Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 11 août 2022
Antananarivo | 07h55
 

Economie

100 millions de Wisco

Le chèque de la deuxième tranche est entre les mains du ministre des Finances

jeudi 10 juin 2010 | Bill

Le ministre de la HAT en charge des Finances et du Budget, Hery Rajaonarimampianina, a révélé à la presse ce mercredi 9 juin que le chèque de 50 millions de dollars, représentant la deuxième tranche du prix du permis d’exploration du gisement de fer de Soalala décroché par la société chinoise Wisco à la suite d’un appel d’offre, lui est parvenu et qu’il va faire le nécessaire pour que l’Etat puisse entrer en possession de cette somme. En réponse aux critiques à l’endroit du sort du premier chèque d’une valeur de 50 millions de dollars lui aussi, le ministre Hery Rajaonarimampianina est persuadé que le temps nécessaire pour la banque HSBC de Hong-Kong de faire son contrôle et l’Etat malgache sera payé.

Les critiques fusent en effet à propos de ces 100 millions de dollars. Sur la base de sources étrangères, un collègue de Midi Madagasikara affirme ce mercredi 9 juin que le premier chèque de 50 millions de dollars a été rejeté si d’autres sources font comprendre qu’il est bloqué par l’établissement payeur. Dans l’un ou l’autre cas, Madagascar n’est pas encore entré en possession de la somme. D’ordinaire, l’opération de change est comparable à toutes les opérations classiques d’émission de chèque. Le chèque doit être déposé à la Banque centrale qui demande alors à l’établissement payeur d’effectuer le payement. Ce dernier vérifie et confirme le paiement à la partie qui est bénéficiaire de l’opération. La HSBC ou la société Wisco hésitent-elles, compte tenu par exemple de la complexité de la situation diplomatique et géopolitique de Madagascar, ou faut-il aller jusqu’à imaginer que Wisco ne serait pas en mesure de réunir la somme pour permettre à la HSBC Hong-Kong de régler le payement des 100 millions de dollars ?

Selon le ministre Hery Rajaonarimampianina, l’usage des dollars de Wisco s’effectuera dans la transparence comme promis par le président de la HAT. La somme de 100 millions de dollars sera versée dans les caisses de l’Etat. Elle va servir vraisemblablement aux investissements en infrastructures et à des projets dont la mise en œuvre bénéficiera directement à la population malgache.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 10 juin 2010 à 08:36 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Monsieur le Ministre des finances de Madagascar,faites des photocopies des chèques "CHINOIS" pour faire taire les mauvaises langues.

    Merci d’avance

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 10 juin 2010 à 09:27 | Jill (#3525)

    M. Basile, ce n’est pas parce que qu’un debiteur a emis un cheque qu’il est solvable ! Si son compte est "vide", ca s’appelle un cheque en bois, mais je pense que vous le savez, non ?
    Ce qui est bizarre dans cette affaire, c’est le temps mis pour encaisser le 1er cheque pour le compte d’une Banque Centrale, meme d’un petit pays, par une grande banque multinationale ... 3 fois plus grosse que BNP-Paribas !
    Nous ne sommes plus a l’age de pierre a ce je sache mais a l’air de l’electronique, vitesse plus vite que le TGV ! Il est donc parfois etonnant que ce 1er premier cheque mette autant de temps pour arriver sur le compte de la BCM. Ils auraient du envoyer un membre de la HAT a Hong-Kong deposer ce cheque ou meme retirer l’argent, ca aurait ete plus vite, non ? En prime, il aurait pu louer un avion prive comme Alain Joyandet pour gagner du temps ?

  • 10 juin 2010 à 15:32 | Albatros (#234)

    Si l’encaissement de ce chèque est réalisé un jour (comme les élections à Madagascar !!!), il permettra, peut être, de régler l’ardoise laissée par les Saoudiens.

     :-)

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS