de leur prestation au nouveau stade Mahamasina face au Bénin. CQFD

    • 5 septembre à 23:16 | Monsieur le Président (#11174) répond à MALIBUC

      Monsieur Malibu,

      Je pense que on peut tout dire merci au Prezida pour sa gestion extraordinaire de la crise pandémique !

      Il a merveilleusement tout bien géré, pas comme Macron et ces 1oo_ooo morts !
      Vous vous rendez compte : 1 ooo fois moins !!!

      Bravo Prezida, vous avez sauver la Nation Malagasy !

      Vous méritez 2 mandats supplémentaires !!! (Si c’est moi, c’est tout de suite Prezida à vis !!!)

      Je pense que il faut donner les 12 millions de doses de vaccins au Comorien, nous on a pas besoin !

  • 4 septembre à 10:16 | arsonist (#10169)

    État d’urgence ?
    Quel état d’urgence ?

    Qui ne sait pas que la covid-19
    a toujours été ,
    est toujours
    et sera toujours
    absolument complètement maîtrisée
    sur tout le territoire madagougouesque ,
    grâce à la miraculeuse pisse-mémée du Disc Jockey Rajoelina , le roi du dihy v.ody !

    • 5 septembre à 23:19 | Monsieur le Président (#11174) répond à arsonist

      Merci, vous avait tout dit !

      C’est bien résumé !

      Ce Prezida est vraiment extraordinaire : j’ai bien regardé l’inauguration, c’est fabuleux !

  • 4 septembre à 11:38 | PERICLES (#10337)

    Enfin ! La dernière étape donc avant la réouverture des frontières.
    L’avantage d’être une île, l’insuffisance dramatique des voies de communication qui freine une diffusion intérieure, la jeunesse de la population, (et je ne parle pas de la potion magique CVO) ont permis à Madagascar de passer à travers le COVID en minimisant ses dommages. Bien sûr les statistiques officielles ne peuvent rendre pleinement compte de l’impact réel de l’épidémie, l’appareil administratif et de santé est trop faible pour le prétendre. Les dégâts sont probablement surtout sociaux et économiques. Et puis à Madagascar, ma perception -qui ne prétend pas à l’infaillibilité...- est tout de même que l’on souffre et meurt bien plus d’autres mots que de la pandémie (famine dans le sud, peste endémique dans quelques sites, misère sociale, malnutrition chronique, palu...).
    Cette décision, raisonnable, est une bonne décision au risque mesuré (pas sans risque évidemment) et constitue la dernière étape avant enfin la réouverture tant attendue et espérée des frontières. Je serai heureux dans quelques mois de retrouver mes amis de Madagascar dans les hauts-plateaux et la côte, d’apprécier les résultats de nos actions, et de préparer la suite de ce que nous pourrons accompagner. Un petit vent d’espoir en ce samedi matin. ;+)

    • 5 septembre à 23:23 | Monsieur le Président (#11174) répond à PERICLES

      C’est extraordinaire monsieur Périclès !

      Tout le peuple Malagasy est optimiste comme vous avec ce Prezida qui nous guide merveilleusement vers un futur fabuleux !

      Fini les frontières, fini la crise, VIVEMENT L’ÉMERGENCE !!!

  • 4 septembre à 12:19 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    A la veille de la fête organisée par l’Etat pour l’inauguration en grande pompe avec toutes les fastes du stade rénové et réhabilité d’Imahamasina, nouvellement baptisé pour la circonstance en stade Barea selon une volonté politique affirmée, on venait de lever la situation d’urgence sanitaire en vigueur à deux reprises dans le pays depuis le premier cas de Coronavirus détecté en mars 2020…

    Au programme, bien sûr il y aura le discours politique d’usage, les prestations des artistes engagés depuis la parodie d’élection de 2018, et deux feux d’artifice espacés par des rhétoriques visant à haranguer une foule abasourdie et inconsciente, avec les bruits et nuisances causés alors qu’il y un hôpital public à quelques centaines de mètre du lieu, et à chacune de ses apparitions publiques, le calife ne manquera pas de laisser paraître ses convictions religieuses pour justifier l’ordre divin qui intervient dans l’exercice d’une autorité et d’un pouvoir sur un peuple, même vis-à-vis de celui parmi le plus pauvre de la planète…

    Il n’est pas superflu de rappeler que lors de la célébration de la fête nationale du 26 juin dernier, à peine deux mois passés, il avait déjà organisé dans la liesse avec des milliers de courtisans et thuriféraires un évènement semblable au même endroit…pour dire qu’étant un ancien organisateur et animateur de fête ayant fait irruption dans le milieu politique, le calife ne rate jamais une occasion pour marquer de ses empreintes et de ses capacités afin de distraire la plèbe et de pouvoir profiter d’une opportunité pour s’engager dans une manipulation de masse pour assouvir sa quête permanente d’audience et de sujets abêtis, même si dans les Districts éloignés de la capitale, beaucoup parmi les habitants doivent se contenter de rongeurs et de lanières de cuir pour calmer la faim et rester en vie en attendant le départ vers l’éternité dans l’espérance d’une résurrection dans une autre vie sans le calife…

    • 4 septembre à 12:21 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Ainsi, assurément, aujourd’hui encore, il profitera de l’occasion pour assener qu’il venait de gagner un combat et maîtrisant le Covid, très peu de cas actif et presque plus de cas grave enregistré, et des infrastructures hospitalières performantes qui avaient fait leurs preuves avec du personnel aguerri dans la lutte, avec une statistique à l’appui et confectionnée pour servir un discours à la gloire de l’orateur…

      Bien entendu, en faisant fi de mentionner l’absence depuis l’arrivée dans le pays de la pandémie en 2020 de la réalisation effective d’un programme de dépistage massif par voie de tests, du déficit manifeste de transparence dans la mise en œuvre de tests dans toutes les Régions du pays amenant à croire de fait que c’est devenu un secret savamment gardé et passible d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat en cas de divulgation, ou d’une statistique dont la crédibilité est aisément battue en brèche par les réalités vécues et connues de tous lors de la deuxième vague meurtrière du mois de mars 2021…

      Mais de toutes les façons, avec un calife capricieux et omniscient, omnipotent et assoiffé de gloire, ses affidés ne peuvent que se courber l’échine pour le satisfaire et respecter ses volontés et désirs, même les plus macabres et odieux…puisqu’il veut gagner un combat contre la vérité et la réalité, alors, donnons-lui ce plaisir…puisqu’il veut paraître crédible auprès de ses sujets, accordons-lui cette apparence factice…

    • 4 septembre à 12:24 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Ailleurs, après une seule année d’exercice d’autorité politique dans le troisième pays le plus industrialisé, et sous une monarchie constitutionnelle qui consacre avec tous les mécanismes institutionnels la pleine démocratie par la voie parlementaire représentative, le Premier Ministre Suga venait, en toute humilité et par respect envers la Nation, de démissionner de ses attributions et fonctions, et de s’engager à ne plus se soumettre au verdict des urnes pour la prochaine élection…et pour cause, la mauvaise gestion de la pandémie dans son pays, en l’occurrence, une flambée de la contamination du Covid-19 au cours d’une situation d’urgence décrétée alors qu’il avait encore accepté d’accueillir les jeux olympiques dans son pays…et malgré les multiples manifestations publiques pacifiques dénonçant leurs organisations même en l’absence de spectateurs…et les résultats de sondage n’ont fait que confirmer ce rejet et désapprobation en défaveur de son parti PLD au pouvoir…

      Lui, il n’a jamais pensé ni à tripatouiller la Constitution, ni à organiser des contre-manifestations en faisant appel à des artistes célèbres, ni à distribuer les grades de Généraux dans les forces de l’ordre pour s’assurer du soutien indéfectible de leurs parts en cas de nécessité de répression brutale décidée par ses soins, ni à célébrer avec une liesse populaire l’investissement colossal de USD 17 milliards pour la réalisation et l’accueil des jeux, ni la manipulation des informations officielles pour vanter ses gloires et mérites…en voilà un vrai homme d’Etat, qui respecte sa Nation, qui tient à ce que la lettre et l’esprit de la Constitution soient sauvegardées, qui sait écouter le peuple, « le peuple » mais pas « son peuple », qui a un code d’honneur à faire valoir…

      Bref, puisqu’on parle d’Imahamasina, il y avait à peu près 227 ans passés, vers 1794, après avoir vaincu un de ses cousins, le Roi Andrianamboatsimarofy d’Antananarivo qui avait abandonné sa citadelle et son Rova renfermant les restes de leurs ancêtres communs, lui et le futur vainqueur, pour se réfugier à Fenoarivo, le nouveau conquérant Ny Ombalahibemaso avait pourtant refusé de célébrer une fête dans ce sens malgré le fait que son arrivée dans le fief de son arrière Grand Père coïncidait avec la fête nationale du « Fandroana » car…ce n’était pas par des faits d’arme ou à l’issue d’un combat qu’il avait gagné…mais c’était due à une grande démobilisation chez les vaincus à cause d’une épidémie de variole qui avait ravagé Antananarivo à l’époque…et il disait à ses soldats « il n’y pas de gloire à se déclarer vainqueur dans un pays où règne la mort et une maladie…ainsi, il n’y aura pas de Fandroana, et vous mes serviteurs, prenez soin de bien ensevelir les morts, respecter les mesures sanitaires… »…un grand homme qui savait s’humilier aussi…

      Mais pour le moment, dans le contexte du présent, il n’y a qu’un grand animateur de scène, un grand manipulateur de foule inconsciente, un calife capricieux et irresponsable…mais, il venait d’où ce maudit calife bon sang ?

  • 4 septembre à 13:55 | purgatoire (#11152)

    Nous association espére que les frontières vont enfin s’ouvrir car le peuple malgache souffre énormément et rien n’a été fait pour l’aider et ce n’est pas à coup de stade de shows de feu d’artifice de buffet dînatoire à l’étranger que l’on sauvera ces gens !!! Je réitère mon invitation à ISANDRA notre association sera on l’espère à tamatave en octobre … qu’elle vienne avec nous une seule journée pour découvrir ce que le peuple malgache vit au quotidien … il n’y a rien à craindre nous porterons les sacs de riz les bonbonnes d’huile etc … les gens ne sont pas très propres et les enfants sont sales et mal vêtus mais nous feront en sorte qu’isandra ne se salisse pas … cela la changera des salons mondains de tana ou l’on disserte des heures sur les bienfaits de la politique de l’omnibus …

  • 4 septembre à 15:39 | Marco (#11210)

    Ils ont décidé ça comme ça sur un coup de tête.
    Un pays dirigé par des incompétents fous et dangereux.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS