Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 avril 2024
Antananarivo | 14h02
 

Economie

BAD

Le secteur minier devrait booster l’économie malgache

jeudi 30 novembre 2023 | Mandimbisoa R.

La Banque africaine de développement (BAD) anticipe une montée économique, principalement alimentée par l’essor du secteur minier dans le pays. Dans son rapport de 2023, elle indique que le secteur pourrait représenter jusqu’à 14% du PIB d’ici 2025, une évolution soutenue par une demande croissante en minerais stratégiques tels que l’ilménite, le nickel et le cobalt.

Le document souligne que les exploitations actuelles d’ilménite, de nickel et de cobalt, contribuant à 1,5% du PIB, pourraient voir leur impact augmenter entre 4% et 14% d’ici 2025, dominant ainsi les exportations nationales. Les investissements substantiels de Rio Tinto dans le Sud-Est et d’Ambatovy à l’Est témoignent du rôle croissant du secteur minier, selon la BAD.

Madagascar détient des réserves abondantes de minerais stratégiques tels que le nickel, le cobalt et l’ilménite, avec des perspectives d’exploration comprenant le charbon, le fer, le graphite et le calcaire. Trois mines majeures et un projet d’ilménite de Ranobe en développement avancé, mentionnés dans ce rapport, indique le potentiel significatif de production minière.

Malgré une exploitation principalement artisanale, la BAD estime que Madagascar pourrait devenir un acteur majeur dans la production d’or en Afrique. Les petites quantités de pierres précieuses extraites par les orpailleurs, telles que le saphir, le rubis et l’émeraude, contribuent également à cette dynamique. Les minerais rares dans le nord-ouest sont identifiés comme des opportunités d’investissement privé.

En parallèle, ce rapport de la BAD met en évidence la contribution économique notable du secteur minier, selon l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) Madagascar. Ce secteur a représenté 4,62% du PIB, jouant un rôle significatif dans les exportations (27,59%), les recettes publiques (4,41%) et l’emploi (1,82%).

Malgré les défis économiques mondiaux, le secteur extractif à Madagascar maintient une croissance soutenue, stimulé par la demande accrue de minerais suite à la guerre en Ukraine. En 2022, une croissance de 23,6% a été enregistrée, avec des prévisions de croissance de 8,6% en 2023, et des projections continues de croissance en 2024 (14,6%) et en 2025 (14,5%), d’après les chiffres du ministère de l’Économie et des Finances.

-----

33 commentaires

Vos commentaires

  • 30 novembre 2023 à 09:53 | vatolahy (#11348)

    Ce jour ,en toute conscience et publiquement,les « Raiamandreny Ara-drazanat » ont affiché ’’ ici ,c’est Madagascar ,français dehors ,allez vous en ’’.
    A quand la réponse d’Eric Zemmour ?« -Ici ,c’est la France _Malgaches dehors- Allez vous en. »

    • 1er décembre 2023 à 10:17 | Ibalitakely (#9342) répond à vatolahy

      Parce que d’après vous il y aura des Malagasy qui iront dans les îles voisines de la France comme la Corse ou encore dans les dom-tom (Caraîbes ou Océan Indien) & de dire ichi ché la terre de Cédric ??

    • 1er décembre 2023 à 10:19 | Ibalitakely (#9342) répond à vatolahy

      ... & de dire ichi ché la terre de Chédric ??

  • 30 novembre 2023 à 09:58 | luczanatan (#321)

    On sait tout ça depuis longtemps.
    Quel est le degré de connaissance de notre administration sur le parcours du minerai de son extraction de la terre malgache au produit consommé dans le monde entier ?
    Ça s’appelle « connaissance du marché » qui seule permet de maîtriser ce marché au mieux des intérêts du pays.
    Mais ça c’est du boulot.
    Qui juridiquement in fine contrôle chaque maillon de la chaîne ?
    Où le profit le plus fort est il fait ?
    Quelle part de tous les profits de l’extraction en passant par le transport pourrait être fait par des entreprises malgaches ?
    L’Etat malgache est il présent au conseil d’administration des sociétés locales qui jouent un rôle dans la chaîne ?
    Voilà où est l’argent.
    Si on ne se contentait pas de toucher des royalties en restant dans un fauteuil sans rien connaître au business on aurait des moyens de pression pour retenir plus de valeur ajoutée dans le pays.
    Mince il faudrait bosser et réfléchir et oser négocier ?

    • 30 novembre 2023 à 12:11 | angel35 (#11212) répond à luczanatan

      Je ne pense pas que ce soit toujours un problème de connaissance.
      Concernant l’illménite de Rio Tinto, c’est la matière première qui est expédiée à partir du port d’Eohala ( investissement de 135 millions de dollars en 2008 ). Mais concernant le nickel latéritique d’Ambatovy, le traitement pour l’obtention du nickel et du cobalt est réalisé à Toamasina. Pour ceux qui l’ignoreraient encore : le site de l’usine de traitement est situé sur la côte est de l’île, dans la banlieue sud de Toamasina, et est relié à la mine par un pipeline de 220 km transportant la pulpe de minerai. Ainsi traité, le minerai est transporté par train de marchandises jusqu’au port de Toamasina pour y être exporté. Les produits d’Ambatovy sont le nickel et le cobalt (chacun pur à 99,9 %3) et le sulfate d’ammonium lequel est un sous-produit du procédé de raffinage des métaux et utilisé dans l’agriculture. ( investissements conséquents).
      Inutile de dire que l’état malagasy était bien incapable de faire exploiter les sites de Fort Dauphin et de la région de Moramanaga par des entreprises malagasy. Les contrats d’exploitation auraient certainement pu être un peu plus favorable à l’état malagasy . Mais enfin il y a déjà beaucoup d’emploi créés , des redevances versées chaque année, et dans le cas de Rio Tinto un port créé , qui est là pour longtemps. D’un autre côté , c’est tellement facile pour toute entreprise contractant avec l’état malagasy d’arranger les choses en sa faveur , en versant rétributions sur des comptes privés dans des pays étrangers.......
      Le point le plus important est que pour l’extraction de produits pouvant être fait par les malagasy , la situation est pitoyable. Prenons les exemples de l’or et des pierres précieuses. Combien l’état perçoit il sur l’exportation de ces ressources ? Effectivement on peut se demander : Où le profit le plus fort est il fait ? Et que fait l’état pour organiser ces filières et faire en sorte que les « mineurs » soient mieux rémunérés et qu’au final une taxe soit encaissée avant exportation ?
      On peut prendre aussi l’exemple du bois de rose. Ce bois à une valeur considérable en Chine car le rose a une symbolique très similaire à celle de la couleur rouge : chance , succés, réussite financière... Avoir un parquet ou un lit en bois de rose en Chine a un prix énorme. Effectivement dans ce cas , il conviendrait de se renseigner sur place de la valeur du bois de rose , plutôt que d’avoir fait ( ou de faire encore) une gestion à très courte vue ( par appât d’un gain paraissant inespéré ) pour un arbre qui met de 40 à 100 ans pour pousser , et alors que le gain pourrait être bien plus important.
      Au total c’est envisageable de critiquer la gestion des matières premières par les compagnies étrangères , mais c’est tellement catastrophique quand tout est dans l’informel qu’on peut se dire que finalement au royaume des aveugles , les borgnes sont mal vus !!

    • 2 décembre 2023 à 11:26 | Lucile (#11487) répond à luczanatan

      A Luczanatan du 30/11/23 - 9h58


      Vous avez tout à fait raison .
      - Tout d’abord, le financement nécessaire à tout projet un tant soit peu ambitieux n’est pas à la portée des pays pauvres car, bloqué volontairement par les banques
      - la création d’industries lourdes dont on voudrait recueillir les mannes pour le pays d’où sont extraits les matières premières EXIGE qu’il faille tout faire soi-même de A à Z : extraire,exploiter et transformer sur place .

      (Minutes 3’40 et 14’40 qui détricotent et expliquent bien le principe du maintien volontaire des pays pauvres dans la pauvreté )

      De mon point de vue , c’est une attitude contre-productive car lorsque le financement n’est pas accordé par certaines banques ,les pays pauvres se tournent vers les banques chinoises (par ex.) dont les conditions ne sont pas idylliques loin de là....mais ...lorsque les « grandes démocraties » ont des oursins au bout des doigts , il ne faudra pas venir donner des leçons ensuite parce que les pays pauvres se rangeraient dans ce que ces « grandes démocraties » appellent : le mauvais côté.

  • 30 novembre 2023 à 09:59 | walesa (#5863)

    Exploitation à outrance ! madagougou reste toujours un pays sous-développé, qui vend ses richesses sous sol au prix dérisoire au marché mondiale au lieu de les transformer ici. Mais cela aux yeux de ses dirigeants n’a peut-être pas pour eux aucun intérêt

    • 30 novembre 2023 à 10:18 | WOLF (#11573) répond à walesa

      Il y a toujours un intérêt quelque part à faire quelque chose.

    • 30 novembre 2023 à 10:33 | Stomato (#3476) répond à walesa

      Le 30 novembre à 10:18 | WOLF (#11573) répond à walesa ^

      >>Il y a toujours un intérêt quelque part à faire quelque chose.<<

      Absolument, comme la fermer sur des sujets hors de portée de son entendement.

    • 30 novembre 2023 à 11:01 | vatolahy (#11348) répond à walesa

      certes Walesa ,il faut transformer .Trouver les centaines de milliards d’investissement ,etre maitre d’une technologie avancée ,avoir des milliers ingénieurs.Cela aurait été sans doute le cas si le Collectif avait su se faire entendre du peuple

    • 30 novembre 2023 à 12:29 | bekily (#9403) répond à walesa

      Pas possible de lire des imbecilites pareilles

      BEMOLOTRA ne peut elle pas payer un peu plus cher des intervenants un peu plus évolués ????

  • 30 novembre 2023 à 10:22 | luczanatan (#321)

    Vatohaly
    A côté de la plaque ( du sujet).
    Facile d’éviter de parler du vrai sujet.
    Ou volontaire ?
    Sabotage de la vraie réflexion au profit des incantations improductives et distractives !
    Le sujet c’est à qui profite l’industrie extractive présente à Madagascar et ce qu’on pourrait en retirer encore plus. Extraction pas distraction svp.
    Et ça vaut pour tous les baratineurs de ce site.

    • 30 novembre 2023 à 10:54 | vatolahy (#11348) répond à luczanatan

      Luczanatan—expliquez :baratiner _Est ce ce collectif incapable d’affronter les foules pour exposer son projet de sauvetage de Madagascar. ?

  • 30 novembre 2023 à 11:16 | #tsimahafotsy (#11508)

    Economie-connerie

    BAD
    Le secteur minier devrait booster la connerie malgache
    jeudi 30 novembre | Mandimbisoa R.
    La Banque africaine de développement (BAD) anticipe une montée des détournements des richesses malagasy, principalement alimentée par l’essor du secteur minier dans le pays.
    Dans son rapport de 2023, elle indique que le secteur pourrait représenter jusqu’à 40% de la richesse du pays détournée par les dirigeants politiques d’ici 2025, une spoliation soutenue par une demande croissante en minerais stratégiques tels que l’ilménite, le nickel et le cobalt.

    Le document souligne que les spoliations actuelles contribuant à 100% à la Pauvreté du pays pourraient voir leur impact augmenter entre 40% et 140% d’ici 2025, dominant ainsi les traffics d’or et les exportations illicites de bois de rose.
    Les compromissions de Rio Tinto dans le Sud-Est et d’Ambatovy à l’Est témoignent du rôle croissant du secteur minier dans l’enrichissement des dirigeants politiques selon la BAD.

    Madagascar détient des réserves abondantes de pilleurs de minerais stratégiques tels que le nickel, le cobalt et l’ilménite, avec des perspectives de pillage comprenant le charbon, le fer, le graphite et le calcaire.

    Malgré une exploitation principalement artisanale, la BAD souligne que Madagascar va devenir un acteur majeur dans le traffic d’or en Afrique. Les petites quantités de pierres précieuses extraites par les orpailleurs étrangers, telles que le saphir, le rubis et l’émeraude, contribuent également à ce pillage.

    En parallèle, ce rapport de la BAD met en évidence la contributibution notable du secteur minier dans l’enrichissement illicite d’un clan maffieux qui se pavane en faisant l’aumône aux pauvres avec des koveta, des tisorta et du riz pour animaux .


    • 30 novembre 2023 à 12:33 | bekily (#9403) répond à #tsimahafotsy

      CORRUPTION TOUS AZIMUTS

      Un corrompu n,’est pas formaté pour envisager les intérêts économiques d’un pays
      Ses neurones en sont INCAPABLES

      SEUL LE GAIN FACILE ET MEDIAT L’INTERESSE

  • 30 novembre 2023 à 11:18 | nez_gros (#10715)

    B.A.D is a Bad, yes a very Bad institution, « Apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. » Jean de la fontaine dans le corbeau et le Renard

    that’s the reality, bunch of thief.

  • 30 novembre 2023 à 11:22 | Isandra (#7070)

    « Malgré les défis économiques mondiaux, le secteur extractif à Madagascar maintient une croissance soutenue, stimulé par la demande accrue de minerais suite à la guerre en Ukraine. En 2022, une croissance de 23,6% a été enregistrée, avec des prévisions de croissance de 8,6% en 2023, et des projections continues de croissance en 2024 (14,6%) et en 2025 (14,5%), d’après les chiffres du ministère de l’Économie et des Finances. »

    Cela nous signifie que nos richesses sont mieux en mieux bien exploitées pour qu’elles contribuent pleinement dans l’émergence de notre pays, dont le peuple puisse profiter.

    • 30 novembre 2023 à 12:04 | bekily (#9403) répond à Isandra

      Sans investissements locaux pour une plus value productive
      Rajoelina ,toujours dans son IGNORANCE DES TECHNIQUES ECONOMIQUES,
      se contente d’une logique minimaliste de COMPTOIR DES COLONIES DES INDES
      ..j’exporte pour après moi ne déluge

      on exporté du BRUT alors que tous les pays producteurs de minerais ont commencé LA GUERRE DES METAUX DEPUIS 2O22 (INDONESIE ZIMBABWE RUSSIE ...)
      Il lui suffit de prendre des leçons....pour mieux enrichir le pays en PLUS VALUE PRODUCTRICE de ressources, de travail et qalification des employés.

      Le projet d’implantation de L’ÉPICIER CARREFOUR illustre une fois de plus son IMPERTINENCE ECONOMIQUE

      Sur ce plan le gouverneur général français CEDRIC satisfait encore plus les INTERETS FRANCAIS (écouler l’agro alimentaire français, en plus de grands travaux publics confiés à COLAS)

      Tout ce qui intéresse CONAR et ses complices (Ravatomanga et Les Français en tete) est de s’enrichir au maximum ( dont les COMMISSIONS OCCULTES pour
      L’extraction du sous sol ( voir le cas ROMY VOOS QUI ILLUSTRE)

  • 30 novembre 2023 à 12:14 | angel35 (#11212)

    Je ne pense pas que ce soit toujours un problème de connaissance.
    Concernant l’illménite de Rio Tinto, c’est la matière première qui est expédiée à partir du port d’Eohala ( investissement de 135 millions de dollars en 2008 ). Mais concernant le nickel latéritique d’Ambatovy, le traitement pour l’obtention du nickel et du cobalt est réalisé à Toamasina. Pour ceux qui l’ignoreraient encore : le site de l’usine de traitement est situé sur la côte est de l’île, dans la banlieue sud de Toamasina, et est relié à la mine par un pipeline de 220 km transportant la pulpe de minerai. Ainsi traité, le minerai est transporté par train de marchandises jusqu’au port de Toamasina pour y être exporté. Les produits d’Ambatovy sont le nickel et le cobalt (chacun pur à 99,9 %3) et le sulfate d’ammonium lequel est un sous-produit du procédé de raffinage des métaux et utilisé dans l’agriculture. ( investissements conséquents).
    Inutile de dire que l’état malagasy était bien incapable de faire exploiter les sites de Fort Dauphin et de la région de Moramanaga par des entreprises malagasy. Les contrats d’exploitation auraient certainement pu être un peu plus favorable à l’état malagasy . Mais enfin il y a déjà beaucoup d’emploi créés , des redevances versées chaque année, et dans le cas de Rio Tinto un port créé , qui est là pour longtemps. D’un autre côté , c’est tellement facile pour toute entreprise contractant avec l’état malagasy d’arranger les choses en sa faveur , en versant rétributions sur des comptes privés dans des pays étrangers.......
    Le point le plus important est que pour l’extraction de produits pouvant être fait par les malagasy , la situation est pitoyable. Prenons les exemples de l’or et des pierres précieuses. Combien l’état perçoit il sur l’exportation de ces ressources ? Effectivement on peut se demander : Où le profit le plus fort est il fait ? Et que fait l’état pour organiser ces filières et faire en sorte que les « mineurs » soient mieux rémunérés et qu’au final une taxe soit encaissée avant exportation ?
    On peut prendre aussi l’exemple du bois de rose. Ce bois à une valeur considérable en Chine car le rose a une symbolique très similaire à celle de la couleur rouge : chance , succés, réussite financière... Avoir un parquet ou un lit en bois de rose en Chine a un prix énorme. Effectivement dans ce cas , il conviendrait de se renseigner sur place de la valeur du bois de rose , plutôt que d’avoir fait ( ou de faire encore) une gestion à très courte vue ( par appât d’un gain paraissant inespéré ) pour un arbre qui met de 40 à 100 ans pour pousser , et alors que le gain pourrait être bien plus important.
    Au total c’est envisageable de critiquer la gestion des matières premières par les compagnies étrangères , mais c’est tellement catastrophique quand tout est dans l’informel qu’on peut se dire que finalement au royaume des aveugles , les borgnes sont mal vus !!

    • 30 novembre 2023 à 13:47 | Isambilo (#4541) répond à angel35

      angel35,
      Il y a encore beaucoup sous la pédale, non ?
      Merci beaucoup.
      Surtout, ne vous gênez pas pour donner d’autres informations.
      C’est tellement rare.

  • 30 novembre 2023 à 12:21 | bekily (#9403)

    Dans le temps on arrachant les PERVENCHES DE MADAGASCAR pour les exporter massivement , à l’etat brut sur des bateaux à FORT DAUPHIN

    Bref une MENTALITE SAUVAGE ET ARRIEREE DE :
    CHASSE, PECHE ET CUEILLETTE NEANDERTHALIENNES
    qui perdure avec CONAR....au 21* siècle !!!!

    IDEM POUR LES EXPORTATIONS BRUTES DE MINERAIS

    Pour ces exploiteurs le MINERAI RARE SUROUT EST INDISPENSABLES A LEUR ECONOMIE TECHNOLOGIQUE DE POINTE
    ils ne peuvent qu’accepter le exigences d’investir des USINES de transformation SUR PLACE .
    L’INDONESIE à ainsi fait passer sa plus value de 1 , 1 milliard de dollar à 23 milliards de dollar
     !!!! Soit un gain financier multiplie par plus de vingt !!!!7
    )
    Les ressources s’épuisent, mais les investissements restent et peuvent être recyclés.

    • 30 novembre 2023 à 12:48 | NTMO (#10005) répond à bekily

      Encore une fois, c’est faux Bekily, l’extraction de la pervenche de madagascar se faisait près de Fianarantsoa dans une usine très moderne montée par les italiens.
      Celle-là même qui produit l’artemisinine raffinée depuis plus de 10 années maintenant.

    • 30 novembre 2023 à 13:23 | bekily (#9403) répond à bekily

      NTMO
      Plus tard sans doute
      Peut être même sous l’influence du professeur Ratsimamanga

      Etudiante, en vacances à FORT DAUPHIN ,
      J’ avais vu et assisté à ces embarquements sauvages sur des bateaux debordants !

    • 30 novembre 2023 à 13:52 | Aulivier643 (#11346) répond à bekily

      La pov bekily voit la francafrik partout..la bave déborde..n en jetez plus !!

      Dans les annees 90, c est bien une société montée par Ratsimamanga qui exportait la pervenche chez Roche et Consorts en Europe..meme si Indena et leurs ancêtres cocos de Fianar s y sont également intéressés, en plus du Pygeum..
      Idem pour la centella asiatica..

      Les pilleurs de ressources…ne sont pas ceux qu elle croit..mais faut pas le dire hein…

      le fond de commerce est la, bien ancré ! Le disque, bien que rayé, continue de séduire l auditoire..

      Ps : le coup des chinois ayant arrêté des militaires français sur les iles eparses m a non seulement bien fait rire, mais a contribué a totalement discréditer les dires de la « douce »..

      😎

    • 30 novembre 2023 à 14:26 | bekily (#9403) répond à bekily

      On parlait surtout de minerai
      Pervenche n’est qu’une anecdote de vécu d’étudiante...il fut un temps à FORT DAUPHIN ( cueillette sauvage et exportation brute aussi sauva9ge)
      Heureuse d’apprendre l’exploitation à Fianarantsoa par la suite

      Mau la logique chasse, pêche cueillette persiste...contre commission, ou rétrocession occulte,
      posez la question à ROMY VOOS

      Mais cela ne regarde pas Aulivier, victime de Ravatomanga !

    • 30 novembre 2023 à 17:05 | Jipo (#4988) répond à bekily

      Pendant que le zeitoun 643, la bave aux lèvres voit du fascisme et poutine partout, promeut les pédales de gôche partout : pour son plus grand bonheur & déni ...
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/revelation-explosive-a-la-251762

  • 30 novembre 2023 à 12:37 | bekily (#9403)

    Angel
    UN CORROMPU n’a d’autre préoccupation que celle de ’S’ENRICHIR AU MAXIMUM

    Le reste est accessoire, le pouvoir n’est qu’un outil de travail pour le système de gouvernement MAFIEUX ET CORROMPU

    • 30 novembre 2023 à 13:53 | Isambilo (#4541) répond à bekily

      Arrêtez d’être aussi pessimiste.
      A propos : il y a un kily à Ihosy. Quand on était gosses, on nous disait qu’il ne fallait pas uriner au pied de l’arbre, sinon ... on y est collé !!! Eh bien, on respectait.

    • 30 novembre 2023 à 14:32 | bekily (#9403) répond à bekily

      TB isambilo
      3*ou 4* pays le plus pauvre du monde maintenant...

      Après avoir été 5*

      Oui
      Crescendo :
      Restons optimiste
      Ne cherchons surtout pas à comprendre

  • 30 novembre 2023 à 14:16 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    En attendant :

    - Du gâchis pour l’ ylang ylang

    https://actutana.com/depeche/500-ar-le-kilo-dylang-ylang-a-nosy-be/

    - Et les Malagasy ont de plus en plus faim :

    https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/madagascar-avant-derniere-au-classement-de-l-indice-mondial-de-la-faim-en-2023-1447283.html

    - Même dans la capitale.
    Et pour un fan, porter un tee shirt orangé avec l’ image de l’ idole SAR DJ Lapin 6- ème d’ âne de cas raté n’ est pas un talisman contre la faim, pour lui éviter de chercher sa pitance dans les bennes à ordures :

    https://actutana.com/wp-content/uploads/2023/11/FB_IMG_17002285961413.jpg

      • Perte de 3 places en 1 an, et je gage qu’ il ne faudra pas 1 an de plus avant d’ être à la dernière place.

    Cordialement

    • 30 novembre 2023 à 18:56 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Re-,

      Que Madagougou recule de 3 places, finalement, tout celà est logique, SAR DJ Lapin 6-ème d’ âne de cas raté n’ avait il pas dit que « la malnutrition est un droit fondamental » ?

    • 30 novembre 2023 à 23:22 | bekily (#9403) répond à Yet another Rabe

      Hiarahana fantatra fa ny tena mahapotika an i Madagasikara dia ny

      CORRUPTION

  • 30 novembre 2023 à 22:12 | walesa (#5863)

    Isandra dort déjâ. Demain matin, le jour d’érection majestueuse d’un Vazaha Cedric, l’orgasme de notre nationale menteuse Isandra sera perturbé par cette dernière nouvelle, qui contredit toutes ses chiffres. Merci YaR !

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS