Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 12 juin 2024
Antananarivo | 19h56
 

Energie

Energie

La Jirama lancera la chasse aux factures impayées

jeudi 25 mai 2023 |  2586 visites 

Les factures impayées des usagers de la Jirama s’élèveraient à 200 milliards d’ariary. Il s’agirait des impayés des clients, particuliers ou entreprises entre 2018 et 2022. Face à la situation et les diverses difficultés de la Jirama, le conseil des ministres a approuvé hier la mise en place d’un service dédié au recouvrement au sein de cette société d’état et prévoit si besoin d’avoir recours à l’externalisation pour ce service.

Le recouvrement des impayés auprès des clients figure dans la feuille de route de redressement de la compagnie. Il y a quelques semaines, elle avait annoncé vouloir procéder à la coupure directe de la fourniture en électricité et en eau des abonnés, entreprises ou particuliers avec des factures impayées sans émettre des avis d’avertissement en argumentant que l’état des arriérés figure dans la facture envoyée à chaque fin du mois à l’abonné.

Si on voit les chiffres des factures impayées, il est évident que la procédure de recouvrement de la Jirama présente une défaillance, tout comme ses autres services. Souvent la mauvaise gestion au niveau de la facturation conduit à des factures erronées, factures non parvenues, retard de distribution entrainant le retard du paiement sans oublier les longues files à la caisse au moment du paiement. Le manque d’effectifs des agents de recouvrement, le copinage entre le client et l’agent de la Jirama ne sont pas en reste. Avec une portefeuille de clients aussi chargée et qui ne cesse d’augmenter au fil des ans, il est tout aussi étonnant que la Jirama n’ait jamais pensé à installer un service dédié au recouvrement.

L’Etat, à travers l’administration publique reste toutefois, l’un des plus mauvais payeurs de la Jirama. En 2022, les impayés de l’Etat à la Jirama s’élèvaient à environ 350 milliards d’ariary dont la moitié est constituée par les factures impayées des universités.

Des recommandations ont pourtant été émises par la Cour des comptes dans son rapport public 2016 et 2017, présenté en 2018, comme le renforcement des effectifs des releveurs et des agents de recouvrement, la prise de mesures par rapport aux arriérés de l’administration publique et la réduction des pertes techniques dans la production. Force est de constater que rien n’a changé des années après. Les pertes techniques étaient pointées du doigt dans ce rapport, à l’époque elles étaient déjà à l’ordre de 31%. Une perte technique évoquée également hier par le conseil des ministres et qui est estimée à 150 milliards d’Ar.

11 commentaires

Vos commentaires

  • 25 mai 2023 à 11:19 | Besorongola (#10635)

    L’ÉTAT DOIT AUX PÉTROLIERS ET LES PÉTROLIERS DOIVENT À L’ETAT LA JIRAMA DOIT AUX PÉTROLIERS, LES PARTICULIERS ET LES ENTREPRISES DOIVENT À LA JIRAMA ET....

    Les dettes de l’Etat aux pétroliers s’élèvent à 550 milliards d’Ar en six mois
    jeudi 14 juillet 2022 | Mandimbisoa R.
    Les arriérés de l’Etat auprès des sociétés pétrolières s’élèvent à 550 milliards d’Ariary, de janvier au 1er juillet 2022, a révélé la directrice de cabinet civile de la présidence de la République,

    Les pétroliers doivent 1 406 milliards d’ariary de taxes et de redevances à l’Etat
    mardi 14 mars | Mandimbisoa R.
    La dette des pétroliers envers l’Etat malgache s’élève à 1 406 milliards d’ariary en 2022, a fait savoir hier, la ministre de l’Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison. Les opérateurs pétroliers doivent entre autres 1 136 milliards d’ariary de taxes et 270 milliards d’ariary de redevances à l’Etat dont 23 milliards d’ariary de redevance de développement du secteur et 247 milliards d’ariary de redevance d’entretien routier.

    De l’autre côté, les arriérés de l’Etat vis-à-vis des pétroliers pour maintenir les prix à la pompe ne sont pas encore apurés. Le montant total de ce passif en mai 2022 était estimé entre 237 et 347 milliards d’ariary. Au mois de septembre, la Jirama devait également plus 800 milliards d’arriérés aux pétroliers.

    • 25 mai 2023 à 11:37 | MALIBUC (#9345) répond à Besorongola

      Vous verrez ça va encore être la faute à Ravalo.

    • 25 mai 2023 à 12:00 | Yet another Rabe (#4812) répond à Besorongola

      Bonjour Besorongola,

      À travers toutes ces dettes croisées, à l’ instant t, disons maintenant, pouvez vous nous dire « Qui doit combien à qui, en solde net ? ».

      Merci.

      Cordialement

  • 25 mai 2023 à 12:09 | pisokely (#9950)

    bjr,

    qui doit quoi à qui ? ils se rejettent la responsabilité pour cacher leur incompétence.. Et finalement, au vu des résultats catastrophique, ce seront les simples abonnés consommateurs qui vont etre désignés coupables. Meme s ils payent leurs factures et souvent, les retards ne sont pas imputés à eux.. Ils subissent les delestages, avec les conséquences sur divers appareils domestiques. Mais ce sera toujours leurs fautes, comme la pauvreté dont la faute revient egalement a la population, jamais aux dirigeants.

    ils ont des 4 X 4, de belles maison, leur salaire sont conséquents mais ils ne payent pas l électricité qui est pris en charge par l etat, c est à dire par les pauvres citoyens qui vont devoir subir une coupure d électricité au moindre retard, eux avec leur salaire de misère

  • 25 mai 2023 à 12:28 | pisokely (#9950)

    et ol n y aura pas de solution possible du faite qu ils tirent tous la couverture de leur côté.. Un calcul mental vite fait , montre que l Etat malagasy, grand consommateur et tres mauvais payeur, eh ben par le truchement de divers machinations administratives n est plus débiteurs.. ah oui, chapeau. Si j ai bien compris, les petroliers leur doivent pas loin de 1 500 milliards et que l etat en revanche, doit apurer que 347 milliards.. c est à dire, l etat peut utiliser l électricité gratuitement !! C est fou.. et la derniere fois, ils vont payer par bon de tresor !!! pour un etat en faillite..

  • 25 mai 2023 à 13:04 | lé kopé (#10607)

    En attendant , les usagers qui paient leurs factures , avec des délestages incessants , n’ont droit à aucun recours , à part se résigner .C’est la logique de ce régime .

  • 25 mai 2023 à 13:48 | Sabrina (#4247)

    L’hôpital qui se fout de la charité, comme on dit

  • 25 mai 2023 à 13:49 | Sabrina (#4247)

    L’hôpital qui se fout de la charité, comme on dit

  • 25 mai 2023 à 15:09 | Jipo (#4988)

    Bonsoir .
    C ‘est quoi l’ externalisation de service ???
    « elle avait annoncé vouloir procéder à la coupure directe de la fourniture en électricité et en eau des abonnés, entreprises ou particuliers avec des factures impayées »
    Qu’ attend donc la ziramaty pour couper l’ eau et l’ électricité à tous les services d’ état débiteurs ???
    « H-au-t lieu » le dire le faire c’ est mieux !Encore de la corruption d’ Etat !
    « si tu coupes je cafte et te fais virer »...
    Quant « a-lleau » c ‘est tout simplement scandaleux des mafieux qui se permettent de te priver de ce qui appartient comme l’ air à toute l’ humanité et que quelques bandits se sont accaparés avec la caution de tous les bandits élus , c ‘est tout simplement une honte !
    Cf Nestlé qui puise dans les nappes phréatiques pour vous vendre l’ eau qui appartient à tous et personne ne dit rien ! 👿

    • 25 mai 2023 à 15:41 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Mieux : on décrète une alerte sécheresse et on t’ interdit d’ arroser, par contre tous ces bandits pompent sans vergogne dans les nappes phréatiques : nooorrrmaaâââlll ☠️ !

  • 26 mai 2023 à 14:50 | Aulivier643 (#11346)

    Si Eleanore Roosevelt avait eu en Charge la Jirama des 1945, des Yétis..de madagougou..ne seraient pas ici en train de se plaindre depuis leur banlieue Française.

    Croyez moi HEIN !

    Les K-arana ne seraient pas aujourd’hui les champions de la vende des « bouZi »

    et Pourtant..

    AZALAI

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS