Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 6 octobre 2022
Antananarivo | 16h27
 

Economie

Port de Toamasina

Botozaza Pierrot lance des défis

lundi 4 février 2008 | Alphonse M.

Saisissant sa rencontre avec ses partenaires, le directeur général de la SPAT, Botozaza Pierrot, a annoncé une série de réformes et des travaux visant à améliorer les prestations du port de Toamasina. Des grands défis du numéro un du Grand port pour répondre aux besoins de la clientèle ainsi que du pays en général.

« L’année 2008 sera une année décisive, une année des grands défis ». C’était la déclaration du directeur général de la SPAT (Société du Port Autonome de Toamasina), Botozaza Pierrot, samedi soir à Toamasina, devant les partenaires privés et publics du port. Ainsi, des réformes et des travaux seront entrepris dès cette année pour que le Grand port de l’Est soit un port d’éclatement, un catalyseur de l’économie nationale, un moteur du développement économique local et un élément restructurant de l’aménagement du territoire. Plus précisément, M. Botozaza a insisté qu’un certain nombre de grands projets inscrits dans le cadre de son plan de développement et de modernisation sera concrétisé dès cette année afin de répondre aux attentes du client. Parmi ces projets, à noter entre autres l’amélioration et la sécurisation de la capacité d’accueil des navires. Pour offrir aux navires de grand tonnage d’accoster en toute sécurité au port de Toamasina, des travaux d’extension des quais et d’augmentation des profondeurs des eaux seront bientôt entrepris. Des gros navires transportant les équipements liés au projet d’exploitation du nickel Ambatovy seront à Toamasina. En tenant compte des desiderata des usagers du port, des mesures devant améliorer et renforcer la sécurité portuaire et la sûreté des navires seront bientôt mises en place. A cet effet, diverses entités, à savoir la SPAT, la douane, la gendarmerie et la police travailleront de concert en vue de coordonner toutes les actions et interventions. Dans cette même foulée, la douane réorganisera sa plage horaire (24h sur 24h) pour la célérité des flux des marchandises et pour ne pas pénaliser les clients. « Un temps minimum, un coût minimum », a promis le D.G.

Le projet d’extension du port de Toamasina ne sera plus du domaine du rêve. Suite à un accord passé entre le gouvernement malgache et le gouvernement japonais, ce dernier apportera son aide aux travaux d’extension du premier port de la Grande île. Pour l’instant, ce sont les Japonais qui financeront les études relatives à ce projet. En fait, le projet en question consiste en l’extension du quai du môle C, sur plus de 300m de longueur et avec un tirant d’eau d’eau de 14m, le prolongement de la digue de protection, l’extension des zones et de terre-plein de stockage et des travaux d’approfondissement des tirants d’eau ainsi que l’extension du terminal conteneur pour disposer de plus de 5ha. A noter par ailleurs que Toamasina sera enfin dotée d’une unité de réparations navales. Installée au site du port, elle sera bientôt mise en service. On n’attend que sa certification aux normes internationales. Conformément à la politique du gouvernement de promouvoir le secteur tourisme à Madagascar, l’équipe de Botozaza va lancer également le développement du trafic de croisière. Les infrastructures d’accueil des navires de croisière seront aménagées. Toutefois, Botozaza Pierrot a reconnu que « ce n’est pas avec une baguette magique que cela se réalisera ». Tout ceci demande une réelle volonté de tout un chacun avec l’adhésion des partenaires publics et privés.

=========================
- SMMC : Une nouvelle structure au port

Décidément, le port de Toamasina est en pleine mutation. A l’instar de la société philippine MICTSL chargée de manipuler les marchandises conteneurisées, une autre société de manutention sera créée au sein du Grand port de l’Est. Il s’agit de la société SMMC ou Société de Manutention des Marchandises Conventionnelles qui sera mise en place dans les prochaines semaines. Le domaine d’intervention de cette deuxième
société manutentionnaire couvre toutes les marchandises conventionnelles transitant au port de Toamasina. Et tout ceci dans le cadre de la réforme institutionnelle de ce port.

Cette nouvelle société facilitera le développement des trafics spécialisés ainsi que le trafic de vracs céréales et agro-alimentaires. A charge aux autorités portuaires de faire connaître les atouts de la place portuaire de Toamasina auprès des armements et des chargeurs. La tâche de l’équipe de Botozaza s’annonce rude.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS