Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 15 avril 2024
Antananarivo | 08h21
 

Evènement

Week-end pascal de la Diaspora

RNS (Rencontre Nationale Sportive) : l’année des Jeux Olympiques en France

mercredi 27 mars

Du 30 mars au 1er avril 2024

L’agglomération de Vichy a été nommée 1er Centre de préparation aux JO de Paris 2024. Malgré son agenda très chargé, le Centre Omnisport Pierre Coulon de Bellerive-sur-Allier s’est mobilisé pour accueillir un hôte privilégié ce week-end de Pâques : la RNS, Rencontre Nationale Sportive et culturelle des originaires de Madagascar et de leurs amis en Europe qui, dans les faits, constitue le plus grand rassemblement de malgaches en dehors de Madagascar.

Une référence organisationnelle et évènementielle car il s’agit de faire vivre ensemble pendant 3 jours dans une fervente et émouvante communion plus de 8000 personnes qui convergent vers le Village de Madagascar éphémère érigé pour la circonstance autour d’une scène qui verront se succéder des artistes et animateurs émergents ou confirmés comme : Gothlieb, Gasy Tafaray, Tarika Baobab et Kintana Gasy les pompoms girls ... 7 traiteurs professionnels sont en charge de la restauration d’inspiration malgache au sein de ce Village.

Les tournois sportifs se déroulent dans le Centre Omnisport Pierre Coulon avec son Palais des sports de plus de 3000 places et à Cusset. Les disciplines sportives présentes cette année : Football (sénior, vétérans et à 7), Basket-ball (masculin, féminin et 3x3), Volley-ball masculin et féminin. En sport individuels : Arts martiaux avec une entrée remarquée du judo sous la houlette du champion Fetra Ratsimiziva, Tennis, Tennis de Table, Natation, Pétanque, Golf et E-sport. Près de 2200 licenciés sont inscrits et plus de 120 équipes, ce qui constitue un record.

Les activités culturelles sont incontournables : Librairie malgache et Rendez-Vous « Tafatafa », Fampianarana teny malagasy avec FTM, le Soratononina avec Kolo malagasy, une rencontre dédicace avec Michèle Rakotoson, Johary Ravaloson et d’autres auteurs, le Kabary avec FI.MPI.MA, la musique traditionnelle avec Feon’ny Ravinala, des conférences …

Les enfants et les jeunes se taillent la part du lion car le CEN (Comité Exécutif National), organisateur de la RNS les a particulièrement choyés cette année : atelier foot et tournoi avec les Baréas Faneva, ancien capitaine, Paulin Voavy et Dimitri Caloin, tournoi de basket-ball jeunes membres. Ils ont droit à un programme Kolontsaina bien fourni : initiation aux jeux et danses traditionnels, dictée, contes avec la participation de l’influenceur et artiste Ari Nao.

4 soirées à thèmes sont prévues. Outre les 2 grandes soirées discothèques qui sont les rendez-vous traditionnels des jeunes et des fêtards noctambules, le samedi 30 mars, c’est Dadi Love au grand complet qui vient mettre le feu au Palais du Lac et le dimanche 31 mars a lieu le gala de clôture sur le thème des années 80’ et 90’ car la RNS est transgénérationnelle. Madavib’z, avatar de Macadence’car habitué au genre, au lieu et au public et Gasy band, un quatuor étonnant et disruptif, pétri de qualités musicales sont chargés d’assurer l’ambiance avec les DJ Natjay et Scraitix.

Si le succès de la RNS qui va maintenant sur ses 50 ans ne souffre plus de contestation, il peut être intéressant d’en comprendre les raisons et d’en déceler les facteurs clés. Rappelons que la RNS sort de l’imagination de l’AEOM (Association des Etudiants Originaires de Madagascar) et que la 1ère édition s’est tenue à Toulouse pendant les vacances de Pâques 1975. La première innovation de la RNS fut sa propre création. L’AEOM en organise 11 jusqu’en 1994, année de ses 60 ans. En parallèle, d’autres associations malgaches, par ville, organisent des rencontres sportives alternatives, jusqu’en 1998, année de création du CEN (Comité Exécutif National) qui se propose comme garant moral du sérieux de l’organisation de la RNS.

Devenir lui-même l’organisateur de la RNS est acquis pour le CEN en quelques années et figure dans ses statuts votés en 2005. D’autant que depuis 2004, la RNS a trouvé son lieu de prédilection : Vichy. Depuis, le nombre de participants et de visiteurs ne cesse de croître à chaque édition annuelle.

Un des éléments de la réussite réside dans cette évolution organique, fruit d’une organisation de plus en plus efficiente au service d’une idée ambitieuse fondée sur des valeurs librement consenties, résumées par la devise « Firahalahiana vao fifaninanana » qui concède que la compétition crée la vie et demeure consubstantielle à l’humain mais exhorte que la fraternité doit primer.

A notre avis, le facteur essentiel de succès de cette organisation repose sur une valeur principielle : le bénévolat, libre engagement de toute ces personnes qui mènent une action non salariée en direction d’autrui, en dehors de son temps professionnel et familial. Ils atteignent 160 aujourd’hui au service de la RNS. Le CEN confie le management de ces bénévoles au CNO (Comité National d’Organisation) , dirigé par des managers confirmés. Le CNO met à profit leurs compétences professionnelles qui vont du management de projet à celui de la qualité, la maîtrise des risques, de la sécurité et de la logistique, la coordination de tournois sportifs, l’ingénierie culturelle, l’expertise comptable et financière, …

La résilience de l’organisation et sa capacité d’innovation permettent à la RNS de s’améliorer d’année en année. C’est grâce à cela qu’elle a su proposer à son public élargi la « RNS numérique » les deux années de confinement (2020 et 2021) durant lesquelles elle a organisé des chaines de solidarité mondiales (Fihaonambe maneran-tany), une course solidaire durant laquelle les participants, chacun dans leurs pays respectifs ont parcouru ensemble plus d’un tour du monde de 40 000 km, 78h non-stop d’activités sur les réseaux sociaux avec des concours de chants, de danse, des démonstrations d’art culinaire, des séances de sports ensemble chacun chez soi et même une chaîne de musique classique.

De plus la pérennité de cet évènement exemplaire semble bien acquise quand on sait que son modèle économique est efficace et sain et surtout lorsqu’on regarde ces centaines d’enfants et de jeunes qui aujourd’hui entraînent leurs parents pour se ressourcer à leurs « loharano », retrouver leurs racines et commencer à prendre des responsabilités au sein de l’organisation.

Liva RAMANANA-RAHARY

- Le programme de la RNS 2024 est ici : https://www.rns-cen.com/programme-de-la-rns-2024/
- La page RNS facebook est ici : https://www.facebook.com/rns.cen

12 commentaires

Vos commentaires

  • 31 mars à 20:36 | Turping (#1235)

    C’est une rencontre sportive annuelle des malagasy vivant en France et en Europe . Et cette rencontre date depuis 49 ans . Une occasion à découvrir sûrement.

  • 31 mars à 21:01 | Shalom (#2831)

    Mankasitraka letsy Liva amin’ny rehetra vita.
    Ho tojo sy tanteraka ny faha 50 ho amin’ny taona ho avy io ary mankasitraka ny tsy fanekenareo hidiran’ny resaka politika ao amin’ny RNS.

    • 1er avril à 15:08 | Aulivier643 (#11346) répond à Shalom

      8000 descendants bi nationaux de victimes du colonialisme Français qui viennent jouer à la Balle aux prisonniers à Vichy..et ce depuis 60 ans..

  • 1er avril à 13:43 | Aulivier643 (#11346)

    Les descendants de Bekily, arsonist et Shalom ont donc choisi de festoyer à VICHY..

    Un clin d’oeil de l’histoire ? ou un complot fomenté par COLAS ? ( peut être les deux mon capitaine !)

    A quand un rassemblement sportif et festif des « vils colonialistes » à Antsirabe ??

    dadabete en Gentil Organisateur ?

    LOOL

    • 1er avril à 15:32 | bekily (#9403) répond à Aulivier643

      TROLL IS BACK

    • 1er avril à 15:41 | bekily (#9403) répond à Aulivier643

      😜😜😜😜😜😜
      TROLL,
      N’ oublie pas qu’avec la désertion de BOLLORE les affaires françaises EN CHUTE LIBRE DANS TOUTE L’AFRIQUE !
      Les trolls EN DÉSARROI font pipi dans leur culotte, concernant leur « PETIT BIZNESS » digne de Paul et Virginie...en voie de disparition

      Nous n’aurions besoin que de belles entreprises de type Fraise ou ’Hirridjee....de vrais hommes d’affaires, pas des petits parasites...entretenus par la corruption

    • 1er avril à 17:21 | Ombiasy (#11606) répond à Aulivier643

      Curieux Aulivier , Voyez comment les descendants de l’antique colonisation se multiplient et souffrent encore.Par millions ils vont habiter et gémir à Paris.
      Avoir « été colonisé » semble aujourdh’ui etre à l’honneur---mieux est pourtant se déclarer descendant d’esclave- du moins en Europe

  • 1er avril à 14:08 | Saint-Jo (#8511)

    Et moi , arsonist , je servais sous uniforme SS de 1938 à 1945 !
    Heil « Putler » ! Heil ! Heil !

    Et ce n’est pas un poisson d’avril !

    Puisque même le plus abruti des abrutis des visiteurs de ce forum , l’ « olivier210 », le sait de par ses investigations !

    • 1er avril à 16:55 | Ombiasy (#11606) répond à Saint-Jo

      Les autres nazis ayant été pendus haut et court à Nuremberg vous seriez donc Arsoniste le seul qui aurait été gracié . Considération

  • 1er avril à 16:02 | Aulivier643 (#11346)

    Si le succès de la RNS qui va maintenant sur ses 50 ans ne souffre plus de contestation..

    alors qui sont les véritables trolls ?

  • 1er avril à 16:05 | Aulivier643 (#11346)

    et nous aurions besoins de « belles entreprises » menées par Bekily la championnette mélenchoniste peut etre ??

    pauvre parasite bi nationale...

    • 1er avril à 18:00 | bekily (#9403) répond à Aulivier643

      Bof
      Trollissimes

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS