Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 6 octobre 2022
Antananarivo | 16h03
 

Divers

Sandales en caoutchouc

Un produit bon marché

mercredi 12 mars 2008 | Lanto

Les produits « Made in Madagascar » n’ont pas tout à fait déserté le marché. Aujourd’hui, la production et la vente de sandales en caoutchouc fait vivre une vingtaine de ménages à Anosibe. La paire est vendue à 1500 ariary aux détaillants et à 800 à 1000 ariary aux revendeurs. Un vendeur vend en moyenne 5 paires par jour. Pendant la période faste, d’août à octobre, il peut en vendre jusqu’à 50 paires. Les ventes en province sont fructueuses à ce moment, notamment à Sambava, Mahajanga et Tuléar. Les commerçants viennent se ravitailler dans la capitale.

Grâce à son prix abordable, la clientèle est surtout composée par les populations du monde rural. Nombreux sont les tireurs de pousse-pousse qui optent pour ces types de sandales pour leur dureté et leur fiabilité par rapport à leurs activités. En effet, leur durée de vie peut s’étaler jusqu’à deux ans. Notons que des étrangers, attirés par les produits artisanaux malgaches, en achètent en guise de souvenir de leur passage au pays.

Les producteurs ont hérité leur savoir-faire de leurs ascendants. « C’est grâce à cette activité que nos parents nous ont élevé et elle fait encore vivre nos familles »,souligne un des vendeurs à Anosibe. Pour créer dix paires, il faut un pneu de poids-lourd usé. Les producteurs se font approvisionner par des fournisseurs, qui s’en procurent, pour leur part, auprès de différents garages. Accéder à des crédits auprès des institutions de microfinance constitue leur principal souhait afin de développer leurs activités, de se professionnaliser. Une voie qui les mènera sûrement vers la formalisation.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS