Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 27 septembre 2021
Antananarivo | 19h03
 

Tribune libre

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République sur le devenir des Iles Eparses

lundi 24 mars 2014

Monsieur le Président de la République,

Les Iles Éparses constituées par l’archipel des Glorieuses, les iles Juan de Nova, Europa et Bassa da India n’ont pas été restituées en 1960 par la France, à cause de l’entrée en vigueur d’un décret français le 1er Avril 1960, sachant que notre indépendance (ou notre retour à l’indépendance) datait du 26 juin 1960. Selon M. André Oraison, professeur de droit public à l’université de la Réunion, en 2010, « en réalisant le démembrement du territoire national malgache sans consultation préalable du peuple de Madagascar ou de ses représentants élus et au mépris du principe de l’intangibilité des frontières coloniales, le décret du 1er avril 1960 déroge aux principes généraux de la succession d’États. On peut de surcroît mettre en doute la thèse française selon laquelle Madagascar aurait acquiescé au démembrement de son territoire. Cette amputation lui a plutôt été imposée par la Puissance administrante à la veille de sa résurrection en tant qu’État souverain, le 26 juin 1960. » En 1973, la remise en cause à bon escient de cette annexion indue par le président de l’époque, M. Didier Ratsiraka, a donné le jour à une succession de démarches juridiques internationales pour faire reconnaître le droit de Madagascar sur ces Iles. Ces dernières n’ont pas vraiment encore abouti, peut-être à cause de l’attitude (dira-t-on molle ?) des dirigeants successifs sur ces îles, et pour diverses raisons.

Car il s’avère probable comme nous le savons, que ces Iles Eparses regorgent de richesses dont le gaz et le pétrole.

La France a déjà entre autres octroyé des permis exclusifs d’explorations offshore en 2008 à Juan de Nova.

Monsieur le Président de la République, nous sommes bien en présence d’un différend qui touche notre souveraineté nationale : sujet extrêmement sensible s’il en est.

Vous aviez déclaré quelques jours à peine avant la fin de la propagande du premier tour (23 octobre 2013) : "Je promets de me battre pour la restitution de nos îles….Cela fait dix ans que Madagascar se bat pour avoir ces îles. Elles contiennent beaucoup de richesses, d’où la difficulté de les récupérer".

Dans une conférence de presse que vous donniez à la presse présente à Washington DC mercredi 19 mars dernier, vous proposez une co-gestion des Îles avec la France : il ne s’agit plus de revendiquer mais plutôt de négocier avec la France la gestion conjointe de ces Îles, et notamment l’Île Juan de Nova, située à 150 kms des côtes malgaches.

Monsieur le Président, pour cette question sensible de souveraineté nationale, les citoyens ont plus que jamais le droit de savoir et d’être informés de la manière la plus transparente possible.

Permettez moi de poser quelques questions de la manière la plus simple possible (non exhaustives sur le sujet) :

- Pourquoi avoir changé d’avis en 5 mois, au-delà du fait que vous comptiez séduire l’électorat avant l’élection présidentielle ?
- Avez-vous consulté les spécialistes malgaches sur ces questions territoriales (juristes éminents, techniciens sur les questions territoriales maritimes, … ) au-delà de votre cercle de conseillers nationaux et/ou étrangers : des experts malgaches qui peuvent apporter un avis indépendant , objectif , de sorte qu’un président de la république ne commettrait pas d’impair devant la population et l’histoire de son pays en prenant décision ?
- Quelles seraient les caractéristiques exactes de cette cogestion avec la France ?
- Quelles sont les raisons qui font que la société Exxon Mobil vous approche aussi rapidement aujourd’hui ?

Monsieur le Président,

Dans une démocratie directe, cette question de portée nationale aurait fait l’objet d’un référendum. Il ne s’agit pas de vous en conseiller d’en entreprendre un, mais de vous (re)-souligner l’importance extrême qu’un dirigeant a de consulter, de travailler en concertation avant de prendre une décision qui met en cause la souveraineté nationale et qui de fait doit être mûrement réfléchie. Nous remarquons que vous décidez cette cogestion deux mois à peine après votre investiture, et avant la formation de votre gouvernement. N’est-ce pas hâtif ?

Je me permettrai dans l’humilité de vous rappeler que toute décision touchant le territoire national vous rend redevable devant les générations futures, en plus du fait que vous êtes déjà redevable avec l’actuelle. Si cette cogestion suppose le partage des richesses d’un pays avec un autre, aimeriez vous être dépeint dans l’Histoire comme le Président qui a vite entrepris un compromis avec un autre pays pour pouvoir jouir des richesses nationales de son pays ? Soulignons qu’il ne s’agit pas de rejeter la France qui est un partenaire historique privilégié de Madagascar. Il s’agit de faire valoir notre souveraineté, à l’intérieur ou sur la base de laquelle Madagascar solliciterait des services à la France, comme à un autre pays respectueux de cette souveraineté.

Il se dit que vous n’auriez pas eu le choix compte tenu des paramètres en place, dont la gestion passée de l’équipe de transition (cette transition désastreuse à laquelle vous avez participé) qui aurait pris des engagements à l’insu de la nation (pour changer !). Si cela était, il vous appartient de nous dire de manière transparente en quoi vous vous retrouvez sous pression et pourquoi vous êtes forcé de prendre cette décision de co-gestion aussi rapidement. Nous pouvons faire de l’empathie si cela était justifié.

Mais de grâce Monsieur le Président, ayez de l’empathie pour les citoyens de ce pays que vous dirigez pour 5 ans et qui ont besoin d’être informés et non pas mis devant le fait accompli, sans autre forme d’explication satisfaisante. Cela est d’un autre temps et constitue un schéma révolu, considérant notre soif de plus en plus élevée de bonne gouvernance et de participation citoyenne. Au passage, nous vous suggérons, le plus humblement encore, d’améliorer votre système de communication rapidement, car la manière de rendre compte dans les médias dont vous faites état, avec votre équipe, est plutôt étonnante et peu satisfaisante : nous voulons pour preuve par exemple le manque de clarté et de transparence sur l’existence et l’utilisation future des 350 voitures 4x4 de marque asiatique. L’argument du « win-win » non étayé et non détaillé devrait-il suffire pour apaiser la soif de transparence sur ce sujet, obscur à ce jour ?

Monsieur le Président,

Dans cette ère nouvelle qui semble s’ouvrir pour Madagascar après ces 5 ans catastrophiques pour la majorité de la population, nous comptons sur un président qui sache pratiquer la vraie concertation devant les enjeux de portée nationale et adopter de nouvelles pratiques axées sur la redevabilité. Est-ce que ce souhait vous semble accessible dans votre perception de votre rôle de président actuel ?

Bien respectueusement,

Faraniaina Ramarosaona
faraniainaramarosaona@gmail.com
23 Mars 2014

40 commentaires

Vos commentaires

  • 24 mars 2014 à 08:56 | niry (#210)

    blablablablabla.., chaque chose en son temps, mbola tsy masaka akory ve ny saosy dia efa tapohana @ rano sahady vé ? Mbola tsy vonona akory ve ity fototra dia asiana tafo mazefatra ty trano ?? C’est une question de timing ! Y a plein d’autres priorités encore.. et malgré vos airs d’humilité, sy amin’ny fo feno fenetry tena, on distingue bien des peaux de bananes insidieuses glissées sous le PRM !!..
    Repostez votre lettre en 2017 ! Rien ne presse pour l’instant !.

    • 24 mars 2014 à 10:08 | zorey974 (#7033) répond à niry

      Tout à fait d’accord !
      vous revendiquez ce que vous n’avez pas alors que vous n’arrivez toujours pas à structurer et gérer ce que vous avez !
      Il serait déjà énorme que les richesses dont vous avez la maîtrise puissent profiter à Madagascar et non pas à quelques véreux et mafieux.
      Car si les îles éparses sont gérées de la même façon, il y a de quoi s’inquiéter.
      Après c’est un combat légitime mais chaque chose en son temps.
      Madagascar n’a pas les moyens ni la légitimité aujourd’hui d’aller affronter la France...

    • 24 mars 2014 à 10:41 | Paulo Il leone (#6618) répond à zorey974

      Bravo ! En plein dans le mille ! "Oté la Rinion !"

    • 25 mars 2014 à 10:18 | claude (#3141) répond à niry

      Le President aurait du ne pas en parler lui non plus. C’est trop tot comme vous dites.

    • 25 mars 2014 à 12:31 | betoko (#413) répond à zorey974

      Vous avez une mentalité de colon , un réactionnaire ,Pourquoi l’île Maurice a pu récupérer l’île Tromelin dont La France s’est accaparé aussi ?

    • 25 mars 2014 à 12:36 | betoko (#413) répond à claude

      Comment ça trop tôt ? Quand est ce que nous devrions en parler , Une fois que tout sera au main de La France ? Nous avions attendu depuis 1973 , Il est temps maintenant de s’en occuper

    • 25 mars 2014 à 22:17 | masiaka (#7299) répond à zorey974

      "Les gens heureux croient toujours avoir raison quand la fortune soutient leur mauvaise conduite."
      François de La Rochefoucauld

    • 26 mars 2014 à 09:44 | zorey974 (#7033) répond à betoko

      Maurice n’a pas récupéré Tromelin, il y aune cogestion ! pas cons les mauriciens...
      Après je veux bien être traité de colon ou réac, ça me fait juste sourire...

    • 26 mars 2014 à 09:48 | zorey974 (#7033) répond à masiaka

      Je ne prétends pas que la position de la france est bonne, je suis juste réaliste, je ne tire pas des plans sur la comète !
      Avec l’âge on finit par comprendre que pour faire bouger les lignes il faut du temps et de la patience.

      A titre perso, je ne suis ni riche ni pauvre, je ne dois rien à personne, je n’ai volé personne, je n’ai pas hérité, je me lève tous les matins pour aller bosser. Après je ne suis pas un saint mais je n’ai jamais abusé des autres pour obtenir ce que j’ai... Et pourtant je ne crois pas en dieu.

    • 27 mars 2014 à 18:14 | vivi (#7781) répond à betoko

      Betoko.
      Soyez quand même réaliste ! Ce que les dirigeants successifs n`ont pas résolu en 40 ans, ce n`est pas HR qui va solutionner miraculeusement en 2 mois.
      Je suis partant a ce que qu`on continue a revendiquer ces iles éparses mais qu`on commence déjà a récupérer nos richesses naturelles (comme les bois de roses) et toutes les ressources minières qui partent a la vitesse grand V a l`étranger.Ces richesses se trouvant TOUS A L`INTERIEUR du pays et qui sont pillés par des mafias et nécessitent des moyens énormes pour les arrêter.
      Apres, on passera a une vitesse supérieure.
      Merci.

  • 24 mars 2014 à 09:52 | mpitily (#1212)

    Merci et bravo à la rédactrice.

    Une énième reculade de notre nouveau président en seulement 2 mois ! Faudra-t-il encore s’en étonner ? Quand est-ce qu’il retrouvera ses esprits ?

    Ses idolâtres vont encore l’applaudir et le blanchir illico ! Vraiment rien de nouveau sous notre ciel politique. Dommage !

    • 24 mars 2014 à 10:22 | Paulo Il leone (#6618) répond à mpitily

      j’avais vous dire c’que j’ai fit à betoko (un pote à vous, aussi déconnecté& des réalités que vous) : que voulez-vous qu’il fasse ? Qu’il dépêche le grand amiral 6 ou 7 étoiles, j’ai nommé didier le sénile, à la tête d’une flotte de guerre rouillée et louée aux Coréens (puisque Madagascar a des amiraux mais aucun bâtiment de guerre, XMDR !) pour bouter la France hors de Iles éparses ?
      Par ailleurs je souscris entièrement au post de zorey97 (oté la rinion !)

    • 25 mars 2014 à 10:20 | claude (#3141) répond à Paulo Il leone

      Moi, j’aurais voulu qu’il n’en ait pas parle, pas encore. Nommer le PM d’abord. Bien reflechir. Consulter des experts nationaux. ...

  • 24 mars 2014 à 10:59 | valoha (#7124)

    Raha mpitondra marina, mangarahara, liana hampandroso ny Tany Malagasy malaky ny fitondrana ankehitriny dia ny fitakiana ireo Nosikelintsika ireo no tokony laharampahamehana voalohany indrindra. Manana ny manampahaizana ilaina @ fitakiana iraisam-pirenena isika. Moa, ao ihany koa ny kaompania vaventy eran-tany mpitrandraka sy mpikaroka harena an-dranomasina(na Tatsinanana na Tandrefana izany). Koa, miankina betsaka @ ny filoha sy ny fitondrana vao2 ny zavatra rehetra hitondra an’i Gasikara @ ny fampandrosoana haingana !

  • 24 mars 2014 à 11:24 | betoko (#413)

    POLO , n’avais je pas raison concernant ces îles ? Il ne s’agit pas d’envoyer une flotte ou une armée sur dans chaque île . Ces îles nous appartiennent et La France a le droit de nous les restituer , Monsieur André Oraison a entérinement raison et ce matin lors de la conférence de presse le président Hery Rajaonarimampianina a changé complètement d’ avis . Il est revenu sur sa déclaration de la semaine dernière disant que ces îles doivent être gérées avec la France
    Il disait que cela demande beaucoup de réflexion et que si quelqu’un a des idées qu’il le transmette . Voilà une occasion Monsieur le Président
    Je conseille à la personne de lui transmette cette lettre ouverte au plus vite , quitte à la faire déposer à son domicile à Tsimbazaza , certainement il sera ravi
    En tout cas je remercie Monsieur Le Président d’avoir changé d’avis car ce n’est pas son rôle de décider tout seul concernant ces îles , Cela doit être débattu au parlement , mais par référendum je ne vois pas l’utilité . Nous connaissons déjà la résultat car suivant nos us et coutumes , un malgache est fière de sa terre et ne vent jamais qu"on la brade

    • 24 mars 2014 à 11:25 | betoko (#413) répond à betoko

      La France a le droit et LE DEVOIR de nous les restituer

    • 24 mars 2014 à 12:24 | bbernard (#6880) répond à betoko

      Vous faites bien de préciser "le DEVOIR". Oui la France a le DEVOIR de restituer ces îles à Madagascar. Mais dans l’immédiat, il y a d’autres problèmes à régler qui sont beaucoup plus essentiels pour la survie de la population.

    • 24 mars 2014 à 12:43 | betoko (#413) répond à bbernard

      Des pro blêmes qui n’en a pas ,La France n’est pas en guerre à ce que je sache ? Tout peut se résoudre si on veut à moins que comme à son habitude , La France va faire traîner l’affaire .De plus ces îles ont du pétrole et de gaz à gogo sans parler du phosphate , je viens de le savoir samedi soir dernier et c’est urgent pour nous malgache .
      Savez vous que La France a déjà touché une redevance venant d’une compagnie italienne pour que celle ci pusse commencer ses recherches au large de l’île Juan De Nova ?et pour quoi elle a gardé tout seul le fric ?

    • 24 mars 2014 à 12:45 | zorey974 (#7033) répond à bbernard

      Il y a d’autres problèmes à régler mais à défaut d’être capable de se retrousser les manches et de se prendre en main, il est bien pratique d’accuser l’ancienne puissance coloniale...

    • 24 mars 2014 à 12:52 | zorey974 (#7033) répond à betoko

      Mais vous avez des richesses naturelles à gogo (hors îles éparses) c’est ce qu’aime à se convaincre les élites nationalistes malgaches et pourtant vous êtes toujours "au cul" comme dit créole ! Structurez-vous pour exister et être crédible à l’international et vous aurez une chance de voir aboutir vos légitimes doléances.
      Aujourd’hui à part cramer les lambeaux de forêt qui vous restent et vous enfoncer tous les jours un peu plus, que faites-vous ?

    • 24 mars 2014 à 13:24 | Paulo Il leone (#6618) répond à betoko

      Personne ici ne dit que le droit est du côté de la France dans ce dossier ! Mais avant de "glapir", Madagascar doit avoir une stratégie claire pour récupérer ce qui lui revient de droit (ce qui n’est pas la cas), et surtout avoir les moyens de sa stratégie (ce qui est encore moins le cas) ! Donc, au lieu de se lancer dans le vide et se retrouver à l’inverse de ce qu’on voulait accomplir, il est préférable d’attendre un moment plus propice pour ramener ce dossier sur la table face à votre principal donateur et bailleur de fonds ; ça s’appelle avoir les pieds sur terre, être pragmatique, par opposition à être dogmatique-façon-didier-le-sénile et son héritier "spirituel" simplet 1er.
      Pour dire les choses autrement : on ne cherche pas systématiquement des poux à celui auquel on est en train de demander de l’aide ! C’est un dossier qui demande de la finesse et non pas de la précipitation !
      Demande à badinter, s’il n’est pas trop sénile il te confirmera mes dires... MDR !!

    • 24 mars 2014 à 14:27 | niry (#210) répond à Paulo Il leone

      Betoko n’a même pas de bateau pour vérifier si ces îles existent vraiment.. C’est facile de crier les "moi, je", "moi, je", "ya kà, ya kà".. du fin fond de son confortable salon à tanà..
      Va dans les iles éparses à la pêche aux crabes des mangroves d’abord, Betoko et on en rediscutes après !

    • 25 mars 2014 à 10:23 | claude (#3141) répond à betoko

      "Il disait que cela demande beaucoup de réflexion et que si quelqu’un a des idées qu’il le transmette . "

      Qu’il reflechisse d’abord et consulte les experts.

    • 25 mars 2014 à 10:26 | claude (#3141) répond à zorey974

      Nous avons notre defaut. Mais ce qui nous appartient doit nous revenir.

    • 25 mars 2014 à 11:35 | bbernard (#6880) répond à zorey974

      Vous avez raison, accuser ces sales colons est une technique vieille comme Hérode. Je suis français mais je ne suis pas pour autant d’accord avec toutes les décisions et actions de mon pays. J’ai toujours gardé ma liberté de pensée et de parole et je n’hésite pas à dénoncer les agissements français quand ils doivent l’être. Le malheur dans cette affaire, c’est que les pouvoirs malgaches antérieurs n’ont jamais agi dans l’intérêt de la Nation malgache mais dans le seul intérêt de petits politicards véreux qui n’avaient qu’une seule chose en tête, s’enrichir le plus possible. Aussi, ils ont toujours cédé à la facilité des pots de vin distribués avec largesse par la France, les USA, la Chine, les karanas etc... la liste n’est pas exhaustive. Il serait grand temps que le nouveau gouvernement, à défaut de demander une restitution intégrale des îles éparses, commence par demander sa part du gâteau de l’exploitation qui en est faite par les français. Cela permettrait de contribuer au renflouement des caisses de l’Etat et de libérer le gouvernement pour agir dans les autres domaines les plus urgents pour la population.

    • 25 mars 2014 à 11:37 | betoko (#413) répond à claude

      Il suffit qu’il fasse venir à Iavola Monsieur André Oraison , IL possède des argumnets juridiques attestant que ces îles appartiennent à Ma..dagascar .Dans les années 80 il avait organisé une conférence se rapportant sur ces îles
      Pour votre information , Monsieur André Oraison est de même gabarit que le feu Monsieu Guy Carcasonne , les deux sont des références aussi bien en droit constitutionnel qu’international

    • 25 mars 2014 à 11:49 | betoko (#413) répond à niry

      Pour savoir si ces îles existent réellement , il vous suffit d’aller sur GOOGLE MAPS . Je ne sais pas quel âge avez vous , mais depuis 1973 , dés qu’il fut nommé ministre des affaires étrangères , Didier Ratsiraka avait revendiqué ces îles comme appartenant à Madagascar
      Il est grand temps que monsieur le président de la république entame une négociation le plus vite possible .
      Je ne suis pas un sous développé intellectuel comme vous concernant ces îles
      Jalousie quand tu nous tient .

    • 25 mars 2014 à 12:00 | betoko (#413) répond à claude

      Que cela demande beaucoup de réflexion ? Plus on tarde , plus La France va nous mettre devant le fait accompli . Nous avons attendu depuis 1973 , On va encore attendre combien d’année , 20 , 50, 100 ans ? Déjà une société italienne commence à prospecter au large de l’île Juan De NOVA , Autre que le gaz et le pétrole , on y trouve du phosphate et du cobalt et autres métaux sous la mer . Si nous pouvions fouiller les archives de l’ORSTOM , l’ancêtre du BRGM , certainement nous en trouverons d’autres ressources minières aussi bien sur terre quand dans la mer malgache

    • 25 mars 2014 à 18:33 | Mailaka (#2536) répond à betoko

      Betoko, je ne dirais même pas "la France a le droit de nous restituer (ces îles), mais plutôt qu’elle a l’obligation de le faire.

    • 26 mars 2014 à 22:10 | niry (#210) répond à betoko

      Ca y est, Betoko ? t’as trouvé ton nouveau cheval de bataille ?? Ca fait 5ans que tu pourris le forum de Tribune pour ne rien dire et comme par hasard QUE maintenant tu veux qu’on réclame les iles eparses ?? C’est maintenant que tu te réveilles ???
      Sous couvert de nationalisme, tu ne sers pas les intérêts de ta patrie Betoko.
      Tu n’es pas un patriote Betoko ! Tu n’es qu’un vendu, un vil felon, juste bon à jeter des peaux de bananes pour mettre le prm en difficulté !! A savourer le marasme..

      Tout ce qui t’arrange c’est le bordel au pays. T’as essayé la divison ethnique, ca n’a pas marché ! maintenant tu n’hesites pas à utiliser un argument purement nationaliste pour arriver à tes fins. Je te méprise ! Ce n’est pas le moment de réclamer les iles !! Point barre ! On le fera plus tard. On a attendu 50ans, on n’est pas à quelques années près.. Betonkon.

  • 24 mars 2014 à 15:42 | Vohitra (#7654)

    Misaotra erampo sy erantsaina anao mpanoratra ny taratasy, mahereza manohana ny hevitrao, aza sasatra ny mijoro hiaro ny fahamarinana ampanetren-tena, tsy ho mora izany saingy ny fanolorantena asehonao izao dia mahavelombolo ary mendrika.

    Misaotra sy mankahery ny mpanoratra

  • 24 mars 2014 à 15:48 | Scipion3926 (#6636)

    Avec Madagascar, Nosy be et Sainte Marie on compte en fait 7 îles éparses pas 4.

  • 24 mars 2014 à 17:27 | mandinika (#4014)

    fa inona no andrasan-dry jeneralin-poza 50 miaraka @ richard bomba tsy mandeha miady maka ireo nosy ireo fa laozana manamoly ao @ tanana fotsiny. Rehefa tsy mahavita misambotra an-dremenabila dia andeha miady @ frantsay. Sa aleo andevozin’ny frantsay ry le jeneraly vendrana ireto a. Ny an’olona miverina avy niady na nahavita adidy goavana t@ firenena vao omena galona, ny an’ny gasy zarazaraina otran’ny mizara vatomamy.

  • 25 mars 2014 à 09:14 | Sandry (#7931)

    Ces revendications sont légitimes ! Et un jour ou l’autre, il faudra bien que le pouvoir en place aborde cette question épineuse. Ce n’est pourtant pas le moment car nous sommes toujours sous le joug de la France, qui conditionne les financements dont nous aurons besoin pour remettre à flot l’économie nationale.

    Mais je rejoins parfaitement l’analyse de notre rédactrice et demande au Président plus de communication. Parlez au peuple qui vous a propulsé à la tête du pays ! "Aza atao tompon-trano mihono ny vahoaka malagasy". Dites pourquoi vous n’arrivez pas à nommer un PM après 2 mois ! Dites quels sont les "voan-dalana" que vous avez ramené de votre périple américain et français ! Dites quels ont été les accords secrets avec la société chinoise pour l’octroi de ces véhicules 4x4 !

    Le changement, c’est MAINTENANT !!

    • 25 mars 2014 à 09:32 | zorey974 (#7033) répond à Sandry

      "le changement c’est maintenant"
      ça c’est du slogan symbole de réussite !! lol

    • 25 mars 2014 à 12:10 | betoko (#413) répond à Sandry

      NON Sandy , dés maintenant , dés la nomination du nouveau gouvernement qu’on commence tout de suite les négociations . Justement voilà une très belle occasion pour que La France nous restitue ces îles . La chantage ne fonctionne plus . Que notre président de la république , son premier ministre et aussi son ministre des affaires étrangères soient fermes et qu’ils n’ont pas peur des intimidations et pressions de toutes sortes .
      Si nous pouvions exploiter dés maintenant le gaz et pétrole au large de ces îles , dans 15 ans nous pourrions sortir de la misère

    • 26 mars 2014 à 09:41 | zorey974 (#7033) répond à betoko

      "Dans 15 ans nous pourrions sortir de la misère"
      Mais qulles inepties !!
      Le Nigéria qui regorge de pétrole n’est pas sorti de la misère pire on parle de malédiction de l’or noir, qui pollue tout, corrompt tout ! Le Gabon qui produit du pétrole depuis 40 ans est toujours dans la misère.
      on peut avoir toutes les meilleures volontés du monde on ne peut pas lutter contre les multinationales qui détiennent le pouvoir.
      Le pétrole à Mada c’est comme ailleurs, le pire pour le pays...
      Une agriculture raisonnée voilà le début d’une solution pour Mada.

  • 25 mars 2014 à 16:00 | bema (#828)

    Message très important car ces ÎLES sont ANNEXÉES depuis 1960 comme la Crimée de notre époque. A mon humble avis, il n’y a pas à attendre à faire les démarches.Misaotra tompoko

  • 25 mars 2014 à 17:16 | valoha (#7124)

    Ry manampahefana Malagasy isany - mila ary tokony ho takiana eo @ ny sehatra iraisam-pirenena ireo nosikely manodidina antsika ireo ! Atao laharampahamehana ! Tsy angatahina andro ! Antsika ireo, ary tsy misy tokony isalasalana mihitsy izany. Manana olona, na mpanao lalana izany, na mpikaroka ara-tsiantifika izany, na mpandraharaha, sns...hisahana miaraka @ fitondrana sy ny Olobe, ny Antenimiera, ny Faritra isany izany. Ary tsy misy hiandian-kevitra fa hiala @ izy ireny ny fampandrosoana malaky ny Firenena ! I Gasikara no jerena eto fa tsy singan’olona ! Ny Malagasy no ho tompon’ny harena rehetra ao ambany ranomasina ao, ary an’ny Malagasy izy ireo !

  • 25 mars 2014 à 22:11 | masiaka (#7299)

    - Restitution des Iles Eparses :
    Résolution 34/91 du 12 Décembre 1979 & Résolution 35/123 du 11 Décembre 1980. Organisation des Nations unies.

    - Droit International maritime :
    ZEE : 200 000 Miles

    Ces Iles demeurent des propriétés pleines et entières de l’Etat Malagasy en vertu du droit international. Il n’y a ni débat, ni polémique sur ce fait. La problématique demeure la spoliation de l’Etat français et son intention manifeste de "garder" ces Iles à n’importe quel prix !

    Il est primordial pour l’opinion publique et l’Elite Malagasy de comprendre et d’intégrer ces données.

    On continue à dormir ?

    http://survie.org/billets-d-afrique/2012/215-juillet-aout-2012/article/les-iles-eparses-un-tresor-bien

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS