Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 1er juillet 2022
Antananarivo | 23h46
 

Communiqué

Communiqué de la présidence de la transition

lundi 20 août 2012

Le Président de la Transition, SEM Andry Nirina RAJOELINA, et sa suite ont été de retour au pays ce Dimanche 19 Août 2012 de grand matin. Ainsi , après son déplacement officiel à Maputo pour assister au Sommet de la Troïka de l’Organe de la SADC, le Président RAJOELINA a tenu une conférence de presse pour rendre compte à la population malgache de sa mission en terre mozambicaine et des recommandations de la Troïka.

Selon les explications apportées par le Président de la Transition, « la SADC respecte totalement la souveraineté malgache. Les résolutions prises à Maputo sont conformes à cet esprit de respect de souveraineté et des Institutions de Madagascar. En premier lieu, le calendrier électoral fixé par la CENIT et les experts des Nations Unies est avalisé par la SADC et ne dépendait pas de l’issue de ma rencontre avec l’ancien Président. Ainsi, les actuels dirigeants, les acteurs politiques et la population malgache peuvent avancer vers l’organisation des élections.

En second lieu, concernant la question de candidature, la Troïka a recueilli l’avis de chacun et a pris note les souhaits des politiciens, mais les dernières décisions appartiennent aux premiers concernés. Il convient de rappeler à la population que, lors de la rencontre aux Seychelles, j’ai avancé des propositions sur ma candidature. A cette occasion, j’ai indiqué que je peux me retirer de la course à la Magistrature suprême si besoin est, et si cette décision pourrait apporter l’apaisement et la solidarité mais surtout si l’ancien Président accepte, de son côté, de ne plus perpétrer des actes de déstabilisation et de ne plus revenir au pays qu’après les élections. Mais comme je l’ai toujours dit, il n’a pas du tout changé et a rejeté mes propositions. La SADC connaît cette décision que j’ai prise. Au moment opportun, je ferai officiellement une déclaration à la Nation par rapport à ma position sur ma candidature.

En dernier lieu, le retour de l’ancien Président a été également abordé. Je tiens tout d’abord à contester les informations circulant ces derniers temps, disant que les Généraux, qui étaient du même voyage que moi pour Maputo, font de la politique. Les hauts responsables des Forces Armées ont été officiellement invités par la Troïka, en leur qualité de responsables de la Sécurité et non au nom d’une quelconque mouvance politique et ce, afin de poursuivre les consultations menées à l’Hôtel Colbert. Aux yeux de la Troïka, la paix et la sécurité, tant à Madagascar qu’au niveau du Continent africain, sont importantes et elle ne prendra des résolutions déstabilisatrices. Quant au retour de l’ancien Président, une sérieuse collaboration entre les Forces de l’ordre malgache et les responsables de la sécurité au niveau de l’organe de la SADC s’impose. Ainsi, les phases d’évaluation sur ce retour seront tenues dans les trente à soixante jours à venir ».

Toujours lors de cette intervention du Président de la Transition, ce dernier a expliqué brièvement que la rencontre du Jeudi 16 Aout 2012 n’a pris fin que vers 2h du matin. La Troïka a lu, devant le Président RAJOELINA et l’ancien Président Ravalomanana, les 9 points relatifs à la résolution de la crise à Madagascar. Par ailleurs, le Sommet sur le cas malgache s’est tenu le Vendredi 17 Aout 2012 de 14 à 17h, dont les résolutions sont sorties le lendemain (Samedi 18 Aout 2012).

Le Président RAJOELINA a également souligné que : « l’heure n’est plus à la démonstration de force. Il faut faire montre de solidarité afin de cesser les subversions en tout genre ».

Réponses présidentielles aux questions des journalistes

Etes-vous satisfait des résolutions de la Troika ? Les recommandations sur l’application totale des articles 20 – 45 de la Feuille de route signifie-t-elle que l’ancien Président sera de retour à Madagascar d’ici 60 jours ?

« Il est important que la SADC ait respecté la souveraineté malgache, les Institutions en place ainsi que les dirigeants à Madagascar. C’est déjà un bon point. Si nous avons accepté de signer la Feuille de route, nous sommes prêts à procéder à sa mise en œuvre.

Sur le cas de l’ancien Président, les recommandations de la SADC sur le cas de Madagascar stipulent clairement que la Troïka et les hauts responsables de la sécurité vont travailler de concert avec les responsables de la sécurité et des dirigeants malgaches pour les phases d’évaluation dans les trente à soixante jours, et les planifications et concertations seront adoptées dans le seul but de préserver la paix et d’assurer et de garantir la stabilité et la sécurité à Madagascar ».

Est-ce que vous avez donné une quelconque consigne aux trois Généraux des Forces Armées avant votre départ à Antananarivo. Sinon, pourquoi se trouvaient – ils dans votre avion pour rejoindre Maputo ?

« La position des Forces de l’ordre est claire d’autant plus que leur mission est de sécuriser la population et ses biens. Les Forces de l’ordre n’accepteront guère le bain de sang.

Par ailleurs, ils étaient dans le même avion que moi parce qu’il y avait encore des places libres. Toutefois, il est important de réitérer qu’ils ont reçu des invitations personnelles de la Troïka de la SADC. De plus, les dépenses (séjour, hébergement et restauration) de ces Généraux à Maputo sont entièrement pises en charge par la Troïka ».

Qu’en est-il de la condamnation de M. Ravalomanana parce que cet après-midi, dans son intervention téléphonique, l’ancien Président a annoncé que la Justice Malgache n’est pas valable.

« De tels comportements sont décevants, surtout venant d’un ancien Chef d’Etat. Depuis hier, certains ont clamé son retour incessant. Il faut stopper la propagation de fausses nouvelles. Toutefois, la question sur sa candidature n’est plus au menu des pourparlers. Mais son retour reste à discuter par tous les responsables concernés et ce ne sera ni demain, ni après – demain, ni dans une semaine et encore moins dans un mois, comme l’a clairement spécifié les résolutions prises par le Sommet de la SADC relatées ci-dessus ».

Antananarivo, le 19 Aout 2012

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives