Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 août 2022
Antananarivo | 06h48
 

Economie

Port de Toamasina

Les conteneurs de bois de rose ne sont que des rumeurs

vendredi 16 avril 2010 | Bill

Suspectant des centaines de conteneurs de bois de rose sur le point d’être embarqués, le chef du gouvernement de la Haute autorité de transition (HAT), le général Camille Vital est descendu sur le terrain. Accompagné de deux ministres, celui des Finances et celui de l’Environnement, le Premier ministre a contrôlé, après avoir ordonné la suspension de toutes exportations, et ce pour trois jours afin de procéder aux vérifications minutieuses des conteneurs. Il y a quelque 130 conteneurs qui doivent être embarqué à bord de quatre navires à quai.

Assistés par les autorités locales et les forces de l’ordre, la délégation gouvernementale a procédé à ces « fouilles » ou contrôles physiques. Huit conteneurs ont été contrôlés dans la matinée du 15 avril mais aucun bois de rose. Tout était en règle. Les conteneurs contenaient plutôt des marchandises telles du tissus et des effets vestimentaires, des pierres et du girofle. Aucune marchandise suspecte.

Dans l’après-midi, le chef du gouvernement et la délégation qu’il a dirigé, ont décidé de lever la suspension des exportations pour cause de recherche infructueuse semble-t-il. Les embarquements ont repris au grand soulagement des exportateurs qui ont pu alors éviter les dommages causés par un retard des expéditions. Sans parler des charges que l’immobilisation des navires dans de telle situation coûte aux affréteurs.

Ce qui chiffonne certains esprits dans tout cela c’est la rapidité des décisions qui ont été prises, aussi bien pour suspendre les exportations que pour lever ces mesures. Vu le nombre de conteneurs à embarquer, moins d’une dizaine ont subi les vérifications de la délégation gouvernementale. Quid des autres conteneurs ?

Qu’est ce qui a bien pu faire changer d’avis le Premier ministre qui a pourtant été sur le terrain ? Est-il vrai que les conteneurs prêts à embarquer ne comportaient aucune pièce de bois de rose ? Ou bien est-ce que l’initiative était destinée à convaincre les bailleurs de fonds et les organisations internationales très critiques ces derniers temps, de la bonne volonté des dirigeants en place d’interdire toutes exportations de ce bois précieux ? Mais avec huit vérifications effectuées sur le lot de conteneurs à embarquer, c’est de l’échantillonnage dira-t-on, peut-on convaincre ?

7 commentaires

Vos commentaires

  • 16 avril 2010 à 10:57 | vuze (#918)

    Source Orange :

    - 10H00 - AFFAIRE BOIS DE ROSE : 91 conteneurs de bois de rose ont été saisis par le port de Tamatave

    Qui dit la vérité ?
    Bill, soit votre article a été écrit avec un cageot de THB vide à côté de vous soit Orange raconte n’importe quoi...

  • 16 avril 2010 à 15:32 | Albatros (#234)

    "Les conteneurs de bois de rose ne sont que des rumeurs" !!!!.

    Bien sûr. Tout cela est faux !!!!.

    Comme le reste :

    - La crise !!! : une rumeur,
    - La déforestation !!! : une rumeur,
    - Le nombre pléthorique de Généraux !!! : une rumeur,
    - Le nombre de chômeurs depuis mars 2009 !!! : une rumeur,
    - L’efficacité de la HAT !!! : une rumeur.

    Pour ce dernier point je regrette d’être obligé d’attendre le 24 avril pour avoir l’avis de Basile. :-)

  • 16 avril 2010 à 17:18 | FeoIray (#341)

    Cher Bill,
    comme tu l’as ecrits, le "controle" n’a eté effectué que sur 8 containers sur les 130s !!!!
    et les autres ont gobé tout ça ?
    merci Bill pour les precisions sur le déroulement des opérations de "controle" !

    et où est passé le scanner installé au port ?

    est-ce que nous pensons que Mr Vital n’y est pas impliqué ?
    demandes lui d’apporter les preuves contraires !!!

  • 17 avril 2010 à 09:41 | mamy (#733)

    bonjour, un peu naif tout de même. Il faut pas toujours croire les info. Il semble tamatave est dôté d’un scanner à container. Seuls, ceux qui ont été suspects ont eu droit à une fouille physique. Les malgaches ne sont plus à l’air du temps du manuel. Nous avons évolué !!! avec la technologie.

    • 17 avril 2010 à 17:37 | Albatros (#234) répond à mamy

      Bonjour Mamy,

      Comment fait-on avec un scanner pour distinguer, dans un container, une cargaison illicite de Bois de Rose, d’une cargaison de Peuplier ?.

    • 17 avril 2010 à 20:50 | bouba (#2789) répond à Albatros

      - le peuplier a une densité inférieure au bois de rose, en conséquence le nombre de rondins est différent entre le peuplier et le bois de rose dans un container, il faut faire travailler les méninges avant de faire une fouille.
      - la bonne question que vous auriez du poser est la suivante : comment distinguer des rondins de bois de rose enfouis dans un container de peuplier ?

      fairplay is my game !

    • 21 avril 2010 à 23:42 | Albatros (#234) répond à bouba

      Merci Bouba.

      "Bon sens, mais c’est bien sûr", j’aurai du y penser plus tôt !!!.

       :-)

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS