Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 27 septembre 2021
Antananarivo | 19h32
 

Tribune libre

Lettre ouverte

« La candidature des idées »

mercredi 28 novembre 2007

« Je suis très content qu’une fois encore Vanf tire les choses au clair. Bien peu de personnes présente « une candidature des idées Vanf pourtant fait une erreur académique terrible. Il appelle Humanisme le racisme. Et commet une autre erreur en pensant que tout le monde est raciste. Oui, les Malgaches sont racistes mais pas tous les hommes de la terre. Vanf a bien raison de rappeler que ce n’est point Galliéni qui a inventé la culture de la distinction « Merina et Côtier ». Les Malgaches n’ont fait que répondre de manière positive à la manipulation du blanc colonisateur. Christian Alexandre démontre aussi très bien cette « violence malgache » dans ses ouvrages parus aux éditions Foi et Justice. Bref, il y a des hommes dans le monde qui luttent contre le racisme et même qui fondent des organisations anti-racisme. D’ailleurs si tout le monde était raciste, tout le monde serait comme Vanf. Ce qui n’est pas le cas. L’humaniste, dont je fais parti, n’identifie ni le blanc, ni le black, ni le beur, ni I’athée, ni le métallo, ni le P-DG, ni I’homme, ni la femme, ni le Merina mais I’individu, I’Homme. Ce que fait au contraire le raciste. L’humanisme juge I’Homme par rapport à ses actes, et non pas par rapport à ses origines, à son nom, à sa religion, à sa culture. La vraie limite du racisme est qu’il ne se marie qu’avec une personne qu’il croit être de la même race que lui. L’humaniste lui, sait qu’il n y a qu’une seule race, la race humaine.

Le problème est que Vanf croit que tous ceux qui ne se disent pas racistes (et tous ceux qui se disent socialistes ou ce qui se disent contre la peine de mort) le font pour être « politiquement correct », à la limite font preuve d’angélisme.

Vanf fait passer tous ces gens qui ne pensent pas comme lui pour des personnes qui luttent contre leur nature. Si c’était le cas, il y aurait une pensée unique dans le monde et tout le monde serait comme Vanf. Ce qui n’est pas le cas. J’ai de I’estime pour Vanf, c’est au moins un Malgache qui assume ces idées ; ce qui est très rare Sa présence à cette élection présente le grand avantage qu’au moins ceux qui sont racistes à Tana peuvent s’identifier à lui lors d’un vote. C’est une occasion rêvée pour eux. Nous pourrons enfin quantifier le degré de racisme vécu dans la capitale de Madagascar et sortir des discussions de salon ».


toavina2003@yahoo.fr

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS