Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 18 juin 2021
Antananarivo | 09h30
 

Economie

Filière vanille

Campagne 2021-2022 : le prix de référence pas encore officiellement fixé

mercredi 19 mai | Mandimbisoa R.

Dans un communiqué conjoint, le ministère de l’Economie et des Finances ainsi que le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat essayent de rassurer les opérateurs de la vanille. Suite à la polémique suscitée par un circulaire diffusé le 14 mai concernant les prix de référence de cet épice, les deux départements ministériels indiquent qu’il s’agit d’une « velléité de créer une psychose au sein des acteurs de la filière vanille et présentent leurs excuses pour toute confusion qui a pu être causée » par ce circulaire.

Le circulaire en question signé par les deux ministres de tutelle, Richard Randriamandranto et Lantosoa Rakotomalala indiquait que « Les prix de référence pour la vanille de Madagascar au titre de la campagne 2021-2022 se déclinent comme suit : le prix minimum sur le marché local pour la vanille préparée stabilisée : 75 000 ariary par kg, le prix FOB minimum à l’exportation : 250 dollars américains par kg ».

Dans leurs explications, les deux membres du gouvernement qui signent le communiqué diffusé très tard dans la soirée du mardi, indique que « le document qui circule sur le prix de référence pour la vanille de Madagascar était un document de travail interne qui n’a pas encore obtenu la validation du gouvernement, comme il est d’usage en chaque début de campagne, il n’était donc pas encore destiné à une large diffusion pour le public et ne revêt, à ce stade, aucun caractère officiel ».

Le communiqué conjoint des deux départements ministériels précise que « les résultats des travaux techniques devraient encore être soumis au Conseil national de la vanille (CNV) qui fait à son tour une proposition de prix de référence. Par la suite, cette proposition émise par le CNV ait l’objet d’une communication conjointe à présenter en conseil de gouvernement ».

Au final, c’est le conseil du gouvernement qui « tranchera en dernier ressort sur la question de fixation des prix de référence de la vanille. Enfin, une circulaire indiquant ces prix sera publiée à l’attention de tous les acteurs de la vanille ».

La nouvelle campagne de la vanille pour 2021-2022 est prévu débuter ce 20 mai dans les régions Sofia et Diana selon l’arrêté du ministère de l’agriculture et du commerce. Lors de la campagne 2020-2021, Madagascar a exporté 1.780 tonnes de vanille (gousse, extrait, produit dérivé, vanille épuisé) vers des pays comme les États-Unis, France, Canada, Allemagne, Pays-Bas et Suisse.

33 commentaires

Vos commentaires

  • 19 mai à 09:57 | nez_gros (#10715)

    Ce n’est jamais le prix le problème, car les operateurs dans le jargon Malgache, ce sont les intermédiaires commerciaux , jamais les producteurs locaux, alors :

    1)on n’a pas à s’excuser auprès des operateurs,

    2)le prix plancher doit être défini

    3)Le salaire des ouvriers sur tous les circuits de production de vanille

    et surtout :
    4)le rapatriement total de devises sur tous les exportations en vanille doit être règlementé

    5)le versement de taxes et impôts divers par les operateurs auprès de l’etat

    6)Et bien evidemment le non détournement de ces taxes ...

    Nez-gros : Chercheur Multicarte

  • 19 mai à 10:14 | Isandra (#7070)

    Tout est politique ici, même la déontologie, la moralité,...

    C’est dommage, certains fonctionnaires engagés à fonds dans leur politique partisane, oublient qu’ils sont tenus à observer le secret professionnel,...!

    J’espère que cette diffusion est suivie des enquêtes et des sanctions sévères,...!

    • 20 mai à 07:35 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Manampahaizana manarapenitra no mitantana firenena, ao anatin ny émergence foza tanteraka isika !
      Vao tsy ela akory ilay foza vavy iray nilaza fa rehefa nandinika tsara i DJ dia tsy hampiasa ny vaksiny Astrezeneca noho ny effet sécondaire (thrombose) fa Covishield kosa no hafarana !
      Mitohy iny lalana iny, ilay lehiben ny foza moa dia tsy lazaina intsony : hampindrambola ny nosy manodindina ( Comore) isika, hamonjy izao tontolo izao, sns !
      Ny fanjakana malagasy irery eran tany no fanjakana mividy tambavy !
      Misy ny tokoa ny olona matsilo saina, saingy tsy afaka nandia fianarana lotra , fa misy kosa ny dombo, ka na kolonely vazaha aza ny ray nampianatra, dia tsy afaka firy.
      Ho hita eto, ho aiza ity firenena ity, fa samia velon aina hoy ilay namana iray !

  • 19 mai à 10:26 | citoyendumonde (#4292)

    On confond vanille verte et vanille préparée stabilisée puis on signe un document à diffuser dans tous les départements ministériels et entités concernées, ça va être la faute des fonctionnaires après. Mais quelle médiocrité.

  • 19 mai à 10:29 | Isandra (#7070)

    En même temps, les réalisations de velirano continuent leur chemin, la livraison des building est imminente :

    "Carence manifeste, le secteur du logement est en proie à ce phénomène depuis plusieurs décennies. En raison notamment de l’absence d’une vision prospective liée à l’augmentation du nombre de la population et au développement conséquent des villes. Face à cette situation alarmante, le projet de construction de logements sociaux, à travers le pays, a été intégré dans la Politique nationale du logement ou PNL. Fruit de ce projet, 9 immeubles abritant 150 appartements seront livrés à leurs nouveaux propriétaires dans un futur proche."

    https://laverite.mg/politique/item/13487-logements-sociaux-%C3%A0-ivato-livraison-imminente-de-150-appartements.html

  • 19 mai à 10:41 | Shalom (#2831)

    Mihevitra ny dondrona kaondrana mpisolelaka mpilelaka latsahan’ny varatra mpiray tsikombakomba mambotry ity tany ity sy ny Ambanilanitra fa kilalao no hanoratana sy hampatsiahivana ireto soratra ireto isan’andro.
    Tsy azony an-tsaina fa tsy kilalao ny fiainam-pirenena ary ADIDY ny mampatsiahy ny teny natao - NY ADIDY TSY AN’OLON-DRATSY :

    Ireto resaka tsy mbola mazava ka handrasana ny tohiny :

    - Fondation AKBARALY
    - Antotan’isan’ny covid-19 - vata-paty varotana amoron-dàlana
    - Fitaterana marary amin’ny sarety sy bisikileta
    - MBS : notapahina ny fifanarahany tamin’ireo orin’asa telo tsy miankina
    - Ireo mpikaraman’ady "serbes"
    - Kianjan’ny Demokrasia
    - 26 janoary 2009
    - 07 febroary 2009
    - Gadra tany Farafangana
    - Fitaovam-piadiana naiditra antsokosoko
    - Ireo gros bras vahiny (mercenaires)
    - Ilay fiara Escalade naiditra an-tsokosoko
    - Miaramila tany Amparafaravola
    - Resaka Rolly Maercia
    - Volamena tatsy Morisy
    - Volamena tatsy Comores
    - Satro-boninahitra Ranavalona
    - Fanodinkodinana ny fanampiana COVID-19
    - Ny vidin-tsolika
    - Ny delestazy
    - Ny rano maloto
    - Orinasa madinika mpanao làlana tsy voaloan’ny fitondrana ny volany
    - Tifitra ny 18 febroary, mpianatra maty tatsy Toamasina
    - Varotra ny Nosy Mitsio
    - Fifanekena amin’ny sinoa
    - Vy any Soalala
    - Tsy fandoavana ny vatsimpianarana 4 volana miampy fitaovana ho an’ny anjerimanontolo
    - Ny GRAPHITE tsy hita izay mba nahasoa ny vahoaka malagasy
    - Ny Hazan-dranomasina lasan’ny vahiny ka mivanaka ny mpanjono malagasy

    Avy amin’ny namana "poiuyt (#584)"

    1- Doublon, vitavita ho’azy
    2- Bômbô sisety, vitavita ho’azy
    3- Ekrà plat, vitavita ho’azy
    4- Vola fanampiana, vitavita ho’azy
    5- VOLAMENA 73,5 k, vitavita ho’azy
    6- Ambilansy covid ????????????

    ... Sao misy mazoto ny hanoy.

  • 19 mai à 10:44 | Albatros (#234)

    Un petit lien vers un article qui date légèrement mais qui est toujours d’actualité.

    Extrait : "Depuis plusieurs années, la filière vanille est cernée par les difficultés : corruption, flambée des prix, dégradation de la qualité, insécurité, risques naturels et concurrence de la vanille synthétique."

    https://www.entreprenanteafrique.com/a-madagascar-quel-avenir-pour-la-vanille-lor-noir-en-peril/#_ftn3

    • 19 mai à 12:34 | Stomato (#3476) répond à Albatros

      Vous oubliez la concurrence de la vanille du Vietnam, des Indes...
      Et la vanille de synthèse est de moins en moins faite à partir de dérivés pétroliers, mais à partir de bactéries OGM qui digèrent de la bagasse ou du résidu de betteraves sucrières.
      Ces vanilles synthétiques conviennent très bien pour parfumer divers objets comme des savons, des liquides vaisselle, des bougies, et même de la glace étiquetées comme étant à la Vanille de Madagascar !
      Madagascar avec toutes ses grosses têtes chercheuses n’a jamais pensé à déposer la marque commerciale "Vanille de Madagascar".

    • 19 mai à 15:03 | Albatros (#234) répond à Albatros

      Bonjour Stomato (#3476)

      - Je ne fais absolument pas l’apologie de la vanille de synthèse !. Je souhaitais juste, dans l’extrait mentionné, soulever le problème de la corruption, de la dégradation de la qualité et de l’insécurité dans cette région de production.
      - Dans votre liste des pays producteurs vous pouviez aussi parler de l’Indonésie !.
      - A la liste des produits contenant de l’extrait de vanille de synthèse vous pouvez aussi incorporer les bassines, les brocs, et divers autres objets en plastique dont sont friands les pays en voie de développement (aux grands profits des multinationales dont les chinoises !).
      - Comme pour la marque "Laguiole" en France il est effectivement regrettable que l’Etat malgache n’est pas eu l’idée de déposer la marque "Vanille de Madagascar" !. Tout comme la marque "Poivre de Madagascar".
      - Je profite de votre réponse à mon post, pour souligner le travail de l’ONG FANAMBY qui fait un travail remarquable SUR LE TERRAIN !, à Madagascar.
      - La "vanille de Madagascar" a vraiment besoin de s’organiser autour d’un noyau coopératif pour survivre dans le temps en évitant la spéculation à court terme.

      Cordialement

    • 19 mai à 15:35 | kartell (#8302) répond à Albatros

      @ Albatros

      Il semble extrêmement difficile d’imposer un label de cette sorte dans la mesure où la vanille n’est pas une plante indigène mais introduite par les colons ....
      Seule une certaine qualité pourrait faire la différence sans label, et faire remarquer que la gousse de vanille de Tahiti se négocie au détail autour de 12 à 15 € le brin, mais elle est beaucoup plus grosse et dodue que sa comparse malgache en étant considérée comme le must par la profession et les étoilés ....
      D’autant plus qu’un label impose des contraintes de production relatives au fumage des pieds de vanille ( engrais naturels ou pas : un tabou ? ), et aussi à sa période stricte de récolte, en autres...
      Aujourd’hui, on est très loin de tout ça, d’autres critères priment en amont de ces considérations purement techniques .....

    • 19 mai à 19:42 | Albatros (#234) répond à Albatros

      @ Kartell (#8302).

      Bonjour Kartell. Je suis d’accord avec votre remarque concernant le label "Vanille de Madagascar" car effectivement cette variété de plante n’est pas endémique de Madagascar (Tout comme le Poivre dont je parlais plus haut).
      Mais rien n’empêcherai des producteurs malgaches de se regrouper en coopérative et, en établissant un cahier des charges très stricte, de valoriser leur vanille comme étant de la vanille de la "Région SAVA" ou une autre appellation !.

      Ce cahier des charges pouvant également servir à écarter quelques "brebis galeuses"".
      On peut rêver !.

    • 20 mai à 07:39 | Stomato (#3476) répond à Albatros

      @ Kartell (#8302).
      >>Bonjour Kartell. Je suis d’accord avec votre remarque concernant le label "Vanille de Madagascar" car effectivement cette variété de plante n’est pas endémique de Madagascar (Tout comme le Poivre dont je parlais plus haut).
      Mais rien n’empêcherai des producteurs malgaches de se regrouper en coopérative et, en établissant un cahier des charges très stricte, de valoriser leur vanille comme étant de la vanille de la "Région SAVA" ou une autre appellation !.<<

      Vous avez cité le nom de Laguiole ! La fabrication des couteaux est-elle spécifique et endémique à la ville citée ?
      Le nom de "Camembert de Normandie" est bien déposé à l’international, et ne caractérise pas qu’un fromage fabriqué dans le village portant le nom Camembert.
      Il n’y a aucune raison objective pour que le nom "vanille de Madagascar" ne puisse être déposé !
      Le seul frein pourrait être l’honnêteté intellectuelle indispensable pour décrire et ensuite accepter le cahier des charges pour obtenir un produit digne de porter ce nom.
      Mais d’autres freins sont puissants, le vol de vanille verte, le trafic sur ce produit, trafic qui n’est pas réprimé. Et aussi les adultérations faites sur ce produit, comme l’engraissement avec des clous, vous pensez vendre des clous à 250USD le kilo est très juteux ! Ou l’extraction de la vanilline naturelle des gousses et ensuite barbotage dans un bain de vanilline artificielle.
      Il y a maintenant de méthodes plus sophistiquées que ces anciennes qui ont laissé des traces profondes.

    • 20 mai à 09:50 | kartell (#8302) répond à Albatros

      @ Albatros, Stomato

      Sans revenir sur les détails, le camembert de Normandie est une AOP qui impose qu’il ne peut être fabriqué qu’en Normandie soit ( Calvados, Orne,Manche, Eure ) et nulle part ailleurs dans l’hexagone...
      Pour le Laguiole , c’est différent car l’AOP est réservé à l’alimentaire exclusivement et la justice a tranché en déclarant que cette appellation Laguiole était devenue un terme générique donc seuls les certificats d’authenticité délivrés sur place font foi pour les néophytes ....
      On voit qu’ici, l’appellation rencontre un certain nombre de difficultés à être imposée d’autant qu’il faudrait que les producteurs ou plutôt les grossistes se démènent pour obtenir satisfaction, cela demande du temps et des moyens financiers et surtout une volonté à le faire !..
      D’autant qu’en ce qui concerne la vanille, on voit pas quel interêt financier pourrait avoir un fraudeur à l’estampiller Madagascar si elle venait d’Ouganda ou du Vietnam !...
      Aujourd’hui, ce qui joue, c’est la qualité du produit, la manière dont il a été produit ( engrais, appellation Grand Cru, récolte à maturité, échaudage...)
      C’est le talon d’Achille d’une profession qui a fait de cette activité un business fleurissant dans un pays où chacun fait ce qu’il lui plaît ( en tout cas, pour les plus influents)dans un contexte de pauvreté excessive...
      On a mélangé le produire sans entrave avec le gagner gros au détriment d’un marché mondial qui après avoir observé c’est décidé à réagir et à produire lui aussi !...
      Aujourd’hui, on constate que ces mouvements d’argent liés à la vanille intéressent et monopolisent un milieu politique qui veut désormais imposer sa place de régulateur dans ce concert lucratif..
      Et quoi de mieux que d’entrer dans la danse par le biais d’une réglementation tatillonne permettant ainsi de contrôler ce qui hier était plus ou moins confidentiel....
      En devenant ainsi, la poule aux œufs d’or, la vanille a gagné en attractivité financière tout azimut mais au détriment d’une qualité devenue à géométrie variable parce que la culture du gain l’a emporté sur toute autre considération qualitative et d’image de marque....
      Il serait grand temps d’y remédier, à moins qu’il ne soit pas déjà trop tard ?...

    • 20 mai à 10:22 | Albatros (#234) répond à Albatros

      @ Stomato et Kartell.

      Merci à vous deux pour cet échange de posts instructifs et tellement différents de ceux qui "polluent" souvent les articles.

      La Vanille de Madagascar le mérite.
      Et surtout les petits producteurs qui devraient avoir un soutien plus fort du Pouvoir en place.

      Bonne journée à vous deux.

  • 19 mai à 10:45 | NTMO (#10005)

    Définitive ou non, cette circulaire sème la confusion et montre bien qu’il y a une méconnaissance totale du sujet.
    Ainsi, la vanille préparée stabilisée serait achetée localement à 20 USD (75 000 AR) pour être exportée à 250 USD…
    Fixant implicitement le prix de la verte autour de 10 000 AR.
    C’est les planteurs qui vont être contents !
    Quelle arnaque.

    La veille de l’ouverture de la campagne, rien de tel pour fausser la campagne.
    Les démentis couvriront ces deux ministères de ridicule.

  • 19 mai à 11:07 | I MATORIANDRO (#6033)

    Misy ilay cocovid izay nilaza faa ampitonmboina avo dimy heny ny vidin’ vanila raha lany izy !!!

    Aiza nefa zao ???!!!

    Noraraan-tsy zaka nareo mpamboly ity vokatra ity. zakao ao ny anareo.

    FITONDRANA MPANAGALA-BATO. MMMAAANNNDDDRRROOORRROOONNNAAA.

    Azo fafana raha manahirana ireo cocovid tsy mahaay ninin ity soratra ity.

  • 19 mai à 11:48 | Shalom (#2831)

    Aza adino hoe iza no tompon’ny fanondranana lavanily any ivelany :
    Mamy Ravatomanga : sady mamy ny vola no manga ny lanitra !

  • 19 mai à 11:53 | Shalom (#2831)

    Tsetsatsetsa tsy haritra :

    Fa sao dia nifanena tamin’ingahy covid-19 marina tokoa ary i betoko maro holatra jomak’Ambatomanga sns sns ...
    Sady tsy re no tsy hita ho vakiana ==> foza -1 !
    i leiry moa tsy sahy nilaza mihitsy hoe mampiasa ilay cvo, afa-tsy fony izy nanao aperitifa teny amin’ny by-pass niaraka tamin’ireo polisy sy marasila moa izy izay !

  • 19 mai à 12:09 | vorona (#8254)

    Bjr La vanille malgache, la seule plante au monde qu’il faille pluss "arrosée" lorsqu’elle est emballée !

  • 19 mai à 12:42 | kartell (#8302)

    A vouloir jouer au finaud, le pouvoir interventionniste manque sa cible d’autant que le prétexte est trompeur en partant d’un sentiment, bien trop solidaire pour être honnête, qui serait celui d’offrir officiellement aux producteurs locaux la juste récompense de leurs labeurs sauf que sous ces apparences racoleuses se dissimule le pot aux roses : le contrôle du marché par des lobbyistes, copains comme cochons avec un pouvoir, très coopératif !....
    Pourquoi en partant ces mêmes règles, ne pas l’imposer sur le marché du clou de girofle, des huiles essentielles voir du nickel ou de l’or ?’..
    Et pourquoi avoir bradé aussi le marché de la pêche aux rapaces chinois sinon aussi pour toucher des royalties qui permettent à l’ancien président de vivre un exil doré ?...
    On perçoit aisément que le négoce de la vanille, c’est de l’or en barres et qu’une telle opportunité dans une économie délabrée est un filon à presser comme un citron !..
    Sauf qu’un tel diktat sur le marché international est plutôt mal venu et risque encore une fois d’isoler plus encore un pays en recherche d’une notoriété internationale fuyante ( sommet de Paris et consorts)...
    La naïveté en apparence développée par ce pouvoir en matière d’échanges économiques internationaux a de quoi surprendre voir même d’inquiéter parce qu’il n’est pas en position d’imposer quoique ce soit, elle risque même de détourner les investisseurs potentiels qui entrevoient dans cette manière de faire, un musèlement et un interventionnisme surdimensionnés au vu des risques encourus dans un pays où les lois sont faites pour être transgressées ...
    A moins qu’elle intéresse encore davantage ceux qui cherchent ou trouvent que ce pays est devenu une belle opportunité pour blanchir un argent douteux ...
    On est sur la bonne voie mais version draisine, uniquement !....

    • 19 mai à 17:44 | Jipo (#4988) répond à kartell

      Bonjour .
      Le prix que vous annoncez pour la vanille de Tahiti est celui d’ un sachet de 3 à 5 gousses selon la taille, en effet elle est de première qualité.
      Concernant celle de mon Pays de coeur, ce que je déplore c ‘est que ça ne parle que de vola encore et toujours, et ce sont des ignares en la matières qui en fixent le prix, sans tenir compte du critère capital, la qualité, sachant que beaucoup sont cueillies vertes car les dahalo rodent et ne laissent pas les gousses arriver à maturité, ce qui induit automatiquement une qualité moindre, .
      Celle de la Reunion est aussi tres bien cotée et considérée .avoisinant les 1 à 3 euros la gousse vendue seule sous verre, on paye plus l’ emballage que son contenu mais ça tout le monde le sait déjà ...

  • 19 mai à 14:07 | TAHINA (#9882)

    FAMPITANDREANA AVO !… FANAIRANA AVO ! efa IDIRAN-DOZA iaran’ny FAMOTEHANA MIHAMAHERY VAIKA i Madagasikara sy isika Vahoaka Malagasy zanany koa mila FAHAIZANA MIJERY avo mitambatra (Vision) FANAZAVANA sady FAMPIANARANA no FANABEAZANA tsara KALITAO ny maha OLOM-PIRENA, ary MORA AZO ho ANTSIKA REHETRA. Ny TENA ILAINTSIKA, ary TSY AZO IHODIVIRANA INTSONY, dia ny MAMOHITRA AMPAZAVA ny TENA OLANA IFOTONY « Problematika » dia FARANANA amin’ny FANOMEZANA ny tena VAHAOLANA MATOTRA tsara KALITAO ary MAHARITRA…
    Ny Profesora Johnson Jacky THAÏNA
    Profesora Ny HaiMarolafy sy ny Rohivondronan-taranja
    Professeur Pluridisciplinaire et interdisciplinaire et Conférencier
    Enseignant d’Université
    Namorona sady prezidàn’ny Rafitra :
    Madagasikara AKADEMIA Sy Oniversiten’ny HARENTSAINA.
    No maneho ary manentana ity ZARA SOAFAHALALĀNA ho antsika ity.
    .Teboka 5 no entintsika AMPANGARAHARA MAZAVA ny FAMOTEHANA MIHAMAHERY VAIKA ny FIRENENA ary efa iainana izany izao :
    1- Efa 61 Taona izao 1960-2021, TENA TSY AMPY FAHALALĀNA, FAHAIZANA sy FITANDREMANA, TENA FIFAMITAHANA MANDRIPAKA ! FIFIDIANANA VOLA MAIMBO MALOTO TSY MISY LALĀNA MANASAZY ! … TENA MALOTO !!! NAMPIDI-DOZA ny FANAOVANA sy ny FANDIKA ny hoe « PÔLITIKA » !!! teto Madagasikara !!!...TSY NISY ary mbola TSY MISY ny tena HaiFAMPIANARANA tsara KALITAO, TSY MISY ny tena HaiFANABEAZANA MORA AZO TSARA KALITAO MANAZAVA sady MAMPITANDRINA ho ANTSIKA REHETRA ny TENA DIKANY MADIO ary MENDRIKA ny hoe « PÔLITIKA », ny ETIKA (fitondram-piaina, fahaiza-miaina) sy ny DEÔNTOLOJIA (fitsipi-piaina), ny HaiSOATOAVINA, ny HaiPEDAGÔJIA ary indrindra ny FAHAIZANA (Compétences) sy ny FAHALALᾹNA (Connaissances-Savoirs) TSY MAINTSY ANANANAO raha te anao « PÔLITIKA » na te ho FILOHAMPIRENENA, na te ho PRAIMINISTRA, na te ho MINISTRA , na LOHOLONA, na SOLOMBAVAMBAHOAKA…, mba TSY AMPIDI-DOZA lasa MANAO FAMOTEHANA AN-JAMBANY ny FIRENENA dia i Madagasikara sy ny Vahoaka Malagasy Zanak’iMadagasikara sy ireo TARANAKA Malagasy mbola ho avy...
    2- Efa 61 taona 1960-2021, Ny FIFIDIANANA FILOHAMPIRENENA dia VOLA MALOTO !!! TSY MISY FAMERANA ! TSY MISY hoe VOLA AVY AIZA ? TSY MISY LALᾹNA MANASAZY !...TSY AZO IVALOZANA Hcc Rakotoarisoa !!!…FITAOVANA MALOTO AMBOLETRA avy any ivelany no mikirakira ilay FIFIDIANANA MALOTO !... Kandidà roa samy TSY MANANA akory ny FAHALALᾹNA sy ny FAHAIZANA takian’ny ANDRAIKTRA no NIJABAJABA nifaninana MIADY ho FILOHAMPIRENENA : A N Rajoelina TGV Mpanao DOKAMBAROTRA ZAZA-SAINA HETSI-PO VETIVETY-DJ VELIRANO TSY NISY FANDALINANA Planina STRATEJIKA MIALOHA ka POAKATY !!! ka tena MAMPIDI-DOZA nifaninana tamin’i M. Ravalomanana-TIM MPITONDRA RONONO TSY TANY AN-TSEKOLY ka AMBOLETRA SEHO IVELANY « MINO FOTSINY IHANY !... » POAKATY !!! efa NANDRIPAKA NAMPIDI-DOZA ny TOEKARENA sy ny HAREM-PIRENENA sady MAMPIFANGARO ny VOLA MALOTO ! sy ny FIANGONANA-FJKM-BAIBOLY-ANDRIAMANITRA…
    Dia IO MANGARAHARA BE TSY MAHAGAGA IO ny VOKANY tena FAMOTEHANA MAMPIDI-DOZA !!!…, 60% ny Malagasy no TSY NIFIDY fifidianana FILOHAMPIRENANA 2018 MAIMBO VOLA MALOTO !!!…RAOFIN’ilay Filohampirenena lany tamin’ny FIFIDIANANA VOLA MALOTO DAHOLO ny FAHEFANA REHETRA !!! TENA MAMPIDI-DOZA AN-JAMBANY ! POTIKA ho azy DAHOLO ny SISA !!! : POTIKA ny FIFAMPITOKISANA TENA ILAINA ! POTIKA ny SOATOAVINA ! POTIKA ny LALᾹNA sy ny FITSARᾹNA ! POTIKA ny TOEKARENA ! POTIKA ny SOSIALY sy ny FIARAHAMONINA ! POTIKA ny FAMPIANARANA sy ny FANABEAZANA ! MITOHY ny FANDROBANA ireo HARENAn’ny FIRENENA ! MANJAKA ny FIFAMITAHANA sy ny KOLIKOLY !... Filohampirenena, Praiministra, Ministra… TSY MAHAFANTATRA akory ny DIKANY MADIO sy MENDRIKA ny TENY hoe « PÔLITIKA ». TSY MISY ETIKA, TSY MISY DEÔNTÔLÔJIA, TSY MISY PEDAGÔJIA, TSY MISY HaiSOATOAVINA, TSY MISY HaiFIFAMPITONDRANA MAHOMBY (VIDE de BONNE GOUVERNANCE…)…POTIKA ny FIRENENA !!!... De izay TSY FALY hono MIANDRASA 2023 FIFIDIANANA MALOTO MANARAKA !!!VOLA MALOTO !!! …TSY MISY FAMERANA ! TSY MISY hoe VOLA AVY AIZA ! TSY MISY LALᾹNA MANASAZY ! FITAOVANA FIFIDIANANA MALOTO !!! « Tolérance zéro » ?!!...TSY AZO IVALOZANA Hcc Rakotoarisoa… ! FANAOVANA sady FANDIKA MALOTO ny hoe « POLITIKA » !!! …sady MITANA BAIBOLY !!!???
    3°) Efa 61 TAONA (1960-2021) Tsy vitan’ny hoe MALOTO ny fandika ny hoe « POLITIKA » ny FIFIDANANA MALOTO ! fa mbola ZAVA-DOZA FANAMPINY dia na Filohampirenena, na Praiministra, na Ministra,… TSY NISY na IRAY AZA nanana ny FAHAIZANA STRATEJIKA MITANDRINA HaiJERY AVO sady MITAMBATRA ny KALITAOn’ny FAMPIANARANA sy ny FANABEAZANA takian’ny KALITAOn’ny FAMPANDROSOANA matotra sy maharitra an’i Madagasikara MIATRIKA ireo lafiny SAROTRA ao anaty FANATONTOLOANA. IREO FITONDRANA nifanesy dia TSY MAHAFANTATRA akory ny HaiMAROLAFY sy ny ROHYVONDRONAN-TARANJA miantoka ny FIFANDRAISANA STRATEJIKA amin’ny ASA, ny HaiFANANGANANA sy ny HaiFITANTANANA ORINASA ao anaty TOEKARENA TIA TANINDRAZANA, ny HaiPEDAGÔJIA FIFAMPITOKISANA tena ILAINA sy ny HaiFIFAMPITONDRANA Mahomby (Bonne Gouvernance)…
    4. MAZAVA BE, tena MANGARAHARA fa ingahy isany : A.N. RajoelinaTGV-IRD, Ravalomanana-TIM, Rajaonarimampianina-HVM (Sy ireo Praiministra Governemantany avy) … dia SAMY TOMPON’’ANDRAIKITRA FENO amin’izao FAMOTEHANA AN-JAMBANY ny FIRENENA (Madagasikara sy ny VAHOAKA MalagasyZANAK’ i Madagasikara ary ireo Taranaka mbola ho avy…) izao, ao anaty FANATONTOLOANA-Faobe-Voafaokan’ny VOLA… feno FAHASAROTANA (MONDIALISATION-Globalisation-Fianciarisée…très problématique) TSY VOAFEHY izao…
    5. MAZAVA BE, MANGARAHARA fa Na ny lafiny RAFITRA, na ny LAFINY SAINA, ireo FITONDRANA ny FIRENENA NIFANESY (1960-2021) dia tena LO « POURRI » NAMPIDI-DOZA NAMPITSAMBIKINA MIKIPY ny FIRENENA ho POTIKA VOAROBA ary VOARIPAKA ao anaty LAVAKA FAMPAHANTRANA…

    INONA àry NY tena VAHAOLANA MANGARAHARA tsara KALITAO, tena MATOTRA sy MAHARITRA sady HaiFANARENANA IFOTONY no HaiFAMPANDROSOANA ?
    indro ATOLOTRA ho ANTSIKA izany… (Tohiny ETSY AMBANY …)

  • 19 mai à 14:08 | TAHINA (#9882)

    (Tohin’ny ETSY AMBONY…)
    ARAVONTSIKA teboka 2 ny TENA VAHAOLANA TSARA, MATOTRA sy MAHARITRA sady FANARENANA no FAMPANDROSOANA… :
    1. Ny FANDRAVANA io FITONDRANA-Governemanta Mbola MAMPIDI-DOZA io. ATSANGANA ny « Gouvernement-Conseil Supérieur Stratégique pour la REFONDATION de la Qualité de la GOUVERNANCE et le Développement de Madagascar » Governemanta-Filankevitra AMBONY ny Stratejia Fanarenana IFOTONY ny KALITAOn’ny GOVERNANSY sy Fampandrosoana an’i Madagasikara.
    2. Ny VAHAOLANA tohiny dia efa VOARAVONA (Teny Frantsay) etsy ambany « ny ANDRAIKITRA « Mission » » n’i Madagasikara AKADEMIA sy ny Oniversiten’ny HARENTSAINA.

    Ny Profesora Johnson Jacky THAÏNA
    Profesora Ny HaiMarolafy sy ny Rohivondronan-taranja
    Professeur Pluridisciplinaire et interdisciplinaire et Conférencier
    Enseignant d’Université
    Namorona sady prezidàn’ny Rafitra :
    Madagasikara AKADEMIA Sy Oniversiten’ny HARENTSAINA
    Ho an’ny Malagasy Zanak’i Madagasikara, ny HaiFAMPIANARANA sy ny HaiFANABEAZANA AVO tsara KALITAO.
    Ho an’ny KALITAOn’ ny HaiFITONDRANA FIRENENA, ireo RAFITRA FITONDRANA ny Firenena, ny TONTOLOn’ny FIADIDIANA FILOHAMPIRENENA sy ny GOVERNANSY n’i Madagasikara.
    Ho an’ny SYSTEMIA sy ny STRATEJIAn’ny FAMPANDROSOANA tsara KALITAO, MATOTRA sy MAHARITRA an’i Madagasikara.
    Ireo ANDRAIKITRA (Missions) dia voalaza etsy ambany amin’ny teny frantsay

    Pr Johnson Jacky THAÏNA
    Professeur Pluridisciplinaire et interdisciplinaire et Conférencier
    Profesora Ny HaiMarolafy sy Ny Rohivondronan-taranja
    Fondateur et Président de :
    MADAGASCAR-Académie et Université des SAVOIRS
    . Pour le PEUPLE-Malagasy-ENFANTS de Madagascar, pour une ÉDUCATION NATIONALE de Qualité un SYSTÈME ÉDUCATIF et une ÉDUCATION CITOYENNE de Haute Qualité.
    . Pour la Qualité Systémique et l’Efficience de l’ÉTAT, des INSTITUTIONS, de la PRÉSIDENCE de la République et de la GOUVERNANCE de Madagascar.
    . Pour la SYSTÉMIE et la STRATÉGIE de DÉVELOPPEMENT de QUALITE et DURABLE de Madagascar.
    Ses Missions :
    EXPERTISE Audit-Conseil/ Analyse-Diagnostic Problématique Solution/VISION /VEILLE /Créativité Proactivité Innovation Ingénierie/ Pertinence-Régulation-Restructuration-REFONDATION/ SYSTÉMIE et STRATÉGIE/ Coaching MENTORAT (Mentoring) et Leadership pour la SYSTÉMIE et la STRATÉGIE de DÉVELOPPEMENT de QUALITÉ et DURABLE de Madagascar, face à la RÉALITÉ et les VRAIES PROBLÉMATIQUES de la MONDIALISATION Globalisation FINANCIARISÉE...
    EXPERTISE de l’ÉFFICIENCE de la QUALITÉ SYSTÉMIQUE et de la STRATÉGIE de la PRÉSIDENCE de la République, de la GOUVERNANCE, de la PRIMATURE, des MINISTÈRES… et de la PRÉVENTION des problématiques de dangereuses DÉFAILLANCES de l’ÉTAT et des INSTITUTIONS à Madagascar.
    EXPERTISE pour un SYSTEME ÉDUCATIF de QUALITÉ, pour une ÉDUCATION NATIONALE de QUALITÉ, une ÉDUCATION CITOYENNE de Haute QUALITÉ pour TOUS à Madagascar.
    EXPERTISE sur l’ENTREPRENEURIAT de qualité à Madagascar (Enseignement et Formation de qualité, Création d’une entreprise, VISION MANAGEMENT et STRATÉGIE, SUIVI…) la TRANSVERSALITÉ Systémique et Stratégique du PATRIOTISME, du PATRIOTISME d’ENTREPRISE et du PATRIOTISME de l’ÉCONOMIE face à la REALITÉ très PROBLÉMATIQUE de la MONDIALISATION-Globalisation-FINANCIARISÉE...
    EXPERTISE et L’ENSEIGNEMENT de QUALITÉ pour TOUS à Madagascar de la « POLITIQUE » (La DÉFINITION pertinente et facile à comprendre, le CADRAGE, l’ÉTHIQUE, la DÉONTOLOGIE, les VALEURS pour la qualité et l’efficience, la CONFIANCE CITOYENNE, les SAVOIRS-CONNAISSANCES et les COMPÉTENCES nécessaires, le SENS de la PÉDAGOGIE d’une ÉDUCATION CITOYENNE de qualité pour TOUS et pour le DÉVELOPPEMENT de qualité et DURABLE de Madagascar…) la GéoPOLITIQUE, La GéoSTRATÉGIE, La DIPLOMATIE, La RÉALITÉ, les VRAIES PROBLÉMATIQUES de la MONDIALISATION-Globalisation-Financiarisée SANS GOUVERNANCE crédible et SANS DROIT International crédible …
    (Tohiny ETSY AMBANY…)

  • 19 mai à 14:08 | TAHINA (#9882)

    (Tohin’ny ETSY AMBONY…)
    ARAVONTSIKA teboka 2 ny TENA VAHAOLANA TSARA, MATOTRA sy MAHARITRA sady FANARENANA no FAMPANDROSOANA… :
    1. Ny FANDRAVANA io FITONDRANA-Governemanta Mbola MAMPIDI-DOZA io. ATSANGANA ny « Gouvernement-Conseil Supérieur Stratégique pour la REFONDATION de la Qualité de la GOUVERNANCE et le Développement de Madagascar » Governemanta-Filankevitra AMBONY ny Stratejia Fanarenana IFOTONY ny KALITAOn’ny GOVERNANSY sy Fampandrosoana an’i Madagasikara.
    2. Ny VAHAOLANA tohiny dia efa VOARAVONA (Teny Frantsay) etsy ambany « ny ANDRAIKITRA « Mission » » n’i Madagasikara AKADEMIA sy ny Oniversiten’ny HARENTSAINA.

    Ny Profesora Johnson Jacky THAÏNA
    Profesora Ny HaiMarolafy sy ny Rohivondronan-taranja
    Professeur Pluridisciplinaire et interdisciplinaire et Conférencier
    Enseignant d’Université
    Namorona sady prezidàn’ny Rafitra :
    Madagasikara AKADEMIA Sy Oniversiten’ny HARENTSAINA
    Ho an’ny Malagasy Zanak’i Madagasikara, ny HaiFAMPIANARANA sy ny HaiFANABEAZANA AVO tsara KALITAO.
    Ho an’ny KALITAOn’ ny HaiFITONDRANA FIRENENA, ireo RAFITRA FITONDRANA ny Firenena, ny TONTOLOn’ny FIADIDIANA FILOHAMPIRENENA sy ny GOVERNANSY n’i Madagasikara.
    Ho an’ny SYSTEMIA sy ny STRATEJIAn’ny FAMPANDROSOANA tsara KALITAO, MATOTRA sy MAHARITRA an’i Madagasikara.
    Ireo ANDRAIKITRA (Missions) dia voalaza etsy ambany amin’ny teny frantsay

    Pr Johnson Jacky THAÏNA
    Professeur Pluridisciplinaire et interdisciplinaire et Conférencier
    Profesora Ny HaiMarolafy sy Ny Rohivondronan-taranja
    Fondateur et Président de :
    MADAGASCAR-Académie et Université des SAVOIRS
    . Pour le PEUPLE-Malagasy-ENFANTS de Madagascar, pour une ÉDUCATION NATIONALE de Qualité un SYSTÈME ÉDUCATIF et une ÉDUCATION CITOYENNE de Haute Qualité.
    . Pour la Qualité Systémique et l’Efficience de l’ÉTAT, des INSTITUTIONS, de la PRÉSIDENCE de la République et de la GOUVERNANCE de Madagascar.
    . Pour la SYSTÉMIE et la STRATÉGIE de DÉVELOPPEMENT de QUALITE et DURABLE de Madagascar.
    Ses Missions :
    EXPERTISE Audit-Conseil/ Analyse-Diagnostic Problématique Solution/VISION /VEILLE /Créativité Proactivité Innovation Ingénierie/ Pertinence-Régulation-Restructuration-REFONDATION/ SYSTÉMIE et STRATÉGIE/ Coaching MENTORAT (Mentoring) et Leadership pour la SYSTÉMIE et la STRATÉGIE de DÉVELOPPEMENT de QUALITÉ et DURABLE de Madagascar, face à la RÉALITÉ et les VRAIES PROBLÉMATIQUES de la MONDIALISATION Globalisation FINANCIARISÉE...
    EXPERTISE de l’ÉFFICIENCE de la QUALITÉ SYSTÉMIQUE et de la STRATÉGIE de la PRÉSIDENCE de la République, de la GOUVERNANCE, de la PRIMATURE, des MINISTÈRES… et de la PRÉVENTION des problématiques de dangereuses DÉFAILLANCES de l’ÉTAT et des INSTITUTIONS à Madagascar.
    EXPERTISE pour un SYSTEME ÉDUCATIF de QUALITÉ, pour une ÉDUCATION NATIONALE de QUALITÉ, une ÉDUCATION CITOYENNE de Haute QUALITÉ pour TOUS à Madagascar.
    EXPERTISE sur l’ENTREPRENEURIAT de qualité à Madagascar (Enseignement et Formation de qualité, Création d’une entreprise, VISION MANAGEMENT et STRATÉGIE, SUIVI…) la TRANSVERSALITÉ Systémique et Stratégique du PATRIOTISME, du PATRIOTISME d’ENTREPRISE et du PATRIOTISME de l’ÉCONOMIE face à la REALITÉ très PROBLÉMATIQUE de la MONDIALISATION-Globalisation-FINANCIARISÉE...
    EXPERTISE et L’ENSEIGNEMENT de QUALITÉ pour TOUS à Madagascar de la « POLITIQUE » (La DÉFINITION pertinente et facile à comprendre, le CADRAGE, l’ÉTHIQUE, la DÉONTOLOGIE, les VALEURS pour la qualité et l’efficience, la CONFIANCE CITOYENNE, les SAVOIRS-CONNAISSANCES et les COMPÉTENCES nécessaires, le SENS de la PÉDAGOGIE d’une ÉDUCATION CITOYENNE de qualité pour TOUS et pour le DÉVELOPPEMENT de qualité et DURABLE de Madagascar…) la GéoPOLITIQUE, La GéoSTRATÉGIE, La DIPLOMATIE, La RÉALITÉ, les VRAIES PROBLÉMATIQUES de la MONDIALISATION-Globalisation-Financiarisée SANS GOUVERNANCE crédible et SANS DROIT International crédible …
    (Tohiny ETSY AMBANY…)

  • 19 mai à 14:13 | Turping (#1235)

    Le secteur des vanilles comme les exploitations aurifères fait partie des réseaux mafieux où les trafics illicites sont à dénoncer . Il y a quelques temps de cela ,un colonel y était impliqué .Cet or noir tant convoité au niveau mondial génère beaucoup d’argent .Certains osent même voler les récoltes alors que les vanilles ne sont pas encore arrivées à maturité .
    La problématique : face à la flambée exponentielle de la demande ,il y a moins d’offre que de demande nous expliquant en quelques sortes la hausse du prix du kilo .
    Qu’importe ,les partisans sous exploités et payés misérablement n’en profitent guère de la situation car c’est une affaire des gros sous . Donc ,au final il n’y a pas de retombée économique permettant d’améliorer les intérêts publics .

  • 19 mai à 14:30 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    C’est la loi de l’offre et de la demande qui fixe le prix de la vanille sans oublier le différentiel de vanille établi chaque année par le groupement des exportateurs afin de bénéficier des avances sur produit émanant des banques.
    On part généralement de la vanille verte pour obtenir la quantité nécessaire et le coût pour la préparation d’1kg de vanille préparée.
    A cela s’ajoute évidemment la marge des commissionnaires, des conditionneurs stockeurs et afin des exportateurs en prix FOB (Free On Board).

    • 19 mai à 14:59 | kartell (#8302) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Effectivement, c’est la loi de l’offre et de la demande conjointes et non celle de l’exigence ou du diktat dans la rubrique d’actualité permanente : « il n’y a que moi, qui m’intéresse « !.....

  • 19 mai à 15:56 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Il y a aussi l’assurance contre l’incendie, le cyclone et le vol durant le stockage au niveau des conditionneurs stockeurs pour pouvoir bénéficier des financements bancaires. Les agios bancaires et la durée du cycle d’exploitation (entrée en stock- stockage et exportation) aussi font varier les coûts voire les prix de revient au kg de la vanille exportée.
    Sans oublier la qualité spécifique aux besoins de chaque pays importateur (noire, rouge, long, moyen et cuts), les conditionnements (sous-vide, classique, etc...) et le cours des devises de référence par rapport à l’Ariary au moment de l’exportation. A cela s’ajoute évidemment les commandes reçues de la part de leurs acheteurs par chaque exportateur.
    Tout cela ne se décrète pas n’est-ce pas ? Si l’offre est supérieure à la demande les prix vont se stabiliser tandis que dans le cas contraire ils vont s’envoler n’est-ce pas ?
    En conclusion laissons les professionnels faire leurs métiers et notre filière vanille va se comporter au mieux pour le bien de tous les intervenants.

  • 19 mai à 16:31 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Comme la majorité des exportateurs se trouve dans la région SAVA, le prix de la vanille verte va varier selon les régions ( SAVA-SOFIA- ANALANJIROFO- DIANA -VATOVAVY FITO VINANY- ATSIMO-ATSINANA, etc...) à cause des frais de transport éventuel après la préparation. On peut également écrire sur la teneur en vanilline selon la région et la pluviométrie.

    • 20 mai à 10:04 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Lire : ...le prix de la vanille préparée varie selon la région…
      Il en est de même du différentiel de la vanille qui varie également selon la région.

  • 20 mai à 14:26 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    C’est à partir de ce différentiel que l’APB (Association Professionnelle des Banques) fixe le quantum pour chaque région productrice de la vanille.
    Le quantum : c’est le montant de l’avance par Kg octroyé par les banques primaires qui ne dépasse pas généralement 80% du prix de revient du kg de la vanille stockée.
    Prenons l’exemple d’un conditionneur stockeur qui dispose en stock 20T de vanille préparée au prix de 400 000Ar le kilo selon le différentiel.
    Il peut bénéficier de sa banque au maximum une avance sur produit de : 400 000Ar x20 000Kg x 80% = 64 000 000Ar pour acheter de la vanille afin d’augmenter ses stocks.

  • 20 mai à 17:57 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Contrairement au café et au girofle qu’on peut emballer après calibrage dans des sacs de 80Kg voire 100Kg, la vanille est un produit délicat qu’on ne doit jamais emballer qu’au moment de son exportation et en présence des douaniers et des contrôleurs de qualité et d’origine.
    Le problème du girofle c’est la dessiccation et les professionnels de la filière emballe généralement plus de 100Kg voire 105Kg pour éviter la non-conformité du poids une fois le sac arrive à destination. La Douane et l’état ne doivent pas être trop sévère concernant le poids déclaré et le poids réel emballé concernant ce produit en particulière

Annonces

Avis de décès

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS