Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 27 septembre 2021
Antananarivo | 19h32
 

Tribune libre

Dérive des « ponts »

jeudi 21 juin 2012

(Extrait d’une conversation entre amis)

….

- ­ Quoi ? Qu’est ce que tu dis ? Les « ponts » flottants sont partis à la dérive ? On ne
peut plus passer alors ?

  • Mais non ! Je n’ai pas dit « ponts » flottants. Les « ponts » flottants c’est de l’histoire
    ancienne… Même si quelques protagonistes sont toujours là …

- De quoi s’agit­‐il alors ? De quels « ponts » -­ « tetezana » ou « tatezana » -­ veux­‐tu
parler ? Ou veux­‐tu parler des « dérives » du « pont–tetezamita » ?

  • Effectivement, la transition n’a que trop duré, il y a dérive. Et c’est ce qu’exprime
    l’expression populaire « tetezamitatra ». Mais il ne s’agit pas de cette dérive­‐là.

- Mais déjà, qu’allons nous devenir avec cette dérive « fitaran’ny tetezamita » ?

  • Oui, je sais, le « tetezamitatra » est effectivement une dérive très grave, ayant des
    conséquences extrêmement néfastes. Mais je voulais parler d’une autre dérive…

- Je crois deviner : il s’agit du « pont » d’Ambohimangakely. Est-­ce qu’on a décidé de
ne plus le réparer ? Alors là, ce serait vraiment très grave. La RN2 est le principal
artère économique de Madagasikara. Tu as vu les embouteillages monstres
d’Ambanidia. C’est un véritable scandale de n’avoir pu réparer un aussi petit pont en
quatre mois !

  • Oui, je sais que la réparation des ponts et des dégâts cycloniques en général fait
    partie des affaires courantes prioritaires pour un régime de transition. Ne pas y
    procéder dans les meilleurs délais constitue également une dérive. Mais je parle de
    dérive d’un autre type de « pont ». Cette dérive est tout aussi catastrophique pour
    l’économie…

- De quoi s’agit-­‐il ?

  • Je parle des « ponts » qui font le bonheur des flemmards, dont je suis, mais qui font
    aussi vraiment mal à notre économie. Ainsi, il a été décidé que le lundi 25 juin 2012
    sera une journée « pont », fériée, chômée, payée.

- Et alors ? Où est la dérive ?

  • En fait, il y a une double dérive, toutes les deux assez graves.

- Ah bon ?

  • D’abord c’est une violation du Code Travail. Une violation qui a commencé en
    janvier de cette année avec le décret qui a donné la liste des jours fériés de 2012.

- Essaie d’être plus explicite.

  • Le Code du Travail dit en son article 81 que « … La liste annuelle LIMITATIVE des jours
    « ponts » et celle des jours fériés font l’objet d’un décret pris EN DÉBUT D’ANNÉE,
    après avis du Conseil National du Travail ». L’article 3 du décret de janvier, introduit
    la possibilité de décréter d’autres jours ponts ou fériés. C’est en contradiction avec
    le Code, Le Code du Travail a­‐t­‐il été amendé ? A­‐t-­on supprimé le mot
    « LIMITATIVE » dans son article 81 ? Ainsi, la journée du 30 avril avait été décrétée
    pont le 24 avril. Et là on vient de recommencer pour la journée du 25 juin.

- Et quelle est la deuxième dérive ?

  • Normalement, conformément à une convention et à une recommandation de
    l’Organisation Internationale du Travail , l’OIT, -­ convention et recommandation que
    nous avons ratifiées ­‐, le « dialogue social tripartite » constitue une des bases de
    fonctionnement du monde du travail à Madagasikara.

- Qu’est ce que c’est que çà encore ?

  • « Tripartite » car ce sont l’Etat, les Travailleurs et les Employeurs qui constituent à
    égalité les trois parties prenantes du dialogue. Et concrètement, le Conseil National
    du Travail ou CNT a été institué pour cela. Ce CNT aurait dû être consulté avant la
    sortie du décret qui a déclaré « pont » la journée du 24 avril : il ne l’a pas été. Et je
    parie qu’il ne l’a pas été pour ce nouveau décret…

- Tu crois ?

  • Cela ne m’étonnerait pas. Il semble même que la délégation malagasy qui était à la
    Conférence Annuelle 2012 de l’OIT ne comprenait que des responsables étatiques.
    Les représentants des Syndicats de Travailleurs et des Groupements d’Employeurs
    n’auraient pas s’y rendre ! Ce serait une violation des règles de l’OIT. Et c’est une
    dérive grave du « pont tetezamitatra » ! Sans dialogue, nous ne réglerons pas nos
    problèmes, et nous mettons en péril la paix sociale !

- Et qu’en disent les Syndicats de Travailleurs et les Groupements d’Employeurs ?

  • Comme disent les marins, avec tout ce qui se passe, le navire Madagasikara est pris
    dans une interminable tempête, la majorité des entreprises vivent de grosses
    difficultés : ils sont sans doute tous sur le « pont ».

- Encore un autre type de « pont » ? ….

13 commentaires

Vos commentaires

  • 21 juin 2012 à 08:47 | jansi (#6474)

    S’il faut les classer par ordre décroissant, dans quels domaines ce régime de transition excelle t - il ?
    Enseignement secondaire et primaire
    Sécurité de la population
    Enseignement supérieur
    Santé publique
    Environnement
    Affaires étrangères
    Mines
    Hydrocarbures
    Sports
    Loisirs
    Transports aériens
    Transports terrestres
    Foncier
    Justice
    Elections
    Elevage

    On en apprendra des choses. N’est ce pas ?

    • 21 juin 2012 à 09:49 | intrus (#6296) répond à jansi

      S’il faut classer par ordre décroissant les domaines où la transition excelle, il suffit de rien écrire ou juste mettre loisir et affaires (sans rien après). Mais j’ai mieux pour vous, s’il fallait classer par ordre croissant cette fois ci les domaines où Raymond pourrait exceller, par laquelle commenceriez vous ? hi hi...

      Dérive des ponts ? le pont ou la pont ?

      Saigner à blanc l’économie malgache pour 2 trois jours chômés ? Oui peut être dans d’autres circonstances mais au point où on en est, je pense que c’est plus aussi grave que ça en a l’air. Depuis trois ans, l’existence des entreprises malgaches est réduit à la survie (à moins d’être tremper dans le bdr ou autre lingots d’or).

      Pour le pont d’ambohimangakely, heureusement qu’il ya eu le bypass du père sinon les embouteillages auraient été pires, oui, ça se mange pas une route mais quand il y en a pas, on est bien embêté.

    • 21 juin 2012 à 10:29 | ASSISE (#1505) répond à intrus

      OUI, une route ne se mange pas. "Ils" l’ont bien dit depuis.

      MAIS là, nous sommes vraiment "mihinana ny . . ." déroute.

      et maintenant, après plus de trois années mi-chomées et mi-payées dans nos industries, "Ils" parlent de région enclavée, n’est-ce pas contradictoire tout ça ?

      NOOONNN, ça promet encore ! (minoa fotsiny ihany d’une IVe Rép)

    • 21 juin 2012 à 10:34 | jansi (#6474) répond à intrus

      RRanjeva n’a jamais été au pouvoir donc la question ne se pose pas pour lui. En revanche il a vraiment excellé dans les études (agrégation de droit, doctorat en sciences politiques) puis dans les domaines comme l’enseignement à l’ENAM ou à l’université de Tananarive et bien sur à la Haye où il a été vice président de la Cour internationale de justice.
      Et vous, ou en êtes vous ?

    • 21 juin 2012 à 10:55 | intrus (#6296) répond à jansi

      Par rapport à vous ou par rapport à lui ? ;)

      Non amigo, ne vous vexez pas, être leader, visionnaire n’a rien à avoir avec le QI, c’est plutôt une question de QE, et un gvt technocrate pour gérer une crise d’identité surtout pour des malagasy olon’ny fo... Plutôt miser sur la réconciliation, non ?

      Je ne doute pas de ses capacités amigo, mais est ce qu’il a l’étoffe d’un chef d’état ? Est ce qu’il peut rallier tous les belligérants autour de lui... désolé mais il n’arrive pas à convaincre.

    • 21 juin 2012 à 11:34 | jansi (#6474) répond à intrus

      Répondez à votre propre question : ANR a t il l’etoffe d’un chef d’etat, visonnaire, leader et tout ce que vous voulez ? Si votre réponse est OUI, alors passez à la deuxième question posée au post ci dessus : classer les domaines d’actions où ANR excelle le mieux.
      Après on peut continuer à discuter si vous voulez.

    • 21 juin 2012 à 13:06 | intrus (#6296) répond à jansi

      ANR est nul, et ça tout le monde le sait... C’est un pti homme mesquin, cupide et trop ambitieux au point de vouloir tout mettre en peril pour garder "sa" victoire.

      Maintenant, repondez à ma première question.

      PS : (oui, à la fin car si je l’avais mis au début, vous auriez décroché tt de suite car je (nous) sais votre haine envers ce leader qui lui a l’étoffe d’un heros) Un visionnaire, il y en a un à sandton, mais ça vous n’y croyez pas bien sûr.

    • 21 juin 2012 à 18:16 | Paulo Il leone (#6618) répond à intrus

      Entièrement d’accord avec vous sur ce qui précède ! le QI est trompeur, et l’absence de diplômes n’est pas une tare, surtout quand on considère la concurrence, en l’occurrence les diplômés ! C’est du QC* et du QD** qu’il faut se méfier, et là croyez-moi, les chiffres sont astronomiques du côté du pété et de ses acolytes, et de certains de ses admirateurs sur ce forum !
      * QC je ne préciserait pas sous peine d’être censuré
      ** QB=quotient de débilité

  • 21 juin 2012 à 10:13 | da fily (#2745)

    les ponts sont des ouvrages, de là à dire que ce pont du 25 juin fait suite à tout une destructuration du travail ! à quoi sera-t-il utile donc ?

    Peut-on s’estimer heureux d’obtenir un pont qui semble être plus un pontage pour les feignants, qu’un véritable et justifié arc enjambant les difficultés du moment ? "La pont" a été la phrase risible, mais aujourd’hui son auteur s’ils est over the bridge, attend le pont, non pas d’or, mais au moins celui qu’on lui tendra, à moins qu’il ne soit fais de bois comme les langues qui se sont dressées sur le pont de ce navire en perdition qu’est "l’île rouge" !

    Pontage coronarien, est le quotidien de notre beau pays, dont ses artères viciées l’étouffent et le mettent à terre. En attente d’une opération à coeur ouvert qui le libèrera de l’AVC transitionnel. En attendant, c’est vraiment mihitatra !

  • 21 juin 2012 à 12:29 | Malagasy (#6719)

    On apprend vraiment des vocabulaires pendant la transition. Et tetezamitatra est le meilleur.

  • 22 juin 2012 à 08:46 | eltrigo (#6569)

    Cette histoire de ponts, d’autant qu’ils sont chômés et payés, est dramatique pour l’économie malgache ! Cette HAT est irresponsable ! Ses actions purement démagogiques vont finir de précipiter Madagascar dans l’abîme de la pauvreté. Le problème est que au delà de la HAT, c’est l’ensemble de la classe politique qui mène systématiquement le même genre de politique depuis des années. Et on ne voit poindre à l’horizon aucune alternative politique crédible. Ce pays est définitivement foutu !

  • 22 juin 2012 à 10:31 | GasyRay Gasy Reny (#2021)

    A lire cet article on serait ameneé à croire qu’avant la Tansition, il n’ y avait jamais eu de pont, de la pont ou Dupont Dupond je ne sias plus !!
    Toujours la désinformation galopante de MT !

  • 23 juin 2012 à 07:49 | lanja (#4980)

    Il faut arrêter les délires, nous avons remis au pouvoir ceux que nous avons viré en 2002, faut bien se préparer ,la vengeance sera terrible, elle ne fait que commencer, seul les aveugles de tgv qui ne voient pas qui sont au pouvoir actuellement , et quel pays qui assure le soutient, raiso tompoko ny vokatry ny atao, ny biby no miverina @ naloany, voafitaky lavanify ny olona dia lasa biby

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS