Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 août 2022
Antananarivo | 06h48
 

Economie

Hausse du carburant

Il ne manquait plus que ça !

samedi 3 juillet 2010 | Bill

Consternation chez les automobilistes ce vendredi 2 juillet ; les prix de l’essence et du gasoil à la pompe ont augmenté. En général cette hausse de l’essence est de 8% tandis que pour le gasoil, elle est de 12%. C’est la deuxième hausse de l’année disent les usagers. Le ministre en charge des Hydrocarbures, Mamy Ratovomalala est intervenu dans la soirée dans les médias pour expliquer les procédures de négociations qui sont en cours depuis le mois de février 2010, mais surtout pour appeler les compagnies de distribution à revenir à la table des négociations et à suspendre leur initiative en attendant. Il a déclaré que dans des situations d’exception comme c’est le cas actuellement, il faut des mesures d’exception et c’est pourquoi, on ne peut appliquer directement la loi du marché libre et la vérité des prix. Il faut observer une certaine méthodologie précise-t-il.

La hausse semble liée à la fin de l’application d’un accord entre l’État et les pétroliers garantissant une certaine stabilité du cours de change du dollar.
Depuis, les nouveaux prix sont déjà entrés en vigueur, et on peut s’attendre à un effet boule de neige sur tous les produits qui doivent emprunter les moyens de locomotion à moteur, à commencer par tous les PPN. Les frais de transport ne peuvent plus demeurer de la sorte sans subvention de l’État. La crise économique serait-elle en train de reprendre de la vigueur ? Cela en a tout l’air !

1 commentaire

Vos commentaires

  • 3 juillet 2010 à 11:18 | par ci par la (#1470)

    bonjour à tous !

    ca ne pouvait qu’arriver !

    avec un cours du dollar qui est à son plus haut niveau 2255 Ar ; je me demande bien comment pourrait-on vivre ainsi.

    et la solution de la subvention n’est pas mauvaise pour ses résultats (prix inchangé), mais à quel sacrifice ? Sur quel chapitre des investissements de l’Etat devrait-on encore imputer pour cela ? l’éducation, la Santé ?

    ou peut-être devrait-on encore ré-ouvrir l’export des bois de roses pour avoir un peu de sous sur le dos de Dame Nature et de nos Enfants ???

    Moi, personnellement, je pense qu’il fallait plutôt s’y prendre autrement en trouvant des mesures pour réduire le cours du dollar US actuel que je trouve trop synthétique !

    - pourquoi ne pas obliger tous ces traficants de bois de roses à rapatrier TOUS les contreparties en devises des marchandises écoulées (plusieurs centaines de millions de dollars !).
    En effet, à ce que je sache, les réglementations n’ont pas encore changés à l’export pour l’obligation de rapatriement de devises !
    C’est juste une application de la loi en vigueur n’est-ce pas messieurs ?

    - pourquoi aussi ne pas essayer de trouver des astuces pour promouvoir notre tissus economique orienté vers l’export ?
    S’il faut subventionner quelque chose, pourquoi pas les appliquer à nos plus grandes sociétés exportatrices de crevettes, vanilles, textiles ?
    L’effet serait plus humain plus rapide et plus durable !

    - et finalement, pourquoi ne pas se mettre à table avec tous acteurs politiques et sociales de la nation et enfin mettre fin une bonne fois pour toutes à cette crise ? En effet, vous l’avez commencé, alors ne vous défilez pas quand ca tourne mal, et à vous aussi d’endosser un peu d’humilité pour que des solutions COMMUNES soient appliquées pour sa résolution !

    bien à vous tous !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS