Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 4 février 2023
Antananarivo | 19h31
 

Infrastructure

Infrastructure routière

Empressement de l’Etat pour le lancement des travaux de l’autoroute Tana-Toamasina

jeudi 1er décembre 2022 | Mandimbisoa R.

La cérémonie de pose de première pierre du projet d’autoroute reliant Toamasina, la ville du Grand Port et Antananarivo aura lieu ce samedi 3 décembre dans la commune de Talata Volonondry (RN3) selon le ministère des travaux publics. Andry Rajoelina devrait donner le coup d’envoi de ces travaux. Mais pourquoi cet empressement de l’Etat ?

Le gouverneur de la région Analamanga Hery Rasoamaromaka, le ministère des travaux publics accompagnés par des représentants de la société égyptienne BTP Samcrete se sont déplacés dans cette localité hier. Un zébu a été offert par le gouverneur à la population pour espérer le bon déroulement des travaux. Hery Rasoamaromaka déclare que personne ne s’oppose à la réalisation de ces travaux suite à la consultation publique menée.

Comme indiqué lors de la signature de partenariat entre l’Etat et l’entreprise égyptienne BTP Samcrete, le 3 novembre dernier, environ 80 km de cette route devraient être livrés vers fin 2023. Le délai d’exécution de l’ensemble des travaux est prévue pour 4 ans. Autrement dit, la première autoroute de la Grande île devrait être opérationnelle en 2026. Le budget total consacré à la réalisation des travaux est évalué à 924 millions de dollars. 20% de ce budget est assuré par l’Etat, le 80% restant proviendront des bailleurs de fonds et des partenaires. Par rapport à ce financement des bailleurs de fonds, aucun détail n’a été rapporté par le ministère des travaux publics.

Vu l’empressement pour le lancement de ce projet, plusieurs questions restent en suspens. Le choix du tracé pour cette autoroute n’a pas encore été dévoilé. La seule information officielle à ce jour, fait état d’une longueur de 260 km de route qui comprendra quatre intersections de voies avec un échangeur à Antananarivo, un échangeur à l’intersection de la RN4, un échangeur à Brickaville, un échangeur à Toamasina, quatre bretelles reliant Ambatondrazaka et deux autres vers Brickaville.

Un projet de construction de route exige une étude d’impact environnemental (EIE) et un plan de gestion environnemental du projet (PGEP). Normalement, ces études doivent débuter avant le début du chantier. Interrogé au téléphone sur l’étude d’impact environnemental de ce projet d’autoroute, le directeur général de l’ONE, Rija Herisolo Rakotoson nous confie qu’il est encore en cours d’étude à leur niveau.

Au niveau du recueil de la perception de la population concernant le projet, jusqu’ici seul le gouvernorat d’Analamanga a affirmé avoir procédé à une consultation publique. Aucun détail n’a été rapportée pourtant sur ce processus.

Beaucoup se demande ainsi si ce projet ne va pas être tué dans l’œuf comme le projet de mise en place d’une usine d’éthanol dans le nord de Madagascar. C’est la première dame, Mialy Rajoelina, en personne qui a procédé à la pose de première pierre de ces travaux en 2019. Un projet de relance a été annoncé l’année dernière, mais jusqu’ici cette usine ne sort pas encore de terre.

39 commentaires

Vos commentaires

  • 1er décembre 2022 à 12:16 | Isandra (#7070)

    On parle encore de l’Empressement alors que Ça fait combien temps qu’on parle de ce projet, les Malagasy attendent impatiemment le début des travaux, et certains ont commencé même se poser des questions si s’ils avaient vraiment lieu.

    Cette attente est nécessaire parce qu’il fallait des études et des préparatifs pour pouvoir vraiment commencer.

    C’est un moment inédit quand même, la première autoroute de ce pays. Et il fallait l’arrivée d’un certain Andry Rajoelina pour que notre rêve se réalise enfin.

    • 1er décembre 2022 à 12:36 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      POSER UNE PREMIÈRE PIERRE SANS SUITE EST LA MARQUE DE FABRIQUE DE MR HO ET SA FEMME. C’EST CELA L’EMPRESSEMENT JUSTE POUR ÉPATER LA GALERIE.

      Beaucoup se demande ainsi si ce projet ne va pas être tué dans l’œuf comme le projet de mise en place d’une usine d’éthanol dans le nord de Madagascar. C’est la première dame, Mialy Rajoelina, en personne qui a procédé à la pose de première pierre de ces travaux en 2019. Un projet de relance a été annoncé l’année dernière, mais jusqu’ici cette usine ne sort pas encore de terre

    • 1er décembre 2022 à 12:49 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      Il est inutile de discuter si ce projet se réalise ou pas. Le temps nous montrera, qui a raison. Nous verrons la suite.

      Même si le comparer avec cette usine éthanol, qui non seulement projet présidentiel, mais, non plus, le contexte n’est pas le même.

      Quoi qu’on dise, la réalisation de ce projet se précise, ce n’était pas le cas à l’époque de Rajao.

  • 1er décembre 2022 à 12:41 | Isandra (#7070)

    Cette autoroute sera réalisée comme tous les projets présidentiels, dont les réalisations se précisent : RN 5 et RN44, la réhabilitation du Rova, le stade de Mahamasina, le Miami, la Tana-masoandro, …

    Et se réalise en même temps que la route du soleil, Rn13, Rn12, et la pepline dans le sud, etc.

    • 1er décembre 2022 à 12:54 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      LES ENTREPRISES DE BTP LOCALES NE VEULENT PLUS TRAVAILLER AVEC L’ÉTAT DE MR HO LE MAUVAIS PAYEUR.

      Des employés du BTP protestent contre le gouvernement, dans le quartier d’Ampefiloha, à Antannarivo, à Madagascar, le 25 avril 2021. Près de 200 PME du BTP n’ont pas été payées par l’Etat.
      Des employés du BTP protestent contre le gouvernement, dans le quartier d’Ampefiloha, à Antannarivo, à Madagascar, le 25 avril 2021. Près de 200 PME du BTP n’ont pas été payées par l’Etat. © Laure Verneau/RFI
      Texte par :
      RFI

      À Madagascar, dans le quartier d’Ampefiloha, un quartier populaire de la capitale, ils étaient une cinquantaine d’employés du BTP à protester contre le gouvernement. La raison : près de deux cents PME (Petites et moyennes entreprises) de construction en Bâtiment et travaux publics (BTP) n’ont pas été rémunérées par l’État depuis huit mois, pour des travaux routiers commandés et dont le marché leur a été attribué.

      Avec notre correspondante à Antananarivo, Laure Verneau

      Jerry Rakotomanana est en colère. Gilet jaune sur le dos et casque de chantier, il est venu réclamer son argent. L’État lui doit, à ce jour, 192 millions d’ariarys, soit 43 000 euros.

      « On est vraiment en instance de clôturer notre entreprise puisqu’on n’arrive pas à payer nos employés, nos fournisseurs et même la banque pour rembourser ce qu’on doit. On est vraiment en difficulté », précise-t-il.

      Jerry n’est pas le seul dans ce cas. Il survit grâce à son autre compagnie de services, mais nombreux sont ceux qui ont mis la clé sous la porte.

      Depuis le mois d’octobre 2020, le Trésor public, sur ordre du Premier ministre, a stoppé les paiements du Fonds routier, l’entité chargée de rémunérer les entreprises. Certaines compagnies ont stoppé les travaux et d’autres se sont endettées auprès des banques pour livrer à temps.

      Ziza Rabeharisoa, 55 ans, entrepreneur lui aussi, explique que tous les recours ont déjà été épuisés. L’État lui doit 400 millions d’ariarys, soit 90 000 euros. Il a effectué des travaux routiers dans la région du Melaky, une des plus enclavée de l’île.

      « On ne peut pas lancer d’ultimatums. Nous sommes des gens qui n’avons aucun pouvoir pour dissuader ces gens-là. On n’a pas de force coercitive et donc on est là, à attendre la justice pour qu’on se fasse payer », explique-t-il.

      En tout, ce serait près de 20 000 ménages mis en difficulté, puisque ces entreprises font vivre de nombreux ouvriers, manœuvres ou encore maçons... et ce, en pleine pandémie.

      Dans un communiqué, daté du 17 février 2021, le Directeur général du Trésor a assuré qu’il n’y avait « aucun blocage ni au niveau du Trésor Public, ni au niveau du fonds routier », et que le retard « est dû par nécessité de vérifications plus approfondies pour garantir la bonne gouvernance dans la gestion des fonds publics. »

    • 1er décembre 2022 à 13:06 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      Nuance, ce sont les entreprises qui s’habituent à la médiocrité et au laisser aller, au favoritisme, qui ne trouvent plus leur compte avec ce régime de manara-penitra.

      Par contre, les entreprises sérieuses telles Colas, Sogea, etc n’ont pas de problème.

    • 1er décembre 2022 à 13:08 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra,
      Moi j’attends avec impatience la fin 2023, on verra si les 80 premiers Km seront construits ce dont je doute fort. hihihihihihihi
      Alefa prézida de m.....

    • 1er décembre 2022 à 13:15 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Quand il s’agit d’entreprise étrangère Mr Ho est réglo dans les paiements des prestations par crainte d’audit mais les entreprises locales sont négligées car souvent les contrats signés avec l’Etat sont le fruit des magouilles.

    • 1er décembre 2022 à 13:31 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      Le régime est reglo avec les entreprises reglos, non seulement, les étrangères.

      La suspension de paiement appliquée pour la société chinoise qui a réalisé les travaux du stade Mahamasina, parce que certaines normes n’ont pas été respectées.

    • 1er décembre 2022 à 13:50 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Votre Calife est le Champion de l’Industrie (Onudi), Champion de l’Education Physique (UNESCO) , et Champion de la pose de la première pierre ... Pierre qui roule n’amasse pas mousse ...

  • 1er décembre 2022 à 13:11 | Isandra (#7070)

    La réalisation de velirano : La centrale hydroélectrique de Farahantsana sera inaugurée aujourd’hui, par le Président le bâtisseur,

    Les réalisations s’accumulent, le bilan présenté en 2023 sera lourd et positif.

    • 1er décembre 2022 à 17:22 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      Tadidinao ve irony lasa ?

      - Carte VISA ho an’ny mpianatry ny Anjerimanontolo
      - Fidinan’ny vidin-tsolika @ antsasany
      - Fanagadrana izay mitsikera ny fitondrana : Tsy hisy intsony filoham-pirenena hanagadra anao noho ny hevitra tsy mitovy..
      - 200 000 ar ny karama farany ambany
      - Bulding marobe
      - 50 000 logements
      - 4x4 afaka mananika tendrombohitra
      - Drônes miady amin’ny dahalo
      - Miami
      - Côte d’Azur
      - Parking EPP
      - Tanamasoandro
      - Piscine olympique
      - Puce-n’omby
      - Tramway
      - Fambolena Coton Tuléar
      - Paris (Antsihanaka)
      - Fizarana tany 1ha isan’olona
      - Angidimby 10
      - Fitaovana manara-penitra ho an’ny miaramila
      - Fiakaran’ny vidin’ny lavanily
      - Panneaux solaires anti-delestage
      - Angovo sy rano ho an’ny daholo be mora vidy
      - Fampianarana maimaim-poana
      - Fahasalamana ho an’ny daholo be tsy an-kanavaka
      - Asa ho an’ny rehetra
      - Indostria ho an’i Madagasikara
      - Ny vehivavy sy ny tanora ho an’ny ho avy
      - Fahampiana sy fahaleovantena ara-tsakafo
      - Fitantanana ny harena voa-janahary an’i MAdagasikara
      - Fitantanana manan’andraikitra ny faritra
      - Ny spoaro, rehereham-pirenena
      - Ady amin’ny kolokolo
      - Làlana Ambilobe Vohémar, Tetezana Ampasika, Anosizato, RN44 izao indray autoroute Tanà Toamasina
      - Orin’asa isaky ny faritra 22
      - Tranomaizina manokana ho an’ny mpanao kolikoly
      - Kit scolaire + feutre (???)
      - Comptoir d’Or de la BFM
      - Karaman’ny filou isam-bolana homena ny faritra
      - Ho foanana ny sénat
      - Oniversite isam-paritra
      - Karniem-pokotany misy "CODE BARRE" manara-penitra
      - Ravalomanana no filohan’ny mpanohitra
      - GasyCar
      - Kianja manara-penitra
      - Téléphérique (Sans budget, sans étude d’opportunité) MERCI LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)
      - Ozinina momba ny fambolena any Itasy
      - Drônes
      - RN 13 : si je ne termine pas la réhabilitation de cette route, je ne ferai plus de politique
      - La plus grande cimenterie d’Afrique
      - Usine éthanol Ambilobe
      - Locomotives FCE avec les Wagons ...
      - Flyover Antananarivo andrefana
      - Ordinateur par Fokontany
      - Handrakotra ala an’i Madagasikara (Guiness record fambolen-kazo)
      - Tsy andoavambola ny fampianarana eny amin’ny fanabeazana fototra (maro ny nikatona satria tsy mandray karama ny mpampianatra FRAM )
      - Digitalisation bourses d’études
      - Plan Marshall
      - Iles Eparses

    • 1er décembre 2022 à 17:28 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      1er décembre à 13:11 | Isandra (#7070)

      La réalisation de velirano : La centrale hydroélectrique de Farahantsana sera inaugurée aujourd’hui, par le Président le bâtisseur,

      Les réalisations s’accumulent, le bilan présenté en 2023 sera lourd et positif.


      Bâtisseur récompensé par le prix "Field" Mathématique du 21ème siècle avec un bilan lourd et positif : 18 + 10.000 + 34 + 89 = 100%

      13+6 = 18
      10 x 100 = 10.000
      34 - 10 = 34
      100 - 15 = 89

  • 1er décembre 2022 à 13:11 | MALIBUC (#9345)

    Inauguration de la centrale hydroélectrique farahantsana Mahitsy en présence du président Andry Rajoelina.
    Ecrans géants pour aveugler et tromper une fois de plus le peuple novice en la matière.

    https://www.facebook.com/actusmada/photos/pcb.6083425271677921/6083422178344897

    • 1er décembre 2022 à 18:46 | lé kopé (#10607) répond à MALIBUC

      Les inaugurations se succèdent , mais le délestage continue , et la vie de la population se détériore depuis 2009 ? Cherchez l’erreur !!! L’eau qui est vitale pour tout un chacun , devient rare, à part une petite goutte rougeâtre , que l’on est obligé de bouillir pour être potable . Tout a été dit sur ce régime , et l’on attend que les élections pour les sanctionner . A moins que la majorité silencieuse se réveille , pour sonner le glas .

  • 1er décembre 2022 à 13:16 | kartell (#8302)

    Cette autoroute de la démesure, non pas qu’elle puisse être superflue, mais qui, compte-tenu, du contexte actuel, nous fait assister à un refus de priorité, majeur, qui interroge, ainsi :
    L’obsession présidentielle, nous l’avons, tous, constatée, serait d’entrer dans l’histoire par la grande porte, après y être rentré par le soupirail en 2009, comme étant le premier : celui qui aura donné au pays une autoroute, un téléphérique, après un Colisée, aujourd’hui, planté comme une verrue dont on cherche, vainement son utilité, tout comme, l’origine de son financement !..
    Mais, en fait, les scénarios tournent le plus souvent au vinaigre dans un système endémique où la précipitation n’est pas une valeur habituelle, d’une société où la rumination et la procrastination plongent la machine administrative dans une léthargie, propice à la corruption et à la forfaiture..
    En d’autres termes, en agissant contre nature, les décisions présidentielles se heurtent à différents obstacles humains qui plombent des études préalables, le plus souvent sous-estimées financièrement, sans enquête publique dans un imbroglio populaire..
    La politique du fait accompli est manipulée avec un certain acharnement par un régime qui croit pouvoir imposer ses visions du copié/ collé à une société qui, elle, entrevoit, par ces décisions unilatérales, une forme de domination du maître à obligés qui rappelle à certains, une histoire récente..
    De toute évidence, cette construction pharaonique, que les chinois avaient déclinée, mettra beaucoup plus de temps, que celui annoncé, aujourd’hui, avec un dépassement financier qui risque, à lui, seul, d’être le plus gros obstacle à surmonter et une qualité des travaux qui demandera plus qu’un vulgaire pénétromètre pour être vérifiée !..

    • 1er décembre 2022 à 13:24 | MALIBUC (#9345) répond à kartell

      Je ne pense pas que l’ampleur des travaux ai fait l’objet de toutes les attentions du Bouffi.
      Une autoroute c’est bien mais il y a aussi, les ponts, les tunnels, les superstructures, les bassins de rétentions, les soit disant "aires de repos", les expropriations, le stockages des terres enlevées et des matériaux, les péages ....etc....et tous les financements qui vont avec.
      Je demande à voir !

    • 1er décembre 2022 à 15:52 | Albatros (#234) répond à kartell

      @ Kartell et Malibuc !.

      Bonjour à vous deux !.

      Je partage entièrement vos deux posts, notamment en ce qui concerne la partie "technique" ! ( infrastructure, expropriations, étude de terrain, .....) !.

      Une fois de plus le "révolutionnaire orangé" semble mettre la sarety avant le zébu !.
      (sous les applaudissements béats (revoir la définition !), des "petites mains" !).

  • 1er décembre 2022 à 13:18 | MALIBUC (#9345)

    Isandra,
    "Les réalisations s’accumulent, le bilan présenté en 2023 sera lourd et positif." #7070 13h11
    Oh oui, il sera même très lourd !
    Tanamasoandro, Colisée, Téléphérique, Usine d’Ethanol, Miami, RN 2, Entrepreneurs pas payés, Prix exorbitant des PPN, Prix des Carburants, Vol d’Or, vol de Bois de Rose, Voyages en Jets Privés de la 1° Dame etc.....etc.....
    Il va se ramasser une branlée aux élections !

  • 1er décembre 2022 à 13:32 | MALIBUC (#9345)

    Isndra,
    Dis nous ce que tu en penses ?

    En Europe construire une Autoroute met environs de 7 à 12 ans.

    Planification et consultation publique (de six à 12 mois ou plus)
    Étude de l’environnement, levés et conception préliminaire (d’un an à trois ans)
    Tracé et achat de terrain (deux ans)
    Nivellement (d’un an à deux ans)
    Ouvrages (les ponts, ceux des voies ferrées, les aqueduc, les tunnels..( deux ans)
    Asphaltage, signalisation et éclairage (un à deux ans)
    Et ton Mr HO le Bouffi crois que ce sera terminé en 2026 ? hahahahahaha !

    • 1er décembre 2022 à 22:27 | Stomato (#3476) répond à MALIBUC

      >>En Europe construire une Autoroute met environs de 7 à 12 ans.<<

      Et le cout est de l’ordre de 1 million d’euro le kilomètre.
      Il faut combien de sarety pour transporter les billets en ariay correspondant à la distance Tana Tamatave ?

    • 1er décembre 2022 à 23:06 | kartell (#8302) répond à MALIBUC

      @ Stomato
      Wikipedia
      Selon le Service d’études sur les transports, les routes et leurs aménagements (Sétra), un kilomètre d’autoroute coûte en France environ 6,2 millions d’euros ; coût auquel il faut ajouter celui de l’entretien (de 70 000 à 100 000 euros/an et par km) et de la surveillance. Selon les autoroutiers, le coût de construction d’une autoroute est compris entre 5 et 9 millions d’euros par kilomètre, mais d’après le site info-autoroute.com, il pourrait atteindre « les 25 millions d’Euros (160 MF) du km sur certaines sections »

  • 1er décembre 2022 à 13:44 | Isandra (#7070)

    Neutralité signifie aussi que vous entendez avec tout le monde.

    « Antananarivo, 1er Décembre, 6h20 – Comme nombre de ses pairs africains, Andry Rajoelina est attendu aux États-Unis à partir du 13 Décembre prochain. Le Conseil des ministres annonce sa présence au Sommet États-Unis – Afrique organisé par le président américain Joe Biden du 13 au 15 Décembre. Il s’agira, selon le compte-rendu de la réunion hebdomadaire de l’Exécutif de faire le point sur les relations de coopération entre les États-Unis et les pays africains.
    ⭕Lors d’une soirée de gala organisée par la Chambre de commerce américaine à Madagascar (Amcham), l’ambassadrice des États-Unis à Madagascar, Claire Pierangelo, a indiqué que « le sommet l’accent sur les valeurs partagées pour mieux favoriser un nouvel engagement économique et pour renforcer l’engagement des États-Unis et de l’Afrique en faveur de la démocratie et des droits de l’homme ». Il s’agira également de discuter des moyens d’atténuer l’impact de la COVID-19 et des futures pandémies, de travailler en collaboration pour renforcer la santé régionale et mondiale, de promouvoir la sécurité alimentaire, de faire progresser la paix et la sécurité et de répondre à la crise climatique », ajoute-t-elle.
    ⭕Outre les rencontres entre les chefs d’Etat et de gouvernement, des réunions entre les dirigeants africains et le secteur privé sont également prévues, indique l’ambassadrice des États-Unis. Ces rencontres devraient « renforcer notre vision commune de l’avenir des relations américano-africaines », souligne-t-elle. Elle confie avoir invité les autorités malgaches à mettre en avant durant ce sommet des « histoires positives basées sur des actions réelles et un engagement à soutenir les partenariats et les réalisations du secteur privé ».

  • 1er décembre 2022 à 13:47 | NTMO (#10005)

    « Le choix du tracé n’a pas encore été dévoilé »

    Hahaha, l’étude d’impact environnemental ne peut avoir eu lieu sans tracé public…

    CQFD

    • 1er décembre 2022 à 14:00 | lé kopé (#10607) répond à NTMO

      C’est une question posée hier par le turbulent Député de Toamasina à l’Assemblée Nationale ,Roland Ratsiraka, mais qui n’ a pas eu de réponses . Y a-t-il un pilote dans l’avion ? Ce Député , ancien Ministre des Travaux Publics, ne peut pas ignorer les procédures pour la réalisation des routes , et des ...autoroutes .Mais comme il est dans l’opposition , sa voix n’est pas entendue .

  • 1er décembre 2022 à 14:20 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    Comment les malgaches perçoivent t-ils la situation économique de leur pays :

    https://midi-madagasikara.mg/2022/12/01/enquete-de-lafrobarometer-a-madagascar-les-conditions-economiques-du-pays-ont-empire/

    Sans commentaire

    Cordialement

  • 1er décembre 2022 à 14:46 | el che (#344)

    " Le budget total consacré à la réalisation des travaux est évalué à 924 milliards de dollars " (MT)


    Décidément, le TGV fait des « petits » à Mada, en matière de chiffres...

    "Voilà-t-il pas que" l’éditorialiste confond 924 millions de dollars avec 924 milliards de dollars.

    Ceci dit, sur le marché mondial, le coût de 260 kms d’autoroute avoisinerait au bas mot en moyenne les 1,5 milliards de dollars ! Or, la construction d’une autoroute sur l’axe Tana-Toamasina nécessite de gros œuvres très coûteux (ponts, tunnels, etc.
    Mais bon, A Mada, nous ne sommes plus à une approxi

    • 1er décembre 2022 à 14:53 | el che (#344) répond à el che

      A Mada, nous ne sommes plus à une approximation près

    • 1er décembre 2022 à 16:45 | Albatros (#234) répond à el che

      Bien vu, El Che, pour la confusion milliard-million !. (J’avais zappé).

      Et d’accord avec vous sur le prix très "approximatif" du coût de la construction de 260km d’autoroute à Madagascar (quelque soit l’implantation de ces 260km !).

  • 1er décembre 2022 à 14:48 | pisokely (#9950)

    bonjour a tous

    projets mirobolants, faits a la va vite.. pose premiere pierre ou demarrage des travaux en grande pompe.. l erreur se trouve là... c est un mec entouré de nuls... je ne discredite pas leur savoir !!.. comme supposait isandra, mais un technicien digne se ce nom ne peut pas accepter ou cautionner de tels projets.. tout infrastructure mal étudié represente un danger mortel pour les usagers.. c est prouvé... et il n y a que les nuls comme isandra qui veulent affirmer le contraire.. souvenez vous bien du pont de gene en italie... et finalement, a posteriori avec décès, magouilles.. chez nous, le nouveau bâtiment a morondava qui s est écroulé tout seul alors qu autour, les vielles batisses tiennent le coup !!! et tres bientôt, j ai des doutes le Colisée du Rova.. trop lourd sur un terrain instable et les eboulements successifs, sont des signes premonitoires de cataclysme.. et ne dites plus que c est la faute au covid ou a ra8.. . j espère de tout mon coeur me tromper.. les longues etudes, pleins de sacrifices servent à avoir un esprit critique, non obtus, ce qu isandra ne pourra jamais jamais comprendre, na haniry nify eo aza ny akoho, ny dondrona dia ho dondrona foana

  • 1er décembre 2022 à 17:16 | el che (#344)

    Bonjour pisokely
    Tout à fait d’accord avec vous. Les dangers sont multiples, surtout dans ces zones montagnardes et vallonnées. La manipulation et emplois d’explosifs, risques permanents d’éboulements, sont autant de risques aussi bien pour les ouvriers que pour le voisinage.

    Une petite pensée émue pour nos vaillants aînés, qui ont succombé par milliers lors de la construction de la route Tana- Toamasina par les colons, tant les travaux pour les gasy en 1900 étaient dangereux, travaux forcés accomplis dans des conditions pénibles, parfois inhumaines et dégradantes.

    • 1er décembre 2022 à 18:52 | lé kopé (#10607) répond à el che

      Il en est de même pour la construction du chemin de fer , vers Manakara et Toamasina sous l’égide du SMOTIG , véritable instrument de répression des travailleurs .

    • 1er décembre 2022 à 20:37 | el che (#344) répond à el che

      bonsoir lé kopé,
      Oui vous avez raison. pour ma part, il y a certainement eu davantage de victimes de travaux forcés (tous confondus) que de victimes des rebellions indépendantistes à Madagascar .

  • 1er décembre 2022 à 17:24 | Shalom (#2831)

    Tadidinao ve irony lasa !
    Prix "Field" Mathématique du 21ème siècle :

    - Mandeha tsy an-kiteniteny mivoaka any ivelany (vita vakisiny miafina ve ?)
    - Raharaham-pianakaviana alohan’ny raharaham-pirenana
    - Fondation AKBARALY
    - Antotan’isan’ny covid-19 - vata-paty varotana amoron-dàlana
    - Fitaterana marary amin’ny sarety sy bisikileta
    - MBS : notapahina ny fifanarahany tamin’ireo orin’asa telo tsy miankina
    - Ireo mpikaraman’ady "serbes"
    - Kianjan’ny Demokrasia
    - 26 janoary 2009
    - 07 febroary 2009
    - Gadra tany Farafangana
    - Fitaovam-piadiana naiditra antsokosoko
    - Ireo gros bras vahiny (mercenaires)
    - Ilay fiara Escalade naiditra an-tsokosoko
    - Miaramila tany Amparafaravola
    - Resaka Rolly Maercia
    - Volamena tatsy Morisy
    - Volamena tatsy Comores 49kg
    - Satro-boninahitra Ranavalona
    - Fanodinkodinana ny fanampiana COVID-19
    - Ny vidin-tsolika
    - Ny delestazy
    - Ny rano maloto
    - Orinasa madinika mpanao làlana tsy voaloan’ny fitondrana ny volany
    - Tifitra ny 18 febroary, mpianatra maty tatsy Toamasina
    - Varotra ny Nosy Mitsio
    - Fifanekena amin’ny sinoa
    - Vy any Soalala
    - Tsy fandoavana ny vatsimpianarana 4 volana miampy fitaovana ho an’ny anjerimanontolo
    - Ny GRAPHITE tsy hita izay mba nahasoa ny vahoaka malagasy
    - Ny Hazan-dranomasina lasan’ny vahiny ka mivanaka ny mpanjono malagasy
    - Ambilansy covid ????????????

    Avy amin’ny namana "poiuyt (#584)"

    1- Doublon, vitavita ho’azy
    2- Bômbô sisety, vitavita ho’azy
    3- Ekrà plat, vitavita ho’azy
    4- Vola fanampiana, vitavita ho’azy
    5- VOLAMENA 73,5 kg, vitavita ho’azy
    6- VOLAMENA 49 kg tatsy Kaomoro
    7- VOLAMENA 36 kg tao amin’ny ministera

    Ny 2 septembre à 15:26 | lé kopé (#10607)

    - Fampanantenana ny amoahana ny Gadra tsy voatsara, ary fanalana ireo mpiambina izay voky @ fahorian’ny sasany sy ny Kolikoly.
    - Fanomezana lohana lamasina, izay tsy mandeha ara-dalana, fa sisany avy any ivelany, ka ny lohany mitarika ary ny aty aoriana atao fiaro (frein).
    - Lalana RN 42 Fianarantsoa Ikalamavony, izay sompitra misy @ fambolena.

    13+6 = 18
    10 x 100 = 10.000
    34 - 10 = 34
    100 - 15 = 89

  • 1er décembre 2022 à 17:29 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    Le glissement de l’ Ariary vis à vis de l’ € et de l’ US$ traduit la situation plus que préoccupante de l’ Économie malgache.

    Source : BFM https://www.banky-foibe.mg

    Maintenant ce jour du 01/12/2022, le cours de change de l’ € clôture à 1 € = 4518,16 Ar alors qu’ il n’était que de 1 € = 4190,42 Ar le 02/11/2022, donc sur 1 mois, un glissement de 327,74 points.

    En ce qui concerne le cours de change de l’ Ariary vis à vis de l’ US$ sur la même période, à la clôture du 01/12/2022 , 1 US$ = 4353,61 Ar alors qu’ il n’ était que de 1 US$ = 4256,57 Ar au 02/11/2022, donc un glissement de 97,04 points sur un mois.

    Pour l ’ € vs Ariary, c’ est un glissement très spectaculaire de cette dernière sur un mois, sur une moyenne journalière de dépréciation de 327,74÷30 soit 10,9247 points.

    Mais à mon avis cette dépréciation moyenne journalière de l’ Ariary vis à vis de l’ € de 10,9247 points n’ est pas pertinente par rapport à celle de l’ US$ vs Ariary qui est de 3,2347 points, car le cours de l’ € vs l’ US$ a été très variable sur la même période du 02/11/2022 au 01/12/2022, l’ € qui a baissé très spectaculairement vis à vis de l’ US$ pour faire ensuite des montagnes russes de descente et remontées.

    Ce qui à mon avis est pertinent, c’ est cette pente très régulière de 3,2347 points de descente journalière de l’ Ariary vs l’ US$.

    Cette constance et régularité de la chute de l’ Ariary vs l’ US$ depuis au moins un mois est un indicateur fort de la dérive d’ une Économie Malgache, qui dépend trop fortement des importations, et est en train de se casser la gueule car incapable de remonter la pente.

    Je crois malheureusement sans catastrophisme, que l’ Économie Malgache est asphyxiée, et en train d’ agoniser pour aller vers une économie à la vénézuélienne actuelle, où auparavant celle zimbabwéene, où 1 US$ se chiffrait en milliards de dollars zimbabwéens.

    Cordialement

    • 1er décembre 2022 à 17:36 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Correction :

      "exagération" au lieu de "catastrophisme"

    • 1er décembre 2022 à 17:50 | MALIBUC (#9345) répond à Yet another Rabe

      YaR,
      Mais non tu te trompes 🤣🤣🤣 Madagougou va avoir sa Bourse ! hihihihihi

      FINANCES - Madagascar réfléchit au développement du marché des capitaux
      Antananarivo, 29 Novembre, 19h15 - La Grande île aura-t-elle sa propre bourse ? Différents acteurs du secteur financier, que ce soit des techniciens du secteur public ou du secteur privé, discutent depuis ce mardi matin du développement du marché des capitaux à Madagascar.

      Une enquête menée avec l’assistance technique du trésor américain (OTA) a révélé que certaines grandes entreprises locales seraient "prêtes à faire des placements jusqu’à 10 milliards d’ariary par mois". De quoi stimuler le secteur productif.

      Du n’importe quoi !

  • 1er décembre 2022 à 20:40 | ratiarivelo (#131)

    Salama JIABY ! O ! ry rtoa Be ISANDRA A : Mba heno aloha ny lazain’ny SASANY*** no sady diniho* fa sodika @ny FANADIOVANAny VO*** i mamimam-bahoaka sy RAINILAIGA : tsy tsotra BE izany manao Autoroute izany :miampy ny FORONGONY*** isan-karazany*** ! tsy trano fampiadiana AKOLAHY manarapenitra ***na sahala ny totobaton’Analakely miakatra makany Antaninarenina**** ! mazava AMINAO mpilelaka ary diovy tsara ny raharaha manga i Mpanao revin-DROGONY sy Co**** !! fa tsara ny manao revin-GADRA ! mazava ! Masina ny TANINDRAZANA !!!

  • 1er décembre 2022 à 21:12 | Albatros (#234)

    Pour compléter les posts de Pisokely (14:48) et d’El Che (17:16), concernant les "études de sol" (et sous-sol !), avant toute implantation d’une structure (type : Colisée du Rova ou téléphérique !) et/ou d’une autoroute ou d’une voie de chemin de fer, il faut "prendre son temps" pour les analyses des risques potentiels.

    Exemple : Le drame survenu à Ankadifotsy en début d’année 2022 !. Et il ne s’agissait QUE d’un parking au départ !.
    Je vous rappelle qu’Ankadifotsy-Ambodivona et à moins de 4km (à vol d’Albatros !), du Rova Manjakamiadana !.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS