Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 26 novembre 2022
Antananarivo | 22h14
 

Editorial

Légalité

mercredi 10 août 2011 | Patrick A.

Le général Herilanto Raveloharison, ministre de l’environnement, se doutait certainement que la tâche à son poste serait difficile, mais peut-être pas à ce point. À plusieurs égards, le bois de rose continue d’être au centre de l’actualité.

Ainsi, la grève de la douane d’Antanimena a repris hier après-midi. Comme cause de leur mécontentement, les douaniers mettent en avant le manque de mise en oeuvre des mesures qui avaient été promises à l’issue de leur mouvement de grève précédent. Ils évoquent notamment la commission mixte d’enquête sur le trafic de bois de rose qui n’est pas encore opérationnelle à ce jour.

Dans le même temps, le projet de nouvelle session extraordinaire du parlement a avancé. 131 parlementaires, soit plus que la majorité nécessaire, en ont exprimé la demande, et celle-ci devrait être transmise au pouvoir Exécutif. Parmi les sujets qui devraient figurer à l’ordre du jour, la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur le même trafic de bois de rose.

Les annonces de saisies de stocks illégaux se multiplient, et le ministre de l’Environnement annonce que l’État réalisera la vente aux enchères des stocks au mois de Septembre. Pourtant, des hommes d’affaire de la région Sava continuent de s’y opposer et de clamer que les stocks qu’ils détiennent sont légaux.

L’on est très curieux de voir quels seront les arguments. Le bois de rose de la Région Sava ne peut trouver son origine qu’à l’intérieur des Parcs nationaux de Marojejy et Masoala, de la Réserve de la Biosphère de Mananara ainsi que dans quelques forêts adjacentes.

Or le décret 98-782, qui régit l’exploitation forestière, stipule dans son article 5 que « nul ne peut s’approprier aucun produit des forêts soumises au régime forestier, sans y être autorisé par une convention d’exploitation, un permis d’exploitation, un permis de coupe, un permis de collecte ou un contrat de gestion ». Il n’existe actuellement aucun permis dans la Région Sava, alors que la période transitoire de 5 ans qui avait pour but de permettre aux opérateurs de commencer les démarches d’obtention de permis est largement dépassée.

Les autorisations douteuses de « ramassage » suite à des « dégâts cycloniques » qui ont été mises en avant jusqu’ici ne se basaient sur aucun plan de gestion, pourtant requis par les articles 7 et 8 du même décret. Les derniers cyclones ayant frappé la région ne sont pas récents : ce furent Gafilo (qui a frappé Antalaha en mars 2004) et Indlala (qui a touché Maroantsetra et Antalaha en mars 2007). Les pseudo-opérateurs auront fort à faire pour tenter de prouver que l’origine de leur stock serait encore plus ancienne.

Qui plus est, depuis 2006, l’exploitation, sous toutes ses formes, de tous les bois précieux est strictement interdite dans l’ensemble du territoire malgache (arrêté interministériel 16030/2006 du 4 septembre 2006).

Autrement dit, l’on peut affirmer sans crainte d’être mis en cause que tous les stocks actuels sont illégaux, car soit ils ont été obtenus illégalement (abattage ou recel), soit ils ont été détenus illégalement.

Si le général Raveloharison a tellement fort à faire, c’est que le sujet du bois de rose n’est pas une question d’environnement, mais de gouvernance : laissera-t-on des voleurs et des recéleurs, dont certains sont notoirement connus, continuer ainsi leur emprise sur Madagascar ?

8 commentaires

Vos commentaires

  • 10 août 2011 à 09:40 | che taranaka (#99)

    La gesticulation de ce pouvoir illégal consiste à faire du recel..à son profit évidemment..!!
    Ainsi la HAT fait de la poudre aux yeux en démontrant son soi-disant POUVOIR (il y a encore un pilote dans l’avion !) et son soi-disant PATRIOTISME ...à but électoral éventuellement..!!

    Ô pleure mon pays........!!!!

    Après tout çà la POLITIQUE c’est quoi mon ami....!!!?????

  • 10 août 2011 à 10:04 | QUOUSQUE TANDEM (#543)

    "la commission mixte d’enquête sur le trafic de bois de rose n’est pas encore opérationnelle à ce jour" et ce n’est pas demain la veille où elle le sera !

    "la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur le même trafic de bois de rose", faut pas rêver, ce "parlement" a été monté pour signer les projets de l’exécutif, point barre comme dirait l’autre c.on

    Radomelina est mouillé dans ces affaires, et toute enquête ne révélera que des petites mains.

  • 10 août 2011 à 10:24 | kotondrasoa (#3872)

    Un terme que ce général emploie souvent : petit poisson deviendra grand. Aussi, est-il devenu aussi grand qu’il veut l’être.

    Pour parler de ses hauts faits, car les membres de la Hat, qu’ils soient du Congrès ou du gouvernement ont chacun les leurs :

    -  Il a dit qu’il va mettre des cadres du ministère dans chaque port pour constater de visu les containers suspects ; càd que ces cadres auront sous leurs ordres le DG du port et les douaniers et les dockers, tout le monde quoi et sans passer par le scanner, ces cadres ont des yeux de lynx ou plutôt des yeux aux rayons x pour dire d’un coup que le container est suspect et rien qu’en touchant le container, le cadre saura que c’est très lourd, donc bois de rose

    -  Il a dit aussi en n’insistant pas trop qu’à Maurice, la vente du bois de rose n’est pas interdite, pour dire sans le dire que les bois de rose saisis à Maurice ont eu des ailes et sont peut-être sur la route de la Chine ou sont déjà en Chine ; et Maurice ne s’occupe pas des bois de rose du moment que la Hat lui a dit expressément de ne pas s’en faire car les expéditeurs sont des sous-fifres de Ra8 ;

    -  Il a dit qu’il faut un stratège pour s’occuper des hautes œuvres du Ministère et que les ingénieurs des eaux et forêts ne sont que du menu fretin, et comme le Malagasy est obéissant de nature, ils n’ont pas pipé mot.

    - il a dit aussi que le ministère se penche sur la façon de mettre aux enchères les bdr saisis ; donc, ce ne sera pas le ministère responsable de l’argent de l’Etat qui va s’en occuper mais l’environnement et puis il n’y aura pas de lois de finances à rectifier puisque le bdr est une mâne tombée du ciel

    Et ceci expliquant cela, le bdr saisi continuera d’abonder puisque c’est dans la légalité.

    Et les douaniers d’Antanimena voient maintenant qu’on leur a vendu un hibou comme poule et ils n’entendent pas se laisser faire ou plutôt, celui qui va diriger la manifestation veut être payé pour sa peine.

  • 10 août 2011 à 10:39 | Jipo (#4988)

    A la lecture de l ’ article de Patrick , on ne peut que constater la véracité de l ’ appréhension de ces derniers temps : à savoir que sous couvert de transparence , rajoelina est en train de s ’ accaparer , officiellement ce qui reste de BDR , apres l ’ officieux , et de ramasser les miettes de ce précieux bois .
    Pour en suite s ’ en référer aux organismes internationaux , et conservatoires des espèces en voie de disparitions , tout en reprochant au Malgache Lambda faire " feu de tous bois " pour se nourrir ... " sans bois ni lois " reste la foi .

  • 10 août 2011 à 13:07 | rasoulou (#4222)

    Moi, je constate que lorsque Boris...... BEKHAM est absent sur ce forum, tout le monde se tient tranquille et zen, personne est nerveux et stressé...
    FAHAGAGANA !!!! c’est comme de la magie, tous les forumistes donnent leurs avis calmement !!BIZARROIDE !!!!

    • 10 août 2011 à 13:31 | hrrys (#5836) répond à rasoulou

      Boris ,son poste est à l’extrême droite en contrecarré avec le votre R8-iste
      extrême gauche

  • 10 août 2011 à 14:23 | che taranaka (#99)

    il est invité au Cambodge BÔBekamisy...ces cambodgiens sont réputés encore plus zen que nous..."plus moramora que le cambodgien tu meurs !"..

    ainsi je lui souhaite bonnes vacances ..si par hasard il est sur le net..!!

    je le taquine évidemment..salut l’ami là où tu es..!!

  • 10 août 2011 à 17:28 | harmelle (#5862)

    A mon sens il ne faut pas lâcher une once de cette affaire de bois de rose ; elle parait être la synthèse de tous les problèmes que rencontre Madagascar et ,étant maintenant sur la place internationale elle sera compliquée à "étouffer " . Bravo et merci la presse !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS