Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 20 octobre 2021
Antananarivo | 10h25
 

Enseignement

Enseignement supérieur

Bourses d’études : les tensions montent à Fianarantsoa et à Toliara

jeudi 17 juin | Mandimbisoa R.

Le mouvement des étudiants de l’Université de Maninday à Toliara fait tache d’huile. Les étudiants de l’Université de Fianarantsoa sont à leur tour descendus dans les rues hier. Comme à Toliara, de vives altercations ont éclaté entre lieu les forces de l’ordre et les manifestants dans les environs de l’Université d’Andrianjanto, occasionnant des blessés et plusieurs arrestations arrestations.

La revendication des étudiants repose sur le paiement des arriérés des bourses d’études. Des étudiants joints par téléphone racontent qu’au début ils manifestaient pacifiquement mais l’interpellation des leaders du mouvement par les forces de l’ordre a fait monter d’un cran la tension. Les étudiants qui réclamaient la libération des leurs ont alors durci leur mouvement. Les forces de l’ordre ont par la suite déployé des grenades lacrymogènes pour tenter de repousser les manifestants. Le nombre de blessés et d’arrestations lors des affrontements ne sont pas précisé mais quelques étudiants auraient été blessés. La situation est restée tendue tout l’après-midi.

A Toliara, les étudiants de l’Université de Maninday n’ont pas encore décoléré dans la journée de mercredi. Ils ont poursuivi leur mouvement hier en dépit d’un appel au calme lancé par les responsables du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Les échauffourées avec les manifestants et forces de l’ordre se seraient soldés par le décès d’un étudiant qui aurait succombé à ses blessures et l’incendie d’un bâtiment au sein de la cité des professeurs.

Face à ces problèmes, le ministère de l’Enseignement supérieur a publié dans un communiqué que le décaissement des bourses, jusqu’au septième mois, vont bientôt avoir lieu. Le décaissement des huitième et neuvième mois devrait avoir lieu avant la fin de l’année universitaire. Une fois de plus, la ministre de tutelle, Béatrice Assoumacou a exhorté les étudiants à faire preuve de calme et de sérénité.

95 commentaires

Vos commentaires

  • 17 juin à 09:10 | Vohitra (#7654)

    Un mort de la repression feroce de la part des forces de securite Malagasy.

    Un de trop dans le rang des etudiants !

    Le premier a la suite de pretendus tirs en l air a Toamasina il y quelques mois...

    Brutalites, usages disproportionnes de la force, abus d autorite...

    Le regime ne veut pas renoncer a l organisation des JIOI a travers la construction de stades et palais de sport, ainsi, il a choisi de ne pas honorer a temps les bourses estudiantines...et pour calmer l ardeur venant des protestataires, il n a pas hesite a donner l ordre d abattre avec des balles reelles...

    • 17 juin à 11:47 | bekily (#9403) répond à Vohitra

      pleure ô pays bien aimé ....

  • 17 juin à 09:53 | Isandra (#7070)

    Ce genre de manifestation, qui n’existe pas en Chine, ni en Corée du nord, encore moins au Cuba, etc, je ne veux pas parler de Rwanda, montre bien qu’on est un pays démocratique.

    Toutefois, la présence de force de l’ordre, montre aussi que l’Etat de droit s’y applique, loin de l’anarchie. Le Chef suprême ne donnera pas les ordres, pour que ces forces n’interviennent pas,...Loin de là,

    De toutes façons, le ministère a déjà annoncé l’apaisement, la solution immédiate, sans tergiversation,...

    • 17 juin à 11:06 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Isandra

      La digitalisation n’est donc toujours pas opérationnelle...

    • 17 juin à 12:25 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Comme d’habitude , vous défendez bec et ongles ce régime pourri jusqu’à la moelle . Vous trouvez normal que l’on tue des étudiants ,qui ne revendiquent que leurs droits , pour suivre leur scolarité ? Si vous vous rendez dans les cités Universitaires de toute l’île , vous vous rendrez compte des conditions de vie de ces jeunes , vivant à 2 ou à 3 dans une chambre , avec des réchauds pour faire la cuisine , et des rats comme ...colocataires .Et maintenant , il faut vivre sans ...bourses , et s’adapter à la mort de 50 Enseignants ? Sans parler des coupures de courant , et d’eau , d’une façon permanente . Sachez que la révolution de 1972 a commencé par la mort d’un Etudiant (Ernest) à Ambalavao , et que quand la population du Betsileo , réputée pour être "conciliant" (zaza voton’anatra) se met en mouvement , c’est qu’il y a urgence dans la demeure , et que les dés sont jetés . Le vin est tiré , et il faut le boire (lazany Betsileo), et comme on dit chez nous , " le Betsileo n’est jamais saoul, mais c’est l’alcool qui est trop fort" (Ny Betsileo tsa mba mamo , fa ny toaka ro mahery (Galeoka). . Encore un autre adage pour la route , " le Betsileo n’est jamais saoul , mais c’est la route qui est trop étroite". Ny Betsileo tsa mba mamo , fa ny lalagna ro teritery .Un paysan , qui a trouvé un ami , écroulé au bord de la route , cuvant son vin ,a trouvé à dire que c’est un coma ...Ethnique (sic) . Cette grève ne concerne pas seulement Fianarantsoa , mais toute l’île , et c’est l’étincelle qui peut mettre le feu aux poudres . En un clin d’oeil (fraction de ...minute)selon les mêmes personnes , tout peut s’embraser . Un homme averti en vaut deux , mais pourront ils entendre le cri du peuple ? Il est trop tard .
      Salut ...la compagnie .

    • 17 juin à 16:07 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      Pour vous ISANDRA je n’ai pas pu m’empecher de vous dedicacer cette chanson française de Ray Ventura qui correspond à vos commentaires journaliers :
      TOUT VA TRES BIEN MADAME LA MARQUISE :

      Allô, allô, James, quelles nouvelles
      Absente depuis quinze jours,
      Au bout du fil je vous appelle
      Que trouverai- je à mon retour ?

      Tout va très bien, madame la Marquise
      Tout va très bien, tout va très bien
      Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise
      On déplore un tout petit rien
      Un incident, une bêtise,
      La mort de votre jument grise
      Mais à part ça, Madame la Marquise
      Tout va très bien, tout va très bien !

      Allô, allô, Martin, quelles nouvelles
      Ma jument grise, morte aujourd’hui ?
      Expliquez moi, cocher fidèle,
      Comment cela s’est- il produit ?

      Cela n’est rien, madame la Marquise
      Cela n’est rien, tout va très,
      Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise
      On déplore un tout petit rien
      Elle a périt dans l’incendie
      Qui détruisit vos écuries
      Mais à part ça, madame la Marquise
      Tout va très bien, tout va très bien !

      Allô, allô, Pascal, quelles nouvelles
      Mes écuries ont donc brûlé ?
      Expliquez moi, mon chef modèle
      Comment cela s’est- il passé
      Cela n’est rien, madame la Marquise,
      Cela n’est rien, tout va très bien !
      Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise
      On déplore un tout petit rien
      Si l’écurie brûla madame,
      C’est qu’le château était en flamme,
      Mais à part ça, madame la Marquise
      Tout va très bien, tout va très bien !

      Allô, allô, Lucas, quelles nouvelles
      Notre château est donc détruit ?
      Expliquez moi car je chancelle !
      Comment cela s’est- il produit ?
      Eh ! bien voilà, madame la Marquise
      Apprenant qu’il était ruiné
      A peine fut- il revenu de sa surprise
      Qu’ Monsieur l’Marquis s’est suicidé
      Et c’est en ramassant la pelle
      Qu’il renversa toutes les chandelles
      Mettant le feu à tout l’château
      Qui s’consuma de bas en haut
      Le vent souflant sur l’incendie,
      Le propageant sur l’écurie
      Et c’est ainsi qu’en un moment
      On vit périr votre jument
      Mais à part ça, madame la Marquise
      Tout va très bien,tout va très bien !

    • 17 juin à 22:41 | kunto (#7668) répond à Isandra

      Avant " Tanamasoandro et Tamatave Miami " il y a encore bcp de problèmes a réglé en urgence ici à Madagascar , mais notre Président préfère donné du travail aux sociétés BTP de ces amis .

    • 18 juin à 06:52 | Florent (#10866) répond à Isandra

      Bonjour Isandra,

      Je ne vais pas m’étendre sur le sens du mot "démocratie" car, apparemment, nous n’avons pas la même notion là-dessus. Deux visions parallèles.
      Juste une question : est-il juste de tirer sur des êtres humains qui crient famine ? Des étudiants qui ne sont même pas au niveau 1 sur les 5 des besoins humains ?
      UN PEU DE COMPASSION S’IL VOUS PLAÎT !

    • 18 juin à 15:55 | mamada (#9453) répond à Isandra

      Solution immédiate ? Tu parles Isandra
      Il fallait attendre qu’il y ait une perte de vie humaine pour résoudre ce problèmes de bourse à n’en plus finir. Et c’est ça la solution immédiate pour toi
      Tu ne dédaignes même pas qu’il y a un mort mais cautionne cette violence.
      N’allez pas dire que c’est le TIM qui est derrière.

  • 17 juin à 10:00 | Isandra (#7070)

    Et en même temps, le projet de la modernisation de Madagascar continue,...le début du projet la fameuse " Tana-masoandro" est imminente :

    "Procédures accélérées. Les responsables du ministère des Nouvelles villes sont descendus à Imerintsiatosika, hier, afin d’enclencher les préliminaires pour définir les tracés de la nouvelle ville « Tanamasoandro ». Le feu vert pour l’accélération des appels d’offres pour la concrétisation de cette promesse présidentielle vient récemment d’être validé en Conseil des ministres. Raison pour laquelle les autorités compétentes ont enclenché les prospections depuis hier. « Pour le moment, nous sommes en étude pour l’établissement de 240 logements qui fera office de liaison entre Antananarivo et la nouvelle ville qui sera érigée en grande partie à Imerintsiatosika sur un terrain d’une surface totale de 980 ha », explique Michael Angelo Zasy, vice-ministre en charge des Nouvelles villes. Cette surface de 980 ha est constituée en grande partie de terrain domanial public mais des parcelles privées sont aussi compris dans le lot des tracés. Une commission d’évaluation est en cours d’élaboration afin de déterminer les détails des indemnisations des propriétaires privés des terrains concernés par le projet ainsi que les personnes qui sont touchées de près ou de loin par les impacts de l’érection de « Tanamasoandro ». « Nous ne sommes pas contre le projet. Mais il nous faut des informations suffisantes pour éclaircir les démarches à suivre, notamment dans le domaine foncier », explique une habitante de la zone où s’implantera prochainement les quartiers ministériels du projet. Une façon pour cette habitante d’avancer que l’implantation du projet présidentiel sur le site ne pose aucun problème pour la population.
    Contrairement à Ambohitrimanjaka. Si des vagues de contestation ont été entendues sur le premier choix du Gouvernement, la population d’Imerintsiatosika est, pour sa part, curieuse de découvrir le changement qu’apportera le projet malgré le fait que le lieu soit déjà peuplé. Des maisons d’habitation sont aperçues sur la colline, mais l’endroit est déjà une propriété privée. La réalisation du projet « Tanamasoandro » implique la construction de routes en plus de l’assainissement des lieux. La future construction sera installée sur le terrain de reboisement encore couverte de jeunes plants d’arbres. « Le projet de construction des nouvelles villes est estimé à une capacité d’accueil de 50.000 logements en tout. Ces logements seront installés entre autres à Bongatsara, Anosy Avaratra et bien évidemment à Ivato où les immeubles sont déjà sur le point d’être livrés pour la première vague. Pour les autorités, il s’agit surtout de faire profiter du projet à tous les malagasy. », rajoute le vice-ministre des Nouvelles villes. De cette manière, ce responsable annonce que tous peuvent prétendre acquérir ces logements car il ne s’agira pas tout simplement de logement social ou de logement de grand standing. Une mixité des couches sera alors mise en place pour ne léser personne dans la mesure où le projet ambitionne d’être un symbole de développement."

    • 17 juin à 10:37 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Pour réduire les manifestations d’étudiants sans un ariary ,il suffirait de leur couper l’alimentation en eau .Quand ils auraient la gorge désséchée ils se disperseraient d’eux memes La troupe n’aurait pas besoin de bastonner ou d’ouvrir le feu .Et la Jirama aurait économisé de cette précieuse eau qui vient à manquer à nos citadins .Est ce que cela vous conviendrait ,Isandra ?

    • 17 juin à 11:33 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      En tous cas, ton cher DJ BAC-7 a déserté, il préfère aller conter fleurette en France dans l’Ain ou en Suisse tout en étant vacciné.
      Un gros bisou et un câlin à maman, deux coups de fils à Manu pour lui dire que l’affaire des éparses s’est bien déroulée, un petit tour à la banque pour y faire un dépôt et retour en Jet privé.
      Ni vu ni connu....(Quoique connu oui car il passe pour un nanar aux yeux du monde entier. Razoel le clown de service).
      Qu’en dis tu vieille foza enivrée ?

    • 17 juin à 12:01 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,

      Essayez de l’appliquer d’abord chez vous, avec les Agents de SNCF abonnés grévistes, en particulier, le CGT à cou raid, on verra la suite.

    • 17 juin à 15:06 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      isandra -Tous ces grévistes en France ne grèvent pas pour leur survie mais pour vivre mieux encore. Ils ne savent pas ,ils ont oublié ce qu’est la vraie pauvreté ,la pauvreté à la maalgache.

    • 17 juin à 16:08 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      Pour vous ISANDRA je n’ai pas pu m’empecher de vous dedicacer cette chanson française de Ray Ventura qui correspond à vos commentaires journaliers :
      TOUT VA TRES BIEN MADAME LA MARQUISE :

      Allô, allô, James, quelles nouvelles
      Absente depuis quinze jours,
      Au bout du fil je vous appelle
      Que trouverai- je à mon retour ?

      Tout va très bien, madame la Marquise
      Tout va très bien, tout va très bien
      Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise
      On déplore un tout petit rien
      Un incident, une bêtise,
      La mort de votre jument grise
      Mais à part ça, Madame la Marquise
      Tout va très bien, tout va très bien !

      Allô, allô, Martin, quelles nouvelles
      Ma jument grise, morte aujourd’hui ?
      Expliquez moi, cocher fidèle,
      Comment cela s’est- il produit ?

      Cela n’est rien, madame la Marquise
      Cela n’est rien, tout va très,
      Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise
      On déplore un tout petit rien
      Elle a périt dans l’incendie
      Qui détruisit vos écuries
      Mais à part ça, madame la Marquise
      Tout va très bien, tout va très bien !

      Allô, allô, Pascal, quelles nouvelles
      Mes écuries ont donc brûlé ?
      Expliquez moi, mon chef modèle
      Comment cela s’est- il passé
      Cela n’est rien, madame la Marquise,
      Cela n’est rien, tout va très bien !
      Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise
      On déplore un tout petit rien
      Si l’écurie brûla madame,
      C’est qu’le château était en flamme,
      Mais à part ça, madame la Marquise
      Tout va très bien, tout va très bien !

      Allô, allô, Lucas, quelles nouvelles
      Notre château est donc détruit ?
      Expliquez moi car je chancelle !
      Comment cela s’est- il produit ?
      Eh ! bien voilà, madame la Marquise
      Apprenant qu’il était ruiné
      A peine fut- il revenu de sa surprise
      Qu’ Monsieur l’Marquis s’est suicidé
      Et c’est en ramassant la pelle
      Qu’il renversa toutes les chandelles
      Mettant le feu à tout l’château
      Qui s’consuma de bas en haut
      Le vent souflant sur l’incendie,
      Le propageant sur l’écurie
      Et c’est ainsi qu’en un moment
      On vit périr votre jument
      Mais à part ça, madame la Marquise
      Tout va très bien,tout va très bien !

    • 17 juin à 16:27 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      « Les villes nouvelles ont encore un rôle porteur à jouer »
      Recueilli par PASCAL CHARRIER le 24/05/2013 à 18:18
      photo photo photo
      Jean-Pierre Palisse, architecte urbaniste, est l’ancien directeur adjoint de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France.
      Est-ce que les villes nouvellesd’Île-de-France ont rempli leurs objectifs ?

      Jean-Pierre Palisse : Leur bilan est nuancé. Elles ont relativement bien fonctionné, dans la mesure où elles ont permis de polariser le développement urbain. En revanche, l’ambition en termes quantitatifs n’a pas été atteinte. Leur croissance a été moindre que prévu et ces villes conservent une relative dépendance par rapport à l’agglomération centrale, surtout d’un point de vue économique.

      La volonté de réduire l’étalement urbain n’a pas non plus trop bien marché. Ces villes ont aussi induit une banlieue.

      Par ailleurs, elles ont été des lieux d’innovation urbaine. Cela a permis de retravailler de nouvelles formes d’architecture, avec parfois des excès, comme l’urbanisme de dalle. Cela a créé des espaces assez difficiles à vivre, mais aussi des problèmes de sécurité, de lisibilité, d’entretien…

      On s’est aussi aperçu que ces villes nouvelles avaient le défaut d’être difficiles à faire évoluer. On a des copropriétés trop énormes et, du coup, pas faciles à faire bouger, ainsi que des délimitations espace public-espace privé difficiles à gérer.

      Quelles leçons tirer de cette expérience ?

      J.-P. P. : La grande force de ces opérations a été la maîtrise d’ouvrage. On a mis en place des instruments techniques, contrôlés par le politique, qui avaient la capacité de tenir sur du long terme un projet d’aménagement – ce qui n’aurait pas pu marcher autrement. Cela a créé une certaine tenue et une certaine continuité dans le développement urbain. Et ça, on a de plus en plus de mal à le faire.

      Or, un projet urbain met de trente à quarante ans à se réaliser. Il est important de se dire qu’on a le temps d’y travailler. Cela n’empêche pas des inflexions, cela permet d’éviter des ruptures. Cette volonté peut être celle de l’État ou d’une autre collectivité publique, mais il y a la nécessité d’avoir une volonté publique, à la bonne échelle.

      Ce constat reste valable. Aujourd’hui, j’ai peur qu’on ne parvienne pas à faire remonter le niveau de production de logements, si on n’arrive pas à mettre véritablement en place ces moyens un peu volontaristes.

      Serait-il encore possible aujourd’huide créer une ville nouvelle en France ?

      J.-P. P. : Techniquement, tout est possible. Mais cela serait réellement difficile. L’État n’a plus la force et la puissance de décision qu’il avait à l’époque, et les collectivités locales n’ont pas l’échelle pour porter un tel projet. Faire accepter une ville nouvelle, avec ce que cela implique en termes d’acquisition foncière, serait aussi extrêmement difficile. On voit bien les difficultés des maires quand ils veulent construire.

      Dans les années 1960, il y avait eu des résistances, mais les gens voyaient vraiment dans le développement urbain une réponse à leurs problèmes. Aujourd’hui, l’équilibre des forces ne va pas dans le sens de l’extension des surfaces urbaines. Les urbanisations dans des sites plus ou moins vierges posent véritablement question par rapport aux considérations actuelles, notamment en matière d’environnement.

      On n’est de toute façon pas entièrement convaincu que des villes nouvelles seraient une bonne solution. On a encore des marges importantes d’intensification et de mutation de la ville, avec de grandes zones urbaines qui sont sous-utilisées, sans même toucher à des sites de qualité.

      Les villes nouvelles existantesont-elles encore un rôle à jouerdans l’aménagementde la région parisienne ?

      J.-P. P. : Bien sûr. On y a investi énormément et ce serait une grave erreur de les laisser tomber. Elles peuvent jouer un rôle porteur. Elles ont une capacité à rester des lieux d’organisation et de structuration urbaine en grande couronne. Et il est vraiment important que cette grande couronne conserve ou retrouve sa place par rapport au centre si on veut que la métropole parisienne fonctionne bien.

      Aujourd’hui, la tendance est que tout reconverge vers le centre et Paris, alors que ces villes nouvelles ont ralenti très fortement leur croissance, y compris en emplois. Il ne faut pas que l’on se retrouve avec un déséquilibre et que ces lieux deviennent des lieux de relégation.

  • 17 juin à 10:05 | citoyendumonde (#4292)

    En chine, au rwanda, l’etat regle a temps les bourses des etudiants mais chez nous tous les 4 mois le probleme revient puisqu’on a affaire a des dirigeants incompetents.

    • 17 juin à 10:12 | Isandra (#7070) répond à citoyendumonde

      Croyez vous que dans ces pays, tout va bien, aucun mécontentement au sein de la population qui devrait la pousser à descendre dans la rue ?

    • 17 juin à 14:17 | citoyendumonde (#4292) répond à citoyendumonde

      Mirediredy itony isandra itony. Aloavy aloha ny trosa vao miresaka

    • 17 juin à 14:47 | Isandra (#7070) répond à citoyendumonde

      citoyendumonde,

      Raha mba lazainao hotra’izany ireny olona ananan’ny fanjakana arriérés fiscaux ireny, angamba mety maro ny zava-bita ah !

    • 17 juin à 14:57 | vatomena (#8391) répond à citoyendumonde

      Isandra — La france d’aujourd’hui n’est plus la France impériale.La France est l’ombre d’elle meme . Elle n’est plus habitée que par des français. Elle donne le sein à des millions d’étrangers.Au temps de Galilèni ou de Jules Ferry,en France ,on travaillait sans ronchonner du matin au soir.

    • 17 juin à 15:05 | Isandra (#7070) répond à citoyendumonde

      Vatomena,

      "Isandra — La france d’aujourd’hui n’est plus la France impériale.La France est l’ombre d’elle meme".

      C’est peut être ça notre problème, on faisait fausse route, nous prenons toujours Maman comme modèle, alors que vous venez de nous dire que la France n’est plus que l’ombre d’elle-même. On est mal, très mal...!

    • 17 juin à 18:43 | citoyendumonde (#4292) répond à citoyendumonde

      isandra,
      Iny izy iny sambory fa ianareo izao no eo amin’ny fitondrana. Ireo ao anaty lisitra panama papers koa tokony ho samborina toa izany koa.

  • 17 juin à 10:07 | Isandra (#7070)

    PAS D’EAU DIT LES DETRACTEURS EN DECONNEXION :

    MAIS 1.8 MILLIONS SONT LES NOUVEAUX BENEFICIAIRES EN 2020 :

    "Le ministère de l’Eau, de l’Hygiène et de l’Assainissement mise actuellement sur l’accélération de l’accès de la population à l’eau potable. Depuis l’année dernière, les bénéficiaires se chiffrent à 1.276.627 personnes

    Augmenter le nombre de personnes ayant accès à l’eau potable. C’est l’objectif fixé par le ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène (MEAH) pour que la majorité de la population puisse en bénéficier d’ici 2023. Dans le rapport de réalisation annuel (janvier 2020-mai 2021) présenté récemment à l’Assemblée Nationale en visioconférence, la ministre Voahary Rakotovelomanantsoa a fait savoir que 1 837 627 habitants sont les nouveaux bénéficiaires en eau potable depuis 2020, dont 1.276.627 à travers les différents travaux, et 561.000 à travers la distribution d’eau par camions citernes. Dans sa vision, le MEAH compte bien fournir l’accès à l’eau potable à un prix socialement acceptable pour 60% de la population, d’ici 2023, si ce taux est actuellement de 43%. D’après toujours la ministre, la mise en œuvre de nouveaux moyens de production a permis d’accélérer l’accès de la population à l’eau potable à travers tout le pays, et d’en maîtriser les prix. Des actions sont également mises en œuvre pour mieux gérer les bassins versants et développer une gestion intégrée des ressources en eau. Un processus est en cours afin d’élaborer des schémas directeurs d’aménagement et de gestion intégrée des ressources en eau au niveau des six principaux bassins versants du pays.

    Par ailleurs, plusieurs projets ont déjà été menés en matière d’adduction en eau potable dans plusieurs localités du pays, y compris les zones enclavées. Dans son rapport, la ministre Voahary Rakotovelomanantsoa a fait savoir que des systèmes d’alimentation en eau potable de 45 chefs-lieux de districts ont été améliorés, si d’autres ont été construits. Pour Antananarivo, il y avait la réalisation du projet Jirama Water III, la construction d’une station de traitement de 40 000m3 par jour à Mandroseza, ou encore la mise en place de 10 stations conteneurisées d’une capacité de 10m3 par heure chacune. 46 forages sont en cours de réalisation, en amont d’unités de traitement, équipées de réservoirs, et s’intégrant aux réseaux de distribution pour la Capitale et les communes périphériques. Le Sud du pays n’est pas en reste, et elle n’a donc pas oublié de présenter aux parlementaires les sept grands projets qui vont être mis en œuvre dans les régions Anosy et Androy". Midi.

    • 17 juin à 12:45 | pisokely (#9950) répond à Isandra

      isandra..
      comme je vous ai dit hier,... j ai des doutes.. l amour rend aveugle..non ??

    • 17 juin à 14:48 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Pisokely,

      En effet, comme la haine et la jalousie...!

    • 17 juin à 16:45 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      Le président de la république Andry Nirina Rajoelina est parti à l’étranger hier d’après le communiqué du service de la communication au niveau de la présidence de la république. Selon ce communiqué, le chef de l’Etat y est allé pour assister à la confirmation de sa fille unique. Il sera de retour au pays une fois la cérémonie achevée. Il se pourrait donc qu’Andry Rajoelina soit parti en France, où serait sa fille d’après nos informations.
      Ce départ d’Andry Rajoelina vers l’étranger a suscité beaucoup de commentaires et pousse également à se poser des questions, en particulier sur sa vaccination avant son départ. En effet, actuellement, presque tous les pays d’Europe imposent que tous ceux qui veulent entrer chez eux soient vaccinés contre le Covid-19, en particulier avec les quatre vaccins Moderna, Pfizer, Astra Zeneca ou Johnson & Johnson. A en croire certaines indiscrétions et eu égard à la rapidité du départ du Président de la république, il est fort probable que Andry Rajoelina s’est fait vacciner par le Johnson & Johnson qui a nécessité une dose unique. Face au communiqué de l’Ambassade de France d’hier sur le vaccin Covishield qui est utilisé à Madagascar, un vaccin non reconnu par les autorités sanitaires européennes il est quasi certain donc que Andry Rajoelina ne s’est pas fait vacciner comme le commun des Malgaches avec le Covishield. Et la question coule de source, quid du CVO ou CVO Plus ? Dans l’hypothèse où le Président Andry Rajoelina est parti en Europe sans se faire vacciner, force est donc de conclure que les pays membres de l’Union Européenne ont validé le CVO comme remède efficace contre le COVID-19.
      Là où le bât blesse est que dans le cas où le Président Andry Rajoelina est parti en Europe après avoir été vacciné, le Chef de l’Etat s’est donc fait vacciner à l’insu de tous les Malgaches. Ce qui est très grave dans le contexte actuel de notre pays.
      Ranaivo

  • 17 juin à 10:26 | Isandra (#7070)

    TOUT NON PLUS N’ETAIT PAS ROSE AVANT, POURTANT NY VOLA MISY FA NY AMPIASAIN’AZY NO TSY MISY :

    JUILLET 2007 :
    "La circulation sur la RN1 risque d’être de nouveau perturbée à partir de ce jour. Les 15 jours d’ultimatum lancés par les étudiants grévistes ont expiré hier, sans que les ministères concernés aient trouvé des solutions rapides et durables à leurs doléances.

    Le statu quo. C’est ce qu’on peut qualifier la situation qui prévaut actuellement à l’Ecole Supérieur Polytechnique de Vontovorona (ESPA). Les 15 jours d’ultimatum lancés par les étudiants ont expiré hier. Aucune des revendications des ces futurs ingénieurs relatives au problème du délestage qui se trouve à l’origine de l’arrêt complet des cours à Vontovorona n’est jusqu’à présent satisfaite. Le ministère de l’Education Nationale et de la Recherche Scientifique (ministère de tutelle de l’ESPA) et le ministère de l’Energie se renvoient la balle.

    Les étudiants grévistes ont déjà interpellé la présidence de l’université d’Antananarivo, mais celle-ci s’est déclarée incompétente. Ces étudiants sont ensuite allés au ministère de l’Education nationale.

    Une délégation de ces étudiants aurait eu une rencontre avec le directeur général de ce ministère qui refuse jusqu’à présent de prendre ses responsabilités. Faute de solution, les étudiants de Vontovorona projettent de redescendre dans la rue à partir d’aujourd’hui pour manifester leur mécontentement face à l’immobilisme des ministères concernés".

    https://www.madagascar-tribune.com/Nouvelles-manifestations-des,1005.html

    • 17 juin à 10:28 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      La grogne monte d’un cran

      mercredi 16 mai 2007 | Felana

      "Les étudiants de la faculté des Sciences continuent leur manifestation ce jour. Insatisfaits du fait qu’on ne leur prête aucune attention, ils revendiquent le paiement de l’allocation pour leurs études. En effet, il leur a été promis que tout paiement devait commencer hier. C’était cependant une promesse non-tenue car jusqu’à l’heure où nous mettons sous presse, les étudiants de la deuxième année seuls ont eu leur part.

      Déçus, les étudiants sont allés négocier avec le président de l’Université hier puis avec les responsables de la Commission de Bourse. Il leur a été dit que la liste de la première année n’est pas encore élaborée étant donné que leurs dossiers doivent encore passer au SIOB (Service des Bourses).

      Pour les niveaux restants, aucun problème n’est signalé. Le paiement s’est déroulé, normalement hier.

      Le calendrier à publier
      Par ailleurs, ce qui est étonnant, a souligné une étudiante, est que ni la liste, ni le calendrier de la troisième année jusqu’au septième année n’ont pas encore été publiés. Il est évident toutefois, souligne t-elle, que ces listes ne doivent présenter aucune difficulté vu que ces étudiants, ont déjà fréquenté la Fac depuis plus de deux ans.

      La manifestation des étudiants ne connaîtra donc pas un terme avant que la liste et le calendrier concernant la bourse ne soient publiés."

      https://www.madagascar-tribune.com/La-grogne-monte-d-un-cran,152.html

    • 17 juin à 12:46 | Isambilo (#4541) répond à Isandra

      J’adore quand tu rappelles tes archives.
      Cherche bien, tu retrouveras l’épisode où l’autre se planquait dans le coffre arrière de la voiture pour se planquer à l’ambassade de France.

    • 17 juin à 16:45 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      Le président de la république Andry Nirina Rajoelina est parti à l’étranger hier d’après le communiqué du service de la communication au niveau de la présidence de la république. Selon ce communiqué, le chef de l’Etat y est allé pour assister à la confirmation de sa fille unique. Il sera de retour au pays une fois la cérémonie achevée. Il se pourrait donc qu’Andry Rajoelina soit parti en France, où serait sa fille d’après nos informations.
      Ce départ d’Andry Rajoelina vers l’étranger a suscité beaucoup de commentaires et pousse également à se poser des questions, en particulier sur sa vaccination avant son départ. En effet, actuellement, presque tous les pays d’Europe imposent que tous ceux qui veulent entrer chez eux soient vaccinés contre le Covid-19, en particulier avec les quatre vaccins Moderna, Pfizer, Astra Zeneca ou Johnson & Johnson. A en croire certaines indiscrétions et eu égard à la rapidité du départ du Président de la république, il est fort probable que Andry Rajoelina s’est fait vacciner par le Johnson & Johnson qui a nécessité une dose unique. Face au communiqué de l’Ambassade de France d’hier sur le vaccin Covishield qui est utilisé à Madagascar, un vaccin non reconnu par les autorités sanitaires européennes il est quasi certain donc que Andry Rajoelina ne s’est pas fait vacciner comme le commun des Malgaches avec le Covishield. Et la question coule de source, quid du CVO ou CVO Plus ? Dans l’hypothèse où le Président Andry Rajoelina est parti en Europe sans se faire vacciner, force est donc de conclure que les pays membres de l’Union Européenne ont validé le CVO comme remède efficace contre le COVID-19.
      Là où le bât blesse est que dans le cas où le Président Andry Rajoelina est parti en Europe après avoir été vacciné, le Chef de l’Etat s’est donc fait vacciner à l’insu de tous les Malgaches. Ce qui est très grave dans le contexte actuel de notre pays.
      Ranaivo

    • 17 juin à 17:41 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      purgatoire,

      Les gens peuvent s’affoler comme bon leur semble, sauf, ce qu’ils ne doivent pas oublier qu’Andry Rajoelina n’est pas même statut qu’eux,...de ce fait, leur supposition ne tient pas debout.

      Certaines règles ne s’appliquent pas au Président république,...quand il entre dans un pays.

    • 17 juin à 18:23 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      ISANDRA ….. ´Certaines règles ne s’appliquent pas au Président république,...quand il entre dans un pays.´ c’est ce que l’on appelle une boulette Cher ami réécouter le dernier discours de CASTEX et du ministre de la santé française … et même si le Président Malgache est l’équivalent de BIDEN ou POUTINE il n’aura pas de dérogation donc tirez en vous même la conclusion ….

    • 17 juin à 18:27 | Rainingory (#11012) répond à Isandra

      Purgatoire,
      Nuance sur "équivalent" que je dirais plutôt "homologue".

    • 17 juin à 20:06 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Purgatoire,

      Qui vous affirme que la destination finale de cette visite privée du chef de l’Etat est la France ?

      Je ne dirais plus,...!

    • 18 juin à 04:34 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      Dictionnaire
      Définitions proposées par les Dictionnaires Le Robert
      homologue : Équivalent.
      Le grade d’amiral est homologue de celui de général.

    • 18 juin à 04:36 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      Tous les pays d’Europe ont la même politique sécuritaire surtout la SUISSE au cas où ….

  • 17 juin à 10:33 | Turping (#1235)

    Pas besoin de se répéter quotidiennement quand on se pose la question que les priorités des priorités pour sortir du sous développement ne sont pas toujours concrétisées ni exaucées . Les problèmes basiques et primordiaux pour promouvoir les créations de richesses et de vaincre la famine ,les malnutritions ainsi que les problèmes sanitaires ,sécuritaires ne sont pas toujours résolus .
    En bref rappelons -le toujours que : 80% des malagasy vivent sous le seuil de la pauvreté .
    Beaucoup de personnes ne trouvent pas de quoi manger même une seule fois dans la journée .
    - Quand on voit les aides reçues depuis l’indépendance octroyée sous dépendance sans qu’il n’y aucun changement structurel sur la façon dont comment gérer le développement inclusif et pérenne pour les intérêts collectifs ,voilà les problématiques sont toujours là .
    - Un exemple : Ce n’est pas en construisant des "kianja manara -penitra " et des stades bling-bling qu’on trouve la solution aux problèmes que les malagasy rencontrent quotidiennement .
    - Les prix des PPN ne cessent de flamber avec les inflations non maîtrisées alors que les salaires n’augmentent .On importe plus que ce que l’on exporte ,avant de satisfaire les besoins nationaux .Les productivités sont très insuffisantes pour satisfaire les besoins réels. Donc ,quand on parle de l’IEM ,on s’attendait à une politique agronomique ambitieuse afin d’aider les 70% des paysans ( ireo tantsaha mpamokatra ).A côté ,il faut développer ,les élevages avicoles ,bovins ,protéger les vols de zébus contre les exportations mafieux ,etc....protéger les zones maritimes contre les pêches illicites ,etc....
    - Quand on ne donne pas les moyens pour que les étudiants puissent s’en sortir ,....créer des emplois et d’industries pour que Madagascar retrouve son rang dans la zone de l’océan Indienne voire même au sein du continent africain ,c’est qu’il y ait de grave problème non résolu ?les expropriations terriennes empêchent également les paysans de produire .Personnellement ce problème date depuis l’accession de Ratsiraka au pouvoir ayant accouché un Radomelina (Rajoelina ) .Pour se mesurer aux autres pays qui avancent ,il faut se référer sur le PIB/PPA sans parler de la théorie keynésienne et autres pour avoir la notion de l’avancement (travail ,capital ,sécurité ).La pyramide de Maslow nous en dit long sur les besoins et l’ascension sociale .
    - Les aides ,pour être utilisées futilement dont une majorité ne servirait qu’au bling bling et être détournées ,c’est quoi tout ça ? alors que l’eau devient une denrée rare et beaucoup d’enfants n’ont pas la chance d’être scolarisés ? Ceux qui produisent ou essaient de s’en sortir sont marginalisés car les dahalo font leur loi dans un pays qui compte plus de généraux qu’aux USA !

    - 

  • 17 juin à 10:41 | Vohitra (#7654)

    Est-ce qu’on est dans une République bananière avec consécration d’un Etat de non-droit ?

    Le questionnement est plus que légitime dans le contexte traversé par le pays actuellement, car les réalités donnent une réponse flagrante dans l’affirmative…

    Une illustration de cet état de fait…

    Le Directeur général (DG) de l’Aviation Civile de Madagascar (ACM) est actuellement en Main d’œuvre Pénale (MOP), chez le ministre du transport, Joël Randriamandranto.

    Pour rappel des faits, Tovo Ramaholimihaso Rabemanantsoa, DG de l’ACM, a été mis sous mandat de dépôt à Antanimora le 28 mai dernier suite à l’affaire des 73.5 kilos d’or interceptés en Afrique du Sud. Censé passer ses journées à Antanimora, ce dernier a été sauvé, selon une source digne de foi qui veut garder l’anonymat par Joël Randriamandranto, le ministre du transport et de la météorologie sous prétexte de Main d’œuvre Pénale.

    Il y a environ une semaine, il a quitté la prison pour se la couler douce auprès du premier responsable du ministère du transport et de la météorologie. Notons cependant que seuls les prisonniers condamnés peuvent bénéficier d’une MOP et encore ils doivent répondre à plusieurs critères de validation. Hors, ce DG de l’ACM est encore un prévenu sous mandat de dépôt. Il n’a pas encore été condamné et donc ne devrait pas bénéficier d’une Main d’œuvre Pénale. Pourtant, Joël Randriamandranto, apparemment plus fort que la justice, a réussi à outrepasser toutes les étapes et la loi en faisant sortir le DG de l’ACM d’Antanimora. Actuellement, qui sait ce que ce DG hors-la-loi fait en dehors de la prison. Sans aucune surveillance, il peut faire aller où il veut.

    Ce que Joël Randriamandranto a fait pour faire sortir le DG de l’ACM de la prison d’Antanimora est l’image même de la justice malgache. Des privilégiés qui connaissent des personnes haut placées font la loi. Plusieurs condamnés bénéficiant d’un Main d’œuvre Pénale travaillent comme gardiens de sécurité, jardiniers ou déboucheurs de toilettes, mais Tovo Ramaholimihaso Rabemanantsoa qui n’aurait même pas dû bénéficier de cette Main d’œuvre Pénale circule librement en dehors de la prison en dénigrant la justice.

    Rappelons que Joël Randriamandranto est le premier responsable de l’arrivée de la pandémie de Covid-19 à Madagascar en mars 2020. En faisant exprès de retarder la fermeture des frontières au bénéfice de ses amis français, il a condamné le pays. Véritable fléau pour Madagascar, Joël Randriamandranto laisse entrer un virus mortel dans le pays et aide un criminel suspecté dans une affaire internationale à sortir de prison.

    En tant que DG de l’Aviation Civile de Madagascar, Tovo Ramaholimihaso Rabemanantsoa est le premier responsable du transport par aéronef des 73.5 kilos d’or vers l’Afrique du Sud en décembre. Epargné lors de la première vague d’arrestations dans cette affaire, il s’est à l’avance forgé un alibi en béton en allant en vacance à Ifaty Tuléar. Pourtant, le Pôle Anti-Corruption a fini par le convoquer le 27 mai dernier, ce qui l’a conduit au mandat de dépôt à Antanimora.

    Un ministre des transports qui aide un DG de l’aviation civile et premier responsable du transport par voie aérienne, accusé dans l’exercice de sa fonction, d’un grave délit…c’est un lien inébranlable qui se tisse entre Joël Randriamandranto et Tovo Ramaholimihaso Rabemanantsoa

    http://www.lagazette-dgi.com/?p=58745

  • 17 juin à 10:42 | kartell (#8302)

    Le stade 2 de la communication du gouvernement serait-il celui de la répression ?...
    Le choix semble simple et unique : où il faut boire les paroles du président jusqu’à l’ivresse et se soumettre ou alors subir les foudres d’un service d’ordre zélé et encouragé à casser du manifestant !...
    On craignait voici quelques temps déjà que ce pouvoir, plein de suffisances, impose avec autoritarisme ses choix très contestables à une majorité qui n’en voulait pas, enfin pas tout de suite, voilà qui est fait et plus à faire ...
    Réprimer de la sorte une génération d’étudiants, c’est sans contexte, insulter l’avenir et c’est aussi laisser croire que le savoir est un risque majeur pour un pouvoir autocrate !..
    L’unité nationale qui ne manquera pas d’être agitée avec ostentation lors du 26 juin prend ici un aspect plus que sélectif, à croire même qu’il existerait de catégorie de Malagasy, les bons, ceux ( en dehors d’une cour dévouée )qui se soumettent aux ordres sans broncher et les mauvais ceux qui estiment que la mascarade présidentielle à exhorter un populisme de discours est une manière déguisée de prendre la société en otage en la pressant comme un citron ...
    Bref, il est clair que la lune de miel entre ce pouvoir et une société de plus en plus réactive est terminée pour déboucher sur un terrain miné par des urgences imaginaires, des dépenses non justifiées et un président hautain à l’écoute exclusive de sa petite personne et de son cercle familial....

  • 17 juin à 10:44 | vatomena (#8391)

    Ray Dumont avait osé dire : L"Afrique est mal partie . Vu l’état actuel de notre pays on pourrait dire : Madagascar n’est jamais parti !

    • 17 juin à 10:49 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      HS — je ne sais plus .Qui a donné le nom de Madagascar à Madagascar .Je m’adresse en premier à Lysnorine

    • 17 juin à 11:17 | dominique (#9242) répond à vatomena

      MIEUX !!! ça avance a reculons ....

    • 17 juin à 11:42 | kartell (#8302) répond à vatomena

      @ vatomena

      Voici ce que vous cherchiez ....

      M. Grandidier de l’Académie des sciences, lit une note sur l’origine du nom de Madagascar, car quoi qu’on en ait dit ce nom n’est pas celui sous lequel les indigènes désignent leur île. Marco Polo a décrit sous le nom de Madagascar le pays de Magdocho, situé sur la côte est de l’Afrique , un peu au Nord de l’équateur. Martin Benhaim interprétant à faux le récit de ce célèbre voyageur mit au hasard une île (imaginaire ), sous ce nom de Madagascar sur son célèbre globe (1492).
      Quand en 1500, les portugais découvrirent l’île St Laurent ( notre actuel Madagascar), les géographes du commencement du XVI siècle marquèrent cette île , tout en laissant celle de Benhaim au beau milieu de l’océan.
      Plus tard, on constata que cette dernière n’existait pas où on la mettait et Oronce Finé en 1531 fondit ces deux îles en une seule sous le mot de Madagascar où St Laurent.
      C’est donc à Once Finé que l’on doit la dénomination fautive sous laquelle l’ile de Madagascar est ainsi connue .

    • 17 juin à 11:50 | bekily (#9403) répond à vatomena

      heu....Rappelons nous :
      Tsiranana avait INTERDIT l’entrée de ce livre à Madagascar !
      soit le bougre cassait le pays volontairement
      soit il s’affirmait en crétin de 1° catégorie....

    • 17 juin à 12:11 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,

      "Madagascar n’est jamais parti !".

      Donc, les maîtres le civilisateurs, qui devaient enseigner les enfants de ce pays avaient échoué leur mission.

    • 17 juin à 12:51 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      @ Kartel ,Merci pour cette mise à jour.Ma question venait de ceci : C’est la France qui a donné le nom d’Algérie à l’Algérie .Au paravent cette terre était vaguement désignée comme une régence ottomane .Je me demandai à quelle date Madagascar fut reconnu comme Madagascar. Avant 1895 ,tous les habitants du pays se reconnaissaient ils comme étant les malgaches d’un pays unitaire :Madagascar ou seulement membres d’une tribu carectisisée ,la leur .

    • 17 juin à 16:59 | kartell (#8302) répond à vatomena

      @ vatomena

      Au nom de l’honneur « panthéonisé », du nationalisme conquérant et du populisme déclaré désormais cause nationale, ne pourrait-on demander à son Excellence, après son retour aux réalités locales, de procéder au changement d’appellation de son beau pays puisque son origine est exclusivement étrangère ?....
      Avec l’émergence, tout est possible même le gagnant/ gagnant avec nos amis chinois, voilà qui marquerait à tout jamais de son empreinte de redresseur de l’histoire de son pays son passage au pouvoir, comme l’ont fait, hier, la république du Congo, le Zimbabwe, le Burkina Faso, le Bénin en autres, un copié/collé qui, cette fois-ci, s’imposerait presque, non ?...

    • 17 juin à 17:24 | Vohitra (#7654) répond à vatomena

      Bonjour Vatomena,

      Au cas où vous ne l’avez pas encore lu....

      En tout cas, rien de précis sur le fond de votre questionnement...même dans le traité de 1817 entre Radama 1er et le gouverneur Farquhar de l’ancienne île Dauphine, une fois à l’extérieur, les anglais avaient parlé de traité "Anglo-Merina"...

      Mais à ma connaissance, la première apparition du nom Madagascar dans le quotidien de l’époque, si je ne me trompe, c’était dans le journal "Tenisoa" datant de 1866...

      En tout cas, voici une autre piste de réflexion la dessus

      Bonne lecture

      https://journals.openedition.org/oceanindien/1704

  • 17 juin à 11:15 | dominique (#9242)

    Les bourses d’études a Madagascar les dirigeants s’en foutent complètement car c’est plus facile de diriger une bande d’idiots incultes .

    • 17 juin à 12:35 | lé kopé (#10607) répond à dominique

      Quand on veut tuer son peuple , nul besoin de force répressive , mais il suffit d’annihiler toute forme d’Education ". Mais chez nous , on se sert des deux moyens ,pour être sûr du résultat : répression et , ignorance ... Bien reçu mon Colonel .

    • 17 juin à 12:40 | vatomena (#8391) répond à dominique

      Isandra __ "les maitres civilisateurs ",comme vous dites,semblent ne pas avoir été compris chez nous .Ils ont mieux réussi ailleurs , au Sénégal et surtout en cote d’Ivoire.Partout ailleurs dans les anciennes colonies françaises si les gens restent pauvres ils peuvent quand meme manger à leur faim.

    • 17 juin à 14:56 | Isandra (#7070) répond à dominique

      Vatomena,

      Dans ces pays, certains maîtres civilisateurs avaient pu rester, continuer leur mission, même plusieurs années après l’indépendance, voire jusqu’à ce jour, contrairement à chez nous, la révolution socialiste les chassait à partir de 1975,...

      C’était déjà bien calculé, leur présence avait été prévue pour durer,...Civiliser des pays, c’est pour l’éternité.

    • 17 juin à 17:35 | vatomena (#8391) répond à dominique

      merci Vohitra d’avoir bien voulu éclairer ma lanterne !

  • 17 juin à 12:14 | Vohitra (#7654)

    Ministre de la Défense Nationale : Délit de fuite à Bekily…

    Le cortège du Ministère de la Défense Nationale à heurté un adolescent de 14 ans à Bekily dans l’Androy dans le Sud-Ouest de l’île lors de son dernier voyage dans cette Région…

    Selon les dires de la population, ils ont roulé très vite dans une zone peuplée…Après l’accident, ils ont continué à rouler sans s’arrêter…

    C’est après quelques minutes que le Conseiller Technique du ministère est revenu…avec 150.000 Ariary et promis à la population de respecter toutes les procédures y afférentes dans un cas pareil…

    Pourtant, ils ne sont pas revenus…

    Après un accident mortel, il laisse 150.000 Ariary et s’en va sans même penser qu’il vient d’ôter la vie à un jeune garçon…

    Lu ailleurs dans le quotidien du jour...

  • 17 juin à 12:50 | kartell (#8302)

    • 17 juin à 13:17 | pisokely (#9950) répond à kartell

      bjr a tous.
      eh oui.. faut etre aveugle pour ne pas voir le marasme actuel de notra pays, alors les pays, plus petit que nous s en sortent sans trop de casse.. diagnostic et etiologie probabiliste.. l amour rend aveugle

    • 17 juin à 13:18 | pisokely (#9950) répond à kartell

      bjr a tous.
      eh oui.. faut etre aveugle pour ne pas voir le marasme actuel de notra pays, alors les pays, plus petit que nous s en sortent sans trop de casse.. diagnostic et etiologie probabiliste.. l amour rend aveugle

    • 17 juin à 13:18 | pisokely (#9950) répond à kartell

      bjr a tous.
      eh oui.. faut etre aveugle pour ne pas voir le marasme actuel de notra pays, alors les pays, plus petit que nous s en sortent sans trop de casse.. diagnostic et etiologie probabiliste.. l amour rend aveugle

    • 17 juin à 15:48 | lé kopé (#10607) répond à kartell

      Isandra
      Du temps de EL Chapo , aujourd’hui incarcéré dans les geôles Américaines ultra sécurisées (23h sur 24), les routes du Traffic de la Drogue passaient par Tijuana (Frontière Mexicaine) , et San Diego aux USA , sous différentes formes . Le plus rocambolesque a été le transfert de cette marchandise , à partir d’un hélicoptère , sur un camion sur l’autoroute . D’autres moyens , comme les boîtes de conserves , ou par Go fast (les hors bords ) sont aussi employés . Du côté de la Colombie , Pablo Escobar a surpris les Américains avec des moyens sophistiqués , et illimités . Il leur arrivait même de sacrifier un avion , après avoir rempli sa mission . Les trajets des Colombiens ont changé après avoir été intercepté par la DEA (US), en passant par Cuba , ou le Panama . Ils se sont intéressés par la suite au nouvel Eldorado , en passant par l’Afrique de l’Ouest , avec les cargo pleins à craquer .Depuis que cette filière a été dénichée , le nouveau passage est de l’Atlantique vers... Madagascar , en allant vers Mayotte , Maurice et l’Europe . Les arrestations de passeurs Malagasy à Maurice ne sont plus à démontrer , et la présence de plusieurs frères de l’Afrique de l’Ouest , dans notre Pays , avec des 4*4 , et un niveau de vie élevé , devrait informer nos dirigeants sur leur véritable activité . A moins que ces hauts fonctionnaires ne soient de connivence avec les malfaiteurs , et comme les trafiquants savent profiter avec leur manne financière , de la porosité de nos frontières , la boucle est... bouclée. En effet , les locations de jets privés , ou d’avions de ligne pour les Barea , et leurs supporters , semblent être d’une facilité déconcertante pour nos décideurs . Mais delà , à certifier des pratiques nébuleuses au sein de nos Institutions , aucune preuve n’est encore dévoilée . N’est ce pas Isandra .

  • 17 juin à 13:26 | Besorongola (#10635)

    LE VINDICTE POPULAIRE CONTI’UE BEL ET BIEN SOUS RAJOELINA !

    MADERA NAMONTANA : TRATRA AMBODIOMBY NANAO SINTO-MAHERY I RASTA

    Tsy marina i Rasta teto. Tratra ambodiomby vao maraina, tamin’ny 4 ora sy 20 minitra, teto Namontana, anelanelan’ny Colis Express sy ny Pharmacie.

    Tovovavy iray mamonjy tsena maraina no norobain’i Rasta sy ilay namany. Lasan’ity farany ny findainy.

    Niantso vonjeo ilay lasibatra. Nenjehan’ny fokonolona ireo olon-dratsy ka i Rasta no tratra ary niharan’ny vono sy daroka avy hatrany.

    Adin’iray taty aoriana mbola tsy tonga ihany ny polisy. Farany, nilaza ireo olona fa aleo haterina any amin’ny fokontany.

    Toerana mafana i Namontana, hatreny amin’ny rond-point Soanierana ka hatraty amin’ny rond-point Anosibe. Tsy misy jiro fa maizin-kitroka. Ny tantsaha sy mpividy entana anefa tsy maintsy tonga maraina eo amin’ny tsena.

    Ao anatin’ny tsena ireo jiolahy no miery, misotro toaka alohan’ny hanaovan’izy ireo ny asa ratsiny rehefa madiva haraina.

    Matetika ihany koa dia votsotra, ho azy, ireo jiolahy tratra toy izao, na dia tonga any amin’ny polisy aza, satria tsy sahy mitory ny olona lasibatra.

    https://www.facebook.com/100001759688185/posts/4686510014697733/?substory_index=6
  • 17 juin à 13:38 | ANTICASTE (#10704)

    Isandra,
    "Donc, les maîtres le civilisateurs, qui devaient enseigner les enfants de ce pays avaient échoué leur mission."

    Oui ,oui ils ont échoués dans leur mission !
    Pourtant après quelques dizaines d’années ils avaient dotés ce pays d’infrastructures de grandes qualités ,routes ,ponts, ports , hôpitaux ,dispensaires, villes nouvelles ,écoles ,collèges ,universités administrations centralisées etc,etc ...,toutes choses qui n’existaient pratiquement pas en ce pays au tournant du 19 éme siècle !
    Ils ont également formés pendant des années des millions de Malgaches ,les plus méritants allaient même terminer leur étude en métropole !
    Qu’auraient-ils du faire de plus !
    Aussitôt l’indépendance acquise, toute cette magnifique construction ,sortie de la tète des vazahas ,a été complètement ruinée en peu d’années par les chasseurs cueilleurs locaux !
    Alors oui quel gâchis ,quel ,échecs des Français ! Que n’avaient-ils pas perdu leur temps avec cette caste de profiteurs qui a ré esclavagisé en peu de temps ,la population locale !
    Que de temps perdu pour les européens ce temps passé a essayé de sortit ces cerveaux de l’obscurantisme tropicale !
    C’est sur, la colonisation n’aurait jamais du exister quand on en vois les résultats actuels !
    Ce pays(comme beaucoup d’autres ) serait toujours dans l’état ou l’on trouvé les européens il y a 150 ans !
    Franchement ,ce serait beaucoup mieux et simple de gérer des broussards incultes et c’est ce que vous faites mieux que nous !
    C’est bien fait pour notre gueule ,mais nous garderons la leçon pour le futur ,vu la fulgurance de votre développement !

    • 17 juin à 15:11 | MALIBUC (#9345) répond à ANTICASTE

      Isandra femelle enivrée de betsabetsa, je doute fort que cette prose soit de toi.
      On a l’habitude de voir tes écrits et ceux ci ne sont encore qu’un vulgaire copié collé emprunté à je ne sais qui mais qui te ridiculise une nouvelle fois.
      Un jour tu feras un copié collé de ton DJ......quand il aura disparu de la sphère des menteurs voleurs assassins !

    • 17 juin à 22:07 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à ANTICASTE

      17 juin à 13:38 | ANTICASTE (#10704)

      Isandra,
      "Donc, les maîtres le civilisateurs, qui devaient enseigner les enfants de ce pays avaient échoué leur mission."
      **********

      Hélas, ils ont même échoué dans l’éducation de leurs propres rejetons (vous), qui malgré votre amour débordant pour votre pays, n’arrivez même pas à parler votre propre langue correctement.
      Conclusion ? On peut construire et élargir des travaux routiers mais on ne peut rien faire pour un cerveau, même si on fait tout pour l’agrandir, il restera tel qu’il est, petit pour certains...
      Cette citation est de moi- même !

  • 17 juin à 13:51 | Ra-Jao (#282)

    Isandra ne peut pas s’empêcher de comparer Madagascar avec des pays démocratiques où les gens mangent à leur faim malgré l’existence des problèmes sociaux qui provoquent des manifs.
    Et Isandra se vante que Madagascar est un pays démocratique parce que les mécontents peuvent manifester. Sauf que et cela Isandra semble l’ignorer exprès, ces forces de l’ordre viennent avec des armes pour tuer, et ça Isandra l’approuve ces assassins qui ont la gâchette facile. Ce n’est plus une bavure policière mais c’est une pratique pour dissuader les manifestations :
    C’est la démocratie à MADAGOUGOU selon Isandra.

    • 17 juin à 14:21 | Isandra (#7070) répond à Ra-Jao

      Ra-jao,

      Même dans les pays où la démocratie est plus avancée, la présence de la force de l’ordre pour éviter le débordement est toujours nécessaire.

      Aux pays développés, elles sont plus équipées et bien formées pour faire face à l’affrontement avec les manifestants, même avec tout cela, il y a toujours des blessés graves, voire de victimes mortelles,...Et le risque est beaucoup plus, quand les forces de l’ordre sont en face de manifestants agressifs, qui sont prêts à en découdre avec elles.

  • 17 juin à 14:16 | Shalom (#2831)

    Fanontaniana :

    Fa nahoana i DJ tsy ampy solaitra no mahazo mandia ny sisin-tanin’i Eropa kanefa milaza fa tsy nanao vakisiny ?
    Amin’izay izy tsy nanao 40-aine akory.

    Tsy saka be loha ve izao ry nama ? Sa ny filoha dia tsy mety handairan’ny valan’aretina ?
    Fanontaniana tokony apetraka ho an’ilay filou izany. Aiza ireto solombavam-bahoaka no tsy mametrak’izany ?

    Izany no fitaka be vava Ramalagasy ka anjaranao no mieritreritra.

    • 17 juin à 14:21 | citoyendumonde (#4292) répond à Shalom

      Shalom
      Izay no maha filou azy

  • 17 juin à 14:29 | Shalom (#2831)

    17 juin à 11:42 | kartell (#8302) répond à vatomena ^

    ... Marco Polo a décrit sous le nom de Madagascar le pays de Magdocho, situé sur la côte est de l’Afrique , un peu au Nord de l’équateur. ...


    kartell, une pasteur retraitée malagasy vivant en Europe et s’appelant Julia Rafenonirina peut vous donner les références, Marco Polo en parlant de l’île citait deux choses très particulières que les malagasy connaissent bien : un grand oiseau (oiseau-éléphant, n’oublions pas la légende d’Imaintsoanala) et Darafify le géant (les italiens connaissent bien l’histoire de Darafify le géant).

    Si mes souvenirs sont bons, Pasteur Julia lors de ses recherches a découvert ces textes dans une bibliothèque à Venise.

    • 17 juin à 20:07 | kartell (#8302) répond à Shalom

      @ shalom

      Merci de pouvoir, ainsi, profiter de vos connaissances ...

  • 17 juin à 14:34 | Isandra (#7070)

    En effet, la mise en place de la digitalisation devrait résoudre ce genre de problème, mais,...

    Malheureusement, les agents de l’Etat n’arrivent pas à suivre la vitesse du Président, réputé TGV,. Le moramora s’applique encore auprès de la plupart des services et bureaux administratifs, souvent, source de la corruption.

    Par exemple, le trésor public a déjà décaissé plus de 90 milliards pour le compte de FR pour payer les prestataires et les entreprises, mais, à cause de lourdeur administrative, ils ne sont pas toujours payés.

    Et cette lourdeur est l’un de frein contre l’émergence,...

    • 17 juin à 14:43 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Comment les Malgaches perçoivent-ils les fonctionnaires ?

      Les clichés sur les fonctionnaires malgaches :

      Depuis que la fonction publique malgache existe, la liste des critiques faites aux fonctionnaires est longue. Fainéants, rebutants, odieux, corrompus, hautains et davantage attachés à leurs congés qu’à l’intérêt général… la multitude de clichés qui leur collent à la peau est rarement valorisante.

      Ainsi, une mentalité de fonctionnaire en devient une expression courante, à savoir se la couler douce sans faire le moindre effort. Un fonctionnaire est aux yeux des Malgaches un employé qui ne dispose généralement pas des valeurs comme l’exemplarité, la transparence et la performance. Toujours selon leurs dires, il s’agit d’un secteur où la rémunération est moins intéressante. Pourtant, plus de 80 % des fonctionnaires sont satisfaits de travailler dans la fonction publique, la motivation première étant la sécurité de l’emploi et la possibilité d’exercer d’autres activités rémunératrices. Au moins 70 % des jeunes étudiants malgaches souhaitent d’ailleurs devenir plus tard des fonctionnaires afin d’être « peinards » et de pouvoir cumuler un autre emploi à temps partiel."

      https://mada-actus.info/social/cliches-fonctionnaires-malgaches/

      Est ce que ce n’est pas là, la vraie source du problème ? On a tendance à taper sur nos dirigeants.

    • 17 juin à 16:43 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      Le président de la république Andry Nirina Rajoelina est parti à l’étranger hier d’après le communiqué du service de la communication au niveau de la présidence de la république. Selon ce communiqué, le chef de l’Etat y est allé pour assister à la confirmation de sa fille unique. Il sera de retour au pays une fois la cérémonie achevée. Il se pourrait donc qu’Andry Rajoelina soit parti en France, où serait sa fille d’après nos informations.
      Ce départ d’Andry Rajoelina vers l’étranger a suscité beaucoup de commentaires et pousse également à se poser des questions, en particulier sur sa vaccination avant son départ. En effet, actuellement, presque tous les pays d’Europe imposent que tous ceux qui veulent entrer chez eux soient vaccinés contre le Covid-19, en particulier avec les quatre vaccins Moderna, Pfizer, Astra Zeneca ou Johnson & Johnson. A en croire certaines indiscrétions et eu égard à la rapidité du départ du Président de la république, il est fort probable que Andry Rajoelina s’est fait vacciner par le Johnson & Johnson qui a nécessité une dose unique. Face au communiqué de l’Ambassade de France d’hier sur le vaccin Covishield qui est utilisé à Madagascar, un vaccin non reconnu par les autorités sanitaires européennes il est quasi certain donc que Andry Rajoelina ne s’est pas fait vacciner comme le commun des Malgaches avec le Covishield. Et la question coule de source, quid du CVO ou CVO Plus ? Dans l’hypothèse où le Président Andry Rajoelina est parti en Europe sans se faire vacciner, force est donc de conclure que les pays membres de l’Union Européenne ont validé le CVO comme remède efficace contre le COVID-19.
      Là où le bât blesse est que dans le cas où le Président Andry Rajoelina est parti en Europe après avoir été vacciné, le Chef de l’Etat s’est donc fait vacciner à l’insu de tous les Malgaches. Ce qui est très grave dans le contexte actuel de notre pays.
      Ranaivo

  • 17 juin à 15:00 | Ra-Jao (#282)

    Isandra, relisez ce que vous dites "même dans les pays où la démocratie est plus avancée, la présence de la force de l’ordre pour éviter le débordement est toujours nécessaire.

    Aux pays développés, elles sont plus équipées et bien formées pour faire face à l’affrontement avec les manifestants, même avec tout cela, il y a toujours des blessés graves, voire de victimes mortelles,.."
    Et arrêtez votre comparaison qui ne tient pas la route : Par exemple, En France quand il y a bavure policière il y a toujours enquête de la police des polices (IGPN - Inspection générale de la police nationale) pour déterminer la faute de la police qui va déterminer la sanction ou non. Cette notion de police des polices n’existe pas à Madagascar. Ces subalternes qui ont la gâchette facile bénéficient d’une impunité totale. Cette pratique caractérise les pays autoritaires et/ou dictateurs comme la Chine, Corée du Nord, Russie, Birmanie ....) . Pour moi, Madagascar intègre progressivement ce groupe. Il faut avoir les yeux fermés pour ne pas l’ apercevoir. .
    Ce sont tous ses inconditionnels qui confortent rajoely dans cette pratique malgré sa bonne volonté affichée lors de sa campagne présidentielle : "avec moi il n’ y aura plus d’emprisonnement pour ses opinions". Ce type de velirano, vous en faites vraiment abstraction Isandra !

    • 17 juin à 15:25 | Isandra (#7070) répond à Ra-Jao

      Ra-jao,

      Si on ne cite que les points qui vous arrangent, peut être, oui. Je ne suis jamais allé à ces pays, pour savoir réellement comment y sont les libertés et la démocratie.

      Cependant, ce n’est pas la peine d’aller loin, il suffit réviser l’histoire, on peut comparer nos libertés actuelles avec à l’époque de la révolution socialiste où les libertés en générales étaient limitées, et tout près, pendant le mandat de Ravalo dans lequel, Madagascar n’a jamais enregistré autant des prisoniers politiques, et toutes les radios et émissions qui critiquaient le régime, étaient systématiquement fermées,...etc. Mais, actuellement, les critiques, voire les insultes sont devenus la marque de fabrique de certaines emissions radios et télévisées et sont nombreux, mais, rares sont inquiétés,...

  • 17 juin à 15:47 | Jacques (#434)

    Et pendant que les étudiants réclament les quelques pauvres 40 euros qui leur reviennent, le DWP bokassa gasy, lui, a pris le large via un jet privé et non sans avoir été vacciné, bien sûr. Il semble aussi que la reine Rakotomanga, elle aussi, s’est barrée en France où, officiellement, elle est domiciliée. "Exfiltrée", la meuf, afin d’échapper à une probable enquête judiciaire (http://www.lagazette-dgi.com/?p=58424). Les affaires louches ne cessent de s’accumuler pour le DWP bokassa gasy et sa clique et, nul doute, in fine, le vahoaka est obligé de s’en rappeler et la note sera forcément salée pour ces voyous. Tenez encore cette autre magouille qui vient d’émerger : http://www.lagazette-dgi.com/?p=58745.

    Comme d’hab, en guise de dessert, et surtout pour ceux qui n’en sont pas au courant :

  • 17 juin à 16:01 | Ra-Jao (#282)

    Isandra, on ne se moque pas sans raison des fonctionnaires.
    Tout d’abord, es fonctionnaires ne sont pas nos dirigeants. Ce sont des employés de l’Etat pour assurer un service public, ce public qui les rémunèrent. La question est de savoir si nos fonctionnaires sont au service des citoyens. Beaucoup de fonctionnaire considèrent les administrés comme des moins que rien quand ils se font payer par bakchch pour des services qu’ils sont obligés de rendre de par leur statut., et ce avec l’aval de leur chef de service qi en fait autant en toute impunité. Nous avons tous été informé des rackets de nos forces de l’ordre qui ont profité de leur pouvoir de maintien de l’ordre pour s’approprier abusivement des marchandises de ces petits commerçants qui survivent durant le couvre feu du week end.
    Leur statut qui leur garantisse la sécurité de l’emploi et un salaire non justifié par leurs résultats doit être assorti d’une obligation de résultat et l’interdiction de combiner service public avec un autre métier dans le privé où il va consacrer le maximum de ses efforts. Le fonctionnaire doit faire un choix : fonctionnaire ou privés
    Par ailleurs, dans un pays comme Madagascar, j’admets que l’Etat est le premier employeur du pays, mais cela n’est pas normal et doit être inversé progressivement car les fonctionnaires ne participent pas directement à la croissance du pays. La fonction publique est un centre de coût qui pèse lourd dans la finance de notre pays : dès leur entrée dans la fonction publique jusqu’à leur décès et/ou du décès de leur épouse, bénéficiaire de leur pension de retraite s’il décède plutôt. Dans les pays qui donnent une place importante à la protection sociale , comme la France ; l’Allemagne... une réflexion permanente est menée pour diminuer le nombre de fonctionnaires à son strict minimum : ni sureffectif, ni sous effectif.
    Dans les pays assistés comme Madagascar, les dirigeants n’ont aucune notion des coûts de ses fonctionnaires et les recrutent sans compter. Une étude sérieuse doit être mener pour mieux rationaliser l’embauche de fonctionnaires dont le pays a besoin. : enseignants, soignants, sécurité...., Avons-nous besoin de recruter chaque année des militaires, de laisser aux députés et aux sénateurs la liberté d’embaucher le nombre d’assistants parlementaires qui vont les assister ? ...Je vous laisse répondre à cette question.
    Il est plus que nécessaire que ceux qui nous dirigent réfléchissent à une politique qui permet de créer des emplois dans le privé. Ce n’est pas normale que les fonctionnaires absorbent une trop grande proportion de la production du pays. Bien entendu, en l’état actuel de notre situation, la consommation des fonctionnaires participent au maintien de l’économie en dépit de celle du privé, mais à un moment ou un autre, les coûts exhorbitants de nos fonctionnaires vont mettre à sec les caisses de l’Etat. Ne somme nous pas déjà dans cette situation avec ces salaires et bourses impayés et revendiqués par leurs bénéficiaires et qui créent ces tensions sociales quasi permanentes ?

    • 17 juin à 22:35 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Ra-Jao

      Ra-jao,
      Je doute qu’avec le salaire qu’on leur donne, les fonctionnaires mettent en péril les centaines de milliards d’aide que Madagascar reçoit, pareil pour la bourse des étudiants.
      Par contre, je suis complètement d’accord avec ces fonctionnaires quand ils refusent de travailler à plein temps avec un salaire pareil, la rémunération est très loin d’être à la hauteur du travail à accomplir...
      L’injustice c’est que cela se répercute sur la population qui doit boucher ces manques avec leur propre argent (corruption) et cela dure depuis au moins 50 ans !

  • 17 juin à 16:12 | Ra-Jao (#282)

    Isandra, vous êtes vraiment une inconditionnelle de rajoely jusqu’au fond votre âme. Arrêtez de me citer la révolution socialiste ou le règne de Ra8. Le régime en cours n’est pas mieux et je ne suis ni pour Deba ni pour RA8, encore moins un soutien de rajoely. Ces pouvoirs qui se sont succédés ont contribué chacun à la descente aux enfers de notre pays : un des derniers pays les pauvres du monde et 77% de notre peuple et en dessous du minimum vital. Je changerai d’avis avec celui qui nous permettra d’inverser ces données mortifères.

  • 17 juin à 16:31 | ANTICASTE (#10704)

    Isandra,
    "Donc, les maîtres le civilisateurs, qui devaient enseigner les enfants de ce pays avaient échoué leur mission."

    Oui ,oui ils ont échoués dans leur mission !
    Pourtant après quelques dizaines d’années ils avaient dotés ce pays d’infrastructures de grandes qualités ,routes ,ponts, ports , hôpitaux ,dispensaires, villes nouvelles ,écoles ,collèges ,universités administrations centralisées etc,etc ...,toutes choses qui n’existaient pratiquement pas en ce pays au tournant du 19 éme siècle !
    Ils ont également formés pendant des années des millions de Malgaches ,les plus méritants allaient même terminer leur étude en métropole !
    Qu’auraient-ils du faire de plus !
    Aussitôt l’indépendance acquise, toute cette magnifique construction ,sortie de la tète des vazahas ,a été complètement ruinée en peu d’années par les chasseurs cueilleurs locaux !
    Alors oui quel gâchis ,quel ,échecs des Français ! Que n’avaient-ils pas perdu leur temps avec cette caste de profiteurs qui a ré esclavagisé en peu de temps ,la population locale !
    Que de temps perdu pour les européens ce temps passé a essayé de sortit ces cerveaux de l’obscurantisme tropicale !
    C’est sur, la colonisation n’aurait jamais du exister quand on en vois les résultats actuels !
    Ce pays(comme beaucoup d’autres ) serait toujours dans l’état ou l’on trouvé les européens il y a 150 ans !
    Franchement ,ce serait beaucoup mieux et simple de gérer des broussards incultes et c’est ce que vous faites mieux que nous !
    C’est bien fait pour notre gueule ,mais nous garderons la leçon pour le futur ,vu la fulgurance de votre développement !

    • 17 juin à 20:01 | vatomena (#8391) répond à ANTICASTE

      Isandra nous entretient toujours du fameux "pillage colonial’’.Au temps colonial on traçait des routes ,on faisait rouler des trains.C’était des investissements couteux,ruineux meme .Mais d’où venait l’argent ? Sans doute pas de l’investisseur malgache.En effet quand le colon a déguerpi ,la route est devenue piègeuse,et le train a pourri en gare..L’état malgache ,la nation malgache a montré sa pauvreté intrinsèque : Elle n’avait pas assez de richesse pour entretenir ce qui lui avait été laissé. L’argent pour investir ,développer ,instruire ,soigner venait d’ailleurs .. de la France !

  • 17 juin à 16:42 | purgatoire (#11152)

    Le président de la république Andry Nirina Rajoelina est parti à l’étranger hier d’après le communiqué du service de la communication au niveau de la présidence de la république. Selon ce communiqué, le chef de l’Etat y est allé pour assister à la confirmation de sa fille unique. Il sera de retour au pays une fois la cérémonie achevée. Il se pourrait donc qu’Andry Rajoelina soit parti en France, où serait sa fille d’après nos informations.
    Ce départ d’Andry Rajoelina vers l’étranger a suscité beaucoup de commentaires et pousse également à se poser des questions, en particulier sur sa vaccination avant son départ. En effet, actuellement, presque tous les pays d’Europe imposent que tous ceux qui veulent entrer chez eux soient vaccinés contre le Covid-19, en particulier avec les quatre vaccins Moderna, Pfizer, Astra Zeneca ou Johnson & Johnson. A en croire certaines indiscrétions et eu égard à la rapidité du départ du Président de la république, il est fort probable que Andry Rajoelina s’est fait vacciner par le Johnson & Johnson qui a nécessité une dose unique. Face au communiqué de l’Ambassade de France d’hier sur le vaccin Covishield qui est utilisé à Madagascar, un vaccin non reconnu par les autorités sanitaires européennes il est quasi certain donc que Andry Rajoelina ne s’est pas fait vacciner comme le commun des Malgaches avec le Covishield. Et la question coule de source, quid du CVO ou CVO Plus ? Dans l’hypothèse où le Président Andry Rajoelina est parti en Europe sans se faire vacciner, force est donc de conclure que les pays membres de l’Union Européenne ont validé le CVO comme remède efficace contre le COVID-19.
    Là où le bât blesse est que dans le cas où le Président Andry Rajoelina est parti en Europe après avoir été vacciné, le Chef de l’Etat s’est donc fait vacciner à l’insu de tous les Malgaches. Ce qui est très grave dans le contexte actuel de notre pays.
    Ranaivo

    • 17 juin à 17:01 | olivier2 (#9829) répond à purgatoire

      oui mais non

      le president va revenir avec du dentifrice et du paracetamol dans ses bagages

  • 17 juin à 16:56 | Vohitra (#7654)

    Un publicitaire, ennemi juré de l’essence forestière « bois de rose », mais aussi un grand explorateur du sous sol, et surtout usurpateur patenté du trône royal, et apprenti principal ordonnateur de l’usage des deniers publics, et enfin gouverneur déclaré détenteur de l’autorité sur ceux qu’ils considèrent comme ses sujets, apprend et s’instruit à l’usage des armes à feu…est-ce pour chasser ou tuer, personne ne le sait, d’ailleurs, il a récemment demandé les services d’un célèbre chasseur de flamant rose…

    Mais la question légitime est « pour chasser qui ? », ou « pour abattre qui ? »

    Mais en attendant la réponse, les bidasses ne s’en privent pas, les instructeurs du célèbre publicitaire se lancent dans la pratique sur terrain…ils en ont déjà depuis récemment fait preuve de leurs capacités, six (06) victimes au sol…

    Trois à Amparafaravola, un à Toamasina, un à Toliary, et un à Bekily…

    A qui le tour ? Où et quand ?

  • 17 juin à 16:58 | pisokely (#9950)

    quoiqu il arrive, partout dans le monde, le regime au pouvoir est toujours responsable de la situation qui prevaut dans son pays.. il doit repondre devant la peuple qui l a elu, doit etre capable de trouver une solution adaptee aix problemes du pays.. sinon, il doit reconnaitre son incompetence et savour laisser la main a un autre, ceder la place

  • 17 juin à 18:41 | arsonist (#10169)

    (i) Pour le dedaka poerapoera werawera Bokassa gasy,
    qui dans sa jeunesse n’est pas allé plus loin que la classe de 3e des collèges,
    le monde universitaire
    et la vie estudiantine
    ne peuvent être que des "trucs" totalement inexistants
    donc ignorés par le gugus.

    En témoigne le mépris que ses dévoués foza publient de façon continue,
    ne serait-ce que sur ce forum,
    à l’encontre des personnes instruites et diplômées.

    Question ordre de priorité, tout va à l’envers à Madagougou !
    Comment pourrait-il en être autrement ?
    Impossible !

    (ii) Par contre, tout va pour le mieux des intérêts des "investisseurs" locaux et étrangers qui
    [pour des retours sur investissement juteux et rapides]
    ont misé sur le dedaka DJ
    lors du coup d’état de 2009 d’abord,
    lors des dernières élections présidentielles à Madagougou ensuite.
    Ces infrastructures bling-bling sont leur priorité absolue : en "pognon dingue" ça leur apporte des bénef énormes !

    (iii) Sarko avait choisi le bon pion pour lui-même et pour son clan [je n’ai pas écrit pour la France] quand il avait choisi le dedaka poerapoera werawera DJ pour faire payer à Ra8 ses humiliantes attitudes à l’encontre des diplomates désignés par Sarko.

    Retour de bâton ?
    Ce jeudi, lors du procès Bygmalion, sont requis contre Sarko 3750€ d’amende et emprisonnement ferme de 6 mois.
    Ce n’est que réquisition, certes.
    Mais c’est quand un ancien Président de la République.
    Et pas n’importe quelle république.
    C’est la République Française, quand même !

    • 17 juin à 22:47 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Rectificatif :
      Ce n’est que RÉQUISITOIRE , certes .

  • 17 juin à 18:54 | pisokely (#9950)

    un question.. est ce le fait de beneficier d aide ou emprunt, equivaut une progression d un pays ? plan d aide a titre de credit.. plusieurs millions dz dollars = progression ???

    • 17 juin à 18:57 | pisokely (#9950) répond à pisokely

      rectificatif.. une question

    • 17 juin à 18:57 | pisokely (#9950) répond à pisokely

      rectificatif.. une question

  • 17 juin à 20:45 | elena (#3066)

    Triste, triste : Mireille Rabenoro est décédée aujourd’hui.
    Une personne de valeur, une olomanga nous a quitté.
    Paix à son âme.

    • 17 juin à 20:52 | arsonist (#10169) répond à elena

      Mes sincères condoléances à sa soeur et à ses frères .
      À tous les membres de sa famille.
      Qu’elle repose en paix !

  • 17 juin à 22:44 | kunto (#7668)

    Réponse du Président = Tanamasoandro et Tamatave Miami

    1 Président qui n’écoute pas son peuple va a " sa perte "

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS