Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 26 septembre 2021
Antananarivo | 05h07
 

Tribune libre

Lettre ouverte

jeudi 9 décembre 2010

Madagascar : Les étudiants et stagiaires Malgaches du Maroc rivalisent de talent en sport et culture avec leurs frères d’autres pays du continent.
« Ne soyez pas étonnés si le gouvernement Malgache sera encore plus, désavoué par la communauté internationale, notamment le pays où nous nous trouvons actuellement. »

Les étudiants et stagiaires Malgaches du Maroc rivalisent de talent en sport et culture avec leurs frères d’autres pays du continent à l’occasion des festivités annuelles organisées par la Confédération des élèves, étudiants et stagiaires africains étrangers au Maroc (CESAM).

Football, basket-ball, volley-ball, ping-pong, dominos, génie en herbe, athlétisme (marathon), scrabble, échecs, billard, miss et mister, etc… sont les principaux sports et concours pratiqués pendant cette célébration qui se déroule durant une semaine le mois d’Avril de chaque année à Rabat, capitale du Royaume du Maroc.

Les jeunes ressortissants du Sénégal mettent en valeur le Mballar, les ivoiriens le Coupé décalé, les camerounais le Makossa, les congolais le Ndombolo, les gabonais "l’Oriengo" ; et les jeunes malgaches, eux, font le show avec le Kilalaky, Tsapiky, Kawitry, Mangaliba, Malesa , Horija, Basesa, Dihy soroka etc… les danses qui font en vedette au pays.

Selon Marco Tsaradia, étudiant de l’école nationale de commerce et de gestion de Settat et dynamique CACSL « chargé des affaires culturelles, sportives et de loisirs » sortant (2009-2010) de l’association des Malagasy étudiants et stagiaires au Maroc dénommée TSINGY Maroc, « la prestation des Malgaches en terme de danse est un moment très attendu par toutes les communautés lors de ce genre de festivités africaines organisées en honneur des étudiants africains de différentes nationalités au Maroc ».

Tsaradia Marco parle d’un bilan positif de la participation malgache à cette rencontre sportive et culturelle : « Madagascar est très bien représenté. En Avril 2010, nous avons obtenu beaucoup de médailles d’or notamment en Marathon, en ping-pong, billard etc.., pas mal de médaille d’argent ainsi que de bronze. Nous avons un manque d’équipement en sport collectif, ce message s’adresse aux intéressés qui pourront aider l’association car le meilleur reste à venir, même si nous avons été éliminé au premier tour en volley-ball et par un score de 4-2 en football … ».

Et à lui d’ajouter : « S’il y a un message que je voudrais faire passer aux personnes influents de mon pays, aux riches particuliers, chefs d’entreprises etc… désirant de voir Madagascar se développer un jour, c’est celui de leur demander d’investir dans l’éducation ; c’est un investissement à valeur sûre, nous avons le potentiel, je vous l’assure, beaucoup d’étudiants Malgaches sont Majors dans leurs établissements respectifs ici au Maroc, et disposent de beaucoup de compétences. Actuellement par exemple, pourquoi n’avons-nous toujours pas perçu notre allocation annuelle, 2 années de suite, pourquoi ? ils diront peut-être que c’est parce qu’il n’y en a pas, mais c’est faux, c’est parce qu’il y a d’autres priorités et cela est inacceptable. Ce message doit passer et s’il vous plaît ne censurez rien, si notre « bourse d’État » (C’est comme ça qu’on l’appelle) ne nous parvient pas d’ici peu, et bien ne soyez pas étonnés si le gouvernement Malgache sera encore plus désavoué par la communauté internationale, notamment le pays où nous nous trouvons actuellement car nous allons entamer une grève comme il n’y en avait jamais eu pour accuser ce gouvernement, si nous ne l’avons pas fait depuis c’est parce qu’on sait que le pays va mal, qu’on se doit d’être solidaire avec le peuple et non être égoïste, mais le moment est venu pour revendiquer le respect, nous n’avons aucune position politique, je répète encore une fois, pas de position politique, nous demandons juste qu’on nous respecte, qu’on respecte nos droits. C’est un problème de respect pas d’argent. Que vous le vouliez ou non, nous représentons l’avenir de ce pays que nous aimons tant ». Actuel président (S.G) des étudiants malgaches de la ville de Settat, ce jeune homme est influent et a beaucoup de charisme, il aurait pu être le S.G de l’association au niveau national s’il était domicilié à Rabat.

Créée le 7 février 1981 à Rabat et reconnue comme association par la wilaya (région ou province) de Rabat- Salé Zemmour Zaer, la CESAM est une organisation amicale et démocratique qui a l’ambition de regrouper en son sein tous les élèves, étudiants et stagiaires africains étrangers au Maroc à travers leurs associations nationales respectives. L’association des étudiants Malgaches, TSINGY Maroc est l’une des partenaires indissociables de la CESAM.

Association indépendante, la CESAM ne s’affilie à aucun parti politique ou groupement confessionnel. Les étudiants membres de la CESAM sont originaires des pays suivants : Angola, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Cap - Vert, Centrafricaine, Côte d’Ivoire, Congo, Djibouti, Gabon, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Guinée Equatoriale, Ghana, Kenya, Liberia, Les îles Comores, Libye, Madagascar, Mali, Mauritanie, Mozambique, RD du Congo, Sénégal, Sierra Leone et de Sao tome et principe.

S .L

étudiante en journalisme

3 commentaires

Vos commentaires

  • 9 décembre 2010 à 12:17 | zazavavykely (#5040)

    Depuis des décennies, de Cuba passant par l’ex URSS et jusqu’au Maroc, les étudiants malgaches boursiers sont laissés pour proie à la misère. A quand une vraie politique d’éducation viable ???

  • 10 décembre 2010 à 07:30 | boanasidy boana (#4831)

    Donc, si je comprend bien, les étudiants malgaches au Maroc, bien que vivant au-dessous du seuil de la pauvreté accomplissent quand même des miracles ! Bon, que le gouvernement TGViste reste tranquille ! Pour garder cette performance le Gouvernemebt TGViste peut couper définitivement les bourses à ces patriotes !

  • 12 décembre 2010 à 20:52 | Jipo (#4988)

    Est-ce que ce problème est nouveau ? quel est le budget accordé à l’enseignement ?, bien que apolitique, les étudiants doivent quand meme se tenir au courant, étant l’avenir du pays c’est bien la moindre des choses et quand vous avez un prétendant qui vote la majorité du budget :
    1 pour la bonne marche du gouvernement et des institutions .
    2 pour l’armée et le maintien de l’ "Ordre",comme déjà dénoncé, mieux vaut avoir un corps bien developpé qu’une TETE . . .

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS