Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 9 août 2022
Antananarivo | 04h22
 

Médias

Centre de presse

Les journalistes à Madagascar sont en difficulté

vendredi 1er juillet 2011 | Rakotoarilala Ninaivo

Lors de l’inauguration du centre de presse malagasy, effectué ce jeudi 30 juin 2011 à Antsakaviro, le représentant résident par intérim du PNUD à Madagascar, Corneille Agossou a constaté que les journalistes assument tant bien que mal leurs responsabilités dans des conditions matérielles et financières difficiles, exacerbées par le contexte socio-politique et économique que vit Madagascar depuis quelques années.

Selon Corneille Agossou, le droit à l’information se trouve au cœur de la gouvernance. Une information pour mieux comprendre, une information pour savoir, une information pour mieux participer aux décisions qui concernent chaque citoyen, une information pour élargir les choix qui s’offrent à chaque individu, une information pour mieux choisir. Donc « pour le besoin du développement humain durable tout simplement » a conclu le représentant du PNUD, tout en attirant l’attention de la presse à Madagascar qu’il s’agit de la responsabilité des journalistes pour l’atteinte des OMD à Madagascar.

C’est pour cette raison que l’Ambassade des États-Unis, l’Ambassade de France, le PNUD, la Banque Mondiale, et le WWF Madagascar se sont associés pour la création d’un centre de presse à Madagascar. « Nous avons jugé utile la mise en place de ce centre qui, nous l’espérons, vous permettra de mieux jouer le rôle-clé qui est le votre dans le développement de Madagascar. Nous espérons aussi que d’autres partenaires viendront nous rejoindre afin de donner à ce centre toute sa dimension multidisciplinaire » a affirmé Corneille Agossou dans son allocution.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 1er juillet 2011 à 09:50 | N.R. (#2958)

    Des occidentaux qui se posent toujours en donneurs de leçons, mettant en exergue les faiblesses du pays hote qui néglige le pouvoir entre les mains des médias en ce XXIème siècle.
    Je mets en garde nos journaliste aux manipulations subtiles de cette communauté internationale intéressée. Faites la part des choses en tant que citoyens responsables et surtout patriotes à l’image de notre très chère regrétée Gisèle RABESAHALA.

    • 1er juillet 2011 à 11:22 | Parole (#2602) répond à N.R.

      Oui, tu as raison camarade, ne nous laissons pas corrompre par cet internet capitaliste dépravé, faisons résonner l’amponga et le sodina pour nous adresser au peuple !

    • 1er juillet 2011 à 12:01 | da fily (#2745) répond à Parole

      oui NR, pourquoi donc sommes-nous si "exceptionnels" au point de ne rien appprendre de l’extérieur ?

      Parole dit : "aponga et sodina" pour nous adresser au peuple, et pendant ce temps "mandihy ny hitsikitsika" !

      Ny an’i NR itony dia ny atao hoe mentalité rétrograde, mba banjio ity ho avinao sy ity firenenanao ry namana ! Aiza no misy anao izao ? Aiza ?

    • 1er juillet 2011 à 12:19 | niry (#210) répond à N.R.

      NR...ah l’obscurantisme, quand tu nous tiens ! Ouvrez vous au monde bon Dieu ! Ca vous arrange tellement cette situation ! On sait ce que sait que d’agiter à tout bout de champ le réflexe nationaliste ! On sait aussi où ça mène !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS