Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 7 juillet 2022
Antananarivo | 18h35
 

Communiqué

Déclaration des Coprésidents de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE concernant la situation politique à Madagascar

jeudi 31 mai 2012

M. Louis Michel et M. Musikari Kombo, Coprésidents de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE rappellent l’importance de respecter l’intégralité de la feuille de route et la nécessité de prendre de toute urgence les mesures d’apaisement qui y figurent, notamment, la cessation immédiate des persécutions des opposants, la libération de tous les détenus politiques, l’ouverture des radios et des télévisions privées non acquises à la cause du pouvoir, la restructuration de toutes les institutions sur base de l’équilibre du pouvoir, le retour sans condition des exilés politiques y compris le Président Marc Ravalomanana, sans lesquelles la tenue d’élections démocratiques reconnues par la communauté internationale n’est pas possible.

Ils rappellent le rôle incontournable de la SADC dans l’exécution de la feuille de route et son obligation de prendre toutes les mesures y afférentes, y compris le recours aux sanctions en cas de non respect des dispositions.

Ils appellent à la tenue d’un sommet inclusif des quatre chefs de file politique à Antananarivo afin de mettre un terme par le dialogue malgacho-malgache à la crise interminable conformément aux recommandations de la SADC.

Les Coprésidents réitèrent leurs préoccupations quant à la nécessité de mettre fin aux souffrances du peuple malgache.

31 commentaires

Vos commentaires

  • 31 mai 2012 à 09:59 | SOLOBAKA (#3937)

    Elle est claire et nette cette déclaration, pas besoin d’une éventuelle intérprétation des "éminents juristes malagasy" de CT ou CST, pas besoin de déplcements à New York, ni à Luanda, ni à Paris, ni à Bruxelles.Les protagonistes doivent tout simplement se réunir Madagascar, c-à-dire se mettre autour d’une table avec la fameuse Feuille de Route au mileu et lire les articles de celle-ci un à un un petit : un petit conseil de la part de Solobaka à l’"éminent juriste" Rolly Mercia et ses copains : avant de lire l’article-45, lire d’abord l’article-20. Car en terme clair, cela veut dire LAISSEZ RENTRER Marc Ravalomanana dans son propre pays (article-20) et FAITES ce que vous en voulez avec votre "Justice indépendante" (article-45)

    • 31 mai 2012 à 16:26 | poiuyt (#584) répond à SOLOBAKA

      c’est bien cela ; depuis 3 ans la société des nations a laissé courir la bête putschiste. Outre mer, on n’a jamais reconnu joel comme un homme d’état ; on l’écoutait seulement par égard pour les malgaches qu’il tient en otages. On peut être sûr que les choses avaient déjà été énoncées de la façon de ce jour dès la toute 1ère fois, mais les putschistes ont cru pouvoir y arriver en prenant la suite de leur raccourci, france aidant ; sarko fut, joel a peur de la vertu hollandaise

      les choses semblent être claires aujourd’hui : la liberté pour le peuple ou alors rien ; la liberté pour Razily de dire que du joel , que nenni ! ! ! et le peuple qui gronde de + en mieux , de + en mieux

      joel qui trouve encore opportun de soudoyer le Président masombiky par une visite discrète. L’histoire dira si le mozambicain a été infesté, pour le malheur des malgaches

  • 31 mai 2012 à 10:00 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    J’ai eu le plaisir de le copier/coller pour les forumistes,c’est avec plaisir de "relire" ce communiqué,ce 31 mai 2012.
    pour Moi,il se résume,en grande partie pour les applications des articles
    - 16,
    - 17,
    - 18
    - et 20 de la feuille de route, signée les 16/17 septembre 2011.
    Bref,c’est un soutien "implicite" à la mouvance RAVOLOMANANA.Cette dernière n’a pas tort de suspendre toutes les activités au sein de la Transition tant qu’andry nirina rajoelina et compagnie bloquent l’avancée du processus de la sortie de crise en s’abstenant d’appliquer les articles sus-cités.
    Et le souhait d’une réunion au sommet des quatre Chefs-Albert ZAFY,Didier RATSIRAKA,Marc RAVALOMANANA et Andry Nirna RAJOELINA Plus les autres-à Antananarivo.
    Basile RAMAHEFARISOA
    1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 31 mai 2012 à 10:40 | Tsambararana (#4785) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Humm

      Bien dit. Je suis entièrement d’accord avec toi Basile !
      Les tenants du pouvoir ne se rendent pas compte qu’ils sont les cibles de toutes les entités mitrailleuses !

    • 31 mai 2012 à 12:43 | intrus (#6296) répond à Tsambararana

      Quand tu t’adresse à basile, il faut dire vous sinon t’as droit à un point barre.

      Basile, inutile de sortir du lot les articles 16 à 20. C’est claire : application en intégrale.

      C’est pas comme retour sans conditions à condition d’être jugé. Mais euh..... Christine nous prend vraiment pour des crustacés.

      ACP-UE, les US, les enseignants, les paramed, les élèves en plus des habitués anti-HAT.

      Y a que la HAT et la Sadc qui se félicitent des pseudo-avancés de la situation. Et l’ironie du sort c’est que ce sont ces deux dernières qui ont le pouvoir de faire bouger les choses.... Pov malgaches.

    • 31 mai 2012 à 15:41 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à intrus

      injtrus,
      oui,je suis un peu "à cheval sur la question de "TU" et "VOUS".Mais je m’aperçois du premier coup celui qui tutoies pour amer...et celui qui a l’habitude de tutoyer par "fraternité"..,ce n’est pas un manque de respect.
      Alors,pas de crainte de ma part
      intrus,
      Point barre : veut dire pas de palabre..A la prochaine.
      Cordialement

  • 31 mai 2012 à 10:06 | bema (#828)

    Langage diplomatique oblige mais le respect du droit le plus élémentaire est obligatoire pour tous. L’utilisation d’une onde radio pour diffuser la haine et lancer des attaques personnelles n’est plus du journalisme. Un pouvoir sans Opposant n’est pas un pouvoir et est voué à l’échec et Opposant pour le plaisir de contrer va droit dans le mur et n’apporte rien au pays.Misaotra Tompoko

    • 31 mai 2012 à 10:46 | Tsambararana (#4785) répond à bema

      Tout est point de vue Bema. Et les interpétations sont nombreuses. La meilleure solution est de quitter ce pouvoir bradé à l’époque (je précise février 2009). Ils ne sont pas orgueilleux. Si j’avais été à la place de Rajoelina, j’aurais démissionné même avant la fin de l’année 2009 parce qu’il n’est pas à la hauteur de diriger un pays. La preuve, on tourne en rond.

      Ilay fitiavan-tena kely diso tafahoatra no mahatonga azy ireo mamitsaka eo. Efa hita fa tsy misy afitsoka.

      Dans les pays humainement évolués, quand on n’est pas à la hauteur, on quitte le pouvoir sans hésitation ni murmure. Ce n’est pas de la honte mais pour respecter la voie démocratique et surtout le PEUPLE.

    • 31 mai 2012 à 11:19 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à bema

      bema,
      - L’utilisation d’une onde de radio pour diffuser la haine et lancer des attaques personnelles n’est plus du "journalisme".
      Une remarque pertinente.
      Et la question se pose :
      "C’est quoi au juste un journaliste" ?
      En France,la profession de journaliste est très réglementée.
      Officiellement,seuls peuvent se revendiquer de ce titre ceux qui possèdent une carte d’identité des journalistes professionnels,précisément délivrée par la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP).
      J’ai eu à faire avec des journalistes de langue française,en particuliers des Malgaches .
      - Il m’arrive de poser la question :"Qu’est-ce le journalisme" ? avec les différents moyens financiers de la profession.
      Pour vouloir dire :"JE NE SUIS PAS FAVORABLE DE CETTE EXCITATION DU PEUPLE PAR LA VOIX RADIOPHONIQUE".
      Nous ne souhaitons qu’un "objectif" :
      - faire une élection dans le plus bref délai pour un retour à l’ordre constitutionnel d’un Etat souverain.

    • 31 mai 2012 à 13:09 | bema (#828) répond à Tsambararana

      Malheureusement Tsambararana vous êtes vous et moi comme la majorité silencieuse n’avons pas choisi cette situation. Mon opinion est qu’il est urgent d’arrêter ce blocage à l’aveugle car il n’apporte rien ainsi que les discussions stériles dans tous les endroits du monde. Vous pouvez traitez nos gouvernants actuels de tout ce que vous voulez mais pensez un tout petit instant à ces pauvres gens et au pillage de nos richesses. Misaotra Tompoko

  • 31 mai 2012 à 10:59 | Tojo (#6209)

    Cette décision est normale, logique et ne doit pas étonner, cela pour des raisons simples :

    Deux choses sont au centre de la crise politique à Madagascar actuellement : La communauté internationale et l’absence de volonté de tous les protagonistes (régime et opposition) à sortir de la crise.

    1) Le régime A BESOIN de la Communauté internationale pour deux raisons : d’une part, pour le nourrir (Les CST et Ct et autres attendent de la CI un financement - soi disant pour organiser des élections, alors qu’il s’agit de celui qui leur permettrait de bien se gaver sans rien foutre), et d’autre part, - en cas de refus - pour justifier leur "incapacité" (finalement volontaire) de ne pas organiser les élections (entendre par là : POUVOIR rester indéfiniment au pouvoir sans élections).

    2) L’opposition A BESOIN de la Communauté Internationale pour une raison simple : Équilibrer le rapport de force engagé avec le régime. L’opposition est consciente qu’en 3ans, elle ne s’est jamais souciée du sort de la population et ne s’est jamais occupée de sa base, mais s’est exclusivement contenté à lutter pour le retour de Ra8. Une situation qui le rend très vulnérable dans des élections quelle qu’elle soit. Alors, elle n’a qu’une option : Le retour du bailleur de fond en exil en Afrique du Sud. Elle n’a qu’une seule stratégie : S’accrocher sur le dos de la Communauté internationale pour que celle-ci bloque le plus longtemps possible le financement (entendre par là, organiser les élections le plus tard possible).

    Dans les deux cas de figure, on voit bien qu’aussi bien le régime que l’opposition ne veulent pas des élections, tout de suite, et ont intérêt à accusé la communauté internationale comme étant le vecteur qui fait durer la crise. Ainsi, tous les deux, ils se dédouanent auprès de l’opinion publique ramollie, blasée, infantilisée, vulnérable...qui gobe tout et n’importe quoi.

    3) La communauté internationale constate l’évidence de l’absence de volonté des deux protagonistes, et ne se risque, absolument pas, d’engager de l’argent des contribuables de leur pays respectifs, à d’une part "engraisser" les politiciens malgaches oisifs et irresponsables (des deux bords), d’autre part, à tenter de garder toute sa crédibilité en s’appuyant sur des principes qu’elle a édictée et défendu ensemble avec les acteurs politiques malgaches : La Feuille de route.

    En conclusion, La CI ne donne pas d’argent, le régime se cache derrière pour justifier son maintien au pouvoir sans élection, pendant que l’opposition se frotte les mains car la crise va durer puisqu’il n’y aura pas d’élections, et donc le rapport de force peut être engagé pour faire revenir Ra8 au pays.

    Dans le triple cas, personne ne se soucie du sort du peuple malgache. Le tripartite (CI-HAT-Opposition) pense que le Peuple aime bien attendre, et il attendra, et s’ils ne sont pas content, qu’ils mâchent leur orteils.

    • 31 mai 2012 à 11:20 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Tojo

      Oh mon dieu !!!

      Si je comprends bien , Tojo , il n’y a que des pourris chez nous ...

      Tojo , vite replantons des jeunes pousses dans les terres vierges malagasy et apres trente ans de non pollution politika nous pourrons recolter des fruits les plus purs

    • 31 mai 2012 à 11:59 | Bardadas (#5458) répond à Tojo

      Merci Tojo,
      Enfin, je vois quelqu’un qui dit les vérités non partisannes !

      Je continue par des messages adressées au tenant du Pouvoir.
      Chère HAT, il est clair que vous ne savez pas affronter les obstacles posés par vos opposants. Vous même, vous constituez souvent des obstacles dans l’amélioration des conditions de vie des Malgaches.

      Sans pouvoir réaliser cette amélioration, il faudrait libérer vos 20 millions d’otage.

      Entre les 2 choix suivants, nous préférons le second :

      - choix 1 : voir la petite avancée de la démocratie en votre temps, avec comme contre-partie la reprise des erreurs de vos prédecesseurs, l’asphyxie de la nation, la généralisation de l’insécurité, de la corruption, le blocage des secteurs touchant la vie quotidienne des citoyens (éducation et santé)

      - choix 2 : déverrouillage du marché du travail et des financements extérieurs même si la contre-partie reste dure (retour au pays d’un voleur, autoproclammé, tueur, menteur + libération des prisonniers ayant semé la haine, ayant violé des mineurs, ayant vulgarisé la fabrication de bombe artisanale, sachant se cacher sous le statut de journalistes, opposants, etc.)

      bardadas@yahoo.fr

    • 31 mai 2012 à 12:18 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Bardadas

      Bardadas commence a devenir intelligent

      Définition : celui qui sait s’adapter à toutes les circonstances , tres tres loin
      des reveurs

    • 31 mai 2012 à 12:21 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Rakotoasitera Fidy

      Vérités au delà des Pyrennées , erreurs en deçà

    • 31 mai 2012 à 12:36 | Bardadas (#5458) répond à Rakotoasitera Fidy

      L’intelligence est une faculté d’adaptation. Elle est caractéristique d’un individu : un intelligent l’est bien avant la 1re enfance jusqu’à ce qu’un accident cérébral la détériorerait.

    • 31 mai 2012 à 12:45 | jansi (#6474) répond à Tojo

      Qui a dit que le sommet des 4 n’était plus d’actualité ? Il a fallu que ce soit l’étranger qui le dise pour que tout le monde s’aligne. Cela fait 24 mois maintenant qu’on a avancé cette proposition de sommet des 4, et on a subi les insultes et autres injures durant ces 24 derniers mois.
      Maintenant, sans rancune, l’essentiel est d’avancer. Le sommet (idée initiale de RRanjeva transmise en son temps à la CI et aux parties en lice) aura bel et bien lieu. On savait que les ex présidents élus étaient d’accord depuis belle lurette. ANR a mis du temps, mais il va y venir.

  • 31 mai 2012 à 11:12 | kakilay (#2022)

    Tout a été dit :
    avons-nous seulement
    entendu ?

  • 31 mai 2012 à 12:10 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    La crise malgache est maintenant une crise socio-économique donc la solution n’est pas politique comme ces Coprésidents, donneurs de leçon, veulent faire entendre. Leurs solutions, ils doivent l’appliquer en Grèce, Espagne et en Italie, et on verra après si ces pays s’en sortent avant de l’appliquer sur le cas malgache.

  • 31 mai 2012 à 12:19 | Jipo (#4988)

    bonjour comment demander à des prétentieux qui n’ ont pas appris à écouter de comprendre rapidement , il est donc normal d’ expliquer longtemps particulièrement au pays du moramora ou personne n’ est pressé , qui + est de " comprendre " .

  • 31 mai 2012 à 12:51 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Alors comment la dénouer cette crise ?

    Bardadas a opté (meme durement comme il le dit) pour le second choix de sa proposition , est ce que Bardadas ’irait’ un peu plus loin ?

    Ne serait ce qu’une explication sur ce fameux déblocage des aides exterieures
    (FMI & BM)

    • 31 mai 2012 à 13:13 | hrrys (#5836) répond à Rakotoasitera Fidy

      La politique européenne concernant M/ar en particulier et l’Afrique en général ne sera pas changée . Protection autant que possible des intérêts européens

    • 31 mai 2012 à 13:18 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à hrrys

      Les interets europeens n’ont rien a voir avec les décisions que prendront les malagasy concernant leur avenir politique , sociale et economique

    • 31 mai 2012 à 13:30 | hrrys (#5836) répond à Rakotoasitera Fidy

      Eh bien oui ! ces décisions seront prises à travers les élections qui vont venir d’ici peu de temps .

    • 31 mai 2012 à 14:23 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à hrrys

      Que Dieu vous entende hrrys

    • 31 mai 2012 à 15:40 | jansi (#6474) répond à Rakotoasitera Fidy

      Je vous livre ici un post antérieur (complété) qui répond à votre préoccupation.

      Seul un dialogue politique au sommet avec les 4 chefs d’état (idée initiale de RRanjeva) pourrait concevoir un dispositif de sortie de crise qui sera neutre, technocratique et inclusif.
      RRanjeva a fait sa proposition de règlement politique, économique et diplomatique à travers son programme Vonjy Aina qui n’a jamais été contesté par les parties en lice. En effet, RRanjeva dit garantir sa propre neutralité (positive) car il n’a reçu d’instructions d’aucun des parties en conflit en concevant son programme de sortie de crise qu’il compte présenter à l’approbation de tous au cours du sommet.
      A lire les resolutions de l’UE sur le dossier Madagascar, il semble que c’est le cheminement souhaité par la CI qui n’attend plus qu’un nouvel accord politique (issu du sommet des 4) pour reprendre les négociations de nouvelles conventions de financement telles que le réclame vivement JOB (cf son discours dernier à Toamasina).
      Les lignes semblent donc enfin bouger. Le dialogue politique aura bel et bien lieu à Antananarivo. Un peu plus tard après l’accord des 3 anciens élus, ANR s’achemine vers la table ronde, après avoir entendu Bankimoon, Dos Santos, mais aussi Pierrot Rajaonarivelo de retour de Bruxelles.

      L’issue de ce prochain sommet est toute tracée : Louis Michel parle de "restructuration des institutions de la Transition". En termes clairs, il s’agit d’une nouvelle transition sans les 4, neutre et technocratique telle que l’avait proposé RRanjeva. En termes encore plus explicites, le dialogue politique (entre les 4) aboutira par le retrait des politiques de la gestion de la transition, validera le programme Vonjy Aina et proposera RRanjeva (seule personnalité crédible au niveau international) à la tête de la nouvelle transition en vue :
      - de l’organisation des élections,
      - de l’élaboration des dossiers techniques (pointus) pour l’obtention des financements UE (et éventuellement des autres bailleurs de fonds conventionnels),
      - de la gestion des programmes de "guérison" (refondation de l’Etat vers une véritable Nation malagasy, rétablissement des libertés fondamentales et de l’état de droit, règlement des problèmes corporatistes, refondation de l’armée-gendarmerie-police et de la magistrature, relecture des contrats miniers, remise à plat de la politique de développement durable, règlement de la question des prisonniers et condamnés pour raisons politiques).

      A noter que les financements de l’UE, s’ils sont accordés, seront prioritairement orientés vers la réhabilitation de la bonne gouvernance constituée par une nouvelle transition technocratique et neutre.
      C’est la condition sine qua non de la reconduction dans un 2è temps et durant cette nouvelle transition, des financements de le domaine économique.

    • 31 mai 2012 à 16:02 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à jansi

      Merci Jansi

      Voilà qui est net et clair

      Et pour l’élaboration de ces dossiers , extremement pointus , je propose de faire appel à l’équipe qui était avec Rabetsitonta et feu Razafimahaleo

      Cette équipe en connait PARFAITEMENT les rouages

      Tout ceci dans un seul but : sortir Madagasikara de cette abominable crise

    • 31 mai 2012 à 18:09 | jansi (#6474) répond à Rakotoasitera Fidy

      En effet, toutes les bonnes volontés seront nécessaires pour aller au bout de cette crise. Aussi je pense que ces équipes de techniciens pointus venant des cercles Rabetsitonta et Razafimahaleo seront les bienvenus, tout comme d’autres femmes et hommes compétentes malagasy issus de toutes parts dont les staffs des ministères économiques et techniques, véritables disques durs en ce qui concerne nos relations avec les bailleurs de fonds.

  • 31 mai 2012 à 14:33 | Ramena (#404)

    Et surtout que la rencontre entre les 4 ou plus soit en direct à la télé et à la radio.

  • 31 mai 2012 à 15:55 | diego (#531)

    Bonjour,

    Chez les GASY, la crise, n’importe laquelle se résous en famille :

    - Réunion de famille !

    Cela veut dire dans nos campagnes que si les BE NY TANANA ou NY RAY AMANDRENY jugent une situation grave, les enfants se disputent et viennent aux mains, c’en est une, il y a urgence et une réunion est organisée expressément. La hantise, chez nous à la Campagne, ce que les bagarres ou les différends entrent les compatriotes s’invitent dans FORA ZAZA, FAMADIHANA, LANONANA ou FANDEVENANA etc....ce sont des moments uniques pour nous et il doit être consacré et à solidifier NY FIHAVANANA,pas à se disputer ou aucunement un moment de règlement des comptes.

    Le monde politique, tout en réclamant leur appartenance GASY, que personne ne songe à contester, n’honore absolument pas NY FOMBA de nos ancêtres.

    Je participe dans les conversations ici depuis quatre ans et j’ai toujours pensé que pour sortir de cette crise il faut que notre classe politique se montre un peu plus mature, responsable. Cela va de soi, cela n’a jamais été le cas depuis quatre ans maintenant.

    Mr Ratsiraka, toujours lui, propose une réunion à quatre à Tana......le scorpion de son espèce est à l’aise en mer, sur terre et surtout en l’air.....c’est un Monsieur qui honore notre signe zodiac, résistant, et a une vision assez loin, trop loin si bien qu’on a du mal à le suivre.....le serpent en nous est à l’aise dans l’eau, le scorpion qui nous symbolise résiste à tout et a les pattes bien sur terre, et l’aigle qui symbolise la suprématie, la hauteur, la vision et l’élégance de scorpion en impose à tout le monde....

    Et voilà quatre que le pays est en crise, la réunion de quatre chefs de file est toujours sur la table, Ratsiraka a eu raison, il a raison et il aura raison.....l’aigle qui symbolise l’hauteur et l’élégance nous rappellera toujours que pour sortir d’une crise aussi profonde :

    - il faut de la hauteur et de l’élégance à la classe politique malgache......

    .......c’est assez difficile d’avoir de la hauteur et de l’élégance, ce n’est pas donné à tout le monde, mais quand on veut être quelqu’un, il faut se donner les moyens d’y parvenir. Pour un homme politique, ceci commence à admettre que Madagascar est toujours en crise et que le pays n’est toujours pas reconnu par la Communauté Internationale et on est encore un des pays les plus pauvres de cette planète.....

  • 1er juin 2012 à 09:42 | Rablue2 (#6225)

    Toutes mes félicitations aux forumistes car c’est bien la 1ère fois que je vois des échanges respectueux sur ce forum. Au moins on assiste à un échange d’idées , de conceptions mais pas a des vulgarités comme avec certains qui se reconnaîtront !!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS