Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 3 octobre 2022
Antananarivo | 18h56
 

Editorial

Questions d’ordonnancement

vendredi 9 décembre 2011 | Patrick A.

Cahin-caha, le déroulement de la feuille de route avance. Mais impossible de ne pas, au choix, rire ou s’inquiéter de la tendance générale au « deux pas en avant, un pas en arrière ». « Marc Ravalomanana pourra rentrer à Madagascar », puis « qu’il s’avise de rentrer, il va voir ce que la Justice malgache souveraine) (sic) va décider sur son sort ». « Omer Beriziky est un homme de confiance, qu’on le laisse décider », puis « ce gouvernement est complètement unilatéral ». « J’accepte mon poste, mais je ne siège pas », puis au choix « dans l’intérêt supérieur de la Nation, j’accepte d’entrer » ou « je ne veux pas cautionner cela, mais je garde mon poste » (et si possible mes indemnités et ma capacité de peser sur les décisions).

La volonté est une chose mystérieuse. Il y a ce qu’il y a dans les têtes. Il y a ce que les stylos ont signé. Mais il y a aussi les secrets qui résident dans les coeurs et les subconscients des personnes et que personne n’arrive parfaitement à maîtriser.

Il y a les calculateurs, les impulsifs, les passionnés ; il y a ceux qui refusent de reconnaître qu’ils sont piégés par leurs propos antérieurs et ceux qui sont devenus otages de leurs vociférants sympathisants.

En théorie, pourtant, tout le monde ou presque a signé la Feuille de route. Et même ceux qui ne l’ont pas signée déclarent qu’ils ne s’opposent pas au contenu de celle-ci. On aurait pu alors penser qu’au Restaurant Transition où la communauté internationale conviait la classe politique malgache, tout le monde avait intégré l’idée qu’il y aurait un menu unique.

Dans la réalité, c’est effectivement le cas, parce que l’aubergiste est bourru et a le physique adéquat pour faire comprendre à tout un chacun que l’on ne peut pas s’attarder éternellement à table. Officiellement, les dissenssions ne portent donc plus sur les plats, mais plutôt sur leur ordre de dégustation. Bon gré ou mal gré, fidèles du Magro ou membres de l’ex-HAT s’accordent ainsi sur le fait que Marc Ravalomanana rentrera un jour au pays. Ou que des prisonniers doivent sortir de Tsiafahy et d’Antanimora.

Mais là où les uns pensent « tout de suite », les autres pensent « plus tard, de préférence le plus tard possible, pour qu’ils n’aient pas les moyens de faire capoter tout le processus par leur rancoeurs ».

La lecture détaillée de la lettre adressée par l’Union européenne au président de la transition (voir annexe de ce fichier PDF), ainsi que les échos du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine réuni hier confirment que le calendrier retenu est plus favorable à Andry Rajoelina qu’à son opposition. La mise en place de la CENI (Commission électorale nationale indépendante) et la fixation du calendrier électoral passeront avant la proclamation de la loi d’amnistie, même si des « progrès » sont quand même demandés dans la mise en oeuvre de l’article 20 de la Feuille de route.

Ce n’est pourtant pas un blanc seing qu’Andry Rajoelina et Omer Beriziky ont obtenu. La levée des sanctions sera très progressive, fortement conditionnée au franchissement des différentes étapes listées par la communauté internationale. Que l’on aime les épinards et les tripes ou pas, impossible de sauter un plat du menu.

16 commentaires

Vos commentaires

  • 9 décembre 2011 à 08:40 | herbert leon (#5976)

    Cela veut tout simplement dire que sans en renier le principe et la démarche, la feuille de route nécessite un éclaircissement et des precisions plus explicites et peut être même quelques amendements. Ce ne serait pas une erreur d’y penser et de voir comment s’y prendre.

    • 9 décembre 2011 à 09:46 | herbert leon (#5976) répond à herbert leon

      Suite :
      Comment s’y prendre pour parfaire cette feuille de route si peu claire et si peu explicite pour les uns. Ambigue et incomplète pour les autres ? : conférence au sommet des 4.

  • 9 décembre 2011 à 09:36 | da fily (#2745)

    Entre la cuisine et le tripot, on sait qu’on a de sacrés bâffreurs et miseurs en l’état. Et l’interprétation libre de cette FDR va bon train, c’est aussi à cause de ces continuelles interprétations et divergences que le sacro-saint processus malagacho-malagasy échoue tout le temps ! Vous m’en direz tant.

    Les textes régissant les étapes sont clairs, c’est peut-être dans la chronologie qu’il y a à redire, et selon qu’on apprécie le yaourt plus que la bisque d’écrevisse il y a forcément différence au niveau de la lecture et des priorités à adopter.

    L’épisode récent de l’avion de Zuma à Ivato est non seulement d’une bêtise sans nom, mais surtout une démonstration de force, et selon la logique anti-ravalomananienne c’est une bonne chose, au moins les Sudafs et tonton Marc sauront à quoi s’en tenir. N’empêche qu’on a du mal à admettre que cet avion ne se soit pas signalé, ni identifié. Je crois savoir que les règles internationales concernant la navigation aériennne, sont régies par des règles très strictes et universellement convenus, alors nous faire gober que les pilotes n’aient pas ou prou respectés ces règles...ils ont eu seulement le tort de piloter un avion de ZUMA je pense, non ?

    • 9 décembre 2011 à 11:52 | niry (#210) répond à da fily

      Hi da Fily..

      Y a-t-il seulement une procédure fouzéenne anti Ravalomanana ? Je ne pense pas, à mon avis on est toujours dans le brouillon, l’improvisation, le branle-bas de combat dans un bord.el soi-disant organisé.. bref, à la fouza é !.. Ils n’en ont plus pour longtemps.. reste quelques fortes têtes, un peu indépendantes, hors de contrôle, mais la feuille de route et Beriziky les rattraperont vite fait bien fait..

    • 9 décembre 2011 à 11:55 | niry (#210) répond à niry

      (entre un Ratsirahonana Junior qui panique et qui pleure au téléphone "je fais quoi ? je fais quoi ?? snif !" et un Ravalomanana Risarabaomba qui lâche son enquête royale pour courir vers Ivato en se tenant le coeur.."laisse moi faire, laisse moi faire !! je connais la loi puisque la loi c’est moi ! Je sais comment faire !!")

    • 9 décembre 2011 à 12:56 | Jipo (#4988) répond à da fily

      bonjour .
      Oui les lois internationales en matière de circulation aériennes sont plus que très strictes et les plans de vols sont annoncés avant le départ, et des l ’ arrivée dans l ’espace aérien du pays " hôte " de destination finale .
      Cette diversion de " Ben Ravalo " pour atterrir tranquillement ailleurs pendant que le gros de la troupe se précipitait sur le leurre ( à ronger ) qui leur était proposé vaut son pesant de cacahuètes .

    • 9 décembre 2011 à 13:18 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à niry

      niry,

      Quelle frousse au Pays pour le retour du Président Marc RAVALOMANANA.

      Le conseil de paix et de Sécurité (CPS) de l’Union Africaine attend un rapport confirmant des progrès satisfaisants dans le processus de mise en oeuvre de la feuille de route (FdR),y compris son article 20 (retour,sans conditions de tous les exilés politiques Malgaches y compris le Président Marc RAVALOMANANA) et la fixation du calendrier électoral.

      Pour l’instant,les efforts fournis par la Transition sont insuffisants,aux yeux du CPS pour "réintégrer Madagascar" dans la famille de l’Union Africaine.

      Pour obtenir l’avis favorable de l’Union Africaine,la Transition et les entités politiques Malgaches auront à régler l’article 20 de la FdR.

      Une décision de levée de suspension de Madagascar auprès de l’Union Africaine ouvrirait la porte à l’accélération du processus de normalisation des relations du régime malgache avec la Communauté Internationale,parachevé par des élections libres,transparentes et acceptées de tous et...la "RECONNAISSANCE INTERNATIONALE"

      La balle est dans vos camps,Messieurs le Président de l’Etat Malgache et le Premier Ministre de transition de l’Union Nationale.

      Les CT et CST ne servent à "RIEN",pour Moi,Basile RAMAHEFARISOA,b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 9 décembre 2011 à 13:21 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

      Encore JIPO,dans le circuit.

      Quel rigolo !

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 9 décembre 2011 à 16:11 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Mais j ’espère bien , merci pour le compliment , confirmation d ’ objectif atteint , méfiez vous car pour rire il y en a qui payent , surtout quand c ’est riz -go -lo .

  • 9 décembre 2011 à 16:31 | sevane (#2781)

    Wep, Patrick. Et cela fait 3 ans maintenant que l’on nous sert (et re-sert et re-re-sert) les tripes et les épinards et que nous attendons notre râble de lapin farci aux écrevisses. Qui sait, on l’aura peut-être au dessert ?

  • 9 décembre 2011 à 16:33 | Tojo (#6209)

    Monsieur Lalatiana se vexe lorsque je lui fait la morale et que je lui donne des leçons...mais comment se taire lorsque la bande à MT (Madagascar Tribune) joue l’âne ou feint l’idiot paresseux ?

    En lisant l’article de Patrick (pas celui de Lalatiana), que constatons-nous ? Encore le déni, encore la paresse intellectuelle. Mais où exactement se cristallisent ces paresses, ce déni ?

    Je soulève certains points qui émanent de l’évidence pure et qui ne souffre plus d’aucune discussion :
    1. La communauté internationale soutien mordicus le processus de sortie de crise incarné par l’application de la feuille de route. Nier cela, c’est nier, en toute connaissance de cause ou par pure ignorance, l’évidence. Donc, ce n’est pas la peine de gesticuler sur la position "supposée" de la communauté internationale, UA, UE et consorts, car celle-ci est claire : Madagascar doit sortir de la crise politique par l’application de la FDR, et donc, par le soutien (donc encore la reconnaissance) du régime de fait de Andry Rajoelina. Cela ne sert plus à rien (strictement à rien) d’espérer encore le "contraire". Ravalomanana Marc a échoué, TGV a gagné. Un point, c’est tout. Les seules actions acceptées (par) et acceptables (pour) la CI seront celles qui "soutiendront" le processus.

    2. Cela ne sert non plus à rien de conditionner le respect de la FDR par le retour de Ra8. La stratégie des CST mouvance Ra8 de se retirer est une faute grave, une irresponsabilité et une preuve d’incompétence politique. Cela pour plusieurs raisons : d’abord, conditionner la préoccupation du sort de la population sur l’intérêt d’une seule personne, donc Ra8, est un signe d’irresponsabilité évidente. Ra8 devrait avoir des principes, une équipe, des partisans...bref, une structure politique qui devrait avoir la capacité de garantir une alternance politique par le biais d’une élection, ET NON réduit à sa seule personnalité. La gesticulation des pro-Ra8 consiste à dire qu’il n’y a qu’une seule choix possible : Le retour de Ra8 OU le sacrifice de la population malgache. Un choix, un concept absolument irresponsable.
    Les pro-Ra8 devraient, au moins comprendre, que Andry TGV (grâce aux pression de la CI) a déjà fait beaucoup de concession au vu de la position où il se trouve. RAPPELONS NOUS que du temps de Ra8, l’AREMA a été laminé volontairement, ses partisans emprisonnés, assassinés, et exilés. Même la main tendue de l’AREMA au sein du Sénat a été piétiné par Ra8 au profit d’une politique tribaliste et discriminatoire. Le prof ZAFY a été tabassé à Analakely et l’écharpe du sénateur Robert Razaka a été uriné. Telle a été la conception de la politique de Ra8.
    Maintenant, ses partisans retrouvent la tête du Parlement, sont appelés à siéger au sein du gouvernement etc...Quelle faveur déjà ? On s’étonne simplement pourquoi ils veulent toujours plus ? Pourquoi on leur offrant une main, ils cherchent toujours un bras, voire tout le corps alors même qu’on l’a relevé du sol où ils couchaient depuis mars 2009.

    3.La bande à MT se doit, à mon avis (et que cela ne plaise à Lalatiana) plutôt de pondre des articles qui ont l’allure de solution POUR LA POPULATION malgache au vu des contextes actuels. Car espérer le rebondissement de Ratsiraka, le retour (Ra8 va retourner au pays, soyez en sur, mais cela dépend de Andry Rajoelina. Mais cela ne va quand même pas nous empêcher de penser au sort de la population malgache qui doit primer sur l’intérêt personnel de Ra8) de Ra8, l’obsession de voir la chute de ANDRY RAJOELINA, ne devraient plus être considérées comme une option salutaire du moment. Comment baliser Rajoelina dans le processus électoral à venir ? Comment empêcher le régime de ne pas trop abuser de son pouvoir ? Voilà les questions que les leaders d’opinion se doivent d’analyser et produire. La présence des opposants au sein des institutions (ce qu’ils ont refusé à leur adversaire hier lorsqu’ils étaient au pouvoir) devraient leurs permettre d’agir dans ce sens et pour l’intérêt national. Car la croyance à un pouvoir de TGV tombé comme un fruit pourri est une fausse croyance.
    Autant, les opposants on eu tort hier d’avoir sous estimer "l’intelligence d’oiseau" du laitier Ra8, autant les opposants d’aujourd’hui ont tort de sous estimer la force de frappe du DJ Andry Rajoelina, tout au moins, pour pouvoir se maintenir au pouvoir.

    Au contraire, le moment est venu pour les politiciens de démontrer leur capacité d’organisation, de structurer leurs stratégies, à travers les moyens et cadres institutionnels (certes encore imparfait) que la Transition leur offre : CST, CT, CENI, gouvernement...

    Montrez nous votre capacité à pouvoir solutionner NON PAS le problème de Ra8, NI la maladie de ANDRY, mais LE SORT DE LA POPULATION MALGACHE à travers la mise en place d’un processus électoral pacifique, consensuel et démocratique.

    En deux phrases : "Organisez nous vite ces élections pour qu’on en finisse avec cette transition"."Ne greffez plus le sort de la population au corps de Ra8 et d’Andry Rajoelina".

    • 9 décembre 2011 à 18:14 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Tojo

      Clap clap clap TOJO .....Quelle PERTINENCE ?

      Une chose est sure , celui ci n’est pas le Tojo qui est actuellement dans le parage ....fils de Lalao de Sandton...

      En ce qui concerne les journalistes de MT , ne vous en faites pas Tojo , Patrick ici ne fait qu’abonder MALGRE LUI, un tout petit peu, dans sa charitabilité légendaire en essayant de caresser les zanakidada et son collègue NDIMBY A dans le sens du poil .....car ce dernier continue maintenant à souffrir en silence .....l’évolution de la situation politique à Madagascar n’arrange pas du tout la Santé intellectuel de notre grand éditorialiste NUL A..

      Quand est-ce le fameux ACCOSTAGE d’un DEBA VIZANA ou la Politique des PETITs PAS d’une OPPOSITION la plus NULLE du monde va devoir inquiéter Rajoelina....?? asan’i Ndimby A.....

      je l’ai déjà dis (!! hi) " l’analyse ndimbienne est à chaque fois grossière , enfantin, bidon...digne d’un pseudo-intellectuel malade "et c’est le moins qu’on puisse dire !

    • 9 décembre 2011 à 18:45 | Jipo (#4988) répond à Tojo

      Mr Tojo Bonsoir , si je peux me permettre , quelle autre alternative y a t il , que de constater qu ’entre la gale et la peste les gens choisissent la gale ,
      il est certain que l ’ on ne peut hypothéquer l ’avenir de 20 millions d ’individus , au seul cou de Ravalomanana , sur ce point ( entre autres ) vous avez raison , que rajoelina soit l ’ homme fort du moment , également , mais d ’ appuyer sa position , et remettre en ses mains l ’ avenir de ces 20 millions d ’ âmes , au regard de ces 3 années d ’exercices , comprenez qu ’il y ait des réticences , aussi injustifiées soient -elles à vos yeux , ou à considérer comme quantité négligeable , voir un détail de l ’ histoire .
      Vous demandez à des gens certes pas compétents , de se mettre comme l ’ a fait OM , au service de quelqu’ un qui l ’est encore moins , aussi " homme fort du moment ", soit - il .
      Sur le fond , et dans l ’ intérêt supérieur de la Nation , c ’est en théorie ce qui devrait etre fait .
      Comme vous pouvez le voir entre la droite et la gauche Française , on ne pourra pas dire que c ’est le parfait " amour " , et que lorsque l’ un peut dénigrer l ’autre , ils n’ hésitent pas , particulièrement sur leurs programmes respectifs , et ce qui fait défaut aux mouvances Malgaches , et AS .
      N ’ ayant pas de programmes, sur lesquels s ’ appuyer pour se " battre " voir débattre , il ne reste que querelles de clochers , ou ethniques ,et ne peuvent que s ’éloigner de la démarche initiale , celle de l ’intérêt prioritaire de la Nation .
      Lesjournalistes , étant ce qu ’ ils sont , il ne peuvent que suggérer , commenter , voir critiquer certaines décisions , mais il n ’ est pas dans leurs attributions de faire des propositions , voir emplir le rôle des politiciens , qui n ’ en donnent pas l ’ exemple .
      Alors parler de paresse , certes , mais en ce cas que dire des " pseudos " dirigeants , qui depuis 3 ans sont à la tête de cette transition .
      Pour en revenir à Lalatiana, on peut ne pas être d’ accord avec elle ( je pense qu ’elle est une femme ) , ce qui est mon cas , mais ses analyses , sont loin d ’ être impertinentes , et à mon gout dépourvues de paresse intellectuelle .
      A présent j ’ abonde dans votre sens qu ’il y a du travail à faire , mais si le niveau , était trop élevé , cela relèverait d ’une forme d ’excellence réservée à une élite minoritaire et auquel la majorité n ’ aurait pas accès , et en ce sens ce n ’est pas non plus le but des éditorialistes .
      A présent je ne pense pas que MT vous refuse un article dans ses colonnes , comme elle l ’ accepte pour Lalatiana, entre autres .
      Merci à vous pour votre sincère et réaliste contribution .

    • 10 décembre 2011 à 00:39 | Patrick A. (#95) répond à Tojo

      Apparemment, armé de son assurance d’être plus intelligent que le reste de l’humanité et assuré de mettre à jour des complots partout où il met le nez, Tojo réagit aux articles sans les lire.

  • 9 décembre 2011 à 20:58 | Zafimaro (#3479)

    rajoelina TGV a dit :
    "Sur le sort de Marc Ravalomanana, condamné in absentia à la réclusion à perpétuité pour un carnage commis par sa Garde présidentielle (36 tués) : "Je m’en remets à la décision de la SADC et à sa sagesse. Insister pour son retour au pays aurait de graves conséquences. Je suis un démocrate, un homme de paix et de consensus. Je n’ai pas hésité une seconde à avaliser le retour de Didier Ratsiraka. Mais s’agissant de Marc Ravalomanana, c’est une autre histoire. Les plaies sont encore fraîches. Personne chez nous n’est prêt à oublier ses méfaits. Ni aujourd’hui, ni demain. Peut-être après-demain. Chaque chose en son temps. Je suis pour la réconciliation et le pardon, pas pour l’impunité. Ce sera à la justice de trancher. Une amnistie ? Partout, les crimes de guerre et crimes de sang en sont exclus."
    Il serait grand temps d’enqueter qui sont les criminels : les membres de la guarde du palais qui ont protege ses occupants contre une marree humaine hostile OU le commanditaire de l’ attaque contre le palais, les interets des etrangers qui ont paye TGV a organize cette attaque, et les gens armes que Monja a place autours du palais (vue sur les videos et propos des participants) pour tirer sur les manifestants qu’il, de par l’odre de TGV, a emmene pour attaquer ?
    Il ne faut etre plus bete qu’ un DJ, devenue TGV, et maintenant croupion de Sarkozy. Meme s’il peut acheter les militaires et les gens pourris, l’argent Francais serait de peu d’effets quand la France en aura besoin pour s’occuper de ses oignons EURO BANK, et que Sarkozy ne serait plus president.
    Alors, soyons patient, MILOFOSA ZALAHY e, tsy antsika fa mbola eto jiaby, quand un gouvernement national, legel, legitime et independent (de l’interet francais et de ses serviles) serait venu, nous ferons en sorte que tous les interets economiques de ces francais soient effaces de Madagascar.

  • 11 décembre 2011 à 12:27 | mamytoliara (#6227)

    J’ai lu l’analyse plus haut dans ces commentaires et elle est juste !
    L’ensemble de la communauté internationale veux une élection crédible pour en finir avec la transition .
    Toutes les puissances parties prenantes tendent dans ce sens pour avoir un pouvoir (enfin ) légitime avec qui négocier.
    Car apparemment sans la prise en main par l’Afrique du sud du sort de la feuille de route ,on en serait toujours en même point .
    Oui car ceux qui ont le plus besoin de sortir de cette crise ,ce sont bien les malgaches eux mêmes hormis cette sale classe politique qui y vois beaucoup d’intérêt
    Donc, si il faut s’affranchir et c’est ce que fait la CI ,de toute cette vermine politicienne ,il faut le faire car le peuple Malagasy mérite cent fois mieux que cette pseudo élite politichienne et journalistique.
    La véritable révolution Malgache commencera quand enfin ce peuple saura se donner des dirigeants digne de ce nom .
    Ne m’obligez pas a prouver mes dires car la liste des politicards Malagasy ayant trahis leurs patrie est tellement longue que s’en est indécent d’indécence.
    Les valeurs humaines ,que l’on soit jaune ,rouge,noir ou blanc sont les mêmes partout sur la planète et vous en faites partie(de cette terre).
    Alors a vos dictionnaire pour vous rappeler le sens de honnêteté,probité,sérieux ,efficacité,respect,loyalisme,etc..

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS