Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2022
Antananarivo | 16h05
 

Editorial

« Team Spirit »

jeudi 7 juillet 2011 | Patrick A.

Félicitations aux dirigeants malgaches successifs. Au bout de 41 années d’efforts continus, de 1970 à 2011, nous sommes enfin les premiers. Charles Aznavour se voyait déjà en haut de l’affiche ; il peut aller se rhabiller car l’Arménie ne finit que deuxième. La Guinée avec Alpha Kondé et Dadis Camara, et l’Ukraine avec ses révolutions oranges et ses technologies nucléaires ? Encore derrière. Quant à Usain Bolt, pour se consoler de ne finir avec la Jamaïque que cinquième, il pourrait être amené à se relaxer avec un peu de ganja.

Bon, redevenons sérieux une minute, même si l’on aurait aimé continuer dans le style d’un autre éditorialiste. Ce classement où Madagascar finit en première position n’a absolument rien de glorieux, car il s’agit du classement 2011 établi par le magazine Forbes des dix plus mauvaises économies au monde. Rien à voir donc avec le classement établi annuellement par le même magazine des personnes les plus riches au monde (encore que...).

Évacuons dans un premier temps quelques unes des légitimes objections que l’on peut opposer à ce classement. Forbes est le premier à reconnaître que son classement est incomplet, car il ne prend en compte que les pays où l’on dispose auprès du Fonds monétaire international de trois années de statistiques complètes. Et l’utilisation qui est faite de ces statistiques peut sembler un rien arbitraire : le Vénézuela et le Nicaragua figurent dans le classement des dix « premiers », et pas Haïti. Tout ceci parce que le PNB des deux premiers pays cités diminue, ce qui n’est pas le cas du troisième. Forbes se concentre sur le niveau du PNB, son évolution, le déficit commercial et l’inflation : on est en droit de trouver la palette plutôt restreinte et le dosage pas forcément pertinent. Cela se traduit d’ailleurs par un classement fortement volatile : le Zimbabwe qui était « premier » l’année dernière ne figure plus dans le classement 2011. A-t-on l’impression pour autant que ce pays soit durablement sorti de sa galère ?

Ajoutons que les statistiques ne sont que des statistiques, et que dans une économie où l’informel domine depuis longtemps, il faut les prendre avec des pincettes, tout comme les prévisions du FMI qui sont pourtant prises en compte. Un visiteur qui reviendrait ces dernières semaines dans certains quartiers d’Antananarivo pourrait être frappé par le nombre de constructions nouvelles et même par l’évolution des infrastructures publiques. Ce n’est pas faire preuve de cynisme que de dire que le bois de rose a quelques impacts positifs sur le PNB réel, c’est aussi une réalité économique, fut-elle triste.

Au delà du buzz, il y a quand même dans le constat du magazine Forbes pas mal de vrai. La « couronne » d’épines est décernée aux malgaches et à leurs dirigeants, car il est patent que les problèmes de Madagascar sont créés par l’homme. Et quitte à laisser quelques lecteurs penser que je cultive l’art du dilatoire, il me semble inopportun de singulariser une ou deux personnes en particulier face à cette faillite collective.

34 commentaires

Vos commentaires

  • 7 juillet 2011 à 08:49 | razoel (#3922)

    Mais non, le magazine forbes se trompe, il ne connait pas la réalité sur le terrain.

    Il faut que l’auteur qui a écrit ca débarque à tana. Il constatera de visu qu’ il y a des porsche cayenne, des hummers, des 4x4 de derniers cri, des villas somptueuses.

    En fait, en réalité comme le dit bien Patrick A, il y a une économie parallèle qui échappe aux statistiques. Et dire que Madagascar est pauvre c’est à prendre avec du recul car il faut tenir compte de cela.

    • 7 juillet 2011 à 09:09 | RRabetafika (#4116) répond à razoel

      (...) La Grande Ile fait partie des pays les plus pauvres du monde et ne doit, désormais, sa survie qu’à l’afflux des aides internationales et au développement d’une économie parallèle informelle où le népotisme, le copinage, l’affairisme, la vénalité et la corruption rongent, comme un gigantesque cancer, tous les rouages de la vie politique, économique, financière, sociale et culturelle du pays. (...)

      Pauvre Grande Ile de l’Océan Indien, jadis fleuron des meilleures économies africaines au lendemain de la décolonisation ...

    • 7 juillet 2011 à 10:27 | Stomato (#3476) répond à RRabetafika

      Cela va sans dire, mais cela va mieux en le disant.

      Mais se sentons-nous vraiment mieux en disant que l’économie allait bien au lendemain de la décolonisation ?

      Depuis cet évènement les malagasy ne cessent de se plaindre de la situation économique. Mais nulle part il n’est question de réellement vouloir changer quoi que ce soit.

      Qui aura le courage de définir un plan d’action, qui aura des khouilles au Q pour voter et supporter une telle personne porteuse d’un tel projet ?
      Jusqu’à présent une personne était élue, et peu de temps après elle était vouée aux gémonies. Et les bailleurs de fonds étaient accusés de l’avoir placé au poste suprême.
      Errare humanum est, perseverare diabolicum.
      « Se tromper est humain ; persévérer est diabolique »
      Combien de temps encore va durer cette diabolisation ?

    • 7 juillet 2011 à 11:27 | DIPLOMAT (#846) répond à RRabetafika

      Voilà un classement qui devrait interpellé ceux qui prétendent que les choses vont mieux pour Madagascar depuis 3 ans.

      Je dédis donc ce post au plus pédant d’entre eux : Boris R.

      Voilà...voilà le résultat d’une prise de pouvoir par une bande d’incompètent...responsable de rien...SAUF DE LA MISERE (mais ils ne s’en rendent même pas compte...)

      Au moins du temps de Mr RAV8 , la misère reculait. Madagascar avait quitté en quelques années, la liste des pays les plus pauvres.

      Il ne s’agit pas ici de soutenir Rav8, mais les chiffes parlent d’eux mêmes.

    • 7 juillet 2011 à 12:36 | RRabetafika (#4116) répond à Stomato

      Stomato,

      du temps de la 1ère République, Madagascar connut indéniablement une certaine forme de progrès : sa population mangeait à sa faim et « l’Ile heureuse », comme on se complaisait alors à l’appeler, était exportatrice de riz, l’aliment de base du Malgache qui en consommerait - ou aurait le besoin vital d’en consommer - 140 Kgs par an !

      Aujourd’hui, d’après les spécialistes, 70 % des Malgaches vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Leur seule et véritable préoccupation se focalise sur la recherche de la pitance quotidienne dans un monde totalement absurde où la surconsommation et l’opulence la plus criante du plus petit nombre cohabitent avec la famine et l’indigence la plus dégradante du plus grand nombre.

      S’il faut rajouter au tableau quasi-apocalyptique que j’ai brossé plus haut le fait avéré qu’il est désormais plus qu’illusoire de croire que tous les politiciens impliqués dans cette crise immonde qui dure depuis plus de 2 ans et demi maintenant finiront un jour par revenir à la raison et à s’accorder sur un règlement fraternel, consensuel et définitif de leurs querelles ignominieuses, l’avenir de la Grande Ile ne peut paraître que très sombre. A cause de l’entêtement de cette poignée de gens sans foi ni loi, de leurs atermoiements, de leurs tergiversations et de leur mauvaise foi manifeste, le pauvre malgache de la rue continue, lentement mais sûrement, sa descente infernale vers les bas-fonds de l’indigence la plus absolue. Malgré sa patience légendaire, il ne serait pas surprenant qu’il participe, demain, à des actes de désespoir total : une émeute de la faim, en particulier.

      Aussi, ai-je eu, pendant un moment, l’idée de pousser l’armée à trouver les clés de la résolution de cette crise immonde. Cette armée aurait eu pour principale mission de rétablir l’ordre, en mettant en veilleuse la politique et, surtout, en écartant de la direction actuelle des affaires nationales « TOUS » les protagonistes de ce désordre institutionnel inacceptable et interminable. Elle aurait organisé de nouvelles élections, pour départager par les urnes tous les prétendants à des fonctions publiques, présidentielles en particulier, sous la surveillance étroite d’observateurs internationaux neutres, pour garantir l’égalité des chances des candidats et, surtout, la liberté de choix de chaque citoyen.

      Mais, j’ai le sentiment profond que :

      - d’une part, nous n’avons plus de vrais militaires conscients du rôle qu’on est en droit d’attendre d’eux en temps de crise : le sens de l’honneur, de la parole donnée, de la discipline (c’est leur métier, après tout !) et de « l’intérêt supérieur de la Nation ». Car la Grande Muette, elle aussi, subit actuellement de plein fouet les affres de l’indiscipline de certains de ses éléments. Elle ne semble plus réellement en mesure de se donner les moyens de la réalisation de cette noble mission, pour que triomphent enfin dans ce merveilleux pays, non pas les hommes ni les mouvances politiques, mais les nouveaux projets de société et les programmes de développement viables et réalisables qui lui ont tant manqué au cours de ces dernières décennies ;

      - d’autre part, il n’y a plus rien à espérer de nos hommes et femmes politiques actuels, plus préoccupés par la préservation de leurs intérêts personnels que de ceux de la grande majorité des Malgaches, les plus pauvres et les plus démunis d’entre eux, en particulier.

      Nous sommes effrontément assis sur les richesses naturelles immenses de notre pays, et … sur une bombe à retardement. Cette dernière explosera un jour que je ne vois plus très lointain et soufflera tout sur son passage, plus que le plus grand des tsunamis. Il faudra alors tout reconstruire … dans la douleur, forcément.

      Ceux qui nous gouvernent actuellement, sans la moindre légitimité, en sont-ils vraiment conscients ? Ou c’est la politique de l’autruche et du je m’enfoutisme le plus royal (après moi le déluge) ?

    • 7 juillet 2011 à 13:41 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à DIPLOMAT

      Diplomat ou plutot Bouvier ...

      Je n’ai jamais dit que la situation actuelle est meilleure par rapport au temps de Ravalo.....

      Je vous ai tout simplement dit que la COMPARAISON n’est pas de mise car Ravalo a geré des mandats ELECTIFS DONC FINANCES de partout et que maintenant nous sommes en TRANISITON.....

      Un intellectuel qui se respecte ne s’aventure pas du tout à comparer UNE TRANSITION avec 2 MANDATS ELECTIFS sur la base d’une matrice socio_economique .......

      Sinon celà releve d’une manque d’HONNETETE INTELLECTUELLE flagrante ou bien tout simplement UN ANALPHABETISME DEGUISE d’un INCULTE....malgré un pseudo POMPEUX....

    • 7 juillet 2011 à 14:18 | da fily (#2745) répond à Boris BEKAMISY

      oH pétard ! êtes-vous qualifié pour parler d’honnêteté intellectuel, Bekamisy ? Vous, le brûleur de tout-bois ?
      Le pompeux et disert dès qu’il s’agisse de votre personne ?

      La comparaison, et bien demandez-la dans la rue Dr, allez faire donc la morale aux passants et ménagères de votre entourage pour leur expliquer qu’il ne faut rien attendre de concret car on est encore en TRANSITION !!! et que TRANSITION veut dire pas de pognon !!!

      ils vous comprendrons sûrement et se diront qu’ils sont idiots de demander à la TRANSITION actuelle d’améliorer un peu leur sort !

      ALLEZ leur dire que la seule cause de leur dégringolade économique et sociale est à mettre sur le fait qu’on soit en TRANSITION ! suffit d’attendre qu’on transite vers la suite...

      On atteint le paroxysme du n’importe quoi avec ce genre de réponse de votre part...

    • 7 juillet 2011 à 14:57 | mpitily (#1212) répond à da fily

      Bekamisy a raison Da Fily ! Comparez ce qui est comparable. Comparez donc 2009-2011 à 2001-2003 et vous verrez si Ravalo avait fait vraiment mieux ! cqfd !

      Pourquoi les zanak’i dada font tout, au risque de faire mourir beaucoup plus de malgaches, pour que Rajoelina ne soit pas reconnu ? Parce qu’ils ont peur que le petit fasse mieux que leur dada s’il obtient les aides financières de l’extérieur, là on pourrait bien les comparer !

      D’ailleurs ce sont eux qui avaient appelé de toutes leurs forces l’arrêt des AGOA et autres aides internationales ! Dire qu’ils avaient bien applaudi au Magro à l’annonce de l’arrêt de l’AGOA et tout ce que cela allait avoir comme conséquences néfastes sur la vie de plusieurs milliers de malgaches mais pas sur Rajoelina ! PITOYABLE !

    • 7 juillet 2011 à 15:00 | mpitily (#1212) répond à RRabetafika

      Petit à petit, le TSZRRR fait son nid !!!!!!

      Vive le TSZRRR

    • 7 juillet 2011 à 15:04 | Tsisdinika (#3548) répond à Boris BEKAMISY

      En parlant de "déguisé", puis-je vous rappeler Bekamisy que nous ne sommes MEME pas dans une TRANSITION mais un régime de fait déguisé en transition ?

      D’abord, quelqu’un d’aussi intellectuellement honnête que vous devrait admettre que tous les schémas de sortie de crise élaborés depuis 2 ans et demi visent à mettre en place UNE TRANSITION, une vraie.

      Ensuite, partout dans le monde (sauf ici), Transition rime avec partage de pouvoir au sein de l’Exécutif et accessoirement du Législatif, le temps d’organiser des élections justes, impartiales, transparentes et acceptées de tous.

      Mais le sieur Rajoelina, qu’est-ce qu’il fait ? Il s’en tient à "j’y suis j’y reste" et se comporte en président élu en charge de la destinée du pays et accomplissant ses promesses électorales (construction de ceci et de celà ; engagement du pays dans des contrats à long-terme, etc), ce qui conforte l’idée qu’il ne s’agit nullement d’une Transition.

    • 7 juillet 2011 à 15:51 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à da fily

      DA FILY,

      Voilà encore un autre ELITE qui a mal compris et confond tout .....

      Encore une fois Da fily ...une TRANSITION n’a pas une OBLIGATION à faire une CROISSANCE à 2 Chiffres.....

      Seul un mandat electif est REDEVABLE par rapport à cet INDICATEUR

      Une TRANSITION, elle ,est à evaluer sur une PERFORMANCE dont la baterie d’INDICATEURS est d’ORDRE POLITIQUE .......

      Le probleme ne se situe pas du tout sur Comment expliquer ça aux malgaches .....pas du tout ! Celà releve d’une STRETEGIE de communication politique ....

    • 7 juillet 2011 à 16:32 | da fily (#2745) répond à mpitily

      Mpitily, sauf le respect que je dois au professeur que vous êtes : "ne demandez pas la comparaison des 2, et le contexte on s’en fiche, le résulat rien que le résultat ! et ce n’est pas la TRANSITION qui doive dédouanner le petit des déboires qu’il a provoqué depuis maintenant presque 3 ans".

      Rajoelina n’est pas empêché par les seuls zanak’i dada que vous dites, c’est bien une partie du monde qui ne le reconnaît ! Et que pourquoi et comment ferait-il mieux avec des aides, ay ve raha tsisy ny saosy ny vahiny dia tsy afa-manoatra indray eee !

      Mamizana ry dadatoa ity fivezivezen’ity teninareo ity, toa TZRRR no tena tari-getra hatramin’izay, nefa dia Rajoelina indray no voizina matanjaka eto, aiza eeee, inona no tena fototra ???

    • 7 juillet 2011 à 17:41 | DIPLOMAT (#846) répond à Boris BEKAMISY

      Que les choses soit bien claires entre nous (encore faut il qu ’il y ait un rapport).
      Vous soutenez Mr Rajoelina et sa femme.
      C’est un fait , et vous l’assumez.
      Mon reproche porte sur le fait, que vous soutenez un homme à l’origine d’une situation qui a contribuer à mettre M/car en tête du classement Forbes, en commencement par le bas...

      Vous pouvez toujours traiter les gens de bouvier, croyez moi, le bonheur que j’ai la chance de vivre, beaucoup de bouviers l’envieraient.
      D’autant que ce bonheur , ne se fait pas sur le dos s’untel et d’untel, et naturellement, les volumes d’affaires que nous traitons avec une entreprise Malgache en particulier se calcul en centaine de millier d’euro.
      Pour être tout à fait honnête depuis quelques mois, ce chiffre s’est considérablement amoindri , mais celà n’a aucune conséquence pour ma personne, car Madagascar n’est qu’une infime partie de nos relations commerciales.

      Enfin, ma moitié fonctionnaire internationnale, contribue tous les jours que dieu fait , à aider justement les enfants de Bouviers, de paysans , et de citadin à avoir des vaccins, des logisticiens, des moyens pour faire face à des cyclones. Il s’agit de trop peu... mais pouvez me dire si vous en faites ne serait ce que la moitié ?

      Si c’est le cas naturellement , j’en serai content, car mon ego est loin d’être durdimenssionné et que l’interêt est M:car, (pas ma personne).

      Voyez vous cher Boris, être Diplomat, n’est pas qu’une fonction dans un dictionnaire, celà peut être aussi une manière d’être.
      Vous concernant, et en lisant jour aprés jour vos "posts" , la certitude d’avoir affaire à un prétentieux , pédant , imbus, vulgaire, et borné et inculte devient maintenant , à mes yeux une certitude .
      Beaucoup vous l’on déjà ecrit, et je ne peux, à la lecture de votre post qu’abonder dans leur sens....

    • 7 juillet 2011 à 17:52 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à DIPLOMAT

      DIPLOMAT....

      Vous venez encore de montrer que vous n’avez rien compris ......

      De confusion sur confusion et avec une vision etriquée du BONHEUR vous croyez à tort que BONHEUR rime toujours avec CHIFFRE bref une vision très OCCIDENTALE du Bonheur

      On dirait que les Chiffres garantissent votre BONHEUR

      je suis sur et certain qu’un BOUVIER est plus heureux que vous meme

      Vous etes tout sauf un Diplomat........

    • 7 juillet 2011 à 18:45 | DIPLOMAT (#846) répond à Boris BEKAMISY

      Cher Boris,
      Voyez vous, je ne confonds rien.
      Je suis pragmatique . Point
      A savoir, le pays d’aujourd’hui est pauvre. Honteusement pauvre.
      Vous , Boris, vous ne voulez pas reconnaitre quel en est l’origine.
      Vous traitez les gens qui décrivent la période de Mr Rav8 de tous les superlatifs (enfants de Dada, etc...) .
      Nous nous disons que la pretexte d’une transition et du financement du pays, ou du non financement du pays par la CI , entraine aujourd’hui M:car dans les abimes de la plus grande misère.

      Permettez nous de comparer, et d’être assez clairvoyant pour ecrire que du temps de Rav8 les gens dont les bouviers se portaient mieux que ceux d’aujourd’hui.
      Il n’y a absolument rien d’occidental dans celà ,

      Je dis Humblement ( si ce mot vous parle) que c’’est un constat, et je le rèpète qu’à mon niveau intellectuel , je n’ai pas besoin d’être un grand mâge pour en définir clairement les responsabilités.

      Madagascar se portait mieux il y a 3 ANS,
      Boris Bekamaisy soutient celui , grace à qui Madagascar se porte plus mal depuis 3 ans . POINT , inutile de disserter .

    • 7 juillet 2011 à 18:59 | DIPLOMAT (#846) répond à da fily

      Merci Da fily,

      voilà un post logique terre à terre.

      Le peuple ne demande qu’à vivre correctement.

      Les explications de dirigeants expliquant qu’ils ne sont responsables de rien, (alors qu’ils ont pris de force les postes à responsabilités nationales).
      et que les situations economique entre aujourd’hui et maintenant ne sont pas comparables, car il s’agit d’une transition sans fin... c’est du bidon.

      Ca peut marcher sur BB (nons pas brigitte bardo mais Boris Bekatsimsyvary le fanatictic ) mais celà ne prendra jamais avec nous.

    • 8 juillet 2011 à 09:32 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à DIPLOMAT

      On s’en fiche que cela prenne ou non chez Diplomat et sa bande de "bouviers analphabetes ou manipulateurs....."

      L’Essentiel c’est que celà prend maintenant par rapport au peuple Malagasy qui prend mieux cette evidence.....

      Le Diplomat peut abboyer comme il sait faire.....

    • 8 juillet 2011 à 09:50 | mpitily (#1212) répond à da fily

      Da Fily,

      Remettre Ravalo et ses enfants à leur place ne veut pas dire être proRajoelina. Où est le mal si je vous invite à comparer Ravalo en 2001-2003 avec Rajoelina en 2009-2011 ? Ce n’est que justice non ? Si Rajoelina finissait par obtenir l’aval de la CI pour diriger la transition et s’il se faisait élire président à la prochaine présidentielle, alors vous auriez tout le loisir de comparer ses résultats avec ceux de votre Dada dans 4 ans mais surtout pas maintenant.

      Je veux juste que les pros et antis ZRRR arrêtent leurs débats stériles sur "lequel des 4 est meilleurs ?" Il font tous partie de nos actuels et anciens politiciens que Rabetafika fustige ci-dessus.

      Vive le TSZRRR.

      Mpitily

    • 8 juillet 2011 à 10:08 | mpitily (#1212) répond à Tsisdinika

      Ah bon ? est-ce qu’il y a partage du pouvoir actuellement en Egypte et en Tunisie ou Ils n’ont pas un pouvoir de transition actuellement là-bas ? Et en choisissant le camp de putschistes lybiens en ce moment, l’OTAN cherche-t-il à y installer une tansition inclusive et consensuelle ?

      Nous perdons notre temps à chercher à concilier l’inconciliable, à vouloir toujours être différents des autres voire exceptionnels, bref à vouloir réinventer la roue juste pour notre cas. Et le GIC et la SADEC en sont complices sinon premiers responsables.

      Pourquoi ne pas suivre les conseils de l’ICG pardi ? lesquels sont justifiés quand on prend les leçons des expériences ivoiriennes (gvt d’union = 0), de l’Egypte et de la Tunisie (mise à l’écart des présidents "légaux" mais rejeté par la rue, changement de régime en faveur des putschistes), voire du Niger et des Honduras !!!!

    • 8 juillet 2011 à 21:25 | Info ou intox ? INFO : (#2357) répond à DIPLOMAT

      Le" troll" de Patrick A. maintient :

      Dans la situation actuelle de Madagascar, dire "tout est dans tout et réciproquement, alors c’est la fôte de tout le monde, y compris des otages", est une manière de :

      - disculper les braqueurs de pouvoir et preneurs d’otages pour la prédation des richesses nationales et l’accaparement de biens mal acquis ;

      - d’estomper la réelle violence d’un rapt et la force dissuasive de l’arme braquée sur la tempe depuis plus de 2 ans, contribuant ainsi à la banalisation et à l’acceptation du crime comme méthode, style et esprit de gouvernance. En ce XXIème siècle, c’est la plus dangereuse des pirateries.

      On peut reprocher certaines choses au président Ravalomanana mais certainement pas d’avoir ce genre de "Team Spirit" sectaire qui, en deux ans, a totalement dénaturé et déstructuré Madagascar pour en faire un pays effondré, égaré et manipulable à souhait, un état mafieux, un état infréquentable, sauf pour la France et d’autres états voyous.

      Dans l’article, Patrick avance en argument :

      "Un visiteur qui reviendrait ces dernières semaines dans certains quartiers d’Antananarivo pourrait être frappé (...) même par l’évolution des infrastructures publiques."

      Patrick s’arrête là tout net, privant une nouvelle fois ses lecteurs du plaisir d’aller plus loin et de réfléchir ensemble : avec quel argent (sale, propre, blanchi ?), en contrepartie de quels bons et (il)légaux "services" rendus et à rendre aux "généreux donateurs", la mafia putschiste régnante offre-t-elle, si magnanimement, ces miettes de festins au petit peuple ?

      Un exemple parmi d’autres :

      - Les "dons" d’infrastructures à la CUA par l’Institut Islamique de Madagascar, Hussaini Madressa d’Antananarivo

      http://inisma.net/

      (copié-collé, avec les fôtes d’ortografe...)

      UNAUGURATION DES INFRASTRUCTURES

      Le 22 Juin 2011

      Unauguration des infrastructures (poste de Police, bureau du fokontany, pont, toilettes et bassin publique, sise à Antaniavo - Antohomadinika

      Une année après la pose de la première pierre avec Madame la Ministre de la population Nadine Ramaroson, le Groupe INISMA en présence du PDS Edgard ont pu inaugurer le fruit de leurs éfforts, le mercredi 22 juin dernier.

      Plusieurs discours on été prononcés, a la fin de sa parole, le PDS a encouragé et incité touts les génereuxdonateurs pour appuyier des projets comme celui-ci.

      La cérémonie s’est terminée par le découpage du ruban, la visite des infrastructures et l’enlèvement de la couverture du piédestal.


      - http://ti1ca.com/kkwjs0ej-Razafindravahy-Edgar-escroc-a-Madagascar-et-a-Mauritius-finance-le-coup-d-etat-de-Rajoelina-Razafindravahy-Edgar-escroc-a-Madagascar-et-a-Mauritius-finance-le-coup-d-etat-de-Rajoelina.jpg.html

      - http://ti1ca.com/kdz0g8zv-Razafindravahy-Edgar-escroc-a-Madagascar-et-a-Mauritius-finance-le-coup-d-etat-de-Rajoelina-2-Razafindravahy-Edgar-escroc-a-Madagascar-et-a-Mauritius-finance-le-coup-d-etat-de-Rajoelina-2.jpg.html

      - http://ti1ca.com/te2avsbi-Razafindravahy-Edgar-escroc-chef-de-la-Communaute-Urbaine-d-Antananarivo-et-du-gang-Rajoelina-Razafindravahy-Edgar-escroc-chef-de-la-Communaute-Urbaine-d-Antananarivo-et-du-gang-Rajoelina.jpg.html

  • 7 juillet 2011 à 09:35 | che taranaka (#99)

    je suis tout à fait d’accord avec vous Monsieur RRabetafika..

    Et ces FORTUNES MAL ACQUISES qui se trouvent au pays ou que certains (assez nombreux..) ont "exportés" finiront par créer la GUERRE CIVILE...

    car Madagascar reste un pays TRES PAUVRE et les gratte-ciel ,comptes en banque en europe ou ailleurs et autres immeubles ainsi que les hummers ne font que conforter le risque de GUERRE CIVILE !!!...ces signes extérieurs de richesses sont des signes précurseurs de tel sinistre....
    .....nous ne sommes pas en Arabie saoudite où les géants immeubles sont les expressions d’une économie civilisée prospère....!!!

    • 7 juillet 2011 à 18:47 | DIPLOMAT (#846) répond à che taranaka

      Che Taranaka,

      Je partage votre analyse concernant le point de vue de Rabetafika.

  • 7 juillet 2011 à 09:52 | bema (#828)

    Partrick A, même le nom "FORBES" ne mérite pas à classer mon pays mais tout en restant poli et selon le proverbe bien malgache :"izay tiana ihany no tenenina" essayons de trouver une solution à cette pauvreté ENTRETENUE. Nous avons tout sur place et il suffit d’un sobika d’honnêteté, d’un kitapo de fahamarinana et d’un damizana de fahendrena pour aider notre peuple. C’est bien beau d’être ÉNARQUE ou hyper diplômé mais sans les 3 ingrédients cités précédemment, le reste c’est du "VENT" et on ne récolte que ce que l’on a semé. Misaotra Tompoko.

    • 7 juillet 2011 à 10:25 | ratiarivelo (#131) répond à bema

      Bravo Atoa Bema : Marina ny Anao ?? Trafo-kena : home-mahery é.....!!! Aoka samy hatsiaro tena é !! fa tena latsaka lalina dia lalina i MADAGASIKARA !!! say tenan’ANDRIAMANITRA (trop loatra ny marche arrière sy ny sur place !!)

  • 7 juillet 2011 à 10:45 | kotondrasoa (#3872)

    Gageons que les pro-hat vont dire que Ra8 est passé par là ? Et à lire toutes ces inepties relatives à la capacité de Ra8 d’être sur toutes les brèches, ne vaudrait-il pas mieux l’extrader rapidement car il semble omniprésent et omniscient ?

    Le petit s’est décarcassé pour être présent en Turquie pour mériter les honneurs d’être le dirigeant d’un pays plus que moins avancé, il va s’offrir le luxe d’assister à la conférence que Forbes tiendra prochainement !

    Le texte a dit que seuls, 70% des Malagasy sont dans la catégorie pauvres et les Hummers et 4 X 4 genre Joe Johnson et Porsche Cayenne ne sont que le reflet à la zimbabwéenne de Mugabe.

    La crise ivoirienne a duré 10 ans et plus mais leur cacao compensait tout et la nôtre le sera par le bois de rose satria ny ala atsinanana mbola matevina.

    Je dirai une once d’honnêteté, un filet de fahamarinana et un rai de fahendrena seront suffisants mais nous ne sommes pas encore là.

  • 7 juillet 2011 à 10:58 | da fily (#2745)

    Ayant déja je crois devisé sur la justesse des stats donnés par ces instituts, nous ne pouvons qu’y adhérer avec humilité, car il y a au moins mérite qu’elles éxistent et découlent de certains chiffres.

    Le reste de savoir leur pertinence et exactitude dans le temps, n’est que littérature. Par contre pour l’art du dilatoire, ne vous esquivez pas Patrick, vous me semblez virtuose, et cela vous vaut souvent des Vivas même des pro-HAT ! c’est un signe.

  • 7 juillet 2011 à 16:58 | Lekivy (#1953)

    Là, vous cherchez vraiment des noises à la HAT. Comment peut-on espérer des prouesses économiques à un régime de transition, malgré que certaines activités économiques sont devenues très florissantes et rapportent gros à leurs initiateurs mais pas à l’état.
    Allons, il faut faire la part des choses.

  • 7 juillet 2011 à 19:34 | saina gasy dadabe (#4061)

  • 7 juillet 2011 à 20:41 | Lefona (#4584)

    Et la team spirit a fait des zenfants à leurs images : VOUS !

  • 8 juillet 2011 à 08:52 | rasoulou (#4222)

    Nous faisons beaucoup d’amalgame : il y a Etat Malgache, et les Malgaches, on parle dans Forbes le premier càd l’Etat, qui est pauvre et par la suite il ne peut pas les rôles normaux d’un Etat : Fonction Régalienne (Sécurité, Justice, Diplomatie....), Fonction Soutien à l’Economie (Infrastructures, Gestion de liquidités, .....), et le dernier Fonction de Redistribution ( càd soulager les pauvres par les impôts), et c’est là que le bât blesse, puisque le fossé entre les riches et les pauvres sont trop grandes à cause de la prédominance de l’informel : Personne ne veut payer d’impôts, tout le monde fait de fausses déclarations de patrimoine...il y a trop d’informels à M/car, et l’Etat ne plus jouer ces trois grands rôles, fautes de ressources financières.

    • 8 juillet 2011 à 08:54 | rasoulou (#4222) répond à rasoulou

      Correction : "il ne peut pas jouer", le mot jouer a été omis suite à l’empressement, désolé

    • 8 juillet 2011 à 09:08 | rasoulou (#4222) répond à rasoulou

      Sans parler des détournements, corruptions, blanchiments, méthodes mafieuses en tous genres qui appauvrissent le pays.

  • 8 juillet 2011 à 10:29 | kakilay (#2022)

    Et le culte de l’irresponsabilité...

    Irresponsable pour irresponsable : pourquoi on ne mettrait pas rasarla à la tête de la hat ?

    Un rasarla irresponsable ne vaut-il pas un rajoelina irresponsable ?

  • 8 juillet 2011 à 17:08 | Edos (#823)

    Le pingouin aliéné mental incurable vous salue,

    Madagascar est le der des ders sur tout....mais comment croire et espérer le contraire lorsque :

    - les pingouins qui ont été à l’école se réduisent à manier le réflexe ethnique pour survivre : selon lequel c’est seulement dans la domination de l’autre désigné comme plus faible que l’on trouve la prospérité et la tranquillité ?

    - Les pingouins hyper diplômés (oh là là) qui prennent pour Dieu à vénérer un laitier spécialiste de bricolage de deniers publics et de tripatouillages des lois pour mieux voler... ou encore s’accrochent à l’intelligence d’un Dj ayant fait fortune dans des bal populaires ?

    - Les pingouins hyper friqués n’ont rien d’autres comme ambition que de voler son voisin et s’approprier les biens de celui-ci ?

    - Les pingouins griots, charlatans prétendant être pasteurs, prêtres et archevêques, usent et abusent de la Bible, de Dieu, de Dada rabe et consorts, qui justifient l’injustifiable, qui font l’apologie des meurtres, des coup d’Etat, et qui bénissent les auto-proclamation ?

    - Les pingouins "lettrés" (sacrebleu), des portes plumes (d’une cause souvent perdue) dotés de talents et qui en usent uniquement pour abrutir les autres pingouins comme eux avec des mots savants, bandes de sachants, et enseignent que seuls ceux qui sont avec eux sont les bons samaritains, et les autres...des Judas bons à pendre ?

    - Les militaires sont traités de boule d’excrément lorsqu’ils refusent de se soumettre au diktat d’un dictateur qui bégaie l’anglais, pour se sentir plus bandant, mais en sauveur lorsqu’ils s’agit de faire danser un Dj retraité ?

    Etc....Responsabilité, responsabilité, qu’est ce que c’est que ce mot lorsque dans l’enceinte des palais, et rodant dans ses basse cours, on ne voit que des Radama (hier, comme aujourd’hui) pendant que nous continuons à claironner la République ? Lorsqu’on réduit le sort d’un peuple, de 20 millions d’âmes dit-on, au caprice morbide d’un laitier constipé tenu en exil en Afrique du sud mais qui se débat pour préserver sa pécule (gagnée en 8 ans de pillage généralisé à la tête de l’Etat) ? Lorsqu’on veut être appelé "président" et péter du haut de son trône pour être vénéré comme le soleil et la lune à la fois (sans pour autant disposer la brillance du premier mais probablement la "nature" du second - je suis con comme la Lune chantait Gainsbard -), alors qu’on n’a dans la tête que les mêmes substances qui aident les crevettes à réfléchir ?

    Ah, il y a de quoi à dire dans ce pays des pingouins...et on s’étonne si nous sommes premiers sur tout et à tout....comme par ex : tonton qui est le 1er de la classe pour soutenir à la bonne culture moribonde d’"Ikotofesty-sy-mahaka" son Papa Africa, ce qui le pousse - à son âge, à se camoufler en ange blanc messager de la vertu et du bon sens alors qu’au bout de l’intestin, on ne trouve que le chiffre "8" très brillant...sacré tonton !!!

    Oufffff ! Et si c’est finalement le neveu pingouin qui serait le vrai et premier responsable car, au moins lui, il sait que c’est en culbutant son tonton qu’il finira par sauver sa tantine des tortures que celui-ci lui inflige quotidiennement....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS