Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 26 novembre 2022
Antananarivo | 14h02
 

Editorial

Affichage ?

mercredi 3 août 2011 | Patrick A.

Étrange objet que cette liste électorale provisoire présentée hier par la CENI. L’on ne sait toujours pas si elle va servir, et pour quoi, mais elle est là. Avant qu’ils ne finissent un jour peut-être à servir à envelopper des mofo menakely [1], que peut-on penser de ces paquets de listings qui commencent, au moins dans la capitale, à débarquer dans les bureaux de fokontany ?

S’il faut en croire la CENI, il y aurait 8.562.483 électeurs en tout dans Madagascar. Soit une hausse, assez extraordinaire, de 19,73% du nombre d’électeurs par rapport à celui figurant dans la liste utilisée lors du référendum de novembre 2010... L’on veillera donc à rester très prudent face à l’apparente précision des chiffres : si l’on prend comme exemple la région d’Ihorombe (celle qui a connu la plus importante variation du nombre d’électeurs), il n’y a pas de raisons de considérer le chiffre de 112 406 votants potentiels aujourd’hui mis en avant comme étant plus ou moins fiable que celui de 80 557 qui avait été pris en compte il y a moins d’un an.

Le mystère du nombre d’électeurs à Madagascar se perpétue donc. Des variations tout aussi impressionnantes, mais dans l’autre sens, avaient été observées entre le référendum constitutionnel de 2007 et les élections territoriales qui avaient suivi l’année suivante. Plus avant dans l’histoire, les fluctuations semblent tout aussi mystérieuses si l’on considère les grandes tendances démographiques. Tout ceci donne l’impression qu’à chaque fois que le pouvoir en place souhaitait mettre en avant des taux de participation « présentables », le nombre d’électeurs diminuait comme par enchantement. Et que dans le cas actuel, l’on a estimé à l’inverse que la qualité de la liste se jugerait à son exhaustivité supposée.

Même si aucune pression n’avait été exercée sur les personnes chargées d’établir les listes, le travail ne pourrait de toute manière qu’être que perfectible compte tenu des conditions matérielles de son élaboration. Les agents électoraux ont été payés 20 000 ariary [2] pour leur travail de distribution et de collecte des fiches de recensement. Beaucoup d’entre eux continuent de réclamer leurs paiements. Difficile à ce tarif d’escompter partout une forte motivation, et la même remarque peut s’appliquer pour les agents chargés de la saisie informatique.

Quant à la date impérative du 31 juillet pour l’achèvement de cette liste, elle aura sans aucun doute incité un certain nombre de personnes dans la chaîne de traitement à prendre des raccourcis hasardeux. Il ne faut alors pas s’étonner outre mesure de ce que les omissions, erreurs typographiques et doublons abondent.

Cette liste n’est que provisoire, diront les plus indulgents. Certes, mais qui peut nous assurer que la prochaine sera meilleure ? Pour que la vérification soit crédible, il faudrait donner au grand public un large accès à cette liste. Les dispositions actuelles du code électoral disent simplement que la liste « est déposée au bureau du Fokontany pour y être consultée par les électeurs et les candidats ou leurs représentants. Avis de ce dépôt est affiche aux bureaux des services publics de la localité, et aux principaux points de rassemblement ». Les citoyens qui voudraient disséquer la liste sous toutes les coutures sont invités à compter sur un chef fokontany très patient ou à passer leur chemin...

Comme si le site web de la CENI ne devait servir à pas grand chose, sinon à mettre en avant des textes obsolètes, comme une certaine convocation des électeurs pour des législatives censées se tenir... le 16 mars 2011.

Notes

[1mofo menakely : variété locale de beignets

[2environ 7 euros.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 3 août 2011 à 09:28 | poiuyt (#584)

    monologue du vagin, qui intéresse les seuls privilégiés : je ne parle pas du texte de Patrick, oh que non ; mais de l’activité de l’infâme et leur traînée parasite

  • 3 août 2011 à 11:17 | Jipo (#4988)

    L ’ utilisation des deniers publics laissent à désirer , et la place de ces agents électoraux , n’est pas enviable : pas assez payés le resultat , ne peut qu’ être à la hauteur de la somme allouée et de les accuser de désinvolture , trop payés , de falsification, voir de corruption , un manque de responsabilisation est de rigueur .
    Dans les deux cas, seuls quelques uns en profitent , en ayant toute connaissance de cette faiblesse et démission collective .
    Pourquoi ne pas mettre le paquet pour des élections crédibles , et qui serviraient les intérêts de tous , à commencer par la HAT elle meme .
    Devant de telles constatations , la voie est toute dégagée pour le DJ, et à moins qu ’ une nouvelle inattendue , vienne compromettre ses plans et présenter quelqu’un digne de ce nom pour y mettre fin ,l ’ usure pratiquée par l ’intéressé va finir par arriver à ses fins .
    J ’insiste ( sans vouloir remuer le couteau dans la plaie ) sur le fait que :
    L’ orsque les caisses sont vides, que l’on a pas les moyens , on ne prend pas le risque de promener l ’ argent du contribuable en 4/4 , pas plus que pour un bilan de Santé on fait 20.000kms , quand Maurice ou la Reunion peuvent faire le même diagnostique , sans parler de la confiance accordée à ses compatriotes- contribuables , , comme si à Madagascar , il n’ y avait pas de toubibs dignes de ce nom et compétents, au regard de ce mossieur , et de planter des Hôpitaux , pour la galerie ça fait toujours bien , en attendant la vente du bois saisi pour voir la vie en rose , et à ce rythme : L ’ Ophtalmologie a de beaux jours devant elle ...

  • 3 août 2011 à 12:28 | da fily (#2745)

    Peut-être la période estivale fait-elle naître en moi un sentiment de bienséance, donc je vais y faire honneur et changer mon fusil d’épaule : je dois reconnaître qu’il faut un début à tout, et revoir le nombre de votants dans la liste électorale était aussi une priorité, donc dans la démarche j’aquiesce. Après les détails Patrick décrit très bien ce qu’il y a à dire.

    Mais là où ça fouette grave les jetons, c’est au niveau du misérable salaire qu’on donne à des personnes qui ont une grande responsabilité dans leur démarche. Et on lit qu’elles sont encore à ce jour IMPAYEES ! Alors que le CST ou CT lui, se fait dérober son pécule, et illico exige un décaissement (certainement en miliara), la valetaille qui caracole par monts et par vaux, elle meut meugler et attendre son hypothétique paiement (en millions) !!!! arghhh !!! On vomit sur qui et dégueule où SVP ?

    • 3 août 2011 à 18:39 | elena (#3066) répond à da fily

      ce n’est pas Hauts les cœurs !mais un Haut-le-cœur !!

    • 3 août 2011 à 19:57 | Jipo (#4988) répond à elena

      Helena bonsoir , cela peut être haut- le -coeur , je dirai également : mal au coeur .

    • 3 août 2011 à 21:37 | elena (#3066) répond à Jipo

      Bonsoir Jipo,bonsoir Da fily
      et tous en cœur : ARGHHH !

    • 3 août 2011 à 23:43 | da fily (#2745) répond à elena

      faut ce qui faut, le vomissement ne viendra pas si ça sent bon ! il faut foncièrement aller foutre son nez n’importe où pour tenter de relever ce qui pue vraiment !

      et là, et là, on peut envisager un rrrrhhhhôôôrrrgghhh !! qui va bien repeindre les chaussures !!

  • 3 août 2011 à 14:12 | kajaha (#4730)

    Objectivement c"est un grand pas vers des élections crédibles et légitimes.
    En effet ces listes vont encore renvoyer auprès des fokontany et chaque citoyen de bonne volonté pourrait vérifier son inscription.
    En tous cas cette liste électorale peut être toujours améliorée jusqu’à l’arrivée des élections. Pourquoi n’est pas la testée dans des élections territoriales d’abord ?
    Quant aux cas des agents électoraux,il s’agit des indemnités, ainsi il faut vérifier combien de jours, ils ont travaillé pour crier quoi que ce soit ; Il faut tenir compte aussi des barèmes légaux des indemnités lesquels ont été déjà fixé par le précédent régime.(politique d’équilibre salariale oblige)

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS