Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 9 août 2022
Antananarivo | 08h19
 

Médias

Un reportage sur la crise malgache remporte un prix World Press Photo

lundi 15 février 2010

Walter Estrada a remporté le premier prix du reportage de l’édition 2010 du plus prestigieux des concours de photojournalisme, le World Press Photo.

Le reportage primé a été réalisé en Février 2009 à Antananarivo. Dépêché par l’Agence France Presse, le journaliste argentin, basé en Espagne, était le seul photo-reporter du monde occidental a être présent lors de la tuerie du 7 février 2009 devant le palais présidentiel d’Ambohitsorohitra. Les photos qu’il avait alors diffusées avaient fait le tour du monde.

Le reportage qui a été primé par le World Press Photo ne porte pas que sur le 7 février. Il inclut des photos des jours suivants sur des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre à Analakely.

Il inclut notamment une photo qui a déjà été récompensée en Octobre dernier du prix Bayeux 2009 dans la catégorie photojournalisme, celle de deux manifestants donnant l’impression de se réfugier « tranquillement » derrière une benne à ordures pendant que les forces de l’ordre préparent un assaut. D’autres photos de ce même reportage témoignent également du coup d’oeil aiguisé de ce photo-reporter qui, même dans des conditions difficiles, arrive à saisir des aspects insolites.

Walter Estrada ne se considère d’ailleurs pas comme un photographe de guerre. « Je suis un photojournaliste qui essaie de dénoncer le non respect des droits de l’homme et, malheureusement, cela arrive aussi souvent dans des sociétés dites « normales » en temps de paix. Comme la violence conjugale, projet sur lequel je travaille actuellement, » disait-il en Octobre dernier. Une sélection de ses photos est visible sur son site http://www.walterastrada.com/.

World Press Photo est une organisation indépendante et non-lucrative fondée en 1955. Son but est de stimuler et soutenir le développement du photojournalisme. Une visite de ses archives montre que les photos primées sont souvent entrées dans la mémoire collective du monde entier.

Cette année, c’est un cliché de l’italien Pietro Masturzo, intitulé « Le commencement » et qui illustre les manifestations post-électorales en Iran en montrant trois femmes criant sur la terrasse d’une maison qui a remporté le prix de la photo de l’année.

Recueilli par Yann

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS