Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 26 septembre 2021
Antananarivo | 05h07
 

Tribune libre

Lettre ouverte du CCC

mercredi 22 septembre 2010

Lettre ouverte à :
MM : Joël ANDRIANTSIMBAZOVINA, Professeur de Droit Public,
Patrick RAJOELINA, Professeur de Droit,
Tous les deux membres du Comité Consultatif Constitutionnel

Messieurs,

Les membres du Comité Consultatif Constitutionnel (CCC) ont pris connaissance de la lettre ouverte que vous avez adressée à Son Excellence M. Andry Rajoelina, Président de la Haute Autorité de la Transition.

Après avoir examiné le contenu de cette correspondance, ils tiennent, dans un souci d’objectivité et d’éclairer l’opinion publique, à apporter les précisions ci-après :

- vous êtes toujours les bienvenus parmi eux et votre contribution, en tant que membres du CCC est utile. Malheureusement, depuis votre nomination au mois de mai dernier, alors que vous êtes censés être présents en permanence, comme tous les membres du Comité et travailler ensemble au sein du Comité, vous rangez au second plan votre engagement au CCC pour ne passer que quelques jours à Madagascar et être présents pour quelques séances au Comité. Et pourtant votre conscience ne vous gêne pas de gagner le salaire plein et d’autres indemnités comme vos collègues sur place, travaillant jour et nuit, samedi, dimanche, se rendant en mission hors de la capitale lors du « Dinika Santatra » L’un de vous, pour ces quelques jours de présence à Madagascar, consacre plus son temps à sillonner les villes des régions pour travailler pour le compte de son association.

- contrairement à vos allégations mensongères et malveillantes, indignes de professeurs d’université, le CCC bien qu’ayant demandé des avis techniques de techniciens étrangers et nationaux, n’a encore déboursé un seul euro ou ariary pour la consultance.

- le professeur Patrick Rajoelina, venu à Madagascar par ses propres frais, une semaine avant la conférence nationale, n’a pas cru bon d’attendre l’avènement de celle-ci mais est réparti à l’étranger, par ses propres frais encore, quelques jours avant la conférence nationale. Il n’a rien réclamé parce qu’il sait qu’il n’en a pas le droit. Aujourd’hui, étrangement, il crie au scandale et exige que le Comité paie ses navettes, pour des motifs privés entre Antananarivo et Paris.

- il y a des règles strictes et précises en matière de dépenses publiques et il est regrettable que des juristes de haut niveau les ignorent ou feignent de les ignorer. L’Etat ne finance pas les voyages ou autres occasions de dépenses à titre privé sans ordre de mission et ordre de route, il est illégal de payer ou de rembourser les frais de voyage et de séjour. Or, ces deux membres savent pertinemment qu’ils partent et reviennent de l’étranger en dehors de toute mission du CCC et donc sans ordre de mission.

En conclusion, nous sommes tous responsables et vous prient d’être conscients de la portée de ce que vous dites, que des esprits malintentionnés peuvent interpréter à tort et à travers.

Antananarivo, le 20 septembre 2010.

Au nom du Comité Consultatif Constitutionnel,

Le Président du Comité Consultatif Constitutionnel
Rakotoarisoa Florent

6 commentaires

Vos commentaires

  • 22 septembre 2010 à 09:20 | niry (#210)

    lol..on assiste en direct à une foire diplomatique..un vrai forum que seul internet peut nous faire vivre.. les maîtres ont lâché leur pitt-bull..mdr. Qu’est-ce qu’ils sont pathétiques dans leur argumentaire, ils se sont même sentis obligés de répondre à une doléance déjà pitoyable..

  • 22 septembre 2010 à 09:32 | lalatiana (#1016)

    Pété de rire ... Ca va pas redorer leur blason, ni aux uns ni aux autres ....

  • 22 septembre 2010 à 10:19 | bema (#828)

    Mr Rakotoarisoa Florent, Merci d’avoir mis les points sur les "i".Misaotra Tompoko.

    • 22 septembre 2010 à 14:20 | rabri (#2507) répond à bema

      Des claques qui méritent d’être étendues à certaines "grosses têtes" de la diaspora, qu’elles se reconnaissent hi !hi !hi !

      Je le répète pour la n-ième fois : le développement de Madagascar se fait avec LE PEUPLE LA-BAS et non à partir de son salon bien douillet d’une quelconque contrée d’Europe ou d’USA car dans tous les secteurs qu’on veut développer là-bas, le plus important est LES FACTEURS SOCIO-CULTURELS

  • 23 septembre 2010 à 05:37 | Beandroy (#3943)

    A Niry !
    En quoi la réponse du CCC serait-elle pathétique dès lors que la lettre ouverte adressée à leur intention, certes pitoyable,frise l’accusation de calomnie et tend de ce fait à discréditer leur intégrité morale !!!
    Je connais Rakotoarisoa Florent depuis mon enfance.
    Au-delà de son intelligence remarquable, il brille surtout par son intégrité et son honnêteté envers lui-même et envers les autres. Et c’est à juste titre qu’il a répondu à ce genre de gargarisme puant émanant des personnalités qui jouissent apparemment d’une notoriété certaine.
    En voilà, par ailleurs, un premier-ministrable qui
    répond aux critères établis, à moins qu’être président
    du CCC ne soit compatible à cette éventualité.
    Et si tu me lis Florent, sache que tu es la fierté de Fort-Dauphin et un petit coucou au passage à mon pote…Batàna.

    • 23 septembre 2010 à 23:52 | niry (#210) répond à Beandroy

      A Beandroy.
      Je disais simplement que les doléances et les droits de réponses auxquels on assiste sont dignes d’un combat de chiffonniers ou de gamins dans une cour d’école. Que vous connaissiez M. Rakotoarisoa Florent est une excellente chose ! Vous pourriez peut être transmettre à cette éminente personnalité (dont je n’oserai nullement remettre en cause la remarquable intelligence, bien entendu) que bon nombres d’internautes, toutes tendances confondues, ont aussi relevé l’absurdité du plaidoyer de ces professeurs laissés sur la touche... Méritaient-ils réellement un droit de réponse ? A mon humble avis : non. Mais c’est mon point de vue. Et, que la caravane passe.

      NB : nul doute que M. Rakotoarisoa Florent est promis a une grande destinée. Si, en plus, c’est l’enfant du pays.. Mais que demande le peuple ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS