Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 6 octobre 2022
Antananarivo | 16h03
 

Economie

Transport public

7250 licences en activité

vendredi 21 mars 2008 | Lanto

En 2005, une délivrance exceptionnelle a été effectuée après la menace de grève des étudiants de l’Université. Les propriétaires de véhicule qui ont accepté de maintenir les frais de transport à 200 ariary, le montant à l’époque, ont été les bénéficiaires. Depuis, aucune nouvelle attribution n’a été réalisée.

La hausse éventuelle du prix du carburant sur le marché, conséquente à à la flambée du prix du pétrole sur le marché international, pourra-t-elle conduire à la prise d’une telle décision.

En effet, la délivrance de licence, taxi-ville et taxi-be, a été suspendue en 2002 afin de pallier les embouteillages qui sévissent dans la ville et rendre la circulation fluide. En 2003, un recensement a été fait, suivi d’un renouvellement de carte. Ceux qui n’ont pas été recensés à cette époque sont ainsi considérés comme s’étant désisté. Actuellement, 7000 licences pour taxi ville et 250 licences de taxi be pour une soixantaine de coopérative sont en activité. Mais 6000 taxis sont opérationnels.

La licence est exigée pour les nouveaux adhérents à une coopérative, en plus des autres “papiers" comme l’acte de vente et les documents de mutation et de changement de matériels. Par la suite, la licence est léguée au nouveau propriétaire et porte son nom. La mutation est gratuite au niveau du centre de visite à Analamahitsy, selon Randriatiana Jacques Lucien, responsable au centre de visite technique. Mais, ce dernier doit s’acquitter des arriérés dont le droit de stationnement de l’ancien propriétaire.

Il est du droit du possesseur de vendre son véhicule, mais de garder la licence. Dans ce cas, le véhicule vendu ne peut intégrer le secteur du transport urbain, à moins que l’acheteur ne possède lui-même une licence.
Par ailleurs, il est exigé que les véhicules exerçant comme taxi-ville ne dépassent pas plus de 20 ans et 15 pour les taxi-be, surtout pour les nouveaux venus. En ce qui concerne les visites périodiques, ils doivent être réalisés tous les 4 mois. État général du véhicule, capitonnage, système de freinage et équipements électriques, tous sont supervisés lors de ces visites.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS