Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 26 novembre 2022
Antananarivo | 20h34
 

Editorial

Le soleil des Indépendances

mardi 12 juillet 2011 | Patrick A.

La naissance de la République du Soudan du Sud semble réjouir tout le monde, y compris son homonyme du Nord avec lequel il fait sécession. Les plus heureux semblent cependant être ses habitants, qui avaient voté en Janvier 2011 à plus de 98% pour l’indépendance.

Bienvenue dans le club des nations indépendantes. Mais cet enthousiasme pour créer une Nation dont le PNB par habitant sera, selon les premières estimations, d’environ 100 dollars a quand même de quoi surprendre. Le nouveau pays aura pratiquement la même superficie que Madagascar, mais sera considérablement plus pauvre.

Trois rappels

Le contraste que l’on peut constater entre l’enthousiasme qui règne dans la toute nouvelle capitale, Juba, et la morne résignation qui est de mise du côté d’Antananarivo n’en est alors que plus frappant. Et l’un dans l’autre, l’on en vient à se demander si ce ne sont pas les Malgaches qui devraient envier les Sud-Soudanais.

Le choix qu’ont fait ces derniers de prendre en main leur destinée devrait être pour les Malgaches un vigoureux rappel que l’indépendance a un coût, et qu’elle est de ce fait précieuse. Nous avons eu les Menalamba et les événements 1947, les Sud-Soudanais ont vécu deux guerres civiles, l’une longue de 17 ans (de 1955 à 1972), l’autre longue de 22 ans (de 1989 à 2005) qui aura fait deux millions de morts et quatre millions de déplacés, qui peuvent apparaître comme un prix à payer bien élevé pour le privilège de quitter un pays dont le PNB par habitant est de 1300 dollars et en constituer un autre dont le PNB par tête sera bien inférieur.

Le deuxième rappel que l’on doit par conséquent en tirer est que l’indépendance n’est pas tout. De trop forts écarts sociaux peuvent faire éclater tout bel édifice, si ses habitants les plus défavorisés n’ont pas d’espoir que leur avenir puisse s’améliorer à terme. La question de l’esclavage est intimement liée à l’histoire du Soudan (étymologiquement : le pays des Noirs, en arabe). Elle reste quasiment taboue à Madagascar. Les divisions sociales qui persistent contredisent quelque peu l’image mythique du fihavanana et peuvent fragiliser la Nation.

Le troisième rappel est celui de la terrible phrase du Général de Gaulle : « Madagascar est un pays d’avenir et le restera ». Être assis sur des ressources est une chose, ne pas les transformer en sources de calamités en est une autre. Le Soudan du Sud a son pétrole. Nous aussi peut-être, en sus de quelques reliquats de bois de rose. Les Sud-Soudanais sont aujourd’hui dépendants d’un pipeline passant sur le territoire de leur voisin du nord, les malgaches dépendent aujourd’hui d’une classe politique unique au monde. À Juba comme à Antananarivo, les défis sont de taille.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 12 juillet 2011 à 10:44 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Patrick A.

    "Madagascar est un Pays d’avenir et le restera".Général de Gaulle.

    C’est toujours d’actualité pour Moi.

    Il faut épouser l’idée du Général :

    "REGIONALISATION" qu’il n’a pas eu le temps de réaliser pour la FRANCE.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 12 juillet 2011 à 11:41 | niry (#210) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Ce que voulait surtout dire De Gaulle dans les années 60, c’est que du point de vue pétrolier et intérêt français : l’Algérie était un pays du passé, le Gabon et la région biafraise étaient des pays du présent, et Madagascar un pays d’avenir.. Heureusement, pour nous maintenant, que Foccart est mort et que Wikileaks est là... mais..

    • 12 juillet 2011 à 12:12 | Stomato (#3476) répond à niry

      >>Heureusement, pour nous maintenant, que Foccart est mort et que Wikileaks est là<<

      Ça oui, c’est heureux.
      Et Madagascar est gros Jean comme devant...

    • 12 juillet 2011 à 12:20 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à niry

      Fait gafe Niry...

      Foccart est mort ....mais Bourgi est toujours vigoureux....

      Yvette SYLLA l’ a encore rencontré recemment....

    • 12 juillet 2011 à 13:11 | ratiarivelo (#131) répond à Boris BEKAMISY

      Atoa Boris BEKAMISY : Bravo !! Bien visé dans ....!!! Samy ten’ANDRIAMANITRA !! mahafinaritra rehefa milaza ny "MARINA !! ny razana anie hanafosafo ??

  • 12 juillet 2011 à 20:06 | msymandinika (#1079)

    C’est vrai qu’il est nécessaire parfois de faire des comparaisons pour pouvoir avancer mais parfois aussi, il y a des cas qui sont incomparables.

    Le Soudan a vécu deux guerres mais leur économie n’est pas descendue aussi basse que la nôtre.

    Le problème du Soudan est ethnique, le nôtre ne l’a jamais été, sauf dans la tête des intelligentsia provinciaux des 6 faritany qui voulaient la division pour une fédération afin de pouvoir manger directement dans la cuisine au lieu de devoir se contenter de manger au salon et devoir savoir se tenir.

    Et en parlant de régionalisation, ce n’est qu’un faux problème à partir du moment où la décentralisation du pouvoir et la déconcentration économique seraient vraiment effectives.

    Et dire que les Malagasy sont racistes n’ont jamais visité le fin fonds de la brousse où l’hospitalité et le fihavanana restent encore une mode de vie.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS