Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 18 juin 2021
Antananarivo | 09h09
 

Politique

Parlement

Assemblée Nationale : l’examen de la Code de nationalité reportée en octobre

vendredi 4 juin | Mandimbisoa R.

L’Assemblée nationale prend du recul. La proposition de loi sur le Code de la nationalité Malagasy, source de polémique sur les réseaux sociaux ces derniers jours, ne sera finalement plus à l’ordre du jour de cette session parlementaire. Son examen, en vue d’une adoption, sera reporté pour la prochaine session parlementaire au mois d’octobre.

Dans un communiqué, la présidente de l’Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa appelle la population à cesser les dénigrements et les diffamations faits à l’endroit des députés par rapport à cette proposition de loi. « Aucune disposition de cette proposition de loi ne donne la part belle à la vente de la terre des ancêtres ni à la braderie de la nationalité », précise-t-elle.

Cette proposition de loi modifiant le Code de nationalité est en effet axée uniquement sur le cas des apatrides, c’est-à-dire les personnes dépourvues de nationalité et de leurs enfants. A noter qu’actuellement nos lois nationales ne reconnaissent pas les apatrides comme citoyens malagasy, bien qu’ils soient nés et vivent à Madagascar. C’est le cas pour des milliers de karana ou chinois ou autres qui vivent depuis plusieurs générations dans le pays. Dans l’imaginaire collectif, ces derniers appartiennent à une catégorie favorisée, ce n’est pourtant pas le cas pour tous. Souvent les riches karana ont une nationalité. Le texte aura ainsi comme principal objectif d’intégrer ces apatrides dans la société afin qu’ils ob​ti​en​nent la nationalité ma​la​ga​sy. Cette proposition de loi a déjà été adoptée au Sénat en juillet 2020 mais doit encore être adoptée par l’Assemblée Nationale.

En 2017, un autre texte modifiant le Code de nationalité a été déjà proposé et validé au ni​veau du Parlement. Il visait à naturaliser les enfants nés d’une mère Malagasy, peu importe leur lieu de naissance. Auparavant, les femmes malgaches, mariées à des étrangers, ne pouvaient transmettre automatiquement leur nationalité malgache à leurs enfants, alors que les hommes malgaches mariés à des étrangères le pouvaient.

165 commentaires

Vos commentaires

  • 4 juin à 10:48 | arsonist (#10169)

    Oui ! Et en Europe , ça bouge !

    Cette nouvelle "Ecole de Copenhague" s’étendra-t-elle à toute l’Europe par l’effet domino ?

    (i) Pour concrétiser leur fantasme raciste anti-Noir , les deux expat’ Franchouillards du forum ,
    l’olivier2 , le Français doublement avoué non-souchien et inadapté au social français ,
    et le rital non-avoué rital l’ "Attila est là" , l’obsédé de filles gasy bien roulées quoique raciste anti-Nègre aux cheveux crépus
    ont trouvé des oreilles bienveillantes au sein du gouvernement social-démocrate danois de la Première ministre Mette Frederiksen .
    [Je n’ai pas écrit national-social (honni soit qui mal y pense !), j’ai écrit social-démocrate]

    (ii) "Ecole de Copenhague" ? Oui-oui !
    Je fais allusion au domaine quantique de la physique théorique .
    Cette même "école" où Bohr et Heisenberg auraient fini par faire dire à Einstein , par lassitude :
    « Dieu ne joue pas aux dés » .

    Quelle est donc cette "nouvelle Ecole de Copenhague" qui ferait le bonheur incommensurable des deux expat’ Franchouillards racistes anti-Noirs de ce forum ?

    Le Danemark a adopté, jeudi 3 juin, une loi qui lui permet de se débarrasser des migrants.
    Il expulsera tout demandeur d’asile dans un pays hors de l’Union européenne durant l’examen de sa demande.
    Le texte a confortablement été adopté par 70 voix contre 24, grâce au soutien de la droite et de l’extrême droite et malgré l’opposition de certaines formations de gauche
    [Oui-oui ! vous avez bien lu : certaines formations de gauche]
    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/immigration-le-danemark-vote-une-loi-pour-transferer-les-demandeurs-d-asile-vers-l-afrique_4649579.html

    • 4 juin à 11:03 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Certains observateurs évoquent une certaine lassitude vis-à-vis de l’ancienne puissance coloniale !
      Car Ali Bongo , le président gabonais qui s’est entretenu le 11 mai à Londres avec Patricia Scotland , souhaite adhérer son pays , le Gabon , au Commonwealth .

      Le Commonwealth , cette association des anciennes colonies de l’empire britannique :
      https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210512-le-gabon-sera-t-il-bient%C3%B4t-membre-du-commonwealth

    • 4 juin à 11:44 | bekily (#9403) répond à arsonist

      Bongo = caméléon spécialisé
      Girouette de bon coeur selon ses intérêrets économiques
      Il était baptisé ALAIN Bongo
      Pour plaire aux pétroliers du golfe il s’était converti à l’islam , devenant ALI Bongo....
      Peut être que dans une 3° vie il s’appelera CHANG Bongo pour mieux coller aux financiers chinois ????

    • 4 juin à 12:06 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Sportifs , un genou à terre , contre le racisme !

      Riverside Stadium de Middlesbrough [England] , problème :
      Au moment désormais traditionnel où les joueurs posent un genou à terre en soutien à la lutte contre le racisme, une partie du public les a hués.

      https://www.sofoot.com/gareth-southgate-reagit-aux-sifflets-envers-les-genoux-a-terre-de-ses-joueurs-500324.html

    • 4 juin à 14:11 | Attila est là (#11132) répond à arsonist

      A l’âne bâté st-jo-le-benêt grand xénophobe devant l’Eternel :
      Qu’est-ce que tu attends pour partir du pays que tu détestes dans toutes tes pores en bon raciste anti-blanc qui mord la main de ceux qui l’ont civilisé ? La soupe serait-elle trop bonne pour y renoncer ?
      Qu’est-ce que tu attends pour rentrer à Yabonfihabanania pour faire profiter le pays de tes ancêtres de tes "analyses" et de tes "compétences" (MDR !) et pour mettre la main à la pâte au lieu de vitupérer comme un stalinien/maoiste décérébré et pérorer ad nauseam contre les blancs qui ont fait sortir ton pays des ténèbres ? Cf. le massacre systématique des jumeaux, l’esclavage, l’inceste traditionnel et la consanguinité galopante .. pour ne citer que ces tares inhérentes à la "culture" gasy ! T’attends que le dj-simplet demande votre adhésion au commonwealth ? Ou serait-ce que tu ne supportes pas la triste réalité ?
      T’auras tjs la possibilité de t’exiler chez tes frères au Gabon quand ils seront admis dans le commonwealth ! MDR !! Et Bon débarras !!

      Ya pas bon bamboula !

    • 4 juin à 16:20 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      (i) En exil à Londres , le Général portait sa croix pour défendre auprès des Anglo-Saxons l’honneur de la France "occupée , outragée" , mais ayant la farouche volonté de chasser l’Occupant .
      Le Général était alors condamné à mort par le Gouvernement français de Vichy .
      Le Général subissait aussi surtout constamment les humiliations du US President .
      Et sporadiquement celles du British Prime Minister .
      Heureusement , en fin stratège qu’il était , ce dernier avait toujours su raccomoder les déchirures qu’il y avait très souvent entre ces deux monstres de l’Histoire .
      Avant le débarquement en Normandie le Prime Minister dit au Général :
      “Every time I have to decide between you and Roosevelt, I must always choose Roosevelt".
      Citation que Le Prime Minister avait redite au Parliament le 11 mai 1953 , mais sous une autre forme en :
      "If Britain must choose between Europe and the open sea, she must always choose the open sea !"

      (ii) Léon Gautier : "je savais avant le général de Gaulle où on allait débarquer en France"
      https://www.leparisien.fr/societe/leon-gautier-fier-dernier-representant-du-commando-kieffer-28-04-2021-IWAI5M34OBD3TDFMB6GPT4GDDI.php

      (iii) Des Franchouillards expat’ à Madagougou [deux fréquentent ce forum] , des vils colonialistes attardés ,
      peut-être par insuffisance de l’instruction reçue ,
      peut-être par convictions supprémacistes ,
      peut-être par mollesse de l’intellect ,
      peut-être par tout ça à la fois
      écrivent des choses bizarroïdes sur ce forum gasy !

      Ceux qui connaissent l’Histoire de France des derniers 3/4 du XXe siècle savent fort bien qu’un Français borgne politicien et son parti politque étaient de très farouches ennemis du Général .
      Ce Français politicien borgne est un colonialiste invétéré , convaincu des idées des Nazis .
      N’avait-il pas déclaré à la TV que "les camps de concentration étaient un détail de l’Histoire" !
      La fille de ce Français politicien borgne a hérité du parti politique de son paternel.
      L’objectif de cette femme est d’être la prochaine locataire du palais de l’Elysée.
      Bien évidemment pour ça elle est soutenue par le parti colonialiste hérité de son père .
      Y compris par des membres de ce parti qui étaient des ennemis jurés [je n’ai pas dit adversaires] du Général et qui sont toujours à l’heure actuelle des ennemis des convictions du Général .
      Et sans la moindre honte , cette femme dit publiquement approuver totalement des idées fondamentales du Général , pourtant combattues vigoureusement , voire avec violence , par son père ainsi par que des membres encore très actifs de son parti !

      Mais le comble du comble c’est le fait que des membres
      1. du parti gaulliste [appât de postes à pouvoir politique oblige ?]
      2. et de la gauche , même de la gauche instruite et humaniste [naîveté politique ?]
      sont allés rallier et soutenir cette femme ainsi que son parti colonialiste et ennemi des idées humanistes et républicaines des gaullistes !

      Hé ! Bé ! ça promet !

    • 4 juin à 22:43 | Attila est là (#11132) répond à arsonist

      st-jo est tellement con que s’il lui échappe un mot* qui ne l’est pas il se retourne immédiatement !
      T’as dû faire une indigestion de prépuces de tes ancêtres et de tes descendants pour qu’autant de trucs immondes te sortent de la tête et de la bouche, mon pôv’ !

      *une connerie, au cas plus que probable où t’aurais pas percuté !

      Y a envie de vomir fihabanania !

    • 5 juin à 11:10 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      - Ce politicien borgne dont on parle ici était et il est encore un patriote français Il a servi son pays dans les armées abandonnant ainsi volontairement la sinécure de son poste de parlementaire. Il était pour une Algérie française.Il allait ainsi contre les tendances du moment. Pour lui ,Degaulle a joué le role du perfide et du traitre dans l’affaire algérienne. Cet homme a des idées carrés. Il a jugé que désormais il y avait divorce avec l’Algérie et que les algériens devaient vivre leur vie chez eux et non plus en France. Cela parait normal,juste et devrait etre réciproque . C’est le contraire qui est advenu .Les algériens sont aujourd’hui plus de 5 millions en France et nombreux avec droit de vote. Cela déplait à ce monsieur et il le dit haut et fort. Et il est présenté à tous comme un raciste invétéré. et on présente sa fille Marine comme étant encore plus raciste ..et pourtant ,et pourtant Le sieur J m Lepen était retourné sous le drapeau pour que les arabes d’Algérie restent citoyens français.. et ne tombent pas sous la coupe du Fln
      C’est De Gaulle qui avait déclaré à Alger :’’il n’y a ici qu’une seule catégorie de français ’’ ; La foule descendu de la casbah avait applaudi.. Et ,aujourd’hui ,les Français ne sont plus seuls chez eux et cela déplait beaucoup à la fille qui ne veut meme plus accepter la double nationalité des nouveaux venus . Est la Constitution malgache qui l’inspire

    • 5 juin à 13:47 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Hé ! Bé ! Chacun est libre de croire ce qu’il a envie de croire !

      Même de croire que le Borgne est plus patriote que le Général l’était !

      Que le Général avait moins fait pour les intérêts vitaux de la France,
      comparativement à ce que le Borgne avait fait, lui, pour tenter vainement de garder française l’Algérie, quitte à prolonger indéfiniment les guerres coloniales !

      Le Général, lui, savait depuis la fin de la 2e Guerre Mondiale que les guerres coloniales n’avaient plus de raison d’être.
      Plus tard, la défaite américaine au Vietnam et celle de l’Armée Rouge en Afghanistan en étaient des preuves irréfutables.
      Les deux plus puissantes armées de la planète battues dans des guerres coloniales qui n’osent pas dire leur nom de "guerre coloniale" !

      On a le droit de fermer les yeux devant les réalités qui ne plaisent pas.
      Quitte à en payer les frais.

    • 5 juin à 17:25 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Pour de nombreux français il reste que l"affaire algérienne reste une tache ,voire une trahison du général De Gaulle .Il est venu à Alger .Il a déclaré devant toute une foule qui l"applaudissait : Je vous ai compris !. En réalité il traitait déjà avec le Fln un abandon de l’Algérie. Lepen et tous les autres au combat dans les djebels ont été magnifiquement cocufiés . C’est ça la Politique !

    • 5 juin à 18:29 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Vatomena __Lepen ,ce borgne ,avait choisi de défendre les derniers interets français en servant non pas dans la Coloniale mais dans la légion étrangère.Il ignorait que son pays ,la France ,était le plus léger colonisateur qui soit .Elle avait déjà perdu le Canada face aux Anglais .elle avait vendu la Louisiane aux américains. Elle s’était installé en Afrique ,en Asie et à Madagascar pour moins d’un siècle et pour 120 ans en Algérie. Les Ottomans ont fait mieux .Ils se sont installés en Algérie durant plusieurs siécles .Quant aux arabes ,ils ont écumé l"Afrique de l’ouest depuis les années 700 pour assurer leur grand marché aux esclaves.

    • 5 juin à 18:41 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      La politique ! La politique !
      La seule politique qui vaille c’est de tenir compte des réalités vraies et vécues.
      Mais pas de se monter des scénarios de rêve mais inatteignables pour soi-même quand on n’en a pas ou plus les moyens.

      Le Général avait vécu dans sa chair et dans son âme, de juin 1940 à mai 1945, ce que c’est être un représentant d’un pays vaincu, colonisé ou occupé.

      Représentant reconnu par certains, non reconnu voire tenu pour ennemi par d’autres.
      Souvent humilié par cetains de ceux-la même qui devaient libérer son pays.

      Le Général avait vécu tout cela en vrai.

      Et il savait alors que lorsque cette guerre sera finie, rien ne sera plus comme avant.

      Contrairement à ceux qui n’avaient rien compris, parce qu’ils croyaient naïvement qu’une nation, qui venait justement d’être aussi écrasée, aussi bafouée et qui ne devait son salut qu’à d’autres nations, allait retrouver comme si de rien n’était sa puissance et son influence d’avant guerre.
      C’est mal connaître le monde !

      Il fallait se rendre à l’évidence : la France d’après guerre n’est plus la même que la France d’avant guerre !
      Elle ne pourra plus tenir ses colonies.
      Le Général l’avait dit en filigrane mais clairement dans son discours de Brazza-ville, lors de la conférence de janvier-février 1944.
      Discours connu dans les colonies de l’époque, mais bizarrement méconnu en Métropole.

      Et ça, le Borgne et ses troupes ne l’avaient pas compris ou l’avait méprisé. Même jusqu’à l’heure actuelle.
      Le signe annonciateur venu de Diem Bien Phu était mal interprété par ces inconscients !

      Pour que le Borgne et ses troupes se rendent mieux compte de tout cela, ils devraient lire l’Histoire concernant la fondation de l’ONU et la désignation des membres permanents du Conseil de Sécurité.
      Quelles difficultés la France devait surmonter et dans quelles circonstances elle avait fini par être admise membre permanent de ce Conseil de Sécurité ?

    • 6 juin à 18:47 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Les "bonnes ames " de profession vont crier au Racisme . Je ne crois pas à ’ un racisme systémique ’’ des Danois. Je pense plutot que les Danois sont excédés par le nombre des étrangers venus chez eux ,des étrangers qui n’apportent aucune connaissance ,aucun argent pour vivre et qui ba fouent les règles en vigueur . Les Danois connaissent une situation de trop plein. ILs sont un petit pays .

    • 6 juin à 19:10 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Question Colonies françaises .? le peuple français en a jamais voulu .Ce fut une affaire de gouvernement et d’affairistes. Les colonies françaises ne furent jamais colonies de peuplement comme l’Australie ,la Nouvelle Zélande où le Canada .Le petit peuple de France se sentait bien chez lui . Il fallait une publicité outrancière et menteuse pour décider quelques uns à s’expatrier. Quand aux dernières guerres coloniales ,elles étaient réfutées par le bon peuple. Les blessés de la guerre d’indochine étaient insultés ,giflés lors de leur rapatriement par les dockers de Marseille.Lors du rappel des jeunes ayant déjà accompli leur service militaire pour aller guerroyer en Algérie cette jeunesse se coucha sur les rails du train pour empécher les départs. Lors de la rébellion des vieux généraux à Alger , le contingent ne suivit pas .Il resta dans les casernes.IL voulait par dessus tout ’’la quille ’ le retour au village ,dans leur ville ,aupres de la blonde ou de la brune....

    • 7 juin à 12:24 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Pour l’affaire algérienne —Tandis que Lepen ,le borgne , et d’autres combattaient pour la sauvegarde des pieds noirs ,à Paris ,d’autres gens manoeuvraient tout au contraire.La révolution algérienne avait de solides soutiens dans l’intelligentsia parisienne. On relevait des subsides,on portait des valises pleine de numéraire,on abritait des émissaires ,on organisait des manifestations houleuses.La cause pied noire était vouée aux gémonies.Et les pieds noirs choisirent la valise au lieu du cercueil.Ils se réfugièrent en France où ils furent tres mal accueillis notamment par le Maire de Marseille..Glorieux d’avoir vaincu ,glorieux d’avoir eu raison ,nombre d’anti colonialistes de l’époque se précipitèrent en Algérie pour offrir leurs services à la nouvelle Algérie ,à l’Algérie algérienne.. ils furent fraichement accueillis.Ils avaient espéré etre nommés à des postes mirifiques -ce qui ne fut pas le cas .Avec dédain ils furent surnommés les ’’pieds rouges ’ .Ils furent méprisés. Et une fois arrivé au pouvoir le chef Boumedienne les chassa tous . Il avait dit: : Ces gens là ont déjà trahi leur patrie une fois et peut etre qu’ils nous trahiront demain .Qu’ils retournent chez eux . On apprend ces choses là en relisant tous les papiers concernant l’affaire algérienne

    • 9 juin à 05:40 | goba001 (#1662) répond à arsonist

      and why would I be concerned by this ?

  • 4 juin à 11:18 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    L’extreme PRUDENCE dans le sens politique du terme est de rigueur !

    A la présidente de l’AN : Ne soyez pas naïve !

    Des lobbyistes qui défendent des intérêts privés, utilisent certaines institutions onusiennes pour faire avancer des idées/propositions qui ne visent pas forcement l’intérêt général. (La pauvreté de certains pays "imprudents" par manque d’informations est systématiquement exploités par ces lobbyistes)

    • 5 juin à 21:45 | vatomena (#8391) répond à LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR

      vatomena---’Le Borgne ’’ était sans doute un de ces bretons à l’ame simple.On tire sur la France ,on tire sur les français il était de ceux qui s’engageaient les premiers pour défendre. De nos jours ,les français sont éduqués autrement.

    • 5 juin à 22:31 | arsonist (#10169) répond à LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR

      Il ne s’agit pas d’une histoire "de nos jours" ni d’une histoire "d’un autre temps" !

      Car de tout temps il y a toujours une hiérarchie dans les connaissances et les compétences respectives des humains relatives aux choses de la vie.

      Exemples :
      un athlète Grec de l’Antiquité n’avait pas la même maturité que Démosthène,
      ni un centurion romain qu’un sénateur.
      ni un grognard de l’Empeureur que le Maréchal Ney.

      De même le Borgne n’atteindra jamais le degré de perspicacité, de persévérence et de clairvoyance du Général !

      D’ailleurs le monde du Borgne est vraiment minuscule comparé au monde du Général.

      Je croyais qu’il est inutile de le faire remarquer, tellement cela crève les yeux !

    • 6 juin à 08:13 | vatomena (#8391) répond à LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR

      vatomena---Il est curieux et risible d’affubler J MLepen du titre de borgne.Tout au contraire il voyait ,il a vu 30 ans avant les autres ce que deviendrait la France d’aujourd’hui. Orphelin ,pupille de la nation ,il s’est élevé tout seul .Il a crée un parti ,longtemps maudit ,mais qui a diffusé des idées aujourd’hui majoritaires.Et cela déplait beaucoup .Le brillant Général de Gaulle avait dit : je ne veux pas que Colombey les deux églises devienne Colombey les deux mosquées ’’. C’est J M Lepen qui aura été le plus clairvoyant . Aujourd’hui ,à Colombey , on compte deux mosquées .Je trouve assez plaisant de la part des français de perenniser le surnom de ’’Borgne ’ chez J M Lepen et d’oublier le surnom sanglant qu’ils avaient donné à l’ancien ministre Fabius ,lequel s’était illustré en mettant en vente du sang contaminé. Malgré ce crime de sang reconnu et avoué le Fabius aura continué sans soucis dans sa carrière.

    • 6 juin à 10:04 | arsonist (#10169) répond à LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR

      Chacun est libre de croire ce qu’il veut croire.
      Un borgne est un individu qui a perdu un oeil, fut-il dans une bagarre de rue lors d’une manif’.

      Un Français commande courageusement son unité pour défendre son territoire naturel contre une unité étrangère nazie supérieurement équipée et qui allait envahir sa patrie. [Je n’évoque rien d’autre que ce fait d’armes pour l’instant. Très important certes, mais pourtant très minime comparativement aux autres qui allaient suivre plus tard]

      Un autre Français, après les douleurs et les humiliations vécues plus de 4 ans durant dans son propre pays sous le joug des Nazis, après libération par des puissances étrangères, ose quand même porter à son tour les armes et le feu, et faire ailleurs dans un autre pays ce que l’Occupant venait de faire dans son pays : j’appelle cela une absence totale de conscience humaine accompagnée d’un complexe de supériorité lui donnant des droits qu’il n’a pas.
      L’Algérie n’est pas une terre française !

      Et très grande énigme :
      Après juin 40, que serait devenue la France si le Général n’existait pas. À mon avis, à l’heure actuelle le Borgne parlerait allemand comme moi je parle français !
      Je crois qu’il est grand temps de relire l’Histoire complète de la 2e Guerre Mondiale.
      Sinon le risque d’être qualifié de révisionniste est probable.

    • 6 juin à 10:46 | arsonist (#10169) répond à LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR

      Au fait, ce dimanche à Colombey on inaugurera le stade Charles de Gaulle.
      Les anciennes grandes gloires du football français y seront, dont Patini.

  • 4 juin à 11:29 | Asherman (#10651)

    Eh isandra la folle, il faut que tu ailles aider la Rinah qui risque de faire naufrage au large de Mahajanga et vite avant qu’elle ne prenne la poudre d’escampette et faire un grand ampamoaka après.

    radedaka il doit trembler, va le calmer un peu d’ici à ce qu’il ne collapse !

    • 6 juin à 17:47 | vatomena (#8391) répond à Asherman

      Arsonist —l’Algérie n’est plus une terre française mais elle a été Ottomane avant de devenir française.Des milliers de jeunes dit algériens ont servi avec coeur et courage dans l’armée française .La France ,toujours ingrate les a mal rémunérés ,et de plus elle a livré les Harkis et leurs familles aux couteaux du FLN.Trahison ,infamie !Et le général de Gaulle n’a exprimé aucun regret ,aucune émotion pour le massacre de ces fidèles .Le Borgne et d’autres qui avaient combattu avec ces hommes là souffrent encore de cette infamie . Ce ne sont pas les généraux ni les offi ciers ni les soldats qui décident de la guerre mais les gouvernements.Le soldat ,il est aux ordres.L’armée est la grande muette .Elle exécute...

    • 6 juin à 20:45 | arsonist (#10169) répond à Asherman

      Vatomena ne doit pas se vexer.
      Mais à mon humble avis Vatomena devrait relire l’Histoire de la guerre d’Algérie.

      1. Le Général quitta volontairement le pouvoir en janvier 1946, parce qu’il était contre les idées des partis politiques qui gouvernaient avec lui.
      2. Une alliance de partis politiques gouvernait sans le Général.
      3. En mai 1954 l’armée française était défaite à Dien Bien Phu, lors de la guerre d’Indochine.
      4. La guerre d’Algérie commence en décembre 1955 ; les gouvernants français n’avaient rien compris de la defaite en Indochine ; Mitterrand était ministre ; le Général ne participait nullement au pouvoir.
      5. Ça sentait le roussi en 1958 à cause de la guerre d’Algérie ; affolés quelques responsables politiques demandaient au Général de prendre le pouvoir pour régler les difficultés qu’eux-mêmes avaient créées.
      6. En mai 1958 le Général reprenait le pouvoir avec pour objectif primordial ramener la paix en France. Mais pas garder française l’Algérie. Je dis bien : objectif principal, ramener la paix en France [le pays était au bord de la guerre civile]
      7. La guerre d’Algérie prit fin ; mais des vils colonialistes attardés [politiciens et militaires] voulaient toujours continuer une guerre stupide et d’un autre temps complètement révolu.

  • 4 juin à 12:35 | Isambilo (#4541)

    Il s’agit de donner la nationalité malgache aux karana pauvres, les plus riches ont su opter pour la nationalité française.
    Le problème est que ces pauvres sont souvent utilisés par les riches comme hommes de main ou comme intermédiaires.
    Dans tous les cas, des Malgaches "de souche" sont de mèche avec les karana riches quels que soient les intermédiaires.
    La grosse nouvelle est que Macron est en train de lâcher l’Afrique francophone au bout de 2 siècles d’exploitation. Les dégâts vont être énormes, y compris pour les militaires français qui en ont fait un champ d’entraînement et de promotion.

    • 4 juin à 13:36 | vatomena (#8391) répond à Isambilo

      Bizzarerie tout de meme ,cette France qui abandonnerait ses anciennes colonies tout en abreuvant chez elle ces millions d’immigrés maghrébins ou sud sahariens.Lesquels ,par leurs versements par Western Union. contribuent à 10% ,20%ou 30% au budget de leur pays ,de leur gouvernement.Y aurait il là une double exploitation de la France et de ses contribuables .Que M Isandra tienne compte que ces andafiens qu’elle met toujours en cause envoient chaque année plus de 400 millions de dollars au pays...

    • 4 juin à 14:09 | kartell (#8302) répond à Isambilo

      Avec un coût de 1,2 milliard d’€ , le prix à payer pour ce que vous baptisez « de champ d’entraînement et de promotion », il semble que d’autres manières de procéder plus économiques pourraient être largement envisagées par l’état-major !....
      L’armée française dispose d’autres moyens d’entrainement que le footing du petit matin de « l’armée mexicaine » pour rester opérationnelle, il faut le savoir !...

    • 5 juin à 12:37 | bekily (#9403) répond à Isambilo

      "jus solis" ou" jus sanginis " ???
      la question est de savoir si nous avons le dos assez large pour admettre le " jus solis" comme les USA ....terre d’IMMIGRATION ...
      Le jus sanginis est bon pour les ultranationalistes du type dront national ou autre parti populiste
      J’aurais aimé une naturalisation avec des gens de conviction faisant un choix sincère et ayant un attachement prouvé au pays...
      TOUTEFOIS : REFUSER LA DOUBLE NATIONALITE !!! comme dans l’U.E.
      Karana ou pas , comme tout le monde il y a du bon à admettre et du mauvais à vomir ...

    • 7 juin à 12:40 | vatomena (#8391) répond à Isambilo

      Arsonist :une remarque au passage .Quand l’Algérie fut consacrée comme indépendante ,la population d’origine musulmane comptait au plus 9 millions d’habitants .Aujourd’hui ,le gouvernement algérien lui meme prétend que plus de 5 millions d’algériens ont choisi de faire leur vie en France .C’est un événement .Comment faut il juger cet exode algérien qui fait suite à l’exode des ’pieds noirs ’’.Avez vous une opinion ,une remarque.
      Ps : quelq’un vient de me souffler qu’une personnalité (peut etre le borgne ) aurait déclaré à la cantonnade : Vous n’avez pas voulu d’une Algérie algérienne eh bien , un jour ,vous aurez une France Algérienne ....Qui vivra verra !

    • 7 juin à 13:31 | arsonist (#10169) répond à Isambilo

      J’inverse la question :
      ne fallait-il pas ne pas conquérir l’Algérie, pour ne pas être conquis par les Algériens ?

      Il paraît que gouverner c’est prévoir.
      Ceux qui ont décidé de conquérir l’Algérie au XIXe siècle aurait dû y réfléchir, non à deux fois, mais à n fois avant de prendre une décision.

      Mais le mal était fait. Maintenant il faut en subir les conséquences.
      Une femme algérienne peut faire une demi-douzaine d’enfants.
      Une femme européenne, deux. [Je trouve séduisant ce qu’on appelle "choix du roi" (un fils d’abord, puis une fille après)].

      Alors, quand on se côtoie, qui a le plus de chance de submerger l’autre ?
      Hé ! Ben ! C’est ça !

      PS : les Chinois, eux, viennent officiellement de demander à leurs femmes de faire trois enfants par femme, pour assurer le fonctionnement de leur système social ! Pas bête, hein !

    • 7 juin à 14:06 | arsonist (#10169) répond à Isambilo

      Avant de décider à coloniser Mars,
      on devrait bien connaître le taux de fécondité des Martiennes,
      le comparer avec celui des Terriennes,
      pour éviter les risques de bis repetita question renversement d’invasion.

      Oh ! Je prends mon pied sur ce forum !

  • 4 juin à 12:37 | Vohitra (#7654)

    Koa satria mbola tsy hita mazava eto ampelantànana sy voakirakira ilay « tolo-dalàna » naroson’ilay Somombavambahoaka voafidy avy any Betafo Vakinankaratra mikasika ny « ZO » fizakana ny « Zompirenena Malagasy », dia aleo mbola tsy hikasika ny resaka lalàna ny adihevitra arosoko, fa hiompana any amin’ny « fanahy sy fijery ary fisaina » izany atao hoe « Malagasy » izany…

    Ny fomba tsotra indrindra sy mazava ary miharihary hitarafana izany, dia miainga amin’ny « Hirampirenena » Malagasy !

    1-Ry Tanindrazanay malala ô !
    [Tanindrazanay : Tanin’ny Razanay], [malala : tsy foy ary miraikitra ampo]
    Madagasikara tanin’ny Razanay no resaka eto…ary ireo ny Malagasy izay taranak’ireo Razana ireo izay eo efa anjato taona maro…
    [any amin’izay misy ny Razanareo izany mandeha mangataka ny Zompirenena fa tsy eto akory e ]

    2- Tahionao ry Zanahary…
    [ ilay Zanahary Be inoan’ny Malagasy izay mpahary sy mpamorona ary mpiahy io antsoiny io…]…any amin’izay Firenena misy sy mifanaraka amin’ny finoana iainareo sy iankohofanareo mandeha mangataka Zompirenena ary e !

    3- Ry Tanindrazanay malala ô, irinay mba hanompoana anao !
    [hanompo ny Tanindrazana, izay no antsoina hoe tia ny Tanindrazana]
    Ny manompo, dia milaza fa : miankohoka, manaiky, manaja, manome Hasina,mikolo, miaro, mitsinjo, manome voninahitra…
    Ilay tany misy, mitahiry, ilatsahan’ny nofon’ ny Razan’ny Malagasy, izay tompoiny sy hajainy aza moa tadiavinareo alaina sy ataonareo sesimontotra hobakoavina sy tsoahina amin’ny Malagasy, dia iza no hanaiky hanome anareo ny Zompirenena Malagasy eo ?

    4- Ka ilay nahary izao tontolo izao, no fototry ny « Satanao »
    [Zanahary Malagasy anie io lazaina fa « fototry ny SATA io e]
    Fa inona amin’ny fomba sy fanao ara-piarahamonina hanehoan’ny Malagasy ny fitiavany an’i Zanahary sy ny Razana no ekenao sy hajainao milaza mangataka ny Zompirenena Malagasy io ? TSY MISY NA KELY AKORY AZA !

    5- Ry Tanindrazanay malala ô, irinay mba hitahiana anao…
    [fitahiana= fiarovana, fitsinjovana, fitahirizana, fihazonana]
    Mitahy ny Tanin’ny Razany ny tena Malagasy mba ho lovan’ny taranany rahampitso, mba hisy hiafaran’ny taranany mifandimby amin’ny fahasambarana…tsy azo amidy sy tsy azo atao sorona, ary tsy azo atao antoka ny Tanin’ny Razana ! iantohan’ny Malagasy ny ampitsony io, ka tokony hozaraina sy omena ny taranaka ny Tanin’ny Malagasy !

    Fehiny : aza mifamitaka eto isika, aza misoloky eto isika, aza mamafy lainga eto isika…resaka TANY sy HARENA Malagasy no tena fonosina sy ao ambadik’io resaka fanomezana Zompirenena Malagasy io…

    Mijoroa ry Malagasy ! Arovy ny Tanin’ny Razanao ! Tandremo ireo tsy maty manota mpivarotra Tanindrazana ireo ! Tsy efa fotoana tokony hangejana sy hifehezana ireo tsy maty manota amin’izay ve izao ?

    • 4 juin à 20:44 | Krista Kristiaoe (#10737) répond à Vohitra

      Misaotra anao ry Vohitra

      Elaela aho no tsy niteny teto fa somary sahirana fa ity indray mitoraka ity dia mampiteny ny moana ka tsy aritro ny hangina.

      Tsy tanin’ ny mpiavy toa ny Amerika (terre des immigrants) na tany mifampiditra toy ny any Europa (Espace Schengen) akory i Madagasikara ka hizarana befahatany ny zom-pirenena ho an’ ny vahiny, fa Nosy miavaka natokan’ ny Zanahary ho an’’ ny Malagasy).

      Misaotra anao manazava tsara fa ny satan’ ny firenena Malagasy dia mifanao atsimo sy Avaratra amin’ ny tombontsoan’ ireo vahiny mangataka zom-pirenena.

      Ka araka ny fanazavanao dia izay iray alehany, na tsy omena ny zom-pirenena ny vahiny dia mitohy ny maha Malagasy, na omena ny vahiny ny zom-pirenena dia ho rava ny maha Malagasy.

      Soasoava

    • 6 juin à 23:32 | Rainingory (#11012) répond à Vohitra

      Zom-pirenena Malagasy : araky ny vaovao anio hariva dia mizotra any amin’ny fanafoanana ny didin’i Ravalo ka hiverina amin’ilay an’i Zafy.

  • 4 juin à 12:53 | poiuyt (#584)

    Ampahan-dresaka tao amin’ny "invité du jour" (Gasikara Fenosoa) _ Alakamisy 03 Juin 2021 : Azo lazaina ho RÉVÉLATION anovozan-kevitra, raha ny resaka nataon’ Atoa BEARI Nirina Marcelin.

    >>> Fa na eo amin-dry zareo samy mpino Silamo koa aza, ny mainty fihodirana antsoina hoe [BILARY] dia tsy tafiditra mihintsy ao @ Mosquée fivavahan’ny Karàna [KÔJAH] <==> Efa foto-pisainana mpanavakavaka sy mpanilika aloha izany.
    >>> Misy koa @ ireo mpiasa Malagasy ampiasain’ny Karàna ireo, no ozonin’ ilay Karàna tsy hahatafita ny fiainan’io mpiasa io aloha ilay vola, mialohan’ny hanomezany an’iny ho karamany.
    Tsy foto-pisainana toy izany no mbola hisisihantsika mafy hatrany, homena ny ZOM-PIRENENA MALAGASY. Fa ianareo Mpitondra sy Mpitantana Fanjakana kosa, raha ananan’ireo Karàna ireo vola ianareo, aoka mba tsy i Madagasikara sy ny Vahoaka ao aminy no hatao sorona fandoavan-trosa tompoko !

    • 4 juin à 13:07 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à poiuyt

      Assalaamo alaikoum

      D’abord le nom du muezzin du prophète était Bilal mais pas Bilary et c’était un noir affranchi de l’esclavage.
      Et Beari Nirina Marcellin parle à tort et à travers sur des sujets qu’il ne maîtrise pas car il faut appartenir voire comprendre le fonctionnement d’une communauté pour pouvoir s’y intégrer n’est-ce pas ? Peu importe la nature de la communauté (politique, religieuse, traditionnelle, etc...) n’est-ce pas ?
      Quand on se trompe de diagnostic on se trompe de remède n’est-ce pas ? Et c’est tout le temps sur tous les sujets et dans tous les domaines pour ce régime n’est-ce pas ? L’espoir fait vivre n’est-ce pas ?
      Les tenants du pouvoir croient encore détenir le temps n’est-ce pas ? Qui vivra verra n’est-ce pas ?
      Un simple conseil : Ne remettez pas à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui car demain apportera son lot de problème, d’urgence et de priorité n’est-ce pas ?

  • 4 juin à 14:26 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Ce qui me plait dans la philosophie Malagasy, c ‘est qu’ elle conçoit parfaitement obtenir les avantages et privilèges des autres Pays à commencer par obtenir la double Nationalité, par contre elle est incapable de renvoyer l’ ascenseur , je veux bien que tu me donnes, mais il est hors de question que ce soit réciproque, c ‘est aussi ça la légendaire hospitalité Gasy, cherchez l’ erreur !
    Obscurantisme quand tu nous tient , le syndrome de stockholm a trouvé un terreau fertile dans la latérite ...
    C ‘est vrai que cette CR est débordée de dossiers depuis qu’ elle est remise en place , il lui faudrait au moins 3 réincarnations pour arriver à en boucler 1, elle devrait faire appel à ses mentors à commencer par l’ honoris causa des platines et bals poussières pour l’ aider ?
    L’ incompétence et autosuffisance réincarnée, pire zavez pas trouvé ???
    Mea culpa : c ‘est le DJ qui l’ a découverte, certainement un soir à la sortie d’ 1 boite à la lumière d’ une bougie, à moins que ce soit un soir de pleine lune, en train de danser enduite d’ huile ?

  • 4 juin à 14:29 | Jipo (#4988)

    Madagascar est un système patriarcal, pour que ça évolue et non change, il faudrait que des femmes descendent dans la rue et le revendique, et là ? prévoyez un délai 🤣 mais mora mora bé !

  • 4 juin à 14:35 | Albatros (#234)

    A l’heure, où certains réclament la "restitution" des iles éparses sur lesquelles ne vie AUCUN malgache, il serait étonnant que des "malgaches" qui vivent à Dago depuis des générations et la font prospérer, ne puissent pas être reconnus comme "Malgache à part entière" !.

    • 4 juin à 14:43 | Albatros (#234) répond à Albatros

      L’article souligne que : "Souvent les riches karana ont une nationalité" !.

      Je rajouterai que : "Souvent, depuis l’indépendance de Madagascar, ses anciens (et actuels dirigeants !) ont eu une AUTRE nationalité que la nationalité malgache !.

      Vous avez dit bizarre ?, comme c’est bizarre !.

    • 4 juin à 17:14 | Tsisdinika (#3548) répond à Albatros

      Combien de Français vivent sur Tromelin, Bassas Da India et Europa ?

    • 4 juin à 19:47 | Stomato (#3476) répond à Albatros

      >>4 juin à 17:14 | Tsisdinika (#3548) répondait à Albatros
      Combien de Français vivent sur Tromelin, Bassas Da India et Europa ?<<

      Pourquoi les malgasy ne demandent-ils pas la propriété des iles Kerguelen ?
      Ou de la Terre Adélie ?
      Pourtant il y a beaucoup de glace en ces lieux, et la puissante marine nationale malagasy pourrait aller cueillir des icebergs pour les ramener dans la glorieuse grande ile devenue malheureuse pour avoir de l’eau qui manque tant un peu partout ?

  • 4 juin à 16:54 | olivier2 (#9829)

    « je veux bien que tu me donnes, mais il est hors de question que ce soit réciproque, c ‘est aussi ça la légendaire hospitalité Gasy, cherchez l’ erreur ! »

    Erreur ?

    QUELLE ERREUR Monsieur Jipo ?

    Vous semblez découvrir tardivement la réalité du TPMG si cher a Arsonist et ses amis forumistes..

    Quel candide vous faites Monsieur Jipo !! 🤣

    La recette du ciment qui lie les Fozas et les anti Fozas de circonstance est bien connue des VRAIS scientifiques...et depuis bien longtemps..

    T.out P.our M.a G.ueule..TPMG !

    Il ne vous aura pas échappé que les « gentils progressistes humanistes bi nationaux tres tres gentils, et portant des valeurs ancestrales admirables.. » , sont les premiers a interdire l acces a la nationalité ...LA LEUR...aux mechants Karanas apatrides qu ils jalousent et détestent...
    De même , ces messieurs dames vomissent la France en coulisse...a moins que vos yeux vous jouent des tours...

    Je vous laisse lire la bouse pondue par ce cher Isambilo pour vous en convaincre..une de plus...ca fera de fumier !!

    la France a enfanté des trisomiques qui se retournent contre elle...brrrr...

    Y a pas que les djihadistes...loin de la..

    Vala vala

    😇

  • 4 juin à 17:43 | Tsisdinika (#3548)

    Les "Karana" apatrides méritent d’obtenir la nationalité du pays de leur naissance et de leur mort.

    Il n’y a rien à discuter là-dessus.

    C’est tout simplement inhumain de refuser un droit aussi élémentaire à des êtres humains dont les ancêtres ont immigré dans ce pays comme l’ont fait les ancêtres de ceux qui se considèrent comme Malagasy pur souche, alors que leurs ancêtres eux-mêmes ont dû quitter les rivages de la lointaine Indonésie actuelle (les Ntaolo : tau-ulu, les hommes premiers en Proto-Malayo-Polynésien) ainsi que les côtes africaines ou arabes dans un passé relativement peu éloigné.

    Quant à la question de pourquoi certains Karana ne s’intègrent pas et ne se marient qu’entre eux, je voudrais signaler que même chez nous, les mariages interethniques restent une exception et non la règle.

    Toutefois, comme dans tous les pays du monde, pour devenir Malagasy, il faudrait parler la langue, c’est à dire au moins une des variétés du malagasy, ne pas faire allégeance à d’autres drapeaux que le sien, et ne pas détenir d’autres nationalités à sa majorité (le cas des vrais apatrides).

    • 4 juin à 18:21 | Vohitra (#7654) répond à Tsisdinika

      Miarahaba anao Tsisdinika,

      Moa sahy milaza amiko ve ianao fa Razamben’ireo karana sy sinoa na vahiny tsy manana Firenena ireo ny « Vazimba » ?

      Izaho nefa dia sahy milaza fa ny « Vazimba » no Razamben’ny Malagasy !

      Ary efa teo, efa nisy, ary efa niaina sy nivelona teto ny Vazimba fahiny, na Tany na Loharano, na toerana dia maneho sy manamarika izany eo amin’ny tontolo misy ny Malagasy !

      Ary taranaky ny Vazimba tonga namonjy ny Razambeny efa nialoha làlana azy ireo nifindra monina tato afara !

      Dia nifampitohy sy nifandimby ny taranaka…ary niorina ny antsoina hoe FIRENENA ! Rafitra sy fomba ary fihetsehampo sy fiaina ny Firenena ! efa natsidiko ets ambany ny singa maneho ny Firenena…

      Izay vonona ny hanaja, hanome Hasina, hankato, hanandratra ny antsoina hoe Firenena Malagasy no tokony ho afaka mizaka izany Zompirenena Malagasy izany !

      Tsia, tsia ! tsy hoe akory very Firenena na « apatride » izy dia midika fa tokony omena azy ny Zompirenena Malagasy !Tsia !

    • 4 juin à 18:50 | kartell (#8302) répond à Tsisdinika

      Nous n’êtes pas sans savoir que le plus célèbre apatride fut le Général De Gaulle auquel le gouvernement de Vichy lui retira sa nationalité française, certes, furtive mais tout de même !....
      L’état Malagasy traîne de lourds boulets dans sa constitution de bric et de broc, il serait grand temps qu’il se mette au goût du jour pour être enfin pris au sérieux !.....

    • 4 juin à 19:17 | Vohitra (#7654) répond à Tsisdinika

      Si De Gaulle fût autrefois un apatride, c’était un accident dans l’histoire de la France, et s’était réglé et arrangé entre Français plus tard…sans qu’il y ait besoin d’intervention ni d’autres nations ni d’autres organisations ni d’autres principes de droit venant d’ailleurs…

      En 1942, le Général s’était établi à Londres, et Madagascar était administré de force et de fait par le gouvernement de Vichy, et la force anglaise avait débarqué dans le pays en pourchassant les occupants Français du Nord au Sud, l’Angleterre est pourtant à l’époque l’hôte et le pays ami d’accueil du Général De Gaulle…et le Général était en colère et n’était pas du tout d’accord avec cette invasion anglaise à Madagascar…

      De Gaulle voudrait une France libérée mais voulait maintenir sous la coupe de la colonisation française des pays africains dont le mien…

      Dis, et pourquoi le gouverneur Hyppolite Laroche n’avait pas pris la décision idoine de ramener chez eux les apatrides résidants dans le pays lors de son arrivée et prise de pouvoir dans le pays ?

      Et vous disiez Kartell « L’état Malagasy traîne de lourds boulets dans sa constitution de bric et de broc… », alors, en toute franchise et je ne veux pas porter d’insulte à votre intelligence, ni froisser votre susceptibilité, je crois et je pense fermement que vous venez de franchir une ligne dangereuse et témoignant votre mépris à l’endroit de la Nation Malagasy…à moins que n’aviez pas su mesurer la portée de votre affirmation…

    • 4 juin à 19:20 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à Tsisdinika

      @ Vohitra

      Marina ny voalazanao ary manisy tsindrimpeo izany ny mpanoratra

      "Izay vonona ny hanaja, hanome Hasina, hankato, hanandratra ny antsoina hoe Firenena Malagasy no tokony ho afaka mizaka izany Zompirenena Malagasy izany !"

    • 5 juin à 17:41 | Tsisdinika (#3548) répond à Tsisdinika

      Vohitra,

      Miarahaba anao.

      Raha mikaroka ny famaritana ny atao hoe Vazimba ianao dia miverina amin’ilay hoe Ntaolo voalazako io ihany ny zavatra ambaran’ireo mpahay tantara, izany hoe mpiandriaka avy any Indonezia na ny marina kokoa ampahana foko Dayak resy tosika avy tany Kalimantan tany. Manaporofo izany fa tsy tompon’ny tany tahaka ireny hoe naterak’ity tany ity ny Vazimba sy ny taranany fa mpihavy toy ny rehetra ihany. Tsy misy taranaka Vazimba azo aseho ny mpizahatany toy ny Aborizena sy ny Maori eto ary tsy misy tamingan-teny (substrat) hita ao amin’ny fitenintsika ahitana hoe olon-kafa izany Vazimba izany. Midika izany fa Aostroneziana ihany ny Vazimba ary matoa izy tonga taty Afrika misy antsika dia nifindra monina izany fa tsy hoe teo foana hatrany am-boalohany, na oviana na oviana io atao hoe am-boalohany io.

      Raha mandinika ny tantara ianao dia ny fivezivezena sy fifindrafindra-monina manaraka ny remby sy ny toerana ahitana kijana ho an’ny biby fiompy (nomadisme) no endri-piainana narahan’ny olona fahagola. Taty aoriana vao nitoe-monina ny olona satria nanomboka namboly ka teo no teraka ilay hoe taninay ity. Ny tiana ambara dia izao : taranaka mpihavy sy mpila ravinahitra daholo isika rehetra ary mbola mitohy sady tsy maintsy hitohy ny fifindra-monina raha mbola tany koa ny tany.

      Amiko dia tsy azo ekena hoe ny taranaky ny vazimba ihany no tokony ho raisina ho Malagasy, afatsy hoe vonona hanao Barea izy angaha. Raha tsy izany, ahoana ireo Malagasy lasa Frantsay nefa tsy Gaulois ny razambeny ? Tsy vitsy koa ireo lasa Kanadiana Kebekoa nefa tsy Frantsay ny razambeny. Ahoana ny momba azy izany ?

      Tsy dia hoe firenena miavaka na masina na tsy manam-paharoa tahaka ny inona ity Madagasikara ity ka hoe izy irery ihany no tsy mahazo manampy fokom-pirenena hafa handrafitra azy.

    • 5 juin à 18:43 | Vohitra (#7654) répond à Tsisdinika

      Miarahaba anao tsisdinika,

      Rehefa mamaky ny soratrao ny tenako dia ohatrany alaimpanahy ianao hilaza amim-pahatokisantena tanteraka hilaza fa tsy nisy mponina mihintsy ity Nosy ity fahizany fahagola, fa ny mponina voalohany nisy teto dia mpifindra monina avokoa…

      Dia rehefa manohy ny soratra ianao dia manambara fa satria mpifindra monina no nisy teto fahiny fahagola, noho izany, tokony hanampy handray mpifindra monina ihany koa ny Firenena ankehitriny…

      Ny rakitsoratra rehetra voatahiry dia maneho fa tany amin’ny taonjato manelanelana ny faha 6 sy faha 8 tany no nanomboka nisy fifindrana monina tonga teto amin’ity Nosy ity…ary ny fitohizan’ny taranaka niainga avy amin’izany fifindrana onina izany dia nanomboka voarakitry ny tantara teo anelanelan’ny taonjato faha 10 sy faha 12 tany…

      Rakitsoratra sy tantara tokoa izany…fa hatramin’ny androany, dia tsy misy porofo mazava sy voatahiry nilaza fa tsy nisy mponina teto alohan’ny nahatongavan’ireo lazainao fa mpifindra monina ireo…

      Manomboka eo amin’ny manodidina ny taonjato faha 12 eo izany no tantara voarakitra mikasika ny mponina nisy teto fahagola, ary teo amin’ny tantara voarakitra antsoratra na nifampitana amin’ny lovantsofina, dia ireo mponina tany aloha elabe, mety ho mpifindra monina nefa koa mety ho fahagola tsy voakasiky ny tantara, no nantsoina hoe « vazimba »…

      Fa na inona holazainao na inona, dia ireo mponina fahagola ireo no Malagasy voalohany voarakitry ny vanimpotoana fahagola ! Ireo Malagasy voalohany ireo dia misy aziatika, misy arabo, misy afrikanina ! Malagasy daholo izany ary nanorina Firenena ! Ireo no Malagasy tompontany voalohany !

      Ho fehiny amin’ny tiako hambara amin’ny lahatsoratrao, dia misy tompontany eto, ary ny Malagasy izany ! Ary efa nisy Firenena teto na dia mbola tsy tonga nanitsaka teto aza ireo vahiny fotsy hoditra avy any Eoropa ! Aza sarihinao any amin’izany resaka mpifindra monina izany ny Zo maha tompontany feno sy tanteraka ny Malagasy tsy vaky volo manerana ny lafy valo eto amin’ity Nosy ity !

      Tompony ny Malagasy, misy ny Firenena Malagasy ! Madagasikara dia an’ny Malagasy ! Ny Malagasy no natao hisitraka ny tanin’ny Razany !

      Raha fantatrao sy hitanao fa mbola any Azia any no porofo misy ny Razanao, dia mandehana vonjeo any fa sao very any ny Razanao, ny anay aloha efa eto ary teto, ary misy porofo eto…

    • 7 juin à 12:59 | vatomena (#8391) répond à Tsisdinika

      Sans doute avez vous en mémoire la guerre intestine que Adolf Hitler mena contre les juifs allemands jusqu’à vouloir leur extermination. Celà nous le savons tous mais ce que moi j’ignore c’est pourquoi il y avait chez Hitler une telle haine contre les Juifs.Mais ,mais il y a toujours des accomodements.La puissante armée allemande comptait 9 généraux juifs. De nombreux juifs ayant une science ou un talent dont le Reich allemand avait besoin furent épargnés et déclarés ’citoyen allemand d’honneur ". Peut etre pourrions nous aussi déclarer quelques karanes apatrides mais actifs comme ’citoyen d’honneur malgache ’’

    • 8 juin à 13:53 | bekily (#9403) répond à Tsisdinika

      absolument !
      raison pour laquelle il faut PROSCRIRE NETTEMENT LA DOUBLE NATIONALITE......
      .......................qui n’exclut pas les CONFLITS D’INTERET !!!

      suivez mon regard ...vers tous ces autocrates ou dictateurs africains et ...malgaches !!!!
      qui se réfugient tous en France après avoir fait toutes leurs frasques (vols , corruptions voire meurtres etc...) dans leur pays

  • 4 juin à 18:03 | Vohitra (#7654)

    Mahagaga an !

    Ireto vazaha fotsy miaro sy mitaky ny tokony hanomezana ny Zompirenena Malagasy ireo olona tsy manana Firenena…tsy mahay sy tsy mahafantatra akory ny teny Malagasy izy ireto !

    Misy ny Malagasy manana sy mizaka ny Zompirenena vahiny, ary monina sy mipetraka any ampita, ary manana harena sy fananana miorina any ampita. Safidy izany, ary manana izay hiheverany ny ampitsony any ampita izy ireo matoa manao izany…ary ireo Malagasy mizaka ny Zompirenena vahiny any ampita ireo dia mino marina aho fa, TSY mpanao kolikoly, TSY manambany vahiny, TSY manambaka vahiny amin’ny hosoka sy fitaka, TSY manazimbazimba ny finoana sy ny fomba fitaizana eken’ny mponina…

    Ny maro amin’ireto mangataka fizakana Zompirenena Malagasy ireto nefa dia manana ireo toetra ratsy efatra(4) ireo ny ankamaroany, ary mpiray donak’afo amin’ireo Malagasy tsy maty manota mpamotika ny Firenena Malagasy…

    Ary tsarovy fa ny Firenena dia ny « Teny, ny Fomba, ny Kolontsaina, ny Soa Toavina, ny Vakoka, ny Riba, ny Fady, ny Finoana, ny Fivavahana, ny Tantara, ny Dinampiarahamonina, ny Hasintany holovainjafy » !

    Manana ny azy mampiavaka azy amin’ny maha Firenena azy i Madagasikara sy ny Malagasy, tsy nindramina sy tsy nalaina tahaka fa azy manokana, ary « Harentsaina » ho azy…

    Efa akaiky ny ady farany hatrehan’ny Malagasy, efa ireo manomboka mipoitra tsy miafina intsony ireo ny tsy valahara tsy vanona mpivarotra ny Tanin’ny Razana, ireo vesaran’ny ozona sy tsy vaky antatra efa maty eritreritra, ireo no tsy maintsy horesentiska tsy ho ela intsony…

    Tsarovy fa tsy ny vahiny no fahavalontsika, TSIA, TSIA, fa ireo tsy afaka ny hiara-monina ka tsy vonona ny hanaja sy hanome hasina ary lanja ny maha Firenena Malagasy antsika…

    Ireo tsy maty manota ireo no « Aviavin’i Betania, ary tsy maintsy hokapaina sy hongotana »…Ho avy tsy ho ela intsony isika…

  • 4 juin à 18:21 | Ra-Jao (#282)

    Les députés IRD accusent ceux qui s’opposent à la nécessité de naturaliser des étrangers.
    Mais savent-ils que la naturalisation des émigrés dans les pays occidentaux, pays confrontés en général au vieillissement de leur population mais qui vivent plus longtemps est une des solutions pour assurer le renouvellement de leur génération. En effet, à ces incidences démographiques de la structure par âge se superposent des conséquences économiques dont les occidentaux ne sous-estiment pas l’importance. Les problèmes démographico-économiques posés par les changements du rythme d’accroissement de la structure d’une population sont certainement parmi ceux qui préoccupent les esprits dans de nombreux pays. comme la France, l’Allemagne. Sommes nous étonnés si Merkel a régularisé 1 million de migrant en Allemagne il y quelques années et qui lui valu la foudre de ses ultra nationalistes.
    Madagascar n’est pas dans cette situation, du moins dans un avenir proche. Nous n’avons nul besoin de créer la 19éme ethnie de malagasy composé d’étrangers (indo pakistanais fatsouralie, chinois, français, africains....). N’ouvrons pas la boîte de pandore
    Bien entendu il existe des cas particulier qui méritent une étude sérieuse et approfondie : les enfants métis, ces soit disant apatrides qui font partie de la 2éme , 3éme génération des migrants

    • 6 juin à 20:12 | vatomena (#8391) répond à Ra-Jao

      Ra jao - Le problème actuel chez nous serait plutot la surpopulation et surtout dans les villes .Cela devrait etre un atout mais chez nous c’est une calamité .Pas de travail ,pas assez de riz !

  • 4 juin à 19:11 | lysnorine (#9752)

    « UN FAUX PROBLÈME ! DONNER LA NATIONALITÉ MALGACHE AUX KARANA PAUVRES »

    Re Isambilo 4 juin 2021 à 12:35
    « Il s’agit de DONNER LA NATIONALITÉ malgache aux karana PAUVRES (?) »

    Il s’agit là d’un FAUX PROBLÈME créé de toute pièce par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), pour des raisons que le peuple Malagasy et les dirigeants de Madagascar ont intérêt à approfondir.

    Les seuls Karana à Madagascar – pauvres ou non – qui n’ont pas de nationalité sont ceux qui sont entrés CLANDESTINEMENT à Madagascar APRÈS le recouvrement de l’indépendance en 1960. Ils n’ont donc pu s’installer à Madagascar qu’avec l’assistance des Karana sur place et la corruption d’autorités Malagasy au niveau local et/ou national. Rappelons également qu’une LOI de la République de l’Inde disposait que ses ressortissants à l’EXTÉRIEUR du pays qui n’avaient pas mis le pied sur le territoire de la République depuis SEPT ans perdaient AUTOMATIQUEMENT la nationalité indienne et DEVENAIENT DONC DES APATRIDES !

    Les Karana NÉS À MADAGASCAR PENDANT LA COLONISATION étaient tous FRANÇAIS en vertu du « jus soli » applicable aux « NON INDIGÈNES », ceux que la terminologie coloniale désignait par « Européens et Assimilés ». Ils n’ont certainement pas OPTÉ en 1960 dans le délai imparti pour la citoyenneté Malagasy et, ce faisant, REJETÉ ainsi leur citoyenneté française.

    Le code de nationalité Malagasy interdit la PLURI-NATIONALITÉ et ne reconnait pas à Madagascar la qualité d’ « étranger » à un Malagasy « d’origine » sauf s’il a expressément demandé à « perdre la qualité de Malgache »

    Art. 42 - Perd la nationalité malgache, le Malgache majeur qui ACQUIERT VOLONTAIREMENT une nationalité étrangère.
    Art. 45 - Perd la nationalité malgache, le Malgache, même mineur, qui, ayant une nationalité étrangère, est AUTORISÉ, SUR SA DEMANDE, par le Gouvernement malgache, À PERDRE LA QUALITÉ DE MALGACHE.
    Cette autorisation est accordée par DÉCRET.

    Il est donc clair que les descendants de ces Karana Français nés à Madagascar durant la colonisation sont Français et ne peuvent, en aucune manière, PRÉTENDRE être citoyens Malagasy. Il convient ici de rappeler – et d’y insister ! –que

    1° « La nationalité [Malagasy] est essentiellement une NATIONALITÉ DE FILIATION. Est Malgache : l’enfant légitime d’un père malgache (article 9-1°), l’enfant légitime d’une mère malgache et d’un père qui n’a pas de nationalité ou dont on ne connaît pas la nationalité (article 10-1°). »

    « La naissance sur le territoire de Madagascar (jus soli) NE PRODUIT D’EFFET QUE lorsqu’on peut présumer que l’enfant a une ASCENDANCE MALGACHE (art.11).
    [Exposé des motifs de l’ordonnance n° 60 - 064 du 22 juillet 1960 portant Code de la nationalité malgache]

    Noter complément Art.9 (nouveau) modifié par la « Loi n°2016-038
    modifiant et complétant certaines dispositions de l’Ordonnance n°60-064 du 22 juillet 1960 portant Code de la nationalité malagasy
    « Est malagasy l’enfant né d’un père ET/OU D’UNE MÈRE MALAGASY. »

    2° Le qualificatif de « Karana » NE CONCERNE NULLEMENT les MALAGASY dont l’un des ascendants est Karana : Ce sont simplement des MALAGASY DE PLEIN DROIT, À PART ENTIÈRE, et... « d’ORIGINE » !
    (à suivre)

    • 4 juin à 19:22 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « UN FAUX PROBLÈME ! DONNER LA NATIONALITÉ MALGACHE AUX KARANA PAUVRES »

      Re Isambilo 4 juin 2021 à 12:35
      « Il s’agit de DONNER LA NATIONALITÉ malgache aux karana PAUVRES (?) »
      (suite et fin)

      FAMPAHATSIAHIVANA
      cf lysnorine 11 novembre 2016 à 11:26 dans
      https://www.madagascar-tribune.com/Un-atelier-pour-la-resolution-de-l-apatridie#comment325936, « Droit à la nationalité » - « Un atelier pour la résolution de l’apatridie », vendredi 11 novembre 2016 | Randria Maeva
      # 11 novembre à 11:26 | lysnorine (#9752)

      « Tsy misy olana momba izany hoe olona tsy manana satam-pirenena na tsy anisan’ny olom-pirenena na aiza na aiza eran-tany [« problèmes d’apatridie] izany eto Madagasikara ka HANDREBIREBEN’ny UNCHR ny vahoaka sy ny fanjakana malagasy. Ilay alentika ao an-dohan’izay miseho ho be saina aloha fa ny resaka momba ny fizakana ny sata-na olom-pireneny dia RAHARAHA TOKANTRANON’NY FANJAKANA MAHALEO TENA ary tsy refesi-mandidy izy amin’ny famaritana izany, izay isan’ny marika lehibe isehoan’ny fiandrianany.

      « Na Sinoa, na Karana avy any Pakistan (Mahomedanina), na Karana avy any India (Baniany, sns., na Kômôrianina ka teraka teto Madagasikara talohan’ny fiverenan’ny fahaleovantena tamin’ny taona 1960, izany hoe tamin’ny andron’ny fanjanahantany dia AVY HATRANY DIA FRANTSAY (citoyen français). Tsahivina fa ny tompon-tany Malagasy na « indigènes » tsy mba navelan’i Frantsa ny zaka izany zo izany (jus soli na fahazoana ny zo ho isan’ny olom-pirenena noho ny TANY nahalatsahan’ny tavony). Koa raha misy amin’izy ireo eto Madagasikara mitonona ho tsy manan-tanindrazana na tsy ho isan’ny olom-pirenena na aiza na aiza, dia azo antoka fa TSY-ARA-DALÀNA ny nidirany teto Madagasikara fa antsokosoko [« CLANDESTIN » hoy ny Frantsay]. Ary tsy misy antony tokony hanovana ny « code de nationalité » malagasy ho an’ireo na kely akory aza. NY FIRENEN-DEHIBE MANANKARENA TAHAKA AN’I ETAZONIA SY NY MPIKAMBANA AO AMIN’NY FIRAISANA EÔRÔPEANINA AZA MANDROAKA AZY IRENY FA TSY MANDRAY AZY HO ISAN’NY OLOM-PIRENENY koa nahoana no mitetitetika ny hanery ny Malagasy izay efa mahantra sy hampahantrana izaitsizy ?

      AHOANA NO TSY IREO FIRENENA IREO NO ASAIN’NY UNCHR MAMPIANTRANO AZY fa ny tany ianjadian’ny fahoriana mandifotra ohatran’i Madagasikara ?

      « TSY MISY TOKONY HANOVANA IHANY KOA NY « CODE DE NATIONALITÉ » MALAGASY NY AMIN’NY SAFIOTRA NATERAKA VEHIVAVY MALAGASY VADINA OLON-KAFA FIRENENA ARA-DALÀNA SATRIA EFA MANANA NY SATAM-PIRENEN-DRAINY IZY. Mahazo mangataka ny ho Malagasy ihany izy kanefa tsy voatery hanaiky ny Fanjakana malagasy

      « Lorsque le PÈRE a une NATIONALITÉ ÉTRANGÈRE, L’ENFANT NE NAÎT PAS MALGACHE. Il peut seulement le devenir. Encore, le Gouvernement peut-il s’opposer à ce qu’il acquière la nationalité malgache (art.16, 18 et suivants). »

      « Ny reniny moa dia afaka mitana ihany ny maha-Malagasy azy raha toa ka tsy naka an-tsitrapo ny zom-pirenen’ny vadiny

      « la FEMME MALGACHE QUI ÉPOUSE UN ÉTRANGER ne perdra la nationalité malgache que si elle ACQUIERT VOLONTAIREMENT celle de son mari (art.48).

      « Farany misy fanontaniana manikitika ny saina : Inona marina no tena ao ambadik’ity fanetsiketsehana lavareny ny tokony hanovana ny lalàna mifehy ny fahazoana mizaka ny sata-na olom-pirenena malagasy izay tsahivina fa miompana amin’ny hoe « jus sanguinis » na ny « RÀ » mikoriana ao anaty lalan-dra. Na ankehitriny na amin’ny ho avy tsy misy tokony hanovana na tapikany akory aza ny lalàna nisy hatramin’izay. Ny fanaraha-maso akaiky ny mpitsara amin’ny fampiharana azy no ilaina hamafisina ! »

    • 5 juin à 12:59 | bekily (#9403) répond à lysnorine

      DOUBLE NATIONALITE = CATA !!!

  • 4 juin à 19:59 | Isambilo (#4541)

    Nahoana moa ny Makoa no nahazo ny zo ho malagasy anefa tonga vao haingana raha mihoatra amin’ny Khodja, ny Borah (silamo ireo) sy ny Banian (hindouistes ireo) ?

  • 4 juin à 20:41 | Ra-Jao (#282)

    Et ces footballeurs de Baréa soit disant expatriés comme Morel et Cie.. Sous quelle nationalité ils défendent notre couleur nationale ?

    • 4 juin à 21:36 | kartell (#8302) répond à Ra-Jao

      En fait, vous posez le cas des double-nationaux et en ce qui concerne le foot, l’accès à l’équipe de française est réservé aux meilleurs d’entre eux....
      Pour les moins performants sportivement, ils optent pour jouer dans leur seconde patrie où les critères de sélection sont moins exigeants !...
      C’est valable aussi pour les autres sports d’équipe, voir même en athlétisme....
      Voilà, voilà....

  • 4 juin à 20:53 | Shalom (#2831)

    TANDREMO ! TANDREMO !

    Mody ny karana no resahina fa ireo silamo naondran’i Erdogan tamin’ny andron-dRajao no ho maro amin’ireo ary dia hitombona ny ahiahin’ny Bekintana manao hoe : ho toby hifaharan’ny silamo mpampihorohoro atsy ho atsy i Madagasikara.

    TANDREMO SAO HO ZAVA-DOZA HO AN’NY TANY SY NY AMBANILANITRA ka tsy isika intsony no ho tompon’ny tanintsika.

    • 4 juin à 21:11 | Vohitra (#7654) répond à Shalom

      Aza adino....

      Intelo isankerinandro nandritry ny taona 2016-2018 ny Turkish Airlines no manatobaka be lamba misarondoha midina teny Ivato...

      Ary fony andron i Olivier Mahafaly dia nihazakazaka be ny fanorenana Mosque any amin ny Faritra Atsimo Atsinanana, Vatovavy Fitovinany, Menabe, sy ny any Diana...

      Be lamba vaovao tsy miteny Malagasy, tsy miteny Frantsay, tsy miteny anglisy...

      Mifohaza ry Malagasy a !

    • 4 juin à 21:41 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Shalom

      Déjà je ne comprends pas pourquoi une discussion sur la nationalité malgache pour les karana seulement !
      Une des conditions pour être citoyen d’un pays est d’être né dans le pays en question, applicable à tout le monde. Alors je ne vois pas pourquoi faire une loi spéciale pour les karana seulement. Les lois doivent être applicables à tous sans distinction sans mention de la particularité ethnique de l’individu. C’est pour cela que je trouve cette agitation autour de cette histoire suspicieuse...

    • 4 juin à 22:29 | Rainingory (#11012) répond à Shalom

      andraso ho’aho ny alternance ho tonga eo fa ny ampitso ihany dia foana daholo ny fambotrena ny Malagasy sy i Madagasikara, na ny mpandroba izany, na ny vahiny !

    • 6 juin à 05:27 | la mite railleuse (#10900) répond à Shalom

      bonjour

      "GARE ! GARE ! " écrit Shalom

      "N’OUBLIEZ PAS" ... renchérit Vohitra

      sans tomber dans un nationalisme exacerbé, les signes avant- coureurs
      de l’installation future des "Islamopithèques" en terre Malagasy
      ne sont pas une vue de l’esprit ni un
      mirage

      voilà un danger contre lequel L’ ÉTAT MALAGASY doit absolument faire face EN PRIORITÉ

      bon dimanche à tous

      prenez soin de vous et bonne vie

  • 4 juin à 21:01 | tsimahafotsy (#6734)

    A ceux qui ne voient les Karana que comme des nuisibles accapareurs de richesse et des voleurs de terrain, on peut opposer plusieurs arguments.
    D’abord que tous les Malagasy sans exception sont des immigrés, à part les Vazimba. La question du temps de l’immigration est une question farfelue et ridicule et raciste.
    Et on ne peut surtout accepter les discours qui sentent les relents du racisme et du rejet de l’autre parce qu’il n’a pas les mêmes croyances que nous en Zanahary. Et les tribus du Nord, les Sakalava, les Antaisaka, les Antemoro, etc... qui sont pour la plupart islamisés, on en fait quoi ?
    J’ai l’impression que les Karana de chez nous sont les Juifs des siècles passés en Europe. On oublie facilement ce que les cathos ont fait subir au Juifs pendant des siècles, alors que ces Juifs étaient établis en Europe depuis des générations et des générations.
    Les OPEKA çà vous dit quelque chose ? Quel différence avec les pogroms ? Les lois de Vichy, çà vous parlent ?
    Il faut avoir un esprit étriqué et dénué de tout humanisme pour refuser à des gens qui participent à la vie du pays et à sa prospérité la nationalité Malagasy. L’aigreur, la peur et la religion n’ont jamais été bonnes conseillères quand il s’agit de la vie de la nation.
    Et ce code de la nationalité ne concerne pas que les Karana, il concerne aussi tous les Zanatany qui ont demandé la nationalité Malagasy parce qu’ils aiment ce pays, même s’ils ont une autre nationalité, surtout française.
    Et comme le dit très bien Jipo, les Gasy sont prompts à demander la nationalité française pour tous les privilèges que çà procure, mais quand il s’agit des autres qui demandent la nationalité Malagasy, on invoque les arguments les plus stupides et racistes pour dire que ce n’est pas bon pour les intérêts du petit peuple Malagasy . Foutaise ! C’est exactement le même discours des Lepen et des populistes les plus affreux depuis des décennies en France et en Europe ! On sait où çà a mené !
    On ne préserve pas la liberté, on ne renforce pas la démocratie et on n’augmente pas la prospérité en refusant à une catégorie de personne la dignité d’être des citoyens à part entière.
    Ce sera en notre honneur de les accepter comme des Gasy comme nous en leur donnant la nationalité Malagasy.

    • 4 juin à 21:27 | Vohitra (#7654) répond à tsimahafotsy

      Tsimahafotsy,

      Fantaro tsara aloha ny antsoina hoe " Firenena Malagasy " ary fehezo tsara ny " Hirampirenena Malagasy " dia miresaka ny Malagasy sy ny Sata mendrika izany isika...

      Tsarovy fa hafa ny fanjakana ary hafa ny Firenena...

      Misy tany misy fanjakana fa tsy misy Firenena...

      Misy tany manana Firenena fa voazanaka ara-panjakana...

      Misy tany manana Firenena no sady manana fanjakana...

      Mandehana ianao tsimahafotsy mitety an i Madagasikara, fa mahafantatra an i Zanahary na Zagnahary daholo ny Malagasy rehetra eto...misy fanahy eto...ary misy Firenena manana ny fombany sy harentsainy...

      Saropiaro amin izany izahay eto antoerana...

    • 4 juin à 21:31 | nez_gros (#10715) répond à tsimahafotsy

      Comparer les juifs et les Karany, c’est ne pas respecter la souffrance des juifs (et des Héréros et des Namas en Namibie) à l’epoque , ainsi Tsimahafotsy est un gros des gros :

      - Non Les Karany n’ont pas vécu la chambre à Gaz
      - Non les Karanys n’ont pas subi des génocides
      - Par contre les Juifs et les hereros et les Namas, ils ont subi la génocide.

      Sur ces Karanys d’ailleurs, pour les comprendre, regarder comment ils traitent les Cafres en Île Maurice
      Comment ils traitent leurs compatriotes réunionnais et Seychellois en Seychelles

      Et a Madagascar, en pleine Hiver, tous les patrons Karanys dorment avec chauffage à l’interieur, tandisque leurs Gardiens , à Toliara comme à Majunga, à Tamatave, Fianar, diego, Tana dorment dehors , sans toit, avec toutes leurs familles ; or même les toutous ont leurs niches en France,

      T’as capté gros ou pas ???

    • 4 juin à 22:53 | el che (#344) répond à tsimahafotsy

      Bonsoir tsimahafotsy
      Je vous approuve totalement.

    • 5 juin à 10:30 | vatomena (#8391) répond à tsimahafotsy

      Quand les vazaha sont devenus nombre à Madagascar ils étaient catholiques et ils rencontraient une population indigène qui avait déjà viré au catholicisme .Cela faisait déjà un point commun. Il en est différemment aujourd’hui dans la situation française qui reçoit chaque année des centaines de milliers d’étrangers appartenant à des religions différentes et parfois hostiles.

    • 5 juin à 12:23 | Jipo (#4988) répond à tsimahafotsy

      MERCI !!! 👏🏼
      Je l’ ai demandé maintes fois meme proposé d’ INVESTIR , NIET !!!
      Quant à l’ honoris causa des platines, lui qui a les 2 , ne m’ a jamais répondu !
      et pourtant je suis des votres plus de 20 années sur place et malheureux zanatany !

    • 5 juin à 22:39 | el che (#344) répond à tsimahafotsy

      Bonsoir tsimahafotsy
      Je vous approuve totalement.

  • 4 juin à 21:33 | nez_gros (#10715)

    @ Tsimahafotsy, Comparer les juifs et les Karany, c’est ne pas respecter la souffrance des juifs (et des Héréros et des Namas en Namibie) à l’epoque , ainsi Tsimahafotsy est un gros des gros :

    - Non Les Karany n’ont pas vécu la chambre à Gaz
    - Non les Karanys n’ont pas subi des génocides
    - Par contre les Juifs et les hereros et les Namas, ils ont subi la génocide.

    Sur ces Karanys d’ailleurs, pour les comprendre, regarder comment ils traitent les Cafres en Île Maurice
    Comment ils traitent leurs compatriotes réunionnais et Seychellois en Seychelles

    Et a Madagascar, en pleine Hiver, tous les patrons Karanys dorment avec chauffage à l’interieur, tandisque leurs Gardiens , à Toliara comme à Majunga, à Tamatave, Fianar, diego, Tana dorment dehors , sans toit, avec toutes leurs familles ; or même les toutous ont leurs niches en France,

    T’as capté gros ou pas ???

    Réagir à l’article

  • 4 juin à 22:01 | Ra-Jao (#282)

    Tsimihafotsy, nous n’allons pas remonter l’histoire en avançant que toutes les nations sont issues d’une colonie de peuplement : les Goths, les visigoth, les vikings les vazimba...Toutes les nations modernes sont bien délimitées aujourd’hui. Il s’agit de savoir si Madagascar a besoin de naturaliser les étrangers qui sont présents sur son terrtoire.pour le bien de son pays ? Moi je dis, nous sommes une population jeune qui peut assurer le développement de notre pays. Nous avons les atouts pour être réellement le pays émergent de l’ocean indien. Si Madagascar est dans cet état de pauvreté c’est à cause de nos politiciens et les étrangers qu’ils laissent exploiter sans contrepartie notre pays. Je ne suis pas nationaliste, et je suis ouvert aux investisseurs etrangers dans une relation gagnant-gagnant. Pour l’exploitation de nos mines par exemple, sachons valoriser nos ressources dans toutes négociations. Je trouve anormale que l’on donne du poids au capital financier et le savoir faire apporter par un investisseurs étranger et que nos mines qui sont des apports en nature ne valent rien. Je n’arrete pas de citer le cas de la joint Venture entre le conglomérat De Beers et l’Etat Botsowana. Ce dernier touchent 85 % des dividendes dégagées par DeBeers, et non pas les 1% que Ra8 a accepté avec Ambatovy.

  • 5 juin à 00:08 | Albatros (#234)

    Réponse à Tsisdinika (#3548)

    Bonsoir Tsisdinika.

    Post de 17:14
    Effectivement la présence de français est limité sur les iles que vous mentionnez, mais, en dehors du douloureux et lamentable épisode du naufrage du navire « L’Utile », on ne trouve AUCUNE trace d’activité d’origine malgache sur ces iles depuis plus de 200 ans !.
    D’autre part je vous rappelle que l’Ile de Tromelin est aussi revendiquée par Maurice !.
    Alors !. A votre avis pourquoi Madagascar aurait-elle plus « priorité » sur Tromelin que Maurice ?.

    Post de 17:43
    D’accord avec vous sur votre analyse !.
    Mais en ce qui concerne votre remarque : « ne pas faire allégeance à d’autres drapeaux que le sien, et ne pas détenir d’autres nationalités à sa majorité », reconnaissez que ce n’est pas le cas pour beaucoup de ceux qui se sont succédés au Pouvoir à Madagascar !. Sans compter ceux qui y sont actuellement. Quelque soit le niveau hiérarchique !.

    Pour ma part, en ce qui concerne la nationalité, je reste sur ma position : Je suis pour une nationalité UNIQUE pour tous les adultes !.

    Si j’accepte la double nationalité pour les enfants, y compris celle acquise par le lieu de naissance, cette bi-nationalité doit disparaître à la majorité.

  • 5 juin à 00:19 | tsimahafotsy (#6734)

    @ Vohitra et Rajao,

    Si Firenena = Nation, je ne suis pas un nationaliste.
    Les nazis ont parlé de la nation allemande et du peuple aryen pour exterminer ceux que vous savez. Les racistes sud-africains ont parlé de la nation afrikaner pour justifier l’apartheid. Si le sionisme fut le fondement d’Israel à sa naissance, c’est ce nationalisme raciste et exacerbé qui est la cause des pires exactions envers le peuple palestinien. J’ai en horreur les nationalistes. Un nationaliste est un raciste qui s’ignore. Moi je suis un universaliste.

    Si Zanahary = Dieu,
    je suis athée et je ne crois pas du tout à un dieu immanent, transcendant une nation Malagasy.
    Les génocides et crimes contre l’humanité ont été perpétrés au nom d’un dieu transcendant et au nom de la valeureuse nation.
    Donc pour moi, tout argument au nom d’un dieu et de la nation est nul et non avenu pour interdire la nationalité à des gens qui vivent dans ce pays depuis plusieurs générations.
    Irrecevable pour manque de hauteur de vue, d’ignorance de l’histoire de l’humanité.

    • 5 juin à 04:48 | Vohitra (#7654) répond à tsimahafotsy

      C est votre position et opinion, c est votre droit de l exprimer selon votre maniere...

      Mais nous, les Malagasy qui s opposent a ce projet de loi visant la braderie de la Nationalite Malagasy, nous ne sommes pas nationalistes dans le sens et acception definis en occident, nous sommes " patriotes ".

      Et la Nation Malagasy est unie et fondee sur la Patrie, la terre de Zanahary, le createur de notre univers et de notre foi...

    • 5 juin à 08:32 | lysnorine (#9752) répond à tsimahafotsy

      NY FITIAVAN-TANINDRAZANA SY NY HOE FIRENENA MALAGASY (« FIRAKETANA »)

      Re Vohitra 5 juin 2021 à 04:48 | répond à tsimahafotsy

      « Mais nous, les Malagasy... ne sommes pas nationalistes dans le sens et acception definis en occident, nous sommes " patriotes ". »

      Toa tsy misy tokoa fiteny Malagasy tandrify ny teny Vazaha hoe « nationaliste » sy ny hevitra raketiny fa : « tia tanindrazana » na « patriote » no fampiasa ; ary ny hevitr’izany hoe fitiavan-tanindrazana izany tamin’ireo « Nationalistes » Malagasy nanohitra ny FANANDEVOZANA sy ny JADON’ny fanjakana Frantsay mpanjanatany teto Madagasikara – hatramin’ny V.V.S. ka hatramin’ny M.D.R.M. – dia voalohany indrindra FITIAVANA ny MALAGASY MPIRAY FIRENENA SY TANINDRAZANA aminy ka manainga azy hivondrona, handrodana ny efitra rehetra mampisaraka azy (foko, firazanana, fivavahana, fahaizana, harena ets.) ka hifankatia, hifanampy, hifanohana sy hifampandroso...fa tsy hifamingana sy hifampialona ka mora ampiasain’ny mpanjanatany. Ny fahalavorarian’izany mandrakariva no fanoitra lehibe indrindra hahatrarana ny fiverenan’ny maha-Fanjakana mahaleo tena indray an’i Madagasikara Tanindrazan’ny Malagasy.

      Toy izao kosa no famelabelarana momba ny hoe « FIRENENA » hita ao amin’ny « BOKY FIRAKETANA NY FITENY SY NY ZAVATRA MALAGASY » (Dictionnaire encyclopédique malgache) :
      (Efa tao anatin’ny lahatsoratra ny sora-baventy rehetra)
      (Hofaranana)
      - 

    • 5 juin à 08:41 | lysnorine (#9752) répond à tsimahafotsy

      NY FITIAVAN-TANINDRAZANA SY NY HOE FIRENENA MALAGASY (« FIRAKETANA »)

      Re Vohitra 5 juin 2021 à 04:48 | répond à tsimahafotsy

      « Mais nous, les Malagasy... ne sommes pas nationalistes dans le sens et acception definis en occident, nous sommes " patriotes ". »
      (Tohiny sady farany)

      Firenena, a : ny teny malagasy hoe firenena dia tena mahafinaritra sady mazava : avy amin-ny hoe reny, mireny, iray reny, iray iam-po, iray razana, Koa ny Firenena dia ny fitambaran-ny vahoaka ahitana ireto toetra ireto : iray razana, iray fonenana (na tanindrazana), iray fomba amam-panao amin-ny zava-baventy momba ny fiainana, iray fiteny, iray fitondrana, ary iray toetsaina aman-toetra.

      — Samy efa nifandovan-ny isan-taranaka hatry ny ela ireo zava-baventy iombonany ireo.
      — Samy hita ao amin-ny vahoaka Malagasy, izay misy Foko 18, ireo toetra iombonan-ny mpiray fileovana ireo, ka dia hita miharihary fa : TENA FIRENENA manana feno izay maha-firenena manokana azy izy. Misy aza vahoaka sasany tsy manana ny sasany amin-ireo toetra rehetra maha-firenena ireo — Ohatra : ny Soisa tsy manana fiteny tokana — nefa eken-ny olona rehetra ho tena firenena ihany.

      — Samy firenena tatsinanana (India, Maley,Malezia, Polynezia, ets.) no loharano niavian-ny foko samy hafa eto amin-ny Nosy. Ny Arabo sy Afrikana vitsy tonga nifangaro taminy teto dia tsy niforona ho foko mitokana sy miavaka, ka dia tonga tafaharo ra izy rehetra ankapobeny tao amin-ny taranany taty aoriana nony niara-nonina teto. Ankehitriny dia tsy misy azo tondroina hoe itony no Malagasy-Arabo na ireto no Malagasy-Afrikana. Araka izany dia tsy azo lavina intsony ankehitriny — noho ny fisian-ny porofo betsaka — fa iray razana ny Malagasy : firenena tatsinanana izy, fa tsy Eoropeana fotsy hoditra, na Afrikana mainty hoditra, fa Aziatika mavo hoditra sy zarazara hoditra kosa

      — Iray fonenana, iray tanindrazana. Efa an-arivo taona maromaro (tsy latsaka ny 4.000 taona) no efa niantombohan-ny nisian-ny tatsinanana avy any Azia tonga teto amin-ity Nosy ity. Ary hatramin-izany no mankaty dia izy Malagasy ihany no tena mponina nitoetra sy nitombo teto ; ny sisa vahiny mpitsidika sy mpandalo fotsiny dia Iasa.

      — Iray fomba amam-panao (mœurs et coutumes) koa ny foko rehetra : Hita hatrany hatrany amin-ireo zava-baventy momba ny fiainam-bahoaka. : Ala volon-jaza, famorana, fampakaram-bady, fandevenana, famadihana, fambolem-bary, lanonana, ets., ets. — fa zava-madinika foana no misy samy hafa kely ao amin-ny foko sasany, fa ny fotony dia itoviana sy iraisana eran-ny Nosy.

      — Iray fileovana sy fitondrana koa izy. Hatramin-ny andron-Andrianjaka (1607-27, na 1610- 30), izay voalohany nifidy A’rivo ho renivohitry ny fanjakan’ Imerina eto afovoan-tany, ka niafara, tamin-ny andron-dRanavalona I (1895), dia 300 taona latsaka kely izany, dia nanana Mpanjaka nifandimby ara-dalana tsy tapaka hatrany ny teto Imerina ; ny Tanindrana rehetra dia samy nanana mpanjaka madinika tao amin-ny isam-pokony avy. Ary niantomboka tamin-Andriamasinavalona (1675-1710) dia niseho ny fiezahana hampiray fitondrana ny Malagasy rehetra, ary ny teto Imerina izay fiantombohana dia lavorariny fa voavoriny Imerina Efa-toko.

      — Tamin-ny andron-Andrianampoinimerina indray (1787-1810) dia efa masaka dia masaka ny hevitra hampiray fileovana sy fitondrana ny Malagasy tsivakivolo, ny tarigetra nataony antso avo mandrakariva hoe : « Ny ranomasina no valamparihiko ». Tanterany tamin ny androny ny fanakambanana an-Imerina sy Vakinankaratra, izay natao hoe Imerina Enin-toko. Hatramin’izay, Radama I, Ranavalona I, Radama II, Rasoherina, Ranavalona II, Ranavalona III - dia samy nanohy izany tarigetra tokana izany, dia ny fampiraisana sy fampivondronana ny foko 18 ho iray fileovana. Radama I aza dia efa nahatety an-i Madagaskara manontolo. Izy sy ny mpanjaka rehetra taoriany dia samy nandefa Ambasadaoro tany Eoropa ; Amerika, izay nifampiraharaha mivantana tamin-ireo firenena sivilize,lehibe izay samy nanaiky ny Malagasy ho firenena sy fanjakana mahaleo tena. (J. koa FIFANEKENA). Raha jerena ny boky tantara tamin-ny Andro Malagasy sy ny Diarin-ny olona maro tamin-izany dia hita fa : ny tanàn-dehibe rehetra eran-i Madasgaskara — na ny teto Ampatrana na ny tany, Anindrana
      — dia samy nisy mpanao fanjakana merina (komandy, ets.) sy miaramila mpiandry tary izay nalefan-ny mpanjakan-Imerina sy napetrany tany. Izany fampivondronana ny foko18 izany dia tsy misy hivoasana amin-izay niseho tao amin-ny firenen-tsamy hafa tany Eoropa koa ; Ohatra, ny tany Frantsa dia ny Bretons, ny Gaulois, ny Francs, ny Normands, ets. tamin-ny andron-ny Charlemagne, ets. (J. koa FANJAKANA).

      — Iray fiteny (langue) koa ny Malagasy. Izay rehetra mandinika sy mianatra ary mampitaha ny zana-piteny (dialectes) ao amin-ny foko 18 eto dia mahita miaraka amin-izay fa zava-madinika foana : fiovam-panononana, teny tranainy mbola voatana any anindrana fa tsy fampiasa intsony eto Imerina, fomba fampiasa tsy mitovy ny teny sasany, ets. — zavatra tahaka izany ihany no tsy itoviany. Izy rehetra dia teny malagasy (langue) ; vetivety foana dia mifankahazo resaka ny samy Malagasy eran-ny Nosy, ary ny teny Merina dia azon-ny Tanindrana rehetra raha vao reny na aiza na aiza.

      — lreo rehetra ireo — fomba aman-toetra maha-firenena ny firenena — dia indray ananan-ny Malagasy avokoa : iray razana, iray fonenana, iray fomba amam-panao, iray fileovana sy fitondrana, iray fiteny, iray fivavahana koa ; samy tsy nanana sampy malaza nanana tempoly, fa fivahana amin-Andriamanitra Andriananahary tokana, sy fanajana ny razana izay nampiana ody tapakazo sy vakana, ets. ho fiarovana amin-ny loza, ets. Ny fitambaran’ izany vavolombelona rehetra izany no manome porofo tsy azo lavina fa : TENA FIRENENA ny Malagasy sady FIRENENA TOKANA ihany izy foko 18 eto amin-ny Nosy. Raha tsy olona efa minia mikimpy mba handa ny marina dia tsy afaka hanohitra izany.

    • 5 juin à 12:52 | Jipo (#4988) répond à tsimahafotsy

      # 5 juin à 12:23 | Jipo (#4988) répond à tsimahafotsy ^
      MERCI !!! 👏🏼
      Je l’ ai demandé maintes fois meme proposé d’ INVESTIR , NIET !!!
      Quant à l’ honoris causa des platines, lui qui a les 2 , ne m’ a jamais répondu !
      et pourtant je suis des votres plus de 20 années sur place et malheureux zanatany !
      Je me sens plus Malgache que Français , il ne s’ agit en rien de brader une nationalité, en ce cas ce serait ce qui se passe en France, pour éradiquer les français de souche, et c’ est ce qui se passe, ce qui n’ est en rien le cas à Madagascar, quant à la constitution du Peuple Malgache, et je peux en parler ici aussi bien si non mieux que beaucoup , je vous invite juste à relire les souvenir de voyage d’ alfred Grandidier ( 1865-1870 ) d’ apres son manuscrit de 1916, vous devriez pouvoir le trouver soit à la bibliothèque de l’ Université, soit à l’ Orstom.
      Sans parler du peuplement de Madagascar, des le 9ème siècle par nos gentils muses, puis de l’ Indo-malaisie un peu + tard, tous arrivés par les mers .( voiles carrées et arabes )
      Quant à la question de patriotisme, de Nationalisme et religion aux nom desquels on a asservi, tué, détruit assassiné et autres bondieuseries, cela reste comme la religion dans le domaine de la sphère privée, vaste sujet à l’ image d’ un koan, ou de l’ oeuf ou la poule sont arrivés en premier ???
      trop de patriotisme tue le patriotisme .
      Quelqu’ un qui demande la nationalité ce n’ est pas pour la détruire : CQFD , MDR, on est pas tous djihadites ! couillons bé !
      Pour les marines, sans eux je ne sais pas ce que serait Madagascar, et si vous avez une économie, vous pouvez leurs dire : misaotra , mais bon ...
      La nationalité ils la méritent plus que beaucoup !

    • 5 juin à 12:54 | mangina vazaha (#10958) répond à tsimahafotsy

      @tsimahafotsy

      Merci pour votre post ouvert, sensé et intelligent. Je suis également agnostique et associer Dieu (Zanahary) à un droit de territorialité me heurte. L’Homme a créé Dieu à son image. La preuve en est les formes multiples sous lesquelles il apparait autour du monde, à chaque fois proche de la culture des gens concernés.



      Pour en revenir aux naturalisations, ma propre expérience est la suivante : ma femme, malgache d’origine, a eu la nationalité suisse les jours qui ont suivi notre mariage. Ce fût aussi simple que de poster une lettre. La loi a certes changé afin d’empêcher les mariages dits blancs et un délai de 5 ans est maintenant nécessaire afin d’obtenir une naturalisation facilitée par mariage. Pour ma part, devenir malgache se révèle être un parcours du combattant que je n’envisage plus. Je me refuse à toute corruption qui gangrène un pays de la manière la plus sournoise.

      

Mes enfants depuis 2017 ont droit de par leur mère à la nationalité malgache. Ils l’ont obtenue mais via des appuis de connaissances et de moyens que je réprouve alors qu’il ne s’agissait que de faire respecter une loi.

      Les demandes de naturalisation se font généralement pour des raisons opportunistes, de facilité. Les malgaches ayant obtenus la nationalité française l’ont fait afin de ne plus avoir à se battre pour des permis de séjour. Et certains, retournés au pays, apprécient bien de trouver un système de santé bien plus performant et peu onéreux en prenant l’avion et retournent se faire soigner en France. Inversement quelle est la motivation d’un français d’obtenir la nationalité malgache ? Ne pas devoir périodiquement se battre pour rester, pouvoir acheter un petit lopin de terre pour y vivre et développer ses activités. Dans quel sens penche la balance des naturalisations ? Je n’ai pas de statistiques mais je peine à croire à un excédent de français devenus malgache. De manière générale je n’ai jamais trouvé dans la mentalité malgache le besoin de prendre sans rien concéder en retour, si ce n’est de la reconnaissance. Par contre dans ce domaine sensible de la naturalisation, je n’ai pas même sentiment de loyauté.

      La naturalisation offre des droits : droit de vote, d’élire nos politiciens, de faire de la politique et d’être élu. Elle devrait aussi avoir des devoirs : service national ou d’utilité publique. Bien que n’étant pas militariste, lorsque je vois en Suisse un jeune qui de toute évidence est d’origine étrangère de par sa couleur défiler en uniforme militaire, je dois avouer que cela me plait et je n’ai aucune retenue à l’admettre pleinement dans notre communauté. Que Madagascar en fasse de même.

      Par ces quelques lignes je désire apporter un éclairage différent à cette question. Veloma.

    • 5 juin à 13:38 | Jipo (#4988) répond à tsimahafotsy

      Question croyance, ne pas croire est un droit meme devant des preuves aussi accablantes que celle-ci que l’ on pourra toujours qualifier de : hasard ??? ( avec beaucoup d ‘imagination cependant 😉)
      Voir la présentation du corps humain de andré Hernandez une des merveilles de la création telecharger le power point.
      Le lien ne passe pas .

    • 5 juin à 17:41 | tsimahafotsy (#6734) répond à tsimahafotsy

      Bonjour Jipo,
      Je comprends tout à fait votre ressentiment envers le bouffon qui a la double nationalité et qui vous l’a refusé alors que çà fait plus de 20 ans que vous vivez à Mada.
      En France, il suffit de 5 ans de présence continue et 1 casier judiciaire vierge pour avoir le droit de demander la nationalité française. Peut-on dire pour autant que la France brade la nationalité française ?
      Si on fait un sondage à Madagascar sur ceux qui veulent obtenir la nationalité française, je suis sûr qu’il y aura 90 % de personnes qui iront s’inscrire pour l’avoir.
      Avoir la citoyenneté française, ou épouser un vazaha, même s’il a l’âge d’être votre grand-pére, c’est obtenir le bâton de maréchal pour des milliers et de milliers de jeunes femmes Malagasy. Doit-on leur jeter la pierre, vu que c’est la possibilité d’une vie meilleure ?
      Et parmi ces 90% il y a ceux qui estiment que les karana zanatany ne sont pas dignes d’avoir la nationalité Malagasy.
      A de vieux amis zanatany à qui j’ai demandé pourquoi ils voulaient la nationalité Malagasy, ils m’ont répondu que Madagascar c’est leur pays et qu’ils voudraient tout simplement être considéré comme des citoyens normaux amoureux de leur pays natal.
      Dans la démocratie populaire du fokonolona d’antan, démocratie participative et non représentative, un étranger, un vahiny, un mpihavy, un mpitady ravinahitra qui vient s’installer et vivre dans n’importe quelle communauté à Madagascar devient de facto membre du fokonolona. Et cette démocratie locale renforce l’appartenance citoyenne et nationale.
      En refusant la nationalité Malagasy aux karana et aux zanatany qui sont installés à Madagascar depuis plusieurs générations, les Gasy d’aujourd’hui, par peur, foulent au pied les principes du fokonolona et le soatoavina de nos anciens.

    • 6 juin à 01:23 | Turping (#1235) répond à tsimahafotsy

      Jipo et les autres ,
      L’ obtention de la nationalité malagasy devrait être revue avec largesse en modifiant son obtention. Donc , plusieurs critères devraient être imposés comme ce qui se passe ailleurs dans les autres pays.
      - a) Quel est le motif d’entrée de l’étranger sur le territoire malagasy ?
      Si c’est pour le tourisme afin de s’installer illégalement ..... le rejet de la demande et la reconduite à la frontière doivent être envisagées .
      - b) Si l’étranger(e) est marié(e) à un(e) malagasy d’origine ,l’obtention devrait être facilitée s’il ne s’agit pas d’un mariage blanc ni d’intérêt crapuleux .
      - c) Un étranger qui veut s’installer à Madagascar avec un projet viable et qui investit réellement pour l’économie malagasy et pour ,le développement de son pays d’accueil ,si son projet s’avère bénéfique ,logiquement ce dernier devrait obtenir la nationalité malagasy s’il le souhaitait .
      - d) La plupart des étrangers surtout ,les francophones ne savent pas parler la langue malagasy dans la plupart même après 20 ans de résidence sur le sol malagasy .Ce qui n’est pas normal .Donc ;l’apprentissage de la langue malagasy est exigible dans un laps de temps déterminé si sa demande sera acceptée .
      -Pourtant les malagasy qui s’installent en France ou ailleurs maîtrisent bien la langue de leur pays d’accueil ( écrit et parlé ) et d’autres langues .Trouvez l’erreur pourtant on parle toujours le vocable "intégration " comme critère d’obtention de la naturalisation .Or ,ce qui n’est pas le cas à Madagascar et dans les pays pauvres quand il s’agit d’un étranger qui voulait s’ y installer dans un pays pauvre mais riche par ses richesses naturelles et l’hospitalité de leur pays hôte .
      - e) Grande fut ma surprise ,car j’avais rencontré un norvégien à l’église luthérienne d’Antsirabe FLM pendant mes vacances à Madagascar . Il parlait couramment la langue malagasy après avoir séjourné même pas un an à Madagascar d’après ce qu’il me dit .C’est un exemple qui démontre de l’intégration parfaite pour quelqu’un qui voulut s’intéresser de la communauté malagasy .
      Conclusion ; La problématique de fonds ne se repose uniquement sur l’octroi de la nationalité mais plutôt sur le dysfonctionnement structurel étatique et sur plusieurs paramètres .Dysfonctionnement qui relève de l’incompétence des dirigeants voyous successifs n’ayant pour ’objectif comme leitmotiv de relever les défis afin que Madagascar devienne un pays prospère avant tout pour les malagasy et les investisseurs également .Pourtant les misères sont là ,et à 80% les malagasy vivent en dessous du seuil de la pauvreté .On dénonce souvent la CORRUPTION . Cette pratique déloyale et mafieuse sont devenues incontournables pour s’enrichir et payer moins d’impôts et faire les bakchichs sans épargner personne .Ceux qui ne se sentent pas d’être un bon citoyen malagasy n’ont aucun intérêt sur la communauté malagasy .Ils exportent illicitement l’or vers Dubai sans remord et bradent les richesses minières avec les voyous du pouvoir au détriment de l’intérêt national et celui de la population miséreuse .That’s the problem !

  • 5 juin à 06:40 | Isambilo (#4541)

    C’est un terrain glissant et il faut garder la tête froide.
    C’est l’occasion pour chacun de s’initier à l’histoire du peuplement de Dago et de ce qui différencie sa population des autres populations.

    • 5 juin à 12:49 | bekily (#9403) répond à Isambilo

      la question est de savoir si nous adoptons le "jus sanginis" ou le jus"solis ???
      Nous n’avons pas la capacité économique des USA , terre d’immigration avec le "jus solis"
      Le "jus sanginis" devrait EXCLURE LA DOUBLE NATIONALITE , pour éviter les conflits d’intêret, comme pour les Etats de l’Union Européenne...
      Je serais plutôt partisane d’une naturalisation avec enquête approfondie s’assurant de la sincérité de la demande et de l’intêret réel profitable au pays : une naturalisation choisie , comme une immigration choisie : qu’ils ne viennent pas seulement pour prendre , mais pour PARTAGER ET CONSTRUIRE ENSEMBLE !!!
      Ne faisons pas de focalisation sur les karana , il y a des bons et des mauvais comme partout ailleurs...quoique leur attachement viscérale religieuse et culturelle conjuguée peut entrainer une appréhension (choc de civilisations)
      cela peut se résoudre à l’ECOLE DE LA REPUBLIQUE LAIQUE ET GRATUITE

  • 5 juin à 06:56 | lanja (#4980)

    Tamin ity indray mandeha ity dia tena nahita làlana manitsy sy haingana tokoa ilay TGV , koa satria mbola miolakolaka ny fividianana tany ho an ny vahiny, dia aleo mihitsy ny zom pirenena no omena azy, tena mahay ity fitondran ny betsileo ity, hamatraka tantara tsy ho voafafa ity betsileo vavy raika ity .

  • 5 juin à 13:05 | olivier2 (#9829)

    J ai pris le temps de lire tous les posts, meme si cela m a couté..

    🤣

    Mettons de côté les Fozas, et attardons nous sur la communauté ANTI Fozas..

    1-Alors Tsidinika est contre la bi nationalité apres 18 ans : dont acte !
    Va falloir demander a Arsonist et consorts de rendre leurs passeports et rentrer FISSA ..
    AZAFADY..deja qu il se prend pour RakotoDeGaulle, va falloir l’interner !
    Suis en total accord avec Tsisdinika !
    Faudrait monter un parti ..

    2-isambilo le genie de l arboriculture planqué en France cherche a faire comprendre aux jeunots qu il font partie d une caste supérieure, mais que ca ne se dit pas ...
    Bouh le vilain supremaciste tapis d en l ombre !!

    3- vohitra re affirme son ultra nationalisme, et son racisme anti karana..il est sur une ligne stable..pas de critiques particulières, sauf pour ceux qui n avaient pas compris..ou qui font semblant de ne pas comprendre..🤣

    4-l ami Tsimahafotsy se debat tant bien que mal pour faire assimiler a des gasy, des idees totalement françaises ( universalisme...) : bon courage l’ami !

    N allez pas dire que Gallieni vous a encore divisés HEIN !!

    L’unité est en marche..

    😇

  • 5 juin à 15:09 | tsimahafotsy (#6734)

    Du patriotisme à l’altérophobie.

    Les motifs qui ont poussé les fozas à mettre sur le tapis ce sujet aussi brûlant et clivant que le Code de la nationalité, même si c’est un sujet essentiel n’est pas en leur honneur. Mais de l’honneur qu’en savent-ils de toute façon.
    Cà prouve tout simplement leur cynisme.
    Madagascar traverse une période où la mondialisation et la crise du covid et la gestion calamiteuse du pays par les fozas exacerbent les plus bas instincts du peuple. C’est une période triste et malheureuse qui ne donne pas l’envie de s’ouvrir et de s’adapter ; le repli sur soi et le rejet de l’autre sont la règle.
    Ce Code de la nationalité vécue comme une trahison supplémentaire de l’Etat-nation par les nationalistes génère plus de mal, la xénophobie, que de bien, l’ouverture. Mais ce n’est pas anodin, c’est politique. Tenir compte de ce contexte permet de refaire une idée ;
    Le patriotisme devient de l’altérophobie, c’est à dire le refus d’une dépossession de soi, d’une révolte sourde et désespérée devant la perspective de devenir autre chez soi, étranger sur son propre sol et de se découvrir un jour minoritaire dans un environnement autrefois familier, mais dont on aurait progressivement perdu la maitrise. C’est ce sentiment malsain qui a fait le lit de tous les populistes et des fascistes. Bolsonaro, Orban, Trump, le Turc ami de Rajao, etc.
    A l’approche de l’élection présidentielle qui se présente très mal pour le foza en chef, c’est une bonne chose de ranimer le sentiment nationaliste. Ce code de la nationalité est une instrumentalisation pour détourner les béotiens des vrais problèmes du pays et de rassembler les Gasy derrière une idée nauséabonde : la conception ethnique de la citoyenneté et de la nationalité.
    Les forumers antifozas de ce forum deviennent de ce fait les jouets et les complices des fozas qu’ils combattent à longueur de journée. Cà devient presque risible pour nos nationalistes qui ne veulent pas voir que nationalité Malagasy ou non, les karana et les zanatany sont là et bien là, et que la leur octroyer, à terme dans un climat politique apaisé et une situation socio-économique favorable, c’est une question de dignité pour eux et d’honneur pour nous.

    • 5 juin à 16:30 | nez_gros (#10715) répond à tsimahafotsy

      @tsimahafotsy, tu as perdu l’occasion de te taire, si tu ne maîtrise pas le sujet, contentes toi de lire les autres , au lieu de de faire du copié-collé (Bolsonaro, Trump, Erdogan, orban etc...)

      Madagascar, c’est Madagascar, la hongrie c’est la Hongrie...

      - Je me demande, d’ailleurs pourquoi tu ne cites pas les 2 gros populistes Narendra Modi de l’Inde, et Imran Khan du pakistan,

      Ceci pour te dire que , la comparaison n’est pas raison, et que ta copié-collé , ne fonctionne pas, relis toi :
      - tu la fais avec cette comparaison honteuse entre juifs et Karanys, et tu t’enfoces encore davantage ici, Pauv garçon...

      - la preuve : Tu ne peux pas dire que : que les FOZAS instrumentalisent ce sujet de nationalité, donc pour leur boutique, alors que ce sont eux qui le défendent et veulent le faire voter, se mettant ainsi à contre-courant des ces foules nationalistes que tu qualifies alterophobe par dédain... où est ta logique et ta coherence ...

    • 5 juin à 18:55 | Jipo (#4988) répond à tsimahafotsy

      Misaotra anao

  • 5 juin à 16:52 | nez_gros (#10715)

    Le problème de nationalité, est un problème de réciprocité :

    - 98% (70% sont d’ailleurs sont des paysans) des malgaches n’ont pas et n’auront pas l’occasion d’aller à l’étranger, d’acheter et d’être propriétaire à l’étranger

    Au lieu de citer des cas à l’étranger sur la nationalité, mieux vaut des gens d’ici à Madagascar, qui ont subi l’appropriation illégale, par la force, de leurs terres par ce qu’ils étaient pauvres ou non-instruits....

    - On n’est pas Xénophobe, on veut la réciprocité, à Pakistan et en Inde , et en Chine , par exemple, donnons nous l’occasion de vivre et de travailler, et de posséder à l’étranger, partout aussi, mais pas nous faire des esclaves en terre etrangers

    on est prêt à se marier , vivre, avec tout le monde nous, partout dans le monde, ce sont les autres qui ne veulent pas... je cite le liban, le Koweit, le pakistan

    • 5 juin à 16:56 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      errata :
      - Au lieu de citer des cas à l’étranger sur la nationalité, mieux vaut énumérer des cas d’ici, à Madagascar...
      - On n’est pas Xénophobe, on veut la réciprocité, avec le Pakistan et en l’Inde , la Chine,, la Turquie, le Maroc..etc...

    • 5 juin à 18:58 | Jipo (#4988) répond à nez_gros

      ne vous forcez surtout pas : t’ as pigé gros ?

    • 11 juin à 14:14 | bekily (#9403) répond à nez_gros

      né de père libanais : on peut avoir la nationalité libanaise
      né de mère libanaise : NIET !!!

      né de mère juive on devient juif
      né de père juif : NIET

      choc des civilisations...

  • 5 juin à 17:41 | Ra-Jao (#282)

    Pour moi la question est toute simple : tant qu’il n’y a pas de déficit de naissance à Madagascar pour assurer un taux de renouvellement des générations positifs , nous n’avons nul besoin de repeupler notre pays en créant une 19 eme ethnie.. Jusqu’à aujourd’hui, je ne constate aucune amélioration du bien être des malagasy bien que la grande majorité des secteurs économiques sont entre les mains des étrangers : banque, assurance, energie, mines, etc....je ne pense pas que cela va changer même s’ils sont naturalisés. La grande différence sera que les fatsouralie seront éligibles à toutes nos instances électorales, donc détenteurs de pouvoirs reconnus par la loi, Beaucoup de politiciens indigènes seront heureux de collaborer avec eux pour mettre à sec le pays. : est ce que ce n’est pas le cas aujourd’hui ?

    • 5 juin à 19:00 | Jipo (#4988) répond à Ra-Jao

      Si particulièrement en France avec les collabos et traitres qui sont au pouvoir élus avec magouille et 15% des voix !

  • 5 juin à 19:17 | Vohitra (#7654)

    Misy Teretany mizaka ny Zompirenena Malagasy manana tany sy trano ary fananana any ampitandranomasina any, izy ireo rahateo koa any no monina sy mivelona...Tamin’ny herimpony sy tamin’ny fahamarinana sy ara-dalàna no namoriany izany harena izany, dia ho reherehan’ny fianakaviany tokoa anie izy ireo...

    Fa amin’ireo Malagasy mponina sy mivelona any ampita, dia misy ny :

    - tsy manadino ny Tanindrazany eto, ary tsy mitsahatra mitady hevitra ny hikatsahana ny fampandrosoana ireo mpiray Tanindrazana aminy, ary maneho ny fitiavany ny Firenena nipoiran’ny Razany hatrizay ka hatrizao...

    - Fa misy kosa ny sasany lasa manana toetsaina andevom-bazaha, bolokim-bazaha, ary manao fanahimbazaha mihevitra ny hametraka ny fanatontoloana ka hamotika ny maha Firenena ny hafa mba hametrahana ny herin’ny tompombola sy ny herin’ny tompon’ny haitao sy hairaha, lasa rajakombazaha voatefy sy voabaiko hatrany amparahatony ka mihevitra ny hivoy fijery vazaha sy fanahimbazaha hibodo tanin’olona sy hampanjaka fombambazaha eto

    Ao amin’ity vondrona faharoa ity no misy ireo olona miaro mafy ny tokony hanomezana zompirenena ireo raindahiny amin’ny kolikoly sy mpamatsy vola ny fifidianana maloto eto amin’ny Firenena Malagasy ka mahatonga izao fahoriana mafy sy fahasahiranana manjo ny Firenena ankehitriny izao !

  • 5 juin à 22:19 | zanadralambo (#7305)

    Le nationalisme pue, le nationalisme tue, il n’ y a qu’à voir l’exemple d’Erdogan avec les Kurdes, il n’ y a qu’à se rappeler le génocide arménien perpétré par les mêmes Turcs qui s’entêtent pourtant à nier. Les massacres d’Ouigours, de Tibétains par cette Chine - que certains ici, sans la moindre honte, portent au pinacle et à qui ils veulent vendre le pays avec cette lubie qu’est la route de la soie, notre avenir parait-il ( !!!) - ce n’est quand même pas motivé par l’amour du prochain. Mince, je ne suis pas encore daltonien. Le nettoyage ethnique qui a précédé le démembrement de l’ex-Yougoslavie, n’a-t-il pas été mené au nom de ce nationalisme porteur de haine, la guerre civile au Rwanda n’est-elle pas de la même veine ? Arrêtons avec cette hypocrisie qu’on ose appeler patriotisme, trop facile, trop commode. Au risque de me répéter, le patriotisme, c’est l’amour de son pays (ce pays qui appartient à ceux qui l’aiment, fussent –ils karana, safiotra, vazaha ou Comorien…), le nationalisme c’est le rejet, la haine de l’autre.
    « Traître », « vendu », « renégat », « pute des Français »… et j’en passe, ce n’est là qu’une infime partie du chapelet d’injures à peine retenues que certains égrènent, à longueur de temps, sur nos réseaux sociaux à l’encontre de ceux dont la pensée n’est pas conforme à la bien-pensance de prétendus intellos, Malagasy purs, qui ont réponse à tout. J’y ai eu droit, moi aussi. Confortablement installés devant leur ordi, ils assassinent symboliquement le moindre quidam qui ose porter un regard critique sur leur définition du droit de la nationalité. Leur violence verbale reflète la haine sourde, implacable de l’autre, de l’étranger, la source, la seule raison de notre faillite. Oubliant un peu trop facilement que ce sont eux, en faisant mai 72, qui ont, les premiers, causé notre perte.
    Cette bande d’allumés, d’illuminés qui jouissent de tous les droits en France (ce pays qu’ils haïssent mais dont , pour rien au monde ils ne rendraient le passeport), où ils votent (évidemment à gauche, cette gauche réputée plus généreuse à l’égard des immigrés), où ils achètent des appartements, des terrains, où ils investissent, refusent pourtant la moindre réciprocité à celui qui n’a pas la bonne couleur de peau, le bon patronyme. Tant pis s’il est né dans ce pays, s’il y fait sa vie, s’il n’a pas la moindre idée du pays de ses ancêtres où il n’a jamais mis les pieds, où il ne reviendra jamais. Ces nationalistes tordus qui se roulent, d’ailleurs, par terre dès qu’il s’agit de donner la moindre carotte à l’étranger pour l’inciter à investir sur nos terres en friche et qui insultent, ce faisant, la réalité économique, en étant simplement dans le déni. Il est temps d’en finir avec cette vision romantique de la terre de nos ancêtres, 60 ans de blasphème nationaliste nous ont amené dans le trou !!!
    Je ne fréquente pas la communauté malgache en France, je ne fréquente plus parce que trop étroite d’esprit, trop recroquevillée sur elle-même … l’entre-soi, très peu pour moi. Ces compatriotes si prompts à donner leur avis sur la société française (et c’’est leur droit parce qu’ils sont citoyens français, même s’ils ne le méritent pas car ils haïssent leur pays d’adoption, ils mordent la main qui les nourrit) et qui ne supportent pas qu’un vazaha émette ici la moindre critique.
    Décidément, cette bande de nationalistes ahuris, racistes et xénophobes me débecte. Votre projet de société, je n’en veux pas. Je ne suis pas des vôtres, je ne suis qu’un renégat ? Tant pis.

    • 6 juin à 04:27 | Vohitra (#7654) répond à zanadralambo

      Io toetsaina toa ny an ity misora-tena ho zanadralambo ity no tena taratra hitarafana ny olombery mpivarotra ny Tanindrazana, efa nivarina nandrorona ho andevombazaha ka na efa nahazo taona aza mbola tsy sasatra ny mivarotra fanahy ihany !

      Raharahampirenena Malagasy mahasahana ny fiainan ny Firenena Malagasy ny resaka zompirenena fa aza afangaro amin izay resaka tsy fifankahazoana sy fifandirana misy eo aminareo samy Malagasy monina any ampita any !

      Mbola tsy misitraka feno ny Taniny sy ny Harena fonosin izany Tany izany mihintsy ny Malagasy miaina sy mivelona ary monina eto Madagasikara, koa rariny loatra raha sarotiny amin ny fizakana ny zompirenena ny mponina ankehitriny, resaka fibakoana sy fijirihina ny Tany no tena ao ambadik ity resaka fanomezana zompirenena ity.

      Ny olombery mpivarotra Tanindrazana toy itony no tena mpamosavy malemy manimba ny ao antrano ihany vokatry ny ambopo diso toerana sy ny tarazo mizaka toetsaina lomorina ary ny tsy finiavana hiray saina amin ny maro fa mila miavaka foana !

      Tsy mba misy hanao ombay mitady itony fa aleo ho very amin ny hadalany any lavitra any !

    • 6 juin à 08:26 | lysnorine (#9752) répond à zanadralambo

      NY TOE-TSAINA « LÈCHE-CULISTE » TAMIN’NY MERINA ALOHA DIA TSY ZAVA-BAOVAO NA MAHALANA MIHITSY !
      .
      Ary toa vao mainka aza nifaka tsara foana.

      Re Vohitra 6 juin à 04:27 à zanadralambo ^

      « Io TOETSAINA toa ny an ity misora-tena ho zanadralambo ity no tena TARATRA hitarafana ny olombery mpivarotra ny Tanindrazana, efa NIVARINA nandrorona ho ANDEVOMBAZAHA... Ny olombery mpivarotra Tanindrazana toy itony no tena MPAMOSAVY malemy manimba ny ao antrano ihany »

      Toy izao misy tatitra tan-gazety, nampibaribary tsara izany « toetsaina » izany tamin’ny...88 taona lasa !

      L’ AURORE MALGACHE, 4e Année, N° 156, Vendredi 8 Décembre 1933

      Organe indépendant de défense des intérêts généraux de Madagascar
      Fondateurs
      PAUL DUSSAC, Directeur politique
      JULES RANAIVO, Rédacteur en chef
      Em. RAZAFINDRAKOTO, Secrétaire de Rédaction

      ÉCHOS (dernière page0

      — AUX DÉLÉGATIONS FINANCIÈRES
      (SECTION INDIGÈNE) — LÈCHE-CULISME INTÉGRAL —

      Le journal officiel en langue Malgache, du 13 octobre 1933, contient un compte-rendu succinct de ce qui s’est produit dans ce milieu tout à fait spécial : le 7 octobre, les DELEGUES INDIGENES ont été reçus par le g.g. Léon CAYLA, et leur PRESIDENT RASAMOELY-RAINIZAFIMANGA, TRES CONNU POUR SA CONDUITE QUE LES MALGACHES CONNAISSENT, A TENU LE DISCOURS SUIVANT QUE NOUS RESUMONS :

      « M. le G.G., nous n’avons pas peur de dire qu’il est faux que les Malgaches soient des flagorneurs (lècheculistes N.D L.R.) — LES MALGACHES SAVENT SE COURBER DEVANT LES AUTORITÉS.— La DATE DU 30 SEPTEMBRE, choisie pour notre réunion, est une DATE COMMÉMORATIVE DE LA CONQUÊTE DE MADAGASCAR. — NOUS EN SOMMES HEUREUX, sauf ceux qui sont des déséquilibrés.—M. le g.g. Cayla est un as que les Malgaches aiment. Nous sommes contents parce que de tous les coins de l’î’le, tous les délégués ici présents en viennent.—Nous vous remettrons le procès-verbal de nos délibérations, de la part de toutes les populations que nous représentons (RASAMOELY-RAINIZAFIMANGA ET LES AUTRES DELEGUES se figurent-ils mandatés par la population indigène, comme des députés élus au suffrage universel ? Ils auraient un fier culot ! Pauvres fous ! N.D.L.R.) Nous tenons à vous adresser ici, M. LE G.G.notre entière satisfaction et nos éloges à M. l’administrateur DREYER que vous avez mis POUR NOUS DIRIGER, CAR NOUS AVONS SUIVI EN TOUS POINTS SES DIRECTIVES.—Nous vous souhaitons bon retour. »—

      Et TOUS LES VIVATS LECHECULISTES POSSIBLES ET IMAGINABLES ONT ETE POUSSÉS.

      — LES DÉLÉGUÉS FINANCIERS INDIGÈNES DONNENT AU G.G. LÉON CAYLA UN CERTIFICAT DE BONNE VIE ET MŒURS- ET DE BONNE CONDUITE. —
      « Liberté-Egalité-Fraternité. (Est-ce que des lècheculistes peuvent se rendre compte de la véritable valeur de cette devise-républicaine ? N.D.L.R.)
      — Colonie de Madagascar et Dépendances
      — Délégations Financières et Economiques de 1933
      — (Section Indigène)

      — À l’occasion de l’ouverture de l’assemblée de 1933, qui COÏNCIDE EXACTEMENT AVEC L’ ANNIVERSAIRE DE L’ARRIVÉE DES FRANÇAIS A TANANARIVE (CONQUÊTE DE MADAGASCAR, M. Dreyer, avez-vous peur de dire la vérité ? N.D. L.R.) nous voici, les Malgaches délégués, CHOISIS PAR LE SUFFRAGE UNIVERSEL (Suffrage universel représenté par le g.g. seul. N.D.L.R.), venons prions M. le g.g. Léon Cayla de recevoir notre témoignage de satisfaction et présenter à M. le Président de la République et M. le Ministre des Colonies, l’expression de NOS SENTIMENT D’ATTACHEMENT et NOTRE ASSURANCE QUE NOUS NE TRAHIRONS JAMAIS LA FRANCE et son représentant. » (Mais nous trahirons quotidiennement notre patrie malgache, nos compatriotes, nos ancêtres et notre race. N.D.L.R.)

    • 6 juin à 10:06 | arsonist (#10169) répond à zanadralambo

      # lysnorine

      Merci de ne pas mettre tous les Merina dans le même sac !

    • 6 juin à 11:10 | Vohitra (#7654) répond à zanadralambo

      Ilaina ny mametraka ireto fanontaniana ireto mba hahafantaran’ireto tarana-boanjo foto-boanemba andevombazaha ireto ny fandinihina misy eo amin’ny Malagasy monina sy mitoetra eto antoerana :

       Moa ve misy olona voatery mihinana tanimanga sy valala ary raketa any ampita any vokatry ny hanoanana ?

       Moa ve misy vazaha tompotany voatery tsoahana aminkery amin’ny taniny any ampita any ary omena ny vahiny hafa Firenena tsotra izao ny tany ?

       Koa satria ve mandray mpitsoa-mponenana nifindra monina vokatry ny ady ny any ampita dia voatery tokony handray mpitsoa-mponenana ihany koa i Madagasikara ?

       Misy vazaha ve any ampita any ka na ny toerana hanaovana maloto aza tsy misy toy ny aty, ary mbola maro ireo izay voatery mangalatra mandeha mangery (azafady fa teny madio izany) eny ankalamanjana ?

       Efa betsaka ny be antitra sy misotro ronono any ampita dia voatery mandray mpifindra monina ny any ampita mba hiasa eny amin’ny orinasa manolotra karaa ambany sy antonony, dia midika ve izany fa voatery hanao toy izany handray mpifindra monina koa ny Malagasy ?

       Ny 81 % amin’ny Malagasy dia tantsaha monina eny ambanivohitra daholo, nefa dia marobe tokoa amin’izy ireo no zara raha mba manana sombintany kely hitazonana aina, nefa ny tany eto betsaka sady lonaka no mahavokatra no midadasika, koa nahoana no omena ny vahiny mpampiasa vola mitady tombontsoa ho azy ny tany nefa ny tompontany Malagasy aza manomboka ripaka maty noho ny hanoanana ?

       Tsy misy manda na mitsipaka ny fampiasana vola vahiny mihitsy akory eto, fa ny ilaina dia mba tsy hanimba sy tsy hamotika ny fihariana sy ny famokarana mahazatra sy antompivelomana eo amin’ny Malagasy izany fampiasam-bola vahiny izany…koa nahoana ny tany tokony hambolena sy hamokarana, na koa misy harena sarobidy no omena hotrandrahan’ny vahiny ?

       Fa angaha moa voatery omena zompirenena Malagasy ireo vahiny mihevitra ny hampiasa vola eto ? Azo atao tsara ny miaro sy miantoka ny fampiasambola ataon’izy ireo amin’ny fomba hafa fa tsy voatery tonga any amin’ny fanomezana azy zompirenena Malagasy akory izany

       Efa mba nisy ve ezaka nataon’ny fanjakana Malagasy ka namaritana sy nametrahana mazava ny toetra sy fomba tsy azo ekena mihintsy ary voarara ka nilazana ny maha Malagasy sy hasin’ny Firenena Malagasy izay tokony arovana mafy ? Tsia !

       Ataon’ny mpanao politika tsy vanona sy tsy valahara fidirambola maloto ho azy ireo manokana ny fampidirana vahiny eto Madagasikara (sinoa, karana, vazaha, afrikanina…), dia voatery izy ireo manome tany ho an’ireo vahiny nampidiriny ireo, matetika nefa dia misy foana ny Malagasy voatery tsoahana amin’ny tany onenany sy tany fitadiavambola ho azy na koa Tanindrazany amin’izany…moa ve efa mba nisy Malagasy nomen’ny fitsarana rariny ara-pitsarana tamin’izany ? Tsia…

       Mamatsy ara-bola ireo mpanao politika tsy vanona sy tsy valahara mandritry ny fifidianana feno hosoka ny vahiny sasany, dia ny tany Malagasy no atao antoka ho setrin’izany rehefa nahazo toerana ilay tsy valahara tsy vaky antatra, moa ve efa mba nanao tatitra mazava anaty mangarahara ho fantabahoaka ireo kandida mpilatsaka hofidiana teo mikasika ny loharanombola sy fototry nihavian’ny vola nampiasainy nandritry ny fifidianana nifanesy teto ? tsia…

       Efa namidin’ireo tsy vanona tamin’ny teratany vahiny daholo ireo Nosikely manodidina ny tanibe Madagasikara, dia nahoana ny Malagasy no fitahanareo amin’ity resaka fanomezana zompirenena Malagasy ity ho azy ireo mba hilazanareo fa Malagasy ireo vazaha lasa tompon’ireo Nosikely ireo ?

      Mazva ny resaka eto ! aoka tsy hifamitaka isika ! Miaro ny Tanindrazanay izahay mba misy holovan’ny taranaka Malagasy teratany rahampitso, mba handreseny ny mosary sy hanaovany fihariana ho azy ireo !

      Malagasy miadana, Malagasy sambatra, misy vary, manao fiompiana, afaka miompy hazandrano, afaka mitrandraka vatosoa sarobidy, tompontany sady tompon’ny rano, afaka mamboly voly fanodina sy voly fanondrana, manana taozavabaventy mamorona asa, manao fanodinambokatra…izany no ilainay izao ary mety amin’ny Malagasy…tsy mila fotodrafitrasa rendrarendra, tsy mila fombambazaha mamotika ny kolontsaina Malagasy, tsy mila vahiny mahery fihetsika mpanao mpanao ankeriny, tsy mila vazaha mpanjanatany vaovao !

    • 6 juin à 11:49 | nez_gros (#10715) répond à zanadralambo

      @lysnorine, tu connais la chanson : Zanakin’Iarivo ireny raha tsy fatantrao e ! , zanakin’Iarivo @ fomba vaovao... je ne dirais pas tous les Merina, je dis plûtôt les AntananARRIVISTE (Bourgeois elitistes, formés dans l’ecole de Jules Ferry, détourneur de bourses extérieurs pour leur seul rejeton) , contrairement aux vrais Antananariviens (la majorité, qui sont honnêtes et laborieux) :

      1)Radama l’a commencé, pour mieux dominer ses compatriotes provinciaux...

      2)la preuve : Que font la societé Civile, rabenarivo, rabenoro, ramaholimihaso madeleine,
       : Hony Radert, secrétaire générale du Collectif des citoyens et des organisations citoyennes, Ketakandriana Rafitoson, directrice de Transparency Madagascar, Faraniaina Ramarosaona, coordinatrice du mouvement Rohy pour les élections, et Mbolatiana Raveloarimisa, fondatrice de Wake up Madagascar

      3)Que font ces Bourgeois, sur ce projet de nationalité, au lieu de nous parler timidement le PLFR (projet de loi de finances rectificatifs..), qui de toute façons une coquille vide, bien redigé et expliqué sur la forme, mais sur le fond et serait victime de détournement

      très important : Attention de mettre tous les Merinas dans la même panier, sinon, nos ennemis auront déjà reussi à creer le conflit entre les Malgaches..... d’autant plus que Ratsiraka et Tsiranana n’etaient pas non plus mieux.... t’as capté ou pas gros....

    • 6 juin à 12:52 | Jipo (#4988) répond à zanadralambo

      Bonjour, toujours aussi pertinent ...
      Finalement un nationaliste, n’ est qu’ un patriote radicalisé, 😆 comme l’ alcool, à consommer avec modération ...
      C’est avec des gens comme vous que les constitutions de Pays devraient être re-écrites .
      Chacun ayant ses contradictions ou singularité confirmant la spécificité locale qui la caractérise.
      il y a encore du travail , hâtons nous : mora mora be .
      Devoir de déplaire oblige
      https://odysee.com/@Vivresainement:f/la-proteine-spike-et-les-vaccins-sont-mortels:8

    • 6 juin à 15:35 | olivier2 (#9829) répond à zanadralambo

      @ zorro allias zanadralambo

      Vous êtes juste FRANÇAIS.

      Et franchement ca fait du bien..

      😇

      .

    • 6 juin à 17:20 | Rainingory (#11012) répond à zanadralambo

      alors qu’est-ce tu fous ici !

    • 6 juin à 17:25 | Rainingory (#11012) répond à zanadralambo

      et toi l’autre vieux tare loose à sept cent euros de retraite qui se prend pour crésus chez nous dégage taré

    • 6 juin à 18:11 | vatomena (#8391) répond à zanadralambo

      Lysnorine ;: :’’ LES DÉLÉGUÉS FINANCIERS INDIGÈNES DONNENT AU G.G. LÉON CAYLA UN CERTIFICAT DE BONNE VIE ET MŒURS- ET DE BONNE CONDUITE. ’’
      Pensez vous que la population malgache d’aujourd’hui serait en droit d"adresser pareil hommage à Rajoelina et ses hommes ..

    • 6 juin à 18:24 | vatomena (#8391) répond à zanadralambo

      Les ancetres ,nos ancétres , fort bien ! il convient de ne pas les oublier .Ils sont une partie de nous memes ,les vivants. Mais ,il faut le reconnaitre ,à part des traditions ,des coutumes et des fady ils nous ont rien laissé en héritage. pas de richesses en dehors de nos rizières. Prenons garde à notre descendance . Je crains fort que leur seul héritage sera désordre et misère insondable .Que le Dieu du ciel épargne nos enfants

  • 6 juin à 12:47 | nez_gros (#10715)

    Selon Tsimahafotsy Madagascar est prospère, je le cite :" Il faut avoir un esprit étriqué et dénué de tout humanisme pour refuser à des gens qui participent à la vie du pays et à sa prospérité... "

    Je ne savais pas que : Madagascar est prospère

    - seul Tsimahafotsy voit que Madagascar est prospère, et grâce à qui ??? il a donné la réponse... lisez bien...

    Il faut être un fou Firieux, pour oser dire cela, dans un pays où :
    - l’esperance de vie est de 60 ans, ou moins ...
    - La famine ou le kere décime 30% de la population

    certes la faute revient aux dirigeants qui détournent , mais cette réponse est insuffisant, sinon , toute la population, qui ne sont pas de la classe dirigeante serait morts de faim, ce qui n’est pas le cas... et quand je dis mort de faim, c’est vraiment mort de faim, des adultes pesant 20kg, et des enfants de 10 ans de 10kg ...

    Mais une question : quels sont les recettes des autres (les autres ici sont les élites économiques sans distinction de provenance....), car eux :

    - ils roulent en Mercedes,
    Ils se soignent à l’étranger
    - leur esperance de vie est de 80 ans
    - ils mangent abondamment,
    - ils arrivent à embaucher beaucoup d’ouvriers, même si avec des salaires d’esclaves...
    - ils ont 4 ou 5 Villa, dans un pays où le KERE ravage des vies entières.

    Comment ils font...

    • 6 juin à 13:12 | Jipo (#4988) répond à nez_gros

      Vous vous contredisez !
      Si ces gens y arrivent c ‘est bien que le Pays est prospère, le problème est la redistribution des richesses, oui Madagascar est un Pays prospère car riche en beaucoup de choses, mais dilapidé, et pillé comme dans beaucoup de Pays par des prédateurs avides & sans scrupules.
      le reste n’ est que : bla-bla .
      De toutes façons il y aura toujours des riches et des pauvres, (forts comme faibles) et sans les entrepreneurs les pauvres n’ auront jamais de travail, ils sont inter-dépendants, comme au temps du servage beaucoup se satisfont de leurs prisons dorées ou pas dorées. la liberté est un droit encore faut-il se battre pour la conquérir, elle n’ est pas un dû !
      Il y aura toujours des leaders, et des suiveurs, des dominants et des dominés, des conquérants et des soumis, des gens qui acceptent de se battre et d’ autres qui le refusent, c ‘est le lot de la nature humaine, voir de la nature tout court, lutter contre est : tout simplement immature et puéril .
      Passer sa vie à jouer la poule effarouchée, ou politique de l’ autruche ne fera jamais avancer les choses, quant à un Pays ?
      Cessez de regarder le doigt qui vous montre la lune 🤪.

    • 6 juin à 13:22 | lé kopé (#10607) répond à nez_gros

      Nez gros ,
      Vous êtes redescendu , du haut de votre piédestal , en requalifiant vos propos , sur votre jugement sur une Ethnie "favorisée" selon vous ,et redevable de tous les maux . On vous reconnaît mieux dans ce rôle , que celui de provocateur, que vous voulez réclamer .Il est évident qu’il ne faut jamais généraliser le comportement d’une partie d’une communauté , (ceux que vous haïssez), mais surtout prendre du recul , et éviter de plonger dans l’affectivité , qui n’est pas toujours d’un bon conseil . Vous m’avez un jour , fait remarquer , que le Pays est tellement dans un état désastreux , qu’il est interdit de commenter les faits avec légèreté . Pour plus de précision , quand j’ai parlé de classement au Hit Parade des meilleurs intervenants sur ce forum ,selon le Sieur Dadabe , vous vous êtes offusqué de la classification ( non officielle) que j’avais énoncée .Libre à vous d’en faire une lecture erronée , mais pour remettre les pendules à l’heure , s’il ne faut pas mettre les Merina dans le même panier , j’estime humblement , qu’il existe des Etrangers qui se comportent dignement , et qui méritent d’embrasser le même destin que nous . Je ne citerai que quelques noms qui ont preuve de leur Fidélité , Maître Oh la la . l’ancien Sénateur Abdourassoul , et Patrick Raharimanana . Ce ne sont que quelques arbres qui cachent la forêt .A bon entendeur , Salut ...Lé Kopé .

    • 6 juin à 14:16 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      @Jipo, le pays est prospere ? encore un fou furieux ce JIPO, insultant en plus tu sais au moins un pays prospère ou pas ?
      - parler de la prospérité dans un pays où on meurt en masse de Faim est une insulté, et une très manque d’humanisme

      1)Madagascar a régressé du pays pauvre endetté au pays très très pauvre très endetté

      2)Ce sont ces élites, ils ne sont même pas elites, ce sont des aristos économiques, ce sont eux qui sont prospère

      3)Effectivement , dans un pays comme la France ou le Etats-Unis, ou des gens pauvres existent aussi, on peut parler de mauvaise redistribution, et on peu cyniquement parler de l’existence inhérent de la pauvreté, car ces pauvres arrivent à manger, à se soigner, et la majeur partie à des toits

      4)A Madagascar, des gens sont honteusement riches, et de l’autre côté , des gens sont morts de la famine... ici ce n’est plus de la mauvaise redistribution... il faut appeler cela autrement...

      5)Quant aux dirgeantx qui oppriment et detournent l’argent du peuple, c’est un secret de polichinellle, on sait très bien qui étaient leur sponsor lors de l’election

      6)On peut être prospere seul , et les autres crevent de faim, Regardez la grece, où des retraités ont été obligé de s’inoculer de sida pour pouvoir toucher leur retraites, tandiqque les riches hoteliers, certains dirigenats d’eglises, mais surtout des Business-man, armateurs, et hoteliers, detournent l’argent, et placent tout cela en Allemagne et dans des paradis fiscaux... t’as capté ou pas ???
      est ce le cas pour Madagascar, tant la pauvreté est criante... mourir de famine 30% de la population... et les 68% restants survivent à peine... c’est à toi, et à nous de repondre.....

    • 6 juin à 17:57 | vatomena (#8391) répond à nez_gros

      Avoir un PIB qui ne dépasse pas les 500 dollars et affirmer que l’on vit dans un pays prospère, c’est de l’illusion.

  • 6 juin à 13:52 | zanadralambo (#7305)

    Evidemment, ça n’a pas tardé. Parce que je ne partage pas la vision de ces nazillons, me voila taxé- comme d’hab - de lèche-culiste (rien moins que ça) par l’anti-vax ; de vendu, de pute des vazaha par l’hypocrite militant Tim (mais qui ne l’assume pas, allons, allons un peu de courage, que diable).
    A court d’arguments, les 2 xénophobes de service font dans l’insulte, l’arme suprême de ces démocrates. Il n’ y a que des patriotes à Mada, assène le penseur émérite qui nous pond des archives savamment orientées chaque fois qu’il commet. Le terme « nationaliste » serait une invention des occidentaux qui ne peut être transposé au contexte malgache. Mince ! Les Malgaches à l’extérieur qui ont réussi ne le doivent qu’à la sueur de leur front, qu’à leurs efforts, contrairement aux karana à Mada qui, eux, ont accumulé des richesses grâce à l’exploitation des locaux, au vol, à la ruse..., renchérit l’autre raciste qui nous fait la morale à longueur de posts. J’en passe, j’en passe. On dirait Marine quand elle se lâche sur les immigrés. Je suis scotché, bluffé par tant de mauvaise foi.

    Ces fachos ‘(un autre terme qui ne sied qu’à l’occident, peut-être ?) qui sont révoltés par le comportement des étrangers à l’égard de nos compatriotes devraient, de temps en temps, balayer devant leur porte. Pourquoi ne pipent-ils mot du comportement sa. laud de beaucoup de Malgaches envers leurs domestiques ? C’est de l’esclavage qui se passe derrière les murs de pratiquement tous nos foyers, osez me dire le contraire, bande d’exploiteurs. Ils ne supportent pas que des Malgaches se battent pour aller travailler chez les vazaha qui les considèrent comme des humains et qu’ils rechignent à aller servir chez leurs compatriotes qui les traitent parfois pire que des chiens. Ce côté archaïque de la société malgache, c’est une honte ! On est au XX12ème siècle, les mecs, et vous fermez les yeux ? Révolutionnaires de salon, la haine de l’étranger vous étouffe tellement que vous ne voyez même pas la bassesse de votre quotidien. De la m…, c’est tout ce que vous avez dans les yeux, le frérot doit se retourner dans sa tombe en lisant vos insanités. Lui qui était un safiotra, cette race que vous méprisez. Pffffffffffffffffffffffff !

    • 6 juin à 14:53 | nez_gros (#10715) répond à zanadralambo

      @zanadralambo, arrêtes de regarder que la télé, et de lire que les journaux Mainstream, descendez sur terre, viens ici à Madagascar, voyez comment vivent et sont payés ces pauvres KERE,

      Tu etais déjà comptable chez ces aristos riches, la double comptabilité, ou comptabilité de riches à mada, en as tu déjà entendu parlé ?

      Et surtout n’insultes pas les KERE, en le traitant des nazillons, ils sont déjà dans la détresse comme cela

    • 6 juin à 15:56 | Shalom (#2831) répond à zanadralambo

      6 juin à 13:52 | zanadralambo (#7305)

      ... pour aller travailler chez les vazaha qui les considèrent comme des humains ...


      Le problème des français dans le monde et comment les autres peuples reconnaissent-ils un français : l’arrogance.

      Quand les autres peuples de cette planète appelée "La Terre" sans distinction ne taxeront plus les français d’arrogants ?
      En quoi cette arrogance consiste-t-elle ? Que la France et les français sont les meilleurs, le reste du monde c’est de la m.erde !
      Où que vous irez sur cette planète, voilà le jugement que vous entendez des autochtones quand ils parlent des français.

      J’ai rappelé il y a quelques jours un post citant que c’est Galliéni qui a aboli l’esclavage à Madagasikara et auquel j’ai répondu que les français ont remplacé l’esclavage par le "code de l’indigénat" : qu’on parlait du soi-disant esclavage car c’est les malgaches qui les "appliquaient" mais quel était la différence avec le "code de l’indigénat" ? Ce sont les colons qui appliquaient ce dernier. Le principe étant le même.

      Et ce code de l’indigénat, quand est-ce qu’il a disparu ? En 1946 ie après la 2ème guerre. Et beaucoup de colons en Indochine, en Algérie, à Madagasikara n’étaient pas contents qu’on l’ait supprimé. Pourquoi ?
      Pourtant, il a fallu le supprimer pour ne pas apparaître aux yeux du monde que la méthode française dans les colonies est aussi pire que celle des allemands lors de l’occupation.

      Actuellement, La France et les pays développés montrent du doigt les pays usant le travail des enfants, ils ont oublié (déni de mémoire) que la révolution industrielle qui a poussé leur pays à un niveau époustouflant se basait sur ce type de méthode.
      Et pour le temps présent, la raison n’est nullement humaine, mais plutôt pour des questions de concurrence commerciale.

      Conclusion :
      Arrêtons de dire que quand c’est les autres, c’est de la m.erde, mais quand c’est soi-même c’est béni béni !

    • 6 juin à 18:37 | vatomena (#8391) répond à zanadralambo

      Oui Shalom ,la révolution industrielle en France a été tres cruelle pour les enfants .Pensez à tous ces enfants qui dans les mines ,sous terre ,poussaient les wagonnets de charbon. Mais cela ne dura qu’un temps. Un jour ils furent tous condamnés à l"école obligatoire jusqu"au Certificat d’études. L"ascenseur social s’installait .Aujourd"hui ,à notre siècle , chez nous ,les enfants sont encore dans la maltraitance ,condamnés à des travaux pénibles ou à la mendicité de la rue. Est ce que le demain sera meilleur pour eux ,une délivrance ?

  • 6 juin à 14:31 | nez_gros (#10715)

    @ tous, c’est quoi le Communautarisme ? est ce bien ou pas ? et qui vivent en communauté exclusive à Madagascar ?? Qui est le raciste dans ce cas là, qui méprisent l’autre ? qui est le xenophobe ? ...celui qui est communautariste ou l’autre qui prêt à se mélanger ???

    - donner des definitions, des illustrations, et surtout des exemples sur terrain, repondez correctement, s’il vous plaît, au lieu de donner des réponses copié-collé , en citant des exemples vus à la télé , qui n’a pas sa comparaison ducoup, pour Madagascar

    • 6 juin à 14:53 | Jipo (#4988) répond à nez_gros

      Quand une communauté n’ est pas acceptée, quelle autre alternative lui laissez vous autre que de se replier sur elle , pour ensuite la fustiger et l’ accuser de racisme ???
      tain ya pas la lumière à tous les zétazes ôté !
      PT du casque ...

    • 6 juin à 15:11 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      @Jipo, les Islamistes Muslim Brother ont aussi cet argument communautaire ...ils veulent pas se marier avec les KOUFFAR, t’as capté ou pas ???

    • 6 juin à 15:45 | Jipo (#4988) répond à nez_gros

      Vous ne répondez pas à ma question, en fustigeant les karanes, quelle autre alternative leur laissez-vous ?
      Pourriez-vous me dire au passage quelle race sur cette planète ignore les compatriotes qui vivent dans un Pays qui les héberge : autre que le sien ???
      Les karanes, comme les Malgaches dont je n’ ai absolument rien contre , (à l’ exception des kons)
      parlent tous le Malgache, et certains vivent meme avec des malgaches, comment pouvez -vous avoir l’ affront de les stigmatiser alors qu’ ils font tourner le pays, que sans eux je ne sais ou vous en seriez économiquement, oui les karanes sont une « richesse » pour Madagascar et ce n’ est pas en les fustigeant ou stigmatisant comme vous le faite, que cela fera avancer les choses, il se crée une sorte de jalousie malsaine, un peu comme à Maurice avec les cafres .
      Plus facile de jalouser son voisin que de faire pareil et pourtant qu’ est ce qui vous en empêche ???
      Quant à Gandhi : des racistes comme ça on en redemanderait , même si les Africains sont un parangon d’ exemplarité ...
      Chacun sa vision des choses la votre a des lacunes, que seul vous pouvez combler, encore eusse-t-il fallu que vous en soyez capable et là : va falloir vous faire violence !

  • 6 juin à 14:49 | Jipo (#4988)

    @ 👃🏽 bé 🤪
    Prospérité, richesse et misère ne sont pas incompatibles, encore faut-il savoir soit l’ exploiter soit en avoir la volonté ?
    Votre pugnacité belliqueuse sentimentalo/gaucho, voir humano/bobo, à essayer de jouer sur la corde sensible, proche du petit peuple et des opprimes, tout en pétant + ht que votre Q ,ne fera jamais de vous un Mandela, un Gandhi, ou un p.Pedro, même en essayant d’ appeler à la cause une sensibilité exacerbée érigée en bouclier pour justifier un combat contre des portes ouvertes ou des moulins à vent ce à quoi s’ emploie un melenchon.
    Soit vous feignez de comprendre de travers, soit c ‘est héréditaire, dans les 2 cas, : le fou furieux ne peut pour vous ...
    PS : ce n’ est pas en ponctuant vos phrases comme interpellations de : "gros" à toutes les sauces que cela vous donnera du "poids", quant à de la crédibilité, je n’ en retiendrai que la terminologie en changeant une voyelle !

    • 6 juin à 15:04 | nez_gros (#10715) répond à Jipo

      Gandhi est un Raciste, malheureusement il est de Gujarâtî de Gujarat, comme la majeur partie de karana à Madagascar...

      https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/ghana/accuse-de-racisme-envers-les-africains-noirs-gandhi-perd-sa-statue-au-ghana_3100757.html

      Alors pour defendre ces Karanas de Madagascar, parmi lesquels il y a des très bonnes personnes, NE CITEZ SURTOUT PAS GANDHI, tu dessert la cause de ces Karanas...

      Quant à Mandela, Les Zoulous et les gens de SOWETO, de township etaient deçu de ce Monsieur, comme les Afro-americains d’OBAMA,
      Mandela n’a rien fait, sa seule mérite ce qu’il n’a pas renouvelé son mandat calamiteux, , là bas aussi les aristos économiques accaparent tout

      Nez-Gros : Chercheur Multicarte

  • 6 juin à 14:50 | vazahagasy taratasy (#10911)

    Je ne ferai aucun commentaire sur le post ci- dessus sauf que j’ai bien l’impression que ce personnage mélange tout et en y regardant de plus près, à dessein...
    Je voudrais juste faire une remarque sur les quelques défenseurs du représentant du régime ici qui ont disparu.
    Un canadien devenu valovotaka de Tuléar dont je ne me rappelle même plus le nom (....nold quelque chose), un pilote bien malagasy et tout récemment le très connu betoko-dadanaivo.
    Ces défenseurs fervents de DJ malagasy ont disparu sans tambour ni trompette et s’en sont allés sans un mot de reconnaissance de la part de leurs héros. Voilà comment les représentants du régime ici traitent leurs " serviteurs", du menu fretin qui ne mérite même pas un seul hommage !
    On a vu des personnes qui ont été lanceurs d’alertes assidus ici et qui, à leur disparition ont reçu les hommages et les remerciements de leurs amis du forum, car ils avaient des amis...
    Cette remarque juste pour faire la différence entre des personnes sincères qui ont des amis sinceres et des considérés "sous- fiffres" dont on ne fait aucun cas une fois qu’ils n’ont plus aucune utilité...À vous d’en déduire la conclusion !

    • 6 juin à 15:00 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à vazahagasy taratasy

      Erratum : le canadien avait comme pseudo rayyol, comme quoi je m’en souviens plus que ses propres "amis"...

    • 6 juin à 15:09 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à vazahagasy taratasy

      6 juin à 14:50 | vazahagasy taratasy (#10911)

      Je ne ferai aucun commentaire sur le post ci- dessus sauf que j’ai bien l’impression que ce personnage mélange tout et en y regardant de plus près, à dessein...
      **********
      Les posts s’accumulant derrière et pouvant prêter à confusion, je précise que celui dont je parle est "zanadralambo".

  • 6 juin à 15:51 | olivier2 (#9829)

    @ zanadralambo allias zorro

    Votre problème cher ami, c est que vous faites partie de l ultra minorité des bi nationaux qui sont plus français que GASY..

    Aurez vous le courage de botter le q a tous ces usurpateurs gasy, qui continuent d etaler leur konnerie...fièrement ?

    Non...car c est impossible...

    La connerie est kongenitale..

    Amicalement

  • 6 juin à 17:58 | zanadralambo (#7305)

    😉....Zorro😂 😂 😂vous salue bien bas. Amitiés à votre chère tendre.

    • 6 juin à 18:05 | zanadralambo (#7305) répond à zanadralambo

      Vous aurez beau dire que je ne suis qu’un Français de papier, que je serai jamais qu’un citoyen de seconde zone dans cette France que vous adorez maudire. N’empêche, cette France que vous haïssez m’a donné plus que je ne pourrai jamais lui rendre. Je suis malgache de naissance, je le voudrais que je ne pourrais le nier, la couleur de ma peau, mon histoire, celle de mes aïeux sont là pour me le rappeler. Mon arrière grand-père paternel fut un très haut fonctionnaire de la royauté, la maison familiale dans la haute ville regorge de symboles de l’époque. Mais je respecte le pays qui m’a accueilli, et ne vous en déplaise, je ne peux souffrir que des Malgaches comme moi, qui y vivent, qui en ont acquis la citoyenneté, qui y ont des droits et des privilèges, qui ont choisi de s’y établir crachent dessus tous les matins. Question de principe.
      Certes, il y a des racistes en France, une partie de la France n’aime pas les étrangers. Mais il y a des gens bien, il y en a plein… sinon, les mecs, pourquoi on y resterait ? On n’y est pas si mal que ça, avouez. Des gens de bien, des humanistes, j’en connais plein. Vous-mêmes, les mecs, vous en avez un bel exemple sur ce forum : dadabe ! Alors, ne généralisez pas, ne décidez pas, juste parce que vous le voulez bien, que tous les étrangers sont des salops, qu’ils veulent juste nous voler nos richesses, nous exploiter. Ce qui vaut pour les Français vaut autant pour les autres, qu’ils soient karana, chinois ou comoriens. Ou simplement métis. Quand ils nous font honneur, ils sont malgaches (Marghe, les Bareas…), et quand on n’a plus besoin de les encenser, ils redeviennent safiotra ?

      Tout ça pour vous dire que c’est un devoir, un honneur d’appréhender cette question du droit de la nationalité d’une manière apaisée, loin des passions qui ne peuvent qu’amener des polémiques stériles. Nous ne sommes pas seuls dans le monde, on est obligé de composer avec les autres. La réciprocité est une règle dans les relations internationales, à moins qu’on décide de vivre en vase clos. Ces apatrides qui partagent notre quotidien, qui sont là depuis des générations, qui ne connaissent de pays que le notre, qui y mourront, est-il normal de les rejeter parce qu’ils ne nous ressemblent pas forcément, parce qu’on en a peur ? Parce que c’est l’autre ?

      Je sais que je n’arriverai pas à vous convaincre, des siècles de préjugés ont forgé cet esprit xénophobe que je déplore, entre autres sur les réseaux sociaux, il faudra plus d’une vie pour nous faire revenir à une certaine raison. Mais permettez- moi, moi qui suis des vôtres même si vous me considérez plus comme un traître, que je ne supporte pas votre racisme. La France m’a appris cette tolérance que j’aimerais tant vous faire partager. Donc, ne m’en voulez pas si je vous dis de go que la société de haine que vous me présentez, je n’en veux pas. Certains diront que je n’ai qu’à aller me faire voir. Ça ne fait rien, j’aurai essayé de faire passer mon message. Avec le temps, peut-être... hélas, je ne serai plus là, probablement.

      P.S. a celui qui me dit qu’ on n’a pas de leçon à recevoir des Français, ces maudits arrogants, qui ont eux-mêmes prospéré grâce au travail des enfants, je lui réponds juste que parce qu’ils se sont trompé, on doit faire pareil ? Je croyais qu’on apprenait des erreurs des autres. Et puis, à revenir tout le temps sur le passé (Galliéni…), on n’avancera jamais. Faut-il faire payer aux jeunes Allemands les crimes atroces que leurs aînés ont commis en 45 ? La France de Macron n’ est pas comptable des exactions de l’ère coloniale, c’était une autre époque, basta. Ce que nos ancêtres, à nous les Merina, ont pu faire de mal aux côtiers naguère, en sommes-nous forcément responsables comme une certaine cause veut bien le faire croire ?
      A bon entendeur.

    • 6 juin à 18:31 | Vohitra (#7654) répond à zanadralambo

      Nandroso lahatsoratra ny tranonkalan-tserasera mikasika ny tolo-dalàna saika naroso hodinihina mikasika ny lohahevitra « fizakana ny Zompirenena Malagasy », niroso tamin’ny fanehoan-kevitra ny maro mpandray anjara, nisokatra ny adihevitra, nipetraka ny fanontaniana, mifanojo sy mifandraika tanteraka amin’ny lohahevitra ny fandraisana anjara nataon’ny maro…

      Fa misy ihany ny naningana, nihoapefy, nivoaka ny vala, asa, angamba, izany ve no maha lambo an’ala azy, lambo mpitrongy voly ve, lambo mpandrava laka ve ?

      Ny teny hoe « ambu » dia nipoitra tany amin’ny teny « malais » milaza ny omby, aomby, fa angamba ity mpitrongy voly eto ity dia ilay biby fandroaka, izay zavapadiana amin’ny toerana maro, ahiana mitondra ny aretina « ramoletaka » matoa lasa mirefarefa sy mitrotrongy fihevitra sy fisaina toy izao…

      Mazava tsara ny lohahevitra dinihina naroso, fa ny an’ity fandroaka mpitrongy iray ity dia ny resaka lazainy dia « Kurdes, Arméniens, Ouigours, Tibétains…Yougoslavie, Rwanda, mai 72…esclavage, Marine Le Pen… ».

      Lazoin’ny ramoletaka tokoa angamba no lasa mirediredy sy mirefarefa toy izao ?

      Dia tonga indray koa moa mitoraka apombo ity fandroaka ity ny vazaha lahy iray mpitanisa matetika lahatsoratra eto mivoy hevitra avy amin’ny antoko farany ankavanana Frantsay, izay ny tontolo misy sy mitranga any Frantsa no zarainy eto matetika, dia io fa niletra nambosika ny apombo nafafiny ilay fandroaka, biby nampidirana ny demony tao amin’ny Soratra Masina…dia tonga indray koa ilay vodihazo lozitra vesaran’ny loto fandraraky ny mpandalo izay poritra noho ny haterena, dia indro fa nandatsaka doka masiso efa mialon’andro, « zorro » hono… natao anarambositra ho an’ity fandraoka vesaran’ny ramoletaka ity, dia io fa nandrapaka nambosika indray koa ity andevombazaha voabaikon’ny tendany…sao dia « zoridira » fitrongin’ny fandroaka kosa no nomen’ilay vodihazo lozitra e ?

      Nolazoin’ny apombo sy ny zoridira ilay mpitrongy fandroaka, dia io fa nitolefika nataon’ny ramoletaka nandohalika…nampangain’ny hatendany !

    • 6 juin à 19:06 | Yet another Rabe (#4812) répond à zanadralambo

      @ Zanadralambo,

      Bonsoir,

      Il est revenu le Zanadralambo que j’apprécie.

      Clair, précis, percutant.

      Parmi les malagasy ou les vazaha, ils se reconnaîtront ou non ces racistes honteux, car non assumés quand ils teintent leurs discours nationalistes de "patriotisme".

      Le racisme se manifeste par le rejet de l’autre, le refus de l’altérité, et quand il est honteux, la conséquence est la "schizophrénie" dûe à la négation de sa propre humanité.

      Ne restez pas sur votre arbre cher ami, mais revenez nous.

      Bien à vous.
      Mes amitiés.

      YaR.

    • 7 juin à 13:53 | zanadralambo (#7305) répond à zanadralambo

      @ yet Another Rabe. Il faut un certain courage pour me manifester aussi ostensiblement votre soutien. Dont acte.
      Amitiés.

  • 6 juin à 19:34 | kartell (#8302)

    On constate, dès lors, où l’on s’écarte de la propagande officielle que la réalité de terrain remet les compteurs à niveau, par son quotidien...
    Que l’émergence promise soit une coquille vide, voir dégoulinante d’arrogance dans une société qui a été forcée de choisir entre la peste ou le choléra, est de plus en plus une évidence avec, aujourd’hui, cette impression répétée de ronds dans l’eau qui n’empêcheront pas la lente noyade et le rejet progressif du magicien ...
    Plusieurs indices font penser que le pouvoir patauge dans la semoule, les limogeages récurrents d’amazones fardées de diplômes mais reines des bourdes tout azimut, programmées ?..
    Cette recherche éperdue de diplômées devient obsessionnelle auprès d’une Excellence qui semble en faire une fixation et un défi personnel ...
    Mais, plongées dans le marigot aux caïmans, ces novices de la politique endémique, vont au casse-pipe mais cela semble donner des ailes à un président qui en manque cruellement en donnant le vertige, un comble !..
    Étonnant de voir un président subjugué par cette interprète ? d’autant que d’ordinaire ce petit personnel placé derrière un président en exercice ne fait l’objet d’aucune attention particulière, son rôle se limitant à être une porte-voix en traduisant ce que son interlocuteur lui charge de traduire, au mieux !..
    Comprenne qui pourra, 5/5 !...
    Il est intéressant de constater qu’au delà d’une cour médiatique fière comme Artaban, commence à poindre une critique construite et lucide de la part de francs-tireurs parmi quelques lanceurs d’alerte kamikazes qui osent défier et mettre leurs libertés en danger pour simplement informer et prévenir des premiers dégâts ...
    Le risque est grand de voir ainsi un pouvoir en difficulté imposer son actualité, ses inaugurations à tire larigot, sa vision d’avenir imprégné d’un déni démentiel comme menu unique de demain surtout en constatant avec quelle rigidité, il a fait de son CVO +,la seule alternative face à une planète qui a préféré laisser cet entre-soi ridiculement présomptueux à se faire hara-kiri de par lui-même !...
    Sans garde-fou constitutionnel, ni pression d’une opinion publique plus Panurge que jamais, le pouvoir a carjacké un pays forcé ainsi à se soumettre aux désidératas d’un seul homme tout à la fois, donneur de leçons, prédicateur et super DRH dans un univers de courtisans qui n’attendent que cela pour être désignés à accéder à la table du maître...
    En fait, il ne s’agit nullement d’une ligne politique quelconque puisqu’elle n’existe pas mais d’accéder aux strapontins d’un pouvoir qui use et abuse de ses prérogatives pour désigner ceux qui seraient susceptibles de donner un certain brillant à une ligne de gouvernement terne et qui cherche désespérément à éblouir ...
    L’appétence profonde de son Excellence à recruter des diplômées ne fait que souligner son désir profond à s’entourer d’une équipe qui fasse oublier son passé pour mettre en valeur ses compétences, sans cursus universitaire, tout en coachant tout ce petit monde à la baguette et révocables à volonté !...
    Il semble en tous cas que la greffe n’ait pas pris pour de multiples raisons mais surtout pour celle qui démontre qu’il ne suffit pas d’un CV, fusse-t-il des plus élogieux, pour se faire une place au soleil du pouvoir endémique et pour faire croire à un retour gagnant à une certaine diaspora ambitieuse et en quête d’une reconnaissance nationale, mort-née...
    Quelle désillusion !...

    • 6 juin à 20:02 | vatomena (#8391) répond à kartell

      Remarque : Ni Radama 1 ni le regretté Nampoina étaient constellés de diplomes. Bon sens et dévotion au peuple valent mieux que mille diplomes accordés chez l’étranger

  • 6 juin à 20:52 | spliff (#5871)

    Salama daholo

    Le sujet déchaine les passions et c’est normal.
    Car les comprehensions par chacun de ce qui « devrait » fonder une Nation et de ce qui est « supposé » être inclu dans le concept qu’elle constitue revêtent des composantes émotionnelles touchant le sens même de ce qu’est l’humain, ses besoins et aspirations naturels envers soi et autrui.

    Tsimahafotsy, vous considérez que ceci (je vous cite ci-après) constitue un « sentiment malsain »....

    « le refus d’une dépossession de soi, d’une révolte sourde et désespérée devant la perspective de devenir autre chez soi, étranger sur son propre sol et de se découvrir un jour minoritaire dans un environnement autrefois familier, mais dont on aurait progressivement perdu la maitrise »

    Êtes-vous en train de dire que le sens de l’existence consiste donc à être dépossédé de soi, de devenir un autre chez soi, de perdre la maîtrise d’un environnement qui participe de votre équilibre ontologique ?
    Si oui pour vous-même, avez-vous essayé d’expliquer cela à nos paysans - français comme malgaches - qui nous nourrissent ? Et dont la dépossession de leurs terre les tue littéralement ?
    S’il est un universalisme authentique, c’est l’ancrage de l’humain à son environnement. La dépossession de celui-ci est en soi un traumatisme.
    Car si cet attachement s’exprime différemment en fonction des cultures, il n’en reste pas moins viscéral par définition, et cette dimension, dans une reflexion sur le concept de Nation et du rôle de celle-ci, se doit d’être a minima protégée et non jetée en pâture à des dogmes idéologiques « pensés » par des cercles hors sol...

    Zanadralambo, vous n’êtes pas sans savoir que le romantisme du bien et du mal en (géo)politique est la première et la plus grosse ficelle instrumentalisée pour gagner l’adhésion idéologique des masses par la submersion émotionnelle.
    Ce processus relève d’une vraie science dont les mécanismes d’action très rigoureusement identifiés opèrent au moyen de terminologies ‘adaptées’ avec précision sans en avoir l’air.
    Les mots clés comme nationalisme xénophobie etc sont bradés en place publique a dessein pour facilement « binaire-iser » des situations infiniment plus nuancées voire contrastées dont on veut faire oublier les composantes pourtant bel et bien existantes de bienveillance.
    On peut en effet être charnellement attaché à sa terre et son identité tout en ayant un respect sincère et authentique envers ceux d’autres contrées qui ont une relation équivalente à leur propre cosmogonie.
    En soi, ce fait n’est pas un « mal ».
    Or l’usage abusif et indu du terme « nationalisme » à n’importe quelle sauce, notamment pour décrire ce fait, a pour but de faire croire à l’horreur absolue qu’il constituerait, ceci pour des motifs de tactique d’affrontement idéologique théâtralement organisés très éloignés de la réalité et du vécu des simples gens.
    Il convient de comprendre qu’en règle générale, les motifs qui sous tendent ces grandes luttes dites ‘nationalo-patriotiques’ dont vous nous énumérez un certain nombre sont - avant toute autre chose - d’ordre de la dirty politics de l’ombre, d’ordre très basiquement mafieux (gros sous illégaux), et servent des intérêts particuliers qui instrumentalisent les sensibilités émotionnelles des masse, de telle sorte que l’identité et l’attachement à la Terre indûment brandis en nationalisme belliqueux aient toujours bon dos.
    La machine de guerre Nazie d’Hitler a grandement été aidée par des capitaux US (cette grande démocratie), lesquels, au moment « opportun » ont retourné leur veste pour devenir les bons samaritains de ses adversaires. So...gare aux vrais dessous des cartes.

    L’identité et l’attachement à la Terre sont un donné anthropologique objectif. Lorsqu’ils définissent un groupe humain dans sa cosmogonie, il est juste normal d’en défendre la raison d’être. Cela n’équivaut pas en soi à un rejet de l’Autre, ce que les idéologies prêt-à-porter veulent vendre aux masses.

    • 6 juin à 20:55 | spliff (#5871) répond à spliff

      Vohitra, Tsisdinika,

      Votre échange sur l’histoire du peuplement de Madagascar est interessant. Dans les écrits laissés par mon ascendance familiale (très) lointaine, on peut lire ceci :

      (...)Araka ny lovan-tsofina dia efa in-efatra nifandimby ny karazan-olona teto « ..... ». Dia ny atao hoe Tonoka sy Lakoka (na gola) sy ny vazimba ary ny ntaolo. Ny vazimba dia mbola hita eto ny fasany, ary mbola misy ao amoron-dranomasina andrefana izy nefa vitsy, fa nihalany noho izy tsy nety nifanambady afa-tsy ny karazany(...)

      Aucune prétention à la vérité absolue de ma part à travers ses lignes. Juste qu’apparemment, une distinction existait entre vazimba et les autres peuplades présentes qui leur étaient contemporaines, et avec lesquelles ils semblaient donc ne pas s’être mélangés. Probablement à débattre....

      En ce qui concerne l’acquisition de la nationalité malgache, il me semble personnellement erroné de l’enfermer dans l’appartenance à une lignée de sang.
      Assurément, ce regard sur le monde qui nous caractérise se doit d’être cultivé et protégé des corruptions extérieures.... comme intérieures (!) par la Nation.
      Mais j’observe également et invariablement chez les simples gens des élans de fraternité sincères et spontanés envers ces étrangers qui sont chez nous par attachement et qui le montrent. Nous trahirions notre « maha-olona » si nous ne proposions pas à ces derniers une considération de choix au sein de la nation. La citoyenneté me semble une offre valide pour cela. La formulation des critères pouvant être débattue comme cela se fait naturellement dans toute nation.
      Ce topic évoqué vis a vis des cas de certains karana relève en premier lieu de la lutte contre leur puissance corruptrice dont nos propres dirigeants sont partie prenante. C’est ce qu’il faut avant tout régler sur le terrain de l’application des lois concernées.

    • 6 juin à 21:46 | Vohitra (#7654) répond à spliff

      Miarahaba Spliff,

      Isany tena manintona, mahaliana, ary mahasarika mihintsy ny mandinika sy mamantatra ny fonosin ity hoe " gola " ity...

      Rehefa mandeha mitsidika Faritra sy toerana manana tantara, dia misy manambara tranga sy tantara ary milaza ny fisian ny fanahy miampita mampitondra lovantsofina amin ireo taranaka mpitahiry hafatra...mbola betsaka tokoa ny lasa iombonana izay mbola mendrika hofantarina eto amin ny lasan ity Firenena ity...

      Quand au sujet qui dechaine la passion comme vous l avez aborde, il ne faut pas se precipiter dans cette ouverture en se pliant betement sur le lobbying percutant du mouvement open society jusqu au sommet des Nations Unies opere par de nombreux think tank sous la coupe d un George Sorros...et des arrangements financiers ourdis quelques parts pour gerer les mouvements de populations provoques par les guerrres sans fin pour demanteler certaines Nations porteuses de civilisations alternarives au neoliberalisme...

      Spliff, il nous faudra nous investir a penser a assurer l emancipation et le bien etre de la grande majorite de la population de ce pays, surtout de ces victimes impuissantes depourvues de decisions et longtemps ignorees habitant dans les zones rurales...

      Spliff, la terre et l eau, c est notre avenir, les refuges pour le Malagasy dont la grande majorite ne pourrait s adapter ni comprendre ce qui se passe a New York, Londres, Mumbai, Tokyo, Brisbane...mais le Malagasy a aussi son concept et philosophie de ce qu est le " happiness "...j espere que vous auriez pu percevoir ou entrevoir mes points de vue...

    • 7 juin à 13:42 | zanadralambo (#7305) répond à spliff

      « Les mots clé comme nationalisme, xénophobie sont bradés en place publique », « l’emploi du mot nationalisme à toutes les sauces »…. Sauf que certains, par leurs écrits quotidiens, contredisent votre vision trop compréhensive à leur égard. Je ne viens pas souvent ici, pas envie de me faire tailler en pièces par vos amis Vohitra et consorts qui, dès qu’on sort des sentiers battus du Madagascar qu’ils veulent créer (Madagascar aux Malgaches, entendez aux seuls Malgaches bon teint… Marine, elle-même, dans sa tentative de dédiabolisation, a mis de l’eau dans son vin dans cet idéal identitaire qui reste le Graal des nationalistes gasy : nationalistes, je persiste et signe, ne vous en déplaise) sortent la kalach. Ne faites semblant de ne pas avoir vu les insultes qu’ils ont proférées pour répondre à mes arguments. Ce n’est même pas la peine d’essayer de discuter avec ces excités de la plume, dès qu’on émet une idée qui ne va pas dans leur sens, vous êtes un traître, un vendu. "Razakom-bazaha"... vous validez, visiblement. Vous me tapez dessus et prenez des gants pour vous adresser à votre cher Vohitra.
      S’il vous plait, regardez s ailleurs, si vous ne voulez pas les froisser, mais de grâce, ne me prenez pas pour un jambon. Ce n’est pas digne de votre intelligence. Et c’est insulter la mienne.

    • 7 juin à 17:23 | spliff (#5871) répond à spliff

      Zanadralambo, Bjr,

      Clarifions calmement si vous le voulez bien.
      Même si cela peut rarement arriver, je n’ai pas pour habitude personnelle d’insulter ou de catégoriser mes interlocuteurs, encore moins celle de m’immiscer dans des échanges de noms d’oiseaux entre protagonistes.
      Je pars du principe que chacun est assez adulte pour faire valoir son point de vue sans avoir à appeler à témoin d’autres participants, et sans juger utile d’en accuser encore d’autres de ceci ou cela par défaut de reaction de leur part en sa propre faveur.
      Si j’ai quelque menue chose à exprimer dont je pense qu’elle puisse constituer un élément d’un sujet en cours, je la dis telle que je la pense à l’intéressé. C’était le cas en ce qui concerne les observations que je vous ai adressées, lesquelles je vous invite à les envisager comme une contradiction analytique et non comme une attaque personnelle... ce faisant, l’apaisement que vous appelez de vos vœux prendra tout son sens.

      Être d’accord à 100% avec même une seule personne est en soi impossible. La décision de participer à une discussion « en faveur » ou « contre » une proposition est supposée être un choix réfléchi. Mon critère personnel pour ce choix (sur MT) est strictement le sujet en lui-même à l’exclusion de supposées allégeances ou amitiés avec tel ou tel autre participant.

      Pour en revenir au sujet de l’octroi de la nationalité malgache en lui-même, il convient de comprendre que l’expérience et le ressenti individuel de bi-nationaux franco-malgaches ne sont pas en eux-mêmes des critères pertinents, ni ne l’est ce que peut bien décider la France pour elle-même sur la question.
      Il s’agit en effet, et en théorie, d’une question de souveraineté nationale malgache que les malgaches doivent trancher eux-mêmes sur des critères malgacho-malgaches.
      Dans le cours de la discussion, Vohitra propose grosso modo, comme critère limitant, des preuves d’ancrage culturo-ethniques, ce à quoi j’oppose la composante d’hospitalité qui est également (au sens premier) une composante de ce que nous sommes culturellement, en ajoutant à ce fait qu’au-delà de la mayonnaise raciste artificiellement montée par des factions de cercles politiciens, les simples gens s’attachent très volontiers aux étrangers sincères dans leur considération bienveillante de Madagascar et des malgaches. Quant aux vrais racistes étrangers qui existent effectivement, à n’en pas douter, il faut les calmer. Toute cette réflexion se tenant dans un référentiel strictement malgache comme c’est théoriquement supposé se faire.

      Quant à être un citoyen de seconde zone en France où ailleurs en tant que malgache d’origine comme vous le faites remarquer, il ne tient qu’à l’individu de décider que ça change pour que ça change pour lui-même. Les victimes qui se voient comme telles en permanence mettent un obstacle inconscient à leur évolution. Au delà de cet obstacle se trouvent en effet d’infinies possibilités d’un plein épanouissement qui vous fait passer du statut de « bénéficiaire » de largesses octroyées par la France à celui de moteur de son rayonnement, ce qui l’en fait votre débitrice. Mais ça, c’est un autre sujet.

    • 7 juin à 20:04 | zanadralambo (#7305) répond à spliff

      J’ai failli ne pas vous répondre pour ne pas ajouter à la polémique. Je vous réponds finalement, d’abord par politesse, ensuite parce que jusqu’à maintenant, j’avais plaisir à vous lire.
      Je n’ai jamais demandé à ce que vous preniez fait et cause pour moi, chacun a son libre arbitre. Et je vous rassure, mon vieux, je suis un grand garçon, je sais me défendre tout seul. Mais je ne suis pas dupe au point de ne pas avoir senti que vous me reprochez de m’être égaré dans mes propos, que je mélange un peu tout. Alors que le ton du post précédent que vous avez adressé personnellement à Vohitra était nettement plus consensuel, très compréhensif. Vous biaisez en faisant semblant de ne pas comprendre que je ne supporte pas cette complaisance envers des auteurs de propos souvent limite. Ce n’est pas parce que vous faites partie du même bord que vous êtes obligé de n’avoir pas entendu les remarques racistes qui jalonnent notamment les tirades de Lysnorine. Vohitra, en hypocrite qu’il est, commet en malgache pour que les personnes qu’il vise ne comprennent pas le nauséabond de sa pensée. Je ne citerai pas un autre forumer, raciste et xénophobe devant l’éternel (ça m’étonne d’ailleurs qu’il n’ait pas sorti la kalach pour bousiller les traîtres et vendus de mon espèce).
      Vous ne comprenez pas ma colère quand je vois ces bi-nationaux (je reconnais que votre ami Vohitra au moins, lui est resté à Mada) cracher en permanence dans la soupe. Toujours à taper sur la France. Tout n‘est pas parfait en France, je n’ai pas la prétention de croire le contraire. Mais s’ils sont si malheureux que ça, pourquoi ne pas rentrer ? Ma colère est d’autant plus vive que je sais que nos compatriotes votent à 99% pour la gauche en France, réputée plus tolérante envers les immigrés que nous sommes, alors qu’à Mada ou pour tout ce qui touche Mada, ils véhiculent les idées du Fhaine qui, parait-il, les font vomir. Ils veulent tout pour eux là-bas et refusent la moindre réciprocité à ceux qui ont le malheur d’habiter ici, mais n’ont pas la couleur de peau qu’il faut. Ils critiquent en France, je les vois sur les réseaux sociaux, avec des propos souvent cash, mais les vazaha doivent la fermer chez nous. Cherchez l’erreur.
      Que Vohitra ou Lysnorine, ou l’autre malade dont je ne veux même pas citer le pseudo déforment mes propos (en me lançant, au passage, des insultes qui, à vous entendre, relèvent plus du détail), passe encore. Mais pas vous, pas vous !

    • 7 juin à 21:17 | spliff (#5871) répond à spliff

      Merci pour l’effort de votre réponse Zanadralambo,

      Ce que j’essaye d’expliquer Zanadralambo, c’est que le sujet n’est pas la relation entre spliff et Vohitra ou spliff et Zanadralambo ou encore spliff et Lysnorine.
      Le sujet est celui de la nationalité malgache et du cheminement des arguments par lequel chacun apporte son point de vue.
      Par ailleurs, aussi inepte qu’il peut être - et c’est le cas, le comportement de beaucoup de malgaches « français » ne constitue pas une donnée pertinente dans ce sujet. Il est en effet question ici de souveraineté nationale qui se définit sur des principes de fond qui répondent à des définitions précises, et non sur des comportements émotionnels d’enfants gâtés..
      En tant qu’expatrié moi-même, même si je considère votre point de vue comme erroné en tous points, je peux comprendre d’où il peut venir, et cela n’enlève pas le respect que j’ai pour la personne qui ne pense pas à mal dont vous donnez l’impression d’être.
      Point taken.
      Peace. (if you agree)

  • 6 juin à 23:05 | Shalom (#2831)

    6 juin à 08:13 | vatomena (#8391) répond à LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR ^
    ...
    Aujourd’hui ,à Colombey , on compte deux mosquées


    Pouvez-vous nous dire l’adresse de ces deux mosquées ?

    • 6 juin à 23:36 | kartell (#8302) répond à Shalom

      Colombey-les-Deux-Eglises tient son nom du latin columbarium (colombier) et de la présence de deux édifices religieux sur son territoire, l’église paroissiale Notre-Dame et un ancien prieuré du XIIe siècle.

  • 6 juin à 23:59 | Rainingory (#11012)

    vatomena est un perturbateur, il faut s’en méfier, il est d’autant plus dangereux qu’il est d’un abord modéré et d’écriture sans aspérités.
    Il n’y a pas une seule mosquée à Colombes les Deux Eglises, il y a 2 mosquées à proximité à Bar sur Aube.
    La polémique qu’il cultive et alimente vient de ci-après :
    de Gaulle à Alain Peyrefitte ? « Les musulmans, vous êtes allé les voir, vous les avez regardés, avec leurs turbans et leurs djellabas ? Si nous faisions de l’intégration ["], mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées" » (C’était de Gaulle, 1994)

    • 7 juin à 00:04 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      *Colombey : vous l’aurez compris

    • 7 juin à 13:27 | vatomena (#8391) répond à Rainingory

      Rainingory _C’est pour moi un insigne honneur que vous portiez votre attention sur une quelconque de mes opinions."L’ennui naquit un jour de l’uniformité ’ Je prends garde toujours à ne pas faire le le perroquet. Je prends la parole seulement pour confirmer ou pour contrecarrer. Veuillez bien m’en excuser .Je ne saurais etre un simple récitant .

  • 7 juin à 02:19 | spliff (#5871)

    @Vohitra,

    Ny tena moa tsy mpahay tantara na mpandalina fiteny ka tsy afaka ny hamantatra ny etimolozian’io voambolana io samy irery.
    Fa arakin’ny nosoratanao, mahaliana tokoa ny famakiana ny momban’ny Tantara, ary ny fandraisana ny dikany lalina izay miantra ho azy amin’ny maha tena ny tena sy amin’ny mpiara-belona. Mavesatra ny lanjany ary mafonja ny fametrahany adidy amin’ny lafony maro izay saropady.
    Hitako mahaliana avokoa ny famaritana ny toerany ao anatin’ny tontolo « moderna ». Ady hevitra toa ity iray ity no an’isany vokany. Ilaina tokoa izany.

    Samy manana ny fandraisany azy ilay atao hoe fitahiana avy any amin’ny Razambe. io izany hitako fa arakarakin’ny fisokafan’ny saina ny mampazava ny fisiany. Tsy hiteny mihotra izany aho raha ny momban’io.

    Lors d’un relativement récent séjour au Tanindrazana (j’aime autant bien le terme Tany Nipoirana), j’ai eu l’occasion de longuement dialoguer avec les villageois du patelin... dont une institutrice qui avait goûté à la vie citadine puis décidé de revenir officier à la campagne. Mon ressenti global est celui d’un potentiel bouillonnant au sein de la jeunesse qui ne demande qu’à être orienté dans la bonne direction et exposé aux stimulis adéquats des prises d’initiatives et de l’esprit d’amélioration constante de tous les aspects possibles du quotidien. Lorsque ce type de leadership est présent pour organiser, suivre et encadrer des activités allant dans ce sens, leur énergie décuple littéralement pour peu que l’atmosphère soit fun et sympa. À en vous donner la chair de poule d’une joie simple et authentique d’être ensembles utilement et dont de vraies leçons peuvent être tirées de part et d’autre.

  • 7 juin à 10:43 | arsonist (#10169)

    Mieux vaut tard que jamais !

    Je découvre ce lundi matin qu’il y a eu sur ce forum des échanges passionnés [euphémisme] à propos du projet de loi sur la nationalité gasy.
    Je rappelle que moi, arsonist adepte exprès du "moi,je", je suis un Merina de partout et de nulle part ; et je sais juste lire et écrire. Rien de plus. Rien de moins.

    Les joutes verbales virtuelles de ce weekend concernent principalement
    1. les Karana [pour ceux des Gasy que leurs adversaires accusent de xénophobie]
    2. les Gasy "binationaux" résidents en France [pour l’olivier2, ce Français vil colonialiste attardé et raciste triplement avoué non-souchien et inadapté au social en France et expat’ à Madagougou, ainsi que ses camarades à lui].

    (i) D’abord il est amusant de constater que l’olivier2, l’avoué sans qu’on le lui demande être "Français non-souchien et inadapté social en France expat’ à Madagougou", et raciste aussi bien que vil colonialiste attardé, s’en prend aux binationaux des Gasy résidents en France. Et seulement à eux.
    Pourtant il existe des Gasy non-binationaux, eux, résidents en France aussi, mais qui profitent bien gratuitement aussi des larges aides sociales auxquelles ils ont droit, parce qu’ils ont déposé leurs dossiers bétons au bon endroit au bon moment. Et ne voilà-t-il pas qu’ils mènent, eux aussi, gratos en France une vie tranquillou dans le bonheur !
    Et bien évidemment, ces Gasy non-binationaux là ne pensent à aller à Madagougou que pour une ou deux semaines de vacances, aux frais de la princesse bien sûr.
    Ah ! ça la fout mal à l’olivier2, hein ! rien que d’y penser !
    Ben ! Quoi !
    Il n’est pas donné à tout le monde d’être abruti et gonflé d’envie [je n’ai pas dit jalousie] !

    (ii) La nationalité gasy pour les Karana est un sujet qui rappelle un peu mais pas totalement

    la citoyenneté US pour les Latinos aux USA [des Latinos immensément riches existent bel et bien aux USA (qui a osé dire "narco" ? qui ? attention, hein !)] https://www.youtube.com/watch?v=akY62VFKxCI

    ou aussi, mais dans leur diversité à travers le monde, l’octroi de la citoyenneté de leurs pays d’accueil respectifs aux migrants étrangers.
    Donc ce n’est pas une nouveauté ni une spécificité gasy !

    (iii) Ce qui étonne le plus, dans l’Histoire de la 2ème moitié du XXe siècle,
    c’est l’obligation faite aux savants nazis
    d’être citoyens des pays vainqueurs qui les ont faits plus prisonniers qu’accueillis.
    Certains d’entre eux ont été même obligés de modifier un peu beaucoup leurs noms pour être conformes aux noms des habitants "naturels" de ces pays "d’accueil".

    Il est étrange, ce monde, non ?
    [Et dire que les non hispanophones croyaient que ceci parle d’une ville et non d’une fille originaire de Guantanamo, cette célèbre région de Cuba qui est le sujet de plusieurs polémiques presque partout sur la planète] https://www.youtube.com/watch?v=blUSVALW_Z4

  • 7 juin à 10:47 | arsonist (#10169)

    Je m’excuse, mais Vatomena ne doit pas se vexer.
    A mon humble avis Vatomena devrait relire l’Histoire de la guerre d’Algérie.

    1. Le Général quitta volontairement le pouvoir en janvier 1946, parce qu’il était contre les idées des partis politiques qui gouvernaient avec lui.
    2. Une alliance de partis politiques continuait alors de gouverner sans le Général.
    3. En mai 1954 l’armée française était défaite à Dien Bien Phu, lors de la guerre d’Indochine.
    4. La guerre d’Algérie commence en décembre 1955 ; les gouvernants français n’avaient rien compris de la defaite en Indochine ; Mitterrand était ministre ; le Général ne participait nullement au pouvoir.
    5. Ça sentait le roussi en 1958 à cause de la guerre d’Algérie ; affolés quelques responsables politiques demandaient au Général de prendre le pouvoir pour régler les difficultés qu’eux-mêmes avaient créées.
    6. En mai 1958 le Général reprenait le pouvoir avec pour objectif primordial ramener la paix en France. Mais pas garder française l’Algérie. Je dis bien : objectif principal, ramener la paix en France [le pays était au bord de la guerre civile]
    7. Le 30 avril 1961 le 1er REP est dissous. A la suite du putsch des généraux, ou putsch d’Alger, qui a eu lieu dans la nuit du 21 au 22 avril 1961 et qui a échoué 4 jours plus tard
    8. Et l’année suivante, la guerre d’Algérie prit fin le 18 mars 1962.
    Mais des vils colonialistes attardés [politiciens et militaires] voulaient toujours continuer une guerre stupide et d’un autre temps complètement révolu et qui n’a plus de raison d’être.

    • 7 juin à 19:47 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Arsonist— Je vous ai donné réponse au sujet de la guerre d’Algérie qui fut fracassante pour la France et l’Algérie ainsi baptisé de ce nom apres le départ du dernier des Ottomans confortablement installés sur cette terre depuis des siècles.Vous ne pourrez en prendre connaissance car il apparait que mon texte ait été censuré. Je reviendrai tout de meme sur un point. Vous n’ignorez pas que le ’contingent ’ qui fut rappellé n’avait aucune envie d’aller guerroyer là bas. En France ,il y avait opposition à cette guerre dans de nombreux partis.Et le FLN algérien n’a pas manqué de soutiens en France meme : en exemple le réseau Janson qui récoltait des fonds à pleines valises pour soutien ,hébergeait des ’rebelles ’,organisait des manifestations contre cette guerre. L’Indépendance gagnée ,nombre de ces soutiens ont offert leurs services aux algériens devenus indépendants .Ils n’ont pas su gagner la confiance et l’amitié des algériens . Tres vite ils furent désignés avec mépris comme des’’ Pieds rouges " Et des que Boumedienne eut pris le pouvoir ,il les chassa tous disant : Ils ont trahi une fois leur patrie .Nous ne pouvons leur faire confiance .Un jour c’est eux qui nous trahiront.Qu’en pensez vous ?

    • 7 juin à 20:24 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Je n’en pense rien puisque j’ignorais tout ce que vous venez d’écrire.
      Je regrette seulement que cette guerre ait généré autant de douleurs de part et d’autres.
      Surtout à certains Français qui avaient dû quitter l’Algérie et qui étaient allés à Mada.
      Ils s’étaient bien intégré dans notre entourage familial à Tana. Ils nous avaient fait découvrir le mechoui et le couscous [j’adorais ! et j’adore toujours ... quand c’est bien fait].
      Je connais plus de Français que d’Algériens. Presque même pas d’Algériens d’ailleurs.

  • 7 juin à 15:04 | tsimahafotsy (#6734)

    De Zanahary à Tanindrazanay malala ; Ode au patriotisme cul-benit.

    " la notion de Dieu, (Zanahary) a été inventée comme anti-thèse de la vie - en elle se résume, en une vérité épouvantable, tout ce qui est nuisible, vénéneux, calomniateur, toute haine de vie. La notion d’"au-delà", de "monde-vrai", n’a été inventée que pour déprécier le SEUL monde qu’il y ait - pour ne plus conserver à notre réalité terrestre aucun but, aucune raison, aucune tâche ! La notion d’âme, d’esprit et, en fin de compte, même d’âme immortelle, a été inventée pour mépriser le corps, pour le rendre malade, pour apporter à toutes les choses qui méritent le SERIEUX dans la vie, les questions d’alimentation, de logement, de régime intellectuel, les soins à donner aux malades, la plus épouvantable insouciance ! Au lieu de la santé, le " salut de l’âme ", je veux dire une FOLIE CIRCULAIRE qui va des convulsions de la pénitence à l’hystérie de la rédemption ! "
    Nietzsche, Ecce homo, pourquoi je suis un destin §8

    Dans son ouvrage " Décadence ", le philosophe Michel Onfray écrit :
    " le nationalisme est un pur produit intellectuel du ressentiment. Le nationalisme est le produit de l’humiliation personnelle d’une vie ratée couplée à l’humiliation collective d’une guerre perdue. Le national-socialisme est le produit emblématique du ressentiment en Occident."
    " Face au fascisme de Mussolini qui lutte contre le bolchevisme, Hitler ajoute la dimension raciale antisémite. Le national-socialisme est un fascisme racialiste. Le Juif devient le bouc-émissaire de toute la négativité du monde. La misère généralisée ? Les Juifs. La pauvreté partout ? Les Juifs. La prostitution ? les Juifs. Les financiers-capitalistes-corrupteurs ? Les Juifs. Les responsables de la mort du Christ ? Les Juifs... "
    Comme Mussolini, Hitler entend faire de l’Eglise catholique un partenaire pour ce projet antisémite. L’Eglise catholique ne dira pas non. Pie XII dira même plutôt oui...

    Toute comparaison avec les Karana et l’histoire contemporaine de Madagascar vue par nos nationalistes adorateurs de Zanahary est permis.

    Mes amitiés sincères et militantes à Zanadralambo, YAR, El Che, Elena, Jipo et quelqu’uns qui se reconnaitront et que je reconnais pour leur ouverture d’esprit et leur humanisme.

    • 7 juin à 20:08 | spliff (#5871) répond à tsimahafotsy

      Tsimahafotsy Bjr,

      Dans un post précédent que vous avez dû manquer, en réponse à un de vos textes, je vous adressais les remarques / questions suivantes :

      « Tsimahafotsy, vous considérez que ceci (je vous cite ci-après) constitue un « sentiment malsain »....

      « le refus d’une dépossession de soi, d’une révolte sourde et désespérée devant la perspective de devenir autre chez soi, étranger sur son propre sol et de se découvrir un jour minoritaire dans un environnement autrefois familier, mais dont on aurait progressivement perdu la maitrise »

      Ma question :
      Êtes-vous en train de dire que le sens de l’existence consiste donc à être dépossédé de soi, de devenir un autre chez soi, de perdre la maîtrise d’un environnement qui participe de votre équilibre ontologique ? »

      Ma question est formulée en mode contradictoire, ce qui expose mon opposition à vos affirmations, mais la nature même d’un débat appelle un échange d’arguments, et je suis sincèrement intéressé par votre opinion sur chaque point de la question que je vous soumets, si vous le voulez bien.

      Je voudrais également revenir sur votre considération du fait religieux où vous indiquez à juste titre que toutes sortes de guerres ont eu lieu au nom de religions et autres Dieux inventés de toutes pièces, ce dont vous concluez que tout ce qui relève de l’immanence ou de la transcendance est néfaste à l’humanité.
      Je porte à votre attention que l’immanence et la transcendance sont des notions distinctes de la religion. Une vie spirituelle peut être conduite en dehors de toute religion, de telle sorte que la relation à l’immanence transcendante qui peut en être développée suive son cours hors des dogmes et préceptes religieux, lesquels sont par définition interprétés par le filtre humain, qui lui, nous sommes d’accords, est sujet à corruption.
      La relation à l’immanence n’est pas une idée ou une instruction ou un fait intellectuel. C’est un ressenti auquel on n’a accès que si l’on y est ouvert et sensible pour quelconque raison. Et les conséquences de cette sensibilité dans la mécanique du quotidien matériel sont subtiles mais bien réelles et s’allient parfaitement aux aspirations qu’un humain normal peut nourrir dans son environnement matériel.
      C’est en quelques sortes une vie intérieure individuelle qui est inoffensive sinon bienveillante envers autrui.
      À ce titre, cette tranquillité qui la définit ne mérite pas l’énervement idéologique que ceux qui n’y sont pas sensibles peuvent éventuellement lui porter. On peut se demander par ailleurs ce qui peut motiver cet énervement et les sarcasmes qui l’accompagnent. L’ego de la raison ? autre chose ? Who knows...

      La soif de culture veut effectivement que l’on s’enquière de ce que puissent penser ses congénères, en l’occurrence ceux qui font part de leurs réflexions dans des ouvrages tels un Nietzsche ou un Onfray... mais chacun, en souverain de sa propre conscience, n’est pas moins légitime que quiconque d’autre à cet exercice. Ce qui est intéressant c’est de savoir ce que Tsimahafotsy pense au delà de sa souscription à la pensée d’autres, tels des fidèles qui souscrivent aux dogmes religieux.... parallèle osé ?... peut-être.... vraiment ? À chacun de voir.

    • 7 juin à 22:43 | tsimahafotsy (#6734) répond à tsimahafotsy

      Bonsoir spliff ;
      Je ne fais que passer ce soir, et vous répondre dans la précipitation serait un manque de respect envers un contradicteur qui me fait l’honneur de m’interpeller deux fois.
      Je m’accorde le droit et le privilège de choisir mes contradicteurs selon mon éthique personnel, car répondre aux cons me fait perdre du temps d’échanges avec les gens intelligents. Je vous classe dans la deuxième catégorie et donc je vous demande avant tout de bien relire mes posts et de les replacer dans le contexte d’aujourd’hui. Et vous aurez les réponses aux contradictions dont vous me faites l’honneur.
      L’histoire de l’humanité n’est q’un perpétuel recommencement et tous les hommes dans l’histoire qui ont eu une action réelle sur l’avenir avaient les yeux fixés sur le passé.
      Madagascar a un mot qui est intraduisible et sans équivalent dans le monde.
      Ce mot , c’est fihavanana.
      Etudiez le sens étymologique de "fihavanana" dans la philosophie Malagasy.
      Et vous verrez Spliff que ceux qui n’ont que des arguments ad hominem du genre rajakombazaha, et pire, dans le rejet de l’autre pour des raisons pas si obscures que çà sont les vrais acculturés, le genre beauf ou de vrais cons comme les fanatiques à couleur orange ;
      Tous ces gens sont de bonne foi dans leur connerie et le reniement des valeurs Malagasy.
      " On est en train de brader la nationalité Malagasy, on est en train de vendre Madagascar aux Karana "
      La pensée simpliste ravit les simples. Elle écrase la complexité du réel, de l’histoire, la diversité du monde, la subtilité des choses.
      Difficile de condamner les simples d’esprit dans le contexte actuel. Trop de ressentiment dans l’air vicié par le covid et les fozas.

      Un petit coucou à Jacques dont le dernier post me fait vraiment plaisir. LUI au moins peut témoigner de l’absurdité du Code de la nationalité Malagasy.

  • 7 juin à 16:03 | lé kopé (#10607)

    Ce sujet déchaîne les passions , et l’on pourrait y passer des jours et des nuits , pour mettre tout le monde d’accord . Je voudrais juste rappeler , que la terre est faite pour que tous les citoyens du Monde puissent y voyager , avec toute la liberté qui leur sont attribués . La condition Sine Qua non (indispensable) et de se doter d’une humanité ,et d’une humilité rompue à toutes les vicissitudes de la vie , et de se comporter comme une personne honnête , digne de confiance , et aimant l’endroit où il réside , en se conformant aux us et coutumes du Pays .Je suis opposé au terme "assimilation" , imposé aux futurs migrateurs , mais à un respect mutuel des habitudes de chaque communauté , dans son intimité . "La liberté des uns , s’arrête , là où commence celle des autres " .Fin de citation .

  • 7 juin à 18:19 | Jacques (#434)

    J’ai failli le zapper, ce thème sur la « nationalité gasy », objet d’une proposition de loi d’un député de la majorité. Était-ce vraiment opportun de l’avoir soumise à discussion par ses pairs alors qu’il y a d’autres priorités plus importantes pour la populace ? L’initiative de ce député cacherait-elle d’obscures machinations politiques ? Ce qui est évident, à l’image des multiples points de vue observés sur les RS, le sujet est controversé, il est rejeté notamment de par ce dessein anti-karana qu’on lui prête sans fondement légitime.

    Il est vrai que, loin d’être un serpent de mer, la question de nationalité a toujours été un sujet tabou à Madagougou, le pays s’est d’ailleurs gardé de ne pas signer la Convention de New York de 1961 stipulant la réduction des cas d’apatridie. Moi-même je ne possède pas la nationalité gasy alors que ma mère est malgache, merina pur jus, et pourtant ce n’est pas faute de l’avoir demandée. Idem pour mon père, français, qui lui aussi a demandé une naturalisation du fait d’avoir épousé une malgache, en vain. Sous d’autres cieux il y a des gasy bi-nationaux, voire tri-nationaux. Ce qui est véridique, j’en suis témoin pour m’en être informé, ici en France la plupart des gasy adultes ont acquis la nationalité française, le cas ne se pose pas bien sûr pour leurs progénitures qui y sont nées.

    Un juriste gasy, en la personne du sieur Radanoara, nous la ramène de surcroît avec des arguments quelque peu fallacieux, du moins à mes yeux. Je ne peux laisser dire en effet que ces karanas minoritaires aillent accaparer les terres des gasy qui sont écartés expressément depuis des lustres du parcours d’obtention du moindre centimètre carré du vaste étendu existant ou encore qu’ils ambitionnent à terme une prise de pouvoir du pays. Je respecte assurément les points de vue des forumistes qui sont opposés à l’octroi de cette nationalité aux étrangers mais je voudrais leur dire que ces indiens, créchant depuis plusieurs générations au pays, sont presque tous déjà malgaches. À Diego, le cas de trois grandes familles karana est on ne peut plus significatif : les Moussadjy, Boudhabay, Akbaraly sont malgaches, eh oui elles possèdent la nationalité malgache alors qu’il n’est, dans la législation du pays, aucun article du droit qui l’autorise. Je le sais pour avoir côtoyé un des enfants de l’une de ces familles qui me l’avait confirmé. Ne vous trompez donc pas de cible, chers amis du forum, les karanas ne sont pas des ennemis des gasy, les gasy triment parce qu’on ne leur offre pas l’opportunité d’avancer. Le bac-3 DPW n’avait-il pas promis aux gasy, lors de sa campagne électorale, l’octroi de 1 hectare par personne et qu’aujourd’hui rien ne s’est concrétisé ? Au contraire on apprend plutôt que le PierreBleu, lui, vient d’acquérir l’ancienne base marine d’Orangéa, prè de Ramena, pour la transformer en un hôtel 5 étoiles.

    Les pays normaux et démocratiques du monde gèrent cette question de manière juste, il n’y a pas de raison que Madagougou laisse passer ce convoi de justice, on est au 21è siècle et l’archaïsme n’y a absolument pas sa place.

    Ps. Un sujet qu’aurait vraiment aimé débattre feu l’ami Finengo, paix à Lui.

    • 8 juin à 08:26 | lysnorine (#9752) répond à Jacques

      QUELQUES OBSERVATIONS SUR KARANA & RELECTURE DU CODE DE NATIONALITÉ EN VIGUEUR

      Re Jacques 7 juin à 18:19 |

      1° « ...la « nationalité gasy », objet d’une proposition de loi d’un DÉPUTÉ de la majorité. ÉTAIT-CE VRAIMENT OPPORTUN de l’avoir soumise à discussion par ses pairs alors qu’il Y A D’AUTRES PRIORITÉS PLUS IMPORTANTES pour la populace ? L’initiative de ce député cacherait-elle D’OBSCURES MACHINATIONS POLITIQUES ? »

      L’observateur MALAGASY ordinaire – sans aucune prétention de disserter sur des sujets hautement philosophiques, et/ou académiques, à l’instar des élites intellectuelles et/ou diplômées, humanitaristes, participant à la présente discussion – ne peut que souscrire totalement à ces questions PERTINENTES et TERRE À TERRE..

      . Nous ne reviendrons pas sur les DIKTATS du « Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), qui VEUT FAIRE MODIFIER À TOUT PRIX LE CODE DE NATIONALITÉ MALAGASY pour des raisons [QUOIQUE ÉVIDENTES !] que « le peuple Malagasy et les dirigeants de Madagascar ont intérêt à approfondir ». Il suffit simplement de mettre au jour les inévitables, puissants, « lobbys financiers » auxquels ses « ronds-de-cuir » sont souvent REDEVABLES de quelques gratifications substantielles..

      cf plus haut :
      . 4 juin à 19:11 | lysnorine : « UN FAUX PROBLÈME ! DONNER LA NATIONALITÉ MALGACHE AUX KARANA PAUVRES »
      . et rappel d’un poste en Malagasy de 2016 : lysnorine 11 novembre 2016 à 11:26 dans
      https://www.madagascar-tribune.com/Un-atelier-pour-la-resolution-de-l-apatridie#comment325936, « Droit à la nationalité » - « Un atelier pour la résolution de l’apatridie »,

      . « moi-même je ne possède pas la nationalité gasy ALORS QUE MA MÈRE EST MALGACHE, merina pur jus, et pourtant ce n’est pas faute de l’avoir demandée »

      La question ne se pose plus après la sotte et inutile modification-complément de l’article 9 du code de nationalité qui disposait :

      « Art. 9 - Est malgache :
      1° L’enfant légitime né d’un père malgache ;
      2° L’enfant LÉGITIME né d’une MÈRE MALGACHE et D’UN PÈRE qui n’a PAS DE NATIONALITÉ ou dont LA NATIONALITÉ EST INCONNUE. l

      Le libellé de la modification/complément de cet article 9 par la Loi n°2016-038 du 15 décembre 2016 est, selon toute évidence, VOLONTAIREMENT AMBIGÜE, en omettant de préciser la QUALIFICATION de l’enfant : « légitime » ou « illégitime » :

      « Art.9 (nouveau)-Est malagasy l’enfant né d’un père et/ou d’une mère malagasy. »

      Pourtant l’EXPOSÉ des MOTIFS énonce clairement, et d’une manière SUPERFÉTATOIRE d’ailleurs, qu’il s’agit :
      de « - la FACULTÉ pour la femme malagasy de TRANSMETTRE sa nationalité à ses enfants DE LA MÊME FAÇON qu’un homme malagasy et ce quelle que ce soit sa situation matrimoniale afin de respecter LE PRINCIPE D’ÉGALITÉ entre l’homme et la femme » ;
      et de
      « - l’acquisition de l’enfant issu du père ou de la mère de la nationalité malagasy, quel que soit son statut d’enfant légitime ou né hors mariage afin de préserver LE DROIT À LA NATIONALITÉ de tout enfant. »

      (à suivre)

    • 8 juin à 08:34 | lysnorine (#9752) répond à Jacques

      QUELQUES OBSERVATIONS SUR KARANA & RELECTURE DU CODE DE NATIONALITÉ EN VIGUEUR

      Re Jacques 7 juin à 18:19
      « ...moi-même je ne possède pas la nationalité gasy ALORS QUE MA MÈRE EST MALGACHE... »... La question ne se pose plus.
      (suite 1)

      Suivant le contexte de l’article 9, l’enfant concerné est LÉGITIME, et le nouvel article AJOUTÉ aurait dû être présenté SIMPLEMENT comme suit :
      Art. 9 - Est malgache :
      .................
      « 3° L’enfant LÉGITIME né d’une MÈRE MALGACHE et D’UN PÈRE de NATIONALITÉ ÉTRANGÈRE »
      Il s’agit, en l’espèce, d’une VIOLATION FLAGRANTE du code de nationalité Malagasy – toujours en vigueur jusqu’à ce jour – car cet enfant sera légalement « binational », ce qui est pourtant strictement PROHIBÉ. La TOLÉRANCE observée à cet égard ne peut se justifier que par les dispositions suivantes :

      « Art. 45 - PERD LA NATIONALITÉ MALGACHE, le Malgache, même mineur, qui, ayant une nationalité étrangère, est AUTORISÉ, SUR SA DEMANDE, PAR LE GOUVERNEMENT MALGACHE, à perdre la qualité de Malgache.
      « Cette autorisation est accordée par DÉCRET »

      « Art. 46 - Le Malgache qui perd la nationalité malgache est LIBÉRÉ DE SON ALLÉGEANCE à l’égard de Madagascar :»

      « Art. 48 - Le Malgache QUI SE COMPORTE EN FAIT COMME LE NATIONAL D’UN PAYS ÉTRANGER peut, s’il a la nationalité de ce pays, être DÉCLARÉ, PAR DÉCRET, AVOIR PERDU LA QUALITÉ DE MALGACHE.
      Il est libéré, dans ce cas, de son allégeance à l’égard de Madagascar à la date de ce décret.

      « Art. 55 - Les décrets de naturalisation et réintégration, les DÉCRETS portant AUTORISATION DE PERDRE LA NATIONALITÉ MALGACHE, les décrets déclarant qu’un INDIVIDU A PERDU LA NATIONALITÉ MALGACHE, les décrets de déchéance SONT PUBLIÉS AU JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE. »

      S’il n’a donc pas demandé au gouvernement l’autorisation de « perdre la qualité de Malgache » et qu’un DÉCRET d’autorisation n’ait pas paru au JO, le « binational » d’origine Malagasy ne peut être qu’un Malagasy au regard de la loi Malagasy et toute éventuelle démarche en sa faveur de la part de l’ambassade ou du consulat du pays dont il possède également la nationalité est à ignorer et à rejeter IMPÉRIEUSEMENT.

      Concernant la modification-complément de l’article 9, et pour une meilleure compréhension par les générations contemporaines du code de nationalité Malagasy adopté en 1960, il est indiqué de rappeler son économie selon les termes même de son exposé des motifs :

      « La nationalité est ESSENTIELLEMENT UNE NATIONALITÉ DE FILIATION. Est Malgache : l’enfant légitime d’un père malgache (article 9-1°), l’enfant légitime d’une mère malgache et d’un père qui n’a pas de nationalité ou dont on ne connaît pas la nationalité (article 10-1°)...

      « CONFORMÉMENT À LA RÈGLE MALGACHE selon laquelle LA FILIATION EST TOUJOURS ÉTABLIE à l’égard de la mère par le seul fait de L’ACCOUCHEMENT, l’enfant NÉ HORS DU MARIAGE aura TOUJOURS LA NATIONALITÉ DE SA MÈRE MALGACHE. La règle s’appliquera à tous sans distinction. Donc la modification-complément de 2016 en l’appliquant à l’enfant LÉGITIME de PÈRE DE NATIONALITÉ ÉTRANGÈRE est parfaitement superfétatoire car ledit enfant a DÉJÀ à sa naissance la NATIONALITÉ DE SON PÈRE et n’est pas du tout « apatride ». Il a toujours la faculté de demander à être de nationalité Malagasy s’il le souhaite, mais de ce fait doit renoncer à son autre nationalité.

      « LORSQUE LE PÈRE A UNE NATIONALITÉ ÉTRANGÈRE, L’ENFANT NE NAÎT PAS MALGACHE. IL PEUT SEULEMENT LE DEVENIR. ENCORE, LE GOUVERNEMENT PEUT-IL S’OPPOSER À CE QU’IL ACQUIÈRE LA NATIONALITÉ MALGACHE (art.16, 18 et suivants). »

      Art. 16 - L’enfant légitime né d’une mère malgache et d’un père de nationalité étrangère pourra, jusqu’à sa majorité, réclamer la nationalité malgache.

      (à suivre)

    • 8 juin à 08:40 | lysnorine (#9752) répond à Jacques

      QUELQUES OBSERVATIONS SUR KARANA & RELECTURE DU CODE DE NATIONALITÉ EN VIGUEUR
      Re Jacques 7 juin à 18:19
      (suite 2)
      « je voudrais leur dire que ces indiens, CRÉCHANT DEPUIS PLUSIEURS GÉNÉRATIONS au pays, sont presque tous déjà malgaches. À Diego, le cas de trois grandes familles karana est on ne peut plus significatif : les Moussadjy, Boudhabay, Akbaraly sont malgaches, eh oui elles possèdent la nationalité malgache alors qu’il n’est, dans la législation du pays, AUCUN ARTICLE DU DROIT QUI L’AUTORISE »

      Il faudrait que les Karana susnommés qui se prévalent de la nationalité Malagasy — comme d’ailleurs tous ceux qui n’ont AUCUN ASCENDANT MALAGASY mais prétendent pourtant avoir la nationalité Malagasy – présentent d’abord leur DÉCRET de NATURALISATION et sa parution au JO :

      TITRE II
      DE L’ACQUISITION DE LA NATIONALITE MALGACHE
      CHAPITRE III
      De la NATURALISATION
      Art. 27 - La naturalisation ne pourra être accordée qu’aux étrangers remplissant les conditions suivantes :
      [...]
      5° Avoir eu sa RÉSIDENCE HABITUELLE À MADAGASCAR PENDANT CINQ ANNÉES qui précédent le dépôt de la demande et l’avoir conservée au moment de la signature du décret de naturalisation ;
      6° Justifier de son ASSIMILATION À LA COMMUNAUTÉ MALGACHE, notamment par une CONNAISSANCE SUFFISANTE, selon sa condition, de LA LANGUE MALGACHE.

      Art. 28 - (Ord. n°73-049 du 27.08.73) LA NATURALISATION sera accordée par DÉCRET.
      « Art. 55 - Les décrets de NATURALISATION..... SONT PUBLIÉS AU JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE »

      « dans les cas où il intervenait, le DÉCRET DE NATURALISATION devra être PRIS EN CONSEIL DES MINISTRES. » (Exposé des motifs)

      NB aussi CIRCULAIRE N° 666-MJ/DIR du 08 Mars 1961 relative à la procédure de naturalisation
      (J.O. du 01.04.1961, p.625)
      Le Garde de sceaux, Ministre de la justice,
      à MM. Les Secrétaires d’Etat délégués aux province de Tananarive, Tamatave, Majunga, Fianarantsoa, Diégo-Suarez et Tuléar.
      [...]
      « ASSIMILATION »

      « Est dit ASSIMILÉ, au sens de l’article 27-8° [6°], l’ÉTRANGER qui, par son LANGAGE, sa manière de vivre, son ÉTAT D’ESPRIT, son comportement à l’égard des institutions malgaches, SE DISTINGUE AUSSI PEU QUE POSSIBLE DE CEUX DE NOS NATIONAUX AU MILIEU DESQUELS IL VIT.

      « Le LOYALISME est un des élément essentiels de cette assimilation. En effet, on est en droit d’attendre de l’étranger QU’IL S’ABSTIENNE SYSTÉMATIQUEMENT DE TOUTE ACTIVITÉ SUSCEPTIBLE DE NUIRE À NOS INTÉRÊTS NATIONAUX. »
      (à suivre)

    • 8 juin à 08:52 | lysnorine (#9752) répond à Jacques

      QUELQUES OBSERVATIONS SUR KARANA & RELECTURE DU CODE DE NATIONALITÉ EN VIGUEUR
      Re Jacques 7 juin à 18:19
      (Suite 3
      Dans la même veine que « ces indiens, CRÉCHANT DEPUIS PLUSIEURS GÉNÉRATIONS au pays », nous avons relevé avec quelque étonnement la répétition envahissante de ce leitmotiv, hors sujet et sans objet, pour ce qui concerne une discussion sur l’octroi AUTOMATIQUE de la nationalité malagasy de PRÉTENDUS KARANA APATRIDES voire « RÉFUGIÉS », mais authentiques CLANDESTINS, ILLÉGAUX comme nous l’avons déjà exposé.

      – 4 juin à 17:43 | Tsisdinika (#3548)
      « Les "Karana" APATRIDES méritent d’obtenir la nationalité du PAYS DE LEUR NAISSANCE et de leur mort.... C’est tout simplement inhumain de refuser un droit aussi élémentaire à des êtres humains dont les ANCÊTRES ONT IMMIGRÉ dans ce pays »

      – 5 juin à 17:41 | tsimahafotsy (#6734) répond à tsimahafotsy
      « En refusant la nationalité Malagasy aux karana et aux zanatany qui sont INSTALLÉS À MADAGASCAR DEPUIS PLUSIEURS GÉNÉRATIONS, les Gasy d’aujourd’hui, par peur, foulent au pied (?) les principes (?) du fokonolona et le soatoavina (?) de nos anciens. »

      Est-il besoin de rappeler que
      – le « jus soli » n’existe pas dans la loi Malagasy et qu’il n’y AUCUNE RAISON de l’y introduire lors même que de SÉVÈRES LIMITATIONS À SON APPLICATION ont été introduites dans la législation de plusieurs pays ;

      – l’exposé des motifs de l’Ordonnance n° 60 - 064 du 22 juillet 1960 portant Code de la nationalité malgache prend bien soin de souligner que

      . « La naissance sur le territoire de Madagascar (jus soli) ne produit d’effet QUE LORSQU’ON PEUT PRÉSUMER QUE L’ENFANT A UNE ASCENDANCE MALGACHE (art.11). »

      . « Avec l’instrument dont la République se trouve dotée, le Gouvernement compte que
      pourra être poursuivie une politique prudente et souple de la nationalité. LA PROTECTION DE LA POPULATION MALGACHE CONTRE LES ACCESSIONS AUTOMATIQUES D’ÉLÉMENTS ÉTRANGERS SERA ASSURÉE. »

      – des KARANA APATRIDES DEPUIS DES GÉNÉRATIONS À MADAGASCAR, ÇÀ N’EXISTE PAS comme nous l’avons souligné ici à plusieurs reprises mais que des participants obéissant, peut-être, à un agenda particulier, occultent systématiquement en gommant l’ACCÈS AUTOMATIQUE des DESCENDANTS de ces Karana NÉS À MADAGASCAR PENDANT la COLONISATION (1896-1960) À LA CITOYENNETÉ FRANÇAISE (JUS SOLI). Les descendants contemporains desdits KARANA sont TOUS FRANÇAIS, et nullement APATRIDES. Comme nous l’avons RAPPELÉ plus haut,

      « 4 juin à 19:11 | lysnorine (#9752)
      « UN FAUX PROBLÈME ! DONNER LA NATIONALITÉ MALGACHE AUX KARANA PAUVRES »

      « Les seuls Karana à Madagascar – pauvres ou non – qui n’ont pas de nationalité sont ceux qui sont entrés CLANDESTINEMENT à Madagascar APRÈS le recouvrement de l’indépendance en 1960. Ils n’ont donc pu s’installer à Madagascar qu’avec l’assistance des Karana sur place et la CORRUPTION D’AUTORITÉS MALAGASY au niveau local et/ou national. Rappelons également qu’une LOI de la République de l’Inde disposait que ses ressortissants à l’EXTÉRIEUR du pays qui n’avaient pas mis le pied sur le territoire de la République depuis SEPT ans perdaient AUTOMATIQUEMENT la nationalité indienne et DEVENAIENT DONC DES APATRIDES !

      « Les Karana NÉS À MADAGASCAR PENDANT LA COLONISATION étaient tous FRANÇAIS en vertu du « jus soli » applicable aux « NON INDIGÈNES », ceux que la terminologie coloniale désignait par « EUROPÉENS ET ASSIMILÉS ». Ils n’ont certainement pas OPTÉ en 1960 dans le délai imparti pour la citoyenneté Malagasy et, ce faisant, REJETÉ ainsi leur citoyenneté française.
      cf.
      TITRE VI
      DISPOSITIONS TRANSITOIRES
      Art. 90 – Les personnes nées de père et de mère d’ORIGINE MALGACHE, quels que soient leur âge, leur domicile ou leur résidence à la date du 26 juin 1960, ont la nationalité malgache.
      TOUTEFOIS, ceux qui sont, à cette date, soumis au statut civil de droit moderne [« CITOYENS FRANÇAIS D’ORIGINE MALGACHE »] pourront, jusqu’au 31 décembre 1960, DÉCLINER LA NATIONALITÉ MALGACHE s’ils ont conservé la nationalité française au regard de la loi française.

      Art. 91 - Les personnes issues d’UN SEUL PARENT D’ORIGINE MALGACHE, quels que soient leur âge, leur domicile ou leur résidence à la date du 26 juin 1960, ONT LA NATIONALITÉ MALGACHE.
      TOUTEFOIS, ELLES POURRONT, dans le délai d’un an à compter de cette date, DÉCLINER LA NATIONALITÉ MALGACHE dans les conditions prévues à l’article précédent, qu’elles soient légitimes ou nées hors mariage et qu’elles aient ou non été reconnues ou légitimées par un parent français.

      Art. 92 - POURRONT, dans le délai de six mois à compter du 26 juin 1960, OPTER EN FAVEUR DE LA NATIONALITÉ MALGACHE :
      ....
      2° Les ANCIENS ÉTRANGERS NATURALISÉS FRANÇAIS DOMICILIÉS À MADAGASCAR à la date du 26 juin 1960 [Comme les Karana, Chinois et autres « Assimilés »]
      .....
      Art. 93 - (Loi n°61-052 du 13.12.61) Jusqu’à l’expiration du délai d’un an qui suit l’enregistrement de la déclaration souscrite entre le 26 juin 1960 et le 31 décembre 1961, LE GOUVERNEMENT PEUT S’OPPOSER À L’ACQUISITION DE LA NATIONALITÉ MALGACHE, sans qu’il soit nécessaire de suivre la procédure prescrite par l’article 53 .

      LOI N° 61- 002 DU 11 JUIN 1961
      portant prorogation des délais fixes aux articles 90, 91 et 92
      du Code de la nationalité malgache
      ( J.O. n° 172 du 17.06.61, p.1039 )
      Article premier- Les délais fixés aux articles 90, 91 et 92 du code de la nationalité pour DÉCLINER LA NATIONALITÉ MALGACHE ou OPTER EN FAVEUR DE LA NATIONALITÉ MALGACHE sont prorogés jusqu’au 31 décembre 1961.
      (à suivre)

    • 8 juin à 08:57 | lysnorine (#9752) répond à Jacques

      QUELQUES OBSERVATIONS SUR KARANA & RELECTURE DU CODE DE NATIONALITÉ EN VIGUEUR
      (suite 4 et fin)

      En résumé, pour terminer, il n’y a AUCUN INTÉRÊT aussi bien pour l’ÉTAT Malagasy que la MASSE DU PEUPLE MALAGASY à abandonner le « JUS SANGUINIS », adopté dès le recouvrement de l’indépendance en 1960 au profit du « JUS SOLI ». Tel est l’enjeu des gesticulations des dirigeants politiques actuels et de leurs députés et autres élus qui semblent poursuivre un agenda bien déterminé. Pour bien cerner la question, on ne saurait évidemment passer sous silence les aveux MANUSCRITS du lieutenant-colonel Charles ANDRIANASOLO, principal acteur du coup d’état de 2009, relatifs à ses bailleurs de fonds.

      « Tsiafahy le 14 Janvier 2011 »
      « CHRONOLOGIE DES FAITS RELATIFS AU COUP D’ÉTAT DU 17 MARS 2009 »

      « Sans les financements apportés par les groupes et les personnalités dont les noms suivent, le double coup d’état commandité par Rajoelina n’a pas pu être réalisé :»

      - Monsieur SAÏD, Quincaillerie Sambatra à Andravoahangy
      Montant du financement : 02 milliards d’ariary (1 millions de dollars)

      - Monsieur GALIB, Quincaillerie "2000" à Andravoahangy
      Montant du financement : 1,6 milliards d’ariary (800 000 dollars)

      - Groupe RAJABALY (SIDEF, SCB, CIMELTA, Hotel Soanambo Sainte Marie)
      Montant du financement : 15 milliards d’ariary (1,5 millions de dollars)

      - Groupe RAJABALY
      Montant du financement : 03 milliards d’ariary

      - Monsieur ELIAS (Groupe Sipromad )
      Montant du financement : 04 milliards d’ariary (2 millions de dollars)

      - Groupe Mamy RAVATOMANGA
      Montant du financement : 01 milliard d’ariary

      - Groupe Sylvain RABETSAROANA
      Montant du financement : 200 millions d’ariary (100 000 dollars)

      - Monsieur Alain et Nadine RAMAROSON
      Montant du financement : 200 millions d’ariary (100 000 dollars)

      - Un particulier français
      Montant du financement : 200 millions d’ariary (100 000 dollars)

      - Monsieur Edgar RAZAFINDRAVAHA
      Mise à la disposition d’Andry Rajoelina de la station Radio ANTSIVA (incitation à la haine contre les responsables proches du régime légal)

      signature

      Lieutenant Colonel ANDRIANASOAVINA Charles

      Enfin rappelons ce que nous avons bien souligné plus haut :
      « Le qualificatif de ‘’Karana ‘’ NE CONCERNE NULLEMENT les MALAGASY dont l’un des ASCENDANTS est Karana : Ce sont simplement des MALAGASY DE PLEIN DROIT, À PART ENTIÈRE, et... ‘’d’ORIGINE’’ !

Annonces

Avis de décès

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS