Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 juillet 2021
Antananarivo | 22h10
 

Economie

Jirama

La Banque mondiale insiste sur la mise en œuvre du tarif Optima

lundi 8 mars | Mandimbisoa R.

La Banque mondiale persiste et signe quant à la nécessité d’application du tarif Optima au niveau de la Jirama dont la mise en place a été reportée par le gouvernement selon les consignes du président de la république.

« Le Tarif Optima, est un premier pas nécessaire et urgent vers une tarification plus juste et soutenable », soutient la Banque Mondiale dans une publication, de Idah Z. Pswarayi-Riddihough, directrice des opérations de la Banque mondiale pour les Comores et Madagascar. Madagascar, à travers la Jirama, s’est engagé au mois de juillet 2020 à appliquer cette reforme tarifaire mais les autorités tergiversent et cherchent une échappatoire pour retarder son application d’autant plus que la qualité de service de la Jirama laisse toujours à désirer.

Le Tarif Optima consiste en une baisse tarifaire jusqu’à 15% du prix de l’électricité, notamment pour les abonnés qui consomment moins d’électricité mais toutefois une hausse relative pour les grands consommateurs. Le prix par KW étant revu à la hausse au-delà d’un certain seuil de consommation. Quatre tarifs sont proposés ainsi le tarif social, économique, confort et super confort.

Ce cadre de la Banque mondiale explique dans son blog comment la nouvelle structure tarifaire, si appliquée, va contribuer à redresser l’équilibre financier et opérationnel de la Jirama, améliorer la qualité des services de fourniture de l’électricité, rétablir l’équité sociale et élargir l’accès d’un plus grand nombre de malgache à l’électricité.

Idah Z. Pswarayi-Riddihough affirme qu’« avec le tarif Optima, 77% des clients de la Jirama, faisant tous partie de la classe moyenne et des classes défavorisées, verront leurs factures d’électricité baisser. Les ménages vulnérables, représentant un tiers des clients de la Jirama, pourront avec ce nouveau tarif bénéficier d’une baisse allant jusqu’à -80% de leur factures d’électricité. 18% des clients auront une hausse modérée (jusqu’à 25%) et uniquement 7% des usagers de la Jirama, ce qui correspond à moins de 1% de la population malgache, verront une augmentation de plus de 25% », selon cette étude.

« La facture d’électricité des grands consommateurs résidentiels, qui représentent 7% des clients de la Jirama, augmentera certes de manière conséquente car ils consomment en moyenne 20 fois plus d’électricité par mois. Mais même subissant une hausse, les tarifs d’électricité que cette catégorie de clients aisés paie resteront toujours largement subventionnés : le tarif le plus cher (Optama Super Confort) à 764 Ar/kWh est toujours à 20% en dessous des coûts de production actuels de la Jirama », explique-t-elle

« Malgré cette baisse de facture pour 77% des clients de la Jirama, le tarif Optima permettra d’augmenter les recettes de la compagnie à hauteur de 95 milliards d’ariary par an », déclare cette directrice des opérations de la Banque mondiale à Madagascar qui insiste sur l’urgence de la mise en œuvre de cette réforme. « Ce sont tous les malgaches, même ceux sans électricité, qui paient le prix de la tarification actuelle, avec une part faramineuse du budget de l’Etat épuisée tous les ans pour maintenir une tarification injuste et inefficace ne bénéficiant qu’à une petite minorité, ce sont d’autres secteurs tels que la santé, l’éducation, les filets sociaux qui sont privés d’importantes sources de financement et d’investissement ».

Quelques semaines plus tôt, le représentant du FMI à Madagascar a révélé que 800 milliards d’ariary de subvention ont été allouées à la Jirama l’année dernière contre une prévision de subvention annuelle largement inférieure. « C’est plus que le budget alloué au secteur de la santé ! C’est 15 fois plus élevé que le montant affecté au ministère de la population, protection sociale, et promotion de la femme », regrette la responsable de la Banque mondiale.

62 commentaires

Vos commentaires

  • 8 mars à 09:48 | arsonist (#10169)

    Aiza ny laharam-pahamehana voalohany indrindra izao ?

    Ny JIRAMA ve ?

    Ny ain’ny vahoaka gasy ataon’i Bokassa gasy ambanin’ny tombon-tsoany azy tenany manokana sy ny rendrarendra mahajamba ny maivan-doha ve ?

    • 8 mars à 11:09 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Moloto,

      Fa cocktail molotov no maika ?

      Hatreto aloha tsy misy hanoanana izany eto Madagasikara, fa aza manitatra le mpandrehatr’afo ity. Ny kere efa mihena be.

      Hoy ianao hoe tsy afaka miara miaina ny foza sy ny akama, dia dian’izao asaivo miala teto ny akama tahakanareo, satria hijaly eto fotsiny fa ianareo tsy hahafoana ny foza izany.

    • 8 mars à 11:34 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Efa mba nilaza teto angaha moa izaho ity hoe :
      hiresaka amina foza ?

      Averina indray mandeha indray ary :
      "Tsy afaka miara-monina ny foza sy ny akama !
      Ka izay levona tanteraka :
      na ny akama
      na ny foza rehetra sy izay rehetra foto-keviny".

      Mba votsa fahazoana izay vakiany koa itony besileo foza femelle couillue itony an !

    • 8 mars à 12:00 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Molotov,

      Izay no hanaovako hoe rehefa tsy te hiresaka aminay dia aza manoratra eto, fa tsy maintsy valianay raha misy mahakasika ny firenenay ny zavatra soratanao eto, ary raha tsy te hiaina miaraka aminay dia mandehana mitsoaka any, fa tsy hofoana anao izany ny foza. Lasa ny foza misolo foza.

    • 8 mars à 12:26 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Izay levona tanteraka :
      na ny akama
      na ny foza rehetra sy izay rehetra foto-kevitra foza !

      Tsy afaka miara-monina na miara-miaina ny akama sy ny foza !

  • 8 mars à 09:53 | luczanatan (#321)

    Elle a un peu beaucoup raison la Banque Mondiale, mais quel indicateur d’une autonomie du pays quand
    une institution internationale vient conseiller des changements de tarification du prix de l’électricité dans un pays !
    Aujourd’hui la Banque Mondiale, dans 20 ans la Chine qui ne conseillera pas mais dictera.
    Veloma .

    • 8 mars à 11:42 | lé kopé (#10607) répond à luczanatan

      La Jirama , AirMad et bien d’autres Entreprises Nationales ont été toujours la vache à lait des régimes successifs .Malgré leurs subventions à outrance depuis des décennies , ces sociétés n’ont jamais pu être bénéficiaires , malgré un taux de remplissage convenable à une époque (AirMad), ou un nombre d’abonnés conséquent (Jirama). D’autres sociétés , dont la Solima, ont suivi la même trajectoire et les exemples n’en manquent pas . La fuite de l’ancien Directeur de la CNAPS, en Europe , reflète encore les faits d’armes de nos Dirigeants , mais quelle a été ma stupeur en entendant , que malgré les griefs contre ce Président de la FD Malagasy de Football, pour sa Gestion nébuleuse de l’argent de l’Etat , la détection des futurs élites de la balle ronde de ce Pays a nécessité la somme de 150M de FMG , ou... d’AR à cette même Entreprise . Tout cela , pour vous dire que l’on continue à saigner les biens de ce Pays, sans aucune mesure de contrôle au niveau des hautes instances , à moins qu’ils en soient... complices . Bref , dans un territoire où seuls 15% de la population bénéficient de l’électricité , et où 15% et même moins paient leurs impôts , l’on ne peut pas croire à n’importe quel miracle pour sortir du sous développement . Bref , il est temps de mettre fin à toutes ses gabegies , vu que les coupables sont connus de tout un peuple. Salut ...Lé Kopé.

    • 10 mars à 18:22 | ASSISE (#10453) répond à luczanatan

      Aujourd’hui, les dirigeants font la grande manche auprès de ces institutions financières.

      Pas trop longtemps, les futurs dirigeants ont organisé des festivals en criant, haut et fort, ne pas avoir besoin de ces institutions.

      Une, sinon DES, étape(S) de l’instruction, ou éducation, manque(quent) à nos dirigeants ?

      La BM (Banque), par sa représentante permanent, connaît bien nos besoins et venue avec les solutions. Apparemment explication bien acceptée mais difficile à avaler pour nos représentants.

      Mesdames et Messieurs nos dirigeants, apprenez bien quand même vos leçons.

  • 8 mars à 10:33 | purgatoire (#11152)

    Test du Covid-organic ? Les résultats n’ont jamais été revélé au grand public ! Pourquoi ?
    Et pourtant on a eu un certains nombres de commentaires il y a plus d’un an :
    "Des plantes médicinales telles que l’artemisia annua sont considérées comme des traitements possibles (contre le Covid-19), mais des essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets indésirables", expliquait le bureau Afrique de l’OMS .... pourquoi ce silence de l’OMS Afrique sur les résultats des essais ????

    Le premier point qu’on va apporter, c’est leur permettre d’adopter un protocole scientifique qui puisse leur permettre d’évaluer selon les standards internationaux l’innocuité de ce médicament. On mettra à leur disposition aussi une expertise technique pour les accompagner dans cette recherche, afin d’obtenir des résultats scientifiquement acceptables par le pays et toute la communauté scientifique internationale". Ou sont les résultats scientifiquement acceptables ?????
    Rappelons nous les discours :

    « Aujourd’hui, nous pouvons affirmer que nous avons de bons résultats avec cette potion. Elle est notre gilet pare-balles dans cette guerre contre le coronavirus. On peut changer l’histoire du monde entier » ou alors
    « Le problème du Covid-Organics, c’est que cela vient d’Afrique. On ne peut pas admettre qu’un pays comme Madagascar, qui est le 63e pays le plus pauvre au monde ait mis en place ce tambavy pour sauver le monde »,
    Et pour finir : « Dieu et le Seigneur nous ont donné les plantes médicinales pour aider les autres pays et le monde entier contre cette maladie »

  • 8 mars à 11:05 | Isandra (#7070)

    C’est un face à face, entre les pragmatiques et les théoriciens.

    Qui sont ces 7% grands consommateurs de la Jirama ?

    La plupart sont des entreprises, qui souffrent beaucoup à ce moment de la crise sanitaire. Est il opportun à ce moment d’augmenter leur charges ?

    Cette augmentation voulue par la BM ne poussera t elle pas à ces entreprises d’opter d’autre alternative ?

    • 8 mars à 11:34 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      Isandra,

      Il n’est nullement question ici de pragmatisme et de théorie. Il s’agit plutôt d’un dilemne cornélien qu’autre chose pour des décideurs politiques qui ont saigné à blanc la Jirama et l’ont fragilisé au point de ne pouvoir faire aucun investissement depuis 2009. L’ effet boomerang que ça s’appelle.

      Et il risque d’y en avoir beaucoup dans ce genre dans d’autre domaines cette année. Année qui semble être celle des récoltes parce qu’on finit toujours par récolter ce qu’on a semé.

      J’ai malheureusement vu juste à propos de la réunion en blanc de samedi. C’est triste d’instrumentaliser ainsi la religiosité des gens pour organiser une contre-manifestation à dividende éminement politique. Ils étaient réunis là paraît-il pour demander à Dieu la paix pour le pays alors que c’est leur responsabilité et non à Dieu de faire la paix avec leurs ennemis. On ne se moque pas impunément de Dieu. C’est comme la prière hypocrite qu’on fait avant de passer à table qui consiste à implorer Dieu de s’occuper des affamés alors qu’on va se goinfrer et jeter les restes de son repas.

    • 8 mars à 11:41 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      GESTICULATION D’UN PETIT PRÉSIDENT DU PAYS LE PLUS PAUVRE DU MONDE !

      Selon la Banque mondiale le tarif qu’elle propose a pour but de rétablir l’équité sociale et élargir l’accès d’un plus grand nombre de malgache à l’électricité.

      Idah Z. Pswarayi-Riddihough affirme qu’avec le tarif Optima, 77% des clients de la Jirama, faisant tous partie de la classe moyenne et des classes défavorisées, verront leurs factures d’électricité baisser. Les ménages vulnérables, représentant un tiers des clients de la Jirama, pourront avec ce nouveau tarif bénéficier d’une baisse allant jusqu’à -80% de leur factures d’électricité. 18% des clients auront une hausse modérée (jusqu’à 25%) et uniquement 7% des usagers de la Jirama, ce qui correspond à moins de 1% de la population malgache, verront une augmentation de plus de 25% », selon cette étude.
      –-----
      Cette étude devait être celle de Rajoelina s’il de soucie vraiment du sort de misérables mais non, il persiste à appliquer son TARIF PRÉFÉRENTIEL en faveur des plus riches qui lui tiennent par la barbichette.
      Comme f’hab, comme le cas des Îles éparses c’est un simple gesticulation de Rajoelina pour montrer qu’il tient tête à la puissante Banque Mondiale mais il finira pas plier sinon le robinet sera fermé.
      Quand on n’a pas les moyen d’éclairer et de donner à boire à son peuple messieurs il vaut mieux adopter un profil très bas !

    • 8 mars à 11:53 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Tsisdinika,

      Le pragmatique adapte sa décision à la réalité, alors que le théoricien se base sur leur théorie.

      Le déficit dès 2009, une grande partie a dû à l’incompréhension du régime précédent la mission de la Jirama, en premier, c’est un service public, pour améliorer et faciliter la vie quotidienne de la population, mais, non pas faire de gros bénéfice, même si l’équilibre budgétaire est nécessaire. Ils négligeaient les entretiens des matériels et souvent, les remettre plus tard, parce que la mission de la société, qui la gérait, c’est de faire le profit au grand dame des matériels vétustes, qui sont utilisés au max,...

      C’est dans cette optique que le SNCF en France a accumulé un déficit d’exploitation de 23 Milliards d’euros, en 2017.

    • 8 mars à 11:58 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Dans les Pays développés (que vous comparez à la nôtre...), les grandes Entreprises contribuent à renflouer les caisses de l’Etat en payant leurs redevances . Malheureusement chez nous , la solution est de fermer certaines de ces sociétés , pourvoyeuses d’emploi pour la masse populaire , mais aussi rendant service à une grande majorité . Est il raisonnable que pour une raison personnelle , et surtout par règlement de compte et par revanche , on doit éliminer un éventuel concurrent , et raser toutes ses édifices . L’histoire jugera , et vu les difficultés actuelles de la population, l’on ne tardera pas à en subir les conséquences . Celui qui ignore son Histoire , sera obligé de la répéter .Il n’y aura pas d’exception en la matière .

    • 8 mars à 12:05 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Lékopé,

      Dans les Pays développés (que vous comparez à la nôtre...), les grandes Entreprises contribuent à renflouer les caisses de l’Etat en payant leurs redevances

      Mais, ici chez nous, on ne ferme que l’entreprise qui ne fonctionne qu’avec l’argent de l’Etat et ne paie rien.

    • 8 mars à 13:53 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Isandra

      Bonjour ISANDRA,

      Votre pragmatisme relève carrément de l’ignorance n’est-ce pas ?
      Prenons un exemple simple :
      Isandra tient un resto Kaly Tsinjo qui offre chaque jour, pour faire simple 30repas à 100Ar le plat alors que 50personnes veulent pendre le déjeuner quotidiennement.
      Que fait Isandra et Consorts ? Ils vendent un plat à 100Ar, 2plats à 150Ar alors que le prix de revient d’un plat est de 1000Ar donc ils encouragent les gens à prendre 2plats car c’est moins cher n’est-ce pas ? Tout compte fait il a servi 15pers (sur 50) x 2plats = 2250Ar . S’il a servi 30pers (sur 50) x1 plats =3000Ar. Le coût de 30repas est de 30x1000Ar= 30 000Ar.
      Notre ami Isandra peut-il rentabiliser voire pérenniser son activité sans subvention ? C’est non n’est-ce pas ? C’est pareil au cas de la Jirama n’est-ce pas ?
      C’est la pratique qui devance la théorie mais pas le contraire n’est-ce pas ? C’est l’empirisme n’est-ce pas ?
      Alhazen, plus rarement Alhacen, de son vrai nom Ibn al-Haytham ou de son nom complet Abu Ali al-Hasan ibn al-Hasan ibn al-Haytham (Bassora, c.965 – Le Caire, c.1040) est un mathématicien, philosophe, physiologiste et physicien du monde médiéval arabo-musulman.

      Alhazen est l’un des premiers promoteurs de la méthode scientifique expérimentale, mais aussi l’un des premiers physiciens théoriciens à utiliser les mathématiques, il s’illustre par ses travaux fondateurs dans les domaines de l’optique physiologique et de l’optique[réf. souhaitée]. Certains, pour ces raisons, l’ont décrit comme le premier véritable scientifique, héritier des scientifiques grecs et indiens.

      Ses travaux portent essentiellement sur la vue et l’optique géométrique. Il démontre que la lumière du Soleil est diffusée par les objets, notamment la Lune, et entre ensuite dans l’oeil.

    • 8 mars à 14:08 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      PQMD,

      Le pragmatisme s’applique en fonction du contexte ou de la circonstance.

      - La chaine Kaly tsinjo est temporairement créée pour but non lucratif, à peu près même titre que le resto du coeur en France, subventionné directement par l’Etat et ses partenaires. De ce fait, elle n’est pas destinée à faire de bénéfice, votre calcul ne tient pas debout.

      - Pour la Jirama, c’est une société de service publique, "Un service public est une activité exercée directement par l’autorité publique ou sous son contrôle, dans le but de satisfaire un besoin d’intérêt général".

      De ce fait, sa mission première, ce n’est pas de faire de gros bénéfice, mais, offrir des prestations de qualité aux usagers pour satisfaire leur besoin en électricité.

    • 8 mars à 15:30 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      Isandra,

      À quel "régime précédent" voulez-vous imputer les déboires de la Jirama ?

      Cet extrait suivant tiré d’un travail de recherche de maîtrise en Gestion que j’ai déjà partagé ici nous indique la situation en 2008 :

      "Pour cette année 2008, la Direction Production Electricité vient de finaliser la mise en exploitation des 39 sur les 49 groupes neufs répartis sur 27 centres et totalisant 14,44 MW en guise de renforcement de puissances ; et la mise en place de centrales thermiques à fuel lourd :
      - Ambohimanambola II – Sherritt 25 MW
      - Toamasina 18 MW"

    • 8 mars à 22:09 | Zanabahoaka (#8890) répond à Isandra

      Mitantara resaka mampihomehy tsy voafehiny indray ity isandra iray ity.

      Pragmatique hono...haha... Io anie ilay efa nangatahan’ny Banque Mondiale taminareo hoe rehefa tsy ho ataonareo ilay Optima dia omeo aza ny analyse detaillee anze tianareo ho atao sy ny consequences araka izany. Fa tsy nisy nanome analyse moa fa nipasopasoka resaka fotsiny no nataon’i Richard ka aiza no tsy homen’ny olona lesona otrzao... mba mahalala menatra !

      Tsy augmentation ’’voulue’’ par la banque mondiale io fa paik’ady iray afaka ampiharina hanarenana ny Jirama izay ampahatsahivina ihany fa nisavovona ho 1miliara dolara ny trosany hatramin’ny 2009.

      Inona no mba paik’ady nentindry Isandra sy ry Vonjy ? Ny PEM efa tsy horesahako. Raha araky Isandra pragmatique eto izany dia aleo hitombo ihany ny trosa sy ny subvention alefa ao am Jirama fa mbola sahirana ireo 7%. Izany hoe manaiky mazava izy fa fiarovana ny tombontsoan’ny 7% no tsy hampiharana ny Optima.

      Ny an’i Rajoelina moa mody nolazainy mihitsy fa ny jiron’ny vahoaka madinika no hiakatra ka hoe ho fitsinjovana azy ireo hono no tsy hampiharana ny grille tarifaire vaovao... dia efa fanabadoana tsotr’izao fotsiny.

      Tsy hidirako eto akory aza ny handeha hitanisa ireo 7% ireo sy izay efa karazana tombony azony amin’ny fanalefahana hetra isan-karazany. Ary mbola tsy hotanisaiko koa ny vola very amin’ny fanafenana sy fanatsoahana vola mba tsy handoavana hetra sy ny famotsiam-bola isan-karazany ataon’ireo 7% ireo.

      Fa iza tokoa moa ireo 7% ireo ?

    • 8 mars à 22:17 | Zanabahoaka (#8890) répond à Isandra

      ’’Cette étude devait être celle de Rajoelina s’il de soucie vraiment du sort de misérables mais non, il persiste à appliquer son TARIF PRÉFÉRENTIEL en faveur des plus riches qui lui tiennent par la barbichette.’’

      Mazava io. Fa ny an’i Rajoelina anie lazainy fa mbola fitsinjovana ny madinika ihany izy ity. Aminy dia fintsinjovana ny madinika izany ny fampitomboana ny trosa ho aloan’ny madinika ao amin’ny Jirama. Fa izy efa tsy ho eo intsony moa amin’izany fa ny azy efa azony izao ny tomboantsony sy ny an’ny akamany.

    • 10 mars à 18:41 | ASSISE (#10453) répond à Isandra

      Tsy dia misaina ihany ianao na avo toerana aza ny fisehoanao.

      ALTERNATIVE ?

      Les 7% ont de l’alternative ? Izy izany manana.

      Fa ireto 80-90% @ Malagasy sahirana "en ce moment", inona no "alternative" ? Anefa ireo no manahirana ny BM (Banque) hanomezany fanampiana amin’ny lafiny maro karazany.

      Soyons pragmatiques selon vos conceptions au départ, débarrasser nous de ces institutions comme vous nous l’avez chanté et faisons marcher le PEM avec vos richesses, c’est su et connu.

    • 10 mars à 19:42 | ASSISE (#10453) répond à Isandra

      I.andra

      ===La chaine Kaly tsinjo est temporairement créée pour but non lucratif, à peu près même titre que le RESTO DU COEUR en FRANCE, SUBVENTIONNé directement par l’Etat et ses partenaires. De ce fait, elle n’est pas destinée à faire de bénéfice, votre calcul ne tient pas debout.===

      Resaka kajikajy moa ilay nataon’i PQDM, izany hoe :

      Kaly Tsinjo (Tsaky POP) = Resto du Coeur

      Manome izany ny hoe :

      Oeraoera = Les Enfoirés

      I. E. M. = L. R. M.

      Satria tsy mahay ny marina ny tena dia aleo manontanintany foana sao miteniteny foana : mahazo subvention firy isan-jatony sa firy EURO isan-taona amin’ny fandaniana na filàna misy ny Resto du Coeur ? Araka io voalazanao io.

  • 8 mars à 11:07 | nez_gros (#10715)

    Madagascar a un problème de ressources mais pas de dépenses.

    Que la Banque Mondiale nous aide à faire rapatrier les devises fruit des exportations déposés dans les banques occidentaux , l’or, les saphirs les aides détournés, les bois de roses, les émeraudes, makamba, crevettes et langoustes... et j’en passe et des meilleurs...

    - La banque Mondiale est hypocrites, on met une femme noire à la tête de leur représentants à Madagascar, qui elle même n’a pas la main libre pour faire développer sa propre pays, très pauvre aussi

    Cette dame d’origine Zimbabweene , très compétente, devrait avoir la main libre pour faire développer le Zimbabwe

    Comprenne qui pourra

    • 8 mars à 11:17 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      Beatrice ATALLAH est chef de mission de nations Unies en nouvelle Calédonie... elle etait efficace à Madagascar ???? comprenne qui pourra ????

    • 8 mars à 11:56 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à nez_gros

      Objection votre honneur car si elle fait ce que vous suggérez, c’est de l’ingérence dans les affaires internes d’un pays indépendant n’est-ce pas ?
      On est dans le cadre de la mondialisation donc l’origine des fonctionnaires et leur lieux d’affectation importent peu n’est-ce pas ?

    • 8 mars à 12:19 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      - @pqmd, elle est Zimbabwéenne, donc si on lui laisse s’occuper de la Zimbabwe, elle ne fait pas de l’ingérence

      - Pour le cas Malgache, c’est un problème de ressources volé qui a entrainé cette incapacité de payer la facture au prix normal... RENDEZ NOUS NOTRE ARRGENT...

    • 8 mars à 15:00 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      RAvalo, TGV, Ratsiraka, Rajao, Tsiranana, leurs points communs ? ils ont coulé le Pays, et ils ont tous des toutous beni oui-oui de la Banque Mondiale et FMI

      - Moralité : Tu peux changer de TGV ou d’Amiral ou de comptable, mille fois, ils sont tous interchangeables,
      - Le FMI et la Banque Mondiale trouveront d’autres TGV et d’autre Amiral ou d’autre comptable ... t’as capté ou pas gros ????

      Jirama, Air Mad, Port marine, etc... ne sont que des conséquences.... t’as capté ou pas gros

  • 8 mars à 11:37 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Le diagnostic effectué par la Banque Mondiale à propos de la situation catastrophique au sein de la JIRAMA reste indiscutable et bien ancré à la problématique opérationnelle et stratégique vécue par cette société nationale…seulement, ce PTF se limite à des objectifs de rentabilité opérationnelle qui tend vers une application très sélective quant aux axes de solutions disponibles et préconisées.

    De prime abord, la statistique avancée dans la proposition de l’axe « optima » laisse quad même dubitative en terme de crédibilité bien que la Banque Mondiale avance une étude de faisabilité préalable dans ce sens…notamment en avançant que « 77% des clients de la JIRAMA, faisant tous partie de la classe moyenne et des classes défavorisées, verront leurs factures d’électricité baisser…et uniquement 7% des usagers de la JIRAMA, ce qui correspond à moins de 1% de la population malgache, verront une augmentation de plus de 25% »…sachant pertinemment qu’à peine moins de 15 % de la population ont accès actuellement à l’électricité fournie par le réseau de cette société nationale…et plus de 90 % de la population se trouve dans une situation de pauvreté ambiante et plus de 77 % dans une extrême pauvreté proche de l’indigence…de quelle classe moyenne parle-t-elle alors la Banque Mondiale en somme ?

    Ensuite, le coût d’exploitation de la production d’électricité est parmi le plus élevé en Afrique actuellement, avec près de 0.3 USD le Kw/h…ainsi, pour la BM, l’objectif serait de répercuter en totalité le coût d’exploitation au niveau des consommateurs en supprimant les subventions étatiques allouées à cette société…seulement, la BM veut faire l’impasse sue l’existence des pertes « non-techniques » très élevées dans la production d’électricité dans le pays, soit des pertes liées à des mauvaises gestions soit des pertes dues à une politique publique peu rationnelle qui frise la capture de ressource pour des objectifs politiques non clarifiés…

    Par ailleurs, la BM n’insiste pas de manière plus conséquente sur la nécessité de transparence absolue en termes de négociation des arriérés de paiement des dettes colossales de la société, estimées à 2.000 milliards Ariary en 2019 avec des pertes cumulées de 1 Milliard de USD depuis 2009, et pouvant même atteindre 3 % du PIB en 2018…mais pourquoi la BM ne dénonce pas de manière claire les pratiques mafieuses visant à endetter la société dans le but de pouvoir profiter aisément des subventions versées par l’Etat au profit de quelques opérateurs sans scrupules, et cela dans le but d’annuler pratiquement le paiement de ces dettes odieuses qui ne cessent d’augmenter en volume avec le temps ?

    Ensuite, avec le développement de deux grands projets hydroélectriques de Sahofika et de Volobe, pourquoi jusqu’à maintenant, on ne dispose pas d’information claire sur les coûts prévisionnels de cession et vente d’électricité à la JIRAMA sachant que ces projets sont les produits d’initiatives privés sur la base de dette privée auprès d’autres institutions financières…ainsi que les éventuelles implications étatiques en terme de garanties de ces prêts et ayant de répercussions plus tard sur le tarif de l’électricité au niveau du public ainsi que le coût d’exploitation de l’amélioration du taux d’électrification dans le pays ? Ici, le souci essentiel est d’éviter, dans la mesure du possible, de profiter dans un intervalle de temps court d’une baisse du coût de l’électricité mais qui sera plus tard anéantie et avalée par la quête de taux de profit élevé par une tendance vers une privatisation déguisée…

    Bref, face à la précarité économique croissante vécue par la plupart de la population Malagasy actuellement, les objectifs d’amélioration de la santé financière de la JIRAMA et l’amélioration du coût d’exploitation de la production d’électricité ne devraient pas faire l’impasse sur l’exigence de la prise en compte de l’ensemble de l’orientation de la dépense publique vers à la fois la préservation du capital humain du pays et aussi l’amélioration des conditions de vie de la majorité de la population vulnérable…et surtout la transparence de la vie publique en luttant contre la corruption réelle et avérée ayant existé dans la gestion de cette société d’Etat…justice sociale et équité oblige…

    • 8 mars à 11:51 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Vohitra

      Objection votre honneur car :
      Primo, la Banque Mondiale a écrit 77% des CLIENTS de la JIRAMA donc 77% des 15% qui ont accès à l’électricité n’est-ce pas ?
      Secundo : Qui sont les plus grands consommateurs d’électricité et les plus mauvais payeurs dans notre pays c’est l’état voire l’administration à travers les différents ministères et les hauts fonctionnaires n’est-ce pas ?

    • 8 mars à 12:07 | Besorongola (#10635) répond à Vohitra

      UNE BANQUE C’EST UNE BANQUE !

      Il ne faut pas oublier que cette institution porte bien son nom, c’est une banque. C’est une banque qui a accordé trop de crédits à ce client insolvable comme un ménage mal géré et au bord de la faillite qui est Madagascar.
      Rajoelina veut le beurre l’argent du beurre et même la laitière si possible.
      La Banque mondiale veut à tout prix récupérer ses dûs, elle fait pression sur Rajoelina pour que ce dernier capitule sinon ce sont les misérables qui vivent dans les ténèbres et qui ont soif qui auront le dernier mot.
      La Banque mondiale se veut montrer ne pas s’immiscer dans la politique interne de Rajoelina mais elle a une arme fatale qui fait capituler même les plus récalcitrants :LE ROBINET.
      La seul solution c’est de tourner vers la Chine, l’Arabie Saoudite ou la Russie mais cette option nécessite une rupture unilatéralement décidée avec l’ Hexagone, ce qui sonne le glat de mandat unique pour Rajoelina. Il fait quand même pitié ce petit président plein d’ambitions mais tsy mahatakatra ny hoza-peny !

    • 8 mars à 12:22 | lé kopé (#10607) répond à Vohitra

      Namana Vohitra ,
      Encore une fois , vous avez démontré la maîtrise du dossier , aussi bien historique ,que Techniques. Malheureusement , des gens comme vous peuvent jeter de l’ombre aux Dirigeants successifs de ce Pays ,qui n’ont d’autres objectifs qu’à saigner le peuple Malagasy .Je ne désespère pas pour autant pour l’avenir de ce Pays , car de gens comme Lysnorine , Kartell ,Shalom (et excusez moi pour ceux que je n’ai pas cités) ,œuvrent en coulisse pour le bien de ce Pays . A l’heure des nouvelles technologies , les membres de la Diaspora Malagasy , éparpillés dans le Monde entier (USA, Canada ,Antilles , Asie ,Afrique...)se mettent au diapason pour sortir notre Patrie de cette honte d’être le Pays le plus pauvre de la planète . Je suis persuadé ,que ce sursaut d’orgueil mettra fin à toutes ces gabegies , et que nous pourrons relever la tête tous ensemble , comme nous l’avions fait avions fait , pour soutenir les Barea ...

  • 8 mars à 11:41 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    La Banque Mondiale a raison et le régime à tort n’est-ce pas ? Pourquoi ?
    Rien que le bon sens (Offre < Demande en matière d’électricité) nous impose, en dehors de toutes autres considérations, à appliquer ce tarif optima n’est-ce pas ?
    Mais avec un régime qui fait tout à contre courant, il n’y a rien d’étonnant car les comment et les conséquences ne l’intéressent pas n’est-ce pas ?

  • 8 mars à 11:57 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    Ny toe-tsaina tsy mampivoatra ny saram-baben’ ny vahoaka Malagasy dia :

    https://www.actutana.com/la-morgue-orgueilleuse/

    - Ory hava-manana, tsy misy sokajy io fa manomboka @ mahantra fadiranovana ka hatramin’ny manan-karena be

    - Dedaka rehefa mba mihevitra ny tenany ho manan-karena

    Io toe-tsaina io dia mampiseho fa be dia be ny lesoka eo @ lafiny fitaizana ao @ sehatra ny fianakaviana voalohany indrindra (éducation parentale et familiale) ary faharoa tsy misy intsony eo @ lafiny fitaizana any an-tsekoly (éducation civique).

    Mba hanomboka hanarenana izany dia tsy maintsy miainga @ fotony , mila vahoaka tony saina, tsy sahirana mitady isan-andro mandalo ny sakafo ho hanina.

    Mila ny fahalavorarian’ny ambaratonga voalohany (besoins physiologiques) sy faharoa (besoins de sécurité) @ pyramide de Maslow.

    Tsy nandihy fianarana ny Mpanjaka Nampoina anefa dia nahala an’ izany izy ka hoy izy hoe : "Rehefa voky ny vahoaka, mandry ny tany sy ny fanjakana".

    Ny fiten’ny olon-tsotra dia hoe "Rehefa noana ny kibo dia mivezivezy ny fanahy", marina izany satria tsy afaka manome targetra ny fiainanao ianao ary koa miheritreritra @ maha olombelona anao.

    Mankasitraka
    YaR

  • 8 mars à 12:00 | kartell (#8302)

    Aujourd’hui, on assiste à un face à face entre des partisans du « encore ! »et d’un FMI qui dit stop ou entre un mécène international face à un gestionnaire qui depuis des décennies pousse le déficit du courant sous le tapis ...
    Désormais, il semblerait que les temps seraient en train d’évoluer, plus question de financer sans imposer des mesures drastiques aux causes du précipice financier, de fait, hors de contrôle d’un état qui ne fait que reboucher les trous d’une gabegie institutionnelle, patate chaude refilée au suivant !...
    Car au delà de cela, la question de savoir qui paie son électricité au juste prix reste sans réponse car combien de gens de la monenklatura et de la cour règlent leurs factures au juste prix de leurs consommations ?’...
    Passons sur les entreprises dont celles en particulier du yaourtier pour lesquelles on avait découvert un branchement clandestin les alimentant et cela huit ans après leurs installations sauvages( à l’insu du plein gré de la Jirama ?) !...
    Bref, ceci pour dire que cet état dans l’état donne une idée du délabrement significatif d’un produit phrase pour sortir du sous-développement industriel du pays !..
    Le FMI semble prêt, semble-t-il, à taper du poing pour exiger une meilleure gestion de la gabegie actuelle sauf qu’il fait face à une ruade d’un pouvoir qui comptait empocher les ronds sans devoir faire d’efforts de gestion !...
    Nous verrons qui obtiendra le gain de ce bras de fer actuel, mais, il semble que le pouvoir n’est pas pris la mesure du changement radical des bailleurs à ne plus se faire rouler dans la farine comme hier ...
    Il est d’évidence que cet affrontement peut servir le pouvoir à retrouver un semblant d’adhésion nationale à son combat surtout lorsque celui-ci a pour but d’éviter une augmentation des tarifs sauf qu’à ne pas payer une énergie à son juste prix fait courir plus de risques futurs que la seule satisfaction éphémère de figer un coût hors-sol...
    Trop habitué à imaginer que les déficits accumulés seraient, comme d’hab, épongés par ces cochons de bailleurs, le pouvoir se voit aujourd’hui contraint de se comporter en état responsable, à l’opposé d’une campagne électorale où la petite musique du mécénat sans entrave semble avoir trouvé, ici, son épilogue douloureux....

    • 8 mars à 17:03 | anhuro (#10667) répond à kartell

      Depuis combien d’années le FMI, la Banque Mondiale, l’Union européenne et tous les pays et organismes "prêtent" des milliards d’euros ou dollars à Madagascar🇲🇬 sans aucun résultat 🤔 ni amélioration des conditions de vie des Malgaches !!.
      Les politiques de ce pays encaissent, d’abord se servent, ensuite soupoudrent pour laisser croire à des réalisations qui font les titres de la presse !!?, si les politiques avaient été moins pourris un minimum de 80% aurait permis de réaliser beaucoup de projets améliorants la vie des Malgaches, les Japonais donnent de l’argent et s’occupent régulièrement du devenir de cet argent alors que toutes les intuitions citées donnent sans beaucoup de suivis !!, la BM veut savoir (quand même) !! à quoi sert l’argent mais, la Jirama étant un puits sans fond 😱 !, le malgache est trop fier pour sortir la même "rengaine" !?, non à l’ingérence !!! 👎👎👎d’accord mais...., qu’avez-vous réalisé en 60🤔 ans ? , sinon mettre votre pays plus bas que terre, ce ne sont pas les "prêteurs" que vous vouez aux gémonies qui ont fait disparaître 80% des forêts, les animaux endémiques et beaucoup d’ autres, faire construire une autoroute de plus 300 km avec tunnels, ponts et tout ce qui va avec 😴, 2 téléphériques au dessus de Tana 🤒🤒en 3 ans ! difficilement réalisable compte tenu des contraintes 🥳, pour terminer entre Isandra, Betoko (serviteurs du dj) allez-y à fond avec les Chinois (voir le Cambodge) ou Russes et dans _10 ans vous reviendrez vers l’occident , quand à nez gros (povre type) qui affiche un racisme déclaré en présentant la dame de la BM comme black 👎 pour son information les Malgaches ne sont pas Cocasiens que je sache !!.
      Amis Malgaches réagissez.😴.... sortez vous les doigts du luc et arrêtez de vous apitoyer sur votre sort. Veloma

    • 8 mars à 17:47 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Bonjour Anhuro,

      Ceux qui avaient pille et qui continuent de le faire font partie de la minorite qui domine l economie du pays, qui fait partie du top 10 des familles les plus riches du pays, qui dispose les uns d importante influence politique et les autres l autorite meme...

      Pour dire que la BM sait tres bien a qui elle adresse ses recommandations, seulement en les menageants en evitant autant que possible de les irriter en n imposant pas comme conditionnalite primaire de ses appuis la transparence et la diffusion des travaux anterieurs d audit operationnel, financier et organisationnel de ladite societe...

      Mais pourquoi alors ?

      Est-ce pour le fait qu ils detiennent aussi aussi une large part des BTA lances par le Tresor pour le besoin de financement domestique du pays ?

      Aussi, il ne faut pas trop en vouloir au peuple Malagasy quand meme...il n est pas responsable de cette dette illegitime et odieuse qui greve la tresorerie de la JIRAMA...

  • 8 mars à 12:16 | Besorongola (#10635)

    24h fb.

    Miandry ireto fampanantenana na DIDY 21 nataon’ny Filoha nandritra ny fampielezan-keviny ireto izany ny vahoaka Malagasy :

    1/ Ho foanany ny Antenimieran-doholona ary hanamboarana Oniversite ny vola natokana ho an’ity andrim-panjakana ity.

    2/ Ny Karaman’i Andry Rajoelina homena ny faritany 6.

    3/ "TANAMASOANDRO" : ilay tanàna vaovao izay ho hamindrany ireo birao-panjakana manerana ny renivohitra ary miaraka amin’ny "Autoroute".

    4/ Ho asiana Parking ny EPP

    5/ Tamatave ho lasa ohatran’i Miami

    6/ "Buildings" mora manerana an’i Madagasikara : 27 logements isan’andro izany hoe tokony efa hisy Buildings izany manomboka ny fotoana hanaovana ny fianianany. Raha ny totaliny dia miisa 50 000 logements isan-taona.

    7/ 4×4 Blindée sady mandeha any anaty rano no mandeha eny amin’ny tendrombohitra.

    8/ Ny WC manara-penitra

    9/ Ny fambolena Coton de Tuléar

    10/ Ny Tramway

    11/ Ny omby asiana PUCE

    12/ Ambatondrazaka ho lasa tahaka an’i Paris

    13/ Projet Ethanol

    14/ Fitaovana manara-penitra ho an’ny Miaramila

    15/ Angidim-by 10 entina miady amin’ny asan-dahalo.

    16/ Tsena mora, vary mora

    17/ Piscine Olympique

    18/ "Drône" hanarahana ireo Dahalo

    19/ Tany 1ha isan’olona

    20/ Palais des sports manerana ny faritany 6.

    21/ Karama farany ambany 200 000 Ar.

    Arakin’ny teniny izay hoe : " Izaho rehefa miteny dia tsy maintsy tanterahiko ". Miandry izany ny vahoaka Malagasy Andriamatoa Filoha !

    • 8 mars à 15:06 | Shalom (#2831) répond à Besorongola

      Aoka fotsiny Besorongola a !
      Tohizo fa tsara !

    • 8 mars à 15:36 | RAVELO (#802) répond à Besorongola

      Mba valiho aloha ireo fanontaniana ireo ry inandra vao mitetateta ny hoe
      "pragmatisme" a !
      Dia hatrin’ny oaviana i bitro sy ny tariny no nampiditra an’io vocable io tao @
      fitondrany ? lol !!! tsy fantany akory izay dikany .
      Mialà teo hoy aho fa mandany jiro,mbola tsy tara ka faingàna.
      nb:mampahatsiahy aho an’i "rambo",mamono tena mamaly na alehany na tsia.
      Asesika fotsiny mba ho itan’i B M hoe miasa !!!

  • 8 mars à 12:31 | Ra-Jao (#282)

    Tarif différencié qui peut aller dans le sens de la classe populaire : mais pourquoi ce dj n’approfondit pas l’etude de cette tarification proposée au lieu de lobotomiser son cerveau. Pourquoi ne pas faire travailler les meninges de ces Bac + 24 importés . Est ce qu’il est sous la pression du lobbying de la classe aisée, gros consommateur et bénéficiaire de ce tarif subventionné par les petits usagers, à peine 7% de la clientèle de la Jirama ? 800 milliard de subvention allouées à la Jirama, montant « supérieur au budget de la santé, du ministère de la population « , je cite l’article. En lisant cet article, l’idee que ce régime ne court que pour les riches semble se vérifier dans ses actions. Il est vraiment incapable de cerner les vrais besoins des 77% des clients de la Jirama., encore moins des 77% de notre peuple dans la misère
    Et même derrière l’enfumage du vatsy tsinjo, la construction des sekoly, hopitaly manara-penitra....est ce qu’on sait à qui ces marchés ont été attribués ?

  • 8 mars à 12:38 | Ra-Jao (#282)

    Je ne préconise pas que nos dirigeants doivent prendre pour argent l’etude menée par la BM, qui avance que son tarif optima pourrait générer un resultat de plus de 90 milliard des comptes de la Jirama. Je pense que ça vaut la peine de se creuser la tête pour le vérifier, à moins que pour une autre raison DJ veut que la Jirama reste déficitaire.

    • 8 mars à 13:54 | Isandra (#7070) répond à Ra-Jao

      Ra-jao,

      Certes, il faut que la Jirama ait un compte équilibré, mais, il ne faut pas oublier que c’est une société d’Etat service publique, par ex : Elle doit raccorder quand même l’électricité dans des endroits non rentable, parce que, les besoins de la population qui prime sur la rentabilité.

      De ce fait, il doit se pencher plutôt sur l’amélioration de ses prestations qu’elle offre aux usagers que sur ses profits.

    • 8 mars à 14:31 | observateur (#3486) répond à Ra-Jao

      Euh... c’est quoi un endroit non rentable ? celui qui consomme de l’électricité doit le payer, et souvent l’état ne paie pas alors qu’il fait partie des plus gros consommateurs.
      À moins que vous faites juste un copier-coller avec la situation d’Air Madagascar. lol

    • 10 mars à 20:50 | ASSISE (#10453) répond à Ra-Jao

      I.andra

      ===Elle doit raccorder quand même l’électricité dans des endroits non rentable, parce que, les besoins de la population qui prime sur la rentabilité.===

      Même une Cie qui fait de grand bénéfice, rentable, ne survivra pas à une gabegie.
      Rentable veut dire : voire à court\moyen\long terme.

      Je ne connais pas les détails auparavant mais voilà ce que voulait dire "JIRAMA rentable", depuis 2009 les Mamy travaillent et le Vonjy arrive.

      C’est devenu une affaire de famille politique, mamono vahoaka.

  • 8 mars à 13:10 | arsonist (#10169)

    La Banque Mondiale et le FMI peuvent toujours courir ,
    et les jaloux peuvent toujours critiquer :
    le pouvoir à Madagougou appartient à Bokassa gasy !
    Et toc !

    Tous les gouvernements dans le monde vaccinent le plus possible leurs populations contre la covid19.

    À l’exception du gouvernement de Bokassa gasy , bien sûr !
    Car il est quasi-certain que les habitants de Madagougou
    continueront à être obligés de se soigner et de se préserver de la covid19
    exclusivement au moyen de la ridicule pisse-mémée de Bokassa gasy .

    Car il faut bien que , moyennant la naïveté et la superstition des Gasy ,
    Bokassa gasy profite de ce pactole pour se faire un matelas confortable de francs suisses !
    Histoire de
    1. s’offrir un chalet en Susse
    2. régler les lourds frais de scolarité pour ado trop peu éveillé sur les rives du lac Léman .

    Si ce refus absolu de vaccins continue , la question qui se posera n’est plus :
    Madagougou sera-t-il mis à l’isolement à l’international ?

    Mais plutôt :
    Quand est-ce que l’OMS et les organismes internationaux similaires
    décideront-ils la date du début de l’isolement de Madagougou du reste du monde ?

    Mais alors , Bokassa gasy et les foza ,
    qui adorent se plaindre d’être victimes de l’ostracisme des pays développés ,
    vont alors être en extase pour crier :
    "Vous voyez : nous sommes mis au ban du monde entier par parce que nous ne sommes que des Africains !"
    [Ce discours ne vous rappelle rien ? Souvenez-vous , quand Bokassa gasy s’est rendu compte que (sans savoir pouquoi) sa pisse-mémée n’a pas eu le succès commercial qu’il espérait sur le marché international]

  • 8 mars à 13:40 | betoko (#413)

    En tout cas quoiqu’ on dise , je préfère avoir affaire avec la BM qu’ avec la Chine .La BM mondiale ne colonise pas les pays avec les quelles elle à affaire. Un pays qui est devenu une colonie de la Chine c ’est le Sri Lanka selon un reportage de la chaîne Arte
    Un article ou plus tôt une lettre ouverte que Jeannot Ramambazafy vient de publier dans la gazette de la grande ile avec ce titre "
    Tiavo Randrianisa , lettre ouverte au sujet de son père Marc Randrianisa "

    • 8 mars à 14:54 | luczanatan (#321) répond à betoko

      Bonjour Betoko
      Vous préférez avoir affaire avec la BM qu’avec la Chine. Je suis bien d’accord avec vous et le peuple de Hongkong le serait aussi.On peut aussi lire ce que pensent les Gambiens ( de Gambie) de leur grand ami et partenaire Chinois.
      Moi je rêve d’un Madagascar 100% autonome, dont les décisions ne seraient dictées par personne.
      Vous connaissez certainement la formule :" qui paye commande" et comme notre beau et riche pays (mais pour une minorité) est sous perfusion financière et donc sous tutelle ceux qui font et feront les fins de mois de notre mendiant de pays nous dicteront un jour ce qu’il faut faire, mais dans leur intérêt final naturellement.
      Veloma

  • 8 mars à 13:54 | kartell (#8302)

    L’évangélisme, nouvelle religion d’état avec le sieur Pedro en « vedette américaine » !...
    Nous tenons désormais notre Bolsonaro endémique !....
    http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2021/03/08/palais-des-sports-le-couple-presidentiel-avec-des-milliers-de-fideles/

    • 8 mars à 15:33 | betoko (#413) répond à kartell

      Toujours une tendance à exagérer ,

  • 8 mars à 15:03 | betoko (#413)

    Luc Zanatany
    Tout le monde aimerait bien que Madagascar soit autonome , hélas ce ne serait pas pour demain , même des grandes puissances comme la France s’adresse à la Chine pour pouvoir payer ses retraités

    • 8 mars à 15:40 | RAVELO (#802) répond à betoko

      Kay va re ny sinoa no mandoa ny retraite-n’i betoko e !
      Tena maranitra izany ra bandy an ! plus fort que lui tu meurs !!!!!

    • 8 mars à 15:46 | kartell (#8302) répond à betoko

      Toujours une tendance aux fakes-news !....

    • 8 mars à 15:49 | kartell (#8302) répond à betoko

    • 8 mars à 16:20 | luczanatan (#321) répond à betoko

      Betoko, merci
      Il faut commencer par quelque chose pour arriver quelque part.
      Le quelque part c’est l’autonomie, le quelque chose c’est ?
      Bien entendu la France finance ses retraites en partie par l’emprunt ( souscrits les emprunts aupres de très nombreuses institutions dont des banques Chinoises peut être) mais comme vous le dites la France est une grande puissance.
      A un moment donné on arrête de pleurer de mendier de s’amuser ( les dirigeants) on réfléchit, on imagine un parcours vertueux on se retrousse les manches
      Et on travaille. On casse des œufs certainement, mais pour faire une omelette vous faites comment vous ?

    • 8 mars à 21:06 | Jacques (#434) répond à betoko

      " même des grandes puissances comme la France s’adresse à la Chine pour pouvoir payer ses retraités "

      Nouvelle trouvaille du jomaka dadanaivo. Décidément la retraite ne lui sourit pas, au jomaka dadanaivo, il aurait mieux fait de retarder son départ, cela lui aurait permis de maintenir les méninges en bon état. Quoique...

  • 8 mars à 15:36 | Ra-Jao (#282)

    Isandra et Observateur, Jirama est ce qu’on appelle un ÉPIC , un établissement public à caractère commercial et industriel. Son but est de gérer un service public de nature industrielle et commerciale. Il est financé par ses ressources propres et non par le budget de l’Etat : ses produits d’exploitation, ses emprunts. Son personnel sont des salarié de droit privé, mais pas des fonctionnaires.
    Donc, Jirama doit appliquer les règles d’une bonne gestion. Les pistes proposées par-là BM est pour moi à exploiter : moduler le tarif en fonction de la consommation.
    D’ailleurs, l’eau, l’électricité sont les rares produits locaux que les riches consomment pour financer notre économie. Ils enrichissent surtout les entreprises étrangères par les produits importés dans les grandes surfaces s’ils ne font directement leur course à l’etranger. C’est la classe la plus inutile dans tous pays pauvres. La plupart du temps, de connivence avec le pouvoir en place, ils ne paient même pas leurs impôts.
    Ce que la BM n’ a peut être pas prévu, c’est ce que ces riches ont les moyens de produire leur propre électricité par l’installation de panneaux solaires dans notre pays inondés de soleil, encore des équipements produits à l’etranger.

  • 8 mars à 15:46 | Ra-Jao (#282)

    Bekoto, Madagascar possède des richesses qui lui permettra d’autofinancer son développement. Il faut une grande volonté politique, des dirigeants patriotes qui aiment plus notre pays que leur poches , pour que ces richesses soient exploiter pour le bénéfice de notre pays au lieu de laisser leurs amis , la mafia locale et internationale s’en accaparer..

  • 8 mars à 16:10 | Ra-Jao (#282)

    Bekoto, si vous avez travaillé en France vous aurez du savoir que la retraite des français repose sur la solidarité inter generation. Cela siginfie que ce sont les actifs actuels qui paient votre retraite avec les charges socilales, dont leur cotisation auprès de la caisse de retraite, prélevés sur leurs salaires.
    Perenniser ce système affectionné par les français est un casse tête pour tous dirigeants français : rallonger la durée de cotisation, aujourd’hui il faut cotiser pendant 42 ans, et/ou augmenter la cotisation des salariés. Macron accélère la baisse du taux de prélèvent obligatoires depuis 2017 pour favoriser le travail, le pouvoir d’achat, la croissance et l’emploi. Ce taux s’eleve aujourd’hui à 44% après 54% du PIB auparavant.
    Entre temps, dans un pays aussi pauvre que Madagascar, ce problème de la retraite n’est jamais abordé. On continue à recruter des fonctionnaires dont militaires, gendarmes, corps le plus inutile et qui seront à la charge de notre pays jusqu’à leur mort., au lieu d’embaucher des enseignants, des médecins, des policiers

    • 8 mars à 20:08 | lé kopé (#10607) répond à Ra-Jao

      Entre temps , nous n’avons trouvé d’autres solutions que "voler " l’argent de la CNAPS, sensé être une caisse de retraite , mais qui sert de vache à lait pour la construction du Stade de Vontovorona , et payer le budget de la détection des futurs élites de notre Football . Est ce grave Docteur ? Certains retraités ont du mal à être payé , mais l’on "s’amuse" avec leurs cotisations , sans aucune honte .Les Dieux nous sont tombés sur la tête .

    • 8 mars à 20:30 | Rainingory (#11012) répond à Ra-Jao

      rehefa mbola mandray ny karamany ny mpiasampanjakana, sy rehefa mbola mahazo tambin-karama ireto mpitandro ny filaminana ampidinina antsehatra isak’asabotsy, dia mbola afaka milamintsaina ny jiolahy, fa rehefa ireo fepetra roa ireo no tsy tanteraka, dia tsy ho tàna ny fidinambahoaka izay tsy mila ho entanin’ny mpanohitra akory, ary tsy hitady hitazona azy akory ny mpitandro ny filaminana, dia azo antsaina ny ho fandehany

  • 8 mars à 16:20 | rakotobe (#7825)

    DE LA POUDRE AUX YEUX :

    " Quelques semaines plus tôt, le représentant du FMI à Madagascar a révélé que 800 milliards d’ariary de subvention ont été allouées à la Jirama l’année dernière contre une prévision de subvention annuelle largement inférieure. « C’est plus que le budget alloué au secteur de la santé ! C’est 15 fois plus élevé que le montant affecté au ministère de la population, protection sociale, et promotion de la femme », regrette la responsable de la Banque mondiale."

    L’ OBJECTIF avoué de la BM est de mettre fin à la pauvreté extrême et de promouvoir une " prospérité partagée".

    Il se trouve que ces VERSEMENTS D’AIDE vers les pays les plus dépendants coïncident tjs avec une augmentation importante de transfert vers des centres financiers offshore connus pour leur opacité fiscale, comme la SUISSE, le LUXEMBOURG…

    L’aide est détournée par les politiques au pouvoir , les bureaucrates et leurs acolytes.
    cette fuite d’argent est plus importante pour les pays les plus corrompus et malheureusement notre cher pays MADAGASCAR n’échappe pas à la règle.

    La PUBLICATION par le magazine britannique THE ECONOMIST de cette étude a provoqué bcp de remous au sein de la vénérable institution dit on !

    A SUIVRE ….

  • 8 mars à 18:37 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Les propositions de cette sikon n’ diaye laissent songeur, à l’ image de : 🤪 .
    Mais qu’ attend-on pour lui offrir la direction de la zirama ???
    Taxer les riches, une logique imparable, que meme jupiter n’ arrive pas à se résoudre ?
    Il est d’ une logique singulière que à l’ image des masques qui ne servent à rien toujours selon cette ex lumineuse ministre, plus on consomme plus on paye, deux achetés le 3ème offert ne marche pas dans la logique des kombakoto ?
    Quant au tarif de nuit, vous repasserez quand le ravitoto sera cuit !
    Un conseil : faites comme dans les ZUP, ne payez plus l’ électricité les autres ( riches ) payeront pour vous .
    Selon un ancien agent d’ EDF, toute la racaille s’ éclaire et se chauffe aux frais de kouffards, , ouvrant grand les fenêtres en hiver !
    toujours selon cet agent en retraite quand vous voyez que les Pompiers se font caillasses, que les flics ne s’ y aventurent pas, vous voudriez que nos agents aillent relever leurs compteurs ???
    Et bien NON ! cela rentre dans les taxes diverses, acheminement d’ énergie et taxes annexes et le tour est joué, mais chut faut pas le dire , ça fait facho raciste , heureusement que nous avons cette gauchiasse à commencer par la meluche bien soumise pour prendre partie et défense de ces pauvres profiteurs qui ne s’ intégreront jamais, mais aussi frantay que toi !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS